Vous êtes sur la page 1sur 15

Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014

QUANTITÉ DE MOUVEMENT ET COLLISIONS : CORRECTIONS

Exercices prioritaires :

Exercice n° 1
Vrai-Faux ?

1. Lors d’un choc inélastique ni l’énergie ni la quantité de mouvement ne sont conservées.

Faux : l’énergie n’est pas conservée (inélastique) mais la quantité de mouvement oui
(système isolé).

2. Lors du choc élastique d’une balle indéformable tombant verticalement sur la surface de
la terre (supposée aussi indéformable) la quantité de mouvement totale n’est pas conser-
vée sinon la terre serait légèrement déviée.

Faux : Si on considère le système Terre+Balle sa quantité de mouvement se conserve.


La terre change de vitesse après le choc mais ce changement est infime.
En supposant un choc frontal avec la terre de masse M à l’arrêt (V = 0) et la balle de
masse m = 300g et de vitesse v on obtient :

m−M 2m
v0 = v ' −v et V0= v ' 10−25 v
m+M m+M

3. Roulons sous la pluie : un wagonnet roule sans frottement à l’horizontale, sous la pluie,
de sorte qu’il se remplit d’eau au fur et à mesure qu’il avance.
Sa vitesse : Sa quantité de mouvement : Son énergie :
(a) augmente (a) augmente (a) augmente
(b) diminue (b) diminue (b) diminue
(c) ne change pas (c) ne change pas (c) ne change pas

d #»
p #» Ne change pas : Diminue : l’énergie du
Diminue : dt = 0 (pas
de forces). Comme la le wagonnet n’est soumis à au- wagonnet est p 2 /2m.
masse augmente la vi- cune force extérieure donc le PFD Comme m augmente,
d #»
p #»
tesse va diminuer. nous dit que dt = 0 . l’énergie diminue.

UJF L1 1 TD Phy 12a/12b


Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014

Exercice n° 2
Couple de patineurs ?

Un couple de patineurs est initialement immobile sur la glace. Se repoussant avec leurs mains,
la femme communique à son partenaire une vitesse de 10 km/h sur la glace. La femme a une
masse m = 52 kg et l’homme une masse m 0 = 68 kg.
1. Quel est le mouvement du centre de masse du couple ?

àt=0
homme - m' = 68 kg femme - m = 52 kg
o i x
V' V
àt>0
V = 10 km/h

Le couple de patineurs n'étant soumis à aucune force externe, leur centre de masse - observé
dans un repère lié à la glace ( (0,x) ) - reste immobile avant et après que la femme ait
repoussé son partenaire, car : V = 10 km/h
&

& & & & o
m + m' *G ¦ Fi ext 0 , donc VG = Cte = 0 , du fait que VG = 0 à t = 0.
Le couple de patineurs n'étant
i soumis à aucune force externe, leur centre de masse - observé
dans un repère lié à la glace ( (0,x) ) - reste immobile &avant et après que la femme ait
Pour les son
repoussé mêmes raisons,car
partenaire, la quantité
: de mouvement totale ( P ) du couple doit rester constante
au cours
2. Calculer du tempsde- ce
la vitesse la qui
femmeimplique queglace
sur la : et la vitesse à laquelle l’homme voit sa parte-
&
&

& & & && &&
& o
m
P +
naire s’éloigner. t>m'0 *=G m'¦V'+m ext = P t = 0 = 0G, ce qui, projeté sur l'axe (0,x),
Fi V 0 , donc V = Cte = 0 , du fait que VG = 0donne à t = :0.
i
m' 68 &
Pour les  m' V'+mV
mêmes , soit
= 0 la
raisons, quantité V' = ˜104 /totale
: V = de mouvement 3600 m/s
( P )=du
3,63 m/s ou
couple 13,1rester
doit .
km/hconstante
m 52
au cours du temps - ce qui implique que :
& & & & &
P t > 0 = m' V'+mV = P t = 0 = 0 , ce qui, projeté sur l'axe (0,x), donne :
m' 68
 m' V'+mV = 0 , soit : V = V' = ˜104 / 3600 m/s = 3,63 m/s ou 13,1 km/h .
m 52
L'homme voit sa partenaire s'éloigner à une vitesse : V +V' = 23,1 km/h .

Exercice n° 3
Billard à une bande ?

Les boules A et B d’un billard sont disposées comme sur la figure. On veut percuter la boule B
avec la boule A, via un rebond sur la bande.

UJF L1 2 TD Phy 12a/12b


Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014

1. En supposant le choc élastique, trouver la posi-


tion du rebond de la boule A sur la bande pour
que celle ci entre en collision avec la boule B.
2. Sachant qu’on considérera la bande comme un
solide indéformable de masse infinie, que peut-
on dire de l’énergie de la boule avant et après le
choc ?
3. Que peut-on dire des changement de quantités de mouvement selon (x) et selon (y) ?

i Lors du choc sur la bande les forces sont exclusivement perpendiculaires à celle-ci.

Cet exercice est mal posé : pour répondre à la première question on utilise les principes
B
démontrés aux questions 2 et 3.

2 La bande étant immobile, indéformable et infiniment lourde elle a donc une énergie ci-
nétique qui ne peut varier. Donc la conservation de l’énergie cinétique au cours du
choc (élastique) nous assure que l’énergie cinétique de la boule se conserve. Le mo-
dule de la vitesse de la boule est donc conservé : ⇒ v i = v r
3 En considérant le système constitué de la boule seule : ce système subit une variation
de quantité de mouvement à l’instant du choc car c’est le seul moment où une force
extérieure (réaction de la bande) au système est présente. Cette force étant perpendi-
culaire à la bande on peut donc dire que la quantité de mouvement sur l’axe Ox est
conservée : mv i x = mv r x ⇒ v i x = v r x . La conservation de l’énergie cinétique nous
permet donc de dire que |v i y | = |v r y |. Sur l’axe 0y on a en revanche au moment du
choc dv y /dt = R (R étant la force exercée par la bande au moment de l’impact) ce qui
impose que v r y et v i y soient de signes opposés. On a donc au final :

vi x = vr x et v i y = −v r y

1 D’après ce qui précède on a θi = −θr . En choisissant l’origine du repère tel que A = (0, h 1 )
et B = (d , h 2 ) nous définirons le point d’impact I = (x I , 0). On a :

xI xI − d h1
tan(θi ) = et tan(θr ) = ⇒ xI = d
h1 h2 h1 + h2

Exercice n° 4
Ralentissement d’atomes par des photons ??

