Vous êtes sur la page 1sur 30

PARTIE 2

TRAITEMENT BIOLOGIQUE
ET
ANALYSES COMPLEMENTAIRES
TRAITEMENT BIOLOGIQUE

Catégories

• Croissance aérobie des bactéries en suspension


• Croissance aérobie des bactéries fixes
• Croissance anaérobie des bactéries en suspension
• Croissance anaérobie des bactéries fixes
TRAITEMENT BIOLOGIQUE

Les procédés aérobies


processus de boues activées

étangs aérés

bassins d'oxydation naturelle

les biofiltres

disques biologiques rotatifs


TRAITEMENT BIOLOGIQUE

OBJECTIF PRINCIPAL

Eliminer des matières organiques dissoutes


responsables de la forte demande en oxygène dans les
rivières et contribuer à un environnement plus sain.

L'élimination se fait avec la contribution des micro-


organismes, dans un réacteur contrôlé, qui oxydent ces
matières avant que l'effluent ne soit envoyé à la rivière.
TRAITEMENT BIOLOGIQUE

Le traitement biologique est donc un


processus au cours duquel de la matière
organique (produisant une DBO5) est
oxydée par des micro-organismes qui sont
synthétisés pendant le processus de
dégradation du substrat. Elles sont ensuite
séparées du liquide par un moyen
physique, tel que la clarification
secondaire.
QUI FAIT CE TRAVAIL ... ?? .. !!!!
BACTERIES

Les micro-organismes dégradent la matière organique naturelle et


l’oxydent afin qu’il ne reste que les résidus solides, comme les nitrates,
les phosphates, les sulfates et les carbonates.
Les eaux usées des usines de pâtes et papiers par exemple
sont d'excellentes sources de matière organique (ou substrats)
pour les micro-organismes. Il existe trois catégories principales
responsables de cette dégradation:

les protistes
les animaux supérieurs les protistes
(rotifères et (algues, inférieurs
crustacés) champignons, (bactéries)
protozoaires)
METABOLISME BACTERIEN

Ce métabolisme est divisé en quatre étapes:

1- La matière organique est transporté à travers la


membrane des bactéries, dans le cytoplasme, à l'aide
d'enzymes.
2- La matière organique est oxydée, ce qui entraîne la
production de chaleur et de phosphates (ATP et ADP).

3- De nouvelles bactéries sont synthétisés à partir de


l'énergie et des matières organiques.

4- Les déchets sont rejetés à la fin, du cytoplasme.


COURBE DE CROISSANCE
BACTERIENNE
PHASE DE
DECLIN RESPIRATION
BACTERIES
ENDOGENE
S
Substrat

Population
bactérienne
SUBSTRAT
PHASE DE
LATENCE
PHASE
CROISSANCE D
A B C SUBSTRAT=DBO5

Temps
CROISSANCE BACTERIENNE

Il y a quatre phases cliniques à travers lesquelles passe la croissance


bactérienne:

PHASE DE LATENCE: Phase d'acclimatation des bactéries au substrat organique


(développement des enzymes nécessaires).

CROISSANCE LOGARITHMIQUE: Phase au cours de laquelle les bactéries se


développent très rapidement; les aliments ne sont pas un facteur limitatif pour
leur croissance.

PHASE DE DECLIN: Phase au cours de laquelle la nourriture commence à être


rare et la vitesse de croissance diminue.

PHASE ENDOGENE: Phase où la nourriture est rare et où les bactéries


développent leur énergie pour leur métabolisme d'oxydation à partir d'autres
bactéries.
BACTERIES

Protozoaires: Habituellement unicellulaires, mobiles et aérobie, les


protozoaires sont plus grands que les bactéries et sont souvent utilisés
comme nourriture.

