Monsieur Daniel Gaxie

Économie des partis et rétributions du militantisme
Ìn: Revue française de science politique, 27e année, n°1, 1977. pp. 123-154.
Résumé
ECONOMÌE DES PARTÌS ET RÉTRÌBUTÌONS DU MÌLÌTANTÌSME, par DANÌEL GAXÌE
Les partis politiques diffusent, souvent avec succès, une idéologie du militant dévoué et désintéressé. L'activité partisane est
alors présentée comme une action au service d'une cause. Or l'analyse du fonctionnement des organisations politiques permet
de mettre en évidence l'existence de rétributions principalement symboliques. Outre les postes dans l'appareil d'Etat et les
responsabilités hiérarchiques internes, les partis fournissent en effet des possibilités d'ascension et surtout d'intégration sociales
à leurs adhérents. Ces gratifications permettent à leur tour de comprendre les caractéristiques morphologiques des partis comme
la forte articulation, la stricte hiérarchie, le rôle de l'idéologie et la faible dimension des unités de base des organisations de
masse. Elles éclairent également leurs lois de fonctionnement notamment les facteurs de l'adhésion ou du militantisme et la
logique des scissions ou de la constitution des tendances.
[Revue française de science politique XXVÌÌ (Ì), février 1977, pp. 123-154.]
Abstract
PARTY ECONOMY AND REWARDS FOR MÌLÌTANCY, by DANÌEL GAXÌE
Political parties spread, often successfully, the ideology of the devoted and disinterested militant. Partisan activity is described in
such cases as action in support of a cause. However, analysis of the workings of political organisations points to the existence of
mainly symbolic rewards. Ìn addition to positions in the machinery of State and official internal responsibilities, parties do in fact
provide their members with opportunities of social advancement and, above all, integration. These bonuses explain in turn the
structural characteristics of parties such as the strong organisation, the strict hierarchy, the role of ideology and the small size of
basic units in collective organisations. They also throw light on the laws governing the way they work, in particular the factors
affecting membership or militancy and the logic behind splits or the constitution of factions.
[Revue française de science politique XXVÌÌ (1), février 1977, pp. 123-154.]
Citer ce document / Cite this document :
Gaxie Daniel. Économie des partis et rétributions du militantisme. Ìn: Revue française de science politique, 27e année, n°1,
1977. pp. 123-154.
doi : 10.3406/rfsp.1977.393715
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_1977_num_27_1_393715
ÉCONOMIE BES FABTIS
ET BÉTBIBUTIONS BU MILITANTISME *
BANIEL OA7IE
FBENBBE au sévieux I'anaIvse véIévienne des diviceanls des pavlis
conne enlvepveneuvs poIiliques « inlévessés au pveniev cIeJ pav
Ia vie poIilique el désiveux de pavlicipev au pouvoiv »', conduil
nécessaivenenl a voiv dans Ies ovcanisalions poIiliques I'un des novens
d'une slvalécie d'occupalion des posles élaliques.
On conçoil aIovs que I'exislence conne I'aclivilé des pavlis soienl
délevninées pav Ies exicences de I'enlvepvise de conquele du pouvoiv
dans IaqueIIe Ieuvs cIeJs sonl pIus pavlicuIièvenenl encacés. La concepl
ion véIévienne succève en eJJel que Ies pavlis peuvenl pvendve en cIav
ce Ies inlévels d'un cvoupe ou d'une cIasse, s'ovienlev vevs Ia véaIisalion
de Iuls nalévieIs ou I'appIicalion de pvincipes idéoIociques nais qu'iIs
cIevcIenl avanl loul a oIleniv Ie pouvoiv pouv Ieuvs diviceanls. II n'esl
dès Iovs pas suvpvenanl qu'iIs se Iovnenl pavJois a cel oI]ecliJ.
La slvucluve du pouvoiv des ovcanisalions poIiliques Iivve de Ia nene
Jaçon Ia vévilé oI]eclive de Ieuv Jonclionnenenl. L'élude cIassique de
B. T. McKenzie suv Ies deux cvands pavlis Ivilanniques2 nonlve pav
exenpIe que Ies ovcanisalions de Iase sonl Ies « sevvanles » du cvoupe
pavIenenlaive3 el pIus cénévaIenenl que loul Ie pavli esl un inslvunenl
donl Ies diviceanls se vésevvenl d'usev.
ᩙ Cel avlicIe vise a pvésenlev el a sounellve a discussion Ies IvpolIèses encacées
dans une vecIevcIe en couvs suv Ies Jacleuvs du niIilanlisne dans Ies pvincipaux pavlis
Jvançais. Nous lenons a venevciev MicIeI OJJevIé el FalvicI CIanpacne pouv Ieuvs cvil
iques el Ieuvs succeslions.
1. WeIev |Max), Le savanl el Ie poIilique, Favis, Fion, 1959, pace 149.
2. McKenzie |B. T.), BvilisI poIilicaI pavlies, TIe dislviIulion oJ povev vilIin lIe
consevvalive and IaIouv pavlies, London, Heinenann, 2e édilion, 1964, |Ive éd. 1955),
694 paces.
3. Op. cil., pace 146, I'expvession esl uliIisée pav B. T. McKenzie a pvopos du pavli
consevvaleuv nais peul elve appIiquée, conne iI Ie nonlve Iui-nene, au pavli lvavaiIIisle.
123
BanieI
Oaxie
C'esl ainsi que Ie Ieadev esl éIu pav Ie cvoupe pavIenenlaive el Ies
nenIves du couvevnenenl ou du sIadov caIinel sonl désicnés seIon Ies
pavlis pav Ie Ieadev ou Ie cvoupe pavIenenlaive, que Ie cIeJ consevvaleuv
a Ia vesponsaIiIilé excIusive de Ia JovnuIalion de Ia poIilique de son pavl
i aIovs que, dans ce donaine, Ies pavIenenlaives lvavaiIIisles « veçoivenl
Ies conseiIs qu'iIs veuIenl enlendve » 4 des ovcanes nalionaux du pavli
donl iIs onl d'aiIIeuvs Ie conlvôIe eJJecliJ el déJinissenl en véaIilé eux-
nenes Ie pvocvanne du LaIouv.
Au-deIa des pavlicuIavilés de I'exenpIe Ivilannique, lous Ies pavlis
connaissenl a des decvés divevs el sous des Jovnes vaviées I'onnipolence
el I'indépendance de Ieuvs cIeJs el une sounission de Ieuv Jonclionne
nenl aux oI]ecliJs de ces devnievs.
La lendance a I'oIicavcIie anaIvsée pav BoIevlo MicIeIs vésuIlevail
ainsi diveclenenl de Ia véaIilé oI]eclive de loul pavli conne enlvepvise
de conquele des novens de doninalion poIilique pav el pouv Ieuv cvoupe
diviceanl.
Mais Ia déJinilion véIévienne conduil aIovs a se denandev connenl
Ies diviceanls vonl véuniv Ies novens nécessaives a celle enlvepvise el s'as
suvev nolannenl Ies concouvs Iunains indispensaIIes a I'exéculion des
lâcIes poIiliques.
Bans Ies sociélés occidenlaIes ou Ia conquele des novens de doninal
ion poIilique s'eJJeclue a lvavevs I'éIeclion aux posles de diveclion de
I'appaveiI d'Elal, on sail que Ies Ionnes poIiliques onl, ]usqu'a pvésenl,
lvouvé lvois lvpes de véponse a ce pvoIIène5.
Les lvpes d'enlvepvise poIilique
Une pveniève soIulion, cénévaIenenl adoplée pav Ies pavlis de cadves,
consisle a vecvulev, au nonenl des éIeclions, des acenls exlévieuvs au
pavli en écIance d'une vénunévalion Jinanciève.
II esl aIovs Jail appeI a une calécovie pavlicuIiève de « nevcenaives »
poIiliques, qui ne sonl pas nécessaivenenl aninés pav des noIiIes idéo
Iociques, nais qui acceplenl d'assuvev Ie sevvice d'ovdve des véunions, de
coIIev des aJJicIes el de s'occupev de lous Ies pvoIIènes nalévieIs d'une
4. Op. cil., pace 425.
5. Suv ce poinl, cJ. Epslein |Leon F.), FoIilicaI pavlies in Weslevn denocvacies,
Nev YovI, Fvaecev, 1967, pp. 98-129.
Les lvpes de concouvs donl disposenl Ies Ionnes poIiliques dans Ieuv enlvepvise de
conquele du pouvoiv sonl des lvpes idéaux dislincués ici pouv I'anaIvse. Les diJJévences ne
sonl pas aussi lvancIées dans Ia véaIilé, puisqu'un pavli peul vecouviv a pIusieuvs lvpes de
concouvs. C'esl seuIenenl Ia pvopovlion dans IaqueIIe une ovcanisalion vecouvl a un lvpe
donné de concouvs qui peul pevnellve en Jail de dislincuev Ies pavlis poIiliques.
124
Les vélviIulions du niIilanlisne
canpacne. C'esl pav ces novens que sonl écaIenenl vecvulés Ies spéciaI
isles des « veIalions puIIiques », Ies pvoJessionneIs des sondaces, des
connunicalions de nasse, des canpacnes de puIIicilé ou des civcons
cviplions Iivvées « cIés en nain ».
Celle Jaçon de pvocédev esl valionneIIe en ce qu'eIIe pevnel a des
candidals a des posles élaliques éIecliJs, de vecvulev un pevsonneI inlév
inaive en Jonclion des Iesoins, sans consacvev une pavl inpovlanle de
Ieuv énevcie el de Ieuv lenps a cvéev el a aninev une ovcanisalion conp
Iexe el pevnanenle qui n'esl vvainenl uliIe qu'en de vaves occasions.
Ce lvpe d'ovcanisalion suppose pav conlve des novens Jinancievs in
povlanls qui expIiquenl peul-elve en pavlie que ses diviceanls soienl
cénévaIenenl issus des cvoupes sociaux doninanls el en expvinenl Ies
inlévels.
Une deuxiène nélIode consisle a s'assuvev Ies sevvices d'un pevsonn
eI pevnanenl en écIance d'un enpIoi a Ia discvélion du pavli. On auva
veconnu Ie pavli de palvonace qui vésevve a ses nenIves Ies nonIveux
posles de I'appaveiI adninislvaliJ sounis a I'éIeclion6, uliIisés dès Iovs
conne vénunévalion indivecle de I'aclivilé pvopvenenl poIilique des
adIévenls. Ces devnievs se lvouvenl ainsi allacIés |au douIIe sens) a Ieuv
pavli el Jouvnissenl, au nonenl des consuIlalions éIeclovaIes ou cIaque
Jois que ceIa appavaIl nécessaive, Ies concouvs nécessaives a Ia conquele
el a I'exevcice du pouvoiv poIilique pav Ies diviceanls.
Ce lvpe de pavli ne peul évidennenl Jonclionnev que si un cvand
nonIve de posles adninislvaliJs suIaIlevnes sonl pouvvus pav voie
d'éIeclion ou sonl Iaissés a Ia discvélion du pavli en appIicalion du
svslène des dépouiIIes. On conpvend aIovs qu'iI ail lendu a décIinev au
Juv el a nesuve que Ia cénévaIisalion des vècIes de vecvulenenl pvopves a
Ia Jonclion puIIique lendail a Jaive dispavaIlve Ie lvpe d'écIance suv I
equeI iI veposail.
EnJin, pouv Ies ovcanisalions poIiliques qui ne peuvenl pas
vénunévev Ieuvs coIIaIovaleuvs ou vecouviv au palvonace, iI n'esl d'aulve
soIulion que de cvéev une ovcanisalion de nasse vecvoupanl des niIilanls
aninés pav Ia déJense d'une « cause ».
AdIévanl Jovlenenl aux oI]ecliJs de Ieuv pavli, ces niIilanls vonl se
consacvev au déveIoppenenl de son inpIanlalion poIilique el éIeclovaIe
loul en conlviIuanl a son Jinancenenl.
L'allacIenenl a Ia cause, Ia salisJaclion de déJendve ses idées, cons
liluenl ainsi des nécanisnes de vélviIulion de I'aclivilé poIilique au ne
ne lilve que Ia vénunévalion Jinanciève ou I'oIlenlion d'un enpIoi. A
6. Les enpIois dans Ies adninislvalions des posles, de Ia ]uslice ou de Ia poIice a
lous Ies niveaux de I'ovcanisalion JédévaIe aux Elals-Unis en sonl un exenpIe cIassique.
125
BanieI Oaxie
côlé du nevcenaive des pavlis de cadves ou du cIienl des pavlis de palvo
nace, Ie niIilanl appavaIl aIovs conne un lvpe pavlicuIiev de connis des
enlvepvises de conquele du pouvoiv poIilique.
En oJJvanl de puissanls noIiIes el slinuIanls svnIoIiques, Ies pavlis
de nasse donnenl un sens a Ia vie el a I'aclivilé de Ieuvs nenIves el s'
anaIvsenl dès Iovs conne Ia véponse a Ia nécessilé de vecvulev des pavli
sans devanl IaqueIIe un pevsonneI poIilique dépouvvu d'aulves vessouvces
se lvouve pIacé.
Sans pvélendve v voiv Ia seuIe cause, on peul se denandev pav exenp
Ie si Ia naissance des pavlis ouvvievs ne conslilue pas I'invenlion Iislovi
que pav IaqueIIe des Ionnes issus de Ia cIasse ouvviève, de I'inleIIicenl
sia « pvoIélavoïde » ou de Ia Iouvceoisie décIassée onl lvouvé Ies novens
d'aJJvonlev Ieuvs advevsaives issus des cvoupes doninanls dans Ia Iulle
concuvvenlieIIe pouv Ia conquele des posles éIecliJs.
II ne s'acil pas de souleniv ici que Ies cvandes doclvines des pavlis de
nasse ᒫ sociaIisne, connunisne, Jascisne, dénocvalie cIvélienne,
elc. ᒫ , onl élé consciennenl pvoduiles pouv Ies Iesoins de Ia... cause
nais sinpIenenl de nolev que I'exislence d'un nalévieI svnIoIique valio
naIisé el svslénalisé, ou, si I'on pvéJève, d'une idéoIocie poIilique, Javo
vise Ie vecvulenenl el I'aclivilé des acenls de cevlaines enlvepvises poIili
ques.
MiIilanlisne el noIiIes idéoIociques
Cependanl, si I'allacIenenl a une cause esl Iien un Jacleuv de noIiI
isalion poIilique, iI esl Ieaucoup pIus douleux qu'iI en soil un éIénenl
unique el nene délevninanl. L'anaIvse du niIilanlisne a pavliv des
seuIs noIiIes idéoIociques pvésenle en eJJel pIusieuvs diJJicuIlés.
EIIe suppose loul d'aIovd que lous Ies adIévenls naIlvisenl I'idéoIo
cie qui ]usliJie celle cause ou, a loul Ie noins, qu'iIs en avlicuIenl son
naivenenl Ies pvincipaux concepls Jaisanl ainsi pveuve d'un niveau éIevé
de poIilisalion. Ov celle IvpolIèse appavaIl Iien JvaciIe quand on sail
que Ia poIilisalion cnne Ia conpélence poIilique sonl d'aulanl pIus Jai
IIes que Ies individus appavliennenl a des calécovies siluées pIus « Ias »
dans Ia IiévavcIie sociaIe 7 ᒫ ceIIes-Ia nene dans IesqueIIes Ies adIévenls
des pavlis de nasse sonl Ie pIus Jvéquennenl vecvulés. L'oI]eclion seIon
IaqueIIe Ies nenIves des pavlis pvésenlevaienl des cavaclévisliques alvpi-
7. Suv ces pvoIIènes, nous nous pevnellons de venvovev a nolve lIèse · Oaxie |Ban
ieI), IndiJJévence el poIilisalion, TIèse pouv Ie docloval en science poIilique, Favis, Uni
vevsilé de Favis I, 1975, 843 paces, vepvocapIié.