Les forces exercées par la lumière sur la matière peuvent se comprendre de façon assez simple

UJF L1 3 TD Phy 12a/12b


Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014

en termes de photons et d’atomes. Un photon est une particule possédant une énergie E ph = hν
et une quantité de mouvement p ph = hν/c = h/λ, avec h = 6, 63 × 10−34 la constante de Planck,
ν la fréquence de l’onde électromagnétique, λ la longueur d’onde et c la vitesse de la lumière
dans le vide. Quand un atome absorbe (ou émet un photon), ce dernier disparaît (ou apparaît),
mais l’énergie et la quantité de mouvement totale sont conservées.
1. On considère un jet d’atomes, se déplaçant de gauche à droite à la vitesse initiale v 0 :
de combien la quantité de mouvement de chaque atome varie-t-elle lorsqu’il absorbe
un photon se propageant en sens opposé ? (faire un schéma représentant la situation
avant/après)

avant après
 

mv0  ‐h/c  mv’0 = mv0‐h/c 

La conservation de la quantité de mouvement nous dit : mv 00 = mv 0 − hν/c

2. Du fait de l’intensité du faisceau lumineux et de l’efficacité du processus d’absorption,


chaque atome absorbe R photons par seconde. En déduire la quantité de mouvement
∆p encaissée par chaque atome pendant un temps ∆t et donc, la force de freinage qui
s’exerce sur un atome.

Pendant ∆t , R∆t photons sont absorbés ce qui conduit à une variation de quantité de
mouvement pour l’atome de :
∆p = −R∆t hν/c

La force de freinage (négative car s’opposant au mouvement) associée est donc :

∆p Rhν
F= =−
∆t c

3. Montrer que la force exercée s’exprime de façon très simple en fonction de la puissance
P abs (en W) transportée par les photons absorbés. A quelle relation déjà connue, cette
relation puissance–force est-elle analogue ?

L’énergie transportée par un photon est hν. Donc Rhν représente l’énergie absorbée
par unité de temps (autrement dit la puissance). On a donc :

P abs = Rhν = |F |c

UJF L1 4 TD Phy 12a/12b


Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014


On retrouve l’expression de la puissance développée par une force F sur un objet de

vitesse #»
v : P = F . #»
v

4. Les atomes de sodium de masse atomique m = 23 g et de vitesse initiale v 0 = 300 m/s


absorbent un photon de longueur d’onde 0.6 µm toute les 3 µs. Que vaut R ? En déduire
le temps nécessaire pour immobiliser les atomes.

On a 1/R = 3 µs soit R = 0, 33 MHz.


A chaque choc les atomes perdent une quantité de mouvement hν/c. Donc pendant
une seconde la perte de vitesse est de Rhν
mc . On en déduit que pour perdre tout leur
vitesse les atomes doivent attendre ∆t avec :

Rhν mc v 0 mv 0 λ 0, 023.300.0, 6.10−6


v0 = ∆t ⇒ ∆t = = = = 32 ms
mc Rhν Rh 6, 02.1023 .0, 33.106 .6, 6.10−34

5. En fait, chaque absorption est suivie de l’émission spontanée d’un photon qui part en
moyenne dans toutes les directions de l’espace. Pourquoi ce processus peut-il être négligé
dans le bilan global des échanges de quantités de mouvement ?

Si l’on suppose la re-émission des photons isotrope cela signifie que la quantité de
mouvement moyenne de re-émission est nulle. Cela justifie donc que l’on néglige ce
processus dans le bilan de quantité de mouvement.

Remarque : dans cet exercice, la description théorique du problème est énormément simplifiée
en négligeant, entre autres, l’effet Doppler. D’après-vous sous quelle forme se retrouve l’énergie
perdue par les atomes ?

Energétiquement le bilan est tout autre. En effet en supposant la conservation de l’énergie


on peut calculer la puissance re-émise.

mv 02 ³ v0 ´
P r = P abs − = Rhν 1 −
2∆t 2c
Cela peut s’interpréter comme si les photons re-émis avaient une fréquence moyenne ré-
duite (effet Doppler)

UJF L1 5 TD Phy 12a/12b


Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014

Exercice n° 5
Ralentissement des neutrons ??

Un neutron de masse m, de vitesse V , heurte un noyau de masse km au repos. Exprimer l’éner-


gie E 0 du neutron après le choc en fonction de son énergie initiale E et de k. On suppose que les
vitesses des particules, avant et après le choc, sont toutes colinéaires et que l’énergie cinétique
est conservée au cours du choc (choc élastique).
Exercice 7.3 : ** Ralentissement des neutrons

Note : le noyau étant en moyenne beau-


coup plus lourd que le neutron, celui-ci
Vni
rebondit en le heurtant - comme un bal- avant
lon léger sur un mur. Noyau : k m
neutron : m
La quantité de mouvement du système
o i x
neutron-noyau est conservée. Puisque le Vnf VNf
chocxest conservation
élastique, sondeénergie cinétique
la quantité après :
de mouvement
& & i & est également & f conservée,
&
p avant = mVn =soit p après = mVn + kmVNf ; soit :
élastique, son
est également énergie cinétique
conservée, :
xx conservation
conservation de Note
lala : le noyau
quantité étant en moyenne
dedemouvement : : beaucoup plus lourd que le neutron, celui-ci rebondit en le
&de &quantité mouvement
& &fun ballon
1 & f&léger
mNV Vn ; = m Vn + km VN .
&&
pp avant
avant ==mmVde
&i i heurtant
=pp après = =mmVVn n++
& - comme 1 1
x ;f i sur un mur.
2 f 2 f 2
conservation aprèscinétique
Vn n=l'énergie f
La quantité de mouvement
:km km
2
V
N
du système 2 2
neutron-noyau est conservée. Puisque le choc est
Soit xencore en simplifiant
x conservation
conservation de
élastique, son énergie 1cinétique
par m cinétique
del'énergie
l'énergie etcinétique
en projetant : : 1mm sur
V nV il'axe
2 2la quantité
i 2 est1également

n =
=2
2de
1
m V nVn :f + 2 +2 km
(o,x)
m
f 1 1 VN f .2
2 conservée,
km VN .
f 2soit :

x conservationi de mouvement :
& 1 Vn = & i V& f + kV f2 & f &2f
Soit p avant = mVn = pn l'axe
après(o,x) N= mV:n + kmVN ;
Soitencore
encoreen ensimplifiant
simplifiantpar parmmetetenenprojetant sur
2 1 VVn i =i = VVnf + f kV + kf VNf
projetant
i 2
surf 2
l'axe (o,x) 2 :

: m Vni = m Vnf + km VNf .


