Vous êtes sur la page 1sur 73

1

Conception Parasismique dans la


Phase Esquissse du Projet
d’Ouvrage de Construction
• Types de
dommages
• Recommandations
et principes pour la
conception
2

I. Types de dommages
3
1. Les dommages observés:
•La performance des structures (ossature poteaux-poutres) en BA sans
conception sismique, peut être identifiée en fonction des échelles de mesure :

• - Intensités VI-VII, EMS (Echelle Macrosismique Europ.), Mag=4.5 sur


l’échelle de Richter : Dégâts locaux, des dommages non structurels. Les
structures principales sont intactes alors que les murs de remplissage
sont légèrement fissurés.

• - Intensités VIII-IX, EMS, Mag=6.0 sur l’échelle de Richter : Séisme


destructeur, des dommages structuraux locaux. Une partie des poteaux
et des poutres est endommagée, les murs de remplissage sont
généralement détruits ou s’effondrent localement.

• - Intensité X, EMS, Mag=7.0 sur l’échelle de Richter :Séisme gravement


destructeur, des dommages structuraux sérieux. Les poteaux et les
poutres sont sévèrement endommagés, une partie de ces éléments
s'effondre, et la plupart de murs de remplissage s’effondre également.
Hôtel SAADA, Agadir, avant le séisme
5

Source: Chantiers du Maroc


Revue de l’entreprise et des techniques de construction, No2, 2002
Seismic zones:
Acceleration
coefficient
0.04g for zone 0

0.07g for zone 1

0.10g for zone 2

0.14g for zone 3

0.18g for zone 4


9
Les principaux dommages apparaissent
au niveau des nœuds et des murs de Shearing force
remplissage

a. Mur de remplissage Earthquake force

Les dommages aux murs de


remplissage sont plus intenses que ceux
aux poteaux et poutres

window

Types de dommage
• Fissures obliques et croisées de type X, une déformation typique par
cisaillement
• Quand la force est perpendiculaire au mur de remplissage, des
fissures horizontales et verticales apparaissent aux contacts entre le
mur de remplissage et la structure
• Les fissures obliques se produisent aux angles des ouvertures et les
fissures horizontales apparaissent au-dessous des fenêtres.
Séisme d’Anchorage, 1964 – sud de l'État de
l'Alaska, aux États-Unis – Dislocation des
remplissages de maçonnerie d’une
ossature en béton armé et
endommagement (souvent suivi de la
ruine) de cette ossature. Ce mode de
construction « hétérogène » se comporte
très mal sous l’action d’un séisme
violent.
The infill walls collapsed, Turkey earthquake (1999)
The side infill
walls cracked
and collapsed,
Lancang-Gengma
earthquake of
Yunnan (1989)
The horizontal crack occurred above window,
Lijiang earthquake of Yunnan (1996)
The horizontal crack occurred below window,
Lijiang earthquake of Yunnan (1996)
15
b. Poteau
Higher rigidity

beam
1. Les dommages aux poteaux sont plus
intenses que ceux aux poutres.
La rigidité latérale de la poutre est plus
grande que celle du poteau (planchers) lower rigidity column

Augmenter la ductilité de la poutre


pourrait réduire les dommages au poteau.

2. Généralement, les dommages au poteau


sont concentrés aux extrémités
Les dommages à la partie supérieure sont
plus intenses que ceux à la partie
inférieure.
Damage of column’s top
18
19

pressure
force
3. Les dommages aux nœuds
poteaux-poutres Moment of flexure

Les nœuds supportent l'action


combinée de la force de cisaillement,
de la pression verticale et du
moment de flexion.
Des fissures obliques ou croisées
peuvent apparaître.
20
c. Forme et disposition
des bâtiments
• LA CONCEPTION PARASISMIQUE COMMENCE DES LE CHOIX DE LA FORME
DES BATIMENTS

• Le parti architectural devrait être établi en tenant compte de la fonction de


l'édifice et des sujétions d'exploitations propres (Habitat, Equipement).

• Il faut aussitôt rechercher le type de structure qui s'adapte le mieux à ce


parti.
• Cette attitude devient pratiquement indispensable avec le RPS 2011
• Les séismes passés ont montré que les bâtiments ayant des configurations
irrégulières souffrent beaucoup plus que les bâtiments ayant une forme
régulière.

