Vous êtes sur la page 1sur 54

DEDICACE

Au nom de dieu Clément et Miséricordieux


Nous dédions ce modeste travail à :

Nos chers parents, pour leur soutien et leurs sacrifices durant nos études et durant ce
projet.

A tous les enseignants pour les bienveillances et pour leur contribution à notre solide
formation.

A nos familles et nos amis pour leurs conseils et leurs encouragements.

A tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de ce travail.


REMERCIEMENT

De prime à bord, nous tenons à exprimer notre gratitude et présenter nos chaleureux
remerciement à :

En premier lieu, nous remercions Monsieur Mostafa Ftouh notre professeur


encadrant, Il nous à guidé dans notre travail et nous a aidé à trouver des solutions
pour avancer, qui n’a pas cessé de nous prodiguer ses conseils et qui n’a épargné
aucun effort pour contribuer à la réussite de notre travail.

Notre faculté polydisciplinaire Béni Mellal qui nous donné l’occasion d’acquérir une
formation professionnelle.

Et finalement, à nos familles et nos amis qui par leurs prières et leurs
encouragements, on a pu surmonter tous les obstacles

Toute personne ayant contribué des près ou de loin à l’élaboration de ce modeste


travail.
SOMMAIRE :

Introduction générale

Partie I : L’Evolution du marketing dans l’entreprise et dans l’économie


Chapitre I : L’histoire du marketing et ses différents visages
Section 1 : Histoire et définition du marketing
Section 2 : Les enjeux du marketing
Section 3 : Rôle du marketing dans l’entreprise et dans l’économie
Chapitre II : Notions de base du marketing digital
Section 1 : Histoire et définition du marketing digital
Section 2 : Les outils et les domaines d’application du Marketing digital
Section 3 : Les avantages des réseaux sociaux

Partie II : Les fondements théoriques des réseaux sociaux


Chapitre I : Les réseaux sociaux
Section 1 : Histoire des réseaux sociaux
Section 2 : Intérêt des réseaux sociaux pour l’entreprise
Section 3 : Les risques de l’adoption des réseaux sociaux
Section 4 : Stratégie e-marketing
Chapitre II : Enquête d’impact des réseaux sociaux sur le comportement
du consommateur

Conclusion générale
Tableaux des abréviations

ABREVIATIONS MOTS

CRM Customer Relationship Management


SEO Search Engine Optimisation

GRC Gestion Relation Client

PPC Pay Per Clic

FAQ frequently asked questions

ROI Return On investement

SMART Simple, Mesurable, Ambitieux,


Réaliste, Temporel
SEA Search Engine Advertising
LISTE DES FIGURES

-Figure 1 : Illustration des différents moyens de communication


-Figure 2 : Les avantages des réseaux sociaux
-Figure 3 : Représentation de la chronologie des réseaux sociaux
-Figure 4 : L’étoile de l’e-mailing
-Figure 5 : les partenaires de l’affiliation.
-Figure 6 : Un graphique représentant la répartition de l’échantillon selon le sexe
-Figure 7 : Un graphique représentant les tranches d’âges de la population étudiée
-Figure 8 : Un graphique représentant la catégorie socioprofessionnelle des
répondants
-Figure 9 : Un graphique représentant le temps passé sur internet
-Figure 10 : Un graphique représentant l’intérêt des internautes pour la publicité
-Figure 11 : Un graphique représentant les personnes qui s’intéressent aux
marques sur les réseaux sociaux
-Figure 12 : Un graphique représentant les personnes qui regardent les annonces
-Figure 13 : Un graphique représentant l’opinion des internautes vis-à-vis des questionnaires
proposés par les programmes publicitaires
-Figure 14 : Un graphique mesurant la disposition des consommateurs d’une carte bancaire
-Figure 15 : Un graphique représentant l’achat en ligne
-Figure 16 : Un graphique représentant s’il y a un impact publicitaire sur les achats des
acheteurs
-Figure 17 : Un graphique représentant le motif d’achat en ligne
-Figure 18 : Un graphique représentant le point de vue des internautes concernant les
publicités apparaissant sur leurs profils.

-Figure 19 : un graphique représentant l’évaluation les internautes concernant la


publicité en ligne

2
INTRODUCTION GENERALE

Depuis plus d’une vingtaine d’années, tout était changé avec l’internet et sa
technologie qui se développe de temps en temps puis les mobiles et dernièrement du digital
ont été énormément adoptés par les consommateurs.

Avant l’achat d’un bien, comme tous les biens de consommation a été bouleversé par
le digital. Le temps que l’acheteur perd du temps et sort de la maison, il le passe désormais
sur internet cherche dans les sites et les moteurs de recherche en lisant les avis.

Le digital joue déjà et continue à jouer un rôle clé dans les décisions d’achat du client,
avec un nombre important de personnes utilisant des plateformes digitales et des appareils
mobiles pour décider de la marque et le type de bien à acheter. Ainsi le marketing est
aujourd’hui fortement impacté par la structure même du marché digital

Problématique :

• Quelles sont les avantages des réseaux sociaux ?


• Quelles sont les stratégies du marketing digital au niveau de publicité sur les
réseaux sociaux ?
• Quelles sont les facteurs qui motivent les consommateurs à effectuer ces achats
?

3
Partie I :
L’EVOLUTION DU
MARKETING DANS
L’ECONOMIE ET DANS
L’ENTREPRISE

Source : https://myd-business-accenture.com/wp-
content/uploads/2016/07/shutterstock_343098860-636x363.jpg

4
INTRODUCTION DE PARTIE THEORIQUE

La première partie de ce mémoire traite l’évolution du marketing dans l’économie et


dans l’entreprise est plus particulièrement le marketing digital. Le premier chapitre a pour a
pour objectif la compréhension des différents visages du marketing par le biais de son
historique, son rôle et ses outils dans, j’ai tenté de présenter les divers aspects ayant une
influence sur les décisions du marketing prises en entreprise. En suite le deuxième chapitre
de ce mémoire porte spécifiquement sur le marketing digital. Ce chapitre permettra de
connaitre l’historique des concepts ainsi que ces principaux domaines d’applications et les
avantages es réseaux sociaux et plus efficaces.

5
Chapitre I : L’historique des marketings et ses différents
visages

Ce premier chapitre servira à mettre en contexte afin de présenter les différents


visages du marketing, ainsi l’évolution du thème dans l’économie et dans l’entreprise en
particulier, et puis son rôle et ses différents usages.

Section 1 : l’histoire et définition du marketing


1.1) l’histoire du marketing

Le marketing naît en réaction à la pensée économique classique qui, au XIXe siècle,


était incapable de résoudre les problèmes provoqués par la rapide croissance de l'économie.
Les premières notions apparaissent au XVIIe siècle et XVIIIe siècle en France et au
Royaume-Uni, mais l'histoire du marketing s'inscrit dans l'histoire du management et
constitue donc une discipline récente caractérisée par l'environnement et les besoins
spécifiques du XXe siècle. La crise de 1929 a particulièrement affecté cette période par
l'intensification de la concurrence qui en a résulté.

L'environnement et les besoins ayant caractérisé l'émergence du marketing comme


discipline d'analyse du marché sont en particulier :

• L'amélioration de la circulation d'informations générales et commerciales par


l'organisation des espaces publicitaires et les divers progrès techniques.
• Besoin et utilisation d'études du marché à partir de 1910 pour s'informer sur les
opportunités du marché.
• Besoin d'une professionnalisation de la publicité support de l'approche commerciale
traditionnelle.
• Besoin d'une approche scientifique (market research) au sein des entreprises afin
d'améliorer la rationalité des prises de décision relativement aux ventes.