1 1 1
x conservation 1 Vn n de= l'énergie
2 2 2
nVn + kV cinétique
N f

2 : Vsimplifiant
Vn ni =2 i= V nVpar nf +2m+k et kV Nen fprojetant
N 2 2 2
Que l'on peut réécrire sous la forme
2
i 2 f 2 f 2
Soit encore 2en V sur l'axe (o,x) :
1 V + V f
= kV f N
Que l'on peut réécrire sous la forme : n n N
1 Vni = Vnf +2 kVNf
2 Vn  V 1n V=i +Vi Vn +f V=f n kV VNf n2f V Vnfni =2 =k V VnfN f2 + k VNf 2
Que l'on peut réécrire sous la forme i 2
:f 2 i f i

1 Vn +Vn = kVN
n n

2 Vn i 2 Vn f =
2 Vn  Vn 2 = V Vn +ni +VnVn fV nVni VnVn f= =ki Vk NVf Nf 2 f
En divisant membre à membre Que i 2ces deux
l'on peut f 2 équations,
réécrire i
sous oni obtient
laf forme : f : f 2

Vni  1f V 2n:fV :n ,+id'où


Vn = kVN f k  1 V i .
n 
En
V i divisant
Vnf = Vmembre
f
et en àremplaçant
membre ces deux
dans (1),équations,
Vni +Vnf = onkobtient : Vn =
f k +1 f 2
En divisant 2 Vn  Vn = Vn +Vn Vn  V kn  =1 k VN
Nmembre à membre ces deux équations, ion2 obtient f i
n

Vni i Vnf f = VNf f et en remplaçant dans (1), Vni + V f = k Vni i Vnf f , d'où : Vnf =f k V 1 .
= k: Vn  Vn , d'où : Vn =
i

Vn  Vn =cinétique
L'énergie VN et enfinale du neutron
remplaçant dans (1), est donnée
Vni +nVnfpar k +1 nVni .
k +1
1 k  1 : i 2 k  1
m Vn est par V :n =
2 2
L'énergie cinétique finale du neutron 1 f est
2 donnée par
L'énergie cinétique finale E' du
= neutron = donnée m E .
2 k +12 2 k 1+ 12
2
2
E' = 1m Vnf f =
 
1m k  12 Vn =
1 1 k 1 k
+k1 + k21 21 2 E .
2 2
2 i
E' =2 m Vn =2 m k +1 2 Vni k =
2 2 E2 .
Pour un choc, l'énergie du neutron 2 est divisée 2 kpar +1 K = k2 +,1pour
N chocs l'énergie du
k + k 1 de 12 chocs identiques au précédent
L’énergie cinétique initiale du neutron étant 1 MeV, combien
Pour un choc,diviséel'énergie
pardu Kneutron est divisée par K = k +12 2, pour N chocs l'énergie du
est divisée par K = k  1 2 , pour N chocs l'énergie du
N
neutron
Pour unsera choc, l'énergie du .
neutron
La condition
neutron est satisfaire
sera divisée N
par K lorsque. k  1
K N t 1MeV / 0,025eV = 40106 . N est donc l'entier qui
N
neutron sera divisée par K .
vérifie:
UJFLaL1 condition est satisfaire lorsque K N t 1MeV6/ 0,025eV = 40106 . N est donc l'entier TD Phy qui12a/12b
N t ln 4010 / ln K .
t
N 6
La condition
vérifie: est satisfaire lorsque K 1MeV / 60,025eV = 4010 . N est donc l'entier qui

N t ln 40106 / ln K .
vérifie:
N t ln 40106 / ln K .
Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014

cette particule doit-elle subir pour que son énergie cinétique finale soit au plus de 25 meV (ther-
malisation) lorsqu’elle percute :
1. des noyaux d’hydrogène (k = 1) ?
2. des noyaux de deutérium (k = 2) ?
3. des noyaux de carbone (k = 12) ?

(k+1)2
Pour un choc, l’énergie du neutron est divisée par K = (k−1)2
, pour N chocs l’énergie du
N
neutron sera divisée par K .

La condition est satisfaite lorsque K N > 1 MeV /0, 025 eV = 40 106 . N est donc le plus petit
entier vérifiant : N > ln(40 106 )/ ln(K )

1. Pour l’hydrogène : k = 1, N = 1, car l’énergie finale du neutron tombe a zéro au bout


du premier choc. C’est un cas particulier qui est similaire au carreau de la pétanque.
2. Pour le deutérium : k = 2, K = 9, N = 8.
3. Pour le carbone : k = 12, K = 1, 4, N = 53.

Conclusion : quel est l’élément le plus efficace pour ralentir des neutrons ?

C’est donc l’hydrogène qui est l’élément le plus efficace dans le ralentissement des neu-
trons.

Dans le cas réel, toutes les vitesses avant et après le choc ne sont pas nécessairement co-
linéaires. Les conclusions sur les mérites relatifs des éléments pour le ralentissement des
neutrons restent cependant inchangées.

N.B. : l’énergie de 0,025 eV correspond aux neutrons en équilibre thermique à 20 ◦C dans le


milieu dans lequel ils se propagent.