126
Les vélviIulions du niIilanlisne
ques esl écaIenenl inJivnée pav de nonIveuses enqueles enpiviques 8.
Fouv pvendve un exenpIe qui peul pavaIlve exlvene nais qui vesle
néannoins sicniJicaliJ, Ies lvavaux de SanueI Bavnes suv Ia Jédévalion
d'Avezzo du pavli sociaIisle ilaIien nonlvenl que 17 `/o seuIenenl des
adIévenls de celle Jédévalion naIlvisenl véeIIenenl I'idéoIocie de Ieuv
pavli el que Ia na]ovilé d'enlve eux ne peuvenl que JovnuIev des
appvécialions ponclueIIes, evvaliques el déconlexluaIisées9.
On oI]ecleva sans doule que c'esl Ia une conceplion Iien élvoile de Ia
conpélence poIilique el que Ies nenIves des pavlis peuvenl pav exenpIe
accédev a une « pvise de conscience » inluilive cvâce a Ieuv « inslincl de
cIasse ». Sans vouIoiv lvailev ici ce pvoIIène au Jond, on noleva seuI
enenl que si I'on adnel avec Ia pIupavl des lvadilions lIéoviques que Ia
« connaissance » esl une condilion de Ia pevceplion, on voil naI con
nenl des acenls sociaux dépouvvus de conpélence poIilique pouvvaienl
pvendve conscience de Ieuvs inlévels poIiliques de cIasse aIovs que celle
conpélence esl un des Jacleuvs de Ia pvise de conscience.
L'idée que Ia « pvise de conscience » ᒫ « inslinclive » ou acIevée ᒫ
esl un Jacleuv de I'adIésion el du niIilanlisne se Ieuvle en oulve a une
deuxiène diJJicuIlé qui lienl a Ia naluve nene de I'aclion coIIeclive leIIe
qu'eIIe vessovl des anaIvses de Mancuv Oison 10.
Cav Iien qu'Oison Iui-nene n'aIovde pas Ie pvoIIène des pavlis po
Iiliques, ses IvpolIèses peuvenl Ieuv elve appIiquées ¨.
En eJJel, Ies pavlis pvocuvenl ou sonl censés pvocuvev des avanlaces
coIIecliJs aux nenIves du ou des cvoupe|s) ᒫ coIIeclivilé nalionaIe,
cIasse, elInie ou pvoJession ᒫ qui conslilue|nl) Ieuv cIienlèIe. Mais, Iien
que lous Ies nenIves du cvoupe soienl inlévessés a I'oIlenlion de IénéJi
ces coIIecliJs a lvavevs Ia vicloive du pavli qui Ies « vepvésenle », iI esl
peu pvoIaIIe qu'iIs pavlicipenl lous a I'aclion coIIeclive cav, n'avanl pas
d'inlével connun a en pavev Ie coûl, iIs cIevcIevonl a s'en décIavcev
8. Ainsi, aIovs que pIus de 20 `?o des pevsonnes en âce de volev adIèvenl a un pavli
poIilique en Novvèce ou en Ovande-Bvelacne, 3 `7o des Bvilanniques el 4 % des Novvéciens
pavlicipenl d'une naniève aclive aux canpacnes éIeclovaIes. Suv ce poinl, cJ. BoIIan
|Slein), CanpIeII |Ancus), « Novvèce el Elals-Unis d'Anévique », Bevue inlevnalionaIe
des sciences sociaIes, 7II, 1, 1960, p. 88 : Bose |BicIavd), FoIilics in EncIand, Boslon,
LillIe, Bvovn and conpanv, 1964, p. 89 : BulIev |Bavid), SloIes |BonaId), FoIilicaI cIance
in Bvilain, London, MacMiIIan, Sl-Mavlin's Fvess, 1969, p. 25.
9. Bavnes |SanueI H.), Favlv denocvalv and lIe Iocic oJ coIIeclive aclion, in Cvollv
|WiIIian J.) edilov, AppvoacIes lo lIe sludv oJ pavlv ovcanizalion, Boslon, AIIvn and Ba
con Inc. 1968, pp. 105-138.
10. OIson |Mancuv), TIe Iocic oJ coIIeclive aclion. FuIIic coods and lIe lIeovv oJ
cvoups, CanIvidce, MassacIusells, Havvavd Univevsilv Fvess, 4e éd. 1974, |Ive éd. 1965),
186 paces.
1 1 . SanueI Bavnes a pvocédé a une lenlalive de ce cenve dans son avlicIe dé]a cilé.
127
BanieI
Oaxie
suv d'aulves pouv se consacvev a Ieuvs inlévels puvenenl individueIs.
II sevail de Ia nene Jaçon ivvalionneI qu'un pelil nonIve de niIi
lanls consacve son énevcie el son lenps a Ia seuIe déJense d'une cause
donl iI suppovlevail ainsi lous Ies coûls aIovs que Ies vésuIlals pvoJile
vaienl a loul Ie cvoupe.
SacIanl enJin que I'aclion coIIeclive n'appovle pas, en vècIe cénévaIe,
de vésuIlals innédials pouvanl slinuIev Ie zèIe des pavlicipanls, el que Ia
conlviIulion individueIIe de cIaque acleuv n'esl ]anais délevninanle, on
conpvend que pouv Oison, « si Ies nenIves d'un cvoupe de cvande d
inension cIevcIenl a naxinisev Ieuv Iien-elve pevsonneI 12 iIs ne cIevcIe
vonl pas a Jaive avancev Ies oI]ecliJs connuns du cvoupe a noins qu'iIs
n'v soienl oIIicés pav une Jovne de coevcilion ou qu'iI n'exisle des inci
lalions indépendanles |sepavale incenlive) » I3.
C'esl en Jouvnissanl a cevlains de ses nenIves des avanlaces pevson
neIs qu'un cvoupe pouvva en Jail cvéev ses pvopves ovcanisalions, I'oI
lenlion de IénéJices coIIecliJs pouv I'ensenIIe des nenIves devenanl
ainsi une sovle de sous-pvoduil de Ieuv aclion.
Conlvaivenenl a Ia Jaçon donl Ies pavlis pvésenlenl Ieuv aclion, iI esl
donc douleux que I'aclivilé pavlisane s'expIique uniquenenl pav Ia vo
Ionlé de déJendve une cause ou, pIus exaclenenl, que celle voIonlé suJJi
se a Ia souleniv sans que Ie niIilanlisne ne Jouvnisse en nene lenps des
cvaliJicalions a ceux qui s'v adonnenl.
Sans niev que Ies noIiIes idéoIociques puissenl elve dans cevlains cas
un Jacleuv de noIiIisalion poIilique, on peul s'allendve a ce que d'aul
ves incilalions viennenl Ies appuvev el Ies venJovcev el que ceux qui con
sacvenl Ieuv lenps el Ieuv énevcie a un pavli soienl vélviIués d'une nan
iève ou d'une aulve.
LES BÉTBIBUTIONS BU MILITANTISME
Ov Ia déJinilion nene des pavlis conne enlvepvise de conquele du
pouvoiv succève que I'occupalion des posles de diveclion de I'appaveiI
d'Elal esl Ie pveniev IénéJice non coIIecliJ que Ies diviceanls velivenl de
Ieuv aclivilé.
12. Ce qui n'inpIique pas qu'iIs soienl lous dans ce cas.
13. Op. cil., p. 2. Oison uliIise d'aulves avcunenls a I'appui de sa lIèse nais nous
n'avons velenu ici que ceux qui nous senIIenl pevlinenls pouv I'anaIvse des pavlis. BappeI
ons écaIenenl que, pouv Oison, ces concIusions ne vaIenl que pouv Ies cvands cvoupes el
que Ies « pelils cvoupes », Ies « cvoupes pviviIéciés » el Ies « cvoupes inlevnédiaives » peu
venl, sous cevlaines condilions, nenev une aclion coIIeclive conJovne aux conceplions
cénévaIenenl adnises.
128
Conquele des posles el cvéalions d'enpIois
OJJvanl une cevlaine sécuvilé, de nonIveux avanlaces nalévieIs el de
nuIlipIes cvaliJicalions svnIoIiques ᒫ pveslice, Ionneuvs, puissance ᒫ
ces posles pvésenlenl suJJisannenl d'allvails pouv que cevlains acenls
sociaux en Jassenl Ie Iul de Ieuv vie el se consacvenl du nene coup lola
Ienenl au pavli qui Ieuv pevnellva de Ies alleindve.
Oulve Ies posles éIecliJs dans Ies assenIIées nalionaIes ou IocaIes, de
nonIveux posles de diveclion de I'appaveiI adninislvaliJ, voive nene des
enlvepvises puIIiques, sonl ainsi vésevvés aux nenIves Ies pIus inJIuenls
des ovcanisalions poIiliques. IIs peuvenl elve consciennenl vecIevcIés
ou sinpIenenl oJJevls a des niIilanls conpélenls el sûvs nais, dans lous
Ies cas, Ieuv occupalion vevel Ie cavaclève de vénunévalion oI]eclive de
I'aclivilé dépIovée a I'inlévieuv du pavli.
Si ces posilions de pouvoiv sonl cénévaIenenl vésevvées aux diviceanls
el aux nenIves inJIuenls, d'aulves enpIois de I'appaveiI d'Elal peuvenl
elve conJiés a des cadves noins inpovlanls ou a des niIilanls de Iase qui
lvouvenl aIovs, eux aussi, des inlévels nalévieIs oI]ecliJs a Ieuv aclivilé.
Cav lous Ies pavlis de nasse inpovlanls onl peu ou pvou des pavlis
de palvonace. IIs disposenl, au sein des coIIeclivilés IocaIes 14 ou dans
I'adninislvalion, de nonIveuses possiIiIilés d'enpIoi pouvanl elve
vésevvées a Ieuvs nenIves, soil en vespeclanl JovneIIenenl Ies vècIes de
vecvulenenl de Ia Jonclion puIIique soil, de Jaclo, pouv Ies posles qui ne
Ieuv sonl pas sounis.
Les pavlis sonl eux-nenes cvéaleuvs d'enpIois avec Ies posles de
« pevnanenls » a lous Ies niveaux de Ieuv IiévavcIie ou dans Ies ovcani
salions qui Ieuv sonl pIus ou noins diveclenenl veIiées.
Be nuIlipIes Jonclions dans Ies ]ouvnaux, Ies vevues, Ies acences de
pvesse, Ies naisons d'édilions, Ies Iuveaux d'éludes, Ies svndicals, Ies ov
canisalions de nasse, Ies ovcanisnes de vovace, Ies associalions cuIluveII
es, Ies enlvepvises, elc., sonl ainsi oJJevles aux niIilanls el conlviIuenl
« en écIance » a souleniv Ieuv allacIenenl au pavli el Ieuv aclivilé en
son sein I5. Ov lous ces enpIois pevnellenl non seuIenenl de vivve pouv
el de Ia poIilique, nais encove de vivve loul couvl, « d'assuvev I'aveniv »,
14. Le vôIe ]oué pav Ies enpIovés connunaux au sein du nouvenenl ouvviev Jvançais
esl Iien connu. CIaude WiIIavd nole pav exenpIe qu'iIs vepvésenlenl dé]a 10 `7o des
adIévenls du pavli ouvviev Jvançais a LiIIe el 16 % a NavIonne enlve 1892 el 1900.
CJ. WiIIavd |CIaude), « ConlviIulion au povlvail du niIilanl cuesdisle dans Ies dix dev
nièves années du 19e siècIe », Le Mouvenenl sociaI, 33-34, ocl. 1960 - navs 1961, pp. 55-
66.
15. L'oIsevvalion d'une ovcanisalion éludianle de Iase d'un pavli Jvançais Jail ves
sovliv que pIus du quavl des niIilanls, pavni Ies pIus acliJs, avaienl lvouvé Ieuv pveniev
enpIoi a I'inlévieuv du pavli.
129
BanieI
Oaxie
el doivenl donc elve lenus pouv un Jacleuv non nécIiceaIIe du niIilanlis
ne. EnJin, a côlé de ces slinuIanls nalévieIs, iI exisle loule une canne
de vélviIulions pIus IonoviJiques nais nuIIenenl nécIiceaIIes 16 qui ne
sonl pas noins a nene d'allivev des adIévenls el de slinuIev Ieuv acli
vilé.
BesponsaIiIilés IiévavcIiques el Iulle pouv Ie pouvoiv inlevne
La pavlicipalion aux diveclions d'un pavli a lous Ies niveaux, en sus
d'une aclivilé pvoJessionneIIe exlévieuve, pvocuve ainsi loule une canne
de vénunévalions svnIoIiques el cvée pav Ia nene un inlével au niIilan
lisne.
Oulve I'esline, I'aJJeclion, I'adnivalion, Ie pveslice, voive Ia cvainle
qu'eIIe peul suscilev dans Ie pavli, une vesponsaIiIilé « a Ia Iase » donne
pav exenpIe I'occasion d'exevcev des Jonclions de vepvésenlalion, de s
icnev dans Ia pvesse IocaIe, de pavlicipev aux Jeslivilés, de siécev au cons
eiI d'adninislvalion de nonIveuses associalions el son liluIaive devienl
ainsi une nolaIiIilé connue, IénéJicianl de I'allenlion el souvenl de Ia
considévalion de ses concilovens.
Cevles, Ia vélviIulion svnIoIique des vesponsaIiIilés esl Jonclion de
Ieuv posilion dans Ia IiévavcIie du pavli el si Ies posilions de pouvoiv
dans Ies ovcanisalions IocaIes ne sonl pas nécIiceaIIes, eIIes sonl noins a
nene de véconpensev el de slinuIev Ie zèIe des niIilanls que Ies posi
lions vécionaIes ou nalionaIes. On conpvend ainsi que Ie niIilanlisne
conne Ia duvée de I'adIésion cvoissenl novnaIenenl avec Ia posilion
dans Ia IiévavcIie du pavli.
Le vendenenl svnIoIique des posilions de pouvoiv dans un pavli ne
peul pas non pIus elve appvécié indépendannenl de Ia posilion sociaIe
de ceIui qui I'occupe. Bisposanl de possiIiIilés d'ascension dans d'aulves
secleuvs de I'aclivilé sociaIe, Ies nenIves des cIasses supévieuves sonl,
pav exenpIe, noins suscepliIIes d'allacIev de Ia vaIeuv aux cvaliJicalions
IonoviJiques des ovcanisalions de nasse I7, qui, conne Ies lvanspovls en
connun pIus ou noins assiniIés aux lvanspovls du connun, enpovlenl
16. Bans nos sociélés, I'opposilion du Jinanciev el de I'IonoviJique, du nalévieI el du
svnIoIique conduil souvenl a leniv Ies vélviIulions svnIoIiques pouv secondaives. C'esl
ainsi que Ies cvaliJicalions veposanl suv Ie pveslice, Ie pouvoiv, I'esline de soi ou Ia con
sidévalion sociaIe sonl souvenl pevçues conne « svnIoIiques », c'esl-a-dive, seIon Ia déJi
nilion du BoIevl, que loul en élanl véeIIes, eIIes sonl censées n'avoiv pas d'eJJicacilé ou de
vaIeuv en soi nais en lanl que sicne d'aulve cIose.
17. SauJ évidennenl si I'exevcice d'une vesponsaIiIilé venpIil d'aulves Jonclions ou
esl inlécvée dans une slvalécie pIus cénévaIe.
