Vous êtes sur la page 1sur 4

Exercice 4 : Ecoulement dans une canalisation d’une maison

On considère l'écoulement dans une canalisation dont le débit est Q = 1 l/s.


Une conduite verticale de longueur L1 = 1 m de diamètre D1 = 4 cm se prolonge en une conduite de
longueur L2 = 2 m et de diamètre D2 = 2 cm, La rugosité absolue des conduites est ε = 0,4 mm.
Un coude dont le coefficient de perte de charge singulière est K 3 = 1,5 le relie à une conduite horizontale
de longueur L3 = 3 m et de même diamètre et de même rugosité, à cette conduite on raccorde une valve
dont le coefficient de perte de charge singulière est K 5 = 10 . On considère, que la pression en 𝑀6 est
atmosphérique.
La pression atmosphérique patm : 1,01325 × 105 N/m2
La densité de l’eau ρ =1000 Kg/m3
La viscosité cinématique γ = 10 −6 𝑚2 /𝑠
L’Accélération de la pesanteur g = 9,8 m/s 2

1- Calculer les vitesses de l’écoulement 𝑉1 , 𝑉2 , 𝑉3 , 𝑉4 , 𝑉5 𝑒𝑡 𝑉6 en 𝑀1 , 𝑀2 , 𝑀3 ,𝑀4 , 𝑀5 𝑒𝑡 𝑀6


2- Recenser les pertes de charge dans ce réseau.
3- Calculer ces pertes de charge et déduire la perte de charge totale ∆𝐻
4- Calculer la pression en 𝑀1

Appliquons le théorème de Bernoulli généralisé entre 1 et 6, les pertes de charges singulières et


les pertes de charge linéaire :
Ht (1) − Ht (6) = ∆ℎ
2
P1 V1 Patm V2 2
Z1 + + − Z6 − − = hf1 + hf2 + hf3 + hs1 + hs2 + hs3
ρg 2g ρg 2g
∆ℎ = 12,52 𝑚

P1 Patm V2 2 V1 2
= Z6 − Z1 + + − + ∆ℎ = 3 𝑚 + 0,5 + 10,2 𝑚 + 12,52 = 26,2𝑚
ρg ρg 2g 2g
L’auteur trouve :

I. AL KORACHI
UEMF, EEGC
P1
= 22,5
ρg

Solution :
1- Calcul Des vitesses de l’écoulement 𝑉1 , 𝑉2 , 𝑉3 , 𝑉4 , 𝑉5 𝑒𝑡 𝑉6 en 𝑀1 , 𝑀2 , 𝑀3 , 𝑀4 ,𝑀5 𝑒𝑡 𝑀6
Vitesse en 𝑉1 en 𝑀1
Le débit de l’écoulement 𝑄 = 1 𝑙/𝑠, Alors la vitesse 𝑉1 de l’écoulement est :
𝑄 1 𝑙/𝑠
𝑉1 = 2 = 2 = 0,79 𝑚/𝑠
D1 π( 4 𝑐𝑚 ⁄2)
π( ⁄ ) 2
Vitesse en 𝑉2 en 𝑀2: Rétrécissement (réduction) du diamètre.
Le débit de l’écoulement 𝑄 = 1 𝑙/𝑠, Alors la vitesse 𝑉2 de l’écoulement est :
𝑄 1 𝑙/𝑠
𝑉2 = 2= 2 = 3,18 𝑚/𝑠
D2 π (2 𝑐𝑚 ⁄ )
π ( ⁄2) 2
Vitesse en 𝑉3 en 𝑀3 : Le diamètre est constant :
𝑉3 = 𝑉2 = 3,18 𝑚/𝑠
Vitesse en 𝑉4 en 𝑀4 : La présence du coude ne change pas la vitesse car le diamètre est
constant :
𝑉4 = 𝑉3 = 3,18 𝑚/𝑠
Vitesse en 𝑉5 en 𝑀5 : Le diamètre est constant :
𝑉5 = 𝑉4 = 3,18 𝑚/𝑠
Vitesse en 𝑉6 en 𝑀6 : La présence de valve (Robinet) ne change pas la vitesse car le diamètre
est constant. La valve est un appareil de régulation du débit, valve ouverte donc débit fort,
valve semi-ouverte donc débit moins fort.
𝑉6 = 𝑉6 = 3,18 𝑚/𝑠
𝑉 𝑉

Valve, Robinet
Le mécanisme de valve peut être vu comme un rétrécissement brusque accompagné d’élargissement
brusque. La vitesse ne change pas entre l’amont et l’aval de valve.