UJF L1 7 TD Phy 12a/12b


Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014

Exercices supplémentaires :

Exercice n° 6
Pendule
Exercice 7.2 : ** projectile ??
Penduleetetprojectile

o
Un pendule simple est composé
d’une masse M suspendue à un
fil inextensible et sans masse de l=2m ϑ
longueur l . A l’instant initial, il amplitude max.
est au repos, le fil étant verti-
cal. Un projectile de masse m M = 2 kg
arrive horizontalement avec une m = 10 g T

vitesse v et vient s’enfoncer dans V V'
la masse M dans laquelle il reste Ur
incrusté après le choc. à t < 0 V =200 m/s àt=0 àt>0
P
0
1. Calculer la vitesse v de l’ensemble {M + m} immédiatement après le choc, ainsi que
1) Jusqu'à
l’énergie dissipée dans tle= choc.
0, la somme des forces extérieures qui agissent sur le système composé de la
masse suspendue au pendule et du projectile est nulle. Il en résulte que la quantité de
1) Jusqu'à t = 0, lamouvement
somme des &
forces
totale ( ptot )extérieures
de ce systèmequi agissent sur
est conservée, le sesystème
ce qui composé
traduit par : de la
1) Jusqu'à
masse suspendue au pendule et duextérieures
t = 0, la somme des forces quinulle.
projectile est agissent
Il ensur le système
résulte que lacomposé
quantité de
de la
masse suspendue &
mouvement totaleau( &ppendule et du projectile est nulle. Il en résulte que la quantité de
tot ) de ce système est conservée, ce qui se traduit par :
&
mouvement &
totale (&ptot ) de ce système est & conservée, ce qui se traduit par :
& tot t < 0 = mV& = &ptot t = 0 = m + M V
p &'
ptot t < 0 = mV = ptot t = 0 = m + M V'
m 0,01
ou encore : V' = m V = 0,01 ˜ 200 m/s = 0,995 m/s | 1 m/s .
ou encore : V' = m + M V = 2,01˜ 200 m/s = 0,995 m/s | 1 m/s .
m+ M 2,01
Le choc est inélastique. Il conduit a une variation d'énergie cinétique qui est donnée par :
Le choc est inélastique. Il conduit a une variation d'énergie cinétique qui est donnée par :
m2
ΔEc = 1 m + M V' 22  1 mV22 = 1 m + M
1 1 1 1 1 mM
m 2 2 V2 1 mV2 = 1 mM V2 = 199 J
2 2 2

ΔEc = 2 m + M V'  2 mV = 2 m + M m + M 2 V  2mV =  2 m + M V = 199 J


2 2 2 m + M 2 2 m + M
m
2) (M + m) part avec une vitesse V' = m V donc une énergie cinétique :
2. 2)
Calculer l’amplitude
(M + m) part avec uneθ des oscillations
vitesse V' = m +duMV pendule.
donc une énergie cinétique :
m+ M
1 1 m2 1 m2
Ec 1 m + M V c22 1 m + M m2 2 V2 1
2
m2 V2
2
Ec 2 m + M V c 2 m + M m + M 2 V 2 m + M V
2 2 m + M 2 m + M
Au point le plus haut (vitesse nulle), cette énergie est entièrement convertie en énergie
Au point le plus haut (vitesse nulle), cette énergie est entièrement convertie en énergie
potentielle de pesenteur :
potentielle de pesenteur :

m  M gh m  M gl 1  cosT 8
Ep m  M gh m  M gl 1  cosT
UJF L1 Ep TD Phy 12a/12b
2

1 §§¨ mV ··¸ | 1 , d'où θ = 12,8oo .


1 mV 1
d'où 1  cos T
2

d'où 1  cos T 2 gl ¨ m  M ¸ | 40, d'où θ = 12,8 .


2 gl ©© m  M ¹¹ 40
& & &
& t <ptot0m
ptot t < 0 = mpVtot= t==m0V ==0,01
pmtot+ tM = 0V '= m + M V'
ou encore : V' = V= ˜ 200 m/s = 0,995 m/s | 1 m/s .
m
m+ M 2,01
m 0,01
ou encore : V' = ou encore : V' =0,01
V = m +˜M 200 V= m/s2,01 ˜ 200 m/s
= 0,995 m/s=|0,995 . | 1 m/s .
1 m/s m/s
m+ M 2,01
Le choc est inélastique. Il conduit a une variation d'énergie cinétique qui est donnée par :
2
Le choc est 1inélastique. 1 Il conduit amune variation d'énergie cinétique qui est donnée par :
Phy 12a/12bΔEc = m + M V' 2  Il = a mune
1 inélastique. 1 cinétique 1 quimM
Le choc est conduit
mV 2
+ Mvariation V 2: 
d'énergie 2 mV = 
2 est donnée= 199
par :J
V 22013-2014
2 Quantité 1
ΔEc =2 1m + M
de
2 mouvement
2 1
V'1  mV = m
2 2
et1 m +
2 M
collisions

2 corrections
m 2
m + M 2 1 22V  1 mVmM 2 1 2 m
2 + M
= 2
1 mM
V 2 = 199 J
ΔEc = m + M V' 2 mV 2 = m2+ M 2
1
V m +2 M
 mV =  2 V2 =
m +199
M J
2 2 2 mm + M 2 2 m + M
2) (M + m) part avec une vitesse V' = V donc m une énergie cinétique :
2) (M + m) part avec une vitesse m
m+ M V' = V donc une énergie cinétique :
2) (M + m) part avec une vitesse V' = V donc m +une
M énergie cinétique :
2
1 1 m+ M m 1 m2
Ec m + M V1 c2 m +c2M 1 2 2 V 2 m2 22 1 V 2 m2 2
1 2 Ec m1+2M V mmm++M 2m +1 M2 2mmV+ M2 2 m + M V
Ec m + M V c22 m + M 2 V V
2 2 m + M 2 m + M 2

Au point le plus haut (vitesse nulle), cette énergie est entièrement convertie en énergie
Au point le plus haut (vitesse nulle), cette énergie est entièrement convertie en énergie
Aupotentielle de pesenteur
point le plus : nulle), cette énergie est entièrement convertie en énergie
haut (vitesse
potentielle de pesenteur :
potentielle de pesenteur :
Ep m  M Ep gh m 
mM M
gh gl m 1M glT 1  cosT
cos
Ep m  M gh m  M gl 1 2 cosT 2
1 § mV · 1 ·
d'où 1  cos T 1  cos¨T 12 ¸ §¨ |mV , d'où
d'où ¸
1 12,8o .
| θ =, d'où θ = 12,8o .
2 gl m 
1 § ©mV 2· gl¹ © m
M 1  M ¹ 40 o
40
d'où 1  cos T ¨ ¸ | , d'où θ = 12,8 .
2 gl © m  M ¹ 40
A.N. g = 10 m/s2 , l = 2 m, m = 10 g, M = 2 kg, v = 200 m/s.

Exercice n° 7
Angle maximum de déflexion ??? ,

Cet exercice est corrigé dans le polycopié de TD.

Une particule de masse m 1 et de vitesse V1 heurte une particule de masse m 2 et de vitesse nulle.
La collision est supposée élastique.

En supposant m 1 > m 2 , calculer l’angle maximum de déflexion θ1max de la particule 1.

