Vous êtes sur la page 1sur 9

Physique - chimie 2eme année Sc.

Ex- Sciences Physiques


Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2016
KACHICHE MUSTAPHA - Madariss Maria - Temara page 1

- Exercice1-
Partie I : Electrolyse d’une solution de nitrate de plomb
La réponse juste parmi les quatre réponses proposées :
1- L’électrolyse étudiée est une transformation : Forcée
2- Pendant cette électrolyse : L’électrode (A) constitue la cathode et à son voisinage les ions
plomb se réduisent.
3- La réaction qui se produit au niveau de l’électrode (B) est :

6 H 2O ( l ) ← O2 ( g ) + 4 H 3O + ( aq ) + 4.e −
4- Le volume v(O2) du dioxygène formé pendant la durée Δt est : v(O2) = 0,16L
I . ∆t
En effet : Q = I . ∆t = n(e − ) . F ⇒ I . ∆t = 4 x . F ⇒ V (O2 ) = .Vm
4.F
0,7 × 60 × 60
A.N : V (O2 ) = × 24 ≈ 0,16 L
4 × 9,65.104

Partie II : Etude de deux réactions de l’acide propanoïque


1- Etude de la réaction de l’acide propanoïque avec l’hydroxyde de sodium
1- 1- Les coordonnées VBE et pHE du point d’équivalence E :

La droite au milieu équidistante aux


deux autres coupe la courbe au point
d’équivalence E de coordonnées :

VBE = 6mL et pHE = 8,7

1- 2- Constante d’équilibre K associée à la réaction du dosage :


- Equation de la réaction : C2 H 5COOH ( aq ) + HO − ( aq ) → C2 H 5COO − ( aq ) + H 2O(l )
K A (C2 H 5COOH / C2 H 5COO − ) 10−4,9
- La constante d’équilibre : K = −
= −14 ≈ 1,26.109
K A ( H 2O / HO ) 10
- La réaction est totale, car : K =1,26.109 >>10 4 .
Physique - chimie 2eme année Sc.Ex- Sciences Physiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2016
KACHICHE MUSTAPHA - Madariss Maria - Temara page 2

1- 3- La concentration CA :
A l’équivalence on applique : C A .V A = C B .VBE
VBE
Donc : C A = C B .
VA
6
A.N : C A = 5.10−2 × = 6.10−2 mol.L−1
5
1- 4-L’indicateur coloré adéquat pour repérer l’équivalence :
C’est le Bleu de thymol, car sa zone de virage contient pHE : pHE = 8,7 є [8 ; 9,6]
1- 5- L’espèce chimique prédominante après l’ajout du volume VB = 7mL :
D’après la courbe de la fonction pH = f(VB) ; si VB = 7mL on a pH = 11,6
Alors pH > pKA = 4,9 : L’espèce chimique prédominante est la forme basique C2 H 5COO − ( aq )

2- Etude de la réaction entre l’acide propanoïque et l’éthanol


2-1- Les deux caractéristiques de cette réaction :
* La réaction est lente ;
* La réaction est limitée.
2-2- La formule semi développée du composé E et son nom :

* La formule semi développée :

* Le nom de l’ester formé : propanoate d’éthyle


2-3- Le tableau d’avancement de la réaction :


Equation de la réaction Acide + Alcool ← Ester + H 2O
Avancement
Etat du système Quantités de matière (mol)
x(mol)
Etat initial 0 n0 = 0,5 n0 = 0,5 0 0
Etat intermédiaire 0,5 − x 0,5 − x
x(t) x x

Etat final xf 0,5 − x f 0,5 − x f xf xf

2-4- Le rendement r de cette réaction :


nexp ( Ester )
- Par définition : r =
nthé ( Ester )
- D’après l’énoncé nexp ( Ester ) = 0,33mol et nthé ( Ester ) = xmax = 0,5mol :
0,33
- A.N : r = = 0,66 = 66%
0,5
Physique - chimie 2eme année Sc.Ex- Sciences Physiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2016
KACHICHE MUSTAPHA - Madariss Maria - Temara page 3

- Exercice2-
Etude d’une réaction de fusion nucléaire
1- Les nombres A et Z du noyau d’hélium :
- L’équation de fusion : 2
1H + 3
1H → A
Z He + 01n

