Vous êtes sur la page 1sur 12

CHAPITRE II

II-Pré-dimensionnement et évaluation de charges


1. PRE-DIMENTIONNEMENT:
Le pré-dimensionnement a pour but “ le pré calcul “des sections des différents éléments résistants. Il sera
fait selon les règles du CBA93, BAEL 91 et le RPA 99/version 2003 ; qui découlent des limitations de
déformations ; pour arriver à déterminer une épaisseur économique afin de réduire les coûts et d’éviter un
surplus d’acier et du béton. Les résultats obtenus peuvent être augmentés après vérifications dans la phase
du dimensionnement.

A. Pré-dimensionnement des planchers :


L’ouvrage étudié comporte des planchers à corps creux pour les étages courants et aussi des dalles pleines p
la cage des escaliers et les balcons.
a) dalles corps creux :

L’épaisseur du plancher est déterminer par l’épaisseur des poutrelles .pour le pré dimensionnement, on va
utiliser les formules empiriques qui ont pour but de limiter la flèche, hauteur des poutrelles est donnée par la
formule suivante :

L L
≥ ht ≥
25 20

Avec :

L= la portée max entre nu d’appuis Figure 1 dalle à corps creux

ht: hauteur totale du plancher (hauteur corps creux + table de compression).

L = min {L max (sens y) ; L max (sens x)}

Donc :

• pour L = min {500cm;550cm} = 500cm

Donc :

 pour L = 500cm

500−30 500−30
D’où: ≥ht ≥
25 20

Donc 18.8 ≥ ht ≥ 23.5

On prendra alors : ht=20cm

On adopte un plancher d’une épaisseur de 20cm :

 16cm : épaisseur du corps creux.

 4cm : épaisseur de la dalle de compression.

(les blocs de l’hourdis sont standard de : 16 ; 20 ; 25 ;30 ;35, et la dalle de compression 16+4 ; 20+5 ; 25+5 ;
30+5)

11
CHAPITRE II
b=65c
Les poutrelles (plancher à corps creux) :
m
Les nervures (les poutrelles) seront préfabriquées et h0=5
cm
Aurons pour dimensions : ht=25
h=20 cm
b = 60 cm ; bo= 10 cm ; ho = 4 cm ;h = 20 cm ; cm

b1=27. b =10 b1=27.


0
5cm cm 5cm
b) Dalles pleines :
Figure 2: Poutre en T
- Résistance au feu :
Cette condition nous permet de fixer l’épaisseur minimale de la dalle afin d’assurer une protection
suffisante vis-à-vis du feu pour une durée moyenne
• e1 = 7 cm pour une heure de coupe-feu ;
• e1 = 11 cm pour deux heures de coupe-feu.
• e1 = 17.5 cm pour quatre heures de coupe-feu.
- Résistance à la flexion :
Dalle reposant sur deux appuis : Lx /35 < e2 < Lx/30
Dalle reposant sur trois ou quatre appuis : Lx /50 < e2 < Lx / 40
Dalle encastrée à une extrémité (consoles, balcons) : On procède à un calcul de la flèche.
Lx : étant la petite portée du panneau le plus sollicité.
- Isolation phonique :
Selon les règles du CBA93 en vigueur en Algérie, l’épaisseur ‘e3’du plancher doit être supérieur
ou égal à 13 cm pour avoir une bonne isolation phonique.
 Finalement : e ≥ max {e1;e2; e3}

 Dans notre cas les dalles pleines sont utilisées dans les balcons.

Donc l’épaisseur de la dalle de balcon est:

L : longueur de la dalle tel que L=1.40m

L L
≤ e ≤ +17
15 20

7.33≤ e ≤24

On prend e=20cm

B. Pré-dimensionnement des poutres :


Les poutres sont des éléments porteurs en béton avec des armatures en acier incorporé,
servant de base à transmettre les charges soit à une autre poutre, soit à un élément porteur
vertical, les charges qui leurs sont appliquées. Elles sont soumises à des sollicitations de
flexion et d’effort tranchant.
Le pré-dimensionnement des poutres est effectué selon les formules de BAEL91 et
vérifié selon le RPA99-2003.

