Vous êtes sur la page 1sur 28

Avis Technique 5.

2/18-2596_V1

Étanchéité
de cuvelage extrados
Extrados tanking Bentofix® CV
waterproofing
Titulaire et NAUE Applications
distributeur : 49 Avenue Marcellin Berthelot
F-38200 Vienne
Tél. : 04 74 78 38 10
E-mail : geosynthetiques@naue.fr
Internet : www.naue.fr

Groupe Spécialisé n°5.2


Produits et procédés d’étanchéité de toitures-terrasses, de parois enterrées
et cuvelage

Publié le 4 avril 2018

Commission chargée de formuler des Avis Techniques et Documents Techniques


d’Application
(arrêté du 21 mars 2012)

Secrétariat de la commission des Avis Techniques


CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 - Internet : www.ccfat.fr
Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
 CSTB 2018
Le Groupe Spécialisé n° 5.2 « Produits et procédés d’étanchéité de toitures-
terrasses, de parois enterrées et cuvelage» de la Commission chargée de formuler
les Avis Techniques a examiné, le 12 février 2018, le procédé d’étanchéité de
cuvelage extrados « Bentofix® CV» présenté par la Société Naue Applications. Il a
formulé sur ce procédé l'Avis Technique ci-après. Cet Avis a été formulé pour les
utilisations en France métropolitaine.

En radier, seuls les puits de pompage, installés pour le rabattement de


1. Définition succincte la nappe, sont autorisés, et fermés après réalisation de la structure ré-
sistante.
1.1 Description succincte du système Les autres pénétrations sont autorisées uniquement en parties hautes
des parois verticales.
Le procédé Bentofix CV est constitué des rouleaux de Bentofix CV et
® ®

de bentonite en vrac Bara-Kade 200 Mesh, en poudre ou granulats. Il La pose sur voiles réalisés est autorisée dans le cas d’ouvrages partiel-
est destiné à l’étanchéité de cuvelage par l’extérieur des ouvrages avec lement enterrés sur une hauteur maximale de 2 mètres.
ou sans limite d’emprise, ainsi qu’à l’étanchéité des dalles de couverture La pose directe de revêtements de sols parquets et sols plastiques sur
de galeries enterrées associée à un cuvelage en procédé Bentofix® CV. la structure résistante n’est admise qu’avec pose préalable d’un procédé
barrière à la vapeur bénéficiant d’un Avis Technique du GS 12.
1.2 Identification des composants
Le remblai au droit du raccord radier/voile doit être réalisé le jour même
Les rouleaux de Bentofix® CV reçoivent deux étiquettes distinctes où des travaux de traitement du raccord radier/voile, sur 50 cm au-dessus
figurent notamment : de l’arase supérieure du radier.
 ÉTIQUETTE PRODUIT : La contrainte minimale apportée par les matériaux de confinement
- Logo NAUE, (remblai ou béton) doit être supérieure à 10 kPa.
- Indication : Made in Germany, Le procédé Bentofix® CV est également destiné à l’étanchéité des dalles
de couverture de galeries enterrées, dans le cas où l’ensemble de la
- N° de rouleau,
partie cuvelée a été traitée avec le procédé Bentofix® CV.
- Désignation du produit,
L’épaisseur de remblai sur la dalle ne doit pas être inférieure à 50 cm.
- Désignation d’article,
Dans le cas où l’épaisseur du remblai est inférieure à 2 mètres, les vé-
- Matière première, gétaux « hautes tiges » doivent être situés à au moins 2 mètres de la
- Masse surfacique, périphérie de la dalle de couverture. Les végétaux indiqués au para-
graphe 11.1.3 de la NF DTU 43.11 sont interdits.
- Longueur,
Les pénétrations sont interdites en dalle de couverture.
- Largeur,
Les opérations de remblai de la dalle de couverture doivent être réali-
- Poids,
sées dans les 15 jours qui suivent la pose du Bentofix CV.
- Code barre ;
Les locaux inondables, la pose dans le cadre d’un cuvelage mixte (avec
 ÉTIQUETTE MARQUAGE CE selon norme EN 13491 : paroi relativement étanche ou avec revêtement d’imperméabilisation),
- Nom et adresse NAUE, ainsi que le recouvrement avec un autre type de revêtement d’étan-
chéité que ceux définis dans ce dossier, tant en parois verticales qu’en
- Nom du produit, dalles de couverture, ne sont pas prévus par le présent document.
- Année 1ER marquage CE, Nota : ce procédé n’est pas admis pour la réalisation des revêtements
- Organisme certification, d’étanchéité des toitures-terrasses.
- Normes Européennes,
2.2 Appréciation sur le procédé
- Fonctions revendiquées,
- Tableau caractéristiques essentielles, 2.21 Aptitude à l'emploi
- Durabilité. Sécurité en cas d’incendie
La bentonite en vrac est conditionnée en sac où est indiqué le type
Les performances en réaction au feu des produits sont mentionnées au
(poudre ou granulats).
tableau 1 du DTED. Néanmoins, une fois mis en œuvre, ces produits
sont protégés du feu par des ouvrages en béton ou par de la terre.
2. AVIS
Étanchéité
2.1 Domaine d'emploi accepté Dans le cadre du domaine d’emploi accepté, lorsque la mise en œuvre
Le procédé Bentofix® CV est un procédé d’étanchéité de cuvelage par est faite conformément aux prescriptions du Dossier Technique, en par-
l’extérieur, au sens du DTU 14.1, dans le cas d’ouvrages enterrés avec ticulier dans le traitement des points singuliers, l’étanchéité est consi-
ou sans limite d’emprise, en France métropolitaine. dérée comme satisfaisante.
Les structures résistantes internes qui reçoivent le revêtement sont di- Prévention des accidents lors de la mise en œuvre
mensionnées en fissuration peu préjudiciable au sens du DTU 14.1.
Elle peut être normalement assurée.
La mise en œuvre du procédé Bentofix® CV ne permet pas de s’affranchir
Le poids des rouleaux de Bentofix® CV de grande largeur est de 192 kg
de la prise en compte du contact avec le sol et/ou les eaux souterraines
environ ou 385 kg environ selon les dimensions. Ces rouleaux doivent
dans le choix de la classe d’exposition du béton des structures résis-
être déplacés avec un engin adapté à leur poids.
tantes internes.
Le procédé Bentofix® CV peut être mis en œuvre pour assurer l’étan- Données Environnementales
chéité des locaux de catégorie 1, 2 et 3 au sens du DTU 20.1 -P1-1 - Le procédé ne dispose pas de Déclaration Environnementale (DE) et ne
§ 7.4.2, dans les cas de radiers fondés ou non sur pieux. peut donc pas revendiquer de performance environnementale particu-
lière. Il est rappelé que les DE n’entrent pas dans le champ d’examen
Catégories de locaux et niveaux d’eau admissibles au d’aptitude à l’emploi du produit.
sens du DTU 14.1 de 2000, membrane Bentofix CV :
Catégorie EB EE Aspects sanitaires
Utilisation Pieux
des locaux maxi maxi Le présent Avis est formulé au regard de l'engagement écrit du titulaire
1 2m 5m de respecter la réglementation, et notamment l'ensemble des obliga-
Sans tions réglementaires relatives aux substances dangereuses, pour leur
En voile
2 et 3 3m 6m fabrication, leur intégration dans les ouvrages du domaine d'emploi ac-
En radier cepté et l'exploitation de ceux-ci. Le contrôle des informations et décla-
1 2m 5m rations délivrées en application des réglementations en vigueur n'entre
En dalle Avec pas dans le champ du présent Avis. Le titulaire du présent Avis conserve
2 et 3 3m 6m
l'entière responsabilité de ces informations et déclarations.
En radier, les opérations de bétonnage doivent être réalisées dans les
15 jours qui suivent la pose du Bentofix® CV.

2 5.2/18-2596_V1
Emploi en climat de montagne Un soin tout particulier doit être apporté lors :
Ce procédé n’est pas revendiqué pour une utilisation en climat de mon-  Du traitement des points singuliers, notamment des têtes de pieux ;
tagne (altitude > à 900 m).  De la phase de protection avant coulage du béton ou remblaiement ;
Emploi dans les régions ultrapériphériques  De la phase de remblaiement.
Ce procédé n’est pas revendiqué pour une utilisation dans les Départe- 2.3 Prescriptions Techniques
ments et Régions d’Outre-Mer (DROM) de Martinique, Guadeloupe,
Guyane, La Réunion et Mayotte. 2.31 Conditions d'emploi et de mise en œuvre
Pose en zones sismiques  Préalablement à toute application, il sera transmis, pour acceptation
à la Société NAUE Applications, un échantillon d’eau prélevé in situ
Le procédé ne participe pas à la stabilité de l’ouvrage en zone sismique.
pour déterminer si le chantier est réalisable (cf. § 6 - Mise en
En l’absence de joint de dilatation, le procédé peut être mis en œuvre œuvre) ;
dans les zones de sismicité 1 à 4, pour des bâtiments de toute catégorie
 Les trous de banche doivent être réalisés avec apport de bentonite
d'importance et pour toutes classes de sol, au sens des décrets et arrêté
granulaire, hydratée in situ (cf. § 6 - Mise en œuvre) ;
modifié du 22 octobre 2010 modifié.
 Les remblais doivent respecter les prescriptions de l’Annexe 1 du
Si l'ouvrage comporte des joints de dilatation, le Dossier Technique pré-
DTED (DTU 12) afin de ne pas endommager le géosynthétique ben-
voit l'utilisation de bandes d’arrêt d’eau et un traitement du joint de
tonitique ;
dilatation.
 Les prescriptions du § 6.1.3 du DTU 14.1 concernant la conception et
En zone de sismicité 1 à 4 au sens des décrets et arrêté modifié du
l’exécution du gros-œuvre doivent être respectées ;
22 octobre 2010, l’utilisation du procédé est limitée aux bâtiments de
catégorie d’importance I à III, pour des ouvrages dont l’ouverture du  Le procédé n’est pas destiné à traiter l’étanchéité des toitures-ter-
joint au repos et à expansion maximum est admise par les bandes arrêt rasses ;
d’eau, décrites au § 3.34 du présent Avis Technique.  Conformément aux prescriptions du § 6.4 du Dossier Technique, un
Après séisme, la réfection d’étanchéité des joints pourra être rendue treillis soudé doit être mis en place au niveau des têtes de pieux, à
nécessaire ; cette potentialité de réfection doit être prise en compte par défaut d’un ferraillage spécifique dimensionné par le bureau d’études
le maître d’ouvrage. structure (cf. § 6.4) ;
Lorsque l’activité doit être maintenue, les Documents Particuliers du  Les pieux doivent comporter un couronnement en béton armé et doi-
Marché (DPM) peuvent définir des dispositions complémentaires pour vent être dimensionnés conformément aux prescriptions du DTU 13.2
maintenir l’activité du local durant et après le séisme. – Travaux de fondations profondes ;
 Les pieux en béton ne doivent pas travailler en traction ;
2.22 Durabilité - Entretien
 En dalles de couverture de galeries enterrées, les pénétrations ne sont
La durabilité du procédé Bentofix® CV peut être appréciée comme équi- pas autorisées. De plus, une attention particulière doit être apportée
valente à la durabilité des procédés traditionnels. durant les opérations de remblaiement, afin de ne pas endommager
le joint de dilatation ;
2.23 Fabrication et contrôle
 Une coordination par le maitre d’œuvre est à prévoir, entre l’entre-
Cet Avis est formulé en prenant en compte les contrôles et modes de prise de cuvelage et l’entreprise de Gros Œuvre, pour le choix et la
vérification de fabrication décrits dans le Dossier Technique Établi par le pose des bandes d’arrêt d’eau.
Demandeur (DTED).
2.32 Assistance technique
2.24 Mise en œuvre
La Société NAUE Applications est tenue d’apporter son assistance tech-
Le procédé sera mis en œuvre par des entreprises qualifiées en travaux nique à toute entreprise appliquant le procédé. Cette assistance tech-
d’étanchéité formées et agréées par NAUE Applications (cf. § 8 du Dos- nique est assurée par un consultant extérieur (Jacky Denys - courriel :
sier Technique). jacky.denys.spe@gmail.com - tél : 06.33.59.40.35). Ce dernier forme
et agrée les équipes sur chaque chantier, pour NAUE Applications. La
liste des entreprises agréées est disponible sur demande auprès du ti-
tulaire.
Le CSTB doit être informé de l’évolution de la liste des étancheurs
agréés.