Deux possibilités pour traiter ce problème :


1. Dans le référentiel du centre de masse :
2. Dans le référentiel du laboratoire :
En exploitant la conservation de la quantité de mouvement, on exprimera V10 et V20 en
fonction de V1 , θ1 et θ2 . En reportant ces valeurs dans l’équation de l’énergie, on en dé-
duira θ1 en fonction de θ2 , m 1 et m 2 .
Exercice n° 8
Patineur et ballon ?

Un patineur de masse M = 70 kg est immobile au centre d’une patinoire circulaire de rayon


r = 20 m. On lui lance un ballon de masse m = 2 kg. Le ballon a une vitesse horizontale v = 10
m/s lorsque le patineur l’attrape. L’ensemble patineur-ballon se met en mouvement, supposé
sans frottement.

UJF L1 9 TD Phy 12a/12b


Exercices supplémentaires
Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014
Exercice 7.5 : * Patineur et ballon
Quel temps mettra-t-il pour atteindre le bord de la patinoire ?

Le patineur se saisissant du ballon, il s’agit


d’un choc inélastique dans lequel seule la r = 20 m
quantité de mouvement du système formé V '
par le ballon et le patineur est conservée au
cours du choc (au moment du choc, le sys-
tème patineur-ballon n’est soumis à aucune M = 70 kg patineur
force externe). Ceci se traduit par la relation o
suivante :

V
#» V = 10 m/s
m V = (m + M )V 0 ballon
#» m = 2 kg
dans laquelle V 0 est le vecteur vitesse de l’en-
semble patineur-ballon après le choc.

On choisit de projeter cette relation sur un axe parallèle à V , orienté dans le même sens que

Le patineur
V et dont l’origine O seseconfond
saisissant duleballon,
avec centreildes'agit d'un choc
la patinoire. Oninélastique dans: lequel seule la quantité de
obtient alors
m
mV = (m + M )V 0 soit V 0 = V
m+M
Après le choc, l’ensemble patineur-ballon se dirige (en mouvement rectiligne uniforme car
pas de frottements) vers le bord de la patinoire qu’il atteint au bout du temps :

r m+M 2 + 70
t= 0
= r= 20 = 72 s (après le choc)
V mV 2.10

Exercice n° 9
Désintégration du radon ??

Un atome de radon au repos (masse 222 u.m.a.) émet en se désintégrant une particule α (noyau
d’hélium, masse 4 u.m.a.) et se transforme en atome de polonium (masse 218 u.m.a.) :

222
86 Rn → 42 He + 218
84 Po

Quelle est la vitesse et l’énergie cinétique de l’atome de polonium, sachant que l’énergie ciné-
tique de la particule α est E c = 5, 5 × 106 eV ?

Rappel : u.m.a. = unité de masse atomique ; un atome de carbone a pour masse 12 u.m.a. ; 1
mole de carbone a pour masse 12 g ; le nombre d’Avogadro N ≈ 6 × 1023 molécules par mole.

UJF L1 10 TD Phy 12a/12b


Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014

On examine ce problème dans un référentiel


lié à l’air dans lequel se désintègre l’atome de
222
radon. On choisit un repère fixe par rapport
avant Rn
86
à l’air et aux atomes de radon. Au cours de
se conserver. Ce problème ressemble conceptuellement
la désintégration d’un atome de radon, qui se
mR = 222au uma couple de patineurs qui se
(exercice 7.2).
produit alors que celui-ci est en suspension,
On obtient :
& Vα & i
o & x &
aucune force externe n’agit sur cet atome. La
se conserver. Ce problème ressemble conceptuellement après
p
avant = 0 = p après
au couple de patineurs qui se séparent= m VV
αP α + m PoVP .
quantité de mouvement
(exercice 7.2). On obtient : de ce système doit
conserver. Ce problèmedonc ressemble conceptuellement
se conserver. Ce problème
Ce qui
& donne au couple
après de patineurs
& projection
ressemble & sur &un qui se séparent218
α axe (o,x) colinéaire Po aux vecteurs vitesse :
ercice 7.2). On obtientse: conserver. Ce problème p avant
ressemble
conceptuellement au couple de patineurs qui = 0 = p après
conceptuellement = m αV
particule
auα + m V
couple
Po P .
de patineurs qui se
84
séparent
mα mα 1
(exercice 7.2). On obtient On&axe
: On obtient &colinéaire 2
& donne & 7.2). , carse: désintègre ,
p avant = 0 = p après
& = mradon.
se
Ceséparent
qui (exercice
après projection sur un : (o,x)ce
examine Vproblème
Po = dans
auxVαun=référentiel
vecteurs 2liéEàα l'air
vitesse :/ mdans
α lequel Eα = m αVα de
l'atome
&m fixe &par m
αVα +Onm VP . un repère
& Pochoisit
p avant désintégration
=m0α= p aprèsd'un
= atome
Po
mαVα +demradon,
rapport
Po à l'air et aux atomes de radon. Au2cours de la
m PoVP . 1
qui se produit alors que celui-ci est en suspension,
VPo = α Vα =aucune 2 Eα / m α , car : E α =atome.
mαVLa2
α ,quantité de mouvement de ce système doit donc
qui donne après projection sur un axe soit
(o,x) encore
colinéaire
mPosur un m
Ce qui donne après projection pour
axeaux l'énergie
vecteurs
force externe cinétique
vitesse
n'agit sur :
cet
Po (o,x) colinéaire aux vecteurs
de l'atome
2 vitesse : de polonium :
se conserver. Ce problème ressemble conceptuellement au couple de patineurs qui se séparent

mα Vα = α Eα .
1 mPo 2 m
soitmencore pour
m l'énergie cinétique
mα (exercice
mα l'atome
de 7.2).deOn obtient : :1 1
1polonium
VPo = α Vα = α V2PoE= α /mmα Vα =, car / mα mα,EV
: 2EEαα = carα =
Po
, Eα =mPomVαVPoα2 ,2 =
2 : 2

