Vous êtes sur la page 1sur 40

REPUBLIQUE TUNISIENNE

PROJET DE DÉMONSTRATION ET DE PROMOTION DES BONNES TECHNIQUES


ET PRATIQUES POUR GERER LES DAS ET LES PCB EN TUNISIE

(Financement FEM N° TF11541)

Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

Société Tunisienne des Industries de Raffinage (STIR)

Zarzouna, Gouvernorat de Bizerte

Réalisé par Adnan BEZZAOUIA et Faouzi BEN AMOR

Rapport version finale


04 août 2014
STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

Table des Matières


1. INTRODUCTION........................................................................................................................................ 4
1.1 GÉNÉRAL................................................................................................................................................................4
1.2 OBJECTIF DES PGES.................................................................................................................................................4
1.3 MÉTHODOLOGIE D’AUDIT..........................................................................................................................................5
1.4 PRÉSENTATION DU DÉTENTEUR DES PCB......................................................................................................................5
2. DESCRIPTION DU PROJET.......................................................................................................................... 6
2.1 PHASES DU PROJET...................................................................................................................................................6
2.2 ACTIVITÉS DU PROJET................................................................................................................................................7
3. CADRE RÉGLEMENTATION ET INSTITUTIONNEL......................................................................................... 8
3.1 CADRE RÉGLEMENTAIRE............................................................................................................................................8
3.2 CADRE INSTITUTIONNEL DES PCB EN TUNISIE................................................................................................................9
4. ETAT INITIAL DU SITE ET DE SON ENVIRONNEMENT................................................................................10
4.1 LOCALISATION DU SITE............................................................................................................................................10
4.2 CARACTÉRISTIQUES ENVIRONNEMENTALES ET SOCIALES DU SITE......................................................................................10
4.2.1 Environnement naturel...............................................................................................................................10
4.2.2 Conditions environnementales...................................................................................................................11
4.2.3 Cadre social.................................................................................................................................................13
4.2.4 Historique sur la pollution du sol et du sous-sol.........................................................................................13
4.2.5 Hygiène et sécurité des travailleurs en contact avec les PCB.....................................................................13
4.3 HISTORIQUE DE L’EXPLOITATION DES ÉQUIPEMENTS ET LA GESTION DES PCB....................................................................13
4.4 INVENTAIRE DES PCB EXISTANT DANS LE SITE..............................................................................................................14
4.4.1 Equipements électriques susceptibles de contenir du PCB.........................................................................14
4.4.2 Transformateurs.........................................................................................................................................14
4.4.3 Bobines de lissage.......................................................................................................................................16
4.4.4 Sols contaminés..........................................................................................................................................16
5. IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUX DES PCB............................................................................16
5.1 IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX.................................................................................................................................16
5.2 IMPACTS SOCIAUX..................................................................................................................................................17
6. MESURES ENVISAGÉES POUR RÉDUIRE LES IMPACTS NÉGATIFS DU PROJET DE GESTION DES PCB SUR
L’ENVIRONNEMENT................................................................................................................................ 18
6.1 MESURES D’ATTÉNUATION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX......................................................................................18
6.2 MESURES D’ATTÉNUATION DES IMPACTS NÉGATIFS SOCIAUX.........................................................................................19
7. CONSULTATION PUBLIQUE..................................................................................................................... 19
8. PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL SPÉCIFIQUE DU SITE..................................................20
8.1 LE PGES...............................................................................................................................................................20
8.2 CALENDRIER DE MISE EN ŒUVRE DU PGES...............................................................................................................20
8.3 PLAN DE SUIVI ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL............................................................................................................21
8.4 PLAN DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS...................................................................................................................22
8.5 BUDGET DE MISE EN ŒUVRE DU PGES.....................................................................................................................22
9. CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS................................................................................................. 28
ANNEXES

522045403.docx Page 2/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

Acronymes

ANGED Agence Nationale de Gestion de Déchets


ANPE Agence Nationale de Protection de l’Environnement
BM Banque Mondiale
DAS Déchets d’activités sanitaires  
EICES Etude d’impact cadre environnementale et sociale
EPI Equipement de Protection Individuelle
kVA Kilovolt-Ampère
PCB Polychlorobiphényles
PGES Plan de Gestion Environnementale et sociale
Plan national de mise en œuvre de la Convention de Stockholm les Polluants
PNM
organiques persistants
POPs Polluants organiques persistants
PPM Partie par million ou mg/kg
SACEM Société Anonyme de Constructions Electromécaniques
SOTULUB Société Tunisienne de Lubrifiants
STIR Société Tunisienne des Industries de Raffinage

522045403.docx Page 3/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

1. Introduction
1.1 Général

Le présent document constitue le rapport d’audit et plan de gestion environnemental et social


spécifique aux équipements électriques et déchets susceptibles de contenir des
polychlorobiphényles (PCB) sur le site de la Société Tunisienne des Industries de Raffinage
(STIR) à Zarzouna, Gouvernorat de Bizerte. Il est réalisé dans le cadre du Projet de
démonstration et de promotion des bonnes techniques et pratiques pour gérer les déchets
d’activités sanitaires (DAS) et les PCB en Tunisie. Ce Projet, dont le coût global est de $US 16,7
millions y compris un don du FEM de $US 5,5 millions, contribuera à la réalisation du Plan
national de mise en œuvre (PNM) de la Convention de Stockholm les Polluants organiques
persistants (POP). Ceci confirmera l'engagement du gouvernement Tunisien à la Convention de
Stockholm qui impose l'élimination ou la restriction de la production et l'utilisation de tous les
POPs, avec une attention particulière accordée à la réduction des émissions de dioxines et de
furannes, et entres-autres à l'élimination des équipements contenant des polychlorobiphényles
(PCB), d'ici 2025.
Le Projet comprend une composante pour les DAS et une autre les PCB. Selon le classement de
la Banque Mondiale, le projet de gestion des PCB et des DAS est considéré comme un projet de
catégorie A car les déchets contaminés par les PCB et ceux générés par les activités sanitaires
ont des impacts irréversibles et persistants.
Compte tenu de la nature du Projet, la préparation de l’évaluation des impacts environnementaux
et sociaux (EIES) a été préconisée en deux étapes. La première étape qui est achevée, a consisté
en la préparation d’une Etude d’Impact Cadre Environnemental et Social Cadre (EICES) du
Projet. Cette EICES est déjà approuvée par la Banque Mondiale et l’ANPE. La deuxième étape
consiste, pour la composante des PCB, à préparer des audits environnementaux et sociaux pour
tous les sites abritant des équipements contaminés aux PCB ensuite des Plans de Gestion
Environnementale et Sociale (PGES) spécifiques pour les sites dont les résultats des audits
révèlent des impacts négatifs potentiels. Ces PGES seront élaborés en conformité avec les
exigences de l’EICES et seront pris en considération dans les dossiers d'appel d'offres des
travaux de gestion des PCB.

1.2 Objectif des PGES

La mise en œuvre des activités du Projet se basera sur les consignes des PGES spécifiques qui
doivent être annexées au dossier d’appel d’offres relatif au transport et à l’élimination des
équipements PCB en stock, des déchets, et des équipements PCB en mauvais état. De ce fait
l’enquête permettra d’actualiser l’inventaire national sur les PCB réalisé en 2007, d’identifier les
activités du projet susceptibles de créer des impacts négatifs environnementaux et sociaux,
d’évaluer ces impacts négatifs et proposer les mesures de leur mitigation, et d’exploiter ces
données pour l’élaboration du PGES.

522045403.docx Page 4/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

1.3 Méthodologie d’audit

Pour réaliser l’audit, un questionnaire a été distribué à chacun des détenteurs de PCB identifié
dans l’inventaire de 2007 et une visite du site a été ensuite réalisée par l’Expert mandaté par
l’ANGed pour confirmer et/ou actualiser les informations du questionnaire et évaluer l’impact
environnemental et social des équipements et déchets PCB existants. La visite du Site de la STIR
a été réalisée le 10/01/2014.

1.4 Présentation du détenteur des PCB

La Société Tunisienne des Industries de Raffinage STIR, a été créée en 1961 suite à une
convention entre l’État Tunisien et le groupe Italien ENI. Son objet est le raffinage du pétrole
brut en vue de satisfaire les besoins du marché national en produits pétroliers.
La raffinerie STIR est constituée d’un ensemble d’unités de fabrication de produits pétroliers à
partir du pétrole brut et d’une capacité de stockage de 950.000 m3. Le procédé de fabrication se
base sur une simple séparation des différentes catégories d’hydrocarbures dans les colonnes de
distillation. Une unité de reforming catalytique et des unités de traitement chimique permettent
respectivement d’augmenter l’indice d’octane des essences et le traitement de GPL (élimination
du H2S et du mercaptan). La raffinerie comprend trois composantes principales :
1. Les unités de raffinage des pétroles bruts : Le circuit de raffinage, qui permet de fabriquer
des produits divers à partir du pétrole brut, compte :
- une unité de distillation primaire dite atmosphérique,
- une unité de reforming catalytique permettant d’augmenter l’indice d’octane ;
- le traitement chimique de GPL comprend des étapes à froid de désulfuration à la soude et
de lavage de GPL.
Les différentes fractions soutirées de la tour de distillation atmosphérique comprennent le
gaz de pétrole GPL, l’essence légère, l’essence lourde, le Kérosène, les gasoils, le fuel et le
résidu atmosphérique.
2. La centrale thermoélectrique : Cette centrale gère la production et la distribution des utilités
de l’usine (électricité, vapeur, eau de mer, air d’instrumentation et fuel pour consommation
interne), ainsi que le traitement des eaux de rejet (API séparateurs) et des bassins de
décantation.
L’énergie électrique pour les besoins de la raffinerie est essentiellement produite par deux
turbogénérateurs (TG1 et TG2), dont les principales caractéristiques sont présentées dans le
Tableau 1.