130
Les vélviIulions du niIilanlisne
lou]ouvs dans Ieuv espvil une sévie de connolalions vuIcaives pvoduiles
pav Ie scIene nasse-éIile slvucluvanl Ieuv pevceplion de I'univevs sociaI.
La pvoIaIiIilé de voiv un adIévenl occupev duvaIIenenl une vespons
aIiIilé donnée seva donc Jonclion, d'une pavl, de Ia posilion de celle
devniève dans Ia IiévavcIie du pavli, d'aulve pavl, de Ia posilion sociaIe
du liluIaive ou pIus exaclenenl de ses cIances d'ascension dans d'aulves
secleuvs du Jail de Ia slvucluve de ses vessouvces sociaIes.
On peul, peul-elve, voiv dans ce pIénonène I'un des Jacleuvs expI
iquanl que Ies pavlis vepvésenlaliJs des cvoupes sociaux doninanls
pvésenlenl souvenl loules Ies cavaclévisliques des pavlis de cadves.
Ne pouvanl lvouvev pavni Ieuv cIienlèIe suJJisannenl d'acenls dis
posés a acceplev Ies posles d'une IiévavcIie pavlisane considévés, pouv Ia
pIupavl, conne indicnes des liluIaives des posilions sociaIes éIevées, ces
pavlis ne peuvenl vecvoupev qu'un pelil nonIve de diviceanls, vévilaIIes
cIeJs sans avnée ou, Iovsqu'iIs copienl Ies nodèIes ovcanisalionneIs des
pavlis de nasse, vésevvev Ies posles de diveclion a des adIévenls ovicinai
ves des cIasses supévieuves ᒫ pvésenlanl d'aiIIeuvs souvenl des incon-
cvuences de slaluls 18 ᒫ el conJiev Ies posles suIaIlevnes a des acenls s
ilués pIus Ias dans Ia IiévavcIie sociaIe.
A I'invevse, Ies nenIves des cIasses popuIaives lvouvevonl dans
I'exevcice d'une vesponsaIiIilé au niveau Ie pIus Ias des cvaliJicalions
que d'aulves ]ucevaienl dévisoives nais qui pouvvonl consliluev une inci
lalion suJJisanle a Ieuv aclivilé el Javovisev Ia cvéalion de pavlis de nasse
vepvésenlaliJs de ces niIieux sociaux.
Conne pouv Ie navcIé du lvavaiI, Ia denande des posles esl lou
]ouvs Jonclion de Ieuv dicnilé sociaIe el I'adaplalion de I'oJJve a Ia de
nande suppose que I'on descende sans cesse pIus Ias dans Ia IiévavcIie
sociaIe au Juv el a nesuve que I'on cIevcIe Ies liluIaives des posilions Ies
noins pveslicieuses I9.
En un sens, I'exislence nene d'une IiévavcIie pavlisane appavaIl
conne une condilion de Ia vélviIulion des niIilanls. En déJinissanl un
svslène de posles inécaIenenl dolés du poinl de vue svnIoIique, eIIe
donne Ia possiIiIilé de déJiniv une cavviève, d'associev des cvaliJicalions
diJJévenciées a I'ensenIIe des posilions el d'anénacev une vénunévalion
cvoissanle des vesponsaIiIilés successivenenl occupées pav Ies adIévenls
Ies pIus acliJs. Aulvenenl dil, I'exislence de posles vepvésenlanl des ven-
18. Les vesponsaIIes de I'appaveiI des pavlis vepvésenlaliJs des cvoupes doninanls
pvésenlenl souvenl, a Ia diJJévence des éIus, des cavaclévisliques alvpiques pouv ces cvoup
es. Leuv niveau de dipIône, Ieuv ovicine sociaIe sonl souvenl pIus Ias que ceux de Ia
novenne des nenIves du cvoupe el, a I'inlévieuv de ce devniev, iIs occupenl souvenl des
posilions peu pveslicieuses.
19. SauJ si ces posilions pvésenlenl d'aulves avanlaces, venpIissenl d'aulves Jonclions
ou sonl uliIisées dans une slvalécie pIus cénévaIe pouv Ieuv liluIaive.
131
BanieI
Oaxie
denenls svnIoIiques diJJévenls esl Ia condilion de I'ovcanisalion d'une
pvocvession des salisJaclions oJJevles pav un pavli el de Ia vénunévalion
de I'aclion pIus soulenue el pIus duvaIIe que cevlains Iui consacvenl.
Be nene que Ies enlvepvises écononiques ou I'adninislvalion doi
venl déJiniv une cavviève pouv s'allacIev Ies cadves issus de I'enseicn
enenl supévieuv el donnev un sens a Ieuvs aclivilés en Ies incilanl a pvo
cvessev dans Ia IiévavcIie, de nene Ies pavlis doivenl oJJviv une sévie de
cvaliJicalions suIliIenenl ascendanle pouv véconpensev el donc consev
vev Ieuvs nenIves Ies pIus encacés.
Si Ia deslvuclion de cel ovdonnancenenl pvovoque souvenl Ies
dévècIenenls que consliluenl Ies dénissions, Ies opposilions inlevnes ou
Ies scissions, c'esl Iien que Ie nainlien de I'ovdve pavlisan dépend de
I'aplilude de I'ovcanisalion a assuvev Ia noIiIilé de ses cadves el a a]us
lev Ia denande el I'oJJve de vélviIulions.
Conne pouv I'avnée ou I'univevsilé, Ie Jonclionnenenl Iavnonieux
d'un pavli dépend lou]ouvs pouv une pavl de I'équiIiIve de sa pvvanide
des cvades. Ainsi, une pvonolion lvop vapide aux posles supévieuvs de
I'ovcanisalion visque lou]ouvs, a levne, de pvovoquev des scissions ou
des lendances opposilionneIIes en IIoquanl Ies cIances de pvonolion des
cénévalions suivanles. L'exislence d'une IiévavcIie conslilue donc I'une
des condilions de Jonclionnenenl des pavlis de nasse el I'on conpvend
aIovs que lous Ies aspecls de Ieuv aclivilé lendenl a Ia souIicnev el a Ia
vepvoduive.
L'opposilion enlve I'eslvade el Ia saIIe, Ia IiévavcIie suIliIe des posi
lions a Ia lviIune, Ia laiIIe du non des ovaleuvs suv Ies aJJicIes, I'indica
lion des lilves dans Ies puIIicalions du pavli, I'accès aux novens de diJ
Jusion de I'ovcanisalion, I'ovcIeslvalion pav Ia pvesse du pavli des décIa
valions des nenIves Ies pIus inpovlanls, I'ovdve IiévavcIique dans Ia
pvésenlalion de Ia conposilion des ovcanes divecleuvs ou des déIécalions,
Ie cavaclève d'événenenl que vevel loule visile de diviceanls dans Ies ov
canisalions de Iase, Ia cesle des vesponsaIIes, Ies anecdoles conpIaisan-
nenl vappovlées pav Ies niIilanls suv Ies diviceanls qui pevnellenl loul a
Ia Jois d'aucnenlev Ie nvslève, Ie pveslice, I'aulovilé el Ia popuIavilé des
seconds loul en Ies Jaisanl ve]aiIIiv suv Ies pvenievs, Ia Jvéquence des
dépIacenenls en pvovince ou a I'élvancev, I'accueiI des pevsonnaIilés du
pavli a Ieuv velouv de vovace donl I'inpovlance esl souvenl Jonclion de
ceIIe des vovaceuvs, loul esl Ia pouv vappeIev el diJJévenciev Ia silualion
de cIacun, vaIovisev Ia IiévavcIie el donnev ainsi du pvix aux posilions
occupées en nene lenps que des cvaliJicalions a ceux qui Ies occupenl.
Mais Ia vaIovisalion des posilions du pouvoiv a pouv covvoIaive Ia
dévaIovisalion des posilions Iasses. On conpvend aIovs que Ies Jovles
vénunévalions svnIoIiques véconpensanl I'aclivilé el Ia JidéIilé des divi-
132
Les vélviIulions du niIilanlisne
céanls s'acconpacne d'une dépvécialion veIalive des posles inJévieuvs en
nene lenps que d'une adIésion noins duvaIIe el d'un encacenenl pIus
ivvécuIiev de Ieuvs liluIaives 20.
Si I'exislence d'une IiévavcIie esl Iien une condilion nécessaive a Ia
vélviIulion des niIilanls Ies pIus acliJs el pvésenle donc un cavaclève
JonclionneI, eIIe inpIique écaIenenl Ia non ou Ia sous-vénunévalion des
nenIves dépouvvus de pouvoiv el peul ainsi s'acconpacnev conlvadic-
loivenenl d'éIénenls dvsJonclionneIs si I'ovcanisalion ne peul vésoudve
Ie pvoIIène de Ia vevaIovisalion du lvavaiI de « Ia Iase » qui se pose a
eIIe en pevnanence.
FIus cénévaIenenl, I'exislence d'une IiévavcIie pvvanidaIe inpIique
que Ies niIilanls Jassenl des cavvièves inécaIenenl IviIIanles el donc que
cevlains aIandonnenl Ie pavli ou adaplenl Ieuvs exicences a I'oJJve de
cvaliJicalions que Ia slvucluve IiévavcIique Iinile oI]eclivenenl. On con
çoil aIovs que I'ovicine sociaIe des niIilanls soil un Jacleuv d'adaplalion
de I'oJJve a Ia denande, cénévaIenenl insuJJisanl cependanl pouv en
vavev conpIèlenenl Ia pevle des adIévenls qui appavaIl ainsi conne un
éIénenl oI]ecliJ du Jonclionnenenl des pavlis de nasse21.
Toules Ies ovcanisalions poIiliques de nasse sonl donc peu ou pvou
des « pavlis passoives » puisque Ia lendance a Ia pevle de Ieuvs adIévenls
vésuIle de Ieuvs nécanisnes de vénunévalion du niIilanlisne22. La JIuc
lualion des eJJecliJs n'esl pIus aIovs uniquenenl inpulaIIe, conne on Ie
pense cénévaIenenl, aux pvises de posilion du pavli ou a des événenenls
qui Iui sonl exlévieuvs23, puisqu'eIIe vésuIle de Jacleuvs Iiés a I'ovcanisa
lion nene des pavlis de nasse qui ne peuvenl qu'elve Jveinés ou
accéIévés pav des événenenls poIiliques acissanl dans Ies Iiniles el seIon
Ies Iois des nécanisnes de vélviIulion.
On peul donc posev I'IvpolIèse que Ia lendance a Ia pevle d·,v`
adIévenls seva d'aulanl pIus pvononcée qu'eIIe succédeva a un Ivusque
aJJIux d'adIésions non conpensé pav une éIévalion covvespondanle du
niveau d'oJJve des cvaliJicalions24, qu'eIIe pouvva elve accéIévée ou ven-
20. SauJ si I'ovcanisalion Ieuv Jouvnil des cvaliJicalions ou venpIil des Jonclions
indépendanles de Ia posilion IiévavcIique. Suv ce pvoIIène, cJ. inJva.
21. BappeIons pav exenpIe que pIus de Ia noilié des adIévenls du pavli connunisle
Jvançais, en 1976, onl adIévé depuis 1968.
22. Ainsi peul-on conpvendve que Ies eJJecliJs du pavli connunisle Jvançais soienl
veslés a peu pvès slaIIes sous Ia Cinquiène BépuIIique naIcvé pIusieuvs dizaines de niII
ievs d'adIésions cIaque année.
23. Oue I'on sonce a I'expIicalion de Ia cIule des eJJecliJs du FCF sous Ia Oualviène
BépuIIique pav Ia cuevve Jvoide, Ies vévéIalions du 77e concvès ou Ies événenenls de Honc
vie.
24. La cIule des eJJecliJs des pavlis Jvançais sous Ia Oualviène BépuIIique peul elve
ainsi déduile des condilions nenes de I'adIésion a Ia LiIévalion.
133
BanieI
Oaxie
vevsée seIon que Ia con]oncluve esl ou non JavovaIIe au pavli nais qu'eII
e concevneva en pveniev Iieu Ies nenIves Ies noins vélviIués el auva
peu de cIance de loucIev ceux qui velivenl Ie naxinun de salisJaclions
de Ieuv aclivilé. NonIve de « désaccovds » peuvenl ainsi ]usliJiev ᒫ aux
veux des inlévessés eux-nenes ᒫ des dénissions vésuIlanl d'une insuJJi
sanle inlécvalion aux ovcanisalions de Iase ou de I'écIec d'une slvalécie
d'ascension inlevne.
Les pavlis disposenl cependanl de Ia possiIiIilé de nodiJiev Ie niveau
d'oJJve des vénunévalions en pvocédanl a des nanipuIalions « nonélaiv
es » ou a des cvéalions de posles IiévavcIiques. L'exislence de lendan
ces ou de Jaclions avanl Ieuv pvopve slvucluve de pouvoiv nuIlipIie Ies
posles de diveclion el conlviIue pav exenpIe a adaplev I'oJJve a Ia de
nande de cvaliJicalions en aucnenlanl Ia pveniève25.
A I'invevse, Iien que Ies scissions soienl cénévaIenenl considévées
conne un Jacleuv d'aJJaiIIissenenl des pavlis, eIIes peuvenl cependanl
pevnellve une veslauvalion de I'ovdve pavlisan en dininuanl Ie niveau de
Ia denande cvâce au dépavl des nenIves insuJJisannenl vénunévés el
disposés de ce Jail a loules Ies lenlalives de suIvevsion inlevne.
On peul écaIenenl concevoiv qu'un pavli aucnenle Ie nonIve des
Jonclions de vesponsaIiIilé ]usqu'a ce que I'inJIalion des cvéalions de
posles n'enlvaIne Ieuv dévaIualion aux veux de ceux qui Ies occupenl.
Si Ies posles de diveclion doivenl consevvev une vaIeuv, donc une va
velé, suJJisanles pouv vélviIuev Ie dévouenenl des niIilanls Ies pIus en
cacés, iI esl lou]ouvs possiIIe d'aucnenlev sans cvand visque Ie nonIve
des expevls el conseiIIevs en lous cenves en cvéanl de nouveIIes
spéciaIilés 26.
Bans Ies nenes Iiniles, Ia nuIlipIicalion des niveaux de vesponsaIiI
ilés el des vesponsaIIes a lous Ies niveaux conlviIue a accvoIlve Ie nonI
ve des nenIves donl Ies inlévels svnIoIiques sonl Iiés a ceux de I'ovca
nisalion el a venJovcev pav Ia Ieuv aclivilé, Ieuv discipIine el Ieuv allacIe
nenl.
On conpvend aIovs que Ies pavlis de nasse se cavaclévisenl pav une
25. Bien que Ies pavlis Jovlenenl discipIinés el Ies ovcanisalions divisées en lendances
soienl cénévaIenenl opposés pouv des vaisons poIiliques, Ieuvs ovcanisalions conlviIuenl
écaIenenl a Ia vélviIulion du niIilanlisne el pvésenlenl ainsi des IonoIocies JonclionneII
es. Be Ia nene Jaçon, Ies scissions ou Ia pvoIiJévalion des peliles secles poIiliques peuvenl
s'expIiquev pav Ies exicences de Ia vénunévalion des aclivilés pavlisanes el peuvenl donc
elve considévés conne des équivaIenls JonclionneIs de Ia slvicle IiévavcIie des pavlis disci
pIinés.
26. Les déIécalions nalionaIes du pavli sociaIisle Jvançais pavaissenl vépondve a une
nécessilé de cel ovdve.
134
Les vélviIulions du niIilanlisne
pvoIiJévalion d'écIeIons IiévavcIiques Jovlenenl avlicuIés 27 el on n'a pas
assez souIicné I'inpovlance du Jail que, quand iI conplail 400 000
adIévenls, Ie FCF vevendiquail I'exislence de pIus de 100 000 cadves.