- Les lois de Soddy : 


2 + 3 = A +1 ⇒  A = 4 ⇒ AHe = 4He
 
1 + 1 = Z + 0 Z 2
Z = 2
2- L’énergie libérée en MeV :
(
Elib = ∆E = m( 24He) + mn − m(12H ) − m(13H ) × c 2 )
= 4,00150 + 1,00866 − 2,01355 − 3,01550 × u.c 2
=1,889.10 −2 × 931,5 MeV
≈17,6 MeV

3- La longueur d’onde λ associée à ce rayonnement :


c
- On applique la relation : Εlib = h.ν = h.
λ
c
Alors λ = h.
Εlib
3.10 8
- A.N : λ = 6,626.10−34. −13
≈ 7,1.10−14 m
17,6 × 1,6.10
4- L’activité a2 de l’échantillon à l’instant de date t2 = 12,4 ans :
- La loi relative à l’activité de l’échantillon : a (t ) = a0 . e − λ .t
−λ .t 1  a0 
- D’après l’énoncé : a1 = a (t1 ) = a0 . e 1 ⇒ λ= ln 
t1  a1 
t a 
− 2 .ln 0 
− λ .t t a 
- A l’instant t2 : a2 = a (t2 ) = a0 . e 2 ⇒ a2 = a0 . e 1  1

12, 4  2,0.106 
− .ln 
4  1,6.106 
- A.N : a2 = 2,0.106 . e   ≈ 1.106 Bq

- Exercice3-
1- Etude du dipôle RC lors de la charge du condensateur
1-1- Equation différentielle que vérifie uC(t) :
D’après la figure1, la d’additivité des tensions est :
ur + u R + uC = E (1)
En respectant les conventions :
q dq du
uC = et ur + u R = ( rb + R ).i = (rb + R ). = (rb + R )C. c
C dt dt
Physique - chimie 2eme année Sc.Ex- Sciences Physiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2016
KACHICHE MUSTAPHA - Madariss Maria - Temara page 4
La relation (1) devient :
duc duc 1 E
(rb + R)C. + uc = E ou + . uc =
dt dt (rb + R )C (r + R )C

1-2- Expressions des deux constantes A et τ :


( )
On porte la solution uC (t ) = A. 1 − e − t / τ dans l’expression de l’équation différentielle :

(rb + R )C.
d
dt
[( )] ( ) (r + R )C
A. 1 − e − t /τ + A. 1 − e − t /τ = E ou bien A . ( b
τ 43
( )
− 1) . e − t /τ + ( 1−3
A2 E) = 0
1424 4 =0
=0

ce qui donne : A= E et τ = (rb + R ).C


1-3- Expression de I0 en fonction de E, r et R :
- L’intensité du courant électrique s’écrit sous forme : i (t ) = I 0 . e − t / τ
- A l’instant t = 0 : ur (0) + u R (0) + uC (0) = E ⇒ rb .I 0 + R.I 0 + 0 = E
E
- Finalement : I 0 =
rb + R

1-4-1- La résistance R sachant que I0 = 0,20A :


- Au régime permanent t → ∞ : uC (t → ∞) = A = E et graphiquement uC (t → ∞) = 12V
Alors E = 12V
E E
- On sait que : I 0 = alors R = − rb
rb + R I0
12
- A.N : R = − 20 = 40Ω
0,20
1-4-2- La valeur de ԏ :
Graphiquement on trouve ԏ = 0,6ms
*

1-4-3- La capacité du condensateur est C = 10µF :