522045403.docx Page 5/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

Principales caractéristiques Turbogénérateur (TG1) Turbogénérateur (TG2)


Entrée vapeur 44 Kg/cm² et 400°C 44 Kg/cm² et 400°C
Sortie vapeur 11 Kg/cm² et 260°C condensation complète
Puissance 2 100 CV 2 100 CV
Année de mise en service 1963 1963
Tableau 1 : Caractéristiques des deux turbogénérateurs de la STIR (Source STIR 2008)
3. Les mouvements des produits: A l’aval du circuit de production, on assiste aux mouvements
des produits : stockage, conditionnement, mélange, réception et expédition des produits
pétroliers. Le parc de stockage occupe environ les deux tiers de l'aire de la raffinerie avec 60
réservoirs de différents types. La capacité globale de ce parc avoisine 1.000.000 m 3 dont
430.000 m3 pour le pétrole brut et 570 000 m3 pour les produits finis et semi-finis.
Les opérations de transfert bac à bac, de coulage et les opérations de réception du pétrole brut,
des produits finis et semi-fini issus des unités de fabrication et d'expédition sont assurées par un
réseau de plusieurs kilomètres de conduites. Ce réseau est équipé d'une vingtaine de pompes
pour le mélange et le transfert des produits aux différents postes de chargement (voie terrestre,
voie maritime et pipeline).
Le terminal pétrolier STIR, situé à l'avant-port de Bizerte, est constitué des quais (Nord et Sud).
Il assure les opérations d'accostage et de sortie de navires. Les installations de chargement et de
déchargement permettent des débits de pompage de l'ordre de 2.000T/h pour le brut et 1.000 T/h
pour les autres produits.

2. Description du Projet
Le présent projet d’élimination des équipements et déchets contaminés par les PCB, s’étend
jusqu’à l’année 2025. Ce projet global comprend deux phases, une phase prioritaire et une phase
s’étendant jusqu’à 2025.

2.1 Phases du projet

La première phase qui concerne les actions prioritaires :


 Collecte et l’élimination des huiles et équipements contaminés aux PCBs en rebuts ;
 Collecte et l’élimination des équipements aux PCBs fonctionnels se trouvant dans les zones
sensibles et les équipements en service se trouvant en mauvaise état et présentant des fuites ;
 Dépollution des sites contaminés par les PCBs.
Une deuxième phase qui concerne le remplacement et l’élimination de tous les équipements
contaminés aux PCBs encore en service, suivant un planning s’étalant jusqu’en 2025. Cette
phase comprend l’établissement d’inventaires actualisés après dépistage analytique.

522045403.docx Page 6/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

2.2 Activités du projet

Dès que l’élimination d’un équipement ou déchet aura été programmée, les étapes suivantes
devront être suivies scrupuleusement (il en sera de même par rapport aux déchets qui seront issus
des sites décontaminés) :
 Le démontage et la collecte des équipements sur le site : seules les entreprises spécialisées et
autorisées par le Ministre chargé de l’environnement peuvent réaliser cette opération ;
 La vidange des huiles contenant des PCB des transformateurs en rebus ou en service : seules
les entreprises spécialisées et autorisées par le Ministre chargé de l’environnement peuvent
réaliser cette opération.
 Le conditionnement et l’emballage des équipements et des huiles : Les huiles seront
collectées dans des fûts hermétiquement fermés et placés dans des conteneurs appropriés ;
 Le nettoyage et la dépollution du site : seules les entreprises spécialisées et autorisées par le
Ministre chargé de l’environnement se chargeront du nettoyage et de la dépollution des sites
contaminés par les PCB. Les déchets pollués seront collectés, emballés et transférés au site
de stockage intermédiaire ;
 Le stockage intermédiaire des PCB : Tous les déchets (équipements et huiles contaminés aux
huiles PCB) collectés seront provisoirement stockés sur site.
 Le transport terrestre et maritime des équipements et déchets contaminés aux PCB ;
 Le Traitement des équipements et déchets contaminés aux PCB dans un centre en Europe :
Une fois les déchets arrivés au centre de traitement, ils seront :
- Réceptionnés et vérifiés (contrôle des équipements et des déchets);
- Démontés et décomposés en plusieurs éléments (la carcasse, le cœur et bobinage, le
céramique, le papier et le bois…) pour ce qui est des transformateurs;
- Autoclavés : Une fois démontées, toutes les parties du transformateur seront autoclavés
pour décontamination. Les solvants utilisés seront ensuite régénérés;
- Incinérés : (les céramiques sont rejetées en décharge, le bois et les papiers sont incinérés,
le cœur de bobinage est incinéré, les métaux sont valorisés).
- Incinérés pour ce qui est des condensateurs et des déchets PCB.
En ce qui concerne les équipements en service, contenant des PCBs et se trouvant en bon état, il
a été décidé de procéder à :
 Un Retro-remplissage sur place des transformateurs contenant une concentration des huiles
en PCBs comprise entre 50 et 2000 ppm en masse, selon un planning proposé, puis
exportation de toute l’huile contaminée aux PCBs en Europe pour traitement ;
 Remplacement des condensateurs contenant des huiles aux PCBs par des condensateurs sans
PCBs, selon un planning s’étalant jusqu’en 2025, puis exportation de tous les condensateurs
contenant des PCBs mis hors service en Europe pour traitement ;

522045403.docx Page 7/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

 Remplacement des postes de transformation contenant des huiles aux PCBs (concentration >
2000 ppm) par de nouveaux transformateurs sans PCBs, selon un planning s’étalant jusqu’en
2025, puis exportation de tous les huiles et transformateurs contaminés mis hors service en
Europe pour traitement
Ces actions ont fait l’objet d’un contrat programme avec les principales entités détentrices
d’équipements aux PCBs, conformément à un planning à définir, tout en respectant le planning
général du projet.

3. Cadre Réglementation et Institutionnel


3.1 Cadre Réglementaire

Les textes conventions internationales et la règlementation nationale suivante s’appliquent pour


le présent audit :
La Convention de Bâle (ratifiée par la Tunisie en…) qui définit les PCB comme toute
substance ou matériau contenant plus de 50 ppm (ou mg/kg) de PCB en masse. Les appareils
non identifiés doivent être présumés contenir des PCB jusqu'à leur identification par dépistage
ou analyse en laboratoire. Ceci comprend :
 les transformateurs isolés avec du PCB;
 les transformateurs à huile minérale contenant des PCB avec une concentration > à 50
mg/kg;
 les condensateurs;
 les sectionneurs de puissance;
 les cellules de distribution;
 les isolateurs dans les centres de distribution très haute tension;
 les huiles usagées contenant des PCB avec une concentration > à 50 mg/kg;
 les solvants de nettoyage des circuits magnétiques;
 les matériaux solides contaminés tels que les bétons, les absorbants, les chiffons, gants,
bottes.
La Convention de Stockholm, qui transpose un accord international interdisant l’utilisation de
certains produits polluants (POPs), a été ratifiée par la Tunisie en 2004. Les principales mesures,
d'ordre juridique et technique, qui ont été décidées permettront aux pays participants de réduire
sensiblement l'impact des PCB sur l'environnement dans les années à venir.
 Mesures juridiques :
* L’interdiction de produire des PCB ;
* L’obligation de retirer progressivement tous les appareils contenant des PCB ;
* L’obligation d’enlèvement immédiat de tout appareil contenant des PCB et présentant
des fuites.
 Mesures techniques :
* Procéder à un inventaire ;

522045403.docx Page 8/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

* Procéder au retrait et au remplacement de tous les équipements qui présentent un


danger immédiatement après l’inventaire ;
* Faire établir, un programme d’entretien et de surveillance des équipements non retirés.
Loi n° 96–41 du 10 juin 1996, relative aux déchets, au contrôle de leur gestion et à leur
élimination. L’article 40 institue le mécanisme de l’autorisation préalable comme modalité de
contrôle des opérations d’exportation et de transit des déchets dangereux ;
Loi n° 97-37 du 2 juin 1997, relative au transport par route des matières dangereuses ;
Décret n°2006/2687 du 9 octobre 2006 relatif aux procédures d’ouverture et exploitation des
établissements dangereux, insalubres ou incommodes ;
Décret n°2339/2000 du 10 octobre 2000 relatif à l’établissement de la liste des déchets
dangereux;
Décret n° 2005-1991 du 2005, relatif à l’étude d'impact sur l'environnement et fixant les
catégories d’unités soumises à l’étude d’impact sur l’environnement et les catégories d’unités
soumises aux cahiers des charges
Décret n°2001-143 du 5 janvier 2001 fixant les règles de sécurité applicables au chargement, au
déchargement et à la manutention des marchandises dangereuses dans les ports maritimes du
commerce ;
Arrêté des ministres de l’intérieur et du transport  du 18 mars 1999 fixant le modèle de la
fiche de sécurité relative au transport de matières dangereuses par route et les consignes qu’elle
doit comporter ;
Arrêté du ministre du transport  du 19 janvier 2000 fixant les modèles d'étiquettes de danger
et les marques distinctives relatives au transport de matières dangereuses par route ;
Arrêté des ministres de l’intérieur et du transport  du 19 mai 2000, fixant les matières
dangereuses dont le transport est soumis à l’obtention d’une feuille de route, le modèle de cette
feuille et les conditions de sa délivrance.
Les politiques de sauvegarde environnementale et sociale de la Banque Mondiale et
particulièrement l’OP 4.01 : Évaluation environnementale.

3.2 Cadre institutionnel des PCB en Tunisie

La gestion des déchets en général, et des déchets de PCB en particulier, relève principalement du
Ministère chargé de l’Environnement et des institutions placées sous sa tutelle à savoir :
- l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGed) ;
- l’Agence Nationale de Protection de l’Environnement (ANPE).
Les détenteurs des PCB sont appelés à signer une convention avec l’ANGed dont l’objectif est la
gestion rationnelle de ces matériaux. Dans le cadre de cette convention l’ANGed fournit aux
détenteurs une assistance technique et financière pour la gestion des déchets PCB.
La STIR a signé la convention précitée en Juin 2013, dans laquelle elle s’engage, entres autres, à
couvrir à concurrence de 60% le coût des opérations de collecte, de transport et d’élimination des

522045403.docx Page 9/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

équipements, des huiles et des déchets contaminés par les PCB et à 100% les travaux de
décontamination et/ou réhabilitation des sites pollués.