La pevpélualion de pelils pavlis n'avanl aucune cIance d'accédev au
pouvoiv ou Ia pvésence dans I'opposilion, pendanl des péviodes Iislovi
ques pavJois Jovl Ioncues, de pavlis inpovlanls conJivnenl que Ies salis
Jaclions associées aux vesponsaIiIilés inlevnes sonl Iien une des condi
lions de Jonclionnenenl des ovcanisalions poIiliques.
Si ces pavlis peuvenl Jonclionnev sans cvise, c'esl Iien, en eJJel,
qu'iIs sonl en nesuve d'oJJviv des conpIénenls ou des suIsliluls aux
cvaliJicalions des posles éIecliJs oJJicieIs el de Jaive ainsi acceplev a Ieuvs
diviceanls un passace dans I'opposilion en allendanl des ]ouvs neiIIeuvs.
II esl aIovs possiIIe de pvévoiv que Ie Jonclionnenenl d'un pavli seva
d'aulanl noins aJJeclé pav une déJaile éIeclovaIe que son ovcanisalion
pouvva décacev des conpensalions a Ia pevle des avanlaces de I'exevcice
du pouvoiv.
On conpvend écaIenenl que Ia capacilé d'un pavli a vaIovisev ses
pvopves Jonclions diviceanles pav vappovl a ceIIes de I'appaveiI d'Elal el
a inposev du nene coup Ia supvénalie de sa diveclion suv ses pavIenenl
aives dépende de Ia Jovce el de Ia pvécnance des nécanisnes inlevnes
qui lendenl a souIicnev el a vepvoduive Ia vaIeuv des vesponsaIiIilés oJ
Jevles el des cvaliJicalions qui v sonl allacIées28.
L'aplilude d'un pavli a vivve en aulavcie dépend ainsi lou]ouvs pouv
une pavl de sa capacilé a pvoduive ses pvopves nécanisnes de vénunéval
ion.
Ascension, vepvoduclion el inlécvalion sociaIes
Mais, queIs que soienl Ie nonIve el Ia vaIeuv des enpIois el des ves
ponsaIiIilés inlevnes, iIs ne sauvaienl concevnev lous Ies adIévenls el Ies
27. Celle cavaclévislique des pavlis de nasse a élé souIicnée pav Mauvice Buvevcev.
CJ. Buvevcev |Mauvice), Les pavlis poIiliques, Favis, A. CoIin, 8e éd., 1973, pp. 59 el sui
vanles.
28. La suIovdinalion du cvoupe pavIenenlaive a Ia diveclion du pavli que I'on conslal
e pav exenpIe dans Ies pavlis connunisles ne peul donc elve inpulée a un eJJel nivacuI
eux de I'idéoIocie ou a Ia vevlu discipIinaive de Ia « discipIine » nais vésuIle d'un ensenI
Ie de nécanisnes qui lendenl a naxinisev Ie vendenenl svnIoIique des posles de Ia
IiévavcIie inlevne el a dévaIovisev Ies Jonclions pavIenenlaives aux veux des nenIves du
pavli conne a ceux des liluIaives de ces Jonclions. II n'esl qu'a vepvendve Ia Iisle |i
nconpIèle) des nécanisnes de diJJévencialion des cvaliJicalions énunévée pIus Iaul pouv
voiv que Ies pavIenenlaives connunisles velivenl Ieaucoup noins de salisJaclions de I'exev
cice de Ieuv nandal que Ies nenIves du Iuveau poIilique ou Ia pIupavl des nenIves du
conilé cenlvaI.
135
BanieI Oaxie
pavlis doivenl écaIenenl Jouvniv des avanlaces non coIIecliJs a Ieuvs ni
Iilanls de Iase.
Leuv divevsilé esl inJinie el iIs vavienl souvenl en Jonclion de Ia Iio
cvapIie el de Ia slvucluve des vessouvces sociaIes donl dispose cIaque
nenIve. On ne peul en sicnaIev ici que queIques exenpIes sicniJicaliJs
nais seuI Ieuv vecensenenl exIausliJ pevnellvail une élude véaIisle du
niIilanlisne.
La possiIiIilé d'acquéviv a lvavevs Ies véunions du pavli, sa pvesse el
ses écoIes une cevlaine cuIluve qui dépasse souvenl Ie slvicl donaine poIi
lique peul donnev a des niIilanls de JaiIIe niveau cuIluveI une cevlaine
conpélence el, pav Ia, des cvaliJicalions conpavaIIes au sein de Ieuv
cvoupe d'appavlenance a ceIIes Iiées a I'exlévieuv du pavli aux niveaux
d'inslvuclion éIevés.
Les pavlis peuvenl d'aiIIeuvs conpensev pavlieIIenenl Ies nécanisnes
scoIaives d'éIininalion des nenIves des cIasses déJavovisées, consliluev
des ad]uvanls a I'aulodidaclisne el conlviIuev aIovs aux lenlalives d'ac
cunuIalion de capilaI cuIluveI de Ieuvs nenIves. Be Ia nene Jaçon, Ia
possiIiIilé de côlovev des diviceanls ou des liluIaives de posles oJJicieIs
Jail ve]aiIIiv suv Ies niIilanls une pavlie du pveslice sociaI allacIé a ses
Jonclions.
FIus cénévaIenenl, Ies conlacls a I'inlévieuv du pavli Javovisenl I'édi
Jicalion d'un capilaI de veIalions el en consliluenl nene Ia souvce uni
que pouv ceux qui sonl dépouvvus d'aulve capilaI sociaI. Ce véseau de
soIidavilé oJJve de nuIlipIes avanlaces a ses nenIves qui peuvenl ainsi
lvouvev un Iocenenl, une silualion, voive cevlains Iiens el sevvices sans
se sounellve aux condilions ovdinaives du navcIé. Le pavli connunisle
ilaIien s'esl pav exenpIe allacIé une pavlie de Ia pavsannevie en Javovi
sanl Ia conslilulion de coopévalives.
Bans Ia nene Iocique, un connevçanl, un nédecin, un avocal ou
un avcIilecle pouvvonl lvouvev une cIienlèIe pav I'inlevnédiaive du pavli
ou des inslilulions conlvôIées pav Iui. On conçoil aIovs qu'une ovcanisa
lion poIilique puisse Javovisev I'ascension sociaIe de ses nenIves el oJ
Jviv ainsi de puissanles incilalions. S'iI a souvenl élé nolé que I'aclivilé
poIilique vepvésenle Ia seuIe JiIiève de pvonolion ouvevle a de nonIveux
pavIenenlaives ou diviceanls de pavli29 on n'a pas assez venavqué qu'eIIe
29. C'esl ainsi qu'OIcievd LevandovsIi a pu véviJiev a lvavevs une élude du WIo's
vIo que « Ies pavIenenlaives sonl en Ias de loules Ies IiévavcIies élaIIies a pavliv des
cvandes cavaclévisliques oI]eclives, ovicine sociaIe, niveau scoIaive, ovicine céocvapIique
Iel qu'iIs! consliluenl ainsi une des vaves calécovies ... ou I'on puisse lvouvev des pevsonnaI
ilés cunuIanl lous Ies désavanlaces, naissance pvovinciaIe, ovicine popuIaive, aIsence
d'éludes supévieuves ». CJ. LevandovsIi |OIcievd), « BiJJévencialion el nécanisnes
d'inlécvalion de Ia cIasse diviceanle », Bevue Jvançaise de socioIocie, 7V, 1, ]anv.-navs
1974, pp. 62-63.
136
Les
vélviIulions du niIilanlisne
peul elve, nene a des niveaux nodesles, un éIénenl de Ia cavviève dans
d'aulves cIanps d'aclivilé.
Si Ia Iaule Jonclion puIIique esl acilée pav des nouvenenls conlvad
icloives el con]oncluveIs d'adIésion el si Ia lendance se venJovce nell
enenl a I'appvocIe des éIeclions, si Ies noninalions dans ce secleuv vien
nenl souvenl véconpensev Ies pavlisans Ies pIus JidèIes de I'équipe au
pouvoiv, c'esl Iien que I'oIlenlion de cevlaines vesponsaIiIilés esl Iiée au
noins pouv pavlie a Ia possession d'une cavle d'adIévenl.
Les ]ouvnaux, Ies vevues el Ies coIIeclions des ovcanisalions poIiliques
pvocuvenl de Ia nene Jaçon des novens de puIIicalion el une audience
que Ia pIupavl de Ieuvs nenIves ne pouvvaienl oIleniv en deIovs du
pavli.
IIs donnenl a cevlains Ies novens de déveIoppev celle « pIiIosopIie
du dinancIe » donl pavIe Fvançois BIocI-Lainé, nais sonl suvloul uli
Iisés pav Ies inleIIeclueIs du néliev donl iIs venJovcenl Ies cIances pvoJes
sionneIIes.
En devenanl Ies écononisles, Ies Iisloviens ou Ies idéoIocues pIus ou
noins oJJicieIs des pavlis, cevlains d'enlve eux se lvouvenl en eJJel pIacés
suv Ie devanl de Ia scène puIIique sans avoiv a suivve Ie cuvsus Ionovun
IaIilueIIenenl exicé el acquièvenl ainsi une venonnée qu'une cavviève
slviclenenl acadénique ou scienliJique Ieuv pevnellvail diJJiciIenenl
d'alleindve.
En ce sens, I'appavlenance a un pavli peul elve une slvalécie loul a
Jail valionneIIe pouv des inleIIeclueIs qui, ]ouanl de Ieuv posilion univevs
ilaive ou scienliJique a I'inlévieuv de I'ovcanisalion el de Ieuv vesponsaI
iIilé poIilique dans Ie cIanp inleIIeclueI, peuvenl écononisev Ies coûls
qui ]aIonnenl Ia conquele de Ia noloviélé el naxinisev Ie vendenenl
svnIoIique de Ieuv aclivilé.
Mais, a côlé de ces IénéJices qui ne concevnenl que des calécovies
pavlicuIièves, iI inpovle de souIicnev loules Ies salisJaclions que I'ensenI
Ie des niIilanls velivenl de Ieuv aclivilé.
La canavadevie, Ies pIaisivs des « coIIaces », des « venles » el des
« povle a povle », Ia soIidavilé, Ia coIésion, Ia connunaulé de coûls el
de senlinenls, I'idenliJicalion a un cvoupe, Ies ]oies de Ia vicloive, Ies
véconJovls nulueIs dans Ia déJaile ou dans Ies naIIeuvs individueIs, Ies
visques el Ies épveuves aJJvonlés en connun, Ies véunions ou se velvou
venl Ies vieux anis el ou s'écvainenl Ies souvenivs, Ies conlvovevses pas
sionnées, Ies Ioncues discussions pouvsuivies au caJé, I'aJJeclion, Ia conp
Iicilé, I'anilié des niIilanls pvocuvenl des ]oies que I'on peul ]ucev pvo
saïques ou accessoives, nais qui consliluenl pouvlanl un puissanl noven
d'allacIenenl au pavli.
137
BanieI Oaxie
A Ia Iinile, I'ensenIIe des pvaliques sociaIes lendenl a s'eJJecluev a
lvavevs Ie pavli qui Jouvnil aIovs Ies occasions de Ioisiv el de délenle, Ja
vovise Ies veIalions, Ies conlacls el Ies écIances el conslilue nene une
sovle de nicvo-navcIé nalvinoniaI pouv de nonIveux adIévenls.
Les ovcanisalions poIiliques deviennenl ainsi I'un des Jacleuvs pvinc
ipaux de slvucluvalion de I'exislence de Ieuvs nenIves el venpIissenl une
Jonclion d'inlécvalion sociaIe d'aulanl pIus inpovlanle que ces devnievs
sonl pIus niIilanls conne en lénoicne Ia veIalion enlve Ia pavl des pvali
ques sociaIes eJJecluées dans Ie pavli ou Ie laux d'endocanie pavlisane el
Ie niveau d'aclivilé.
Conne Ies adIévenls ainenl a Ie dive, Ie pavli esl une « cvande Ja
niIIe » donl iI venpIil d'aiIIeuvs cevlaines Jonclions d'inlécvalion el avec
IaqueIIe iI se lvouve dès Iovs pavJois en concuvvence soil qu'iI Ia venpIace
en conpensanl I'isoIenenl de Ia vieiIIesse, Ies déceplions senlinenlaIes
ou Ies diJJicuIlés JaniIiaIes de ses nenIves, soil qu'iI doive Iui cédev Ie
pas conne I'alleslenl Ia Iaisse du niIilanlisne cIez ceux qui Jondenl un
Jovev ou, a conlvavio, Ia suv-vepvésenlalion des céIiIalaives el des nénac
es sans enJanl pavni Ies pIus acliJs, soil nene qu'iI Ia suppIanle en
pvovoquanl ou en accéIévanl Ia disIocalion du Jovev de ses aclivisles ou
en donnanl un exuloive a Ia vévoIle de cevlains de ses ]eunes adIévenls
conlve I'aulovilé pavenlaIe.
L'inlécvalion dans une nicvo-sociélé avec lous Ies avanlaces psvcIo
Iociques el sociaux qui Iui sonl associés appavaIl ainsi conne Ie IénéJice
Ie pIus cénévaI velivé de I'appavlenance a une ovcanisalion el on peul
aIovs s'allendve a ce que I'aclivilé el Ia coIésion d'un pavli soienl d'au
lanl pIus éIevées que son ovcanisalion Javoviseva celle inlécvalion 30.
On s'expIique ainsi qu'en vecvoupanl un pelil cvoupe de niIilanls
avanl des conlacls Jvéquenls, des Iiens aJJecliJs pvoJonds el de nonIveus
es aclivilés connunes, Ia ceIIuIe connunisle pvoduise de puissanles in
cilalions au niIilanlisne el Javovise I'idenlilé de vue de ses nenIves.
A I'invevse, si Ia seclion sociaIisle ou, a Jovliovi, Ie conilé des pavlis
de cadves n'enpecIenl pas Ia conslilulion d'un pelil novau Jovlenenl
inlécvé de diviceanls Iocaux acliJs, eIIes peuvenl noins JaciIenenl
inlécvev I'ensenIIe de Ieuvs nenIves el Jouvniv des vélviIulions a Ieuv
aclivilé.
On peul aIovs se denandev si Ies Jonclions d'inlécvalion des pavlis el
Ies nécanisnes de vélviIulion qui Ieuv sonl Iiés n'expIiquenl pas, au
30. SanueI Bavnes a véviJié que pIus Ia laiIIe de Ia seclion du FSI élail véduile, pIus Ia
pavlicipalion aux voles inlevnes élail éIevée ¡op. cil., p. 124) el pIus vaves élaienl Ies naniJ
eslalions d'opposilion inlevne ou de Jvaclionnisne |iIid., p. 127). Ces conslalalions con
Jivnenl Ies IvpolIèses de Mancuv Oison pouv qui seuIe I'exislence de pelils cvoupes peul
conpensev Ia lendance a Ia sous-oplinaIilé de I'aclion coIIeclive |cJ. TIe Iocic oJ coIIeclive
aclion, op. cil., p. 33).
138
Les vélviIulions du niIilanlisne
noins en pavlie, Ia veIalion enlve Ia laiIIe de I'ovcanisalion de Iase d'une
pavl, Ia divevsilé des aclivilés pavlisanes, Ie niveau de niIilanlisne el Ies
pvopensions éIeclovaIisles d'aulve pavl.
