Vous êtes sur la page 1sur 6

ARGUMENTAIRE

À L’ATTENTION DES CANDIDATS


Candidat(e) à l’élection cantonale du 20 mars pour le Front national, vous allez être appelé(e) à
vous exprimer devant des électeurs et peut-être devant la presse.

Une campagne comme les cantonales, ce sont 1500 campagnes locales accolées qui doivent
obligatoirement constituer un ensemble cohérent sur le fond et homogène sur la forme. Vous l’avez
vu, c’est le choix que nous avons fait collectivement en adoptant une charte graphique uniforme
et un slogan unique pour l’ensemble de la propagande.

Dans votre communication personnelle, vous devez être conscient(e) de l’importance des mes-
sages à véhiculer et des mots ou expressions à utiliser. S’il peut y avoir une part de thématiques
locales, vous ne devez pas perdre de vue que d’un point de vue politique nous avons de grands
axes et des mots d’ordre fondateurs à faire passer dans l’opinion. En politique, il ne suffit pas de
se satisfaire d’un climat de sympathie si le jour du vote nos électeurs ne sont pas suffisamment
mobilisés pour sortir de chez eux et aller voter. Etre le champion du monde des abstentionnistes
n’a jamais fait élire personne.

N’oublions jamais que dans une élection locale comme les cantonales, les électeurs politisés ont
tendance naturellement à s’abstenir et laissent le terrain aux clientèles de gens en place, c’est-à-dire
des sortants et des notables. Nous partons donc dans cette course avec un handicap que seul l’ac-
tivisme militant peut surmonter.

La victoire ne sera acquise


que si nous mobilisons notre électorat.
En clair, durant les 3 semaines de campagne, vous avez deux impératifs minimums:
!Relayer le positionnement politique de la campagne nationale ;
!Illustrer votre propos par des exemples d’actualité que vous commenterez ;

Voici quelques idées et orientations pour vous aider :

1 • LE POSITIONNEMENT DE FOND DE LA CAMPAGNE


" Les candidats de l ’UMPS sont des candidats interchangeables.
La grande alternance est celle qui verra des adversaires de la logique mondialiste et ultra-
libérale remplacer ceux qui se partagent le pouvoir depuis 30 ans, à savoir la gauche aux
affaires locales/ la droite et le centre à la direction du pays.
Cette élection cantonale préfigure le débat de la présidentielle qui opposera Marine le Pen
(candidate de la Nation) au candidat UMPS (candidat de la mondialisation).

MOTS À UTILISER : candidats interchangeables, UMPS, hyperclasse mondiale, candidature


nationale.

1
"Le vote FN prépare la victoire de Marine Le Pen en 2012.
Tous les électeurs du FN doivent se mobiliser car le vote aux cantonales aura une portée
particulière et servira de rampe de lancement de la campagne présidentielle et de la cam-
pagne législative.
Les Français n’aspirent pas à un remaniement de cour mais à un grand remaniement : le
remaniement de 2012 qui permettra non seulement de changer les ministres mais aussi le
Président de la République.

Placé sous le signe de la « Vague bleu marine », le scrutin cantonal est la première étape
de la reconquête, d’une révolution patriotique, pacifique et démocratique au profit des Fran-
çais.

MOTS À UTILISER : vague bleu marine ; révolution pacifique démocratique, patriotique ;


grande/ vraie alternance ;

Nous voulons prendre le pouvoir pour le rendre au peuple.


Le FN n’est pas un parti, c’est un mouvement de Résistance.

2• LES AXES POLITIQUES

"Faire appel au vote sanction


L’élection cantonale comme toutes les élections intermédiaires permet aux Français d’indi-
quer une direction politique pour le gouvernement. Elle est l’occasion de sanctionner le gou-
vernement sur ses échecs : économie, euro, politique étrangère, moralité publique. Elle est
l’occasion de donner des directives démocratiques :

Axes à développer :
!Si vous voulez dire que ça suffit, il faut voter FN
!Si vous voulez indiquer au gouvernement que pour la vague d’immigration qui se prépare,
vous demandez de la fermeté, il faut voter FN

Sarko c’est la débâcle :

Euro :
L’euro est en phase terminale. Il n’est maintenu que parce que c’est un dogme européen
dont la chute écroulerait l’idée européiste.. Avec l’euro, l’Union Européenne est dans une
fuite en avant. Le projet des européistes est aujourd’hui de mutualiser les dettes des états
c’est-à-dire de rendre les Français débiteurs de la dette grecque, de la dette portugaise, es-
pagnole etc….

La politique de régression sociale appliquée à la Grèce est en train d’échouer lamentable-


ment.

