Vous êtes sur la page 1sur 13

Chapitre 2 : Soudure en Charpente métallique

I. Introduction
Le soudage consiste à fondre l’acier localement avec le métal d’apport de manière à
reconstitué une continuité parfaite de la matière (Fig.1). Il faut que cette continuité
soit capable de transmettre dans des conditions correctes les efforts agissant dans la
section.

Fig. 1 : Procédé de soudage à l’arc électrique avec gaz protecteur

Exemples des éléments en acier soudés (poteau/poutre & poutre/entretoise):


II. Avantages & Inconvénients de la soudure
 Avantages:
• Réalisation simple et efficaces des détails d’assemblages
• Bonne continuité de la matière (transmission directe des efforts)
• Economique
• Formes très complexes peuvent être soudées.
 Inconvénients:
• Résistance faible aux efforts dynamiques et de vibration (fissuration de soudure du
aux charges cycliques du pont roulant).
• Apparition des contraintes résiduelles lors du soudage.
• Soudabilité: notion de carbone équivalent (CE)
 CE= C +Mb/6+Mo/7+Cr/5+Ni/40+Si/14
 Si CE ‹ 0.40 on peut souder sans précaution
 0.41‹ CE ‹ 0.60 Préchauffage des pièces avant soudure
0.61 ‹ CE Acier difficile à souder

III. Différents types de procédés de soudage


Un nombre important de procèdes de soudage sont disponible pour assembler les aciers
soudables qui peuvent être énumérés comme suit:

1. Procédé à l’arc électrique avec électrode


enrobée: le plus utilisé pour la soudure des
assemblages des éléments des
constructions métalliques courantes,
consiste à créer un arc entre les deux
pièces à assembler et une électrode qui
fond et se dépose dans le bain de fusion.

2. Procédé à l’arc électrique sous flux solide: identique que le procédé précédent;
seulement l'électrode est nu et la protection du métal déposé est assurée par un flux de
poudre (Fig.3) de l'opération de soudage pour une meilleure qualité de soudure.
3. Procédé à l’arc électrique sous flux gazeux: La protection du métal déposé pendant le
soudage est assuré par un gaz (argon) au lieu d'un flux de poudre comme le montre la
figure 3.

4. Procédé à l’arc électrique sous flux TIG: Le métal d'apport est protégé par un gaz
Tungsten qui règne autour de l'arc électrique pendant l'opération du soudage au lieu
d'un flux poudre.

IV. Types de cordons de soudures


Selon l'Eurocode 3, il existe différents types de forme de cordons de soudures des
assemblages (Fig. 4 ) qui peuvent être classés comme suit:

 Cordons bout à bout et cordon en T: les cordons en bout ou en T peuvent


être des soudures à pleine pénétration ou à pénétration partielle. Ce type de
soudure est utilisé en usine. Les soudures sont fait sans calcul; sauf qu’il faut
vérifier les conditions suivantes:
 La limite élastique du métal d’apport (fy) ≥ (fy) métal de base
 Épaisseur du cordon de soudure (a) ≥ épaisseur minimal des pièces à
assembler.

Fig. 4 : Différents types de forme de cordons de soudures

 Cordons d’angles: Les soudures d'angle peuvent être utilisées pour


assembler des éléments dont les faces à assembler par fusion forment un
angle compris entre 60° et 120°. Si l'angle est inférieur à 60°, ce type de
soudure est considérée comme soudure bout à bout à pénétration partielle.
les soudures d'angle réalisées avec un angle supérieur à 120° ne doivent pas
être considérées aptes à transmettre des efforts (EC3).Il existe deux types de
cordons de soudures d'angles à savoir: cordon de soudure concave (le plus
utilisé) et cordon de soudure convexe (Fig .5)

Fig.5 : Cordon de soudure d'angle

L'épaisseur utile du cordon de soudure d'angle est toujours supérieur à 3 mm selon l'EC3. Il
dépend de l'épaisseur minimal des tôles à assembler et peut-être déterminer
graphiquement de la figure (Fig. 6) suivante:

Fig. 6 : Valeur de l'épaisseur du cordon de soudure d'angle


V. Résistance de calcul la soudure

Pour vérifier la résistance de la soudure d'angle,


l’EC3 propose la formule précise suivante:

et

Où:

fu : Valeur nominale de la résistance ultime de la soudure

: facteur de majoration (résistance du cordon) fonction de fu (nuance acier)


= 0.8 pour l'acier S 235; 0.85 pour l'acier S 275; 0.9 pour l'acier S 355 et 1.0
pour l'acier S 420 et S 460

: Coefficient de sécurité

Suivant les différents axes longitudinaux et transversaux au plan de gorge de la soudure on


décompose l'effort F dÛ au charges extérieures agissant à mi-longueur (C.D.G) du cordon de
soudure et on l'injecte dans la formule (1).

