Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre 6 : mouvement d’un système

1. Rappels : système, trajectoire, force


On appelle système l'objet ou un point particulier de cet
objet dont on va étudier le mouvement.
Ex : une balle de tennis, la valve d'une roue de
bicyclette.
La trajectoire est une courbe passant par l’ensemble des
positions successives occupées par l’objet.

Exemple : mouvement de la valve d’une roue de


bicyclette :
La valve décrit une cycloïde,
c’est sa trajectoire

La nature du mouvement d’un corps dépend du


référentiel que l’on choisit pour étudier ce mouvement.
Ex : on dit que le Soleil se lève le matin et se couche le
soir, pourtant on sait bien que c’est la Terre qui tourne
sur elle même et que le Soleil est fixe !
2. Le vecteur vitesse
Pour calculer le vecteur vitesse en un point, on encadre
ce point par les deux points les plus proches :
La direction de la corde
trajectoire donne la direction de la
tangente au point M

Caractéristiques de v⃗ :
M v⃗
– direction : tangente
Mi - 1 t Mi + 1 au point M
ti - 1 ti + 1
– sens : celui du
mouvement
⃗M i −1 M i +1 choisir une échelle pour
– valeur : v⃗ =
t i +1−t i −1 tracer le vecteur
3. Le vecteur variation de vitesse
( Δ ⃗v ) i → j =⃗
v j −⃗
vi

vC Entre 2 points
D E ⃗
v D successifs, il s’écoule
C
F la durée .
B G
Δ v⃗ −v⃗C ⃗
BD
A vC=

( Δ ⃗v ) C → D =⃗
v D −⃗
vC ⃗
CE
v D=


donc il faut tracer −v⃗C
à partir de l’extrémité de ⃗
vD
4. Somme des forces appliquées au système
Pour un système de masse m soumis à une ou des forces
constantes pendant la durée t, on a :

kg
N
m.s-1
Δ ⃗
v
Σ⃗
F =m⋅
Δt s
Ces deux vecteurs sont donc colinéaires et de même sens !
On voit bien que, plus la masse du système est grande,
plus il va être difficile de modifier le mouvement de ce
système.