4. Etat Initial du Site et de son Environnement


4.1 Localisation du site

Le site de la STIR est situé dans la ville de Zarzouna, Gouvernorat de Bizerte, à l’extrême nord
du pays et à proximité de la mer méditerranéenne. Ses coordonnées GPS sont : Latitude
37°15'41.40"N, 9°58"E.
La surface totale du site est d’environ 180 hectares, délimitée au Nord par des unités industrielles
notamment la SOTULUB et la SOTRAPIL, par des terrains agricoles des côtés Est et Sud et par
une zone résidentielle dense à l’Ouest (voir Annexe 1).
La route nationale GP8 menant vers le pont de Bizerte traverse la partie Nord du site et passe au-
dessus des conduites souterraines liant le port pétrolier et la raffinerie.

4.2 Caractéristiques environnementales et sociales du site

4.2.1 Environnement naturel

Le terrain de la STIR est caractérisé par une importante pente en direction de la mer, avec une
série de plateaux terrassés au niveau des zones de rétention des bacs de stockage. L’altitude du
terrain varie de 45 m NGT au niveau des limites Sud à 0,5 m NGT au niveau des limites Nord.
Les plateaux des zones de rétention des bacs de stockage se présentent sous forme d’étages de 5
m de hauteur allant de 35 m NGT jusqu’à 5 m NGT.
Le climat de la région de Bizerte est du type méditerranéen appartenant à l'étage bioclimatique
subhumide avec une pluviométrie annuelle variant entre 450 et 700 millimètres. Les vents qui
viennent du Nord-Ouest prédominent à toutes les échelles de temps mais dominent surtout au
cours de la saison hivernale avec des vitesses moyennes variant entre 3,3 et 4,6 m/s.
La géologie de la région est dominée par les calcaires et marnes (jurassiques, crétacés et éocènes)
plissés et faillés. Au niveau du site des alternances de couches de sables et argiles déposées sur
un substratum en marne grise domine la partie Sud tandis que la partie Nord vers la mer est
dominée par des sables déposés sur un socle rocheux en calcaire. La profondeur de la nappe
d’eau au niveau du site varie entre 0,5 et 10 m par rapport à la surface du terrain.
La STIR rejette ses effluents traités directement dans le Lac de Bizerte. Ce lac communique avec
la garaa d’Ichkeul qui abrite de nombreuses valeurs bioécologiques qui lui ont valu son
classement dans la liste du patrimoine mondial et des réserves de la biosphère, qui justifient sa
protection. De plus le Lac de Bizerte est caractérisée par son importance socio-économique à
l’échelle régionale et nationale. En effet, le Lac de Bizerte constitue une zone de production
halieutique et conchylicole et joue un rôle de nurseries de plusieurs espèces marines, et de lieux
de maturation des géniteurs pour d’autres. Quant aux espèces migratrices, elles trouvent dans la
lagune de Bizerte une aire d’alimentation privilégiée.

522045403.docx Page 10/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

4.2.2 Conditions environnementales

D’après les études réalisées dans le cadre du programme Horizon 2020 et une étude de
dépollution, la STIR fait face à plusieurs insuffisances liées à la gestion environnementale.
L’étude de dépollution tient compte des installations existantes et elle a évalué les rejets
hydriques, rejets gazeux, rejets des boues huileuses et les rejets de la soude usée.
Le traitement des rejets hydriques par des API séparateurs n’est pas suffisant pour atteindre les
valeurs limites de rejet prévues par la Norme Tunisienne.
La soude usée a été stockée dans des bassins sous serres équipés par des systèmes de ventilation
pour permettre une évacuation de l’humidité et accélérer le processus d’évaporation (projet
pilote).
Pour atteindre les attentes de la réglementation tunisienne, il est évident que la modernisation du
système de traitement des rejets de la STIR soit nécessaire.
Le traitement des rejets hydriques sera solutionné par l’amélioration de la station actuelle de
déshuilage et le problème de la soude usée sera solutionné par le changement du procédé actuel
de lavage du GPL par la soude caustique par une autre unité de lavage du GPL aux amines.
Ces deux projets sont inclus dans la cadre de projet de dépollution de lac de Bizerte.
Un traitement à la chaux a été déjà effectué pour les boues d’hydrocarbures de la STIR et qui a
donné un coproduit (procédé MOULINEC). Une autre quantité restante des boues d’HC est
stockée dans des bourbiers. Actuellement, la STIR a stocké les boues d’HC dans un nouveau
bassin revêtu par le géotextile et le geomembrane avec une capacité de 2004 m 3 et elle a signé en
juillet 2013 une convention dans le cadre de Programme National de Promotion de l’Innovation
Technologique « PNRI » pour un projet d’étude, développement & mise en place d’un nouveau
procédé biologique « bio remédiation » pour le traitement des boues d’HC générées par l’activité
de raffinage du pétrole.
Le réseau des eaux pluviales est vétuste et les eaux sanitaires ne sont pas raccordées au réseau
d’assainissement public. Le suivi de la qualité des eaux de la nappe, initié par la STIR depuis
environ une dizaine d’années, montre que la nappe souterraine au niveau de la partie nord du site
est polluée par les hydrocarbures totaux..
Les principales émissions gazeuses dans la STIR sont composées de SO 2, NO2 et les COV.
L’effet de ces gaz se pose essentiellement pour les techniciens et les travailleurs au niveau de la
STIR, il concerne également, mais d’un degré moindre, les habitants de la ville Zarzouna. Selon
l’étude de la dispersion de ces polluants, seules les émissions des SO2 en moyenne annuelle
dépassent les valeurs guides de bienêtre.
La STIR affirme que les émissions gazeuses respectent les seuils fixés par le décret n° 2010
-2519 du 28 septembre 2010.
Pour répondre à ces insuffisances, la STIR a entamé un programme pour la mise en œuvre d’une
liste d’actions permettant de résoudre les problèmes environnementaux de la raffinerie.

522045403.docx Page 11/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

La plupart des transformateurs en service contiennent des huiles dont la teneur en PCB ne
dépasse pas 50 ppm. Les trois transformateurs de 37,5 kVA fabriqués en 1962 et les trois
bobines de lissages en service situés sur l’unité de dessallement n’ont pas subi de retro-
remplissage et n’ont pas été analysés pour les PCB et par conséquent sont susceptibles de
contenir des PCB. A l’état actuel ces équipements sont en bon état et ne présentent pas de fuites
ou un danger apparent.
Les diélectriques des 2 transformateurs en rebut contiennent des concentrations en PCB
supérieurs à 50 ppm. Un de ces transformateurs est placé sans couverture dans le parc de
stockage, l’autre à l’intérieur du hangar de ce parc. Bien que l’état de ces transformateurs ne
révèle aucun danger, ces transformateurs doivent être placés sur des bacs de rétention et couverts
contre les intempéries.
Les diélectriques des transformateurs en attente contiennent des concentrations en PCB
inférieurs à 50 ppm. Ces transformateurs sont stockés à l’intérieur du hangar du parc de stockage
Une flaque d’huile est visible sous les transformateurs provenant d’une fuite suite à un choc reçu
par un des transformateurs lors de sa manutention.
En particulier, on note les déficiences suivantes :
- Exploitation de 6 équipements électriques susceptibles de contenir des PCB ;
- Absence de couverture pour les 2 transformateurs situés dans la salle des pompes et les 6
équipements (transformateurs et bobines) au-dessus de l’unité de dessallement ;
- Stockage inadéquat et absence de bac de rétention pour les transformateurs en rebut et en
attente ;
- Stockage à l’air libre d’un transformateur en rebut contenant des huiles contaminées en PCB
(219,2 ppm) sans abri contre les intempéries et l’action du vent;
- Pollution par les huiles des sols et les dalles en béton sous les transformateurs de la salle des
pompes;
- Pollution par les huiles de transformateur du plancher du hangar du parc de stockage;
- Insuffisance d’aération dans le hangar du parc de stockage ;
- Insuffisance dans la signalisation du danger des PCB.
D’après nos constats lors de l’audit, l’état actuel des équipements électrique susceptibles de
contenir des PCB sur le site de la STIR est relativement bon. Cependant il est important de
pallier les déficiences précitées le plus vite possible pour éviter les impacts négatifs qui en
découlent.
La sensibilité environnementale de la zone est démontrée à cause de la présence d’activités
d’habitations de forte densité et agricoles limitrophes au Site. De plus les rejets à partir de ce Site
sont directement déversés dans le Lac de Bizerte qui constitue une zone de production
halieutique et conchylicole et joue un rôle de nurseries de plusieurs espèces marines, et de lieux
de maturation des géniteurs pour d’autres.

522045403.docx Page 12/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

4.2.3 Cadre social

Au Nord-Ouest de la STIR se trouve la Société Tunisienne des Lubrifiants. Les principales


activités de la SOTULUB sont la collecte et la régénération des huiles lubrifiantes usagées ainsi
que la fabrication et commercialisation de graisses lubrifiantes. La STIR, la SOTULUB et la
SOTRAPIL sont situées à proximité de l’agglomération de Zarzouna qui est caractérisée par une
population dense vivant dans des quartiers populaires. Vu leur caractère industriel et leurs
émissions, ces unités présentent un impact pénalisant pour les habitants de l’agglomération de
Zarzouna et la région de Bizerte en général.
Cependant, la STIR joue un rôle très important dans l’économie nationale étant donné que sa
vocation est de couvrir la totalité des besoins pétroliers du pays. De ce fait la STIR est
responsable de l'importation des produits pétroliers. Ainsi, pour une consommation nationale de
3,746 millions de tonnes de pétrole raffiné, elle produit 1,683 million de tonnes et en importe
2,790 millions de tonnes.
Par ailleurs, 730 employés permanents travaillent à la STIR. Tous ces employés bénéficient d’un
suivi médical par un médecin de travail et d’équipement de protection personnelle. La STIR
dispose d’une organisation et de moyens de contrôle et de gestion de la sécurité, l’hygiène et la
protection de l’environnement adaptés à leurs propres activités. En particulier, le personnel de
maintenance est bien au courant du danger des PCB et des signaux de danger sont placés à
proximité de chaque transformateur.