mPo mPo m 1 m2Po 2 2 2 m


2 2
2 mPo mPo
EPo = mPo VPo = mα Vα = α Eα .
Po 1 Po 2
2
2 de l'atome 2
soit encore pour l'énergie cinétique dempolonium
Po : mPo
t encore pour l'énergie cinétique de l'atome de polonium
A.N. : :
1EPom=Po2 m2Po VPo 2 = 2mmα 2 mα Vα = m Eα .4
A.N. : 1 2 1 mPo 2 2 mα
EPo = mPo VPo = m V 4 =
1
˜ 5,5 MeV = 100,9 keV
2
PoE . EPoPo=
2 E α= α ˜ 5,5 MeV = α 100,9 keV
A.N. :
2 2 m Po
Po
218 m Po 218
N. : On rappelle que 1eV =On 1,610 19
rappelle 4que
J , c'est 1,610par
1eV =acquise
l'énergie
19
, c'est
J un l'énergie
électron accéléréacquise
dans unepar un électron accéléré d
EPo = ˜ 5,5 MeV = 100,9 keV
différence de potentielsdifférence
de 1V. de
218potentiels de 1V.
4
EPo4 =que 1eV
On rappelle ˜ 5,5 MeV
=61,610 19= 100,9 keV
, c'est l'énergie acquise par un électron accéléré dans
27 une
VPo = u 5,510
2218 u1,610J19 / 44 uma avec 1 uma = 0,012 23
19 / 12 / 6,02210 = 1,6610 kg
218 V
différence de potentiels de 1V.
Po = 2 u 5,510 6
u 1,610 / 4 uma avec 1 uma = 0,012 / 12 / 6,0221023 = 1,6610
19 218
rappelle que 1eV = 1,610 4 , 298
soit : VPoJ= c'est l'énergie
km/s .6 acquise
19
par un électron accéléré dans une
VPo = 2 u 5,510 u1,610 / 4 uma avec 1 uma = 0,012 / 12 / 6,0221023 = 1,661027 kg
férence de potentiels de 1V. 218 soit : VPo = 298 km/s .
4 soit : VPo = 298
Exercice km/s .
n° 10
VPo = 2 u 5,5106 u1,61019 / 4 uma avec 1 uma = 0,012 / 12 / 6,0221023 = 1,6610 27
kg
218 Estimation de la masse du neutron ??

t : VPo = 298 km/s .


Une particule P 1 de masse m 1 et de vitesse V1 heurte une particule au repos P 2 de masse m 2 . La
collision est élastique. P 2 est projetée dans une direction qui fait un angle θ avec la trajectoire
initiale de P 1 . Pour quelle valeur de θ la vitesse V20 de P 2 est-elle maximum ?

UJF L1 11 TD Phy 12a/12b


V1 CM V2 CM
après CM ' θCM
après CM V2 CM' θCM
V1 CM V2 CM V2 CM
Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014
après CM 'θ θCM
après CM '
V2 CM VCM
V2 CM CM
' VCM
Ce problème, comme de nombreux V V '
1 CM1autres,
CM
est V
plus commode à résoudre en passant dans
VCMCM comme de nombreux autres (voir exercice précédent), y
VV ' Ce
' leproblème,
Ce problème, comme
repère deCentre
lié au nombreux autres
de Masse par-exercice précédent), est
(voir
(CM) des est plus
pluscommode
commodeà à
1 CM résoudre en passant dans le repère lié au Centre de Masse repère du(CM)
labo des particules P1 et P2. La
résoudre 1en CMpassant
ticules P1 dans et P2 . leLa repère
vitesse du liéCM au est Centre
donnée de Masse (CM) des particules P1 et P2. La
de nombreux autres vitesse
(voir du CM
exercice est donnée
précédent), par
est :
plus commode à P1 , m
vitesse du CM par est
: donnée par : P2 , m2
e nombreux
le repère lié autres
au Centre(voir exercice
& (CM) des &précédent), & P1est plus commode à 1 j
ans de Masse particules m1P2. &La
et
s le par
repère lié au Centre& m1 + mde 2 V&CM = m1V(CM)
Masse &1 soit Vdes =particules& V1 P1 , danset ce
P2.repère
La les vitesses de P1 et P2 sont :

nnée : CM m
1m + m
ée par&: m + m V = m V soit V = 1 V 2, dans ce repère les vitesses
V1
o i de P1 et P2 sont x :
m1 &2 CM
1 1 1 CM
m + m
1
soit VCM = V1 , dans ce repère les & & &
vitesses de P1
1 et P2
2
m2 &
sont : & & & m1 &
& m1 +m m2 & V1CM = V1  VCM = V1 et V2CM = 0  VCM =  V1 .
oit& VCM = 1
V , & ce repère
dans & & les vitesses m m1 + &m2P1 &et P2 sont
de & &: m1 +mm &
& m+2 m& 1 & V& = & V  V m= & 2
et   1 2
= V1  VCM = 1 m V12 et V2CM = 0  VCM = 
1CM 1 CM 1
V1 . V 1 V 2 CM = 0 V CM = V 1 .
m1 + m2 m1 + m2 m1 + m2 m1 + mV 2
CM
& & &
m2 Puisque & & & &
m1 extérieures repère du CM
V1  VCM = V1 et V2CM = 0  VCM = 
la résultante des forces V1 . qui s'exercent sur le système composé des
avantet que celle-ci est élastique, la quantité
m1 + m2 particules P1 et P2 est nulle au
m1 + m moment de la collision
des forces extérieures qui s'exercent sur le& système 2
composé des
Puisque lade résultante
nulle au moment de la collision
mouvement et que
des
totale forces
celle-ci
( p
est
extérieures
) ainsi la
élastique,
totCM que qui s'exercent
l'énergie
quantité
sur le( Esystème
cinétique totale composé
) du système sontdes
& Puisque la résultante des forces extérieures V1 CM V2 CMtotCM
( ptotCM ) particules P1 et P2
conservés.
ainsi que l'énergie est
Dans
cinétique
qui s’exercent
nulle ces au
&totale
sur le ( Emoment
conditions, depeut
on
totCM ) du compose
système systèmela collision
aisémentetmontrer
sont
des
que celle-ci est élastique,
(voir cours) la quantité
que les particules
de on
mouvement sortent de
totale la collision
( ptotCM avec
) ainsi des
que vecteurs
l'énergie vitesses (dans
cinétique le
après destotale CM) possédant des θmodules
es forces
conditions, extérieures
peut aisément qui s'exercent
montrer
particules P1 et(voirP2 est sur
cours)
nulleque leau système
les
moment decomposé
particules la CM ( EtotCM V) du ' système
CM
sont
n avec des vecteurs identiques
vitesses aux
(dans vecteurs
le CM) vitesse
possédant incidents
des (dans
modules le CM) - c'est-à-dire : 2 CM
ulle au moment de lacollision collision et que
et que celle-cicelle-ci est élastique,
est élastique, la quan- la quantité
s vitesse incidents (dans le CM) - c'est-à-dire : #» V' =
ptotCM ) ainsi que l'énergie cinétique totale
tité de mouvement totale( p(tE otC ) Vduque
M ) ainsi
totCM
V'
système =V sont ' VCM
V' =V V' =V V1 CM
l’énergie cinétique totale (E t otC M ) du système
sont conservées.
Dans ces conditions, on peut aisément montrer (voir cours) que les particules sortent de
la collision avec des vecteurs vitesses (dans le CM) possédant des modules identiques aux
0 0 0 0
vecteurs vitesse incidents (dans le CM), c’est-à-dire : V1C M = V1C M et V2C M = V2C M . Seule la
direction de propagation (dans le CM) change au cours de la collision (voir graphique).

