Vous êtes sur la page 1sur 4

AFRICAN DEVELOPMENT BANK GROUP

FINANCIAL INTERMEDIATION & INCLUSION DIVISION

Rapport du Comité Technique d ’Evaluation

Objet : Rapport du Comité Technique d’Evaluation pour la sélection d’un


cabinet de consultants pour l’évaluation finale du FMD.

1. Introduction

1.1 Depuis plusieurs années, la Banque africaine de développement (la Banque) s’intéresse de plus en
plus à la question de la réduction des frais des transferts de fonds des travailleurs migrants et de la
mobilisation de ces ressources pour compléter les autres sources de financement du développement du
continent africain. Le Fonds Migration et Développement (FMD) a été mis en place le 23 octobre 2009,
par la Banque africaine de développement (BAD), avec l’appui de la France, de l’USAID et du Fond
international de développement agricole (FIDA). Il vise à appuyer les diasporas africaines dans le cadre
de la promotion du développement durable de leurs pays d’origine, en accompagnant les migrants dans
leurs projets individuels et collectifs. Sur le plan opérationnel, le FMD poursuit ainsi deux objectifs : la
réduction des coûts des envois d’argent et l’accompagnement des efforts directs et indirects des
diasporas en faveur de leurs familles et de leurs communautés d’origine.

1.2 Ainsi, en plus des activités qui lui sont propres, la Banque a entrepris, avec plusieurs de ses
partenaires, d’explorer les voies et moyens de mobiliser ces fonds pour les utiliser dans l’intérêt des
bénéficiaires et des migrants eux-mêmes et, bien entendu, de les mettre au service du développement
des pays destinataires.

1.3. Le principal objectif du Fonds est de favoriser et d’appuyer les initiatives locales et ; celles de la
diaspora, afin de réduire les frais des transferts des fonds et d’utiliser au mieux ces ressources. Les axes
d’intervention du Fonds sont : i) l’amélioration des connaissances sur les transferts de fonds des migrants
vers l’Afrique ; ii) l’appui aux réformes des cadres réglementaires nécessaires pour améliorer les
conditions de transfert ; iii) l’appui au développement de produits financiers innovants ; iv) l’appui aux
investissements productifs dans les pays d’origine des migrants ; et v) l’appui au développement local
dans les pays d’origine.

1.4 Depuis son lancement en 2009 jusqu’en 2019, le FMD a accordé des dons à huit (8) projets
concernant les axes d’intervention listés plus haut et provenant de six pays dont le Maroc, la Cote d’Ivoire,
le Sénégal, le Burkina Faso, le Cameroun et le Bénin.
Il faut aussi indiquer qu’en plus de ces six pays, il y a un projet qui a une portée régionale.
1.5. Etant donné que le FMD arrivera à son terme en octobre 2019 et en conformité avec l’accord des
donateurs, il a été décidé de solliciter les services d’un cabinet pour conduire une mission d’évaluation
du Fonds.

1.6 Les critères d’éligibilité ainsi que les procédures de sélection sont conformes aux Procédures et
méthodes de la Banque Africaine de développement pour l’utilisation des consultants, telles que définies
dans la Nouvelle Politique d’Acquisition pour les opérations financées par la BAD (octobre 2015).
1.7 Cette note est un résumé du Rapport du Comité Technique d’Evaluation chargé de sélectionner le
cabinet final sur la base des dossiers reçus de 4 cabinets sur les 5 présélectionnés.

2. Processus de sélection

2.1 Les 4 cabinets sur les 5 sélectionnés ont fourni leurs propositions techniques et financières.
2.2 Le Comité Technique d’Evaluation (CTE) était composé de :

2.3 Les membres du CTE ont procédé au niveau individuel à la revue des propositions techniques et les
résultats ont été transmis à PIFD.1 le 19 août 2019. Les propositions financières ont été examinées lors
d’une réunion tenue le lundi 26 août 2019 conformément aux critères établis.
3. Critères d’Evaluation