6
Dans une approche taylorienne du concept du marketing, certains auteurs se sont assez
tôt consacré au sujet. Charles Hoyt publie en 1912 La gestion scientifique de la force de
vente généralisé par Percival White en 1927.1

1 .2) La définition du marketing

Le marketing peut être défini comme l’ensemble des actions ayant pour objectif
d’étudier et d’influencer les besoins et comportements des consommateurs et de réaliser en
continuer les adaptations de la production et de l’appareil commercial en fonction des
besoins et comportements précédemment identifies.
Sur la base de cette définition, le marketing comprend donc
❖ Les champs disciplinaires consacrés à l’étude des besoins :
-Etude de marché ;
-Etude qualitative ;
-Etude quantitative ;
-Comportement consommateur ;
❖ Les outils destinés à influencer les besoins, essentiellement sons forme de
communication marketing et commerciale
-Communication publicitaire ;
-Marketing direct ;
-Promotion des ventes ;
-Relations publiques ;
-Les actions et dispositifs de fidélisation (CRM) ;

__________
1
https://www.etudier.com/dissertations/Le-Marketing-Historique-Definition-Et-
Evolution/363907.html

7
❖ Les actions et les dispositifs d’adaptation aux besoins et comportements qui se
retrouvent essentiellement dans le cadre du plan de marchéage ou marketing
mix .
-Politique produits ;
-Politique de prix ;
-Politique de communication ;
-Politique de distribution ;
Le terme de marketing est officiellement traduit en français par celui de
mercatique, mais l’usage de ce dernier n’a pas réussi à s’imposer dans les pratiques
professionnelles.2

Section 2 : les enjeux du marketing


Les enjeux du marketing se divisent entre 2 types :

2.1) Enjeux du marketing pour l’entreprise

Le marketing se considère comme le premier maillon créatif devant aboutir à des


ventes et à la fidélisation d'une clientèle solvable ciblée par la stratégie marketing afin
d'assurer les économies d'échelle indispensables à la survie de l'entreprise face à un
environnement changeant. Par la publicité, le marketing peut aussi servir à la création d'un
portefeuille de nouvelles clientèles sans rechercher automatiquement une marge à court
terme. Ceci constitue néanmoins un risque qui doit s'adapter à la stratégie globale de
l'entreprise. Le marketing a, par nature, un rôle d'influence et de persuasion (ce qui conduit
ses critiques à n'y voir que manipulation et propagande), les publics pouvant être très variés
(consommateurs, entreprises clientes, pouvoirs publics, électeurs, etc.).

__________
2
https://www.definitions-marketing.com/definition/marketing/

8
Le marketing s'inscrit dans une organisation et un management qui attend de lui une
vente efficace d'offres plus ou moins complexes (dont les services associés) auprès des
clients potentiels (plus ou moins responsabilisés). En effet, c'est le client qui devrait pouvoir
déterminer le plus souvent l'activité de l'entreprise ; les apporteurs de capitaux ne disposant
d'outils d'évaluation qu'après les résultats des ventes. Ainsi est-il fondamental pour le
management de déterminer au plus tôt s'il est utile de vendre une offre par les études du
marché, mais aussi pour la pérennité de l'entreprise d'utiliser la comptabilité analytique du
système d'information pouvant évaluer les économies d'échelles à réaliser. L'efficience est
en effet initialement de la responsabilité du marketing. Autrement dit, ce service doit adapter
les offres de telle sorte que la marge générée couvre au moins les frais fixes (du coût de
production et du coût de revient) de l'entreprise par le total des ventes. Il est possible et
préférable d'estimer le niveau de dépassement d'un coût cible lié aux fonctions attendues par
le client par rapport aux coûts fixes (c'est une sorte de seuil de rentabilité amélioré). Ces
fonctions attendues par le client nécessitent une qualité de service négociée avec la
logistique, la gestion des ressources humaines ou le management du système d'information.
Ces calculs sont de l'ordre de la comptabilité analytique qui est donc un outil fondamental
du marketing et moins de celle de la finance d'entreprise (qui évalue la rentabilité car non
concernée par le coût de l'offre) ou de la gestion de la qualité (qui tend à évaluer les
synergies). Pour réaliser cet objectif de la stratégie marketing, le marketing va chercher à
jouer inégalement sur toutes les composantes de l'offre (marketing-mix). Pour aller plus loin,
le marketing va s'adapter aussi à de nombreuses situations d'où l'émergence de marketing
spécifiques. Les nouvelles techniques de communication représentant un nouveau moyen de
distribution pour les entreprises, un marketing spécifique peut y être utilisé.

Il faut garder en tête que le marketing est à la fois un esprit ou une connaissance du
marché, un outil ou un ensemble de méthodes d'étude du marché et un moteur et support des
actions de l'entreprise sur ce marché.

2.2) Enjeux du marketing pour le consommateur

Le marketing de masse a évolué ces dernières années d'une approche globale vers un
marketing segmenté puis individualisé. L'augmentation des services et les nouvelles
techniques de communication ont fait évoluer le marketing. John Kenneth Galbraith

9
envisageait auparavant le marketing comme un outil servant une filière inversée du
capitalisme. Le consommateur n'étant plus maître de ses choix du fait d'absence de pouvoir
compensateur, la complexité des technologies et le poids des investissements devaient servir
le pouvoir bureaucratique industriel d'une technostructure. Cependant, l'hyper segmentation
du marché et la défense du consommateur (consumérisme) donne un certain pouvoir au
consommateur. D'un marketing cherchant à convaincre le client, les entreprises cherchent
maintenant à s'adapter à celui-ci. Ainsi les entreprises cherchent à assurer une « co-
construction » de l'offre avec le client ou à étendre le nombre de services souvent par la
création de bouquets satisfaisant les segments de clientèle. Ceci implique une certaine
modularité ou une différenciation compétitive retardée qui ne facilitent pas les économies
d'échelle recherchées par le management. 3

Section 3 : Rôle du marketing dans l’entreprise et dans l’économie

Le rôle du marketing est de tisser un lieu entre votre entreprise et le consommateur.


Le marketing possède à la fois un rôle d’action et d’analyse dans l’entreprise. Il sert à
concevoir et offrir des produits qui vont satisfaire le consommateur.

Tout au long de vos démarches de marketing, il vous faudra utiliser l’ensemble des
moyens dont dispose votre entreprise pour vendre ses produits ou services aux clients. Le
tout devra être fait de manière réfléchie et structurée, mais aussi rentable

Pour tisser un lieu entre l’entreprise et le consommateur, le marketing répond à cinq


fonctions

1. Chercher à connaitre et analyser la demande,


2. Planifier et développer des concepts de produits ou de services,
3. Communiquer au consommateur des informations pertinentes ou le service,
4. Organiser la transaction des droits de propriété,
5. Distribuer les produits ou offrir les services sur leurs marchés respectifs,

__________
3
https://www.scribd.com/document/114317063/Marketing

10
Ainsi, le marketing débutera par une analyse qui contiendra une étude préalable des
besoins et attentes du consommateur ciblé afin de lui plaire et de répondre à au moins un de
ses besoins.

Il a pour mission d’organiser l’échange et la communication entre producteurs et


acheteurs pour positionner l’entreprise au mieux de ses intérêts, afin d’assurer efficiente
entre l’offre et la demande.

C’est l’acte d’obtenir de quelqu’un d’autre le produit désiré en lui offrant quelque
chose de valeur en retour.

En effet, par sa fonction de distribution, le marketing fait passer les produits de l’étape
de production à celle de consommation. Elle rend les produits disponibles et accessibles à la
clientèle-cible et permet ainsi la rencontre physique entre l’offre et la demande. La valeur
ajoutée de ce rôle se mesure par la marge de distribution. Cette marge est la résultante de
trois utilités :

✓ Utilités d’état ou transformation matérielle : fractionner, conditionner, assortir


les profits ;
✓ Utilités de lieu ou transformation spatiale : rendre le produit disponible au lieu
de transformation, d’utilisation ou de consommation ;
✓ Utilités de lieu ou transformation temporelle : rendre le produit disponible au
moment voulu par l’acheteur

11
Figure N° 1 : Illustration des différents moyens de communication

Source : https://irishtechnews.ie/wp-content/uploads/2017/07/Communication-759x500.png

Ce sont les informations provenant de producteurs et des consommateurs.