4.2.4 Historique sur la pollution du sol et du sous-sol

D’après le responsable environnement du Site, à part les déversements accidentels lors de


l’entretien des transformateurs en service dans la salle des pompes et celui du transformateur
ayant subi un choc qui est en stocké attente dans le hangar du parc de stockage, il n’y a eu aucun
autre incident ou accident ayant entraîné la pollution du site par les PCB.
Le sol du site est essentiellement pollué par les polluants liés à l’activité de l’usine en question
(hydrocarbures, soude, métaux, etc.). Une étude de dépollution du site a été réalisée dans le cadre
du projet H2020 de dépollution du Lac de Bizerte financé par la Banque Européenne
d’Investissement (BEI).

4.2.5 Hygiène et sécurité des travailleurs en contact avec les PCB

D’après nos constats lors de l’audit, les employés de la STIR travaillant directement avec les
équipements PCB sont sensibilisés aux dangers encourus par le contact des PCB. De plus, le
personnel de maintenance est équipé des EPI nécessaires pour leur sécurité et la protection de
leur santé.

4.3 Historique de l’exploitation des équipements et la gestion des PCB

Tous les transformateurs fabriqués avant 1990 de la STIR ont subi un retro-remplissage en 2006
par la société SACEM Tunisie. Les 3 petits transformateurs de 37,5 kVA fabriqués en 1962 par
GRESHAM-England et les 3 bobines de lissage de 45 kVA fabriqués en 1962 n’ont pas encore
fait l’objet d’analyses PCB de leur diélectrique.

522045403.docx Page 13/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

La concentration en PCB de tous les autres transformateurs, en service ou en attente, ne dépasse


pas 50 ppm. Par contre les concentrations en PCB des 2 transformateurs en rebus dépassent 50
ppm.
Des déversements d’huiles sont visibles sur le sol et la dalle de support des transformateurs dans
la salle des pompes et en-dessous des transformateurs en attente dans le parc de stockage. Le
personnel d’entretien du Site nous ont informé que les déversements d’huile sous les
transformateurs de la salle des pompes proviennent probablement des dernières opérations
d’entretien effectuées sur ces équipements. En ce qui concerne les transformateurs en rebus, les
déversements d’huile proviennent d’un transformateur ayant reçu un choc.

4.4 Inventaire des PCB existant dans le site

4.4.1 Equipements électriques susceptibles de contenir du PCB

D’après les constats relevés sur site lors de l’audit avec l’aide du responsable environnement et
de l’équipe de maintenance de la STIR et l’inventaire actualisé fourni par la STIR (voir Annexe
3), le nombre total des équipements électriques susceptibles de contenir du PCB est de 14.
L’inventaire de tous les équipements électriques susceptibles d’être contaminés par les PCB
existants sur le site de la STIR est résumé dans le Tableau 2 suivant :
Poids de l’huile
Équipement Nombre Poids total (T)
(T)
Transformateur en service 7 21,92 5,771
Bobine de lissage en service 3 1,17 0,36
Transformateur en attente 2 10 2,6
Transformateur en rebuts 2 8,79 2,212
Total 14 41,88 10,94
Tableau 2 : Transformateurs électriques existants

4.4.2 Transformateurs

On remarque que le nombre de transformateurs en service et en rebut n’a pas changé par rapport
à l’inventaire de 2007, il y a juste 1 seul transformateur en service ajouté. D’autres
transformateurs existent sur le Site, mais ne sont pas pris en considération dans cet audit étant
donné que leur fabrication date d’avant 1990.
Les transformateurs en service, susceptibles de contenir des PCB, comprennent 3 petits
transformateurs de 37,5 kVA fabriqués en 1962 par GRESHAM-England et 4 transformateurs de
1052 kVA fabriqués en 1963 par SACEM Italie. Les 4 transformateurs de 1052 kVA ont tous
subis un retro-remplissage en 2006 par SACEM Tunisie. En avril 2010 le liquide diélectrique de
ces mêmes transformateurs a été analysé au laboratoire LCAE suivant la méthode standard
ASTM D-4059-82 et les résultats ont montré des concentrations en PCB inférieurs à 50 ppm
comme indiqué dans le Tableau 3 suivant.

1
Estimation
2
Estimation

522045403.docx Page 14/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

Puissance Année de Poids total PCB


N° Série Fabricant
(kVA) fabrication (Kg) (ppm)
S3184/2 GRESHAM England 37,5 1962 640 -
S3184/1 GRESHAM England 37,5 1962 640 -
S3184/3 GRESHAM England 37,5 1962 640 -
14486 SACEM Italie 1052 1963 5000 4,258
14487 SACEM Italie 1052 1963 5000 14,837
14483 SACEM Italie 1052 1963 5000 12,736
14485 SACEM Italie 1052 1963 5000 14,216
Poids total (Kg) 21.920
Tableau 3 : Transformateurs électriques en services datant d’avant 1985
Les analyses PCB sur les diélectriques dans les 3 petits transformateurs de 37,5 kVA n’ont pas
été réalisées et l’on ignore s’ils ont subis un retro-remplissage durant leur période d’exploitation.
Des évidences de fuites d’huile ont été observées sur les sols et les dalles en béton au niveau des
transformateurs de la salle des pompes.
D’autres parts, les 2 transformateurs en rebut ne sont pas vidangés de leur liquide diélectrique et
sont provisoirement stockés au niveau du parc de stockage. Le transformateur de SACEM
Tunisie est stocké à l’intérieur du hangar du parc de stockage et l’autre à l’extérieur.

Puissance Année de Poids total Poids d'huile PCB


N° Série Fabricant
(kVA) fabrication (Kg) (Kg) (ppm)
1878454 Alsthom 2000 1963 6600 1500 219,179
17670 SACEM Tunisie 500 1980 2190 710 50,351
Poids total (Kg) 8.790 2.210
Tableau 4 : Transformateurs électriques en rebus
Comme le montre le Tableau 4, la concentration en PCB dans les 2 transformateurs en rebus
dépasse 50 ppm.
Par ailleurs, parmi les 3 transformateurs en attente, 2 sont fabriqués en 1963 (l’autre en 2006) et
donc concernés par ce projet comme le montre le Tableau 5.

Puissance Année de Poids total Poids d'huile PCB


N° Série Fabricant
(kVA) fabrication (Kg) (Kg) (ppm)
14488 SACEM Italie 1052 1963 5000 1300 12,262
14484 SACEM Italie 1052 1963 5000 1300 1,473
Poids total (Kg) 10.000 2.600
Tableau 5 : Transformateurs électriques fabriqués avant 1985 en attente
La concentration en PCB dans ces 2 transformateurs en attente ne dépasse pas 50 ppm. Ces
transformateurs ont subi un retro-remplissage en 2006 et sont actuellement stockés sur une dalle
en béton à l’intérieur du hangar du parc de stockage. Des évidences de fuites d’huile à partir de
ces transformateurs ont été remarquées sur la dalle de béton. Les responsables de maintenance
ont indiqué qu’un des transformateurs a subi un choc et il est attente pour la réparation.

522045403.docx Page 15/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

4.4.3 Bobines de lissage

L’inventaire actualisé, en décembre 2013, par les services de la STIR indique qu’il y existe 3
bobines de lissage en service sur le site et contenant des diélectriques. Ces équipements se
trouvent au-dessus de l’unité de « desalter » (dessallement) avec les 3 transformateurs de 37,5
kVA. Les 3 bobines de lissage sont d’une puissance de 45 kVA chaque et leur fabrication date
de 1962 (voir Tableau 6). Aucune information n’est disponible sur la concentration des PCB
dans le diélectrique dans ces bobines ni sur l’existence d’opérations de retro-remplissage.

Puissance Année de Poids total Poids d'huile


N° Série
(kVA) fabrication (Kg) (Kg)
S3185/1 45 1962 390 120
S3185/2 45 1962 390 120
S3185/3 45 1962 390 120
Poids total (Kg) 1.170 360
Tableau 6 : Bobines de lissage fabriquées avant 1985 en service

4.4.4 Sols contaminés

Lors de l’audit, des fuites d’huile ont été observées dans les sols et dalles en béton
immédiatement en-dessous des transformateurs en service dans les salles des pompes et en
dessous des transformateurs en attente.
Une campagne d’échantillonnage et d’analyse pour les PCB des sols susceptibles d’être
contaminés au niveau des transformateurs des salles des pompes est recommandée pour
déterminer l’état des sols dans cette zone.

5. Impacts environnementaux et sociaux des PCB


5.1 Impacts environnementaux

Les PCB ou polychlorobiphényles sont des dérivés chimiques chlorés, regroupant un grand
nombre de substances apparentées.
Entre 1930 et le début des années 80, les PCB ont été produits pour des applications liées aux
transformateurs électriques et aux appareils hydrauliques industriels. Leurs propriétés
remarquables en matière d’isolation électrique et de stabilité thermique, leurs propriétés
d’excellente lubrification et leur résistance au feu y furent bien utiles. Cependant, leur production
a été interdite en 1985 lorsqu’il est apparu qu’ils présentaient un danger pour l’homme et pour
l’environnement.
Ils doivent être éliminés de manière contrôlée par des entreprises agréées de destruction des
déchets et leur utilisation doit être définitivement arrêtée pour 2025. En particulier :
 Les PCB sont toxiques, sujets à la bioaccumulation, ils persistent dans l’environnement
à cause de leur lente biodégradabilité et dégagent des dioxines sous certaines conditions ;
 Ils sont fortement soupçonnés d’être cancérigènes ;

522045403.docx Page 16/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

 Les PCB sont susceptibles de provoquer de sérieux problèmes de santé tels que l’acné,
l’irritation des voies respiratoires et des maux de tête. En plus, ils seraient responsables pour
une diminution de la fertilité ;
 La stabilité des PCB, si utile dans les applications concernées, les rend difficilement
biodégradables. De plus, ils sont solubles dans les graisses (lipophiles) et peuvent de ce fait,
s’accumuler dans la chaîne alimentaire et ainsi être retrouvés dans l’homme, l’animal et
l’environnement ;
 Les PCB ne se distinguent pas, par leur aspect, des huiles minérales classiques, et ils
n’ont en outre ni odeur ni goût caractéristique. C’est précisément cette absence de signal de
danger qui leur donne une apparence inoffensive.
Toutes les activités prévues par le Projet de gestion des PCB sont susceptibles de créer un impact
négatif sur le milieu naturel s’ils ne sont pas réalisées conformément à un plan de gestion
prédéfinit et respectueux des consignes de bonnes pratiques environnementales. Les activités du
projet sont les suivantes :
1. Vidange des transformateurs et récupération des liquides ;
2. Excavation des sols contaminés ;
3. Démantèlement et transfert des transformateurs en service;
4. Entreposage provisoire;
5. Conditionnement et emballage des équipements, déchets et fûts d’huile;
6. Transport terrestre et maritime des équipements et matériaux contaminés par les PCB ;
7. Traitement des matériaux contaminés par les PCB à l’étranger.