τ
On a : τ = (rb + R ).C ⇒ C =
rb + R
0,6.10−3
- A.N : C = = 10−5 F = 10µF
20 + 40
2-Etude de l’amortissement et de l’entretien des oscillations dans un circuit RLC
2-1- Le régime oscillatoire qui correspond à la courbe de la figure 3 :
Le régime est pseudo périodique.
2-2- L’inductance L de la bobine (b) :
On assimile la pseudo période à la période propre de l’oscillateur électrique :
T2
T = T0 = 2.π LC ⇒ L=
4.π 2 .C
Physique - chimie 2eme année Sc.Ex- Sciences Physiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2016
KACHICHE MUSTAPHA - Madariss Maria - Temara page 5
.
(6.10−3 ) 2
- A.N : L = −5
≈ 9.10−2 H
4 × 10 × 10
2-3- * La variation de l’énergie totale du circuit entre les instants t1 = 0 et t2 =18ms :
- On a à l’instant t : ET (t ) = Ee (t ) + Em (t )
2
1 2 1  dq 
- A l’instant t1 = 0 : ET (0) = Ee (0) + Em (0) = .q (0) + .L 
2.C 2  dt 
t =0
dq
Or lorsque q(t) est maximale alors =0 :
dt
2
1 2 1  dq  1 1
ET (0) = .q (0) + .L  = .( q(0))2 =
−5 123 −5
× (120.10 −6 ) 2 = 7,2.10−4 J
2.C 2  dt t =0 2 × 10 2 × 10
1424 3 120 µC
=0
2
1 2 1  dq 
- A l’instant t2 = 18ms : ET (t2 ) = Ee (t2 ) + Em (t2 ) = .q (t2 ) + .L 
2.C 2  dt t =t
2
2
1 2 1  dq  1 1
ET (t2 ) = .q (t2 ) + .L  = .( q (t2 ) ) 2 =
−5 { −5
× ( 40.10−6 ) 2 = 8,0.10 −5 J
2.C 2  dt t =t 2.10 = 40 µC
2.10
1424 23
=0
- Calcul de la variation :
∆E = ET (t2 ) − ET (t1 ) = 8,0.10−5 − 7,2.10−4 = − 6,4.10−4 J

* Interprétation du résultat :
∆E < 0 : Il y a perte d’énergie sous forme de chaleur à cause de la présence de la résistance
de la bobine (b) dans le circuit électrique.

2-4- Entretien des oscillations : uG (t) = k . i(t) .

2-4-1- L’équation différentielle vérifiée par la charge q(t) :


Physique - chimie 2eme année Sc.Ex- Sciences Physiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2016
KACHICHE MUSTAPHA - Madariss Maria - Temara page 6

di q di q
- D’après la figure ; ub + uc = uG ⇒ L. + rb . i + = k{
. i ⇒ L. + ( rb − k ).i + = 0
14dt243 { C u dt C
G
ub uc

dq d 2q dq 1
- En remplaçant i par , on aura : L. 2 + (rb − k ). + .q = 0
dt dt dt C
d 2 q (rb − k ) dq 1
- D’où l’équation différentielle : + . + .q = 0
dt 2 L dt LC

2-4-2- La résistance électrique rb de la bobine (b) :


(rb − k ) dq
Les oscillations électriques sont sinusoïdales lorsque . =0
L dt
Alors (rb − k ) = 0 ou bien rb = k =11Ω

- Exercice4-
Partie I : Mouvement d’une particule chargée dans un champ magnétique uniforme
1- La direction, le sens et l’intensité du vecteur force de Lorentz en O :
- La direction : la droite horizontale passant par O ;
- Le sens : vers la droite ;
- L’intensité :
F = q. V Λ B = q . V Λ B = e.V .B.sin( V , B ) = e.V .B
1424 3
=1
- A.N : F =1,6.10−19 × 105 × 0,5= 8,0.10−15 N

2- Le sens du vecteur B :
- La charge de la particule Li+ est positive : q = e > 0
- Le vecteur q.V a le même sens que V
- Le trièdre ( q.V , B , F ) est direct
- On applique la règle des trois doigts de la main droite :

* Le pousse indique le sens de q.V vers le haut (vertical) :


* Le majeur indique le sens de F vers la droite (dans le plan) :
Donc l’index indique le sens de B qui sera vers l’avant (horizontal) :
+
3- Le mouvement de l’ion Li :
* Expression de l’accélération :
La particule Li+ est soumise uniquement à la force de Lorentz : F = e. v Λ B
Par application de la 2ème loi de Newton dans un référentiel galiléen : m( Li + ) . a = e. v Λ B
Physique - chimie 2eme année Sc.Ex- Sciences Physiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2016
KACHICHE MUSTAPHA - Madariss Maria - Temara page 7