✓ Avant la production , le producteur recueille les information des prospects par études
du marché pour identifier leur besoins afin d’obtenir leur coopération en matière
d « espace de vente, de promotion et des prix : il en est de même sur les
consommateurs qui doivent connaitre les produits distinctifs, Enfin après l’utilisation
ou la consommation, le producteur fait une évaluation : il mesure la satisfaction ou
l’insatisfaction des utilisateurs ou consommateurs afin d’ajuster son offre a leur
réactions .
✓ Après la production, le producteur fait une évaluation : il mesure la satisfaction ou
l’insatisfaction des utilisateurs ou consommateurs, afin d’ajouter son offre à leur
réaction

Dans tous ces deux cas, le marketing organise dans flux d’information qui précédent,
accompagnent ou suivent l’échange afin de garder un équilibre entre l’offre et la demande.4
___________________

4
https://www.mediafinances.net/marketing/role-du-marketing-dans-lentreprise/

12
Chapitre II : Notions de base du marketing digital

L’une des façons simples et peu couteuses de promouvoir un nouveaux produits est
l’utilisation du marketing digital. Ce type de marketing s’avère particulièrement efficace
dans ce chapitre je vais présenter son évolution ainsi que ses avantages dans les différents
domaines d’application

Section 1 : définition et historique du marketing digital


1.1) L’histoire du marketing digital

Retracer l’histoire du marketing dans son intégralité est un exercice périlleux, des
ouvrages entiers ont été rédigés dans ce sens. L’objectif des paragraphes qui suivent est de
souligner les moments marquants de la discipline tout en établissant un parallèle avec
l’évolution de la technologie qui a, comme on pourra le remarquer, toujours contribué au
renouvellement des techniques marketings.

Le marketing comme discipline est né avec la révolution industrielle, les initiatives


pour promouvoir un produit sont cependant beaucoup plus anciennes. Ainsi l’usage de
crieurs pour annoncer les nouvelles était courant dans les civilisations antiques. Les romains
et égyptiens avaient recours aux pancartes et affiches pour promouvoir les divertissements
comme les cirques ou les foires.

Il faudra attendre le XVème siècle pour que la publicité soit adoptée à une échelle plus
large, grâce à l’invention de l’impression qui se distinguait des autres outils existants jusqu’à
l’époque par sa rentabilité. Cette technique a permis également la multiplication des
journaux et l’apparition des premières insertions presse. La multiplication des supports
presse a créé une nouvelle opportunité d’affaire : l’achat d’espace. C’est ainsi que Volney
Palmer créa en 1843 la première agence de publicité et dont le rôle se limitait à l’achat
d’espace publicitaire aux journaux.

Après l’impression, c’était au tour de l’électronique de bouleverser le marketing avec


l’avènement tout d’abord de la radio suivie de la télévision. Internet est la dernière révolution
en date et qui est en train de changer la manière dont les entreprises conçoivent le marketing.

13
L’histoire d’internet remonte à 1958 avec la création par le département américain de
la défense de l’ARPA : « Advanced Research Projects Agency » qui a nommé en 1963 un
scientifique du nom de Joseph Carl Robnett Licklider à la tête de la « Behavioral Sciences
and Command and Control programs ». Licklider s’efforça durant son mandat de concrétiser
un article qu’il avait écrit en 1962 et qui prônait un réseau intergalactique d’ordinateurs. En
1965, des chercheurs réussirent à connecter un ordinateur localisé au MIT avec un autre se
trouvant en Californie.

L’ARPA a depuis accéléré le processus de connexion des ordinateurs. En 1971, Ray


Tomlinson a pu créer le premier programme permettant l’envoi d’un e-mail et en 1983
l’ARPA a créé le protocole TCP/IP donnant ainsi naissance à Internet sous sa forme
moderne. Depuis, ce réseau ne cesse de croitre de manière fulgurante : entre 1991 et 1997,
le web s’est accru de 850% par an.

Il a pu évoluer d’un média à sens unique à un média interactif grâce au cumul de


technologie, ce qui a donné naissance à l’expression web 2.0. Actuellement internet est un
média très prisé par les entreprises notamment dans les marchés nord-américains. En effet,
le cabinet de recherche Forrester estime qu’en 2011 19% des investissements marketing aux
Etats-Unis étaient réservés au marketing digital. Toujours selon le même cabinet, ce
pourcentage s’élèvera en 2016 à 35% soit 75 milliards de Dollars. Cette tendance est
corroborée par le rythme de croissance fulgurant de ce média : trois ans lui étaient
nécessaires pour atteindre 50 millions de consommateurs contre 37 ans pour la radio et 15
pour la télévision. De même, trois ans ont suffi à Internet pour générer un milliard de dollars
de revenus publicitaires contre 45 ans pour la radio et 10 pour la télévision. Le marketing
digital a donc un avenir radieux devant lui…5

__________
5
Grégory Bressoles (2012). L'e-marketing. Paris : Dunod. 128P.

14
1.2) Définition du marketing digital

Selon laurent FLORES Le terme marketing digital est apparu récemment dans le
monde des professionnels du marketing et de la communication. Il fait référence à la
promotion des marques et produits auprès de consommateur, grâce à l’utilisation de
l’ensemble des médias et points de contact digitaux.

Même si le marketing digital a de nombreuses similitudes avec le marketing internet,


il va au-delà puisqu’il s’affranchit du seul point de contact internet pour l’ensemble des
médias dits digitaux, en incluant par exemple le mobile (sms ou application) ou la télévision
interactive, comme canal de communication. L’expression marketing digital tente donc de
regrouper l’ensemble des outils interactifs digitaux au service du marketeur pour promouvoir
des produits et services, tout en cherchant à développer des relations plus directes et
personnalisées avec les consommateurs.

(Laurent, Mesurer l’efficacité du marketing digital, 2012)

D’après Bertrand Bathelot le marketing digital également couramment appelé


marketing numérique désigne l’ensemble des technique marketing utilisés sur les supports
et canaux digitaux.

(Bertrand,101Marketing, 9 mai 2015)

Selon William ramarques le marketing digital désigne l’ensemble des actions faites
par les entreprises pour touches leur prospects /clients à travers de tous supports
numériques. Mais de nos jours il fait essentiellement référence à l’usage d’internet.

(William ,Infographie,2013)

D’après ces trois définitions on peut dire que le marketing digital c’est l’essor des
supports digitaux (web, mobiles) dans les habitudes de vie à aujourd’hui de nombreuses
répercussions sur les techniques et processus que doivent utilises les entreprises pour
toucher leurs cibles. Le marketing digital désigne ainsi l’ensemble des stratégies a mettre
en place sur les supports digitaux, afin d’optimiser :

-L’acquisition et la fidélisation de nouveaux clients.

-La promotion de produits et services

15
-Le développement de la notoriété et de l’image de marque

Pour simplifier, le marketing digital regroupe tous les outils interactifs digitaux pou
promouvoir les produits et les services dans le cadre des relations personnalisées et directes
avec les consommateurs. Il concerne tous les points de contact digitaux : internet,
Smartphones, Tablettes…

Section 2 : les outils et les domaines d’application du Marketing digital

2 .1) les outils et les domaines d’application du Marketing digital


✓ Site Web :

Le site web de la marque ou du produit doit être considéré comme l’élément central
dans toute stratégie de marketing digital. Il sera le hub vers lequel les autres leviers
dirigeront. Les efforts doivent être déployés pour générer le plus de trafic possible vers ce
levier. Le site web doit être également bien conçu pour permettre la conversion des
internautes qui le visitent.

✓ L’E-Mailing :

L’e-mail marketing est l’un des plus anciens leviers du marketing digital. C’est une
forme de marketing direct qui utilise l’électronique pour délivrer un message à une cible
précise. Malgré son âge et la mauvais image dont il souffre à cause du courrier non sollicité
, l’e-mail marketing reste un des moyens les plus efficaces qu’un marketeur digital peut
utiliser et ce notamment grâce à son coût très bas , son ciblage précis , sa facilité de
personnalisation et son caractère extrêmement mesurable. L’e-mail marketing peut être
utilisé pour construire une relation avec des clients existants -servant ainsi à leur rétention-
ou des clients potentiels contribuant ainsi aux efforts de prospection.