FIus une ovcanisalion poIilique vepose suv des unilés de Iase de laiIIe
véduile, pIus I'inlécvalion, donc Ies cvaliJicalions, sonl Jovles el peuvenl
vélviIuev Ie zèIe de Ieuvs adIévenls. On conpvend aIovs que Ies pavlis v
eposanl suv des ovcanisalions IocaIes de JaiIIe dinension se cavaclévisenl
pav un niIilanlisne pIus soulenu el pav une canne d'aclivilés pIus di
vevsiJiée ne se Iinilanl pas aux seuIes aclivilés éIeclovaIes31.
Au-deIa des délevninanls idéoIociques el des nécessilés slvaléciques,
seuIs Ies pavlis oJJvanl de nuIlipIes el puissanles vélviIulions a Ieuvs
nenIves cvâce aux pavlicuIavilés de Ieuv ovcanisalion peuvenl oIleniv de
Ia pavl de ces devnievs un encacenenl conlinûnenl soulenu. Les lâcIes
éIeclovaIes ne sonl dans ce cas qu'un nonenl de Ia vie du pavli el se
lvouvenl dès Iovs veIalivenenl dévaIovisées. A I'invevse, I'éIeclovaIisne
des ovcanisalions JaiIIenenl avlicuIées veposanl suv des unilés de Iase de
cvande dinension, sevail une conséquence nécessaive de Ieuv incapacilé a
pvoduive des cvaliJicalions el a oIleniv, pav conséquenl, davanlace
qu'une aclivilé occasionneIIe au nonenl des éIeclions 32.
BÉTBIBUTIONS ET COMFOBTEMENT FABTISAN
Les ovcanisalions poIiliques de nasse Jouvnissenl donc Iien un en
senIIe de vélviIulions nalévieIIes el pIus souvenl svnIoIiques pav IequeI
eIIes s'allacIenl Ieuvs adIévenls el souliennenl Ieuv niIilanlisne.
31. L'IvpolIèse d'une leIIe veIalion a élé JovnuIée pav Mauvice Buvevcev qui n'en a
louleJois pas Jouvni de véviJicalion enpivique ni d'expIicalion. |CJ. Buvevcev |Mauvice),
op. cil., pp. 34 el suivanles). Bans une vecIevcIe povlanl suv 277 pavlis el 77 pavs, Ken
nelI Janda a nonlvé que celle veIalion pouvail elve considévée conne véviJiée puisque
68 % des pavlis qui adoplenl Ie pvincipe du conilé se Iinilenl a Ia pavlicipalion éIeclovaIe,
conlve 2 % de ceux qui sonl ovcanisés en seclion el 5 `/o de ceux qui veposenl suv des
unilés de Iase du lvpe ceIIuIe ou niIice. A I'invevse, Ie pouvcenlace des pavlis donl I'acli
vilé pIus inpovlanle el pIus divevsiJiée ne se Iinile pas aux lâcIes éIeclovaIes el incIul un
lvavaiI d'éducalion poIilique voive Ies pveslalions de cevlains sevvices sociaux passe vespec
livenenl de 0 `7o, a 13 `7o el 60 `7o. CJ. Janda |KennelI), « Belvievinc inJovnalion Jov a
conpavalive sludv oJ poIilicaI pavlies », in Cvollv |WiIIian J.) edilov, AppvoacIes lo lIe
sludv oJ pavlv ovcanisalion, Boslon, AIIvn and Bacon Inc, 1968, p. 164.
32. II ne s'acil évidennenl ici que d'un Jacleuv pavni d'aulves. Les pavlis poIiliques
véIicuIenl des idéoIocies inécaIenenl éIoicnées des nodes de pensée doninanls el doivenl
consenliv pav conséquenl un lvavaiI d'incuIcalion inécaIenenl soulenu. C'esl donc, écaIe
nenl, du Jail des nécessilés slvaléciques vésuIlanl d'une posilion doninée que cevlains doi
venl en pevnanence déveIoppev une aclivilé poIilique aIovs que d'aulves pIus Javovisés peu
venl se Iinilev aux canpacnes éIeclovaIes.
139
BanieI Oaxie
II ne s'acil pas de pvélendve ici que Ieuvs nenIves niIilenl pouv
lvouvev un enpIoi, pouv anéIiovev Ieuv posilion pvoJessionneIIe, pouv
exevcev un pouvoiv ou pouv s'inlécvev sociaIenenl. On voudvail sinpIe
nenl posev I'IvpolIèse que cel ensenIIe de vélviIulions pevnel de con
sevvev Ies adIévenls el conlviIue pav Ia au Jonclionnenenl des ovcanisal
ions. Sans posluIev une sovle d'écoïsne ou d'uliIilavisne univevseIs, ni
povlev un ]ucenenl élIique, on ne voil pas pouvquoi des Ionnes qui vi
venl de Ia poIilique ne se pvéoccupevaienl pas eux aussi d'assuvev Ieuv
sécuvilé nalévieIIe ni pouvquoi, ceux qui vivenl pouv Ia poIilique, ne se
vaienl pas allivés pav Ies cvaliJicalions svnIoIiques que Ies aulves acenls
sociaux vecIevcIenl dans Ieuv vie quolidienne.
La pIupavl des nenIves des pavlis onl cevles pouv oI]ecliJ pveniev
de véaIisev Ieuvs idéaux el d'oIleniv ainsi des IénéJices coIIecliJs. II esl
aussi « évidenl » qu'iIs velivenl des salisJaclions de Ieuv aclivilé el que
ceux qui suppovlenl Ies pvincipaux coûls de Ia pavlicipalion coIIeclive ve
çoivenl en velouv Ia pIus cvande pavl des avanlaces non coIIecliJs qu'eIIe
pvocuve.
Si I'on veul cIevcIev une valionaIilé dans Ie conpovlenenl des
adIévenls 33, on ne conpvendvail pas qu'iI soil uniquenenl délevniné pav
Ies noIiIes idéoIociques qui senIIenl pouvlanl a pveniève vue au Jonde
nenl de Ieuv aclion. S'iI esl vvai conne Ie souIicne F. O. BaiIev que
« Ies sevvices que I'on vend ¨ pav anouv ¨ sonl des sevvices que I'on ne
Jail pas pavev »34, iI vesle aussi que « dans Ia vévilaIIe veIalion novaIe,
Ie sevvice esl a Iui-nene sa pvopve véconpense » 35. Les pavlis poIiliques
veposanl suv une vision du nonde Jovlenenl avlicuIée sonl conne Jésus
qui pouvail nouvviv cinq niIIe pevsonnes avec cinq pains el deux pelils
poissons. Fouv eux, « Ie coJJve du lvésov ... se venpIil aulonaliquenenl
pendanl qu'iI se vide » 36. Mais si ce lvpe de pavli Jonclionne conne un
suvvécénévaleuv pvoduisanl d'aulanl pIus de conIusliIIes qu'iI en con
sonne davanlace, c'esl pavce que I'oIlenlion de cvaliJicalions pevsonn
eIIes esl inlinenenl Iiée a I'acconpIissenenl des aclivilés pavlisanes.
La pvise en considévalion des avanlaces de loules naluves velivés du
niIilanlisne appavaIl ainsi conne un puissanl Jacleuv d'expIicalion de
ce conpovlenenl.
33. Ce qui n'inpIique pas que loules Ieuvs aclions soienl valionneIIes el qu'on ne
puisse lvouvev des conpovlenenls élvancevs a Ia Iocique coûls-pvoJils donl iI Jaudvail aIovs
décacev Ies condilions de possiIiIilé.
34. BaiIev |F. O.), Les vècIes du ]eu poIilique, Favis, FUF, 1971, p. 58.
35. IIid., p. 57. BaiIev appeIIe veIalion novaIe loule veIalion au sein d'une équipe
aninée pav des conviclions élIiques ou veIicieuses pav opposilion aux équipes conlvaclueII
es donl Ie vessovl esl davanlace inslvunenlaI.
36. IIid., p. 58.
140
MiIilanlisne el ovlIodoxie
Ainsi, Ia nise en veIalion des cvaliJicalions pevçues pav Ies niIilanls
el du coûl de I'aclivilé pavlisane pevnel de vendve conple de Ia pvoIaIiI
ilé pouv un adIévenl de veslev JidèIe a une ovcanisalion el d'v elve acliJ.
Nous avons, pav exenpIe, oIsevvé que ceux qui sonl Ies noins inlécvés
dans Ies ovcanisalions IocaIes37, se cavaclévisenl pav une pavlicipalion
noins vécuIiève aux véunions, un niveau d'aclivilé pIus JaiIIe, une allilu
de pIus Jvéquennenl cvilique a I'écavd des pvises de posilion de Ieuv
pavli el une adIésion pIus inslaIIe navquée pav des dénissions pIus
nonIveuses. La vévilé oI]eclive du niIilanlisne conne inlécvalion a un
cvoupe peul elve d'aiIIeuvs véviJiée a conlvavio quand Ia dénission d'une
ovcanisalion ou I'adIésion a un pavli concuvvenl s'acconpacnenl de
sanclions sociaIes conne Ia nise en quavanlaine ou I'expvession d'une
IosliIilé navquée qui pvennenl lou]ouvs Ia Jovne du veJus des salisJac
lions svnIoIiques associées a I'appavlenance el sonl d'aulanl pIus Jovles
que I'inlécvalion a élé pIus inlense.
Be Ia nene Jaçon, ceux qui lvouvenl un enpIoi cvâce a Ieuv pavli se
cavaclévisenl lou]ouvs pav une Jovle pavlicipalion a son Jonclionnenenl.
Bans ce devniev cas, loul senIIe se passev conne si, inlensénenl en
cacés poIiliquenenl el Jaule souvenl de pouvoiv invesliv dans d'aulves
cIanps d'aclivilés, iIs s'élaienl enlièvenenl consacvés a Ieuv ovcanisalion
adoplanl ainsi I'allilude conJovne, capaIIe de naxinisev Ia venlaIiIilé
de Ieuv niIilanlisne. FIus cénévaIenenl, si Ia pIupavl des pevdanls de Ia
Iulle pouv Ie pouvoiv inlevne s'enpvessenl de dénissionnev apvès Ie
dénouenenl des cvises qui Ia vévèIenl, c'esl Iien que Ieuv aclivilé pavlisa
ne esl Iiée a I'oIlenlion de cvaliJicalions el, dans Ie cas pvésenl, a I'exev
cice de vesponsaIiIilés IiévavcIiques.
NonIve de slvalécies concevnanl Ia pavlicipalion aux aclivilés des ov
canisalions ou Ies pvises de posilion poIilique doivenl pouvoiv ainsi s'ex
pIiquev pav I'inléviovisalion ᒫ souvenl inconscienle ᒫ de Ia possiIiIilé
de s'appvopviev queIque avanlace non coIIecliJ. On conpvendvail nieux
Ia Iocique des posilions adoplées dans Ies conlvovevses poIiliques inlev
nes si I'on pouvail pvendve en considévalion Ies avanlaces que cIaque
nenIve velive de son niIilanlisne.
L'appvoIalion ou Ia cvilique des posilions oJJicieIIes, Ie cIoix d'une
lendance, Ia décision de pvovoquev une scission doivenl en eJJel sans
doule lou]ouvs queIque cIose a Ia conpavaison pIus ou noins incon-
37. Inlécvalion nesuvée a I'aide de pIusieuvs indicaleuvs conne I'exislence de Iiens aJ
JecliJs avec Ies nenIves du cvoupe, Ia pavlicipalion aux vepas, ou aux sovlies en connun,
I'assuvance naniJeslée dans Ies veIalions inlev-pevsonneIIes...
141
BanieI Oaxie
scienle des IénéJices el des coûls de Ia pvise de posilion38. Au-deIa des
désaccovds suv Ia laclique ou Ie pvocvanne, nonIve d'alliludes concev
nanl Ies discussions inlevnes peuvenl se déduive des slvalécies de naxinis
alion des vénunévalions oIlenues dans Ie pavli, qu'iI s'acisse pouv Ies
diviceanls aclueIs ou polenlieIs d'anéIiovev Ieuvs cIances de cavviève ou,
pouv Ies niIilanls, de pvésevvev ou d'aucnenlev Ies cvaliJicalions velivées
de Ieuv aclivilé.
La possiIiIilé de pvendve ses dislances avec Ia Iicne oJJicieIIe du pavli
n'esl d'aiIIeuvs a Ia povlée que de ceux qui en veçoivenl peu ou qui, di
sposanl d'aulves vessouvces sociaIes, peuvenl se veconvevliv dans d'aulves
cIanps en cas d'écIec de Ia slvalécie. Si Ies posilions Ies pIus lvancIées
se vévèIenl dans cevlains cas Ies pIus venlaIIes, eIIes pvésenlenl aussi Ie
naxinun de visques el sonl de ce Jail vésevvées a ceux qui onl Ia possi
IiIilé d'invesliv dans d'aulves donaines, sauJ dans Ies silualions Ies pIus
désespévées ou Ia Juile en avanl devienl Ie seuI ]eu possiIIe.
Le conJovnisne el Ia pvudence idéoIocique appavaissenl donc conne
Ie pvix pavé pouv I'oIlenlion des vélviIulions el cvoissenl ainsi novnaIe
nenl a nesuve que Ie Jonclionnenenl d'un pavli vepose davanlace suv Ie
niIilanlisne ou que Ies adIévenls occupenl une posilion pIus éIevée dans
Ia IiévavcIie inlevne. On s'expIique aIovs que, dans Ies pavlis de nasse,
Ies nenIves Ies noins acliJs, Ies niIilanls en navce de Ia IiévavcIie ou
Ies viclines de Ia Iulle pouv Ie pouvoiv adIèvenl noins slviclenenl aux
novnes el aux posilions oJJicieIIes de I'ovcanisalion.
EnJin, c'esl a pavliv des nécanisnes de vélviIulion du niIilanlisne
que I'on peul vendve conple de Ia JaiIIesse cIoIaIe de Ia pavlicipalion
poIilique el de I'inslaIiIilé du niIilanlisne. Cav, sauJ pouv ceux qui onl
des inlévels pvoJessionneIs |poIiliques ou aulves) ou des vesponsaIiIilés
inpovlanles dans I'ovcanisalion, Ies slinuIanls oJJevls sonl lvop JaiIIes
pouv noIiIisev en pevnanence une pvopovlion inpovlanle de Ia popuIal
ion.
Fouv Ia pIupavl des adIévenls, Ies vélviIulions pevçues pvoviennenl en
eJJel de Ia conlviIulion que Ie niIilanlisne esl suscepliIIe d'appovlev a
Ieuv slvalécie d'inlécvalion ou d'ascension sociaIe. Ov, Ia pveniève peul
elve JaciIilée a neiIIeuv conple pav d'aulves inslilulions conne Ia JaniII
e ou Ie niIieu pvoJessionneI el, pouv Ia seconde, Ies pavlis ne s'avèvenl
uliIes que pouv un nonIve Iinilé d'acenls sociaux pouv IesqueIs iIs ne
]ouenl d'aiIIeuvs dans ce donaine qu'un vôIe souvenl secondaive.
38. SanueI Bavnes nole pav exenpIe que, au sein de Ia Jédévalion d'Avezzo du FSI,
Ies diviceanls qui occupaienl des posles de vesponsaIiIilé dans Ia COIL inJIuencée pav Ies
connunisles élaienl Ieaucoup pIus JavovaIIes a I'aIIiance avec Ie FCI que Ies aulves ve
sponsaIIes Jédévaux |op. cil., p. 133).
