Vous êtes sur la page 1sur 6

Aide pour le logiciel Machcet

Rappel sur les principaux éléments de la machine :

Le logiciel Machcet permet d’écrire un programme en grafcet et de l’implanter dans un automate. Le logiciel
propose également de simuler un automate virtuel et une machine virtuelle. Cette fonction permet de simuler le
fonctionnement de la machine et ainsi de valider un programme.

Organisation du logiciel :
Dans l’image ci-dessous vous voyez en blanc la zone de dessin de grafcet, et en bleu la zone machine qui permet
d’observer la machine virtuelle en fonctionnement et interagir. Le bouton permet d’accéder à l’interface de câblage.

Important : pensez à enregistrer très régulièrement votre travail, le logiciel se ferme intempestivement sans vous laisser
l’opportunité d’enregistrer votre travail.
Interface
de cablage

Zone Grafcet
Zone Machine

Câblage de la machine

Connecter l’automate à la machine :


Si le logiciel vous propose de choisir un type d’interface, choisissez « virtuelle »

Il s’ouvre une fenêtre avec d’une part une représentation de l’automate avec ses entrées et ses sorties, d’autre part
vous trouverez une représentation des différents éléments de la machine (capteurs, actionneurs, etc.). Vous pouvez ainsi
câbler la machine à l’automate.
Pour connecter la machine avec l’automate, faire un clic droit sur l’entrée/ la sortie et sélectionner « ajouter une
connexion »
Vous pouvez si vous le souhaitez renommer les E/S de votre système pour qu’il soit plus facile à utiliser. Faire un
clic droit sur l’E/S, choisissez propriété, puis changer le nom :

Vous pouvez tester votre interface machine

Il apparait ainsi la fenêtre suivante, vous pouvez activer les sorties que vous avez câblées en cochant les cases
associées. Ainsi vous pouvez constater sur la machine si vous obtenez bien l’action escomptée.
Construction des grafcet :
Conseils pratiques : Le logiciel n’est pas forcément évident à manier, modifier un grafcet est assez compliquée
pour plusieurs raisons, notamment un système de copier-coller capricieux. Pour des raisons pratiques, je vous conseille de
procéder comme suit :
- Préparez votre grafcet sur papier brouillon,
- Construisez le « squelette » du grafcet. Prenez garde à ne dessiner qu'un seul grafcet par page, posez les éléments de haut en
bas (déplacer un ensemble d’éléments d’un grafcet est compliqué, essayez de le dessiner en un seul coup sans vous tromper).
- En dernier, complétez les actions et réceptivités.

Rappel : enregistrez très régulièrement !

Ajouter des éléments :

Clic droit dans la zone grafcet, un menu apparait vous permet de sélectionner l’élément que vous souhaitez.
- Un élément en vert n’est pas attaché au graphe.
- Un élément en noir est attaché au graphe. (Le tout premier élément que vous déplacer passe automatiquement en
noir après le premier déplacement)
- Pour attacher un élément au graphe, déplacer le près de l’endroit où vous voulez l’attacher, cette partie passera
rouge quand vous approcherez l’élément.
- Pour détacher un élément, faites un clic droit et sélectionnez "détacher du graphe".
- Pour faire une boucle retour, ou plus généralement pour lier 2 éléments distants du graphe (typiquement la boucle
retour), vous devez faire un clic droit sur un des éléments et sélectionner « lier la sortie » puis cliquez sur le second élément.

Créer un programme composé de plusieurs grafcet :


Vous ne pouvez faire qu’un seul grafcet dans la zone principale, si vous voulez construire d’autre grafcet vous
devez ajouter un « grafcet coordonné » (clic droit, grafcet coordonné). Vous pouvez le renommer avec un clic droit et
l’ouvrir avec un doubleclic. Pour fermer la fenêtre du grafcet coordonné, vous devez cliquer sur « appliquer », certes il y a
une croix en haut à droite de la fenêtre, mais elle semble être là à des fins uniquement décoratives.

Simulation
Simuler le comportement de la machine permet de vérifier si votre code est bien conforme au cahier des charges

Pour tester le grafcet, appuyez sur « GO » :

Pour le mettre en pause, appuyez sur le bouton rouge, pour l’arrêter, appuyer sur remise à zéro (RAZ).

Vous ne pouvez pas modifier votre programme tant que la simulation est activée
La syntaxe
et .
ou +
Non-a !a
Front montant de a /a
Front descendant de a \a
Dénomination d’une étape (ex l’étape 1) X1 →n’oubliez pas la majuscule
Temporisation Cocher la case tempo et ouvrir la fenêtre tempo :

Lancer un Timer Il existe 16 timers implémentés, numérotés de T1 à T16.


Une fois la valeur du timer affectée, il se décompte jusqu’a
atteindre 0. On affecte la valeur d’un timer avec la syntaxe
« TX:=valeur » sachant que 1=100ms (ex : pour 2s → valeur
= 20).
Étape d’attente Laisser le champ « action » associé à l’étape vide
Mémoire Variables mémoires existantes : M1,M2,M3,…
Affectation de mémoire M1:=3
Forçage : forcer un grafcet dans une étape

Cocher la case forçage, appuyer sur le bouton forçage pour


ouvrir la fenêtre de définition du forçage et renseigner les
champs. ATTENTION ! Vous ne pouvez utiliser le forçage
que dans le grafcet principal, pas dans les grafcets
coordonnés.

Vous aimerez peut-être aussi