✓ Le Search Engine Optimization :

16
Après avoir mis en ligne un site web, il faudrait lui assurer une visibilité sur la toile.
C’est là où intervient la technique de l’optimisation du référencement naturel ou SEO
(Search Engine Optimisation) qui vise à optimiser le site web pour qu’il remonte dans les
résultats de recherche. Cette optimisation se fait en alignant le contenu du site sur les
recherches effectuées par la cible et en adoptant des paramètres déterminés par les moteurs
de recherche afin que ledit site soit indexé par ces derniers. L’optimisation du référencement
naturel intervient dans l’acquisition des clients ainsi que dans leur rétention. L’acquisition
consommateurs est permise par l’apparition du site web dans les résultats de recherche, ce
qui facilite sa découverte par les consommateurs et donc sa visite potentielle.

✓ La publicité en ligne :
Les efforts déployés pour mettre en avant un site web dans les résultats de recherches
naturels peuvent mettre du temps pour être visibles. Dès lors, on pourrait utiliser la publicité
en ligne pour promouvoir un site web donné.

Bien évidemment, la publicité en ligne ne sert pas qu’à communiquer autour des sites web
mais est utilisée pour mettre en avant tout service ou produit d’une organisation. Elle a pour
objectif de générer du trafic, d’augmenter les ventes ou d’améliorer la notoriété d’une
marque. On distingue deux principaux types de publicités en ligne : la publicité dite display
et la publicité dite Search.

Le premier type est une publicité sous forme de bannière qui apparaît dans les portails
fréquentés par la cible. La publicité Search est pour sa part, comme son nom l’indique, une
publicité rattachée aux résultats affichés par les moteurs de recherche. Elle repose sur l’achat
de mots clés qui, lorsqu’ils figurent dans une requête, donnent lieu à une publicité en haut
des résultats. Les deux types de publicités peuvent être extrêmement ciblés car elles
permettent de déterminer à l’avance la cible qui sera exposée à la publicité et ce en faisant
varier des paramètres tel que la ville, l’âge ou encore le sexe. En ce qui concerne la
rétribution de l’annonceur deux systèmes sont utilisés : le paiement par impression souvent
calculé par rapport à mille impressions ou le paiement par click.

La publicité display est souvent considérée comme intrusive alors que la publicité Search est
plus discrète. La tendance actuellement est aux publicités interactives qui permettent
d’engager le consommateur et se montrent donc moins intrusives.

17
✓ Les réseaux sociaux :
Les réseaux sociaux sont des médias crées pour être partagés. Ils se distinguent par la
facilité de collaboration et de connexion qu’ils permettent contribuant ainsi à changer la face
du marketing. Les réseaux sociaux permettent la construction et l’amélioration de la
notoriété grâce notamment à leur fonction de partage et leur caractère viral. Ces réseaux
offrent également aux consommateurs la possibilité de contribuer à l’histoire de leurs
marques favorites.

La richesse des discussions qui se déroulent sur ce type de leviers constitue un vivier
d’informations très précieuses pour les marketeurs. De nouvelles disciplines de la recherche
marketing ont ainsi vu le jour tel que les systèmes analytiques pour réseaux sociaux ou la
ethnographie, contraction d’internet et d’ethnographie, qui s’intéresse à l’étude des tribus
constituées sur la toile.

✓ La gestion de la relation clients :


La gestion de la relation client peut être définie comme « une stratégie pour gérer les
interactions avec les clients actuels et potentiels. Elle s’appuie souvent sur la technologie
[…] ». Cette technique peut être abordée de trois principaux angles : le perspectif marketing
à travers l’amélioration de la notoriété de la marque, la perspective commerciale en
augmentant les ventes et la perspective de service en s’assurant que les personnes qui ont
interagi avec la marque sont satisfaites.

Grâce aux données clients qu’elle permet d’accumuler, la GRC peut être utilisée en
amont pour pouvoir sélectionner le meilleur levier à utiliser pour chaque cible visée. Cette
technique a même évolué pour englober la gestion de la relation de tous les partenaires de
l’entreprise.

✓ Outbound Marketing :
En Outbound marketing, l'entreprise paie pour obtenir des canaux de diffusion, qui se
spécialisent de plus en plus avec le développement de la publicité digitale.

L’Outbound marketing peut prendre de multiples formes comme par exemple :

➢ La publicité média et hors-média : télévision, radio, presse ;

18
➢ Les campagnes de mailings ;
➢ Les campagnes SMS ;
➢ L’achat d’espaces publicitaires ;
➢ Les liens sponsorisés ;
➢ Les appels à froid (cold Calling) ;

✓ Inbound Marketing :
C'est une stratégie digitale dont l’idée générale est d'attirer en continu vos prospects
potentiels grâce à du contenu de qualité.

Parmi les avantages de l’Inbound Marketing, on trouve :

• Un fort retour sur l’investissement ;


• Être à l’écoute, s’adapter et être en relation avec les clients potentiel enter ;
• Augmenter les performances ;

3.2) les domaines d’application du marketing digital


Si le marketing électronique peut être apparente au marketing classique, il diffère
toutefois des autres domaines de cette activité du point de vue des solutions utilisées pour
l’atteinte des objectifs :le marketing électronique requiert l’utilisation d’outils de
communication électronique pour être pleinement opérationnel .Internet ,les courriers
électroniques ,les bases de données , mais également le Smartphone ,sont ainsi devenus les
principaux moyens mis a disposition des professionnels pour toucher leur cible. Il diffère
également du cybermarketing sur ce point, car ce dernier utilise Internet comme unique
support tandis que le marketing électronique repose sur l’ensemble des solutions d’échange
numériques.

Dans la plupart des cas, on considère le marketing électronique comme un marketing


des services, soit une solution de communication ciblée et personnalisée, Cette affirmation
est en grande partie véridique, car s’il est essentiellement utilisé pour la promotion d’un site
marchand, le marketing électronique comprend également une part de service importante.
Les ressources de ce type de marketing sont en effet à la pointe de la technologie et
garantissent un résultat optimisé ainsi qu’une meilleure sensibilisation de la cible a toutes

19
les étapes du processus : lancement de produit, introduction sur le marché, opération de
vente, etc.

Le marketing est ainsi devenu plus interactif. Il mise essentiellement sur les échanges
avec la clientèle et tend à devenir un processus commercial impliquant le public. Avec le
marketing électronique, le consommateur se transforme en effet en acteur des échanges, en
interaction avec l’émetteur des messages marketing.6

Section 3 : les avantages des réseaux sociaux

Figure N° 2 : Les avantages des réseaux sociaux

__________
6
http://www.mp6.fr/agence-e-commerce/marketing-electronique

20
a) Frais liés
Selon Weinberg (2009), le principal avantage du marketing des réseaux sociaux est lié
aux coûts. Les obstacles financiers au marketing des réseaux sociaux sont très faibles par
rapport au marketing traditionnel. PPC publicité sur des sites comme Facebook est « géo-
ciblée » selon des critères spécifiques, afin de toucher la cible correcte.

b) Interaction sociale
Les gens passent plus d’un quart de leur temps en ligne impliqués dans des activités
de communication (p. ex., courriels, IM chat et réseaux sociaux), ce qui équivaut au temps
total passé
en ligne pour les loisirs généraux et divertissement.
Une étude de comportement des consommateurs a relevée que les individus donnent une
grande attention aux conseils et informations partagées en ligne (Huang et al. 2009), alors
que d’autres études montrent que ces informations peuvent influencer directement les
décisions d’achat. En effet de nombreux avantages déclarés de la nouvelle utilisation des
médias (réputation accrue, réciprocité anticipée) se rapportent directement à ses aspects de
l’interaction sociale.

c) L’interactivité
Contrairement à regarder la télévision ou écouter la radio, l’interactivité des nouveaux
médias permet aux consommateurs de devenir plus que juste des passifs de la stimulation.
L’interactivité peut être largement décrite comme « la portée à laquelle les utilisateurs
participent en modifiant la forme et le contenu d’un environnement médiatisé en temps réel
». L’interactivité donne un meilleur accès à l’information et le soutien accru utilisateur le
contrôle et d’engagement avec le contenu de réseaux sociaux. Elle dépend du contexte. Cette
interactivité d’utilisateur permet aux consommateurs de participer à des réseaux sociaux
personnels en sélectionnant le contenu, le calendrier, et les applications spécifiques de
communication Loi des réseaux sociaux, permettre aux consommateurs, tels qu’ils peuvent
prendre le contrôle actif et effectuer les communications bidirectionnelles. Le contrôle actif
se déroule dans un contexte de réseautage social et nécessite l’attention et la participation de
toutes les parties, y compris des utilisateurs individuels, des groupes de personnes en réseau
ou de communautés et de marques.