5.2/18-2596_V1 3
e) Comme pour tous les procédés de cuvelage avec étanchéité placés
en extrados de la structure résistante interne, lorsque des venues d’eau
intérieures sont possibles et que le maître d’ouvrage souhaite se pré-
Conclusions munir des infiltrations d’eau possibles dans la structure résistante in-
terne, les Documents Particuliers du Marché (DPM) définissent les zones
Appréciation globale de radier à étancher et décrivent les spécifications auxquelles doit ré-
L’utilisation du procédé dans le domaine d'emploi accepté (cf. pa- pondre le radier ainsi que le type de revêtement d’étanchéité à mettre
ragraphe 2.1) est appréciée favorablement. en œuvre.
f) Si la partie supérieure du radier est soumise aux eaux de pluie, alors
Validité cette zone doit être étanchée, et l’eau évacuée (cours anglaises, rampes
extérieures).
À compter de la date de publication présente en première page et
jusqu’au 28 février 2021. g) Les locaux inondables, la pose dans le cadre d’un cuvelage mixte
(avec paroi relativement étanche ou avec revêtement d’imperméabilisa-
Pour le Groupe Spécialisé n° 5.2 tion), ainsi que le recouvrement avec un autre type de revêtement
d’étanchéité que ceux définis dans ce dossier ne sont pas prévus par le
Le Président
présent document.
h) Le maître d’œuvre devra réaliser la coordination entre l’entreprise de
gros œuvre et l’entreprise de cuvelage pour le choix des bandes d’arrêt
d’eau adéquates, adaptées au franchissement des joints de dilatation de
l’ouvrage.
3. Remarques complémentaires i) Après séisme, la réfection d’étanchéité des joints de dilatation pourra
être rendue nécessaire, cette potentialité de réfection doit être prise en
du Groupe Spécialisé compte par le maître d’ouvrage.
a) La bentonite constituant le procédé Bentofix® CV est de la bentonite j) En dalle de couverture de galerie enterrée, la technique de traitement
de sodium naturelle. du joint de dilatation est particulière, du fait des caractéristiques de la
b) Dans le cas de chantiers avec des eaux souterraines à forte salinité bentonite. Le remblaiement doit faire l’objet d’un soin particulier au ni-
(bord de mer notamment), l’essai de gonflement (cf. § 6 du DTED) peut veau de ces joints afin de ne pas les endommager. Il est, de plus, re-
s’avérer non concluant. Dans ce cas, le chantier ne peut pas être réalisé commandé de laisser ces joints accessibles de l’intérieur pour
avec le procédé. d’éventuelles interventions ultérieures.
c) En l’état le dimensionnement du gros œuvre doit être réalisé confor- k) L’Annexe 1 est un extrait de l’ancien DTU 12, qui a été retiré de la
mément au DTU 14.1 - version 2000, en fissuration peu préjudiciable. liste des DTU et Normes-DTU en vigueur, par décision du 17 mai 2000
de la Commission Générale de Normalisation du Bâtiment-DTU (CGNor-
d). Du fait du calcul de la structure à la fissuration peu préjudiciable
Bat-DTU), du fait de l’obsolescence du texte. Les prescriptions y figurant
(DTU 14.1), en cas de fuites, il peut être nécessaire pour réparer, de
concernant les remblaiements restent cependant d’actualité.
réaliser des interventions importantes sur le gros œuvre.
l) Du fait de l’utilisation des bandes Steelstrap en recouvrement, le Ben-
tofix CV n’est plus adhérent au béton à ces endroits. Cette disposition
est à prendre en compte lors d’une éventuelle recherche de fuite.

Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 5.2

4 5.2/18-2596_V1
Dossier Technique
établi par le demandeur

A. Description Catégories de locaux et niveaux d’eau admissibles au


sens du DTU 14.1 de 2000, membrane Bentofix CV :
1. Principe Catégorie EB EE
Utilisation Pieux
des locaux maxi maxi
Le procédé Bentofix® CV est constitué d’un géosynthétique bentonitique 1 2m 5m
(GSB) dénommé Bentofix CV et de bentonite en vrac Bara-Kade 200 En voile Sans
Mesh en poudre ou granulats, destiné à la réalisation de revêtements de 2 et 3 3m 6m
cuvelage par l’extérieur des ouvrages enterrés avec ou sans limite d’em- En radier
prise (au sens du DTU 14.1). 1 2m 5m
En dalle Avec
Il est également employé pour l’étanchéité des dalles de couverture de 2 et 3 3m 6m
galeries enterrées.
En radier, les opérations de bétonnage doivent être réalisées dans les
Il comprend : 15 jours qui suivent la pose du Bentofix® CV.
 Des membranes Bentofix® CV destinées au revêtement de partie cou- En radier, seuls les puits de pompage, installés pour le rabattement de
rante en : la nappe, sont autorisés, et fermés après réalisation de la structure ré-
sistante.
- horizontal :
Les autres pénétrations sont autorisées uniquement en parties hautes
□ sur un béton de propreté, sous le radier ;
des parois verticales.
- vertical sans limite d’emprise :
La pose sur voiles réalisés est autorisée dans le cas d’ouvrages partiel-
□ en fond de banche avant exécution de la structure résistante, lement enterrés sur une hauteur maximale de 2 mètres.
□ dans le cas particulier des ouvrages partiellement enterrés La pose directe de revêtements de sols parquets et sols plastiques sur
(sous-sol enterré sur une hauteur inférieure ou égale à 2 m), sur la structure résistante n’est admise qu’avec pose préalable d’un procédé
les voiles déjà réalisés (béton durci) de la structure résistante, barrière à la vapeur bénéficiant d’un Avis Technique du GS 12.
- vertical avec limite d’emprise : Le remblai au droit du raccord radier/voile doit être réalisé le jour même
□ sur les parois de soutènement avant exécution de la structure des travaux de traitement du raccord radier/voile, sur 50 cm au-dessus
résistante ; de l’arase supérieure du radier.
 De la bentonite poudre (à hydrater) pour le traitement des points par- La contrainte minimale apportée par les matériaux de confinement
ticuliers et les raccords radier/voiles ; (remblai ou béton) doit être supérieure à 10 kPa.
 Des joints hydro gonflants pour le traitement des pénétrations ; Le procédé Bentofix® CV est également destiné à l’étanchéité des dalles
de couverture de galeries enterrées, dans le cas où l’ensemble de la
 Des bandes métalliques (Steelstrap) pour la fermeture des recouvre-
partie cuvelée a été traitée avec le procédé Bentofix® CV.
ments.
L’épaisseur de remblai sur la dalle ne doit pas être inférieure à 50 cm.
En étanchéité des dalles de couverture de galeries enterrées, les mem-
branes Bentofix® CV sont mises en place en horizontal et en vertical, sur Dans le cas où l’épaisseur du remblai est inférieure à 2 mètres, les vé-
la structure en béton armé de la dalle de couverture de la galerie enter- gétaux « hautes tiges » doivent être situés à au moins 2 mètres de la
rée. périphérie de la dalle de couverture. Les végétaux indiqués au para-
graphe 11.1.3 de la NF DTU 43.11 sont interdits.
Fonctionnement Les pénétrations sont interdites en dalle de couverture.
La Bentonite de sodium naturelle du procédé Bentofix® CV provient des Les opérations de remblai de la dalle de couverture doivent être réali-
carrières d’extraction du Wyoming (USA). Celle-ci peut gonfler plus de sées dans les 15 jours qui suivent la pose du Bentofix CV.
28 fois son volume.
Les locaux inondables, la pose dans le cadre d’un cuvelage mixte (avec
Cette Bentonite, comprimées par le béton ou le remblai se transformera paroi relativement étanche ou avec revêtement d’imperméabilisation),
en pâte très dense et imperméable. ainsi que le recouvrement avec un autre type de revêtement d’étan-
Lors de la mise en œuvre de la structure sur le Bentofix® CV, la laitance chéité que ceux définis dans ce dossier, tant en parois verticales qu’en
du béton va s’accrocher dans les fibres du géotextile non tissé saturé de dalles de couverture, ne sont pas prévus par le présent document.
bentonite poudre et permet une adhérence entre le béton et le Bentofix® Nota : ce procédé n’est pas admis pour la réalisation des revêtements
CV. d’étanchéité des toitures-terrasses.

2. Domaine d’emploi 3. Matériaux


Le procédé Bentofix® CV est un procédé d’étanchéité de cuvelage par
l’extérieur, au sens du DTU 14.1, dans le cas d’ouvrages enterrés avec 3.1 Bentofix CV
ou sans limite d’emprise, en France métropolitaine. Composition :
Les structures résistantes internes qui reçoivent le revêtement sont di-  1 non tissé de 220 g/m² de couleur blanche saturé de bentonite de
mensionnées en fissuration peu préjudiciable au sens du DTU 14.1. sodium naturelle en poudre à raison de 800 gr/m² à 10 % d’humidité
La mise en œuvre du procédé Bentofix CV ne permet pas de s’affranchir
® (720 gr/m² à 0 % d’humidité) ;
de la prise en compte du contact avec le sol et/ou les eaux souterraines  4,2 kg/m² de Bentonite de sodium naturelle en poudre à 10 % d’hu-
dans le choix de la classe d’exposition du béton des structures résis- midité (soit 3,78 kg/m² à 0% d’humidité) ;
tantes internes.
 1 tissé de 110 g/m² blanc.
Le procédé Bentofix® CV peut être mis en œuvre pour assurer l’étan-
chéité des locaux de catégorie 1, 2 et 3 au sens du DTU 20.1 -P1-1 - § L’ensemble est aiguilleté. L’aiguilletage consiste à imbriquer les fibres
7.4.2, dans les cas de radiers fondés ou non sur pieux. du non tissé dans les fibres du tissé par l’intermédiaire d’aiguilles.
Un film polyoléfine de couleur blanche, de 2/10ème mm est ensuite as-
socié, au géotextile tissé et à l’aiguilletage, par induction.
cf. caractéristiques au tableau 1.