5.2 Impacts sociaux

Le projet de gestion des PCB aura un impact social positif dans la mesure où il permettrait de
débarrasser le site et son personnel et voire la région d’un danger pour la santé et
l’environnement.
La gestion des PCB, y compris les opérations de vidange, stockage provisoire, transport, etc.
peuvent créer des impacts négatifs sur la santé publique, notamment sur les employés de la STIR
ainsi qu’au niveau de chaque zone où transiteront les PCB avant d’arriver à leur destination
finale. Les impacts négatifs du Projet sur la santé public peuvent être résumés dans le Tableau 7.
Ces impacts négatifs peuvent être causés par :
- L’entrainement des poussières contaminées par les PCB par l’action du vent dans les
habitations limitrophes ;
- Le contact direct et/ou indirect du personnel de la STIR avec les PCB.
Les PCB étant très peu biodégradables, leur rejet dans l'environnement entraîne des phénomènes
de bioaccumulation préoccupants pour la santé humaine. S'agissant des effets chroniques
(exposition sur le moyen et le long terme), les PCB présentent divers effets néfastes chez

522045403.docx Page 17/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

l’animal, notamment toxicité pour la reproduction, immuno-toxicité et cancérogénicité. Ils ont


été classés en tant que substances probablement cancérogènes pour l’homme.
Les effets sur les hormones thyroïdiennes et les conséquences possibles sur le développement du
cerveau sont l’objet de discussions à l’heure actuelle. Outre ces possibles effets cancérogènes, les
effets chroniques des PCB sont des dommages du foie, des effets sur la reproduction et la
croissance.
En outre, à partir de quelques centaines de degrés et en présence d’oxygène, la décomposition
des PCB peut se traduire par le dégagement de composés à forte toxicité, les « furanes » (PCDF)
et « dioxines » (PCDD). Ces composés se retrouvent par la suite dans tous les milieux de
l’environnement, air, sol, eau, sédiments, mais aussi après transfert, dans les plantes, les animaux
et chez les hommes. Les dioxines et Furanes sont surtout connues pour leurs effets cancérigènes.

6. Mesures envisagées pour réduire les impacts négatifs du projet de


gestion des PCB sur l’environnement
6.1 Mesures d’atténuation des impacts environnementaux

Des mesures de mitigation des impacts négatifs des PCB sur l’environnement doivent mis-en en
place dans les meilleurs délais par la STIR. Ces mesures concernent aussi bien la mise à niveau
des lieux de stockage provisoires actuels que la gestion future des équipements et déchets PCB
stockés.
La mise à niveau des lieux de stockage provisoires actuels peuvent comprendre les actions
suivantes :
- Enlever les huiles dans le hangar en utilisant un absorbant et mettre les déchets dans un fût
étiqueté « Danger PCB » ;
- Décaper les sols pollués autour des transformateurs dans la salle des pompes et mettre le
produit dans un fût étiqueté « Danger PCB » ;
- Prévoir une couverture pour les transformateurs et équipements en service se trouvant à l’air
libre;
- Prévoir une zone adéquatement aménagée et équipée pour les opérations de vidange des
transformateurs ;
- Prévoir une zone aménagée pour le stockage provisoire des équipements électriques en rebut
ou en attente qui soit couverte et adéquatement aéré ;
- Prévoir des bacs de rétention sous les transformateurs en rebut et en attente;
- Procéder à l’analyse des huiles des transformateurs et bobines de lissage installés sur le toit
de l’unité de dessallement et classer les équipements suivant les résultats obtenus;
Ces meures de mitigation peuvent être réalisées suivant un programme étudié selon un
échéancier réaliste mais tenant compte de l’urgence de cette action.

522045403.docx Page 18/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

6.2 Mesures d’atténuation des impacts négatifs sociaux

En plus des mesures de mitigation des impacts négatifs environnementaux, la STIR doit prévoir
un programme de sensibilisation des ouvriers en contact avec les équipements électriques, les
huiles, et les sols pollués aux dangers des PCB.
Les actions de mitigation doivent comprendre au minimum les suivants :
- Sensibiliser davantage le personnel sur le danger des PCB et la nécessité du port des EPI;
- Placer des pancartes de signalisation du danger des PCB dans plusieurs endroits sur les
clôtures et murs extérieurs des lieux où se trouvent des équipements susceptibles de contenir
des PCB.
Les impacts environnementaux négatifs directs peuvent être résumés dans le tableau 7 suivant :

Importance de l’impact négatif direct sur


Activité Santé Eaux de Eaux Faune et
Air Sol
public surface souterraines flore
Vidange et récupérations
Moyen Fort Faible Faible Moyen Faible
des huiles
Dépollution du site Moyen Faible Faible Faible Faible Faible
Stockage provisoire Moyen Moyen Faible Faible Moyen Faible
Conditionnement et
Moyen Moyen Moyen Faible Moyen Faible
emballage
Transport aval (terrestre
Moyen Moyen Moyen Faible Moyen Moyen
et maritime)
Traitement à l’étranger Moyen Faible Faible Moyen Faible Fort
Tableau 7 : Matrice des impacts négatifs potentiels du Projet

7. Consultation publique
Le processus de consultation publique engagé dans le cadre de la réalisation des PGES a été mis
en œuvre à travers l’organisation de réunions avec les parties prenantes du projet, l’organisation
de séminaires d’information à l’échelle nationale et l’élaboration d’une stratégie de
communication qui accompagnera l’exécution du projet.
Les réunions tenues avec les parties prenantes comprenant les responsables des établissements
détenteurs de PCB, les employés impliqués dans la gestion des équipements et le représentant du
ministère de la santé publique et les cadres de l’ANGed. Ces réunions d’échanges ont permis
d’informer et de déclencher une prise de conscience sur l’implication des détenteurs de PCB
dans le projet et de les inciter à prendre les mesures nécessaires pour prévenir les risques
associés à une gestion négligées des équipements contenant des PCB. L’adhésion des détenteurs
de PCB au projet s’est avérée d’une grande utilité dans la mesure où elle permet de combler le
manque de savoir-faire pour la gestion et l’élimination des PCB.
L’organisation de séminaires respectivement en dates du 14-15 avril et 20 juin 2014 a permis de
réunir l’ensemble des acteurs intervenants dans le cycle de vie des PCB (détenteurs de PCB, des
représentants des médias et des ONG, des experts et les pouvoirs publics) autour d’un débat

522045403.docx Page 19/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

transparent sur les risques des PCB ainsi que sur les solutions de bonne gestion écologique des
PCB.
Afin de faciliter la concertation et le dialogue des exposés thématiques sur la problématique des
PCB, la présentation d’un guide technique de gestion écologiquement rationnelle des PCB,
ainsi qu’un film documentaire de sensibilisation sur les PCB.
Egalement a été présenté les axes de la stratégie de communication sur les PCB qui prévoit de
maintenir la dynamique d’information sur les PCB à travers des actions d’information, de
sensibilisation et de communication multimédia pendant toute la durée du projet.
La consultation a permis de dégager un consensus sur la pertinence et l’utilité de ce projet jugé
d’intérêt public et les participants ont recommandé l’accélération de sa mise en œuvre en
respectant les recommandations des PGES relatives aux mesures d’atténuation et de suivi
environnemental et social.
Dans l’ensemble, la consultation publique a permis d’apprécier le haut niveau d’adhésion des
professionnels et de la société civile au projet qui y voient une opportunité unique pour se
débarrasser des PCB qui constituent un danger pour la santé humaine et l’environnement. Il est
en fin convenu que le processus de consultation se poursuivrait lors des opérations d’élimination
des PCB.
Plus de détails sur les séminaires d’information, y compris photos et listes de participants, sont
présentés dans l’Annexe 2.

8. Plan de gestion environnemental et social spécifique du site


8.1 Le PGES

Le PGES comprend les activités suivantes et pour lesquelles on associera les impacts négatifs
potentiels, les mesures de mitigation, les responsables et le coût.
1. Vidange des transformateurs et récupération des liquides ;
2. Excavation des sols contaminés par les PCB ;
3. Démantèlement et transfert des transformateurs en service dont l’huile est contaminée;
4. Entreposage provisoire;
5. Conditionnement et emballage des équipements et des fûts d’huile;
6. Transport terrestre et maritime des équipements et matériaux contaminés par les PCB ;
7. Traitement des matériaux contaminés par les PCB à l’étranger.
Le Plan de Gestion Environnemental et Social (PGES) est présenté dans le Tableau 10. 