12
CHAPITRE II

a) Poutre principale :
Selon les conditions de BAEL on a :

1. La hauteur de la poutre h : L/15 ≤h ≤ L/10

L=la portée max principale entre nu d’appuis

On a : L= 550cm

36.66 ≤ h ≤55

On adopte : h=45cm

2. La largeur de la poutre :
0.3 h ≤ b ≤0.7 h

13.5 ≤ b≤ 31.5

On adopte b=30cm

Selon les conditions de RPA99/vers 2003 :

 h ≥ 30 : vérifier , h = 45cm
 b ≥ 20 : vérifier , b=30cm
 h/b = 1.5 < 4

b) Poutre secondaire :
Selon les conditions de BAEL on a :

1. La hauteur de la poutre h :

L/15 ≤h ≤ L/10

L=la portée max principale entre nu d’appuis

L= 500cm

36.66 ≤ h ≤55

On adopte h=45m
2. La largeur de la poutre :

0.3 h ≤ b ≤0.7 h

13.5 ≤ b≤ 31.5

On adopte : b=30cm

Selon les conditions de RPA99/vers 2003 :

13
CHAPITRE II

 h ≥ 30 : vérifier , h = 45cm
 b ≥ 20 : vérifier, b=30cm
 h/b = 45/30= 1.5 < 4
 vérification de la rigidité :
le choix final des sections des poutre dépend de la vérification de la flèche qui se traduit par :
fmax ≤ fadm
L(cm)
fadm=0.5+ si L>5 m
1000
Tel que :
L(cm)
fadm= si L ≤5 m
500
5 ×q × l ⁴
Et : fmax= Evj=3700 √3 fc 28=10818.8 N /mm ²
384 × E × I

bh ³
I=moment d’inertie de la section. I =
12

pour la poutre principale L=550cm :

b h3 300× 450³
I= = =2.28 .10⁹ N / mm ²
12 12

520
fadm=0.5+ =1.02
1000

Vérification de la rigidité à l’ELS :

q=G+Q

 Charges permanentes planché courant :

Gc=poids du plancher + poids de la poutre

Gc=( 5.34 × 4.75 )+(25 ×0.30 ×(0.45−0.20))

Gc=27.24KN/m

D’où : q=27.24+7.8=35.04KN/ml

5 × q ×l ⁴ 5 × 34.41×5200⁴
fmax= = =¿0.752cm ≤ fadm=1.02cm condition vérifiée.
384 × EI 384 × 10818.8× 2.28 ×10⁹

 Charges permanentes planché terrasse :

Gc=poids du plancher + poids de la poutre

Gc=( 6.38× 4.75 )+(25 ×0.30 ×(0.45−0.25))

Gc=32.18KN/ml

D’où : q=32.18+4.75=36.93KN/ml

5 × q ×l ⁴ 5 × 36.93× 5200⁴
fmax= = =¿ 0.773 cm ≤ fadm=1.02cm condition vérifiée.
384 × EI 384 × 10818.8× 2.27 ×10⁹

14
CHAPITRE II

C. Pré-dimensionnement des poteaux :


 Supposons que les poteaux sont carrés.
Pour que tous les armatures participent la résistance, on prendra : λ=35
D’après le BAEL a = Lf / 10
On prend Lf = 0.9l₀
l₀= 2.7 pour tout les étages sauf RDC
l₀=3.2 Pour RDC
Donc :
 Lf1 = 0.9 x 2.7
 Lf2=0.9 x 3.2
0.9 ×2.7 0.9 ×3.2
Alors : a 1= et a 2=
10 10
a1 = 0.243m
a2=0.28m
Selon RPA
Zone III Min (a,b) ≥ 30 cm pour cela on prend a=35cm pour tous les étages.
Conclusions :
Pour les deux types des poutres, on adopte une section (bxh) tel que :
 Les poutres porteuses : (bxh) = 30x45 cm ;
 Les poutres non porteuses : (bxh) = 30x45 cm.
 Les poteaux carrés : (axa) = 35x35 cm.