Eléments à utiliser :
En Irlande, le coût de l’euro, c’est la diminution de 12,5% du smic

2
Moralité publique :
Affaire Woerth, allégeance de Michèle Aliot-Marie à des intérêts financiers étrangers, week-
end personnel de Fillon dans la Sarthe par avion officiel (27 000 euros pour 250 km soit
une heure vingt par le TGV) ;….

"Développer des thématiques d’actualité


Immigration : les vrais chiffres dévoilés par Marine Le Pen (ils n’ont pas été contredits)
montrent une explosion du nombre de cartes de séjour : 40 000 de plus que sous Jospin
(190 000 au lieu de 150 000).

Axes :
!Sarkozy c’est pire que Jospin

!200 000 cartes de séjour par an, est-ce cela la rupture que Nicolas Sarkozy nous avait
promis ?

!Peut-on leur faire confiance alors qu’arrive le tsunami migratoire maghrébin ? Alors qu’en
période normale nos gouvernants sont incapables de juguler l’immigration, comment leur
faire confiance lorsque s’annonce une vague migratoire maghrébine et africaine de plusieurs
centaines de milliers et peut-être de millions de personnes ? Le gouvernement a déjà indiqué
qu’il comptait confier le dossier à l’Union Européenne dont on sait et dont il sait qu’elle ne
fera rien. Les autorités européennes cherchent le moyen non pas de les empêcher de venir,
non pas d’organiser leur retour s’ils entrent mais de répartir leur installation sur l’ensemble
de l’Europe.
La gauche ne dit rien mais rappelle sa volonté de régulariser les clandestins (Mélenchon,
Aubry).

Face à un risque très préoccupant de submersion liée à la déstabilisation politique de l’Afrique


du Nord, Marine Le Pen à proposé trois mesures immédiates :
1) Ordonner à la Marine nationale (dont la première mission est de protéger nos frontières
côtières d’une invasion) de maintenir pacifiquement – et dans des conditions humaines et
dignes – dans les eaux territoriales les bateaux de clandestins (dans le cadre d’accords
avec l’Italie et l’Espagne) ;
2) Remettre un contrôle douanier aux frontières italiennes et espagnoles ;
3) Sanctionner par les peines les plus lourdes les organisateurs de filières, les passeurs,
les recéleurs d’immigration clandestine (patrons négriers)

Axes :
!Face à l’immigration, il n’y a que le Front National.
!Le FN ne fait pas seulement que dénoncer comme le prétendent faussement
ses adversaires, il propose des solutions concrètes.

Islam : le FN défend la laïcité et la République


Le gouvernement annonce un débat sur la place de l’islam. Cela signifie que le FN avait rai-
son de poser contre le politiquement correct le problème de la place des religions dans la
sphère publique et de défendre la laïcité. Lorsque Marine Le Pen a dénoncé les prières de
rues, l’UMPS s’est indignée. Le Front national participera sereinement à ce débat, s’il a
lieu. L’expérience du débat sur l’identité nous montre toutefois qu’il n’y a pas grand-chose

3
à attendre de l’UMP sur ces sujets sinon de l’enfumage. A moins que ce sujet ne soit qu’une
manière d’accélérer le projet de constructions de mosquées avec l’argent public, projet sou-
haité par Nicolas Sarkozy dès son élection (déclaration en ce sens de Benoît Apparu ministre
de Nicolas Sarkozy non désavoué puisque non démis lors du remaniement).

Quelques axes :
!Avez-vous remarqué le silence de la gauche sur la laïcité ?

!Une mosquée dans chaque village de France !… et en plus c’est vous qui payez ? Ca vous
dit ?

!Voila neuf ans que Nicolas Sarkozy est en charge des cultes (le ministre de l’Intérieur est
ministre des cultes), et jamais la laïcité n’a été autant menacée : Quick halal, prières de
rues, généralisation du financement public des mosquées, revendications religieuses en
entreprise, interdits alimentaires dans les cantines scolaires, horaires séparés dans les
piscines, carré musulman dans les cimetières…

"Le FN est le seul à défendre la République ;

"Le FN est le seul rempart contre le communautarisme ou le multiculturalisme (au moment


où en Allemagne et en Grande-Bretagne, les dirigeants se prononcent contre le multicultu-
ralisme)

Ecrasement social : pour la préférence sociale


Chômage + X% ; les départements qui gèrent l’aide sociale sont ruinés (rapport XXXX). Il va
y avoir des arbitrages : il faut des élus qui pensent d’abord aux Français dans la détresse.