8.2 Calendrier de Mise en Œuvre du PGES

Il est prévu d’éliminer les PCB en deux étapes dont la première se déroulera en principe en 2016
et une seconde en 2025. La première étape concernera tous les équipements en rebut, déchets et

522045403.docx Page 20/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

sols pollués. La seconde concernera les équipements actuellement en service mais qui seront
remplacés suivant deux échéances à savoir 2020 et 2024 en plus des huiles dont les teneurs en
PCB dépasseront 50 ppm au moment du démantèlement ainsi que les sols pollués et déchets PCB
au cas où il y en aura.
Le calendrier prévisionnel pour la première année (2015) sera comme le suivant :
Actions Trimestres (2015)
Trim-1 Trim-2 Trim-3 Trim-4
I – Vidange et récupération des liquides
II – Excavation des sols et enlèvement des
matériaux pollués
III – Démantèlement et transfert des
équipements en services
IV – Entreposage provisoire
Tableau 8-A : Calendrier prévisionnel de mise en œuvre du PGES en 2015

Après la première année, et jusqu’au délai de la Convention de Stockholm, le calendrier


prévisionnel est comme le suivant.
Actions Années
2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023 2024 2025
I – Vidange et récupération des liquides
II – Excavation des sols et enlèvement des
matériaux pollués
III – Démantèlement et transfert des
équipements en services
IV – Entreposage provisoire
V –Conditionnement et emballage
VI – Transport aval terrestre et maritime
VII – Traitement à l’étranger
Tableau 8-B : Calendrier prévisionnel de mise en œuvre du PGES jusqu’à 2025

8.3 Plan de Suivi Environnemental et Social

Le Plan de suivi comprend les activités suivantes :


1. Vidange et récupération des liquides ;
2. Excavation des sols et enlèvement des déblais contaminés;
3. Entreposage provisoire ;
4. Conditionnement et emballage ;
5. Transport terrestre et maritime des PCB.
6. Traitement des PCB à l’étranger.
Pour chaque activité le suivi comprend les mesures de surveillance et de suivi, les paramètres à
mesurer, la fréquence du suivi, et les indicateurs de suivi.
Le Plan de suivi environnemental et social du projet est présenté dans le Tableau 11. 

522045403.docx Page 21/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social des PCB

8.4 Plan de Renforcement des Capacités

Le plan de renforcement des capacités comprend les activités suivantes :


1. Renforcement des capacités pour améliorer la surveillance de l'environnement ;
2. Sensibilisation du personnel sur le danger des PCB ;
3. Suivi de l’état des équipements.
Le plan de renforcement des capacités dans le cadre de ce projet est proposé pour chaque trois
ans allant de 2015 jusqu’au délai de la Convention de Stockholm et il est présenté dans le
Tableau 12. 

8.5 Budget de Mise en Œuvre du PGES

Le budget de la mise en œuvre du PGES comprend est présenté dans le Tableau 9 suivant :
Actions Années
2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023 2024
PGES
I – Vidange et récupération des
2750 - - - - 2500 - - - 2500
liquides
II – Excavation des sols et
3800 - - - - 2500 - - - 3500
enlèvement des matériaux pollués
III – Démantèlement et transfert
- - - - - - - - - -
des équipements en services
IV – Entreposage provisoire 3200 - - - - - - - - -
V –Conditionnement et emballage - - - - - - - - - -
VI – Transport aval terrestre et
- - - - - - - - - -
maritime
VII – Traitement à l’étranger - - - - - - - - - -
S/TOTAL 9750 - - - - 5000 - - - 5000

Plan de Suivi Environnemental et


3000 - - - - 3000 - - - 3000
Social

Plan de Renforcement des


40000 - - 40000 - - 40000 - - -
Capacités
Tableau 9: Estimation du budget de mise en œuvre du PGES

522045403.docx Page 22/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

TABLEAU 10 - PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL


Impacts potentiels sur l’environnement et Estimation des
Mesures de mitigation proposées Responsabilité Echéancier
la santé coûts

I – Vidange et récupération des liquides


 Contamination des sols et des eaux de la 1/ Effectuer la vidange des transformateurs par une entreprise autorisée et 1/ Entreprise spécialisée + 1/ 1.500 DT Court terme,
nappe par le déversement des huiles PCB; spécialisée dans la gestion des PCB; Contrôle par ANPE et 2/ 500 DT dans les
 Contact direct du personnel ouvrier 2/ Transférer les huiles des transformateurs vidangés dans des fûts ANGed + STIR meilleurs
3/ 150 DT
effectuant la vidange avec les huiles PCB métalliques étanches de 200 litres à bonde appropriés à cet usage et 2/ Entreprise spécialisée délais
4/ 600 DT
lors de la manipulation des huiles et des avec l’étiquetage requis ; 3/ Entreprise spécialisée
transformateurs. 5/ -
3/ S’assurer que tout le personnel de l’entreprise chargée de la vidange 4/ Entreprise spécialisée +
soit équipé par des EPI appropriés ; Contrôle par ANGed
4/ Placer les futs sur des palettes en bois à l’intérieur de bacs de rétention 5/ Entreprise spécialisée 
étanches et de dimensions appropriées;
5/ Suivre le guide technique de gestion des PCB.

II – Excavation des sols et enlèvement des matériaux pollués


 Contact direct des ouvriers de l’entreprise 1/ Excaver les sols et enlever les matériaux contaminés par les PCB ; 1/ Entreprise de travaux + 1/ 2.000 DT Court terme,
des travaux avec les sols contaminés par les 2/ Limiter, interdire l’accès et baliser la zone d’excavation des matériaux Contrôle par ANPE + 2/ 100 DT dans les
PCB; contaminés et prendre les précautions nécessaires pour assurer la ANGed + STIR meilleurs
3/ 200 DT
 Transfer de la pollution par les PCB à sécurité du personnel de la STIR et ses visiteurs ; délais
2/ Entreprise de travaux 4/ 1.500 DT
l’extérieur du site par le moyen des 3/ S’assurer que tout le personnel de l’entreprise des travaux soit équipé 3/ Entreprise de travaux 5/ -
équipements de l’entreprise des travaux. par des EPI appropriés;
4/ Entreprise de travaux
4/ Transférer tous les sols et déblais excavés ainsi que les EPI contaminés
par les PCB dans des fûts et/ou conteneurs métalliques appropriés 5/ Entreprise de travaux +
munis de l’étiquetage requis ; Contrôle par ANPE +
STIR
5/ S’assurer que les engins et équipements utilisés dans les travaux soient
décontaminés avant leur départ du site.  

III – Démantèlement et transfert des équipements en services


 Contact direct des ouvriers de l’entreprise 1/ S’assurer que tout le personnel de l’entreprise spécialisée soit équipé 1/ Entreprise spécialisée + 1/ - Court terme,
spécialisée avec les résidus d’huiles dans les par des EPI appropriés; Contrôle par ANPE + 2/ - dans les
transformateurs; 2/ Laisser égoutter les équipements pendant au moins 2 heures avant de ANGed + STIR meilleurs
3/ -
Entreprise de travaux délais

522045403.docx Page 23/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

 Contamination des sols, eaux de surface et les démonter ou de les déplacer ; 2/ Entreprise de travaux 4/ -
les eaux du lac de Bizerte par les fuites 3/ Collecter les déversements d’huile au moyen d’absorbant ou du sable 3/ Entreprise de travaux
résiduelles d’huile PCB ; fin ;
4/ Entreprise de travaux
 Accident du personnel de l’entreprise 4/ Assurer la manutention des transformateurs vidés et des fûts d’huiles au
spécialisée dus à la manutention manuelle moyen d’un chariot à fourches ou autres moyens de capacité adéquate.
des équipements démontés.
IV – Entreposage provisoire
 Contamination des sols et des eaux de la 1/ Aménager une zone de stockage provisoire aérée, couverte et fermée à 1/ Entreprise des travaux 1/ 3.000 DT Court terme,
nappe par le déversement accidentel des clé et placer les futs d’huile et les transformateurs vidés sur des palettes 2/ - dans les
2/ Entreprise des travaux
huiles PCB stockées dans les fûts ; en bois à l’intérieur des bacs de rétention étanches dans cette zone; meilleurs
3/ STIR  3/ 200 DT
 Contact du personnel de la STIR avec les 2/ Placer les conteneurs des sols et déblais contaminés par les PCB dans la délais
déchets PCB. zone de stockage provisoire;
3/ Placer des signaux de danger sur les parois de la zone de stockage
provisoire et interdire l’accès à cette zone.
V –Conditionnement et emballage
 Contact direct des ouvriers de l’entreprise de 1/ S’assurer que tout le personnel de l’entreprise des travaux soit équipé 1/ Entreprise gestion PCB 1/ - Après
gestion des PCB avec les huiles de PCB; par des EPI appropriés ; 2/ - signature de
2/ Entreprise gestion PCB
 Accident du personnel ouvrier de 2/ Assurer la manutention des transformateurs vidé et des fûts d’huiles au contrat avec
3/ Entreprise gestion PCB  3/ -
l’entreprise de gestion des PCB dus à la moyen de chariots à fourches ou autres moyens de capacité adéquate ; l’entreprise de
manutention manuelle des fûts et gestion des
3/ Prévoir un emballage sécurisé contre les fuites pour les fûts et les
équipements. PCB
transformateurs. L’emballage doit répondre aux exigences UN.
VI – Transport aval terrestre et maritime
 Gêne du trafic routier ; 1/ Optimiser le circuit de transport, et le planifier en dehors des heures de 1/ Entreprise gestion PCB  1/ - Après
 Contamination des milieux naturels par le pointe et hors des routes nationales autant que possible ; 2/ - signature de
2/ Entreprise gestion PCB 
renversement des fûts et conteneurs lors de 2/ Respecter la réglementation nationale et internationale sur le transport contrat avec
3/ Entreprise gestion PCB  3/ -
leur chargement ; des matières dangereuses ; l’entreprise de
gestion des
 Contamination des milieux naturels par le 3/ Prévoir un plan d’intervention d’urgence en cas de déversement
PCB
renversement des matériaux et produits accidentel des huiles PCB.
contenant des PCB lors du transport.