2. EVALUATION DES CHARGES (DECENTE DE CHARGE) :


A. Introduction:
La descente des charges est l’opération qui consiste à évaluer les charges permanentes et les charges
variables directement appliquées à une structure ou l’un de ses éléments porteurs.
Par définition, une charge est toute cause capable de produire un état de contrainte dans une construction ou
une structure.
Pour l’obtention d’une bonne résistance et d’une bonne stabilité de l’ouvrage il est nécessaire d’uniformiser
la distribution des charges au niveau de tous les éléments porteurs de charges des planchers.
Les charges permanentes :
Ce sont des charges qui agissent de façon permanente sur une construction ; elles ne changent ni de grandeur
ni de position dans le temps et dans l’espace.
Afin d'uniformiser et faciliter les procédures de calcul, le législateur fourni des listes de poids volumiques en
fonction des matériaux utilisés.

15
CHAPITRE II

Les charges d’exploitation :


Les charges d’exploitation ou surcharges sont celles qui résultent de l’usage des locaux. Ces charges
changent de grandeur et/ou de position dans le temps et dans l’espace .Elles correspondent au mobilier, au
matériel, aux matières en dépôt et aux personnes pour un mode normal d’occupation.
La descente des charges se fait suivant le schéma :
plancher (corps creux à hourdis de 16+4)

Poutre Principale

poteaux

fondations

sols
Figure 3 décente de charges

B. Calculs des charges :


a) Plancher terrasse :

Figure 4  : coupe transversale du plancher terrasse.

16
CHAPITRE II

 Charge permanente et charge d’exploitation:

Tableau 1 : charge permanentes et exploitation des matériaux

Epaisseur Poids
Matériaux
(cm) (Kg/m2)

1-Gravillon de protection 5 90

2-Etanchéité multi couche 2 12

3-Isolation thermique 4 16

4-Forme de pente 10 220

5-Dalle à corps creux (16+5) 280

6-Enduit de plâtre 2 20

Tableau 2 : charge permanentes et exploitation plancher terrasse

G= 6,38 (KN/m²)
Q= 1 (KN/m²)

b) Plancher étage courant :

Figure 5  : coupe transversale de plancher courant.

17
CHAPITRE II

 Charges permanentes et charge d’exploitation :


Tableau 3 : charge permanentes et exploitation des matériaux.

Poids
Matériaux Epaisseur (cm)
(Kg/m2)
1-Carrelage 2 40
2-Mortier de pose 2 40
4- Dalle à corps creux (16+4) 280
5- Enduit de plâtre 2 20
6-Closions légères 100

Tableau 4  : charge permanentes et exploitation de plancher courant

G= 5.34 (KN/m²)
Q= 1.5 (KN/m²)

c) L’acrotère :.

On fait les calculs de 1m de longueur.


 Charges permanentes :
Surface de l’acrotère : S= 0.6 ¿ 0.1+0.1 ¿ 0.1-(0.02 ¿ 0.1)/2

S= 0.0699m²

Poids propre de l’acrotère :


G=ρ b×Sacr =25×0 . 0699=1 .725kN/ml

Figure 6 : coupe transversale de l’acrotère G= 1.725 (KN/m²)

18
CHAPITRE II

d) les murs :
Tableau 5 : coupe transversal des Murs

Murs extérieurs Cloison intérieure

1
5
2
3
4 3
1
2

 Cloison extérieur:

Tableau 6  : poids volumiques des matériaux.

Poids
Epaisseur
Matériaux volumique Poids (Kg/m2)
(cm)
(Kg/m3)
1-Enduit de ciment 2 1800 36
2-Brique creux 10 900 90
3-Ame d’air 5 - -
4-Brique creux 15 900 135
5-Enduit de plâtre 2 1000 20

Tableau 7 : poids de mur extérieur.

