Vous êtes sur la page 1sur 15

Fonctionnement de la distribution d'un

moteur

La distribution, tout le monde connait de près ou de loin, car tout automobiliste a un jour été
potentiellement confronté au changement du kit de distribution. Sauf bien sûr pour ceux qui
ont un moteur à chaîne ou même à pignons (voir plus bas pour les explications).
Mais à quoi peut bien servir cette chose qui coute si chère à remplacer (entre 300 et 500 euros
selon les autos) ?

La distribution "distribue" les mouvements internes au


moteur
On aurait pu aussi l'appeler "synchronisation" au lieu de "distribution" car elle synchronise le
mouvement du vilebrequin à celui de l'arbre à cames (mais aussi la pompe à injection quand il
y en a une). Comme je sais que beaucoup d'entre vous ont des notions très succinctes d'un
moteur, je vous mets un schéma qui permettra à votre cerveau de clarifier les choses, car au
final il n'y a rien de bien sorcier.
On peut donc dire aussi qu'elle distribue le rythme à différents éléments du moteur.
1 : Arbre à cames
2 : Chaine de distribution (ou courroie)
3 : Vilebrequin
Voici un moteur qui met en évidence les éléments qui nous intéressent. Il s'agit ici d'une
chaine de distribution (en bleu) qui n'est pas à confondre avec la courroie accessoire que
j'ai mise en vert. La chaine est reliée à l'arbre à cames (orange) et le vilebrequin (rouge).
L'arbre à cames fait bouger les soupapes (jaune) et le vilebrequin anime les bielles/pistons
(que j'ai laissé en gris). Vous noterez ici qu'il s'agit d'une moteur avec deux arbres à cames
même si il n'y en a qu'un seul qui est visible (l'autre a disparu car il empêchait de voir
l'intérieur du moteur, il s'agit en effet ici d'une découpe).

Emplacement ?
L'emplacement de la distribution dépend avant tout de la structure de votre auto. Une voiture
populaire aura un moteur placé transversalement et aura donc sa distribution à l'avant droit du
compartiment moteur (si je me place au niveau du conducteur). Sur une voiture de luxe à
moteur longitudinal, elle sera soit devant (parfait pour le mécanicien) soit dernière (là c'est
très embêtant, il faut tomber le moteur pour la changer ...). Sur Une Golf vous aurez la
distribution à droite, sur une Mercedes Classe C elle sera devant et pour une Série 1 elle se
situera derrière (c'est probablement pour cela qu'ils ont opté pour une chaine, il était
inconcevable de faire tomber le moteur régulièrement pour changer la courroie).
La distribution est évidemment caractérisée par la zone orange, le rectangle bleu incarnant le
moteur.

Courroie accessoires, quelle différence ?


Dans le moteur on pourrait presque dire qu'il y a deux distributions ! En effet, il y a celle que
nous parlons depuis le début, qui synchronise des éléments vitaux du moteur. Mais il y a aussi
un autre mécanisme du même acabit situé juste à coté de votre distribution, il s'agit de la
courroie accessoire qui fonctionne aussi avec des galets et des poulies. D'ailleurs, un débutant
ne verrait pas grande différences entre la distribution du moteur et celle des accessoires.
Donc, il est à noter que le vilebrequin entraine aussi une poulie Damper qui elle même
entraine la courroie accessoire. Les accessoires sont l'alternateur ("fournisseur officiel" de
l'électricité de votre voiture ! Dont la batterie se "nourrit"), la direction assistée et
climatisation. En revanche, la pompe à eau reste entrainée par la courroie de distribution, pas
la courroie accessoire.
Un amateur peut vite confondre la courroie accessoire avec la distribution. Pour les
reconnaître : la distribution est crantée, celle de l'accessoire ne l'est pas comme vous pouvez le
voir. De plus, elle n'est pas très protégée et reste visible d'un simple coup d'oeil dans le
compartiment moteur. La distribution est protégée (donc cachée) car elle est vitale.

EIl s'agit ici de la distribution contrairement à l'image précédente, on la voit très bien car il
s'agit d'une Audi A4 à moteur longitudinal (donc très bien placée pour son entretien)
Voici le 3 cylindres Ecoboost de Ford (la star du downsizing)
1 : c'est la poulie Damper qui accueille normalement la courroie accessoire car ici elle a été
retirée
2 : c'est la courroie de distribution, elle est crantée
3 : galet tendeur qui sert à tendre justement ...