522045403.docx Page 24/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

VII – Traitement à l’étranger


 Contamination des milieux naturels par les 1/ Traitement efficace des déchets PCB par une entreprise privée 1/ Entreprise gestion PCB 1/ - Après
résidus de PCB et contact direct du autorisée ; 2/ - signature de
2/ Entreprise gestion PCB 
personnel du centre de traitement avec les 2/ Obligation de destruction totale des PCB en respects des normes et contrat avec
PCB. réglementation internationale et notamment la Convention de l’entreprise de
Stockholm. gestion des
PCB
Tonnage : 2 Transformateurs + huiles de 5 transformateurs = 26 T (Estimation)  Investissement = 9.750 DT
TOTAL
Exploitation = 0

522045403.docx Page 25/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

TABLEAU 11 - PLAN DE SUIVI ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL


Normes et exigences à
Paramètre à suivre Lieu Données et/ou mesures Fréquence des mesures Responsabilités Coûts
respecter
I – Vidange et récupération des liquides
Etat du bac de rétention Zone d’entreposage Chaque opération de Guide Technique de
Visuel STIR -
Equipement utilisé provisoire des PCB vidange gestion des PCB

II - Excavation des sols et enlèvement des matériaux pollués


Pollution du site Lieu actuel des Etendu de la pollution PCB 6 échantillons ponctuels NF ISO 10381-1 Mai 2003 STIR + laboratoire 3.000 DT
transformateurs en rebut d’analyses + ANPE
Pollution résiduelle dans le site PCB dans les sols après 4 échantillons ponctuels
dépollution du site
Qualité des déblais non-pollués PCB dans les déblais non 2 échantillons composites
pollués avant évacuation
III – Stockage Provisoire
Quantités de PCB sur site à Zone d’entreposage Volumes/poids des PCB Une fois par an Loi 96-40 du 10 juin STIR
déclarer provisoire provisoirement entreposés 1996 – Article 34
-
Poids total des équipements
Equipements en service
PCB en service utilisés
IV - Conditionnement et emballage
Equipement utilisé Entreprise gestion
Zone d’entreposage Chaque opération de Guide Technique de
Visuel PCB + STIR + -
Moyens de sécurité de l’opérateur provisoire des PCB conditionnement gestion des PCB ANPE
V – Transport aval terrestre et maritime
Zone d’entreposage Entreprise gestion
Etat des véhicules et conteneurs Visuel Avant départ du site Loi n° 97-37 du 2 juin 97 PCB + STIR +
provisoire des PCB
ANGed -
Arrivée des déchets au centre de Centre de traitement à A l’arrivée des déchets au
Manifeste de transport Convention de Bâle
traitement l’étranger centre de traitement
VI - Traitement à l’étranger
Entreprise gestion
Centre de traitement à
Destruction totale des PCB Certificat du centre A la fin de l’opération Convention de Bâle PCB + STIR + -
l’étranger ANGed
TOTAL 3.000 DT

522045403.docx Page 26/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

TABLEAU 12 - PLAN NATIONAL DE RENFORCEMENT INSTITUTIONNEL ET DES CAPACITES


Action Participant / Concerné Contenu / Nature Responsable Planning / Echéance Coûts

1/ Formation en surveillance de Responsable de sites Renforcement des capacités pour améliorer ANPE 1 fois par semestre jusqu’à 10.000 DT/an
l'environnement contre les détenteurs de PCB la surveillance de l'environnement l’élimination par l’entreprise de
impacts des PCB gestion PCB

2/ Sensibilisation du personnel Personnel de la STIR Sensibilisation sur le danger des PCB, port ANGed 1 fois par trimestre jusqu’à 20.000 DT/an
de la STIR en contact avec susceptible d’être en contact des EPI, étiquetage, réglementation, etc. l’élimination par l’entreprise de
les PCB avec les PCB gestion PCB

3/ Séminaire d’information Responsable de sites Problématique des PCB, initiation à ANGed 1 jour par semestre dans trois 10.000 DT/an
détenteurs de PCB, l’exploitation du guide des bonnes pratiques régions (nord, centre et sud)
Ministère chargé de de gestion des PCB pour 80 personnes par région
l’environnement, ANGed
ANPE, Bureaux d’études,
40.000 DT/an
TOTAL
chaque 3 ans

522045403.docx Page 27/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

9. Conclusions et Recommandations
L’audit environnemental et social du Site de la STIR à Bizerte a été réalisé le 10 janvier 2014.
Les conclusions tirées de cet audit sont les suivantes :
 Dans le site de la STIR sont stockés 2 transformateurs en rebus non vidés de leur
diélectrique et dont le poids total est de 8,79 tonnes ;
 La STIR exploite actuellement 7 transformateurs et 3 bobines de lissage fabriqués depuis
1963 et 1962. Parmi ces équipements, seulement 4 transformateurs ont subi un rétro-
remplissage en 2006 et la concentration des PCB dans leur diélectrique est inférieure à 50
ppm ;
 Actuellement 2 transformateurs fabriqués en 1963 sont en attente dans le hangar du parc de
stockage de la STIR. Ces transformateurs ont subi un retro-remplissage en 2006 et la
concentration des PCB dans leur diélectrique est inférieure à 50 ppm ;
 Des déversements accidentels d’huile de transformateur ont été notés sur les sols et dalles
des transformateurs de la salle des pompes et le plancher du hangar du parc de stockage. Ces
déversement proviennent des opérations d’entretien et de manutention ;
 Un bon nombre d’équipements électriques en service sont disposés sans abri contre les
intempéries ;
 Les transformateurs en rebut et en attente ne sont pas placés dans des bacs de rétention ;
 Absence de pancartes de signalisation pour le danger des PCB.
De ce fait il est recommandé de :
 Enlever les huiles dans le hangar en utilisant un absorbant et mettre les déchets dans un fût
étiqueté « Danger PCB » ;
 Décaper les sols pollués autour des transformateurs dans la salle des pompes et mettre le
produit dans un fût étiqueté « Danger PCB » ;
 Prévoir une couverture pour les transformateurs et équipements en service non couverts;
 Prévoir une zone adéquatement aménagée et équipée pour les opérations de vidange des
transformateurs ;
 Prévoir une zone aménagée pour le stockage provisoire des équipements électriques en rebut
ou en attente qui soit couverte et adéquatement aérée ;
 Prévoir des bacs de rétention sous les transformateurs en rebut et en attente;
 Procéder à l’analyse des huiles des transformateurs et bobines de lissage installés sur le toit
de l’unité de dessallement et classer les équipements suivant les résultats obtenus;
 Sensibiliser davantage le personnel de la STIR sur le danger des PCB et la nécessité du port
des EPI adéquats;

522045403.docx Page 28/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

 Placer des pancartes de signalisation du danger des PCB dans plusieurs endroits sur les
clôtures et murs extérieurs des lieux où se trouvent des équipements susceptibles de contenir
des PCB.
 Appliquer le PGES élaboré dans ce rapport et qui tient compte des activités du projet et de
leur impact négatifs sur l’environnement, y compris le plan de suivi et de renforcement des
capacités.

522045403.docx Page 29/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

ANNEXES

522045403.docx Page 30/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

ANNEXE 1 - LOCALISATION

SITE

Figure 1 : Localisation du site (Vue aérienne par Google)

522045403.docx Page 31/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

Figure 2 : Plan du site (Vue aérienne par Google)

522045403.docx Page 32/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

ANNEXE 2 – CONSULTATION PUBLIQUE


Le processus de consultation publique engagé dans le cadre de la réalisation des PGES a été mis
en œuvre à travers l’organisation de réunions avec les parties prenantes du projet, l’organisation
de séminaires d’information à l’échelle nationale et l’élaboration d’une stratégie de
communication qui accompagnera l’exécution du projet. Ces actions sont présentées dans les
paragraphes suivants.
A- Séminaires de présentation du projet et de sensibilisation sur les dangers associés aux
PCB
Dans le cadre du projet, un séminaire de présentation de la composante PCB du projet et de
sensibilisation sur les dangers associés aux PCB a été organisé le 14 et 15 avril 2014 dans un
hôtel de la capitale.
Les représentants des acteurs potentiels intervenant dans le cycle de vie de gestion des PCB ont
participé à ce séminaire dont les objectifs étaient :
 Informer et Sensibiliser les parties prenantes quant aux :
 Engagements de la Tunisie envers la Convention de Stockholm ;
 Impacts environnementaux, sociaux et sanitaire des PCB ;
 Inventaire National & Diagnostic de la gestion actuelle des PCB ;
 Renforcer les compétences tunisiennes en matière de gestion rationnelle et écologique
des PCB par le partage des expériences étrangères ;
 Restituer le guide technique pour une gestion écologique et rationnelle des PCB en
Tunisie
Cette rencontre de deux jours, qui s’inscrit dans le cadre d’un plan d’action national de mise en
œuvre de la Convention de Stockholm sur les Polluants Organiques Persistants (POPs), a été
organisée par l’ANGed et la Banque Mondiale. Elle vise à renforcer les compétences tunisiennes
en matière de gestion rationnelle et écologique des PCB par le partage des expériences étrangères
et sensibiliser le citoyen, les pêcheurs et les agriculteurs des dangers causés par cette pollution
qui nuit à la santé. La séance d’ouverture a débuté par un discours du  secrétaire d’Etat chargé de
l’environnement qui a souligné la nécessité d’inciter les détenteurs, parmi les industriels et les
entrepreneurs, à éliminer progressivement les sources d’émission des PCB au vu de les éradiquer
en 2025.
Un article a été publié sur le web manager center intitulé « Rencontre de sensibilisation aux
dangers des PCB » http://directinfo.webmanagercenter.com/2014/04/15/tunisie-rencontre-de-
sensibilisation-aux-dangers-des-pcb/.
Dans le même contexte, un autre séminaire d’information sur la gestion des PCB/DAS a été
organisé par l’ANGed le 20 juin 2014 dans un hôtel de la capitale.
La consultation publique par le biais de ces séminaires a permis d’informer davantage les parties
prenantes sur le projet, de les sensibiliser sur les risques et dangers encourus par le contact de ces
PCB ainsi que d’entendre les divers avis et commentaires des participants. L’ensemble des
parties prenantes ont confirmé leur engagement et intérêt dans la réussite de ce projet.