5.2/18-2596_V1 5
3.32 Fixations
Géotextile non tissé imprégné de bentonite poudre
Clous béton en acier
 Fixations du Bentofix CV :
Clou béton : L 37 mm avec rondelle plastique de 30 mm HILTI
(réf. X-SW 30 ZF 37) ou de performance égale ou supérieure.
Appareil de fixation mécanique : Pistolet HILTY DX 460 MX ou de per-
Bentonite de sodium formance égale ou supérieure.
 Fixations des joints hydro gonflants :
Clou béton : L 27 sans rondelle - HILTI (réf X-U 27 P8) ou de perfor-
Géotextile tissé
mance égale ou supérieure.
Appareil de fixation mécanique : Pistolet HILTY DX 460 MX ou de per-
Aiguilletage formance égale ou supérieure.
Film polyoléfine
3.33 Steelstrap (non fourni)
Bande métallique en acier galvanisé Z275 mini, de 0,8 mm d’épaisseur,
de 8 cm de largeur et de 2 m de longueur, pliée comme indiqué sur la
Conditionnement (cf. tableau 2) figure ci-dessous.
Le Bentofix® CV est conditionné sous forme de rouleaux, enroulés sur Elle est destinée à la fermeture et sécurisation des recouvrements.
un mandrin en carton et enveloppés dans un film polyéthylène. 4 cm
Chaque rouleau est identifié par deux étiquettes distinctes, où figurent
notamment :
 ÉTIQUETTE PRODUIT : 8 cm

- Logo NAUE, 3.34 Bandes d’arrêt d’eau


- Indication : Made in Germany, Les bandes d’arrêt d’eau, dimensionnées et mises en œuvre par l’entre-
- N° de rouleau, prise de gros-œuvre, doivent être dimensionnées pour résister à la
sous–pression jusqu’au niveau EE fixé sur le chantier, et à l’amplitude
- Désignation du produit,
de mouvement maximale du joint prévus par les DPM.
- Désignation d’article,
Les bandes d’arrêt d’eau sont choisies sur la base de leurs fiches tech-
- Matière première, niques, en fonction du niveau EE du chantier, de l’ouverture au repos du
- Masse surfacique, joint et de l’amplitude de mouvement maximale du joint prévu par les
DPM.
- Longueur,
Exemple de bande d’arrêt d’eau pour joint de dilatation, pour une ou-
- Largeur, verture nominale du joint au repos de 20 à 30 mm (cf. Annexe 3) :
- Poids,
Expansion
- Code barre ; maximal au-delà de Hauteur
Bandes d’ar-
 ÉTIQUETTE MARQUAGE CE selon norme EN 13491 : la position de repos d’eau maxi-
rêt d’eau
Vr male
- Nom et adresse NAUE, (cf. Annexe 3)
- Nom du produit, WT JDI
4 mm 0,9 m
150MM R
- Année 1ER marquage CE,
MANDELLI – WT JDI
- Organisme certification, 4 mm 1,2 m
SETRA 190MM R
- Normes Européennes, WATERSTOP
WT JDI
PVC-R 6 mm 1,8 m
- Fonctions revendiquées, 240MM R
Type D
WT JDI
- Tableau caractéristiques essentielles, 9 mm 6m
320MM R
- Durabilité.
Les pièces de jonction de mêmes profils sont des éléments standards
3.2 Bentonite de sodium naturelle soudés en usine ou font l’objet d’une fabrication à la demande. Les éven-
La bentonite de sodium naturelle est une argile gonflante naturelle qui tuels raccords en partie courante se font par soudure.
appartient au groupe des argiles smectites. Elle est inerte et non pol-
luante. Elle provient des sites d’extraction du Wyoming (USA).Elle ne 3.4 Stockage
fait l’objet d’aucun traitement chimique après extraction. Les rouleaux Bentofix® CV peuvent être stockés à l’extérieur, non dé-
Voir caractéristiques en tableau 3. ballés, sur une surface hors d’eau et sans accident.
Les joints hydro gonflants, la bentonite en vrac doivent être stockés
3.21 Bentonite poudre Bara-Kade 200 Mesh dans un local fermé, à l’abri des intempéries.
Destinée au traitement des points singuliers et du raccord radier/voiles,
elle est conditionnée en sacs de 25 kg.
4. Fabrication et contrôles
3.22 Bentonite hydratée
4.1 Fabrication des matériaux
Elle est obtenue en mélangeant in situ 1/3 de volume d’eau pour 2/3 de
volume de poudre comme suit : La bentonite en vrac est extraite de gisements du Wyoming (USA).
 Verser en pluie la bentonite dans l’eau ; Bentofix® CV est fabriqué par NAUE Gmbh & dans son usine
d’ESPELKAMP-FIESTEL en Allemagne.
 Mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène et consistante.
Elle est destinée au traitement des points singuliers comme les trous de 4.2 Contrôles et certification
banche, les pénétrations et les éventuels accidents sur la membrane.
L’usine fait l’objet d’une certification ISO 9001:2008.
3.3 Accessoires Les essais et le suivi du contrôle qualité du Bentofix® CV sont conformes
à la NF EN 13491.
3.31 Joint hydro gonflant à base de bentonite Les rouleaux portent le marquage CE.
Il s’agit d’un mélange homogène de bentonite de sodium naturelle ; La liste des contrôles est décrite au tableau 4.
Ces joints font l’objet d’un Avis Technique du GS 3.
Il existe 2 dimensions : 5. Prescriptions relatives aux éléments
 Section de 20 mm X 25 mm ; porteurs et supports
 Section de 10 mm X 15 mm.
Nota : le joint hydro gonflant à base de bentonite n’est pas adapté au 5.1 Dimensionnement du gros œuvre
traitement des joints de dilatation. Les structures résistantes du cuvelage admises sont en béton armé.
Les structures résistantes internes qui reçoivent le revêtement sont di-
mensionnées en fissuration peu préjudiciable au sens du DTU 14.1.

6 5.2/18-2596_V1
5.2 Supports externes Cas de support non drainant : le béton de propreté est coulé sur la pla-
teforme drainée au moyen d’un concassé. Réaliser un caniveau en péri-
5.21 Supports horizontaux phérie de l’ouvrage, afin de récupérer l’eau dans un puisard.
RADIER : Principe de recouvrement vertical et horizontal
Dans tous les cas, un béton de propreté est mis en œuvre, conformé- Les recouvrements du Bentofix® CV se font géotextile non tissé en con-
ment aux prescriptions du DTU 13.11 « Fondations superficielles ». tact avec le film polyoléfine (cf. figure 1). La liaison entre chaque lé est
L’épaisseur est d’au moins 5 cm. assurée en recouvrement de 20 cm pour une hauteur d’eau (EB)
≤ à 5 m, et 30 cm pour une hauteur d’eau > à 5 m.
Le béton de propreté est dressé et fermé à la règle présentant une fini-
tion avec état de surface « lissé » au sens du paragraphe 9.2.2 de la Les abouts de lés sont décalés de 50 cm minimum.
NF DTU 21 à savoir 7 mm sous la règle de 2 m et 2 mm sous le réglet Les recouvrements sont sécurisés par la mise en œuvre du profilé mé-
de 0,20 m. tallique Steelstrap, fixé mécaniquement en quinconce à raison d’une
Les défauts de continuité ou accidents de surface ou laitances non ad- fixation tous les 50 cm (cf. figure 1). Les profilés sont espacés de 10 cm
hérentes, doivent être, ragrées ou supprimées par le Gros Œuvre. minimum et de 15 cm maximum (cf. figure 2).
DALLE DE COUVERTURE : Nota : les recouvrements ne doivent pas comporter plus de 3 épais-
seurs de Bentofix® CV.
Sont admises, les structures en béton armé présentant une finition avec
état de surface « lissé » au sens du paragraphe 9.2.2 de la norme Fixation mécanique
NF DTU 21 à savoir 7 mm sous la règle de 2 m et 2 mm sous le réglet Sens de bétonnage
de 0,20 m. Face non tissée
20 cm (≤ à 5m) – 30 cm (> à 5m)
Finition talochée ou hélicoptère.
Exécuter un chanfrein de 2 cm x 2 cm sur les angles en rive.
Les pénétrations ne sont pas admises en dalle de couverture.

5.22 Supports verticaux Profilé Steelstrap fixé Face avec film polyolefine
mécaniquement
Les supports verticaux externes recevant le Bentofix CV sont :
®

 Le béton coffré ; Béton de Propreté


 Les parois moulées ;
50 cm 50 cm
 Les parois berlinoises ;
 Les tranchées blindées ;
 Les pieux sécants rechargés en béton projeté ou banché ;
 Les palplanches (ondes rechargées en béton) ;
 Les voiles par passe alternée. Figure 1 – Traitement des recouvrements
Ils doivent être exécutés conformément aux textes les concernant. Mini 50 cm
Leur finition doit correspondre aux caractéristiques de planéité des pa-
rements courants au sens du paragraphe 9.2.1 de la norme NF DTU 21
à savoir 7 mm sous la règle de 2 m et 2 mm sous le réglet de 0,20 m.
Mini 20 cm
Les coffrages réalisés au moyen de blocs maçonnés sont limités aux
rives de radier, fosses ascenseurs, longrines, semelles et réseaux.

5.23 Cas particulier de la pose sur voiles réalisés


Dans le cas de pose sur voiles réalisés, les supports internes doivent Sens de remblai ou de bétonnage
être conformes aux prescriptions concernant les parements courants de
la norme NF DTU 21, § 9.2, à savoir 7 mm sous la règle de 2 m et 2 mm
sous le réglet de 0,20 m.