Surface de la gorge de soudure; As = a x l

Où:
a: épaisseur du cordon de soudure
l: longueur utile du cordon de soudure
Rm: la formule simplifiée suivante peut être utilisée pour se dispenser du calcul de la
formule précédente:

Cette formule est valable quelque soit l'orientation de l'effort, F appliqué au plan de gorge
du cordon de soudure.

VI. Applications aux assemblages des éléments de structures en acier


VI. Cordons de soudure reliant des pièces orthogonales
a) Cordon latéral: l'effort appliqué, F est parallèle à l'axe longitudinal au cordon de
soudure.

b) cordon frontal : l'effort appliqué, F est perpendiculaire à l'axe longitudinal au cordon


de soudure.

c) cordon oblique :
d) cordons reliant des pièces obliques:

VII. Assemblages soudés des éléments en treillis( cornières)


Afin d'éviter les efforts parasites (moment de torsion) dans les assemblages des
cornières soudées; il faut que le centre de gravité de la cornière coïncide avec le centre
de gravité de la soudure:

F 1 + F2 = F
F 1 e 1 = F2 e 2

Des deux relations précédentes on tire les efforts repris par chaque cordon de soudure
de la cornière:

F1 = K1 F et F2 = K2 F

avec K1 = e2/(e1 + e2) et K2 = e1/(e1 + e2)

e1 et e2 : distances du c.d.g de la cornière, tirées du tableau de sections des cornières

Valeurs de K1 et K2

-Cornières à ailes égales:


-Cornières à ailes inégales:

Détermination des longueurs de soudures l1 et l2 des cornières:

VIII. Assemblage soudé poteau/poutre


Section de soudure:
As = (2.l1 +4.l2 + 2.l3) . a
l1, l2 et l3: longueur utile du cordon de soudure
a: épaisseur du cordon de soudure

a) Hypothèse de calcul:

• L'effort normal, Nsd est repris par tous les cordons de soudure 1, 2 et 3
• Le moment, Msd est réparti uniquement par les cordons de soudure 1 et 2
• L'effort tranchant, Vsd est repris par les cordons 3

b) Vérification de résistance de la soudure poteau/poutre

Sur la base de la formule de base (1) et les hypothèses de calcul; la résistance de la


soudure de l'assemblage du poteau/poutre est vérifié par les relations suivantes:

Effet de Nsd et Vsd:

Effet de Nsd et Msd:

Iys : Inertie de la soudure des cordons 1 et 2 en négligeant l'inertie propre de la soudure.


X. Assemblage des poutres reconstituées soudées:

L'épaisseur du cordon de soudure des poutres (P.R.S) fléchies est donné par la formule :
suivante en se basant sur la formule de base (1) et on négligeant l'inertie propre du
cordon de soudure:

avec :

Où:

I: Inertie des deus semelles par rapport au c.d.g du P.R.S


µ: Moment statique de la semelle/ au c.d.g du P.R.S

XII. Références

1. Eurocode 3, calcul des sstructures en acier, Partie 1-1.


2. Calcul des structures métalliques selon l’EC3; J.Morel
3. Construction métallique, Vol.10; Manfred.A
4. Structures métalliques; Vol.11; Manfred.A
XIII. Applications T.D

EX1: Vérifier la résistance de l’assemblage ci-dessous :

EX2 : idem que EX1, Utiliser des cordons de soudure latéraux.

EX3 : Soit un profil tubulaire en acier 80x80x5, soudé sur une platine par un
cordon de soudure périmétrique d’épaisseur a = 5mm. Quel est l’effort axial
à l’ELU que peut supporter cet assemblage?

EX4 :

On demande:

 Déterminer la
longueur minimale du
cordon de soudure de l’assemblage I (ASSI).
 Vérifier les assemblages soudés II et III
N.B : Efforts à ELU

EX5 : Déterminer la valeur maximale de l’effort normal


Nsd, que peut supporter l’assemblage ci-dessous
(poteau/poutre).
EX6: Soit deux cornières à ailes égales 120x120x10 soudées sur un gousset par des cordons
d’angles d’épaisseur, a = 5 mm et de nuance S355. Les efforts de traction non pondérés
appliqués sur l’axe neutre des cornières sont :
 NsdG = 425 kN (charge permanente)
 NsdQ= 217.5 kN (surcharge d’exploitation)

-Déterminer les longueurs des cordons de soudure des cornières.

EX7: Soit une diagonale faisant partie d’une


ferme à treillis, constituée de deux cornières
à ailes égales, sollicitées par un effort de
traction pondéré, Nsd de 1200 kN. La
soudure est d’épaisseur, a =6 mm et de
nuance S275.
 Déterminer les longueurs utiles des
cordons de soudure de l’assemblage
cornière/gousset et gousset/poteau.

Chargé du cours/MasterI/Pr B.Menadi

Vous aimerez peut-être aussi