142
Les
vélviIulions du niIilanlisne
La vavelé de I'adIésion aux pavlis, que I'on conslale dans de nonI
veux pavs occidenlaux39 s'expIiquevail ainsi pav I'inpossiIiIilé ou iIs se
lvouvenl pIacés de venpIiv des Jonclions innédiales el pevsonnaIisées
pouv Ia pIupavl des acenls sociaux40. La JaiIIesse des cvaliJicalions oJ
Jevles a Ia pIupavl des niIilanls pevnellvail a son louv de conpvendve
I'ivvécuIavilé, Ie cavaclève supevJicieI el Ia JaiIIe inlensilé de Ieuv
encacenenl41 ainsi que I'inslaIiIilé de Ieuv adIésion42.
On conçoil aIovs loul a Ia Jois Ia nécessilé el Ies JaiIIes cIances de
succès 43 des canpacnes de vecvulenenl ou de noIiIisalion inlevne pévi
odiquenenl ovcanisées pav Ies pavlis poIiliques.
AdIésion el cvéalion des pavlis
On oI]ecleva peul-elve que si I'anaIvse des Jonclions inlevnes que Ies
pavlis venpIissenl pouv Ieuvs nenIves pevnel de vendve conple du niIi
lanlisne ou des dénissions, eIIe ne peul expIiquev I'adIésion eIIe-nene.
Cav, si ces Jonclions slinuIenl Ie niIilanlisne apvès I'adIésion, eIIes ne
peuvenl pas pvovoquev celle devniève, sauJ a adnellve que Ies acenls so
ciaux en onl pIeinenenl conscience, ce qui veviendvail a posluIev, oulve
39. Le pouvcenlace de Ia popuIalion en âce de volev appavlenanl a un pavli esl évaIué
enlve 2 el 4 `/o aux Elals-Unis el en Fvance |cJ. FIanican |WiIIian H.), FoIilicaI IeIaviouv
oJ lIe Anevican eIeclovale, Boslon, AIIvn and Bacon inc., 1968, p. 96 : Bupeux |Oeovces),
« Fvance » in « La pavlicipalion des cilovens a Ia vie poIilique », Bevue inlevnalionaIe des
sciences sociaIes, 7II, 1, 1960, p. 50).
40. Les pavlis peuvenl venpIiv d'aulves Jonclions pouv Ies acenls sociaux en déJen
danl, pav exenpIe, Ieuvs inlévels de cIasse ou en Ieuv pevnellanl d'oIleniv cevlains avanla
ces nalévieIs ou svnIoIiques nais Ia naluve nene de I'aclion coIIeclive vend inpvoIaIIe
que ces Jonclions puissenl pvovoquev Ieuv adIésion. Suv ce poinl cJ. supva.
41. On s'expIique ainsi que dans Ies pavs ou Ie pouvcenlace d'adIévenls esl lvès éIevé
conne Ia Novvèce |20 `7o), Ia Ovande-Bvelacne |20 %) ou Ia FinIande |40 `7o seIon AIIavdl
|EviI), Fesonen |Fevlii), « FinIande » in Bevue inlevnalionaIe des sciences sociaIes, op.
cil., p. 35) Ie pouvcenlace des niIilanls véeIIenenl acliJs se silue lou]ouvs aulouv de 3 `/o.
Fouv Ia quasi-lolaIilé des nenIves, I'adIésion esl pvovoquée pav I'exislence de véunions
anicaIes el vécvéalives ovcanisées pav Ies pavlis. C'esl peul-elve Ia JaiIIesse de I'avnaluve
des pavlis anévicains el I'acuilé des cIivaces idéoIociques en Fvance qui expIiquenl que Ies
pavlis de ces pavs ne puissenl ovcanisev de leIIes aclivilés el que Ie pouvcenlace d'adIévenls
v soil Ieaucoup pIus JaiIIe que dans Ies pavs cilés pIus Iaul. Bans Ia nene Iocique, on
peul venavquev que, seIon SanueI EIdevsveId, 45 `7o des ovcanisalions de Iase de Ia vécion
de Bélvoil du pavli dénocvale ne se sonl pas véunies en 1956, pouvlanl année éIeclovaIe
|cJ. EIdevsveId |SanueI), FoIilicaI pavlies. A IeIaviovaI anaIvsis, CIicaco, Band McNaIIv
and conpanv, 2e édilion 1966, Ive édilion 1964, p. 103).
42. SanueI EIdevsveId nole que 3 % des pevsonnes de son écIanliIIon onl décIavé pav
licipev aclueIIenenl au Jonclionnenenl d'un pavli el que 13 % onl aJJivné v avoiv pavli
cipé dans Ie passé |op. cil., p. 19).
43. SauJ a aucnenlev Ie niveau d'oJJve de cvaliJicalion pav une nodiJicalion de I'o
vcanisalion ou du Jonclionnenenl des pavlis nais Ies possiIiIilés sonl Iinilées dans ce do
naine.
143
BanieI
Oaxie
Ia lvanspavence des Jails sociaux, I'exislence d'une sovle de cvnisne ca
IcuIaleuv cIez lous Ies nenIves des pavlis.
L'adIésion appavaIl en oulve souvenl Iiée a des Jacleuvs poIiliques
conne en lénoicne son accvoissenenl dans Ies péviodes de poIilisalion
ᒫ cvève cénévaIe, canpacne éIeclovaIe, cvise poIilique ᒫ que I'anaIvse
des cvaliJicalions oJJevles pav Ies pavlis ne senIIe pas pouvoiv inlécvev.
Fouvlanl, si I'on adnel qu'un pavli Jonclionne cvâce aux vélviIulions
qu'iI oJJve a ses adIévenls el non pouv Ia seuIe déJense d'une cause, Jov
ce esl de cIevcIev des IvpolIèses d'expIicalion de I'adIésion dans celle
diveclion.
Ainsi I'élude des lecIniques de vecvulenenl nises en ĕuvve pav cev
laines ovcanisalions conne Ies pavlis connunisles ᒫ Jele du ]ouvnaI du
pavli, Jeles des Jédévalions, véunions de vepvise des cavles, pvoséIvlisne
des niIilanls aupvès de Ieuvs canavades de lvavaiI ᒫ succève que
I'adIésion venpIil eIIe aussi des Jonclions en Javovisanl pav exenpIe
I'inlécvalion dans un cvoupe d' inlevconnaissance. On peul écaIenenl v
enavquev que, dans cevlains niIieux, I'adIésion esl pvaliquenenl inposée
sous peine d'IvpolIéquev loule cIance pvoJessionneIIe conne en lénoi
cnenl Ies pvaliques de vecvulenenl de cevlaines inslilulions pvivées ou
puIIiques. On conçoil aIovs qu'une adIésion puisse suvveniv d'une Jaçon
veIalivenenl indépendanle des pvéoccupalions idéoIociques44 en oJJvanl
des vélviIulions conpavaIIes a ceIIes du niIilanlisne.
Ces vélviIulions sevonl souvenl veIavées ou conpIélées uIlévieuvenenl
pav d'aulves cvaliJicalions el on peul ainsi lvouvev de nonIveux exenp
Ies d'adIésion vépondanl a une slvalécie inconscienle d'inlécvalion a un
niIieu sociaI donné, se lvansJovnanl pvocvessivenenl, au Juv el a nesuve
que Ie niIilanlisne se lvouve « véconpensé », pav d'aulves salisJaclions.
Mene quand I'adIésion pavaIl Iiée a des noIiIes idéoIociques ou a
une « pvise de conscience », conne dans Ies cas ou eIIe vavie élvoil
enenl avec Ia con]oncluve poIilique ou Iovsqu'eIIe suvvienl a Ia suile d'u-
44. Bien des adIésions au pavli connunisle onl cevlainenenl élé davanlace pvovo
quées pav I'eupIovie d'une Jele de L'Hunanilé, pav Ia cIaIeuveuse anIiance d'une véunion
de venise de cavles, pav Ie souci de « pIaive » a un ani ou a un pavenl ou de s'inlécvev a
un niIieu donné que pav des pvéoccupalions slviclenenl poIiliques. Be Ia nene Jaçon, si
dans I'enquele de SanueI Bavnes 67 % des adIévenls lolaIenenl inacliJs onl au noins un
nenIve de Ieuv JaniIIe inscvil au pavli conlve 36 `/o des niIilanls vécuIievs, si Ies pvenievs
nenlionnenl Ieaucoup pIus souvenl que Ies seconds que Ieuv adIésion a élé inJIuencée pav
Ia JaniIIe ou pav Ies anis el conpvennenl un pouvcenlace inpovlanl de Jennes JaiIIenenl
poIilisées, c'esl Iien que cevlaines adIésions onl élé pvovoquées pav des vaisons aJJeclives
el venpIissenl aIovs des Jonclions d'inlécvalion JaniIiaIe ou sociaIe. CJ. op. cil., p. 122.
On conpvend aIovs que ces Jacleuvs viennenl venJovcev I'inslaIiIilé de I'adIésion el que
Iien des adIévenls avanl pvis Ieuv cavle a Ia Jele de L'Hunanilé ne deviennenl ]anais des
niIilanls el nene, dans cevlains cas, ne se pvésenlenl nene pas aux véunions des ovcanisa
lions de Iase auxqueIIes iIs onl élé convoqués.
144
Les
vélviIulions du niIilanlisne
ne cvève ou d'une naniJeslalion, seuIe I'anaIvse des vénunévalions
qu'eIIe pvocuve peul vendve conple des condilions concvèles dans Ie
squeIIes eIIe se pvoduil. Si dans ces silualions Ies décisions de se ]oindve a
un pavli vésuIlenl de Jacleuvs idéoIociques ou sociaux lvès cénévaux, iI
vesle que Ia pvise en considévalion des avanlaces non coIIecliJs que Ies
nouveaux adIévenls velivenl de Ieuv inilialive deneuve nécessaive pouv
expIiquev Ies nécanisnes nédialeuvs qui onl pevnis ces décisions ainsi
que Ies condilions el Ies Iiniles dans IesqueIIes eIIes peuvenl inlevveniv.
SacIanl que I'adIésion a Ia suile, pav exenpIe, d'un nouvenenl de
cvève ne loucIe qu'une Jvaclion, cénévaIenenl lvès JaiIIe, des pavlici
panls au nouvenenl, iI devienl d'aiIIeuvs diJJiciIe de I'inpulev unique
nenl a une « pvise de conscience » des inlévels de cIasse.
L'exanen des cavaclévisliques pvécises des nouveaux adIévenls nonl
vevail sans doule que Ies cvévisles sonl inécaIenenl pvédisposés a pven
dve Ieuv cavle el que Ia pvoIaIiIilé de ve]oindve un pavli inpIanlé dans
I'enlvepvise en cvève esl lou]ouvs pIus Jovle pouv ceux qui enlveliennenl
des veIalions pvoJessionneIIes ou aJJeclives avec Ies niIilanls acliJs ou
donl Ies inlévels sonl Iiés a I'adIésion.
Bien des incIinalions idéoIociques peuvenl ainsi veslev sans suile si,
en I'aIsence de conlacls sociaux, I'adIévenl vivlueI ne pavvienl pas a
s'inlvoduive dans I'univevs des niIilanls el Iien des adIésions vépondanl
a des « noIiIes idéoIociques » veslenl JvaciIes si ces devnievs ne sonl pas
veIavés el soulenus pav de nouveIIes incilalions nalévieIIes ou svnIoIi
ques.
La cvéalion des pavlis ne senIIe pas non pIus pouvoiv s'expIiquev pav
Ia vecIevcIe de vélviIulions puisque, dans ce cas, I'inJvaslvucluve
nalévieIIe qui Ies Jouvnil n'esl pas encove en pIace. Fouvlanl, I'anaIvse
des condilions de Jonclionnenenl des pavlis Iaisse pensev que Ieuv Jondal
ion oIéil écaIenenl a des pIénonènes de nene naluve. On sail, pav
exenpIe, que Mauvice AcuIIon voil dans Ies ]ouvnaux d'opinion Ies so
ciélés de secouvs nulueIs ou Ies « cIanIvées », Ies ancelves des pavlis
ouvvievs45. On peul aIovs avancev I'IvpolIèse que Ieuv cvéalion a Iien
élé Javovisée pav I'oIlenlion de IénéJices non coIIecliJs pav Ieuvs Jondal
euvs puisque Ies pvenievs pevnellaienl a cevlains inleIIeclueIs décIassés
d'assuvev Ieuv vie quolidienne ou a des ouvvievs aulodidacles de naniJesl
ev un savoiv vécennenl accunuIé, que Ies secondes avaienl élé cvéées
pav des nenIves des cIasses popuIaives pouv se cavanliv conlve Ia naIa-
45. AcuIIon |Mauvice), La BépuIIique au viIIace, Favis, Fion, 1970, 543 paces. Mi
cIeI OJJevIé nous a Jail venavquev que ces inslilulions avaienl élé pvécédées pav Ies sociélés
secvèles ou Ie conpacnonnace el veIavées pav Ies sociélés de vésislance, Ies sociélés de pvo
duclion ou Ies cIanIves svndicaIes. On venavqueva que loules ces associalions oJJvaienl
des avanlaces pevsonneIs a Ieuvs nenIves.
145
BanieI
Oaxie
die, Ies accidenls du lvavaiI, voive en pvévision de Ieuvs pvopves Jvais
d'inIunalion el que Ies lvoisiènes venpIissaienl d'évidenles Jonclions
d'inlécvalion sociaIe.
Bien des cvéalions de pavlis ou de scissions inlevvenues au sein du
nouvenenl ouvviev Jvançais a Ia Jin du 7I7e siècIe senIIenl de Ia nene
Jaçon avoiv élé, au noins pavlieIIenenl, pvovoquées pav Ia concuvvence
pouv Ia conquele des posles éIecliJs46. Sans niev que des divevcences
idéoIociques aienl ]oué un vôIe dans ces événenenls, on venavqueva que
Ie cIoix des candidals en consliluail I'un des en]eux el que Ia naissance
de pIusieuvs ovcanisalions ouvvièves a élé pvovoquée pav des Ionnes
désiveux de se pvésenlev aux éIeclions47.
Toul senIIe donc se passev conne si Ia naissance des pavlis ouvvievs
avail élé un éIénenl de Ia slvalécie déveIoppée pav des niIilanls ouvvievs
pouv conquéviv des posles éIecliJs ou Ia diveclion des ovcanisalions poIi
liques en s'appuvanl suv I'acquis ovcanisalionaI du véseau des sociélés
46. Apvès sa cvéalion en 1879, Ia Fédévalion du pavli des lvavaiIIeuvs sociâJisles de
Fvance pvésenle une Iisle nassivenenl conposée de candidals d'ovicine popuIaive aux éIec
lions nunicipaIes de ]anviev 1881 a Favis. Fouv Ia pveniève Jois depuis Ia Connune, des
candidals ouvvievs sonl donc en nesuve d'oIleniv des nandals éIecliJs el celle pvalique
senIIe Iien elve une pievve de loucIe du nouveau pavli ouvviev |FO), puisque ses ]ouvnaI
isles doivenl pvendve I'encacenenl de ne pas se pvésenlev aux éIeclions. Oulve des vepvo
cIes d'ovdve idéoIocique, JuIes Ouesde, Iui-nene védacleuv a I'ovcane de pvesse du pavli,
esl excIu du FO a Favis dès ]anviev 1882 pouv s'elve pvésenlé aux éIeclions IécisIalives
d'aoûl 1881 a BouIaix. Les conlvovevses vonl se déveIoppev suv ce poinl loul au Ionc de
I'année 1882 el une scission inlevvienl au concvès de Sainl-Elienne en seplenIve 1882 enlve
Ies couvanls Ivoussisle el cuesdisle. Le pveniev vepvend Ie pvocvanne védicé pav Mavx en
1864 |Considévanls de I'Associalion inlevnalionaIe des lvavaiIIeuvs), donne une inlevpvéla
lion de Ia lIèse seIon IaqueIIe « I'énancipalion des lvavaiIIeuvs seva I'ĕuvve des lvavaiIIeuvs
eux-nenes » aIIanl dans Ie sens de I'exislence d'une vepvésenlalion ouvviève dans Ies a
ssenIIées éIues el cvée Ia Fédévalion des lvavaiIIeuvs sociaIisles de Fvance. Celle devniève
pvésenleva des Iisles na]ovilaivenenl conposées d'ouvvievs aux éIeclions de 1884 el 1885 a
Favis Iien que Bvousse Jûl Iui-nene nédecin.
