Vous êtes sur la page 1sur 6

Thème 

:
Transfert de Chaleur
Réaliser par :
MED Ramzi Fellah
Sous la supervision du prof :
DR. Salim Gareh
Module :
Notions des phénomènes des transferts
Introduction :
La thermodynamique permet de prévoir la quantité totale d'énergie
qu'un système doit échanger avec l'extérieur pour passer d'un état d'équilibre
à un autre. On distingue habituellement deux types d'énergie : 1) le travail
noté W qui peut prendre diverses formes selon l'origine physique du transfert
en jeu (électrique, magnétique, mécanique.....), et 2) la chaleur notée Q.

La thermodynamique classique ne s’intéresse généralement qu’aux états


d’équilibre et aux variations entre ces états, grâce à l’utilisation de fonctions
d’état, qui sur un plan mathématique sont des différentielles totales exactes.

On pourrait d’ailleurs plus logiquement appeler cette discipline la


thermostatique. Le formalisme généralement utilisé nécessite ainsi seulement
la connaissance des états initiaux et finaux sans pour autant examiner le
processus de transfert d’énergie, ni les modes d’interaction. L’étude complète
et générale des mécanismes de transfert d’énergie nécessite d’aborder le
formalisme de la thermodynamique hors équilibre (formalisme d’Onsager par
exemple et théories de Prigogine)

2)-Définition de Transfert de chaleur :


Un transfert de chaleur qu'il convient d'appeler transfert thermique
ou transfert par chaleur est un transit d'énergie thermique d'un système à
un autre à cause d'une différence de température.
Deux corps ayant la même température sont dits en « équilibre
thermique ». Si leur température est différente, un transfert de chaleur se
produit entre eux. Le deuxième principe de la thermodynamique admet
que la chaleur (ou énergie thermique) ne peut passer que d'un corps
chaud vers un corps froid, c'est-à -dire d'un corps à température donnée
vers un autre à température plus basse. On distingue habituellement 3
modes de transfert de chaleur .

Les trois types de transfert :


● conduction
● convection
● rayonnement

La conduction : La conduction est définie comme étant le mode de


transmission de la chaleur (ou l’échange d’énergie interne) provoquée par
la différence de température entre deux régions d’un milieu solide, liquide
ou gazeux ou encore entre deux milieux en contact physique (gradient de
température dans un milieu). Dans la plupart des cas, on étudie la
conduction dans les milieux solides, puisque dans les milieux fluides
(c'est-à -dire liquide ou gazeux), il y a souvent couplage avec un
déplacement de matière et donc mécanisme de convection. La conduction
est le seul mécanisme intervenant dans le transfert de chaleur dans un
solide homogène, opaque et compact. La conduction s’effectue de proche
en proche : Si on chauffe l’extrémité d’un solide il y a transfert progressif
de chaleur. Si on coupe le solide, on stoppe le transfert. Exemple : Barre de
métal chauffée à l’une de ces extrémités. On comprend donc intuitivement
que la conduction a une origine microscopique. Il s’agit d’un mécanisme de
diffusion de la chaleur.

La loi de FOURIER
Dans le cas d'un champ de températures à une dimension:

dQ dT ou dT
Q=−λA q=−λ
dx dx

T1 T2 A
A: surface perpendiculaire au flux thermique
λ: conductivité thermique du matériau
dT
dx
Le gradient de température au point x considéré, c'est à dire la
variation de la température par unité de longueur dans la direction x - Le
signe moins : le flux de chaleur est positif quand la température diminue
avec x.

La convection : La convection est un mode de transfert de chaleur qui


met en jeu, en plus de la conduction, le mouvement macroscopique de la
matière. Ce phénomène se produit au sein des milieux fluides en
écoulement ou entre une paroi solide et un fluide en mouvement. On
distingue deux types de convection:
- Convection naturelle: les mouvements sont dus aux variations de masse
volumique dans un fluide soumis au champ de pesanteur. Les variations
de masse volumique peuvent être générées par des gradients de
température (l’air chaud est plus léger que l’air froid) et/ou par des
gradients de composition.
- Convection forcée: le mouvement du fluide est provoqué par des actions
mécaniques extérieures (pompe, ventilateur…). - On parlera de convection
mixte lorsque les deux types de convection coexistent dans un système.

La loi de NEWTON :
∅=hs ( T s −T ∞ ) ∅ T∞

ϕ : Puissance transférée (W)


S
S : Surface traversée (m2) Ts
Ts : Température de la surface (K)
T∞ : Température moyenne du fluide (K)
h : Coefficient moyen de transfert convectif (W/m2K)
La valeur du coefficient de transfert de chaleur par convection h est
fonction de la nature du fluide, de sa température, de sa vitesse et des
caractéristiques géométriques de la surface de contact solide /fluide.
La Rayonnement : Tous les corps quelque soit leur état : solide, liquide
ou gazeux, de température absolue T>O K, émettent des ondes
électromagnétiques ; on dit qu'ils émettent "un rayonnement thermique".

En plus, au processus d'émission de rayonnement thermique s'ajoute un


processus d'absorption des radiations électromagnétiques provenant de
l'environnement de ces corps. Leur état thermique est alors régi par le bilan
des processus d'émission et d'absorption. Le rayonnement thermique
correspond à un transfert de chaleur ne nécessitant aucun support matériel,
c'est ainsi que la terre est "chauffée" par le rayonnement thermique du soleil
qui s'est propagé dans le vide, de la surface solaire, qui l'a émis, jusqu'à la
terre qui l'absorbe. Le flux de chaleur échangé entre la surface S et
l'environnement est donné par loi de Stefan-Boltzmann

∅ T∞

ϕ : Puissance transférée (W)


S
S : Surface traversée (m2) Ts
Ts : Température de la surface (K)

La loi de STEFAN BOLTZMANN :


Le flux de chaleur rayonné par un milieu de surface (S) et de température (T)
s’exprime grâce à la loi de Joseph Stefan (1835-1893) et Ludwig Eduard
Boltzmann (1844-1906).
∅=σεS ( T 4s −T 4∞ )

ϕ: Puissance transférée (W)

σ : constante de Stefan Boltzmann = 5.67*10−8 W/m2K4

S : Surface traversée (m2)

Ts : Température de la surface (K)

T∞ : Température du milieu environnant la surface (K)


ε : Émissivité de la surface

3)- L'importance du transfert de chaleur dans la


vie humain :
• Le transfert thermique intervient dès qu'il existe une différence
detempérature dans un système : il est difficile de trouver une activité
humaine où n'intervient pas un échange de chaleur

. • Exemples d'application: chauffage centrale, production de vapeur,


refroidissement moteur thermique, mise en température d'un réacteur,
matien de la température au cours d'une réaction, hauts-fourneaux
(élaboration d'aciers, verres), isolation de bâtiments, refroidissement de
compossants électriques ou électroniques, biothermie, géothermie, etc, etc...

4)- Conclusion :
L’intérêt de cette étude était la présentation et l’analyse relatives à l’influence
de la cinétique et le comportement des espèces présentes (vapeurs
métalliques) par rapport à un cas simple. Cette problématique est commune à
de nombreux procédés plasmas thermiques, systèmes ou situations. Donc
l’une de nos motivations principales était la connaissance et la quantification
du transfert d’énergie entre l’arc électrique et le matériau (cuivre) d’une
poudre injectée, ce qui nous a permis de nous focaliser à la détermination de
champs de température dans le plasma.