Après la collision, la vitesse de P2 dans le repère du laboratoire est obtenue par la formule
#» #» #»
suivante : V 02 = V 02C M + V C M , on peut se convaincre sur le graphique que son module, V 02
est maximal lorsque l’angle de déflexion de P2 dans le CM est nul ou encore en utilisant la
formule :
³ #» ´2 ³ #» #» ´2 ¡ ¢2
V 02 = V 02C M + V C M = V 02C M + (V C M )2 + V 02C M V C M cos θC M

La vitesse finale maximale de P2 est donc :


m1 m1 2m 1
V 0max
2 = V 02C M +V C M = V1 + V1 = V1 obtenue pour θ = 0 = θC M
m1 + m2 m1 + m2 m1 + m2

(Attention : à angle de déflexion nul, les angles de déflexion mesurés dans le laboratoire et
dans le CM se confondent, ça n’est plus vrai lorsque que l’on s’écarte de la direction inci-
dente !)

UJF L1 12 TD Phy 12a/12b


Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014

Application : Des neutrons de masse m n sont émis avec une vitesse Vn par une cible de bé-
ryllium frappée par des particules α. On bombarde avec ces neutrons des cibles contenant
0
des atomes d’hydrogène ou d’azote au repos, et l’on mesure les vitesses maximales Vpr ot on et
0
Vnoy au des protons et des noyaux d’azote éjectés. On connaît m noy au /m pr ot on = 14 et on mesure
0 0
Vpr ot on /Vnoy au = 7, 5. En supposant les collisions élastiques, montrer que l’on peut en déduire
(Attention : à angle
(Attention de déflexion
: à angle nul, les
de déflexion nul,angles de déflexion
les angles mesurés
de déflexion dans le
mesurés laboratoire
dans et
le laboratoire et
une valeur approchée de la masse m n du neutron.
dans dans
le CM se confondent,
le CM ça n'est
se confondent, plus plus
ça n'est vrai lorsque que l'on
vrai lorsque que s'écarte de la dedirection
l'on s'écarte la direction
incidente!)
incidente!)
Application : les vitesses
Application maximales
: les vitesses des protons
maximales (noyaux
des protons d'hydrogène)
(noyaux et desetnoyaux
d'hydrogène) d'azote
des noyaux d'azote
sont données par (voir formule ci-dessus) :
sont données par (voir formule ci-dessus) :
2 m mN 2m
V' P = V' P = N 2V et V' = n = N 2VmNN ouVNVNouest VNla est
vitesse incidente
la vitesse des neutrons
incidente frappant
des neutrons frappant
mN + mNP + mN P VNn et V'
mN + mnN + mn
la cible contenant
la cible des atomes
contenant d'hydrogène
des atomes et d'azote
d'hydrogène et mNetest
et d'azote mNla est
masse inconnue
la masse du neutron.
inconnue du neutron.
V' m + m / m +m / m
On obtient : P :=V' PN= mNn +
On obtient = mnN= mPN / nP + mP n / mP
V' n V'mnN + mNP + mP mN / mmPN+/1mP +1
mn V'
 mnP  V' P
mP m V'Pn V' n mn m
soit : soit
mN :/ m
mPN=/ mV' = 1 , pour= 14n et
= 1 , pour = 14V' Pet/ V'V'n = 7,5 .
P / V' n = 7,5 .
P = mp mp
P
V'
1 P 1
V' n V' n

Exercice 7.8
Exercice n° 11
:7.8
** :Echange entreentre
deuxdeux
wagons
Exercice ** Echange wagons
Échange entre deux wagons ??

M1
Deux wagons sont lancés sur deux voies parallèles. Leurs V1
vitesses initiales sont respectivement V1 et V2 , leurs avant i x
o M2
masses totales M 1 et M 2 . Au moment où ils sont face à
face, un sac de masse m est lancé du premier wagon vers V2
M1 V1'
le second, et vice versa. Les frottements sont suffisants
après
pour qu’après un temps très court, les sacs se trouvent V2' M2
immobiles dans leurs wagons destinataires respectifs.

1. Calculer les vitesses des wagons après réceptions des sacs.

Si on étudie le système formé des deux wagons, les forces qui conduisent à l'échange des sacs
sont internes ; elles n'engendrent donc pas de variation de la quantité de mouvement totale.
De plus après le croisement, et après que les sacs échangés se soient immobilisés dans leurs
wagons destinataires, les wagons s'éloignent en transportant les mêmes masses (car l'un et
l'autre perdent m et gagnent m). On peut donc écrire :
& & & &
M1V1 + M 2V2 = M1V'1+M 2V'2
On peut remarquer que l'échange permet de recomposer les wagons (au cours du
UJF L1 mouvement!), ce qui s'écrit sous la forme :13 TD Phy 12a/12b

& & & & & & & &
M1V1 + M 2V2 = M1  m V1 + mV2 + M  m V2 + mV1 = M1V'1+M 2V'2 ,
qui conduit à écrire :
& & & &
& M1  m V1 + mV2 & M 2  m V2 + mV1
V'1 = et V'2 = ,
M1 M2

ce qui après projection donne : V'1 =


M1  m V1  mV2 et V' 2 =
M 2  m V2  mV1 .
M1 M2
Si on étudie le système formé des deux wagons, les forces qui conduisent à l'échange des sacs
sont internes ; elles n'engendrent donc pas de variation de la quantité de mouvement totale.
De plus après le croisement, et après que les sacs échangés se soient immobilisés dans leurs
Phy 12a/12b Quantité de mouvement et collisions : corrections 2013-2014
wagons destinataires, les wagons s'éloignent en transportant les mêmes masses (car l'un et
l'autre perdent m et gagnent m). On peut donc écrire :
& & & &
M11V11 + M 22V22 = M1V'1+M 2V'2
On peut remarquer que l'échange permet de recomposer les wagons (au cours du
mouvement!), ce qui s'écrit sous la forme :