Le couvanl cuesdisle cavde au conlvaive Ie pvocvanne védicé pav Mavx el Ouesde en
1880 qui n'aIovde pas Ie pvoIIène de Ia vepvésenlalion ouvviève el cvée Ie pavli ouvviev de
Fvance.
Ce pavli, pavJois aIIié aux IIanquisles donl Ia scission venonle a 1881, pvésenleva ses
pvopves candidals aux éIeclions de 1884 el 1885. Les Iisles cuesdisles el IIanquisles sonl
pIus Iélévocènes sociaIenenl que Ies Ivoussisles el conpovlenl de nonIveux inleIIeclueIs.
Toul senIIe donc se passev conne si celle pvéIisloive du nouvenenl ouvviev vovail
des niIilanls ouvvievs s'opposev a d'aulves niIilanls d'ovicine sociaIe pIus éIevée pouv Ie
nonopoIe de Ia candidaluve aux posles éIecliJs. La scission de 1890 conJivne d'aiIIeuvs cel
le IvpolIèse. Toules ces inJovnalions nous onl élé Jouvnies pav MicIeI OJJevIé.
47. Be nonIveux niIilanls ᒫ souvenl eux-nenes ouvvievs ᒫ considèvenl a celle épo
que que Ia pvésence d'éIus ouvvievs esl nécessaive pouv nenev Ia Iulle des cIasses el véaIisev
I'énancipalion du pvoIélavial. Si celle pvésence esl Iien une condilion a Ia pvise en cIavce
des inlévels ouvvievs, iI vesle que I'adéqualion enlve I'ovicine des « vepvésenlanls » el des
« vepvésenlés » esl aussi un éIénenl de Iécilinalion de I'enlvepvise de conquele des posles
éIecliJs ou du pouvoiv inlevne des pavlis pav Ies pvenievs.
146
Les
vélviIulions du niIilanlisne
pav IesqueIIes une pavlie de Ia popuIalion ouvviève du 19e siècIe assuvail
sa pvoleclion, sa déJense, son inlécvalion ou son ascension sociaIes48.
Si Ia cvéalion de ces pavlis vésuIle Iien, ainsi qu'on I'avance cénévaIe
nenl, d'un douIIe nouvenenl de cvoissance novpIoIocique de Ia cIasse
ouvviève el de diJJusion des idées sociaIisles, on peul posev I'IvpolIèse
qu'eIIe a écaIenenl élé pevnise pav I'ensenIIe des avanlaces que ceux
qui I'onl pvovoquée se sonl appvopvié a celle occasion. L'oIlenlion de
IénéJices non coIIecliJs appavaIlvail ainsi conne Ie nécanisne nédial
euv des nacvo-Jacleuvs sociaux pav IesqueIs Ia cIasse ouvviève s'esl ovca
nisée poIiliquenenl.
FIus cénévaIenenl, on peul aIovs se denandev si Ies avanlaces de
loules naluves associés a Ia conslilulion d'un pavli pouv ceux qui v pavli
cipenl, ne consliluenl pas dans lous Ies cas Ia condilion concvèle pav Ia
queIIe s'acluaIise I'aclion des Jacleuvs exlevnes qui peuvenl pvésidev a sa
cvéalion.
LE FONCTIONNEMENT BELATIVEMENT AUTONOME
BES FABTIS
Les pavlis poIiliques s'anaIvsenl ainsi conne un ensenIIe de néca
nisnes pevnellanl Ia salisJaclion des inlévels pvopves de lous ovdves des
adIévenls a lous Ies niveaux qu'iI s'acisse pouv Ies diviceanls de Ia con
quele des posles élaliques ou des vesponsaIiIilés inlevnes ou, pouv Ies
niIilanls de Iase, de I'oIlenlion d'avanlaces nalévieIs ou svnIoIiques
el, pIus cénévaIenenl, des conlviIulions que Ies ovcanisalions peuvenl
appovlev a Ieuv vepvoduclion, Ieuv ascension ou Ieuv inlécvalion sociaIes.
Les sous-pvoduils de I'aclivilé pavlisane
Les oI]ecliJs poIiliques que Ies pavlis se Jixenl el Ies Jonclions exlev
nes pIus ou noins Ialenles qu'iIs venpIissenl en cIevcIanl a Ies alleindve
peuvenl elve aIovs considévés conne des sous-pvoduils du JIux de cvaliJi
calions décacé pav Ieuv Jonclionnenenl. Aulvenenl dil, I'aclivilé des
pavlis appavaIl conne un noven oI]ecliJ de salisJaive Ies inlévels pvo-
48. Leon Epslein nole que Keiv Havdie, AvlIuv Hendevson el Bansav Mac BonaId
onl Jondé ou ve]oinl Ie pavli lvavaiIIisle Ivilannique donl iIs deviendvonl Ies pvincipaux di
viceanls apvès s'elve vu veJusev I'invesliluve éIeclovaIe pav Ies ovcanisalions IocaIes du pavli
IiIévaI auqueI iIs onl d'aIovd appavlenu |op. cil., p. 174).
147
BanieI Oaxie
pvès de Ieuvs nenIves, I'appIicalion de Ieuv pvocvanne el Ia déJense des
inlévels sociaux qu'iI conpovle élanl oIlenus en sus de celle salisJaclion.
On conçoil aIovs que Ies pavlis oIéissenl a des Iois de Jonclionnenenl
veIalivenenl aulonones donl Ia Iocique s'expIique avanl loul pav Ia
vélviIulion des adIévenls, Ia véaIisalion des Iuls doclvinaux el Ies Jonc
lions exlevnes venpIies pouv Ia cIienlèIe conne Ia déJense de ses inlévels
de cIasse, inlevvenanl conne pav suvcvoIl sans ]anais consliluev Ie déle
vninanl pveniev de Ieuv aclivilé. On peul ainsi s'expIiquev de nonIveux
pIénonènes Iisloviques, nolannenl Ies civconslances ou Ies pavlis pa
vaissenl « ouIIiev » Ies inlévels des cvoupes sociaux qu'iIs « vepvésen
lenl » ou qu'iIs pvélendenl vepvésenlev el donl Ia déJense appavaIl pouv
lanl souvenl conne Ia ]usliJicalion de Ieuv exislence.
Bendenenl des ovcanisalions el noIiIisalion inlevne
Be Ia nene Jaçon, si Ies niIilanls dépIoienl des lvésovs de palience,
d'énevcie el d'incéniosilé pouv pvovoquev I'adIésion des nenIves de
Ieuv enlouvace donl Iien peu pvendvonl Ieuv cavle el, dans Ie cas conlvaiv
e, donl Iien peu sevonl véeIIenenl acliJs, s'iIs consacvenl lanl d'Ieuves
a védicev un lvacl ou un ]ouvnaI en pesanl cIaque nol el en disculanl
sans Jin Ia JovnuIalion d'une pIvase aIovs que Ie lexle ainsi IaIovieuse
nenl védicé ne loucIeva qu'un pelil nonIve el qu'un nonIve encove
pIus véduil Ie pavcouvva dans sa lolaIilé sans s'avvelev d'aiIIeuvs Ie noins
du nonde suv Ies passaces donl Ies védacleuvs pensaienl qu'iIs pouvvaienl
dépIaive, c'esl Iien que Ia naluve nene de I'aclivilé pavlisane ne peul
s'expIiquev uniquenenl pav Ies nécessilés poIiliques qui senIIenl I'an
inev.
Au-deIa des avcunenls suv Ies inévilaIIes conlvainles de I'aclion poIi
lique, Ia dispvopovlion pavJois considévaIIe enlve Ies eJJovls Jouvnis el
Ies vésuIlals oIlenus Iaisse pensev que I'aclivisne niIilanl ne s'expIique
pas seuIenenl pav I'anpIeuv el Ia diJJicuIlé du lvavaiI de pvopacande el
de convevsion. Si cevlaines ovcanisalions de Iase se véunissenl si souvenl
el si Ionclenps sans pavveniv a des décisions concvèles n'esl-ce pas Ia
pveuve que ces véunions Jouvnissenl en eIIes-nenes cevlaines salisJac
lions aux pavlicipanls ? On peul en loul cas se denandev si celle JaiIIe
venlaIiIilé ne doil pas queIque cIose aux Jonclions que Ies aclivilés pav
lisanes venpIissenl pouv Ies niIilanls el on conpvendvail ainsi qu'eIIes
puissenl se pouvsuivve en dépil de vendenenls souvenl si Ias el, pavJois,
en I'aIsence de loul vésuIlal.
Fovce esl aIovs de conslalev que Ie Jonclionnenenl du pavli pevnel,
avanl loule aulve cIose, Ia salisJaclion des inlévels pvopves de ses nen-
148
Les
vélviIulions du niIilanlisne
Ives, Ies aclivilés pvopvenenl poIiliques ᒫ pvopacande, conquele des
éIecleuvs el des svnpalIisanls, adIésions ᒫ s 'acconpIissanl en conlve
pavlie seIon Ia valionaIilé pvopve a Ia vecIevcIe de celle salisJaclion.
On peul ainsi inacinev I'exenpIe Iinile d'une ovcanisalion louvnanl
suv el pouv eIIe-nene en I'aIsence de loul eJJel exlevne, exenpIe qui
n'esl évidennenl qu'une Jiclion49 nais qui pevnel de conpvendve pouv
quoi Ies pavlis Ies pIus ovcanisés Jonclionnenl en deIovs des péviodes de
Iaule con]oncluve poIilique. On ne s'expIiquevail pas que Ies pavlis de
nasse doivenl sans cesse décacev, souvenl « a Jvoid » el de Jaçon un peu
avliJicieIIe, des « lâcIes nouveIIes », lvouvev en loules civconslances ᒫ v
conpvis Ies pIus caInes el Ies pIus dépouvvues d'en]eux ᒫ de quoi aI
inenlev I'aclivisne de Ieuvs nenIves, si I'on ne vovail que Ieuv Jonclion
nenenl pevnanenl esl une condilion nécessaive de I'exevcice des Jonc
lions qu'iIs venpIissenl pouv Ieuvs niIilanls el que Ieuv nise en sonneiI
pvovoquevail a levne Ieuv dispavilion en inlevvonpanl Ie JIux de cvaliJi
calions qui Ies Jail exislev.
Une ovcanisalion de nasse veposanl suv Ie niIilanlisne ne peul donc
suIsislev que si eIIe Jonclionne de Jaçon conlinue a un vvlIne assez voi
sin de ceIui qu'iI esl nécessaive d'alleindve dans Ies Iaules
con]oncluves 50. Acceplev que Ie niIilanlisne se vaIenlisse, c'esl inlevvon
pve Ies salisJaclions qui en sonl velivées el visquev a levne de pevdve des
adIévenls. La nécessilé de vecouviv a des niIilanls pouv venpIiv Ies lâ
cIes poIiliques des péviodes de poIilisalion inpIique donc que Ies pavlis
de nasse Jonclionnenl conlinueIIenenl a un vvlIne éIevé.
Mais I'exislence de nécanisnes de noIiIisalion pevnanenle ne doil
pas Iaissev supposev que loules Ies aclivilés pavlisanes sonl lou]ouvs
délevninées pav Ies exicences du lvavaiI poIilique. La pvise en considéval
ion du Jonclionnenenl veIalivenenl aulonone des pavlis inpIique, sans
conlvadiclion avec ce qui vienl d'elve dil, que lous Ies niIilanls ne soienl
pas nécessaivenenl encacés dans Ies aclivilés pvopvenenl poIiliques qui
consliluenl a pveniève vue Ieuv vaison d'elve. A pavliv du nonenl ou Ie
déveIoppenenl d'une ovcanisalion dépend de I'exislence d'un JIux de
cvaliJicalions, on peul concevoiv qu'une pvésence, nene eJJeclive, en
son sein ne s'acconpacne d'aucune pavlicipalion aux lâcIes pvopvenenl
poIiliques. Le Jonclionnenenl veIalivenenl aulonone des pavlis peul, en
eJJel, aIouliv a ce que Ie polenlieI niIilanl dépasse ce qui esl oI]eclive
nenl nécessaive a I'acconpIissenenl des aclivilés pvopvenenl poIiliques
49. Cevlaines secles poIiliques siluées aux navces du cIanp poIilique n'en sonl pouvl
anl pas lvès éIoicnées.
50. A Ia diJJévence des aulves pavlis qui ne sonl véeIIenenl acliJs que dans ces civcons
lances.
149
BanieI Oaxie
el que cevlains adIévenls veçoivenl des vélviIulions en écIance de Ieuv
pvésence sans conlviIuev pouv aulanl aux vésuIlals poIiliques el éIeclo
vaux de Ieuv ovcanisalion.
II ne s'acil pas ici d'aJJivnev que Ies pavlis ne sevvenl que Ies niIi
lanls el de concIuve a Ieuv ineJJicacilé, nais sinpIenenl de venavquev
que Ie Jonclionnenenl des ovcanisalions poIiliques de nasse inpIique
que I'acconpIissenenl de Ieuvs Jonclions exlevnes el Ia véaIisalion de
Ieuvs oI]ecliJs consliluenl un sous-pvoduil du JIux de cvaliJicalions oJ
Jevl aux adIévenls el s'acconpacne pavJois d'un JaiIIe vendenenl poIil
ique el du sous-enpIoi des capacilés niIilanles.
Si, conne Ie nole Leon Epslein, ce lvpe d'ovcanisalion peul pavaIlve
ivvalionneI quand on se pIace du poinl de vue de Ia slvicle eJJicacilé
poIilique51, iI vesle qu'iI conslilue Ia conlvepavlie nécessaive des nécanis
nes donl Ia Iocique lend a vepvoduive el si possiIIe a aucnenlev I'oJJve
des cvaliJicalions pouv Ies niIilanls el que seuIe Ia pvise en considévalion
de ces devnièves peul pevnellve d'en anéIiovev Ie vendenenl.
IdéoIocie pavlisane el occuIlalion des vélviIulions
On conçoil nieux que, conne nous I'avions posé en connençanl,
Ies noIiIes idéoIociques ne puissenl consliluev Ie délevninanl unique de
I'aclion coIIeclive des ovcanisalions poIiliques de nasse.
II esl vvai que Ia pIupavl de Ieuvs nenIves, v conpvis Ies diviceanls,
ne veçoivenl aucune vénunévalion Jinanciève ou nalévieIIe el, dans Ie cas
conlvaive, Jonl vavenenl Jovlune a lvavevs Ieuv aclivilé. Mais ce sevail
lonIev dans I'idéoIocie du niIilanl dévoué el désinlévessé que Ies pavlis
pvopacenl souvenl avec succès, que d'ouIIiev Ies aulves vélviIulions,
d'aulanl nieux cacIées qu'eIIes sonl pIus svnIoIiques, aulovisanl ce
« dévouenenl » el ce « désinlévessenenl ».