Axes possibles :
!Mondialisation : les immigrés entrent; les emplois sortent
!L’immigration, c’est une délocalisation intérieure : comme les productions ne peuvent pas
aller à la main d’œuvre bon marché, la main d’œuvre bon marché vient aux productions
(rapport x 1% immigration de plus = 1,2 % de salaire en moins)

Insécurité : une vraie tolérance zéro


!violences aux personnes + XXX% (chiffres Ministère de l’intérieur) ; voilà neuf ans que
Nicolas Sarkozy a en charge la sécurité (comme Ministre de l’Intérieur puis comme
Président) et la situation ne fait que s’aggraver.

Disparition des services publics : disparition de l’Etat = injustices


La logique mondialiste conduit à la destruction des services publics c’est-à-dire le service
collectif au bénéfice de tous.
Lorsque l’Etat disparait :
!s’installe la loi de la jungle, des féodalités, des bandes
!se creuse les injustices entre les Français et entre les territoires : fermetures des hôpitaux,
des commissariats et des gendarmeries ; désertification des campagnes par la fermeture
des bureaux de poste ; ….

4
Exemple pris dans les compétences départementales : au moment où l’on lance le plan « dé-
pendance » à l’échelon national, les pouvoirs publics généralisent les solutions privées pour
l’accueil des personnes âgées ; après avoir rogné le pouvoir d’achat en installant l’euro,
après avoir entamé la destruction de la protection sociale pour maintenir l’euro, ce choix va
permettre de siphonner le patrimoine des familles françaises au profit des grands groupes
investisseurs (fonds de pension ou autres).

Axes :

"Le FN est pour un grand service public d’accueil des personnes âgées.
"Le FN est pour le rétablissement de l’Etat, de ses moyens, de la morale publique.
Il n’y pas de justice sans Etat.

La gauche complice de la débâcle

La gauche qui se présente aujourd’hui comme une alternative à l’UMP ne peut s’exonérer
de son écrasante responsabilité dans les difficultés que rencontrent les Français. Aussi
bien au niveau national (elle a été aux affaires pendant des années) qu’au niveau local où
elle gère plus de la moitié des Conseils Généraux.

Ces élections cantonales doivent être l’occasion de dénoncer l’arnaque politique que consti-
tue le bulletin de vote socialiste.

La gauche toujours plus immigrationniste.

Le Parti socialiste comme ses alliés verts et communistes se sont prononcés pour la régu-
larisation des clandestins. Plus d’étrangers en situation irrégulière qui seront à la charge de
la collectivité nationale, c’est moins de prestations versées aux Français qui sont dans la
précarité.

Plusieurs maires de gauche se sont déclarés favorables au droit de vote des étrangers aux
élections locales et par conséquent aux élections cantonales, rompant un des principes
fondamentaux de notre droit républicain liant la citoyenneté à la nationalité.

La gauche bafoue la laïcité

Favorable au communautarisme religieux, la gauche est le premier fossoyeur de la Répu-


blique, approuvant aussi bien au niveau national qu’à l’échelon local (mairie, conseil géné-
ral), le financement indirect de la construction des mosquées (baux emphytéotiques,
subventions déguisées à des associations cultuelles…)

La gauche complice des émeutiers et délinquants

Défendant une approche ultra-laxiste de la lutte contre l’insécurité, la gauche a choisi de sou-
tenir les délinquants au détriment de leurs victimes. Le Parti socialiste s’oppose ainsi à
toute loi visant à combattre la violence en bande et l’intrusion d’éléments extérieurs dans
les établissements scolaires.

Alors que la délinquance ne cesse de progresser, le Parti socialiste défend une politique qui
vise à limiter au maximum l’incarcération des criminels, proposant une « libération condition-
nelle automatique aux deux tiers de la peine », renforçant le sentiment d’impunité et encou-
rageant la récidive.

5
La gauche propose d’« accélérer la sortie dès l’instant qu’il y a une entrée », le Front National
défend l’application d’une peine prompte et incompressible dès qu’il y a un délit.

La gauche trahit les travailleurs français

Alors que des millions de nos compatriotes sont au chômage, le Parti socialiste entend
livrer toujours plus les salariés français à une concurrence sauvage et déloyale en suppri-
mant les conditions de nationalité pour l’accès à toute une série de professions dont celles
de la fonction publique et de la SNCF.

La gauche organise la casse sociale

Approuvant les traités et les législations européennes qui conduisent au démantèlement et


à la libéralisation des services publics, la gauche organise la régression sociale.

Le Parti socialiste ment au Français : dans la rue, il manifeste contre la politique de rigueur
et la réforme des retraites, mais il s’apprête à désigner comme candidat à l’élection prési-
dentielle Dominique Strauss-Kahn, favorable à l’allongement de la durée de travail et plani-
ficateur des politiques de saccage social imposées à la Grèce, à l’Irlande et au Portugal.

Le Parti socialiste c’est plus d’immigration, plus d’insécurité et moins de justice sociale.