21
d) Marché ciblé
Les réseaux sociaux donnent aux commerçants la possibilité aux cibles et aux
consommateurs basées sur les intérêts personnels des utilisateurs du réseau et leurs amis par
exemple, la liste de musique country comme l’un de vos centres d’intérêt sur un site de
réseautage social ; l’utilisateur a probablement la possibilité de voir des annonces des artistes
et des concerts de musique country.
La Publicité de certains sites soulignera également les artistes country ses amis comme pour
fournir une connexion personnelle. Avec ce « smart » marketing et publicité, le marketing
va atteindre efficacement les gens qui sont plus intéressés par ce qu’ils ont à offrir.

e) Service à la clientèle
Le service clientèle est un autre domaine crucial pour le marketing des réseaux sociaux.
Parfois, les concepteurs des sites Web ne peuvent pas éviter une certaine complexité dans
l’architecture d’un site web. Par conséquent, il est nécessaire d’avoir un système de service
à la clientèle réfléchi. Les liens vers des questions fréquemment posées (FAQ) et les liens
vers des représentants en ligne sont utiles pour aider les clients dans le processus de sélection
ou d’achat. Un commerçant ne devrait pas simplement offrir une assistance en ligne. Dans
de nombreux cas, il est plus pratique pour les clients d’appeler une entreprise. Par
conséquent, l’utilisation d’un numéro de téléphone sans frais pour les clients devrait être
considérée.
L’exécution des commandes et les systèmes de livraison rapide sont aussi essentiels au
développement de la fidélisation électronique que les autres facteurs. Un système logistique
réfléchi qui garantit une livraison rapide après le processus de caisse contribue à la
satisfaction de la clientèle, ce qui concourt à un comportement loyal. En plus de la rapidité
de livraison. Certains clients préfèrent obtenir le produit par les services de colis, comme
FedEx et UPS. D'autres pourraient vouloir ramasser un produit dans un magasin physique
afin d'avoir quelqu'un à qui s'adresser.7

__________

7
https://www.researchgate.net/publication/256296291

22
Conclusion de la partie
Il n’existe pas de méthodologie idéale pour réussir ses actions de marketing électronique.
Toutes les entreprises méritent un accompagnement à la mesure de leur activité et de leurs
problématiques. Un consulting de qualité prend en effet en compte des critères
organisationnels, budgétaires et stratégique propre à chacune. MP6 – L’agence Digitale
propose un ensemble de solution destinées à répondre au plus près des besoins des
entreprises. Mieux accompagné, vous optimisez vos actions sur le web et gagner en
maitrise.

23
PARTIE II : LES
FONDEMENTS
THEORIQUES DES
RESAUX SOCIAUX

24
Chapitre I : Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux se développent rapidement et deviennent indispensables à la


communication des entreprises. Ils présentent de nombreux avantages à condition de bien
les exploiter.

Pour BARNES (1954), dans le cadre d’une étude menée en Norvège, un réseau social
correspond à un ensemble d’identités sociales représentées par des individus, des groupes
d’individus ou des organisations reliées entre elles par des liens générés lors d’interactions
sociales.

Avec l’apparition du WEB 2.0, les internautes sont au cœur de la toile et participent
au développement des réseaux sociaux à travers leur production de contenus, le partage des
informations et les avis ou commentaires laissés sur un produit ou service.

Selon GUITTIN (2017), avec les réseaux sociaux, on ne se contente plus de


transmettre une information à un public en espérant influencer son comportement. Bien
plus, on veut pénétrer sa vie. Il s’agit de passer de l’extérieur à l’intérieur de son cadre
personnel, de faire partie de son entourage de contacts, de ses « amis », au même titre que
ses proches.

Le sociologue français E. LAZEGA (1998), quant à lui, définit un réseau social comme
un ensemble de relations spécifiques (par exemple : collaboration, soutien, conseil, contrôle
ou encore influence) entre un ensemble fini d’acteurs.

Un réseau social, tel qu’il est défini par MERCKLE (2004) est : « un ensemble
d’unités sociales et des relations que ces unités sociales entretiennent les unes avec les autres
directement, ou indirectement à travers des chaînes de longueurs variables ».

25
Section 1 : Histoire et définition des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux, tel que nous les connaissons aujourd’hui, ont vu le jour aux Etats-
Unis peu de temps après la propagation d'Internet dans les années 1990. Et c’est grâce aux
téléphones portables qu’ils ont connu cette popularité.

Figure N° 3 : Représentation de la chronologie des réseaux sociaux8

En 2002, Friendster fait son apparition, avec un objectif très clair : rencontrer de
nouvelles personnes à partir de ses cercles d’amis. Cela a établi une plus grande confiance
entre les utilisateurs puisqu’ils étaient connus par leurs propres amis.
Friendster a connu un grand succès et a enregistré trois millions d’utilisateurs dans les
premiers mois suivant son apparition. Un an plus tard, en 2003, on inaugurait le réseau social
qui franchissait une nouvelle étape : MySpace.
Ce nouveau réseau social était plus interactif que ses prédécesseurs. Sur MySpace,
vous pouviez gérer un profil personnel, des services d’hébergement de photos, des
commentaires ou des followers, tout cela initialement très axé sur les groupes de musique.
Et depuis, on fait face à l’explosion des réseaux sociaux et la propagation des applications.

__________
8
https://www.antevenio.com/fr/une-breve-histoire-des-reseaux-sociaux/

26
Section 2 : Intérêt des réseaux sociaux pour l’entreprise

Aussi diversifiés les uns des autres, il existe plus de 200 sites, réseaux sociaux, sur de
nombreux supports avec une popularité qui ne fait qu’augmenter. Il va de soi que le monde
des entreprises s’est lui aussi intéressé à ce phénomène et a compris comment tirer profit de
la présence sur les réseaux sociaux.

Dans le milieu professionnel, les réseaux sociaux jouent un rôle fondamental dans
l’embauche (le cas du réseau social Linkedin) ou le succès des sociétés ou encore dans le
rendement professionnel : Par exemple, les salons professionnels ou les conférences qui
permettent de mettre en relation de nouveaux prospects et d’enrichir sa connaissance
personnelle à travers des échanges sur des sujets divers.

Utilisés aussi pour accroitre la visibilité d’une entreprise, les réseaux sociaux sont
considérés comme étant un moyen efficace pour se faire connaitre et donc avoir du renom
sur la toile. Ces sites représentent donc un vecteur de communication au même titre que les
médias classiques, mais présentent un coût moindre et un retour sur investissement beaucoup
plus intéressant.

Les réseaux sociaux représentent un outil marketing à bas coût pour dynamiser les
ventes ou accroître la base clients des entreprises qui optent pour cela. Que ce soit pour
annoncer le lancement d’un produit, ou d’une opération évènementielle, l’information
atteindra une plus grande cible à travers les outils utilisés permettant par ailleurs, l’accès à
des retours d’expérience.

D’autres avantages des réseaux sociaux : la communication en instantané qui permet


de diffuser les messages en temps réel, la communication à large échelle qui permet de
toucher un public sur une large zone géographique, la gestion de la réputation qui permet de
surveiller et améliorer sa réputation en ligne.

Les internautes donnent de plus en plus leurs avis sur les produits et services qu’ils
utilisent. Pour de nombreuses entreprises, avoir une bonne image sur le web est un enjeu
essentiel. Une présence sur les nouvelles technologies web peut vous permettre de mieux
gérer votre e-réputation.