6. Mise en œuvre 30 cm
cm 30 cm
10 à 15
Avant démarrage des travaux et avant acceptation du système, l’entre-
prise de pose doit prélever un échantillon d'eau in situ.
Profilé Steelstrap
Un essai de gonflement de la bentonite est effectué avec l’eau du site,
fixé mécaniquement
au laboratoire externe spécialisé en géotechnique MeTeD K (38150
La Chapelle-de-Surieu), selon la norme XP P 84 703 : si le gonflement
est inférieur à 20 cm3/2g, un essai de perméabilité est réalisé selon la Figure 2 – Traitement des recouvrements
norme NF P 84 705.
Si la perméabilité est supérieure à 5.10-11 m/s, le procédé ne peut pas 6.2 Ouvrages sans limites d’emprise
être utilisé pour cet ouvrage (possible notamment dans le cas des chan-
tiers avec des eaux souterraines à forte salinité). 6.21 Pose sous radier (sans pieux)
(cf. figure 15)
6.1 Recommandations générales
6.211 Mise en place du Bentofix® CV
Rouleaux Bentofix® CV Les rouleaux Bentofix® CV sont déroulés sur le béton de propreté, face
Les rouleaux de membranes Bentofix® CV peuvent être appliqués sous polyoléfine en contact avec le support, face non tissée vers l’opérateur.
toutes températures, sur support sec ou humide. S’assurer de l’absence Les lés de Bentofix CV® sont toujours parallèles aux reprises de béton-
d’eau stagnante en surface. nage (radier/voiles - radier/radier). Fermer les recouvrements par la
La protection mécanique en radier doit être effectuée à l’avancement. mise en œuvre de la bande Steelstrap fixée mécaniquement en quin-
conce (cf. figure 1).
Les opérations de bétonnage en radier doivent être réalisées sous
15 jours. Le Bentofix® CV est remonté sur les joues de coffrage du radier confor-
mément aux figures 15, 18 et 19.
Les opérations de remblaiement ou de bétonnage sur dalle de couver-
ture doivent être réalisées dans les 15 jours qui suivent la pose du re- 6.212 Protection mécanique
vêtement d’étanchéité.
Dans le cas d’un délai de bétonnage inférieur à 15 jours, la protection
Avant bétonnage, contrôler et reprendre si nécessaire le traitement des mécanique du Bentofix® CV est assurée par un treillis soudé, au-delà de
points singuliers. Il conviendra de baliser les zones étanchées et de pro- 15 jours la protection mécanique est assurée par la mise en œuvre d’une
téger les zones de passage piéton. chape de mortier.
Compte tenu du pouvoir d’auto cicatrisation de la bentonite, le Bentofix®
CV peut être fixé mécaniquement.
La mise en œuvre de l’étanchéité doit être faite hors d’eau. Une mise
hors d’eau du support sera donc effectuée conformément au § 6.2.4.3
du DTU 14.1.

5.2/18-2596_V1 7
 Treillis soudé :  Réaliser des entailles verticales en partie supérieure du lé de Bento-
Treillis soudé maille 150 x 150 fil 7 (ST 25 C) posé sur cales à béton fix® CV sur 10 cm de hauteur, avec un espacement de 50 cm. Passer
larges, et de 5 cm de hauteur en partie courante et 3 cm en zone de un tube dans les entailles. Positionner les sangles de levage à 50 cm
recouvrement. de chaque bord ;

Celui-ci doit être pris en compte dans le calcul du béton armé  Lever le Bentofix® CV avec un moyen de levage approprié et le fixer
(cf. figure 3). en tête de la banche avec les sangles, face non tissée vers l’opérateur,
face polyéthylène en contact avec la banche. La liaison entre chaque
lé est assurée en recouvrement de 20 cm ou 30 cm (cf. para-
Treillis soudé graphe 6.1) ;
Cales à béton de 3 cm
 La partie inférieure du Bentofix® CV est arrêtée à 2 cm de l’arase
Bentofix® CV
Cales à béton 5 cm supérieure du radier.
Positionner au droit des recouvrements en les espaçant de 30 cm, les
rosaces en plastique clipsées sur l’armature qui assure l’enrobage du
béton.
Béton de propreté 6.2211 Calage en pied de banche
Nota : cales plastiques traversantes interdites.

Figure 3 – Protection par treillis soudé


Cas N° 1 - Cylindriques indépendantes

 Chape de mortier :
Bentofix CV
Chape de mortier d’épaisseur d’au moins 4 cm ; dans ce cas, le re-
coupement de la chape est obligatoire. Il est réalisé par la mise en Banches
place de planches de 10 cm de largeur par 4 cm d’épaisseur, tous les
Cales cylindriques fixées
100 m², posées sur le Bentofix® CV. Ces planches sont retirées après mécaniquement
le bétonnage de la chape (cf. figure 4). Les planches ne doivent pas
recouvrir de profils Steelstrap.

Planches de compartimentage 10 cm
Radier
Chape de protection
30 m
Bentofix® CV
10 m
Figure 5 - Cales cylindriques indépendants

Cas N° 2 - Cales plastiques reliées par tige acier


Béton de propreté
Joint hydro gonflant
Figure 4 – Protection par chape de mortier
Cale plastique reliée par tige
d’acier
Bentofix CV
6.213 Protection des attentes d’étanchéité
Cas N° 1 - Protection mécanique par treillis soudé
Banches
Les lés de Bentofix® CV au droit de la reprise de bétonnage, sont tou-
jours parallèles à cette reprise de bétonnage. Les lés de Bentofix® CV
dépassent de 1 m minimum de la reprise de bétonnage, et sont retour-
nés au minimum de 30 cm sous la nappe d’armature inférieure. Les
recouvrements de la reprise d’étanchéité sont réalisés sur un minimum
de 30 cm (cf. figure 16).
Cas N° 2 - Protection mécanique par chape béton Radier
Les lés de Bentofix® CV au droit de la reprise de bétonnage, sont tou-
jours parallèles à cette reprise de bétonnage, et dépassent de 30 cm
minimum des aciers en attente du radier. Protéger l’about de Bento-
Figure 6 - Cales plastiques reliées par tige métallique
fix® CV sur 30 cm par mise en place d’une planche de contreplaqué de
1 cm d’épaisseur. Couler la chape de protection.
Afin de réaliser le recouvrement, casser la chape de protection au droit Cas N° 3 - Talonnette béton
de la planche de contreplaqué. Nettoyer soigneusement le recouvre-
ment. Les recouvrements de la reprise d’étanchéité sont réalisés sur un Joints Talonnette Béton de petits agrégats
minimum de 30 cm (cf. figure 17). hydrogonflants
6.214 Coulage de la structure résistante
Bande de Bentofix CV
L’étanchéité est réceptionnée conformément aux § 6.2.5.2 et 6.2.5.3 du 10 cm en fond de coffrage
DTU 14.1. mini
Le bétonnage est réalisé dans le sens des recouvrements « en tuiles ».
Radier
6.215 Reprises de bétonnage
 Cas N° 1 - le bétonnage est arrêté par un coffrage vertical, qui est
ensuite déposé ;
 Cas N° 2 - les masques de coffrage type Nergalto doivent être sup-
Figure 7 - Talonnette béton
primés dans le cas où la laitance de béton n’a pas traversé totalement
l’ensemble de ce dispositif. 6.2212 Coulage de la structure résistante
6.22 Pose sur parois verticales Avant bétonnage, l’étanchéité est réceptionnée conformément aux pa-
ragraphes 6.2.5.2 et 6.2.5.3 du DTU 14.1. Le bétonnage doit toujours
6.221 Mise en place du Bentofix® CV en fond de être exécuté à l’aide d’une goulotte ou d’un tube plongeur dans le sens
banche (cf. figure 20) de pose en tuiles du Bentofix® CV.
 Dérouler et couper la longueur de Bentofix® CV correspondant à la 6.2213 Reprises de bétonnage.
hauteur de la banche + 20 cm (tenir compte de l’épaisseur de la dalle
dans le cas d’étanchéité de cette dalle avec le Bentofix® CV) ; Le bétonnage est arrêté par un dispositif vertical, qui est ensuite déposé.
Les tôles d’acier des boites de coffrage doivent être découpées.

8 5.2/18-2596_V1
6.2214 Fermeture des recouvrements 6.2217 Arrêt supérieur d’étanchéité (cf. figure 25)
Après décoffrage, dégager la laitance éventuelle des zones de recouvre-  Le Bentofix® CV est mis en fond de banche (Cas N° 1) :
ments et fermer par la mise en œuvre de la bande Steelstrap fixée Le Bentofix® CV est relevé sur 15 cm au-dessus du niveau du Terrain
mécaniquement en quinconce (cf. figure 1). Naturel et protégé par une bande solin sous Avis Technique.
6.2215 Fermeture des trous de banche  Le Bentofix® CV est arrêtée au niveau du TN (Cas N° 2) :
L’obturation des trous de banche est obligatoire. Le Bentofix® CV est protégé par la mise en œuvre d’un caniveau coulé
en place. Les reprises de bétonnage doivent être protégées par le
Cas N° 1 - Trous coniques
Bentofix® CV ou êtres positionnées 15 cm au-dessus du TN. L’eau du
Mettre en place une carotte conique scellée à la résine. caniveau doit être évacuée.
Cas N° 2 - Trous cylindriques traversant 6.222 Mise en place du Bentofix® CV sur voiles
Fermer l’entretoise cylindrique avec au moyen de bouchons collés à la exécutés
résine. Combler le vide par l’intérieur au moyen d’un mortier de résine
La hauteur maximum de la partie enterrée de l’ouvrage ne doit pas ex-
sans retrait et fermer avec un bouchon collé à la résine.
céder 2 m.
 Enduire de bentonite hydratée les trous de banche préalablement ob-
Extérieur turés par le gros œuvre ;
Fixation mécanique  Les lés de Bentofix® CV sont fixés en tête mécaniquement sur le sup-
port à raison d’une fixation tous les 30 cm, face géotextile saturé de
Voile bentonite en contact avec le béton et face polyoléfine vers l’opéra-
Voile
teur ;
Pièce de Bentofix CV  Rajouter une ligne de fixations espacées de 50 cm à mis hauteur du
Bouchons lé de Bentofix® CV ;
Bentonite collés
Carotte scellée  Fermer les recouvrements par la mise en œuvre de la bande Steels-
poudre trap fixée mécaniquement en quinconce tous les 30 cm.