& & & &

& & & &
M11V11 + M 22V22 = M11  m V11 + mV22 + M  m V2 + mV1 = M1V'11+M 22V'22 ,
qui conduit à écrire :
& & & &
& M1  m V1 + mV2 & M 2  m V2 + mV1
V'11 = 1 1 2 et V'22 = 2 2 1 ,
M11 M 22
M  m V11  mV22 et V' = M 22  m V22  mV11 .
ce qui après projection donne : V'11 = 11 22
M11 M 22
[Remarque : le graphique est représenté pour des trains circulant dans des sens opposés. On
peut évidemment en déduire ce qui se passe lorsque les sens de circulant sont identiques.
Tous les vecteurs vitesse sont alors orientés dans le même sens et cela conduit aux formules :
M  m V11 + mV22 et V' = M 22  m V22 + mV11 (inversion du signe de V et V' ). ]
V'11 = 11 22 22 22
M 22 M 22

2. Calculer V2 en fonction de V1 , M 2 et m pour que l’on ait V20 = 0.

Pour obtenir V20 = 0 on doit satisfaire l’équation (M 2 − m)V2 − mV1 = 0 soit :

m 100
V2 = V1 ⇒ V2 = 9 m/s = 1 m/s
M2 − m 1000 − 100

A.N. M 2 = 1000 kg ; m = 100 kg ; V1 = 9 m/s.

Exercice n° 12
Remplissage d’un wagon ??

dm / dt
On se propose de remplir un wagon avec du
charbon pendant que le train roule avec une vi-
o i x
tesse V0 . Pour cela une trémie laisse tomber ver-
ticalement dans le wagon une masse de char-
bon ddmt par seconde.
M F V0 = cte

1. Quelle doit être la force de traction appliquée au wagon pour maintenir sa vitesse constante ?
On négligera les forces de frottement du wagon sur les rails et dans l’air.
À vitesse constante ( V0 ), la variation de masse (M) du train engendre une variation de sa
quantité de mouvement qui doit être compensée par l'action d'une force motrice externe
(réaction des rails à la poussée de la motrice). Cela se traduit en utilisant le PFD par :

UJF L1 & & & & 14 TD Phy 12a/12b
Fdt = dP = d MV0 = dMV0 ,
dM dm
soit après projection sur (o,x) F = V0 = V0 car la variation de la masse M du train est
dt dt
due au taux de chargement en charbon du train ( M t = M 0 +
dm
t ).
dt
oo i xx
i

Phy 12a/12b
M
M FF V0 =
Quantité de mouvement et collisions : corrections 0
= cte
cte V
2013-2014

ÀÀ vitesse
vitesse constante
constante ((VV00 ),), la
la variation
variation de
de masse
masse (M)
(M) du
du train
train engendre
engendre uneune variation
variation de
de sa
sa
quantité de mouvement qui doit être compensée par l'action d'une force
quantité de mouvement qui doit être compensée par l'action d'une force motrice externe motrice externe
(réaction
(réaction des
des rails
rails àà la
la poussée
poussée de de la
la motrice).
motrice). Cela
Cela se
se traduit
traduit en
en utilisant
utilisant le
le PFD
PFD par
par ::

&& && && &&
FFdt
dt=
=ddPP= =dd MMVV00 == dMdMVV00 ,,
dM
dM V dm dm
soit
soit après
après projection
projection sur
sur (o,x)
(o,x) FF =
=V V00 dt = = V00 dt carcar lala variation
variation de de la
la masse
masse M
M du
du train
train est
est
dt dt
dueFdt
due au=taux
au dP =de
taux de
d chargement
MV0 = dMVen
chargement 0 , charbon
en charbon du du train M tt =
train (( M =M M00 +
dm
dm
+ dt tt ). ).

Fdt = dP = d MV0 = dMV0 ,
soit après projection sur (o,x) F = V0
dM
= V0
dm
dt
car la variation de la masse M du train est
dt dt
2. Calculer l’énergie cinétique acquisedM par le charbon
dm chargé pendant un temps T . Calculer
soit après projection sur (o,x) F = V0 car la variation dm de la masse M du train est
dt( M t temps,
= V0
due au
le travail destaux de chargement
forces de tractionen charbon
pendant dt ducetrain
même = M 0 + comparer t ). ces deux énergies et
dt
( M pendant
t = M 0 +
conclure. dm
dueL'énergie
au taux de chargement
cinétique enpar
acquise charbon du train
le charbon chargé t ). de temps T est :
l'intervalle
dt
L'énergie cinétique acquise par le charbon 1 dm
ΔEchargé
c =
pendant
TV02 , l'intervalle de temps T est :
2 dt
1 dm
pendant ce même temps, le train s'estΔE c =
déplacé 2 de
TV02 ,
dt : V0T ,
pendant ce même temps, le train s'est V0T déplacé T : VT,
& & V0de dm0 dm
W = ³ F ˜ dl = ³ V0 dx = V02 T.
V0T 0 dt dt
& & V0T0 dm dm
³0 Fsupérieur
˜ dl = ³ Và0 l'énergie 2
Le travail de la force motrice W = est dx = Vcinétique
0 T . acquise (d'un facteur 2). Le
0
dt dt
théorème de l'énergie cinétique ne s'applique pas, car celui-ci demande que la masse du
Lesystème
travail de la force
étudié motrice est supérieur à l'énergie cinétique acquise (d'un facteur 2). Le
soit constante.
théorème de l'énergie cinétique ne s'applique pas, car celui-ci demande que la masse du
système étudié soit constante.
A.N. : F = 4000 u 5 N = 20 kN , ΔEc = 250 kJ , W = 500 kJ .

dm A.N. : F = 4000 u 5 N = 20 kN , ΔEc = 250 kJ , W = 500 kJ .


A.N. dt = 4000 kg/s, V0 = 5 m/s, T = 5 s.

UJF L1 15 TD Phy 12a/12b