e
On en déduit : a= .v Λ B ;
m( Li + )
cette relation montre que le vecteur accélération est perpendiculaire au vecteur vitesse v .
* Energie cinétique de la particule Li+ :
dEc
On a : = P
{ ( F ) = F . v = 0 car F est perpendiculaire à v
dt puissance
Cela prouve que l’énergie cinétique de la particule Li+ est constante, et par suite son
mouvement est uniforme.
* Le mouvement de Li+ est plan :
eB
Posons B = B k alors a = . v Λ k ce qui montre que la composante az de l’accélération
m( Li + )
est nulle az = 0 ; et par intégration et application des conditions initiales on en déduit que
z = 0 : Donc le mouvement de Li+ se fait dans le plan (π ) .
* Le mouvement de Li+ est circulaire :
Dans le repère de Fresnet M (u , n ) ; la composante tangentielle de l’accélération est nulle :
eB V2
a = an avec a = V et a = ρ est le rayon de courbure
m( Li + ) ρ
n

eB V2 m( Li + ).V
On écrit alors : a = × V = ou bien : ρ = = Cte
m( Li + ) ρ eB
Donc le mouvement de la particule Li+ est circulaire et uniforme, et le rayon de la trajectoire
m( Li + ).V
a pour expression : RLi + =
e.B
.

RX
4- Le rapport :
RLi
RX 6 / 2
= =2
RLi 3 / 2
5- Identification de X2+ :
m X .V
RX mX
= 2.e.B ⇒ = 2 ⇒ m X = 4. mLi
RLi mLi .V 2.mLi
e.B
- A.N : m X = 4 × 6,015.u ≈ 24,06.u proche de la valeur 23,985.u
2+ 24 2+
La particule X est 12 Mg

www.physique-lycee.c.la m.k1957@hotmail.com
Physique - chimie 2eme année Sc.Ex- Sciences Physiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2016
KACHICHE MUSTAPHA - Madariss Maria - Temara page 8

Partie II : Etude énergétique d’un pendule simple

1- Expression de l’énergie mécanique Em du pendule :


* Energie potentielle de pesanteur :
On sait que : E pp = mg. (z − z 0 )
avec z 0 = 0 et z = z H = OA − HA = L − L cos(θ )
θ2 θ2
Puisque cos(θ ) ≈ 1 − alors E pp = mgL.(1 − cos(θ ))≈ mgL.
2 2
* Energie cinétique :
. .
1 1
Ec = .J ∆ .θ 2 avec J ∆ = m.L2 ⇒ Ec = mL2 .θ 2
2 2
* L’expression de l’énergie mécanique : On sait que Em = Ec + Epp
.
1 1
Alors : Em = mL2 .θ 2 + mgL.θ 2
2 2
2- La figure3 représente le diagramme d’énergie du pendule étudié :
2-1- L'abscisse angulaire maximale θ max :
D’après la figure3 : on trouve θ max = 0,2rad
2-2- L’énergie mécanique Em du pendule :

Em = Cte : Em (θ = 0) = Ec (θ = 0) + E pp (θ = 0) = Ec (θ = 0)
14243
=0
Et D’après la figure3 : Em = 40mJ = 4.10−2 J

2-3- La vitesse linéaire maximale v max du pendule :


Les frottements sont négligeables ; il y a conservation de l’énergie mécanique :
La vitesse linéaire est maximale lorsque le mobile passe par la position d’équilibre pour
Laquelle θ = 0.
1 .2 . 1
Em = mL2 .θ max or vmax = L.θ max ⇒ Em = m.vmax
2
2 2
2.Em
⇒ vmax =
m
2 × 4.10−2
- A.N : vmax = −3
= 0,48m.s −1
350.10
Physique - chimie 2eme année Sc.Ex- Sciences Physiques
Correction du sujet de l’examen national du Baccalauréat
Session normale : 2016
KACHICHE MUSTAPHA - Madariss Maria - Temara page 9

3- Les deux abscisses angulaires θ1 et θ2 pour lesquelles Epp = Ec :


1
E pp = Ec ⇒ Em = 2. E pp = 2 × .mgLθ 2
2
Em Em
θ1 = − et θ 2 = +
mgL mgL

- A.N :
4.10−2
θ1 = − ≈ − 0,14rad
350.10 −3 × 9,81 × 58.10−2
4.10−2
θ2 = + ≈ + 0,14rad
350.10 −3 × 9,81 × 58.10−2