6.2221 Raccord radier-voile


Remplissage cf. § 6.2216.
15 cm
par mortier 6.2222 Arrêt supérieur d’étanchéité (cf. figure 25)
de résine
Cas N° 1 : le Bentofix® CV est relevé sur 15 cm au-dessus du niveau du
Terrain Naturel et protégé par une bande solin sous Avis Technique.
Figure 8 - Fermeture trous de banche
6.23 Remblai
Mise en œuvre de la pièce de Bentofix® CV (cf. figure 8)
Avant remblai, l’étanchéité est réceptionnée conformément aux
Appliquer en forme de V sous le trou de banche un filet de la bentonite § 6.2.5.2 et 6.2.5.3 du DTU 14.1.
hydratée. Fixer mécaniquement les trois coins inférieurs de la pièce de
Bentofix® CV de 30 cm x 30 cm, positionnée en losange. Combler le vide Les remblais doivent être mis en place à l'avancement.
par apport de bentonite poudre. Fermer la pointe de la pièce au moyen Les travaux de remblaiement doivent être effectués conformément aux
d’une fixation mécanique. prescriptions DTU 12 « Terrassement pour le bâtiment » (cf. An-
nexe 1).et aux recommandations du fascicule 12 du CFG (Comité Fran-
Bentonite poudre
çais des Géosynthétiques).
Trou de banche obturé Pièce de Bentofix®CV
Le matériau ne doit pas présenter de granulats susceptibles de poinçon-
Par le GO ner le géosynthétique Bentonitique :
 Dimension des plus gros éléments 40 mm ;
 Coefficient d’uniformité du matériau supérieur à 10.
Le remblai est mis en œuvre par couches successives de 30 cm d’épais-
seur environ.
Le compactage doit être à la densité minimum de 95 % du proctor nor-
mal. Un soin particulier doit être apporté afin d'éviter toute dégradation
de l'étanchéité Bentofix® CV.
Filet de Bentonite hy- Fixations méca- Important : les remblais doivent être exécutés en respectant la pose
en tuile du Bentofix® CV.
dratée en V niques
6.3 Ouvrage avec limite d’emprise
Figure 9 – Fermeture trous de banche
(cf. figure 14)
6.2216 Raccord radier - Voile
 Radier décalé pour talon de banche (cf. figure 24) :
6.31 Pose sous radier (sans pieux)
cf. § 6.21 et figure 21.
- nettoyer soigneusement la surface de pose et le Bentofix ®
CV du
radier en attente, Nota : la pose doit démarrer en périphérie du radier, les lés de Bento-
fix® CV sont toujours déroulés horizontalement avec un retour de 50 cm
- déposer sur le talon de banche 0,5 kg/m² de bentonite poudre,
sur le béton de propreté du radier et doivent dépasser de 30 cm des
- replier le Bentofix® CV du radier sur le talon du radier, le mettre en attentes des aciers du radier que l’entreprise de GO aura tracé.
recouvrement sur le Bentofix® CV du voile et le fixer mécanique-
Prévoir une fixation tous les 50 cm en tête de lés hors zone de recou-
ment à raison d’une fixation au ml à 5 cm minimum du bord haut
vrement.
du lé,
- combler l’angle radier-voile de bentonite poudre à raison de 6.32 Pose sur paroi de soutènement
2,5 kg/ml minimum,
(cf. figure 21)
- fermer les recouvrements par la mise en œuvre de la bande Steels-
Les parois doivent être mises en conformité avec un parement courant.
trap fixée mécaniquement en quinconce tous les 50 cm (cf. § 6.1 -
figure 1) ; Les lés de Bentofix® CV sont déroulés verticalement sur la paroi de sou-
tènement, face non tissée vers l’opérateur, face polyoléfine en contact
 Radier non décalé (cf. figure 23) :
avec la paroi de soutènement en raccordement avec les lés de Bento-
- nettoyer soigneusement le recouvrement, fix® CV déroulés horizontalement comme indiqué dans le § 6.31 précé-
- rabattre le Bentofix® CV du radier et le fixer mécaniquement à rai- dent.
son d’une fixation au ml à 5 cm minimum du bord haut du lé, Les recouvrements entre lés sont réalisés conformément au § 6.211,
- combler le vide radier-voile de bentonite granulaire à raison de figure 1 et figure 2. Les lés de Bentofix® CV sont fixés mécaniquement
2,5 kg/ml minimum, en tête à raison d’une fixation tous les 50 cm.
- fermer les recouvrements par la mise en œuvre de la bande Steels- Fermer les recouvrements par la mise en œuvre de la bande Steelstrap
trap fixée mécaniquement en quinconce tous les 50 cm. fixée mécaniquement en quinconce tous les 50 cm (cf. § 6.1, figure 1).

5.2/18-2596_V1 9
Dans le cas où l’étanchéité de la dalle est réalisée en Bentofix® CV, pré- 6.5 Traitement des points singuliers
voir l’épaisseur de la dalle + 30 cm de retour protégés par un polyane
pendant les opérations de bétonnage de la dalle (cf. figure 29). 6.51 Réseaux EP / EU
6.321 Mise en œuvre de la structure résistante Les réseaux et incorporés divers doivent être positionnés dans la struc-
interne ture interne conformément au chapitre 6.2.3 de la NF P 11-221
(DTU 14.1). L’enrobage minimum de réseaux est de 6 cm. Pour assurer
6.3211 Béton coulé en place cette incorporation, si une sur-profondeur de radier est nécessaire, cette
sur-profondeur doit être bétonnée et liaisonnée au radier par mise en
L’étanchéité est réceptionnée conformément aux § 6.2.5.2 et 6.2.5.3 du
œuvre d’armatures spécifiques (cf. figure 33)
DTU 14.1.
Le bétonnage est réalisé dans le sens des recouvrements « en tuiles ». 6.52 Pénétrations à travers les parois verticales (cf.
Arrêt supérieur d’étanchéité figure 31)
Dans la mesure où le béton de l’ouvrage est coulé sur le Bentofix® CV, Conformément au § 6.2.3 du DTU 14.1, le nombre de pénétrations doit
ce cas de figure est assimilable au cas n° 1 décrit au § 6.2217 : être réduit au strict minimum et elles doivent être positionnées dans la
partie haute (de 0,50 m à 1m du niveau TN) des parois verticales. Les
le Bentofix® CV est relevé sur 15 cm au-dessus du niveau du terrain pénétrations en radier ne sont admises que pour les puits de pompage.
Naturel (cf. figure 25 - cas n° 1) et protégé par une bande solin sous
Avis Technique. Traversée incorporée dans le béton
 Positionner autour de la traversée du cuvelage et dans l’axe de l’ou-
6.3212 Béton projeté (cf. figure 22)
vrage béton un joint hydro-gonflant ;
Le béton projeté sera conforme à la NF EN 14487-1 et son exécution à
 Après mise en œuvre du béton, appliquer de la bentonite hydratée
la NF EN 14487-2.
dépassant de 20 cm la pénétration ;
Le lancier devra posséder la certification ASQUAPRO.
 Positionner une pièce de Bentofix® CV autour de la pénétration dé-
L’épaisseur sera de 20 cm minimum. passant de 20 cm de cette pénétration. Fixer mécaniquement la pièce
Mettre en œuvre un béton de propreté projeté avant la mise en place de Bentofix® CV et enduire cette dernière avec de la bentonite hydra-
du Bentofix® CV. tée.
La première nappe de treillis soudé est maintenue en place au moyen Traversée dans réservation
de buttons. Les attentes des lès de Bentofix® CV verticaux sont proté-
Nota : toutes les traversées doivent être espacées de 20 cm minimum
gées par du contreplaqué ou un géotextile. L’attente du lé de Bento-
en tous sens.
fix® CV horizontal est protégée par du sablon. Les nappes de treillis
soudé des passes suivantes sont ligaturées sur les premières nappes.  Positionner un joint hydro-gonflant dans la réservation à l’axe de l’ou-
vrage béton ;
Arrêt supérieur d’étanchéité
 Positionner autour de la traversée du cuvelage et dans l’axe de l’ou-
Dans la mesure où le béton de l’ouvrage est coulé sur le Bentofix® CV, vrage béton un joint hydro gonflant ;
ce cas de figure est assimilable au cas n° 1 décrit au § 6.2217 :
 Combler la réservation par la mise en œuvre de béton d’agrégat fin ;
le Bentofix® CV est relevé sur 15 cm au-dessus du niveau du Terrain
 Après mise en œuvre du béton, appliquer de bentonite hydratée dé-
Naturel (cf. figure 25, cas n° 1) et protégé par une bande solin sous Avis
passant de 20 cm minimum de la recharge de béton. Emboîter une
Technique.
pièce de Bentofix® CV sur la pénétration dépassant de 20 cm de celle-
ci ;
6.4 Cas particulier de la pose sous radier fondé
sur pieux en compression  Fixer mécaniquement la pièce de Bentofix® CV ;
(cf. figures 26, 27)  Enduire à nouveau la jonction avec de la bentonite hydratée.

Nota : ces dispositions doivent faire l’objet d’une fiche de contrôle spé- 6.53 Joint de dilatation en zone de sismicité 1 à 4
cifique (cf. Annexe 2).
(cf. figure 10)
Pour éviter le « déconfinement » du terrain, le coffrage vertical des têtes
Phase 1
de pieux et des longrines doit être réalisé par du béton coulé en place
ou des blocs maçonnés. L’entreprise doit donner la position exacte du joint de dilatation.
Les dispositions particulières pour le contournement des têtes d’ancrage La mise en œuvre et le choix de la bande d’arrêt d’eau est de la respon-
sont prises et sont décrites ci-dessous. sabilité de l’entreprise de GO.
Le Bentofix® CV du radier dépasse de 1 m du futur arrêt de bétonnage.
6.41 Pieu béton avec couronnement Épandre de la bentonite en poudre à raison de 0,5 kg au m² sur 1 m de
(cf. figure 26) largeur de part et d’autre du futur arrêt de bétonnage. Mettre en place
Réalisé dans le béton de propreté mis en œuvre autour du pieu un chan- une bande de renfort de Bentofix® CV de 1,5 m de largeur. Replier le
frein de 5 cm x 5 cm. Ce chanfrein sera comblé par de la bentonite Bentofix® CV du radier sur la bande de renforts. Mettre en place le cof-
poudre. frage d’about de radier avec la bande d’arrêt d’eau obligatoirement en
continu horizontalement comme verticalement. Elle peut être soudée ou
Le couronnement du pieu doit être réalisé en béton adjuvanté à l’aide vulcanisée.
d’hydrofuges de masse certifiés NF - CERIB.
La hauteur du couronnement est de 40 cm minimum sous le radier. Le Phase 1 Phase 2 future
périmètre du coffrage du couronnement est habillé avec le Bentofix® CV.
Radier
Le ferraillage du radier au droit de la tête de pieu est renforcé par au Coffrage d’about
minimum la mise en œuvre d’un treillis soudé anti-fissuration (PAF C) Bande d’arrêt d’eau de radier ou de voile
section maille 200 x 200, fil de 4,5 mm, dépassant de 0,50 m de part et
d’autre de la tête de pieu, ou par un ferraillage spécifique dimensionné
par le bureau d’études structure.

6.42 Pieu béton avec tête de pieu dans longrine (cf. Bentonite poudre BENTOFIX®CV en
figure 27) Bande de renfort de partie courante replié
Réalisé dans le béton de propreté mis en œuvre autour du pieu un chan- BENTOFIX®CV
frein de 5 cm x 5 cm. Ce chanfrein sera comblé par de la bentonite
poudre.
La longrine doit être réalisée en béton adjuvanté à l’aide d’hydrofuges
de masse (se référer à la liste des fabrications admises, norme NF -
AFNOR – CERIB).
L’étanchéité est réalisée autour de la longrine. La retombée de longrine 1,5 m
aura une hauteur minimum de 40 cm.
La structure au droit du pieu est renforcée par la mise en œuvre au
minimum d’un treillis soudé anti-fissuration (PAF C) section maille 200 x Figure 10 – Joint de dilatation en zone de sismicité 1 à 4
200, fil de 4,5 mm, dépassant de 0,50 m de part et d’autre de la tête Phase 1
de pieu sur la nappe supérieure du radie, ou par un ferraillage spécifique
dimensionné par le bureau d’études structure.