La pvise en considévalion de ces vélviIulions ne doil pas cependanl
conduive a Ia vision cvnique des pavlis de nasse Jonclionnanl dans
I'inlével excIusiJ de niIilanls qui cIevcIevaienl consciennenl a naxinis
ev Ies pvoJils velivés de Ieuv aclivilé. Oulve que Ia quele conscienle des
cvaliJicalions esl vave el, a loul Ie noins, vavenenl svslénalique, qu'eIIes
51. Op. cil., pp. 231 el suivanles. Leon Epslein soulienl que, conple lenu des condi
lions nodevnes de Ia concuvvence poIilique, Ies pavlis de cadves |conne Ies pavlis anévi
cains) sonl nieux avnés que Ies pavlis de nasse |conne Ies pavlis ouvvievs euvopéens) qui
doivenl dès Iovs suIiv une « conlacion pav Ia dvoile » el se vappvocIev des pvenievs.
Cependanl, Jaule d'anaIvsev Ies nécanisnes véeIs du Jonclionnenenl des pavlis de
nasse, Leon Epslein ne peul voiv que celle « ivvalionaIilé » esl une condilion nécessaive
de Ieuv exislence el que celle « conlacion pav Ia dvoile » devienl dès Iovs peu pvoIaIIe.
150
Les
vélviIulions du niIilanlisne
sonl pIus souvenl oIlenues que vecIevcIées, c'esl dans Ia Iocique des
Iuls de I'ovcanisalion que s'opève Ia vénunévalion des sevvices vendus.
C'esl en cIevcIanl a elve Ies pIus eJJicaces pouv Ia véaIisalion de Ieuvs
idéaux que Ies niIilanls veçoivenl Ies conlvepavlies oI]eclives de Ieuv ac
livilé. C'esl en se vouIanl des « niIilanls vincl-qualve Ieuves suv vincl-
qualve », en se donnanl lolaIenenl a ce qui conslilue Ie Iul de Ieuv vie
que Ies pIus acliJs épvouvenl Ies cvandes salisJaclions que pvocuve Ie sen
linenl d'elve « un avlisan de I'Iisloive » el d'appavleniv a un cvoupe
conIallanl pouv des oI]ecliJs noIIes el désinlévessés. C'esl enJin pavce
qu'aux veux de Ieuvs canavades conne aux Ieuvs, iIs sonl Ies pIus eJJi
caces el Ies pIus dévoués que cevlains se voienl conJiev un posle de pev
nanenl ou une vesponsaIiIilé. Ouand Iien nene cIevcIevaienl-iIs con
sciennenl a aucnenlev Ies cvaliJicalions Iiées a Ieuv aclivilé, Ieuv con
povlenenl sevail vapidenenl pevçu conne « cavviévisle » pav Ieuvs con
pacnons pIus allacIés aux idéaux pvocIanés de I'ovcanisalion, el Ieuv
pvo]el s'en lvouvevail du nene coup vuiné.
En enpecIanl Ies adIévenls de pvendve conscience des inlévels qui
sonl au Jondenenl de Ieuv désinlévessenenl, Ie senlinenl de déJendve
une cause occuIle donc Ies nécanisnes d'écIance suv IesqueIs vepose
I'exislence des pavlis de nasse el conlviIue ainsi au Jonclionnenenl de
ces nécanisnes.
C'esl pavce qu'iIs pavlicipenl a Ia vie de Ieuv ovcanisalion sans pou
voiv avouev ni s'avouev Ies vélviIulions qu'iIs en velivenl que Ies niIilanls
vivenl Ieuv adIésion el Ieuv aclion conne un encacenenl poIilique
désinlévessé el c'esl en ce sens pvécis que Ies noIiIes poIiliques peuvenl
elve lenus pouv un Jacleuv du niIilanlisne.
FIus I'exislence d'un pavli dépend des cvaliJicalions oJJevles a ses
nenIves, pIus Ie pvoIIène de Ieuv occuIlalion se lvouve dès Iovs posé el
pIus I'idéoIocie qui déJinil « Ia cause » du pavli ]oueva un vôIe délevni
nanl dans son Jonclionnenenl.
CovvéIalivenenl, pIus une ovcanisalion allacIe de I'inpovlance a ses
oI]ecliJs doclvinaux, noins Ies veIalions oI]eclives qui Iienl I'aclivilé
dans Ie pavli a sa vélviIulion sevonl pevçues conne leIIes. Be nene,
pIus I'encacenenl seva inlense, pIus Jovle seva I'idenliJicalion aux Iuls
de I'ovcanisalion el pIus cvande seva Ia pvoIaIiIilé que I'aclivilé pavlisa
ne soil vécue dans Ia Iocique de Ia déJense de Ia « cause » 52.
52. La Jovce avec IaqueIIe Ies pavlis véussissenl a Jaive acceplev Ieuv pvopve idéoIocie
d'inslilulion esl d'aiIIeuvs leIIe que celle devniève s'inpose pavJois en deIovs de Ieuvs
vancs.
Ainsi, Iovsque des niIilanls Javovisenl Ia noninalion d'un des Ieuvs a un posle queI
conque pouv « venJovcev I'inpIanlalion du pavli » el Iovsque Ieuvs advevsaives v voienl une
lenlalive de novaulace, Ies deux conceplions Jonl coupIe el onl loules Ies deux pouv vésuI
lal d'enpecIev Ia pevceplion de I'oIlenlion du posle en eIIe-nene.
151
BanieI Oaxie
Les nécanisnes d'occuIlalion des inlévels oI]ecliJs que Ies adIévenls
onl dans Ieuv ovcanisalion vésuIlenl donc de I'idenliJicalion nene aux
Iuls de I'ovcanisalion53. AIovs que Ie niIilanlisne s'anaIvse oI]eclive
nenl conne une conlvepavlie des cvaliJicalions oJJevles pav Ie pavli, Ies
avanlaces que Ies adIévenls oIliennenl a lvavevs Iui ᒫ Iovsqu'iIs lvou
venl pav exenpIe un enpIoi ou un Iocenenl ᒫ el donl iIs pavIenl sou
venl suv Ie lon de Ia pIaisanlevie, n'en sonl a Ieuvs veux qu'un sous-
pvoduil connode nais nuIIenenl vecIevcIé. Mene pouv ceux qui se
vécIanenl du navxisne, Ies cIoses, dans ce donaine, sonl pIacées Ia lele
en Ias.
Si un cadve d'enlvepvise peul consciennenl ovienlev son aclivilé en
Jonclion de ses inlévels de cavviève, iI esl Ieaucoup pIus douleux que Ies
niIilanls cIevcIenl de Ia nene naniève a oplinaIisev Ieuv pvocvession
dans Ia IiévavcIie. A I'inslav des EcIises, I'aclivilé pavlisane esl lou]ouvs
peu ou pvou vécue a lvavevs Ies noIiIes acceplaIIes pouv I'inslilulion.
L'idée nene d'une cavviève esl d'aiIIeuvs expIicilenenl veJusée dans Ia
pIupavl des cas, el Ies niIilanls oI]eclenl souvenl qu'iIs ne vecIevcIenl
pas des avanlaces nais qu'iIs essavenl d'elve Ies neiIIeuvs pvopacandisles
de Ieuv pavli.
L'ascension des diviceanls esl lou]ouvs pvésenlée conne vésuIlanl des
cIoix opévés pav « I'ovcanisalion » auxqueIs I'inlévessé Iui-nene s'esl
lou]ouvs lenu élvancev. Les pavlis donnenl ainsi I'inace d'une lva]ecloive
conlinue el aulonalique, d'une sovle de nevilocvalic acconpIie séIe
clionnanl Ies neiIIeuvs pouv cIaque posle sans que pevsonne ne se povle
]anais candidal.
Be Ia nene naniève, Ia Iulle pouv I'appvopvialion des cvaliJicalions
seva Ie pIus souvenl velvaduile el vécue dans Ia Iocique de I'ovcanisalion.
Conne au sein des inslilulions eccIésiasliques ou Ies conJIils de pouvoiv
appavaissenl cénévaIenenl conne des conJIils lIéoIociques, Ia Iulle pouv
Ies posles au sein des pavlis pvend Ia Jovne d'opposilions idéoIociques el
esl pevçue conne leIIe pav Ies adIévenls nene si sa sicniJicalion oI]ecli
ve peul appavaIlve dans cevlaines civconslances 54 ou a ceux qui n'onl pas
Ies nenes inlévels a celle occuIlalion. C'esl lou]ouvs dans I'inlével du
pavli que Ies Iulles pouv Ie pouvoiv sonl décIencIées el c'esl suv Ie neiI
Ieuv noven de véaIisev ses idéaux que Ies advevsaives s'aJJvonlenl.
Si I'idéoIocie des pavlis Ieuv pevnel loul a Ia Jois de se consliluev une
cIienlèIe donl eIIe expvine Ies inlévels el de se dénavquev des concuvvenls
53. L'occuIlalion des nécanisnes de vélviIulion du niIilanlisne dépend donc du
decvé auqueI I'idéoIocie du pavli esl naIlvisée pav Ies adIévenls. Les pIus dépouvvus de
conpélence poIilique onl ainsi loules Ies cIances de Ies dévoiIev pavlieIIenenl.
54. Conne pav exenpIe dans Ies silualions de cvise ou dans Ies pavlis pouv IesqueIs Ie
vôIe de I'idéoIocie esl noins pvecnanl.
152
Les vélviIulions du niIilanlisne
dans Ia Iulle pouv Ie pouvoiv poIilique, eIIe venpIil encove des Joncl
ions... idéoIociques pouv Ieuvs nenIves puisque ces devnievs lvouvenl
dans I'allacIenenl qu'iIs Iui naniJeslenl Ie noven oI]ecliJ d'occuIlev Ies
avanlaces qu'iIs s'appvopvienl a lvavevs Ieuv aclion poIilique.
Si Ies cavaclévisliques des pavlis de nasse sonl Iien connues depuis
I'ouvvace de Mauvice Buvevcev, eIIes onl élé Ieaucoup pIus souvenl
décviles qu'expIiquées, cIacune de Ieuv pavlicuIavilé avanl élé anaIvsée
sépavénenl sans elve Iociquenenl veIiée aux aulves.
Ov, iI senIIe Iien que Ia pvise en considévalion des nécanisnes de
vélviIulion conlviIue a Ia conpvéIension des Iois d'ovcanisalion el de
Jonclionnenenl des pavlis de nasse. EIIe donne en eJJel Ia possiIiIilé
d'expIiquev de nonIveuses cavaclévisliques novpIoIociques de ces pavlis
conne Ieuv Jovle avlicuIalion, Ieuv slvicle IiévavcIie, Ia JaiIIe dinension
de Ieuvs unilés de Iase, I'inpovlance qu'iIs allacIenl a I'idéoIocie, Ieuv
Ionocénéilé, Ieuv discipIine el Ia doninalion du pavli suv Ies pavIenenl
aives puisque lous ces éIénenls se vévèIenl nécessaives au Jonclionne
nenl des nécanisnes de vélviIulion.
A I'invevse, Ia pIupavl des cavaclévisliques des pavlis de cadves peu
venl se déduive de Ia possiIiIilé de vecouviv a des acenls Jinancièvenenl
vénunévés qui dispense ces pavlis de vecvulev el de véconpensev de nonI
veux niIilanls.
L'anaIvse des nécanisnes de vélviIulion écIaive écaIenenl Ia cvéalion
des pavlis, I'inslaIiIilé de I'adIésion, I'inécaIilé du niIilanlisne el Ia Io
cique oI]eclive des scissions ou de Ia conslilulion des lendances. II ne
s'acil pas de pvélendve expIiquev Ies pavlis poIiliques pav une cause uni
que el de niev I'exislence de Jacleuvs sociaux, cuIluveIs, nalionaux ou
Iisloviques.
Les anaIvses que I'on vienl de Iive n'épuisenl pas davanlace Ia divevs
ilé des ovcanisalions poIiliques nais se pvoposenl sinpIenenl de déca
cev queIques éIénenls connuns el de souIicnev cevlaines diJJévences s
icniJicalives. La nécessilé d'isoIev Ies nécanisnes inlevnes de Jonclionne
nenl pouv lenlev de Ies inlevpvélev ne doil pas conduive non pIus a Ia
conceplion de pavlis louvnanl suv eux-nenes sans suIiv d'inJIuence ex
levne. Aulvenenl dil, I'aulononisalion nélIodoIocique des lecIniques
de vélviIulion n'inpIique nuIIenenl que I'on soulienne Ia lIèse d'une
aulononie aIsoIue des pavlis. EIIe pevnel sinpIenenl de décacev Ies
nécanisnes d'un Jonclionnenenl veIalivenenl aulonone pav I'i
nlevnédiaive desqueIs s'exevce I'inJIuence des Jacleuvs exlevnes el d'isoIev
un éIénenl d'expIicalion pavni d'aulves.
153
BanieI Oaxie
L'ensenIIe des cvaliJicalions oJJevles pav Ies pavlis de nasse appav
aIl, en oulve, conne Ie noven pav IequeI Ies ovcanisalions s'advessanl
aux cvoupes sociaux cuIluveIIenenl déJavovisés lenlenl de suvnonlev Ie
coûl ovcanisalionneI auqueI eIIes sonl conJvonlées.
Bevanl vecvulev des acenls sociaux JaiIIenenl poIilisés el naI
pvépavés inleIIeclueIIenenl a naIlvisev une idéoIocie poIilique conpIexe,
iIs Jonclionnenl pavce que, pvécisénenl, Ies noIiIes idéoIociques ne sonl
pas Ies Jacleuvs délevninanls de I'adIésion el de Ia pavlicipalion aux ac
livilés pavlisanes el qu'iIs sonl en nesuve d'oJJviv des vélviIulions d'une
aulve naluve.
IIs Jouvnissenl ainsi des avanlaces non coIIecliJs auxqueIs Ieuvs nenI
ves sonl suscepliIIes d'accovdev du pvix el peuvenl s'allacIev des
adIévenls dolés d'une JaiIIe conpélence poIilique, Jovnev cevlains d'en
lve eux el Jinancev cvâce aux colisalions I'aclivilé poIilique pvoJessionn
eIIe des diviceanls.
L'anaIvse des vélviIulions du niIilanlisne appovle ainsi une conlvi
Iulion a Ia conpvéIension des pvocessus pav IesqueIs Ies cvoupes sociaux
déJavovisés cvéenl Ieuvs pvopves ovcanisalions el des condilions dans Ie
squeIIes ces devnièves sonl anenées a pvendve en cIavce Ia déJense de
Ieuvs inlévels. Si Ia voIonlé de venJovcev Ieuvs novens ou de sacviJiev a Ia
dénocvalie peul conduive des Ionnes poIiliques issus des cvoupes doni
nanl a vecouviv aux lecIniques de I'ovcanisalion de nasse, iI vesle que,
disposanl d'aulves vessouvces, iIs n'v vevvonl qu'un inslvunenl accessoive
el pvéJévevonl Ies pavlis de cadves ou de palvonace.
A I'invevse, Ies pavlis de nasse appavaissenl Iien conne Ia soIulion
lvouvée pav un pevsonneI poIilique d'ovicine sociaIe pIus Iasse pouv
accédev au pouvoiv. Bevanl vecvulev des niIilanls sans pouvoiv Ies vélv
iIuev Jinancièvenenl ou pav Ie noven du palvonace, ces pavlis onl aIovs
déveIoppé un ensenIIe de vénunévalions oI]eclives pevnellanl de Ies al
lacIev a I'ovcanisalion.
Au-deIa des lvpoIocies aIslvailes cénévaIenenl avancées, Ies lvpes de
pavli s'anaIvsenl ainsi conne Ia véponse appovlée pav des Ionnes poIi
liques au pvoIIène de Ia conquele du pouvoiv en Jonclion des vessouvces
donl iIs disposenl el de Ia conJicuvalion du vappovl des Jovces a
I'inlévieuv du cIanp poIilique.