Les rotifères: organismes multicellulaires aérobies équipés de cils


rotatifs sur leur tête et utilisés pour se déplacer et à attraper la
nourriture. Ils mangent les flocs de bactéries et leur présence dans un
effluent est une bonne indication d'un traitement biologique qui
fonctionne bien.
Crustacés: les organismes multicellulaires aérobies recouverts d'une
coquille. Normalement observé dans les lagons, avec une faible charge,
ils indiquent que l'effluent a une faible teneur en matière organique et
riche en oxygène dissous.
BACTERIES

Sur la base de l'oxygène :

Les bactéries aérobies: bactéries utilisant de l'oxygène pour


biodégrader les matières organiques.

Les bactéries anaérobies: bactéries qui n’ont pas besoin


d'oxygène pour biodégrader les matières organiques.

Les bactéries facultatives: les bactéries qui peuvent


biodégrader les matières organiques avec ou sans oxygène.
FLOCS BACTERIENS

DIMENSION

Grands flocs: diamètre > 500 mm

Flocs moyens: diamètre entre 150 et 500 mm

Petits flocs: diamètre < 150 mm


FLOCS BACTERIENS

DIVERSITE
• Les flocs sont normalement formés à partir
d'une grande diversité de bactéries.
• Lorsque les flocs sont formés à partir de
seulement quelques variétés de bactéries, c’est
que l'affluent est limité en éléments nutritifs,
comme l'azote, le phosphore, oligo-éléments,
etc.
• Ce genre de flocs est un signe d'un traitement
biologique instable.
BACTERIES FILAMENTEUSES

gonflement des boues = mauvaise décantation


Les espèces dominantes dans de bonnes conditions de
fonctionnement

Vers Ciliés Vorticella Rotifère


Stalked ciliates
Certains tests complémentaires

permettant un contrôle adéquat

du traitement biologique.
pH

La gamme de pH
optimale pour les
microorganismes
est de 6,5 à 8,5
Température

Généralement, le taux de croissance et le taux


de réduction des polluants double avec
chaque augmentation de 10°C de la
température.

La température optimale pour la croissance


des microorganismes est d'environ 35°C.
OXYGENE RESIDUEL

Minimum résiduel : 1.0 à 2.0 mg/L (2.0 c’est mieux)

- C’est est un facteur important car il est essentiel pour biodégrader


la matière organique par des micro-organismes aérobies.

- La quantité d'oxygène nécessaire est proportionnelle à la charge


organique à traiter.
CONSÉQUENCES DU MANQUE D’OXYGENE

1 2 3

Baisse de l’élimination de la DBO

Formation de certaines «mauvaises» bactéries

Production de gaz soufrés - mauvaises odeurs


INDICE VOLUMETRIQUE DES BOUES (SVI)

L‘Indice de Mohlman (IM) est l’indice décantation des boues. Cet indice
définit (en millilitre) le volume de boue activée décanté en 1/2 heure par
rapport à la masse de résidu sec de cette boue (en gramme de matières).

L'essai est exécuté dans une éprouvette de 1 litre que l'on remplit d'une
liqueur mixte prélevée dans le bassin de traitement biologique, puis on
note le volume de boue après 30 minutes.
IM = V/P

V : volume occupé par la boue (ml)


P : poids sec (g)

Si IM inférieur à 50 ml·g-1 : mauvaise décantabilité (les


flocs ne sont pas assez concentré)

Si IM est compris entre 80 ml·g-1 et 150 ml·g-1 : bonne


décantabilité

Si IM supérieure à 150 ml·g-1 : phénomène de bulking


(foisonnement de bactéries filamenteuses)
NUTRIMENTS

OBJECTIF:

Veiller à ce que des


quantités suffisantes de
nutriments soit
suffisamment ajoutés tous
les jours aux EU.
NUTRIMENTS

Les éléments nutritifs sont équivalents aux


vitamines pour les humains.

Contribuent à la croissance des micro-organismes


et à une bonne vitesse d'élimination des polluants.

Aident à développer une bonne répartition et


augmentent la vie des microorganismes.
Méthodes utilisées pour calculer le
dosage des éléments nutritifs

En fonction de la charge

Typique: 100:5:1=DBO5:N:P

Sur la base des résidus

Ammoniac < 2 mg/L


Phosphore < 1 mg/L