10 5.2/18-2596_V1
Phase 2 6.63 Avec limite d’emprise (cf. figure 29)
Après décoffrage, nettoyer et déplier le Bentofix® CV du radier sur le Le Bentofix® CV posé sur soutènement Berlinoise, tranchée blindée, bé-
béton de propreté et continuer la mise en œuvre. ton projeté ou palplanches dépasse de la dalle de 30 cm. Enlever le
polyéthylène de protection et rabattre les 30 cm de Bentofix® CV mis en
Carton biodégradable attente en vertical. Mettre en œuvre le Bentofix® CV sur la dalle comme
Radier indiqué au § 6.61 en recouvrement de 20 cm minimum. Les recouvre-
ments sont réalisés conformément au § 6.1, figures 1 et 2.
Mettre en place la protection mécanique si nécessaire (cf. § 6.67).

6.64 Relevé d’étanchéité sur émergences


cf. figure 25 Cas 1.

6.65 Joint de dilatation - Dalles de couverture


Dans le cas où une dalle de protection est mise en œuvre, celle-ci doit
être interrompue de part et d’autre du joint de dilatation.
Traitement du joint
1m
La bande d’arrêt d’eau dans le gros œuvre est obligatoire.
Éliminer le matériau résilient mis en œuvre avant coulage. Combler le
Figure 11 - Joint de dilatation
vide ainsi créé par apport de bentonite poudre. Fixer mécaniquement
en zone de sismicité 1 à 4 – Phase 2 (1 fixation tous les 30 cm) sur un côté, une bande de pontage de Ben-
tofix® CV de 50 cm de largeur sur le joint de dilatation. Ne pas réaliser
6.54 Désaffleurements de recouvrement à moins d’ 1m du joint de dilatation.
cf. figure 30. Bande de Bentofix CV
6.55 Raccord Bentofix®
CV avec étanchéité toiture- Fixation mécanique
de la bande de ren-
terrasse (cf. figure 32) 50 cm
fort Bentofix CV
La retombée de l’étanchéité de toiture-terrasse jardin sous Avis Tech- = =
nique, est réalisée conformément au DTU 43.1. Prévoir 15 cm supplé-
mentaires de retombée d’étanchéité, collée ou soudée sur un profil en
acier galvanisé. La mise en œuvre d’un dispositif d’évacuation des eaux
pluviales connecté à un collecteur drain est obligatoire.
Le niveau EE doit être inférieur de 20 cm minimum du niveau du raccord.

6.6 Mise en œuvre en dalle de couverture de


galerie enterrée associée à un cuvelage en
Bentofix® CV
Nota : cette mise en œuvre est obligatoirement associée à une étan- Bande d’arrêt d’eau
chéité de cuvelage en Bentofix® CV.

6.61 Partie courante


Le Bentofix® CV est déroulé face non tissée saturée de bentonite poudre Figure 13 – Traitement du joint de dilatation sur dalle
en contact avec le support et face polyoléfine vers l’opérateur (cf. fi- de couverture en zone de sismicité 1 à 4
gure 12).
Les recouvrements sont réalisés conformément au § 6.1, figures 1 et 2. 6.66 Protection des attentes d’étanchéité
Les recouvrements entre chaque about de rouleau sont décalés de Protéger les abouts de lé avec un film polyéthylène lesté par une planche
50 cm minimum. de coffrage.
Sens de bétonnage ou du remblai 6.67 Protections mécaniques
Face polyoléfine Les protections sont indispensables dans les cas où les matériaux de
remblais comportent des éléments d'une granulométrie supérieure à
20 cm (≤ à 10m) – 30 cm (> à 10m)
40 mm.
Leurs dimensionnements sera déterminé après identification de la gra-
nulométrie du remblai (cf. § 6.68).
La mise en œuvre d’une dalle de béton de 5 cm d’épaisseur est obliga-
toire en zone urbaine, et si la hauteur du remblai est inférieure à 1 m
Face géotextile non tissé en zone non urbaine.
®
La pose d’un grillage avertisseur de couleur blanche doit être réalisée,
quelle que soit la hauteur du remblai.
Profile Steelstrap fixé mécani-
quement en quinconce Sous voirie lourde, la mise en œuvre d’une dalle béton armé de 10 cm,
est obligatoire si la hauteur du remblai est égale ou inférieure à 50 cm.
Dalle de couverture
La hauteur du remblaie ne peux pas être inférieurs à 0,50 m.

Figure 12 - Mise en oeuvre sur dalle de couverture 6.68 Remblai


L’étanchéité est réceptionnée conformément aux § 6.2.5.2 et 6.2.5.3 du
6.62 Retombée d’étanchéité sans limite d’emprise DTU 14.1.
(cf. figure 28) Le remblai ou le bétonnage est réalisé dans le sens des recouvrements
« en tuiles ».
Le Bentofix CV en attente en vertical, a été relevé sur l’épaisseur de la
®

dalle de couverture (cf. § 6.221) avant coulage de celle-ci. La retombée Les remblais doivent être mis en place à l'avancement.
du Bentofix® CV de la dalle sur le Bentofix® CV du voile est réalisée Les travaux de remblaiement doivent être effectués conformément aux
conformément au § 6.1, figures 1 et 2. Fermer le recouvrement par le prescriptions DTU 12 « Terrassement pour le bâtiment » (cf. Annexe 1)
profilé Steelstrap fixé mécaniquement en quinconce (cf. figures 1 et 2). et aux recommandations du fascicule 12 du CFG (Comité Français des
Géosynthétiques).
La granulométrie des remblais devra respecter les recommandations
suivantes afin d’obtenir la répartition la plus uniforme de la contrainte
de confinement et de pas poinçonner le géosynthétique bentonitique :
 Dimension des plus gros éléments 40 mm ;
 Coefficient d’uniformité du matériau supérieur à 10.
Le remblai est mis en œuvre par couches successives de 30 cm d’épais-
seur environ.

5.2/18-2596_V1 11
Le compactage doit être à la densité minimum de 95 % du proctor nor-
mal. Un soin particulier doit être apporté afin d'éviter toute dégradation B. Résultats expérimentaux
de l'étanchéité Bentofix CV.
 Rapport CSTB n° RA14-0188 de classement européen de réaction au
En phase chantier, une bande de roulement de 1 mètre d’épaisseur mise feu selon la norme NF EN 13501-1+A1 du 11 août 2014.
en œuvre à l’avancement est obligatoire pour la circulation des engins.
 Test perméabilité au droit des recouvrements. Laboratoire MFPA (All)
Cette bande est mise à l’épaisseur de service en reculant. Les ma-
B 51.15.051.02 du 20/07/15.
nœuvres sont interdites si le remblai n’a pas été « fermé » par compac-
tage.  Essai de caractérisation du Bentofix® CV : Laboratoire MeTeD_K (Fr)
N°39.1.4.1 de janvier 2016.
Un représentant de l’entreprise de pose agréée par NAUE Applications
est présent lors des phases de remblaiement.

6.7 Réparations
C. Références
C1. Données Environnementales(1)
6.71 En cours de pose Le procédé ne fait pas l’objet d’une Fiche de Déclaration Environne-men-
Après nettoyage, appliquer et fixer mécaniquement par cloutage une tale (DE). Il ne peut donc revendiquer aucune performance environne-
pièce de Bentofix CV, dépassant de 20 cm de part et d’autre de la bles- mentale particulière.
sure, face géotextile saturé de bentonite poudre vers l’opérateur avant Les données issues des DE ont pour objet de servir au calcul des impacts
coulage du béton, et face polyoléfine vers l’opérateur en vertical après environnementaux des ouvrages dans lesquels les produits (ou procé-
décoffrage en vertical. dés) visés sont susceptibles d’être intégrés.
6.72 Après bétonnage C2. Références de chantiers
 Percement dans l’épaisseur du béton dans la zone d’infiltration. Dans 12 500 m² de Bentofix® CV ont été posés en France depuis 2015.
certains cas, il peut être nécessaire de percer la membrane Bento-
fix CV ;
 Poser une canule d’injection et injecter une résine aqua-réactive ;
(1) Non examiné par le Groupe Spécialisé dans le cadre de cet Avis.
 Déposer la canule et obturer le trou avec un mortier sans retrait ;
 Les produits et systèmes doivent être conforme à la NF EN 1504-5
partie 5, « Produits et systèmes pour la protection et la réparation
des structures en béton ».
Les éventuelles injections pour réparation / traitement d’infiltrations
sont réalisées selon la norme NF EN 1504-10, complétée par les « Re-
commandations de l’AFTES relative au Traitement d’arrêt d’eau dans les
ouvrages souterrains » de 2016 (GT9R1F3 - 2016 - n°257).

7. Pose en zones sismiques


En l’absence de joint de dilatation, le procédé peut être mis en œuvre
dans les zones de sismicité 1 à 4, pour des bâtiments de toute catégorie
d'importance et pour toutes classes de sol, au sens des décrets et arrêté
modifié du 22 octobre 2010 modifié.
Si l'ouvrage comporte des joints de dilatation, en zone de sismicité 1 à
4 au sens des décrets et arrêté modifié du 22 octobre 2010, l’utilisation
du procédé est limitée aux bâtiments de catégorie d’importance I à III,
pour des ouvrages dont l’ouverture du joint au repos et à expansion
maximum est admise par les bandes arrêt d’eau, décrites au § 3.34.

8. Assistance Technique
La mise en œuvre est réalisée par des entreprises spécialisées en tra-
vaux de cuvelage et agréées par NAUE Applications, après formation des
équipes de poses et de leur encadrement.
La formation et l’assistance technique sont réalisées par un consultant
extérieur (Jacky Denys - courriel : jacky.denys.spe@gmail.com -
tél : 06.33.59.40.35), spécialisé dans les procédés d’étanchéité bento-
nitique, mandaté par NAUE Applications afin d’assurer la qualité et le
respect des règles édictées dans le présent document.
La formation du personnel de pose et de son encadrement, consiste dans
un premier temps à la lecture détaillée de l’Avis Technique, puis à la
formation des règles de poses sur site.
Des visites de chantiers sont régulièrement effectuées par Jacky Denys
afin de vérifier les acquis du personnel de pose.
L’assistance technique est réalisée à la demande de l’entreprise de pose,
au démarrage du chantier, ou pour toutes dispositions particulières.
Tous les schémas ou méthodologies de pose spécifiques à une opération
sont validés par le BE interne du groupe qui a la maitrise du procédé.
Les documents de marché, d’exécution, ainsi que les résultats des essais
de gonflement avec l’eau prélevée in situ, sont classés et archivés par
NAUE Applications.
Un badge avec photo est remis à chaque opérateur.
L’entreprise est agréée pour 1 an renouvelable. La liste des entreprises
agréées est disponible sur demande.
Un représentant de l’entreprise de pose agréée par NAUE Applications
est présent lors des phases de remblaiement.