27
Avec les réseaux sociaux, vous instaurez une certaine proximité avec vos
interlocuteurs en créant des relations privilégiées avec eux et surtout cela signifie que c’est
un moyen pour vous de mieux les connaître.

Section 3 : Les risques de l’adoption des réseaux sociaux


La communication, lorsqu’elle va au-delà des frontières et des limites connues, est
toujours perçue comme un risque pour tous.

Le principal risque est la divulgation d’informations confidentielles, de simples statuts,


photos, vidéos, peuvent contenir des informations stratégiques.

Une entreprise peut aussi faire face à un vol d’identité dont les conséquences sont la
perte de données de l’entreprise, la circulation de fausses idées auprès des fans de l’entreprise
et la perte d’identité. Les réseaux sociaux représentant dans ce cas un moyen d’attaque et
une cible facile pour les hackers qui peuvent détourner le système de sécurité et revendre les
données confidentielles d’une entreprise à un de ses concurrents.

Ou tout simplement un risque de perdre d’intimité dû au voyeurisme, risque de


n’exister que par le virtuel, ou encore risque d’atteinte à la réputation.

Section 4 : Stratégie e-marketing


4.1) Marketing traditionnel et marketing électronique :

Le marketing traditionnel : est utilisé par quelques entreprises pour créer des clients
potentiels et les transformer en clients. Une des techniques employées est de pilonner son
message par le coté des médias tels que les journaux, la télévision ou la radio et s’attendre
que ce message soit bien entendu par vos clients. Vous pouvez aussi créer un kiosque pour
s’associer et participer à un « show » dans votre domaine ou tout simplement faire du
télémarketing.

Le marketing traditionnel permet de se rejoindre un grand nombre de personnes de


méthodes efficaces, mais le marketing numérique atteint un public plus spécial et donne la
chance de créer une relation plus étroite avec les consommateurs.9

Le marketing électronique inclut toutes les approches et stratégies à mettre en place


pour mieux vendre sur les appuis électroniques. Parmi les plus intéressants sont les stratégies
pour cramponner des clientèles et de les modifier en nouveaux clients potentiels. Puis on y

28
inclut les approches pour fidéliser les clients déjà en place. Comment les impulser à acheter
plus et comment faire pour générer et engendrer plus d’argent par le biais des supports qu’on
utilise.10

Le marketing numérique peut s’exerces par les médias sociaux, les listes courrielles et
les publicités en ligne. Ces moyens sont peu onéreux et les résultats sont plus facilement
mensurables. Par exemple, le virtuel qu’on offre un logiciel CRM est incroyable pour
pousser et inciter les bons produits ou services aux publics de concernés un exemplaire
physique de votre matériel, de le toucher et de le lire. Il est facile de le comprendre puisque
le public est habitué à ce type de marketing.11

4.2) Les techniques et les principes fondamentaux du marketing électronique

✓ La stratégie digitale :

Il s’agit de la première partie fondamentale du cours webmarketing. Il s’agit de définir


les
objectifs commerciaux : ROI (retour sur investissement), nombre de visiteurs par mois,
nombre
de commande, le taux de conversion, panier moyen, etc. Après de définir ces objectifs, il
faut
déterminer les actions marketing à mettre en place afin d’y arriver. Il doit donc y avoir un
plan webmarketing. Il faut déterminer un objectif SMART (Simple, Mesurable, Ambitieux,
Réaliste, Temporel). Puis il faut donner l’image concernant les formats (son propre contenu
texte, image, vidéo, des apports d’Internautes, etc.) et aussi Les lieux (sites, blogs, médias
sociaux, application, autres sites) et finalement des leviers parmi ceux que je vais décrire ci-
dessous (SEO, SEA, médias sociaux, e-mailing, display, etc.)12

__________

9
https://www.d-modules.com/fr/blogue/la-difference-entre-lemarketing-traditionnel-et-I/
10
https://rosemees.com/marketing-electronique-definition/
11
Marketing traditionnel et marketing électronique. Disponible sur
« https://larouchemc.com/fr/b2b/insights/point-de-vue/1integrer-le-marketing-traditionnel-
et-le-marketingnumerique »
12
https://lepetitwebmarketeur.fr/cours-webmarketing/

29
✓ Le référencement naturel (SEO) :
Le référencement naturel ou SEO c’est l’ensemble des techniques qui consistent à
positionner favorablement un ensemble de page sue les premiers résultats naturels ou
organiques des moteurs de recherche. Dans la pratique, il s’agit principalement de se
positionner et localiser favorablement sur les pages de résultat de Google at aussi possible
sur la première page. Selon les domaines d’activités (DAS), les paris ou bien les enjeux
financiers liés à cette présence peuvent être très important et considérables. Le SEO compose
ou constitue une des deux branches du search engine marketing avec les liens commerciaux
(SEA). Le référencement naturel comprend en connue fondamentalement l’optimisation des
pages du site à indexer et la recherche de liens externes.13

✓ Le référencement payant (SEA) :

Le référencement payant cite à sa nature l’ensemble des pratiques qui consistent et


aident à payer un instrument et recherche pour figurer dans son index ou dans ses pages de
résultats. Parmi ce pratiques ou les expériences, on complait précisément le trusted feed et
la soumission express payante sur les moteurs qui sont des offres ayant désormais évanouis.
Le terme de référencement payant est donc désormais presque utilisé pour les pratiques
d’achats d’annonces diffusées dynamiquement dans les résultats et des autres moteurs de
recherche qui sont généralement facturées aux clics. Nous utilisons alors les termes de SEA
ou de liens commerciaux.

Quelques fois, le terme peut être utilisé pour des offres d’inscription payante à des
annuaires plus ou moins spécialisés.14

✓ E-mailing ou e-mail marketing :

Les offres de l’e-mail marketing sont en baisse mais il ne faut pas pour autant négliger
et oublie ce canal.

D’après l’étude ExtractTarget de 2013, 77% des utilisateurs d’internet disent préférer
l’e-mail aux autres supports pour recevoir et extrader des informations de qualité

L’e-mail marketing de masse est aujourd’hui en perte de vitesse, borné par le


développement du courrier intrusif ou « spam », des mécanismes pour les confronter ou
contrer et de la maturité des utilisateurs qui n’hésitent pas à avoir deux boites e-mails pour

30
filtrer les envoyés ou les courriers non prioritaires (d’après le SNCD, ce serait le cas de 67%
des internautes français). Il sera cependant dommage de renoncer à ce canal , surtout en B
to B où 72% des professionnels consultent et cherchent leur boite e-mail en continu pendant
toute la journée.

Figure N° 4 : L’étoile de l’e-mailing

Source : Les fiches outils du webmarketing

• Qui ?
Les utilisateurs de l’internet attendent une relation et liaison personnalisée avec les
marques, la question de la qualification des fichiers utilisés pour vos e- mailing est une
clé. Il est important de bien comprendre plus haut à qui vous vous adressez pour pouvoir
adapter et concéder vos messages. Un client normal est une personne contactée pour la
première fois à travers un fichier externe n’ont pas la même liaison avec votre marque,
par exemple. Leurs attentes et besoins ainsi que leur virtuel d’achat sont totalement
différents. Il serait donc ravage de leur servir un contenu pareil. D’autant que les
possibilités de segmentation et de personnalisation sont beaucoup plus nombreuses et
moins coûteuses en e- mails marketing que pour les mailings traditionnels.
__________
13 https://www.definitionsymarketing.com/definition/referencement-naturel/
14 https://www.definitionsmarketing.com/definition/referencement-payant/

31
• Quoi ?
Seth Godin (ancien responsable du marketing direct de Yahoo! et notoire
conférencier sur les problématiques du marketing) a pour habitude et mœurs de dire
qu’avant d’envoyer un e- mail, les webmarketeurs devraient toujours se demander en quoi
celui- ci manquerait à ses consignataires s’ils ne le recevaient pas ! La question du contenu
est donc ici décisive, d’autant qu’avec le développement des réseaux sociaux et des
messageries instantanées, la boîte e-mail est devenue un lieu réservé en avantage aux
communications importantes.
• Comment ?
Une fois les contenus définis, viennent les questions de la mise en forme pour offrir
de l’impact à son e- mailing. Mais après de cet impact sur les utilisateurs de l’internet, il
s’agit aussi de limiter et borner le risque d’atterrir dans la boîte spam : les différents
mécanismes anti- spam prennent en effet en compte des éléments tels que la présence de
certains mots, texte, image, etc.