G= 2.81 (KN/m²)

19
CHAPITRE II

 Cloison intérieur de 10cm:

Tableau 8: poids volumique des matériaux.

Poids
Matériaux Epaisseur (cm) volumique Poids (Kg/m2)
(Kg/m3)
1-Enduit de plâtre 2 1000 20
2-Brique creux 10 900 90

Tableau 9:poids des closions intérieur.

G= 1.1 (KN/m²)

C. Étapes De Calcul :
Les étapes de pré-dimensionnement sont :
 Le choix du poteau le plus sollicité.
 Le calcul de la surface reprise par ce poteau.
 La détermination des efforts repris par ce poteau à l’ELU et on fait vérification à RPA 2003.

D. Surfaces Des Poteaux :


Tableau 10 : surfaces poteaux centraux.

Tableau 11: surfaces portées par poteaux de rive.


Poteaux Surface Tableau 12: surfaces poteaux d'angle.
de m 2 Poteaux de Surface m2

centrale rive Poteaux Surface m2

S(A-2) 7.5 d’angle


S(B-2) 16.3125
S(A-3) 8.5 S(A-1) 6.8
S(C-2) 19.125
S(D-2) 10.3125 S(A-4) 5
S(B-3) 18.4875
S(D-3) 11.6875 S(B-5) 5.2875
S(C-3) 21.675
S(D-4) 13.0625 S(D-1) 9.35
S(C-4) 24.225
S(C-5) 11.475 S(D-5) 6.1875
S(B-4) 16.1625
S(C-1) 17.34
20
S(B-1) 14.79
CHAPITRE II

E. Descente De Charge Des Poteaux :


Plancher terrasse :
GPT = poids propre du plancher terrasse + poids de P.P + poids de P.S+ poids de Poteau .
 GPT = (6.38x24.225)+[25x(0.45-0.20)x0.3x5.1]+[25x(0.45-0.20)x0.30x4.75]+[25x0.352 x(2.7)]
 GPT =183.51KN.
 QPT = 1x24.225=24.225 KN
 QPT 24.225 KN

Plancher courant :

GPC = poids propre du plancher courant + poids de P.P + poids de P.S+ poids de Poteau + poids de mur
légère
 GPC = (5.34x24.225)+[25x(0.45-0.20)x0.3x5.1]+[25x(0.4-0.20)x0.25x4.75]+[25x0.352 x2.7
 GPT = 181.8965KN

QPC =1.5 X 24.225

 QPC =36.3375 KN

Tableau 13: Tableau de la décente de charge sur le poteau (C-4)

Age Elément Q(KN) G(KN) Q cumuler G cumuler


(KN) (KN)
Terrasse
Plancher .T 24,225 154.55
PP 10.3125
PS 9.375
Poteau 8,26
résultat 183,51 24,225 183,51
3eme
Plancher .c 36,3375 129.3615
PP 10.3125
PS 9.375
Poteau 8,26
résultat 157,309 60,562 340,819
2eme
Plancher .c 36,3375 129.3615
PP 10.3125
PS 9.375
Poteau 8,26
résultat 157,309 96,9 498,128
er
1
Plancher .c 36,3375 129.3615
PP 10.3125
PS 9.375
Poteau 8,26
Résultat résultat 157,309 133,237 655,437

21
CHAPITRE II
Tableau 14: Combinaisons de charges

ELU ELS
Nu =1.35G +1.5Q N ser=G+Q

1.35x(655,437) +1.5x(133,237) 655,437+133,237

Nu =1084,69KN N ser=788,674KN

Vérification :
Nu ¿ (1084,69 x 10³)
 ELU :б= bxh (0.35 × 0.35 x 10 6) = 8,85MPa ¿¿ fc28=25 MPa condition vérifiée.

Nser 788,67 ×10³


 ELS:б= bxh = 0.35× 0.35 ×10⁶ = 6,43MPa ¿¿ 0.6x fc28=15MPa condition vérifiée.

22

Vous aimerez peut-être aussi