3.1 Le nombre de points attribué à chaque critère se présente comme suit :


 Concernant les critères et le système de points utilises pour l’évaluation :
3.1.1 Expérience du Consultant applicable à la mission : 10%
3.1.2 Compréhension des Termes de référence et Méthodologie : 50%
3.1.3 Qualifications du personnel clé : 30%
3.1.4 Expérience avec la Banque et les bailleurs de fonds internationaux : 10%
 Concernant les critères subsidiaires et le système de points utilisés pour l’évaluation des
qualifications des experts-clés pour l’évaluation :
3.1.4 Qualification générale et adéquation pour la mission à accomplir : 30 points
3.1.5 Expérience similaire dans le domaine d’expertise de la mission décrit dans les Termes de référence :
50 points
3.1.6 Expérience avec les bailleurs de fonds internationaux : 10 points
3.1.7 Capacité linguistique : 5 points
3.1.9 Connaissance de la région (environnement de la mission) : 5 points
4 Résultats de l’évaluation par les membres du CTE
4.1 Les réponses reçues par le FMD à la date du 2 août 2019 ont été transmises par 4 cabinets sur les
5 figurant sur la liste restreinte. Le cabinet qui a désisté l’a notifié par message email.
4.2 Comme indiqué plus haut, les membres du CTE ont individuellement procédé à leur évaluation,
avant de confronter leurs résultats lors de la réunion du 26 août 2019. C’est au cours de cette
réunion que le CTE a ouvert les propositions financières pour les évaluer.
4.3 Il faudra noter que aussi bien pour les propositions techniques que pour les propositions financières,
le documents transmis par les cabinets ont été sécurisés par des mots de passe, détenus par chacun
des membres du CTE.
4.4 Avant l’examen des propositions financières, le tableau de synthèse des résultats des évaluations
des propositions techniques a été examiné et validé par les membres du CTE. Ensuite il a été
convenu par consensus que la pondération des notes sera faite sur la base de 0.9 pour les
propositions techniques et 0.1 pour les propositions financières.

Note Technique

Notes d'évaluation Moyenne Nt %Nt Nt pondérée


{83.9, 76.0, 76.0,
AMD 77.0} 78,2 0,9 70,38
{79.6, 91.0, 80.0,
PA conseil 87.0} 84,4 0,9 75,96
{85.1, 87.0, 82.0,
DCEG 84.0} 84,5 0,9 76,05
{77.4, 80.0, 79.0,
SAPHIR 81.0} 79,4 0,9 71,46

4.5 D’un commun accord et en conformité avec la lettre de Demande de Proposition (DDP), l’évaluation
des propositions financières a été faite sur la base des critères décrits au point 6.3 de la DDP ; ainsi donc
la formule suivante a été appliquée :
Nf = 100 x Fm/F
Nf= Note financière ; 100 = 100 points ; Fm = la proposition financière la moins -disante ; F = proposition
financière convertie dans la monnaie unique à savoir UC.
Lors de l’examen des propositions financières, la proposition la moins – disante est égale à 35 805 UC
(présentée par le cabinet SAPHIR). Elle a donc servi de base pour l’évaluation des 4 propositions.
Les trois (3) autres propositions financières sont respectivement de :
45 938 UC par le cabinet AMD ;

64 280 UC par le cabinet DCEG ;

99 670 UC par le cabinet PA Conseils

En utilisant la formule de calcul de la Note financière, les résultats suivants ont été obtenus :

Note Financiere
Proposition (UC) Nf %Nf Nf pondérée
AMD 45 936 82,3 0,1 8,2
PA conseil 99 670 37,9 0,1 3,8
DCEG 64 280 58,8 0,1 5,9
SAPHIR 37 805 100,0 0,1 10,0

Classement final :
En conformité avec le paragraphe 65 de la DDP, le classement des cabinets a été effectué en application
de la formule suivante :
NG = (Nt x T) + (Nf x P)
NG = Note Globale ; Nt = Note technique ; Nf = Note financière ; T = poids pondéré à la proposition
technique ; P = poids pondéré à la proposition financière.
Comme indiqué plus haut avant l’examen des propositions financières, il a été convenu par consensus
que la pondération des notes sera faite sur la base de 0.9 pour les propositions techniques et 0.1 pour
les propositions financières.
Sur cette base, le tableau suivant présente la Note Globale de chacun des quatre cabinets :
Note Globale
Nt ponderee Nf ponderee Note Globale Classement
AMD 70,38 8,2 78,6 4e
PA conseil 75,96 3,8 79,8 3e
DCEG 76,05 5,9 81,9 1er
SAPHIR 71,46 10,0 81,5 2e

5 Recommandations pour l’approbation finale du cabinet


Le CTE recommande le recrutement de la firme DCEG. Ce Cabinet démontre d’une expertise reconnue
dans l’évaluation de projets en particulier dans les programmes des migrants et dans la finance inclusive ;
il propose une équipe d’expert de renom et dispose d’un réseau important dans la région de l’étude, lui
permettant ainsi de pouvoir procéder de manière efficace à la réalisation de cette mission dans les délais
requis.