• Quand ?
Certains jours ont été considérés comme le meilleur instant pour envoyer un e-
mailing : le mardi et le jeudi en milieu de journée en spécial. Pourquoi ? Parce que cela
permet a priori de s’abstenir d’arriver au milieu de trop d’e-mails en attente : les e-mails
du soir pour le lendemain du matin, les e-mails du samedi et dimanche, les e-mails en cas
de jour de congé, etc.

Toutefois, la réalité de la gestion des e- mails est en train de modifier avec en


particulier le développement d’un mode de consultation plus continu à travers le
téléphone et les tablettes.

• Et après ?
A partir des statistiques générales, les résultats d’un e- mail marketing sont un
ensemble des informations personnalisées qui vous permettent de mieux comprendre vos
contacts. Effectivement, en fonction de l’ouverture ou non de votre e- mail, de la
fréquence et des lieux de clics, vous pouvez plus nettement identifier et assimiler leurs
besoins et leur potentiel. Ainsi, il est important de prévoir une analyse détaillée des
statistiques suite à l’envoi d’un e- mail marketing et, des actions complémentaires :

32
relances ou bien des rappels, actions plus ciblées en fonction du potentiel identifié,

segmentations complémentaires, etc.15

✓ Les médias sociaux :


Le marketing des médias sociaux regroupe et rassemble au sens large toutes les
actions marketing réalisées en utilisant les réseaux sociaux. Le marketing sur les médias
sociaux se fait principalement via des actions de communication réalisées sous forme de
publications organiques ou sponsorisées de la part du crieur et par le fait de soutenir des
publications personnelles faisant référence à la marque (concours de tweets, concours de
selfies, hashtags publicitaires, etc.).

Indépendamment des activités de publications « classiques », le marketing des


réseaux sociaux peut prendre aussi d’autres formes :

– Optimisation des partages sociaux

– Publicité en ligne sur les réseaux sociaux

– « J’aime » en points de vente

– News-jacking

Les principaux médias sociaux utilisés dans le cadre du marketing des réseaux sociaux
sont :

« Facebook, YouTube, Twitter, Instagram, LinkedIn, Snapchat ».16

__________
15
Nathalie V,L. Marie-A,B. Valérie,M. Nathalie S. 2015 éditeur Eyrolles « LES FiCHES
OUtiLSDU WEBmarkEting » pp : 129/131.
16
https://www.definitions- marketing.com/definition/marketing-des-reseaux-
sociaux/

33
✓ Publicité en ligne ou display :
La publicité en ligne ou display est devenu pour les entreprises un investissement
conséquent, passé devant le cinéma, l’affichage et même la radio. C’est une stratégie et
tactique incontournable et indispensable puisque c’est là que se trouvent désormais les «
cibles ». Les pratiques du media planning n’en sont pas complètement bouleversées pour
autant mais il y a un certain nombre de spécificités et apparence qui méritent d’être
évoquées et montrées dans ce module. En effet, si les possibilités en termes de notoriété,
de visibilité ou de positionnement sont au rendez- vous, la grande valeur ajoutée de
l’espace publicitaire en ligne est qu’il permet de mesurer toutes les étapes, de connaître
le nombre d’affichages de l’e- publicité (nombre d’impression), de clics, de visites et les

taux de conversion en cascade.17

✓ Le marketing à la performance ou l’affiliation

Inventée par Jeff Bezos, le patron d’Amazon, l’affiliation présente deux intérêts :
pour les éditeurs d’une part dits « affiliés » car c’est une racine potentielle de revenus, et
pour les annonceurs d’autre part dits « affilieurs » car elle constitue un e-levier de trafic
qualifié, de leads voire de chiffre d’affaires à part entière et total.

L’investissement publicitaire lié à l’affiliation ou adhésion pèse pour environ 10%


dans un montant total proche de 3 milliards d’euros engagés pour l’e- publicité.
L’affiliation a aussi rapporté près de 3 milliards de CA aux e- marchands ou marchands
électronique, avec un panier moyen de 88 euros. Réseau réel de distribution
potentiel, l’affiliation tient donc une place particulière au milieu de l’e- marketing.
Elle peut associer une plateforme, des sites affiliés et des annonceurs ou présentateur

autour d’un modèle économique très spécial.18

__________
17
Schipounoff, Nathalie,March, Valérie,Boyé, Marie-Alice. op,cit P :107.
18
Schipounoff, Nathalie,March, Valérie,Boyé, Marie-Alice. Op,cit ; 105

34
Figure N 5 : les partenaires de l’affiliation.

source : Les fiches outils du webmarketing

Chapitre 2 : Enquête d’impact des réseaux sociaux sur le


comportement du consommateur

Cette étude quantitative des consommateurs est réalisée par un logiciel Google
Forms, la population est étudiée sur terrain, nous avons prélevé un échantillon de
quelques personnes.

Nous avons élaboré nos questions d’une manière à toucher toutes les côtés
sensibles que nous croyons être importantes pour notre enquête.

1) Résumés des réponses

35
Figure 6 : Un graphique représentant la répartition de l’échantillon selon le sexe

Commentaire : Notre échantillons est composé de 200 personnes entre hommes et


femmes, qui se sont portées d’après la question 1 sur 74.50% de hommes et 25.50%
hommes et que l’objet de cette étude ne sera pas influencé par le sexe des répondants.

Figure 7 : Un graphique représentant les tranches d’âges de la population étudiée

Commentaire : Les personnes âgées de 18 ans à 25 ans représentant la partie la


plus dominante des personnes interrogées avec un taux de 72%, suivies par les
personnes qui ont plus de 25ans avec un taux de 25% et dernièrement 3% des personnes
qui ont moins de 18 ans, la diversité des tranches d’âges permet de montrer la catégorie

36
qui utilise les réseaux sociaux.

Figure 8 : Un graphique représentant la catégorie socioprofessionnelle des


répondants

Commentaire : 55% des répondants sont des étudiants, 24% sont des employés, 21% sont
sans empois et 1% sont des retraités.

37
Figure 9 : Un graphique représentant le temps passé sur internet

Commentaire : D’après l’analyse de cette question, nous constatons que 56.3% des
interrogées utilise l’internet la plupart du temps, 17.6% l’utilise entre 7-12 heures, 16.6%
l’utilise entre 0-é heures, et seulement 9.5% l’utilise plus de 12 heures.

Figure 10 : Un graphique représentant l’intérêt des internautes pour la publicité

38
Commentaire : Nous constatons d’après les résultats de cette question que
85.90% des interrogés voient les programmes de publicité sur l’internet, 10.60% voient
les programmes de publicité sur la télévision, 3% dans les panneaux d’affichage et 0.5%
dans le radio.

Figure 11 : Un graphique représentant les personnes qui s’intéressent aux marques


sur les réseaux sociaux

Commentaire : Une partie très importante des interrogées 90.9% de tout


l’échantillon cherche à s’informer sur une quelconque marque sur les réseaux sociaux.
Contre 9.1% qui n’ont jamais effectué une telle recherche.

39
Figure 12 : Un graphique représentant les personnes qui regardent les annonces

Commentaire : 83.9% des personnes voient les annonces publicitaires sur les réseaux
sociaux. Contre 16.1% qui n’ont jamais vu des annonces.

Figure 13 : Un graphique représentant l’opinion des internautes vis-à-vis des questionnaires


proposés par les programmes publicitaires

Commentaire : on constate que les avis d’une catégorie sociale de 50.5% disent que
les suggestions améliorent son image puis 25.3% considèrent que les avis créent un lien de
proximité, en suite 23.7% pensent que les avis font fidéliser le client en fin le reste
considèrent que les avis rassemblés ne sont que pour le marketing.