522045403.docx Page 33/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

B- Atelier relatif au développement des axes stratégiques de la communication


Dans le cadre de la mise en œuvre de la composante « renforcement du cadre institutionnel et
réglementaire des capacités de gestion des PCB au niveau national, régional et local », un atelier
relatif au développement des axes stratégiques de la communication a été organisé le 26 mai
2014 dans un hôtel de la capitale.
Afin de faciliter la concertation et le dialogue, des exposés thématiques sur la problématique des
PCB, la présentation d’un guide technique de gestion écologiquement rationnelle des PCB, ainsi
que la présentation d’un film documentaire de sensibilisation sur les PCB ont été effectués. Les
axes de la stratégie de communication sur les PCB ont été présentés, et qui prévoient de
maintenir la dynamique d’information sur les PCB à travers des actions d’information, de
sensibilisation et de communication multimédia pendant toute la durée du projet.
Cet atelier a vu la participation des intervenants dans le cycle de vie des PCB, y compris les
responsables des établissements détenteurs de PCB, des employés impliqués dans la gestion des
équipements PCB, le représentant du ministère de la santé publique, les cadres de l’ANGed et de
l’ANPE, des entreprises de services et les ONG. L’atelier a été animé par un Expert national en
communication, et a permis aux présents de participer directement dans la mise au point de la
stratégie de communication proposée afin de mieux l’adapter au contexte réel du sujet.
L’atelier a été par la suite suivi d’une réunion organisée à l’ANGed le vendredi 11 juillet 2014
pour l'évaluation et l'approbation de la stratégie de communication et le plan d'action y afférent.
La consultation par le biais de ces rencontres a permis de dégager un consensus sur la pertinence
et l’utilité de ce projet jugé d’intérêt public et les participants ont recommandé l’accélération de
sa mise en œuvre en respectant les recommandations des PGES relatives aux mesures
d’atténuation et de suivi environnemental et social.
C- Ateliers concernant le guide technique et manuel de procédures pour la gestion
rationnelle des PCB
Dans le cadre de la mise en œuvre de la composante « renforcement du cadre institutionnel et
réglementaire des capacités de gestion des PCB au niveau national, régional et local », des
ateliers de discussion, d’amélioration, d’affinement et d’approbation du guide technique et du
manuel de procédures pour une gestion écologiquement rationnelle des PCB ont été organisés
par l’ANGed le 10 et 11 juin 2014 dans un hôtel de la capitale.
Les représentants des acteurs potentiels intervenant dans le cycle de vie de gestion des PCB ont
participé à ces ateliers dont les objectifs étaient :
 Assurer une discussion et une amélioration du contenu et de la forme du guide
technique et du manuel de procédures pour la gestion des PCB, en faveur de la cohérence, de
la pertinence, de l’intelligibilité et de l’opérationnalisme ;
 Fournir une méthodologie andragogique de travail par groupe sur l’approche
participative en vue de l’amélioration et l’adoption du guide par les parties prenantes ;
 Garantir une coordination et canalisation des efforts collectifs des parties prenantes
quant à la contextualisation du guide.

522045403.docx Page 34/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

La consultation par le biais de ces ateliers a permis d’impliquer directement les parties prenantes
dans la mise au point du guide technique et du manuel des procédures de gestion écologiquement
rationnelle des PCB tout en tenant compte des remarques et commentaires des participants.
D- Conclusion de la consultation
Les séminaires et ateliers présentés dans les sections précédentes ont ainsi permis de dégager un
consensus sur la pertinence et l’utilité de ce projet jugé d’intérêt public et les participants ont
recommandé l’accélération de sa mise en œuvre et de prévoir les mesures de contrôle et de suivi
afin d’éliminer complètement les PCB et protéger ainsi l’environnement et la santé des
personnes directement en contact avec les équipements contenant des PCB.
Dans l’ensemble, ce travail communicatif et participatif a permis d’apprécier le haut niveau
d’adhésion des professionnels et des citoyens au projet qui y voient une opportunité unique pour 
la protection de la santé humaine et de l’environnement des impacts négatifs des PCB. Il est
enfin convenu que le processus de consultation se poursuivrait lors des opérations d’élimination
des PCB.

Photo 1 : Séminaire du 14-15 avril 2014 Photo 2 : Intervention de la coordinatrice PCB

Photo 3 : Intervention de l’expert international Photo 4 : Séance de discussion

522045403.docx Page 35/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

Listes de quelques entités ayant participé à quelques évènements rentrant dans


le cadre de la composante PCB du projet

Evènement Participants Catégorie


15-16/04/2014 – Séminaire national sur Association Santé et Environnement ONG
la Gestion des PCB
Green Lab. Privé
Universel Transformateurs Privé
C.T.F. Expo Privé
SEGOR Privé
SACEM Industries Privé
Magasin Général Privé
Poly Services Privé
Expert Com Privé
Société Zaiter Privé
Min Agriculture Public
STIR Public
Université de Monastir Public
STEG Public
ANGED Public
ANPE Public
ENVITOU Public
Min. Equipement Public
Secr. D’Etat DD Public
Min Industrie Public
DHMPE Public
CITET Public
DGEQV Public
ISSTE Public
CPG Public
Faculté des Sciences Bizerte Public
26/05/2014 – Atelier Développement ANCSEP Public
des axes stratégiques de la
communication PCB
SEGOR Public
ANGED Public
GCT Public
Min. Industrie Public
ISST Public
LCAE Public
MT Consulting Public
DHMPE Public
CPG Public
SOTULUB Public
Douane Public
ANPE Public
Min Transport Public
STEG Public
DIMST Public
ONAS Public
APAL Public
Min. chargé Dev. Durable Public
Fouladh Public
10-11/06/2014 - Atelier de discussion SOTULUB Public
du guide technique et manuel de
procédures
ANGED Public

522045403.docx Page 36/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

Min Enseignement Supérieur Public


Association Environnementale ONG
APAL Public
ANPE Public
Archives Nationale Public
Expert international Privé
Société Cercle Privé
CPG Public
GCT Public
LCAE Privé
ISST Public
STEG Public
Protection Civile Public
Min. Industrie Public
DGPC Public
STIR Public
DGEQV Public
DIMST Public
ANCSEP Public
Min Transport Public
SEDD Public
11/07/2014 - Evaluation de stratégie de LCAE Privé
communication et sensibilisation
GCT Public
CNUZ - Médecin Sanitaire Privé
DGSV Public
Protection civile Public
Min. Industrie Public
STEG Public
Centre technique de la chimie Public
ANGED Public
Min de la Santé Public
Min. de l’enseignement supérieure Public
Association pour la protection de ONG
l’environnement
Direction de l’Inspection médicale et Public
de la sécurité au travail
Min. Agriculture - DGRE Public
Min. de l’intérieur – Sureté Nationale Public
SOTULUB Privé
ANCSEP Public
ANPE Public
Min. du Commerce Public

ANNEXE 3 - PHOTOS

522045403.docx Page 37/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

Cabine STEG contient 2 transformateurs en service de Transformateurs N°14488 et N°14484 en attente dans
1600 kVA chaque fabriqués en 2006 et 2013 le hangar du parc de stockage. Des fuites d’huile à partir
du transformateur N°14488 dues à un choc

Transformateur N°1878454 en rebut de puissance 2000 Plaque signalétique du transformateur N°1878454 en


kVA fabriqué par Alsthom en 1963 dans le parc de rebut dans le parc de stockage
stockage

Transformateurs N°14486 et N°14487 de puissance Transformateur N°14484 en attente de puissance 1052


1052 kVA fabriqués en 1963 kVA fabriqué par SACEM Italie en 1963 dans le parc de
stockage

522045403.docx Page 38/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

Transformateur N°85818 de puissance 1600 kVA Transformateur N°14483 et N°14485 de puissance 1052
fabriqué en 2004 non concerné par le Projet kVA chaque fabriqués en 1963

Plaque signalétique du transformateur N°17670 en


rebus

Transformateur N°17670 en rebus de puissance 500


kVA fabriqué par SACEM Tunisie en 1980 dans le parc
de stockage

522045403.docx Page 39/40


STIR – Bizerte Audit et Plan de Gestion Environnemental et Social

ANNEXE 4 – INVENTAIRE DES EQUIPEMENTS ELECTRIQUES DE LA STIR

Puissance Année de Poids


N° Série Etat Fabricant Poids d'huile PCB Remarques
(kVA) fabrication total
S3184/2 Service GRESHAM England 37,5 1962 640 190 - -
S3184/1 Service GRESHAM England 37,5 1962 640 190 - -
S3184/3 Service GRESHAM England 37,5 1962 640 190 - -
S3185/1 Service - 45 1962 390 120 - -
S3185/2 Service - 45 1962 390 120 - -
S3185/3 Service - 45 1962 390 120 - -
traces d'huiles sur les sols résultant à priori de sa
14486 Service SACEM Italie 1052 1963 5000 1300* 4,258
dernière opération d'entretien
14487 Service SACEM Italie 1052 1963 5000 1300* 14,837 -
14488 Attente SACEM Italie 1052 1963 5000 1300* 12,262 Reçu un choc, va être réparé
14484 Attente SACEM Italie 1052 1963 5000 1300* 1,473 -
14483 Service SACEM Italie 1052 1963 5000 1300* 12,736 -
14485 Service SACEM Italie 1052 1963 5000 1300* 14,216 -
1878454 Rebut Alsthom 2000 1963 6600 1500 219,179 -
17670 Rebut SACEM Tunisie 500 1980 2190 710* 50,351
44556 Service SACEM Tunisie 630 1990 - - - -
85817 Service SACEM Tunisie 1600 2004 4700 1065 - -
85818 Service SACEM Tunisie 1600 2004 4700 1065 - -
89286 Service SACEM Tunisie 1600 2006 - - - -
89287 Service SACEM Tunisie 1600 2013 5200 1100 - -
30302 Attente SACEM Tunisie 1250 2006 - - - -
* estimé

522045403.docx Page 40/40