12 5.2/18-2596_V1
Tableaux et figures du Dossier Technique
Tableau 1 – Caractéristiques des membranes Bentofix® CV

Caractéristiques Valeur Méthode d’essai

Masse de bentonite par unité de surface * ≥ 4,50 kg/ m² NF EN 14196

Masse surfacique * ≥ 4,75 kg/m² NF EN 14196

Épaisseur de la membrane 6 mm (-10 %)

Capacité d’auto-cicatrisation Vérification avec poinçon Ø 20 mm et contrainte de 10 kPa XP P 84-708

Perméabilité à l’eau partie courante (m/s)


< 5.10-11 m/s NF P 84 705**
sans feuille de polyolefine

Perméabilité à l’eau aux recouvrements (m/s) < 2.10-9 m3/s/ml PR NF P 84-706***

Indice minimal de gonflement libre de la


24 cm3/2g XP P 84-703
bentonite avec eau distillée
Indice minimal de gonflement libre de la
20 cm3/2g XP P 84-703
bentonite avec eau du chantier

Résistance à la traction (kN/m) SP, ST ≥ 8 NF EN ISO 10319

Déformation à la rupture (kN/m) SP ≥ 10 % ST ≥ 6 % NF EN ISO 10319****

Poinçonnement statique N ≥ 1 800 NF EN ISO 12236****

Résistance au déchirement SP ≥ 800 N ST ≥ 700 N NF EN 12310 - 1


Vérification de l'indice de gonflement libre en présence de
l'eau du site et des contraintes du site (poids de l'ouvrage
ou du remblai).
Résistance chimique XP P 84-703
Si Ig < 20 cm3/2g, cet essai est à compléter par un essai de
gonflement, flux et perméabilité selon la norme NF P 84-
705, réalisé avec l’eau du site.
Vérifier perméabilité après dessiccation du GSB,
Hydratation /Dessiccation CEN TS 14417
avec R = 100(ktest/kstand) :R= 100.
Essai exercé sur la bentonite et son conteneur (sans le
géofilm).
Gonflement, flux et perméabilité K (m/s) Sur l'ensemble (détermination de la perméabilité à NF P 84-705
l'oedoperméamètre en utilisant l'eau du site et les
contraintes apportées par l’ouvrage et les remblais,
minimum 10 kPa)

Comportement au feu E NF EN 13501-1+A1


* 0 % Teneur en eau.
** Sous une contrainte de 10 kPa. Essai exercé sur la bentonite avec son conteneur.
*** Pour une largeur de recouvrement de 20 cm et une charge hydraulique de 1 m.
**** Teneur en eau comprise entre 5 et 25 %.

Tableau 2 – Conditionnement des membranes Bentofix® CV

Petite largeur Grande largeur

Dimension du rouleau 2,42 m x 15 m 4,84 m x 15 m

Surface d'un rouleau 36,3 m² 72,6 m²

Poids du rouleau 192 kg environ 385 kg environ

Tableau 3 - Caractéristiques de la bentonite Bara-Kade 200 Mesh

Caractéristiques Méthode Valeur


Masse surfacique (kg/m²) NF EN 14196 ≥ 4,50
Gonflement (cm3/2g) XP P 84-703 > 24
Teneur en humidité (%) DIN 18121 ≤ 15
Absorption bleu de méthylène (mg MB/g) VDG P 69 ≥ 300

5.2/18-2596_V1 13
Tableau 4 – Autocontrôles et spécifications sur matières premières et membranes Bentofix® CV

Autocontrôle Méthode Spécification Fréquence


Sur bentonite en poudre
S < 5 000 m² ou par lot,
Gonflement (cm3/2g) XP P 84-703 > 24
sur bentonite sèche
Masse de bentonite par unité de surface
NF EN 14196 4,50 S < 5 000 m² ou par lot
(kg/m²)
Sur non-tissé
Masse surfacique (g/m²) ASTM D 5261 200 Certificat du fournisseur
Sur tissé
Masse surfacique (g/m²) ASTM D 5261 100 Certificat du fournisseur
Sur polyolefine blanc
Épaisseur ASTM D 5261 200 microns Certificat du fournisseur
Sur Bentofix® CV
Résistance à la traction (kN/m) NF EN ISO 10319 SP, ST ≥ 8 1/ 5 000 m²
Déformation à la rupture (%) NF EN ISO 10319 SP ≥ 10 % ST ≥ 6 % 1/ 5 000 m²
Pelage (N) ASTM D 6496 85 1/ 5 000 m²
Masse surfacique (kg/m²) NF EN 14196 ≥ 4,75 1/ 5 000 m²
Longueur (m) 5/30/40 En continu
Largeur (m) 1,15/2,50/5 En continu
Les cases grisées correspondent à des exclusions d’emploi.

14 5.2/18-2596_V1
Avec limite d’emprise Sans limite d’emprise

®
Bentofix CV

Paroi de Soutènement
Dalle
Remblai

Voile

Radier

Terrain naturel Béton de propreté

Figure 14 – Principe général de cuvelage avec ou sans limite d’emprise

Coffrage

Les lés deBentofix CV ®

sont parallèles à la reprise


Les lés de Bentofix® CV de bétonnage du radier
sont parallèles au coffrage
Reprise de bétonnage

Béton de propreté

Figure 15 – Pose sous radier

Attentes aciers

Chape de protection
30 cm 30 cm
Radier
Planche

Bentofix® CV

Béton de propreté

Figure 16 - Protection mécanique par treillis soudé Figure 17 - Protection mécanique par chape béton

5.2/18-2596_V1 15
Attentes aciers
Voile futur
Talon de banche Voile futur
Attentes aciers 20 cm mini

20 ou 30 cm + largeur
talon de banche

Radier Coffrage
Blocs maçonnés
Bentofix CV® Radier

Béton de propreté

Figure 18 – Coffrage de rive de radier décalé Figure 19 – Coffrage de rive de radier non décalé

Sangles

20 cm

50 50 cm Tube
cm

Bentofix® CV

Sangles de fixation 20 ou 30 cm Banche extérieure

Face Polyoléfine
en contact avec la banche
Rosaces plastiques
Sens de bétonnage
tous les 30 cm

Face non tissée saturée


de bentonite vers l’opérateur

2 cm
Radier

Figure 20 – Pose fond de banche

16 5.2/18-2596_V1
Pose verticale des lés de Bentofix® CV

Support externe

Bentofix® CV

30 cm

30

Attentes acier du radier

Radier

Radier

50 cm Béton de propreté

Figure 21 – Ouvrage avec limite d’emprise - Pose sur soutènement

La tête du lé de Bentofix CVest fixée ®

sur une planche plaquée sur le sol


Béton de propreté
projeté

30 Voile
Sablon
Contre-plaqué
ou géotextile

La tête du lé de Bentofix CVest ®

Béton projeté
fixée sur une planche plaquée sur le
Buton

Voile
BA

20 à 30 Voile

Profilé Steelstrap
fixé mécanique-
Profilé Steelstrap20 à 30 cm ment
fixé mécanique-

Béton de propreté projeté

Figure 22 – Pose avec béton projeté

5.2/18-2596_V1 17
Voile Profilé Steelstrap fixé mécanique-
ment
Fixations mécaniques
20 à 30 cm
Bentonite
d
Bentofix CV ®

Blocs à maçon-

Figure 23– Raccordement radier/voile - Radier Non décalé

Profilé Steelstrap fixé mécanique-


Voile ment

Fixations mécaniques Bentonite poudre


20 à 30
Bentofix CV
®

Remblai

Figure 24 – Raccordement radier/voiles – Radier décalé

18 5.2/18-2596_V1
Dispositif d’écartement des eaux de
Joint SNJF 1ère catégorie ruissellement sous Avis Technique
fixé mécaniquement

15 cm
Voile BA

Remblai
® compacté
Bentofix CV

Cas N° 1 : Bentofix® CV mis en fond de banche ou sur voile exécuté

Pièce métallique
Joint SNJF 1ère avec porte-grille
Reprise de bétonnage catégorie
Caniveau a grille
15 cm TN

Bentofix® CV

Reprise de bétonnage

Voile Remblai compacté


BA

Nota : le Bentofix® CV est relevé sur la hauteur du caniveau.


Fermer la partie supérieure du Bentofix® CV avec un joint mastic élastomère (SNJF 1ère catégorie).
Fixer mécaniquement une pièce métallique avec porte-grille en partie supérieure avec un joint mastic élastomère (SNJF 1ère catégorie).

Cas N°2 : Caniveau

Figure 25 – Arrêt d’étanchéité supérieur

5.2/18-2596_V1 19
Préparation du support Mise en place du BENTOFIX CV® sur le coffrage

Béton ou agglo maçonnés Bentofix® CV

Bentonite poudre dans chan-


frein de 5 cm x 5 cm
40 cm
mini Béton propreté

PIEU PIEU

20

20 cm
Incisions
Largeur tête de pieu

20

PAF C Béton hydrofugé


Profilé Steelstap
fixé mécaniquement

PIEU

Pièces de renfort de Bentofix® CV de 10 x 10 cm insérée dans les 4 angles avant coulage


du béton de la tête de pieu dans les angles.
Hydratée les pièces et les retourner horizontalement sur le béton de propreté.

Figure 26 – Radier ancré par pieu béton

20 5.2/18-2596_V1
®®
Béton hydrofuge Radier
PAF C

Bentofix® CV 0,50 Bentofix ® CV


A Armatures radier

Béton de coffrage
Ou Blocs maçonnés

Bentonite poudre
dans chanfrein de
TN
5 cm x 5 cm
Béton pro-
PIEU

COUPE AA
PAF C

0,50 Armatures radier


Radier

Longrine Tête de pieu 40 cm


i i

Béton de propreté

Figure 27 – Longrine avec tête de pieu incorporée en compression

2 cm x 2 cm Bentofix®
CV

20 à 30 Dalle

Profilé Steelstrap
fixé mécaniquement
Bentofix® CV

Figure 28 – Dalle de couverture - Raccord dalle / voile

Phase 1 Phase 2

5.2/18-2596_V1 21
Fixation mécanique provi-
Soutènement Profilé Steelstrap fixé mécanique-
ment ®
20 cm Bentofix CV
Face polyoléfine
Polyane 30 cm mini vers l’opérateur

2 cm x 2 cm
Dalle Dalle
Bentofix®CV

Voile Voile

Figure 29 - Dalle de couverture - Raccord dalle / voile avec limite d’emprise

x Ragréage ou bentonite hydra-


tée

Bentofix®
CV
Désaffleurement X compris :
- Entre 0 et 1 cm : combler le vide par apport de bentonite hydratée.
- Entre 1 et 20 cm procéder à un ragréage.