2- Recensement des pertes de charge dans ce réseau.


Entre 𝑀1 , 𝑀2 : Perte de charge linéaire hf1
L1 V1 2
hf1 = f1
2gD1

I. AL KORACHI
UEMF, EEGC
L1 V1 2
hf1 = f1
2gD1
ε = 0,4 mm
𝜀0,4 𝑚𝑚
𝜀𝑟 = = = 0,01
D1 4 𝑐𝑚
V1 . D1 0,79 𝑚/𝑠 × 4 𝑐𝑚
𝑅𝑒1 = = = 3,4 104
γ 10−6 𝑚2 /𝑠
f1 = 0,04
1 m × (0,79 𝑚/𝑠)2
hf1 = 0,04 = 0,032 𝑚
2 × 9,8 m/s2 × 0,04 m
Entre 𝑀2 ,𝑀3 : Perte de charge linéaire hf2

L2 V2 2
hf2 = f2
2gD2
ε = 0,4 mm
𝜀0,4 𝑚𝑚
𝜀𝑟 = = = 0,02
D2 2 𝑐𝑚
V2 . D2 3,18 𝑚/𝑠 × 2 𝑐𝑚
𝑅𝑒2 = = = 6,38 104
γ 10−6 𝑚2 /𝑠
f2 = 0,05
2 m × (3,18 𝑚/𝑠)2
hf2 = 0,05 = 2,57 𝑚
2 × 9,8 m/s2 × 0,02 m
Entre 𝑀4 ,𝑀5 : Perte de charge linéaire hf3
L V2
hf3 = f3 3 2
2gD2
ε = 0,4 mm
𝜀 0,4 𝑚𝑚
𝜀𝑟 = = = 0,02
D2 2 𝑐𝑚

V2 . D2 3,18 𝑚/𝑠 × 2 𝑐𝑚
𝑅𝑒3 = = = 6,38 104
γ 10−6 𝑚2 /𝑠
f2 = 0,05
3 m × (3,18 𝑚/𝑠)2
hf3 = 0,05 = 3,86 𝑚
2 × 9,8 m/s2 × 0,02 m

En 𝑀2: perte de charge singulière hs1 : Rétrécissement (réduction) du diamètre :


V2 2 D2 2 2 𝑐𝑚 2
hs1 = K1 avce K1 = 0,5 (1 − ( ) ) = K 1 = 0,5 (1 − ( ) ) = 0,375
2g D1 4 𝑐𝑚

(3,18 𝑚/𝑠)2
hs1 = 0,375 = 0,19 𝑚
2 × 9,8 m/s2
Entre 𝑀3 ,𝑀4 : perte de charge singulière hs3 : La présence d’un coude de 900 arrondi
V2
hs3 = K 3 2 avec K3 = 1,5
2g

I. AL KORACHI
UEMF, EEGC
(3,18 𝑚/𝑠)2
hs1 = 1,5 = 0,77 𝑚
2 × 9,8 m/s2
Entre 𝑀5 ,𝑀6 : perte de charge singulière hs5 : Présence de valve :
V2 2
hs5 = K 5 avec K5 = 10
2g
(3,18 𝑚/𝑠)2
hs5 = 10 = 5,1 𝑚
2 × 9,8 m/s2
Appliquons le théorème de Bernoulli généralisé entre 1 et 6, les pertes de charges singulières et
les pertes de charge linéaire :
Ht (1) − Ht (6) = ∆ℎ
2
P1 V1 Patm V2 2
Z1 + + − Z6 − − = hf1 + hf2 + hf3 + hs1 + hs2 + hs3
ρg 2g ρg 2g
∆ℎ = 12,52 𝑚

P1 Patm V2 2 V1 2
= Z6 − Z1 + + − + ∆ℎ = 3 𝑚 + 0,5 + 10,2 𝑚 + 12,52
ρg ρg 2g 2g

I. AL KORACHI
UEMF, EEGC

Vous aimerez peut-être aussi