Casse de la courroie = casse moteur, ou pas ...


Généralement, la casse de la courroie de distribution mènera directement votre moteur au
cimetière. Pourquoi ? Car la désynchronisation de l'arbre à cames et du vilebrequin
provoquera des chocs entre les soupapes et les pistons. Car ces deux là, lors de leurs
mouvements, passent au même endroit mais pas au même moment grâce à la distribution qui
coordonne l'ensemble. Et dès qu'ils s'entrechoquent c'est le chaos dans le bloc moteur.
Attention cependant, certains moteurs sont conçus de telle manière que les soupapes et
cylindres ne peuvent se croiser, ce qui permet de garder son moteur en état de marcha malgré
la rupture de la courroie. Mais ces moteurs restent rares.

1 : si les soupapes et pistons se rencontrent c'est la fin assurée ...

Courroie OU chaine ?
Certains moteurs n'utilisent pas de courroie pour la distribution mais une chaîne (d'autres les
deux en même temps ... Une courroie + une chaine qui synchronise deux arbres à cames).
L'avantage de cette dernière est qu'elle n'a pas besoin d'être changée avant au moins 300 à 400
000 km (sauf soucis évidemment). Vous effectuerez donc des économies même si cela ne sera
pas non plus flagrant. En effet, une courroie de distribution se change tous les 60 000 à 200
000 km selon les préconisations, pas de quoi vous ruiner ... Malgré tout, la chaine est toujours
appréciée des conducteurs car elle est aussi plus rassurante sur sa résistance.  Mais n'y voyez
pas là de solution miracle, une chaîne peut avoir des soucis et beaucoup de moteurs en ont fait
les frais (BMW/PSA principalement).

A changer tous les combien de temps ?


Les préconisations constructeurs étaient habituellement vers les 100 000 km, mais avec la
meilleure résistance des courroies actuelles, on arrive désormais à 160 000 km. L'intérêt de la
chaine est donc de moins en moins justifié.

Les types de distributions existants


Système à chaîne

C'est donc une chaîne qui synchronise le tout. Hélas, si elle ne nécessite pas d'entretien, elle
n'est pas infaillible. De plus, elle est plus énergivore qu'une courroie car son poids est plus
élevé (cela impacte un peu la consommation).
Système à courroie
Moins résistante, elle doit être changée régulièrement (le fait qu'il n'y ait qu'un seul cylindre
sur l'image n'a pas d'importance sur la logique de fonctionnement). Son avantage est d'être
très légère (consommation réduite) et le fait qu'elle doive être remplacée impose un minimum
de contrôle (ce qui est plutôt bien vu l'importance de l'organe. Avec une chaîne, on a tendance
à être laxiste).
Distribution à pignons / engrenages
La distribution à pignon risque de disparaitre car ces derniers sont assez lourds. De ce fait, il
faut plus d'énergie, et donc de carburant, pour faire tourner le moteur ...
Remplacement du kit = changement de la pompe à eau
Même si votre pompe à eau ne présente pas de soucis, il est quasi systématique de la
remplacer au moment de l'installation d'un nouveau kit de distribution.
Pourquoi ? Car il faut profiter de la situation qui permet d'accéder facilement à la pompe qui
ne coute en plus pas très chère. En gros on fait d'une pierre deux coups. Car quand la pompe à
eau rend l'âme, il faut faire quasiment le même travail (car la pompe à eau est prise avec celle
de la courroie de distribution) que pour remplacer le kit de distribution. La main d'oeuvre
devient alors disproportionner par rapport au prix de la pompe à eau, un peu comme avec un
joint de culasse. Donc quand vous faites faire le kit de distribution pensez à changer par la
même occasion cette fameuse pompe. Tout bon mécano vous le rappellera.
Voici la pompe à eau. Vous remarquerez les crans destinés à accueillir la courroie.

Tutoriel : changer le kit soi-même


Merci à ce sympathique mécanicien d'avoir pris le temps de faire cette vidéo sur Youtube !

Vous aimerez peut-être aussi