Figure 30 – Désaffleurements

Bentofix®
PièceBentofix®
Bentonite hydra-
7 cm mini

Joints hydro gon-

Mortier de remplissage
20 cm mini

Figure 31 - Pénétrations

22 5.2/18-2596_V1
Étanchéité toiture-terrasse jardin
Collecteur
Hauteur du remblai Dalle
Dalle
compatible avec le
Bentofix® CV
20 cm Voile
Profil galvani-
15 cm de complément de retombée é
15 cm
d’étanchéité soudée ou collée sur la Bentonite hydra-
bande solin Voile
Bentofix®CV
Mini 20 cm

Niveau E
E
Figure 32 - Raccord avec étanchéité toiture-terrasse jardin

Réseaux ou incorporés

Aciers du radier
Mini 6 cm

Mini 6 cm

Béton de propreté
Coffrage béton ou blocs maçon-
nés
Figure 33 – Réseaux et incorporés

5.2/18-2596_V1 23
 Fonction du  de la pompe

100

Remplissage :
1) Ciment rapide
2) Bentonite
3) Fermeture
4) Bétonnage
5) Injection
si besoin

Tube de décompression et d’injection

Joint hydro-gonflant

16 X 50

Radier
Ep 15

Gousset
Chape de protection Joint néoprène

Bentonite poudre
Tube ép 10

Joint hydro-gonflant

Béton de propreté
Collerette soudée
Bentofix® CV
Pattes de
scellement
0,40 m

Gros béton

Figure 34 - Fermeture puits de pompage

24 5.2/18-2596_V1
Annexe 1
DTU 12 (retiré de la liste des DTU en vigueur,
par décision du 17 mai 2000 de la CGNorBat-DTU)
Chapitre V
« Travaux de Terrassement pour le bâtiment »

5.2 Remblaiement au contact des bâtiments


5. Remblaiements
et sous ceux-ci
5.1 Prescriptions communes à tous les 5.21 Matériaux à utiliser. Interdictions et
remblaiements modalités d'emploi
5.11 Préparation de l'emprise Outre les prescriptions de l'article 5.12, il est interdit de rem-
blayer au contact et au voisinage des futurs bâtiments et des
Le sol de l'emprise doit être débarrassé de tout ce qui pourrait bâtiments existants avec des terres infectées ou infestées.
nuire à la liaison du terrain en place avec les remblais : racines,
souches d'arbres, haies, débris de toute nature, ainsi que de la Les remblais au voisinage des fondations et les massifs rapportés
terre végétale sur une épaisseur au moins égale à 0,10 m. contre celles-ci sont constitués, soit avec les déblais ordinaires
provenant des fouilles, soit partiellement ou en totalité avec des
5.111 Cas du terrain d'assiette en pente ou de matériaux assurant le drainage du sol au voisinage des fonda-
remblais accolés à des talus d'anciens tions.
remblais
5.22 Mise en place des remblais
Lorsque la pente de l'assiette est supérieure à 15 cm par mètre,
les remblais ne sont exécutés qu'après l'établissement, sur toute Le compactage des remblais au voisinage des bâtiments doit être
la surface d'appui de ces derniers, de redans ou de sillons hori- conduit de manière à ne provoquer aucun dommage ni aucune
zontaux ayant au minimum 20 cm de profondeur et espacés con- dégradation à ces bâtiments.
formément aux prescriptions du marché.
5.3 Remblaiement derrière un mur de
5.12 Matériaux pour remblais. Interdictions et soutènement ou de sous-sol
modalités d'emplois Le remblaiement derrière un mur de soutènement ou de sous-
Les remblais sont constitués par une ou plusieurs couches de sols sol n’est effectué que lorsque les maçonneries ont fait prise et
homogènes, superposées et éventuellement accolées. Ils ne doi- après mise en place des moyens de drainage.
vent contenir ni mottes, ni gazons, ni souches, ni débris d'autres
végétaux. Les plâtras et les gravois hétérogènes (ferrailles, ma-
5.4 Remblaiement des tranchées pour
tières organiques) sont interdits. galeries enterrées, égouts et
Les vases, les terres fluentes et les tourbes sont toujours exclues canalisations
des remblais.
5.41 Galeries enterrées et égouts
L'emploi d'argile à forte teneur en eau ou de matériaux de mau-
vaise tenue à l'air (comme certains schistes pu certaines marnes) Les galeries enterrées et les égouts exécutés en tranchée à ciel
peut être admis dans le corps du remblai ; mais, dans ce cas, il ouvert devant être enrobés de remblais sur les faces latérales et
est toujours interdit sur une largeur suffisante, de l'ordre de 2 à l'extrados sont chargés simultanément de chaque côté, afin
m, à partir des faces latérales des talus et dans la zone de cou- d'éviter des poussées unilatérales pouvant provoquer leur bas-
verture. Ces deux parties doivent être constituées en matériaux culement ; sauf stipulations contraires du marché, ces remblais
de bonne qualité, encoffrant le noyau et remplissant les vides ; sont exécutés avec les déblais les plus légers et les plus per-
l'épandage et la compression des matériaux de couverture sont méables, par couches horizontales de 20 cm d'épaisseur
conduits de manière à obtenir ce résultat. moyenne, puis pilonnés énergiquement et arrosés.
Les terres légères, graveleuses ou tuffeuses extraites des 5.42 Buses de béton ou de grès, canalisations de
fouilles, ou d'une autre provenance, sont réservées dans la plus
grande mesure possible, pour les couches supérieures et les talus toute nature
du remblai.
5.421 Première partie du remblaiement
Les déblais de carrière et les blocs rocheux peuvent être utilisés
Le fond de la tranchée devant recevoir les buses est dressé.
pour la constitution des remblais, sous réserve que les vides
soient remplis par un remblai de bonne nature. Lorsque ce fond est constitué par des parties dures, telles que
pierres, rocher, anciennes maçonneries, un lit de sable de 5 cm
Lorsque l'effet du gel est à craindre, on ne doit pas utiliser dans
au moins d'épaisseur est établi sur le fond de fouille, préalable-
les remblais des matériaux gelés ni, à une profondeur inférieure
ment à la pose des canalisations.
à la profondeur maximale du gel dans la région intéressée, des
matériaux susceptibles d'être altérés par la gelée. Autour des buses et sur une hauteur de 0,20 m à 0,30 m au-
dessus de celles-ci, le remblaiement est exécuté en terre bien
5.13 Mise en place des remblais purgée de pierres, ou en sable, ou encore en gravier fin.
En principe, les remblais sont commencés par les points les plus Le lit de sable sous les buses est toujours mouillé avant damage
bas. Ils sont exécutés par couches horizontales, ou présentant ou pilonnage. Il en est de même du remblai autour des buses et
une légère inclinaison vers l'extérieur, dont l'épaisseur est, sauf au-dessus, lorsqu'il est exécuté en sable ou en gravier.
dispositions contraires du marché, de 20 cm avant compression.
5.422 Deuxième partie du remblaiement
5.131 Tassement des remblais et des talus Au-delà des limites ci-dessus et sur une épaisseur de 0,80 à 1 m,
Dans le cas de remblais exécutés avec des matériaux pouvant la dame de 10 à 12 kg peut être utilisée.
donner lieu à des tassements, l'entrepreneur réalise, lors de la Enfin, au-delà de cette nouvelle limite, la dame lourde de 15 à
mise en place des terres, le profil provisoire (surhaussé et suré- 20 kg, le rouleau léger ou tout autre moyen de compaction don-
largi) prescrit, avec les tolérances fixées par le marché. nant des résultats équivalents peuvent être employés.
Le dressement définitif des surfaces suivant les formes indiquées
par les dessins d'exécution n'est exécuté qu'après tassement et
sur ordre du maître de l'ouvrage.

5.132 Remblais ne devant pas présenter de


tassement appréciable
Ces remblais sont exécutés conformément aux prescriptions du
marché.

À défaut de telles prescriptions, ils sont traités comme des rem-


blais méthodiquement compactés, dans les conditions fixées par
le fascicule 2 « Travaux de terrassement » du Cahier des pres-
criptions communes applicable aux marchés de travaux publics.

5.2/18-2596_V1 25
Annexe 2
Fiches d’autocontrôles

Ce contrôle est effectué à tous les stades de l’exécution des travaux de pose, par le ou les « Responsables Qualité » de
l’entreprise de pose.
Il est matérialisé par les fiches figurants ci-après.

Nom du chantier : …………………………………………………………………………………………………


Adresse : ………………………………………………………………………………………………………..…
Nom du conducteur de travaux G.O. : ……………………………………………………………………………
Nom du chef de chantier G.O. : ………………………………………………………….……………………….
Nom entreprise de pose : ……………………………………………………….………………………………..
Nom du poseur : ……………………………………………………………………….………………………….
Zone de pose : …………………………………………………………………………………………………….
Date :

CONTRÔLE AVANT APPLICATION


Conforme Non conforme Action
Mise hors d’eau du support Oui Non
Rabattement de nappe Oui Non
Drainage Oui Non
Conformité aux spécifications du § 5 du DTED
Béton de propreté Oui Non
Paroi de soutènement Oui Non
Présence d'eau stagnante sur support Oui Non
Radier ancré Oui Non Voir fiche de contrôle spécifique

CONTRÔLE DE CONFORMITÉ AVANT BÉTONNAGE OU REMBLAIEMENT

Conforme Non conforme Action


Déchirure - Poinçonnement Oui Non

Sens de pose du rouleau Oui Non


Largeur de recouvrement Oui Non
Traitement des raccordements et pénétrations Oui Non
Protection des attentes d'étanchéité Oui Non
Traitement des arrêts d'étanchéité Oui Non
Fermeture des trous de banches Oui Non
Mise en place de la protection Oui Non
Exécution du remblaiement Oui Non

FICHE DE CONTRÔLE MISE EN ŒUVRE PIEUX

Conforme Non conforme Action

Coffrage conforme au § 6.41 du DTED Oui Non


Béton de propreté Oui Non
Chanfrein 5 cm x 5 cm autour du pieu Oui Non
Hauteur tête de pieu Oui Non
Mise en œuvre poudre de bentonite dans chanfrein Oui Non
Traitement des angles tête de pieu/radier Oui Non
Mise en place PAF C Oui Non

FICHE DE CONTRÔLE MISE EN ŒUVRE MICOPIEUX

Conforme Non conforme Action

Béton de propreté Oui Non


Chanfrein 5 cm x 5 cm autour du micropieu Oui Non
Mise en œuvre poudre de bentonite dans chanfrein Oui Non

26 5.2/18-2596_V1
Mise en œuvre de la pièce de Bentofix® CV Oui Non
Mise en œuvre de la poudre de bentonite sur la Oui Non
pièce
Mise en œuvre des 2 joints hydro-gonflant Oui Non
Mise en place PAF C Oui Non

Gros Œuvre : Applicateur : Maître d’Œuvre :

Nom : Nom : Nom :

Signature : Signature : Signature :

5.2/18-2596_V1 27
Annexe 3
Extrait fiche technique bandes d’arrêt d’eau
pour joint de construction WATERSTOP PVC-R Type D
Mandelli - Setra

28 5.2/18-2596_V1

Vous aimerez peut-être aussi