40
Figure 14 : Un graphique mesurant la disposition des consommateurs d’une carte
bancaire

Commentaire : D’après les résultats de l’enquête, 87.9% de la population


disposent d’une carte bancaire ce qui va leur permettre d’effectuer des achats en ligne
contre 12.1% qui ne l’ont pas.

Figure 15 : Un graphique représentant l’achat en ligne

Commentaire : Au niveaux d’achat en ligne, on a trouvé 79,5% des personnes


qui procèdent à l’achat en ligne contre 20.5% des personnes qui n’achètent pas en ligne.

41
Figure 16 : Un graphique représentant s’il y a un impact publicitaire sur les achats des
acheteurs

Commentaire : on constate d’après les résultats de cette question que 66.5% des
personnes ont été influencé par la publicité alors que pour 33.5% n’était pas le cas.

Figure 17 : Un graphique représentant le motif d’achat en ligne

Commentaire : on a déduit que pour 54.2% le rapport qualité/prix était le motif


principal qui leur poussait à effectuer des achats en ligne, 24,1% le gain du temps
,20.1% la livraison à domicile, et pour le reste il y a d’autres raisons.

42
Figure 18 : Un graphique représentant le point de vue des internautes concernant les
publicités apparaissant sur leurs profils.

Commentaire : on a déduit que pour 72.2% sont pour l’apparition de publicité


sur leur profil tandis que le reste sont contre.

Figure 19 : un graphique représentant l’évaluation les internautes concernant la


publicité en ligne

Commentaire : on constate que le taux d’évaluation est comme suit :

43
37.5% - 31.8% - 20.8% - 7.3% - 2.6%

2) Résultat des réponses


➢ D’après ces réponses on conclut que la majorité des interrogées ont au moins un
réseau social, ils ont la tendance de suivre les entreprises et leurs marques via les
réseaux sociaux, et ces réseaux sociaux ont un impact positif pour les
consommateurs.

3) Conclusion
D’après l’étude qu’on a faite pur explique le comportement des consommateurs et
de mieux cerné le profil du consommateur marocain, Comprendre ses attentes pour
pouvoir le satisfaire et adapter à ces attentes les stratégies digitales adéquates, l’étude a
montré que le secteur ne cesse d’évoluer mais que lentement d’où la nécessite de travailler
davantage sur le secteur afin de faire de lui une frontière développement.

44
CONCLUSION GENERALE
Jusqu’à une date récente, le comportement du consommateur à été modifie grâce à la
nouvelle économie, il demande à être autrement par les entreprises qu’elles soient du
monde traditionnel ou bien virtuel.
Donc les techniques traditionnelles de communication sont très efficaces pour les
entreprises possédant un site internet, mais celle-ci sont très nombreuses et communiquent
énormément.
Nous avons vu qu’il existait de nouvelles méthodes, comme le marketing digital des
réseaux sociaux, révolutionnant l’approche des internautes.
Puisque le réseau social est défini comme des plateformes permettant de créer leurs
profils.
Pour construire des relations avec d’autres membres, y former des groupes d’intérêts
communs et échanger. Il rend possible un dialogue ou une conversation, dans un cadre
certes contrôle et organisé, mais débarrassé des contraintes physiques de la proximité et de
la synchroniser.
Aujourd’hui, les sociétés doivent bénéficier des qualités de cette technologie en
créant des produits et des services en s’inspirant du comportement du consommateur dans
les réseaux sociaux.
Donc le consommateur s’exprime de plus en plus grâce aux réseaux sociaux surtout
qu’il est devenu capable de réagir avec l’entreprise et d’exprimer son avis, il dispose de
nombreux pouvoir comme signaler ou recommander un produit, ainsi qu’influencer les
décisions de ceux qui font partie de son entourage.
Le consommateur veut être un créateur, veut que l’entreprise produise pour lui et
avec lui.
C’est ce qu’on appelle un consommateur du temps moderne.
La préoccupation de cette recherche était de trouver une réponse à les questions de la
problématique suivante : Quelles sont les avantages des réseaux sociaux ? Quelles sont les
stratégies du marketing digital au niveau de publicité sur les réseaux sociaux ?
Quelles sont les facteurs qui motivent les consommateurs à effectuer ces achats ?
La problématique a été décortiquée en 3 questions. D’après la méthode de recherche que
nous avons empruntée, nous avons pu :
Confirmer les hypothèses, en disant que les réseaux sociaux améliorent copieusement
le marketing et ses techniques, les réseaux sociaux contribuent à promouvoir de l’image de

45
marque des entreprises. Nous avons réalisé une étude de cas qui est basée sur une enquête
en utilisant un questionnaire, ce dernier nous permettra d’analyser l’impact des réseaux sue
le comportement des consommateurs.
Afin de pouvoir répondre aux questions posées, nous sommes intéresses aux
internautes utilisant les e-sites shopping en générale.
D’après cette étude, nous pouvons conclure que les e-sites shopping ont une bonne image
sur le marché et que son présence sur les réseaux sociaux est indispensable.

46
BIBLIOGRAPHIE
LES SITES WEB :

-https://www.etudier.com/dissertations/Le-Marketing-Historique-Definition-Et-----
Evolution/363907.html
-https://www.definitions-marketing.com/definition/marketing/

-https://www.scribd.com/document/114317063/Marketing

-https://www.mediafinances.net/marketing/role-du-marketing-dans-lentreprise/

-http://www.mp6.fr/agence-e-commerce/marketing-electronique

-https://www.researchgate.net/publication/256296291

-https://www.antevenio.com/fr/une-breve-histoire-des-reseaux-sociaux/
-https://www.d-modules.com/fr/blogue/la-difference-entre-lemarketing-traditionnel-et-I/
-https://rosemees.com/marketing-electronique-definition/
Marketing traditionnel et marketing électronique. Disponible sur
-« https://larouchemc.com/fr/b2b/insights/point-de-vue/1integrer-le-marketing-traditionnel-
et-le-marketingnumerique »
-https://lepetitwebmarketeur.fr/cours-webmarketing/
-https://www.definitionsymarketing.com/definition/referencement-naturel/
-https://www.definitionsmarketing.com/definition/referencement-payant/
-https://www.definitions- marketing.com/definition/marketing-des-reseaux-
sociaux/

LES OUVRAGES :

-Grégory Bressoles (2012). L'e-marketing. Paris : Dunod. 128P.


-Nathalie V,L. Marie-A,B. Valérie,M. Nathalie S. 2015 éditeur Eyrolles « LES FiCHES
OUtiLSDU WEBmarkEting » pp : 129/131.
-Schipounoff, Nathalie,March, Valérie,Boyé, Marie-Alice. op,cit P :107.
-
Schipounoff, Nathalie,March, Valérie,Boyé, Marie-Alice. Op,cit ; 105

47
48
Table des matières
Chapitre I : L’historique des marketings et ses différents visages ...................................................... 6
Section 1 : l’histoire et définition du marketing ..................................................................................... 6
Section 2 : les enjeux du marketing ........................................................................................................ 8
Section 3 : Rôle du marketing dans l’entreprise et dans l’économie ................................................... 10
Chapitre II : Notions de base du marketing digital ........................................................................... 13
Section 1 : définition et historique du marketing digital ...................................................................... 13
Section 2 : les outils et les domaines d’application du Marketing digital............................................. 16
Section 3 : les avantages des réseaux sociaux ...................................................................................... 20
Chapitre I : Les réseaux sociaux ........................................................................................................ 25
Section 1 : Histoire et définition des réseaux sociaux .......................................................................... 26
Section 2 : Intérêt des réseaux sociaux pour l’entreprise .................................................................... 27
Section 3 : Les risques de l’adoption des réseaux sociaux.................................................................... 28
Section 4 : Stratégie e-marketing.......................................................................................................... 28
Chapitre 2 : Enquête d’impact des réseaux sociaux sur le comportement du consommateur ....... 35
1) Résumés des réponses...................................................................................................................... 35
2) Résultat des réponses ....................................................................................................................... 44
3) Conclusion......................................................................................................................................... 44

49