• Les irrégularités de formes, de contreventement, et de répartition de


masses engendrent en plus des efforts de torsion, des majorations d'efforts
sismiques par la prise en compte de la combinaison des efforts dans deux
directions perpendiculaires.
Taiwan, 1999. Groupe d’immeubles présentant les mêmes
qualités constructives (bonne qualité des matériaux et de la mise en oeuvre).
Seule la conception architecturale et structurelle différait entre ces immeubles.
22

Forme en plan

• Le code RPS2011 ne pénalise pas


particulièrement les bâtiments irréguliers,
sauf prise en compte des efforts de torsion
causés par les dissymétries de géométrie et
de masse.

torsion

Asymmetric plane shape


23
Forme en élévation
Les parties de faible rigidité subissent de grandes
formations et absorbent plus d'énergie que les autres
parties. Ces parties seront les premières à être
endommagées.

Les dommages au rez-de-chaussée:

Les dommages à la partie inférieure sont plus intenses


que ceux à la partie supérieure. La faiblesse de la
rigidité dans le rez-de-chaussée est la raison parmi
d’autres. Les bâtiments typiques sont bâtiments avec
de grands espaces dégagés au rez-de-chaussée.

higher rigidity
Weak floor
Les dommages aux planchers intermédiaires ou
au dernier niveau
higher rigidity Weak floor
Séisme de Kobé, 1995 – Perte d’un
étage. Ce mode de ruine partiel se
produit lorsque cet étage est le
lieu d’un changement significatif
des caractéristiques physiques de
la structure, ce qui était le cas sur
cet immeuble.
28
d. Evolution de la structure
contreventée
Contreventement par voiles : bénéficie d'une bonne reprise des
efforts sismiques et d'une faible déformabilité.
Par contre, les voiles sont plus sollicités.
Pour l'emploi des voiles, il est recommandé :
-un emplacement des voiles symétriques par rapport au centre des
masses pour éviter la torsion.
RC frame -une régularité en élévation pour ne pas avoir des points de
singularisé.
Contreventement par noyau :

Frame-shear structure Tube structure


Les poteaux des 2 façades sont cisaillés et le bâtiment se tient en
stabilité et équilibré par les voiles des refends ‘système de
contreventement’ qui maintiennent la dalle plancher 1er niveau et les
autres niveaux superposés (transmissions des efforts latéraux).
Séisme de Cariaco, Venezuela, 1997 – Effondrement en « mille-feuilles » des planchers
d’une construction. Ce mode de ruine traduit l’absence de contreventement. « Erreur »
de
conception qui ne devrait jamais exister en zone sismique.
RELEVE DE QUELQUES
FACTEURS DE VULNERABILITE

Absence de joints
sismiques et irrégularité
en plan (forme en L) et
irrégularité en élévation
(retrait total dépassant le
retrait maximal permis
par le Règlement
Irrégularité en plan (forme
triangulaire, absence de la
symétrie) et présence
d’étage souple
RELEVE DE QUELQUES
FACTEURS DE VULNERABILITE
RELEVE DE QUELQUES
FACTEURS DE VULNERABILITE

Différence entre les


niveaux de deux
bâtiments adjacents
(lors d’un éventuel
tremblement de terre,
la force horizontale du
poids de l’étage agira
sur les éléments
porteurs du bâtiment
adjacent)
RELEVE DE QUELQUES
FACTEURS DE VULNERABILITE

Eléments non-structuraux
61

II. Recommandations et
Principes pour la Conception
Eviter les rez-de-chaussée flexibles

Cause de nombreux effondrements de bâtiments: éléments de stabilisation présents dans les


étages supérieurs, mais absents au rez-de-chaussée où seules des colonnes relativement
minces subsistent.

➔ rez-de-chaussée flexible horizontalement ➔ mécanisme de colonnes dangereux


62

II. Recommandations et
Principes pour la Conception
Eviter les étages supérieurs flexibles

Stabilisation horizontale affaiblie ou même totalement absente à un étage supérieur

➔ étage flexible ➔ mécanisme de colonnes dangereux


63

II. Recommandations et
Principes pour la Conception
Eviter les discontinuités de stabilisation

Les discontinuités de stabilisation sont toujours des points sensibles et conduisent souvent à
l’effondrement des bâtiments.
64

II. Recommandations et
Principes pour la Conception
Les sauts de rigidité et de résistance sont problématiques

Des sauts de rigidité et de résistance du contreventement principal sur la hauteur de la


structure porteuse peuvent entraîner un comportement dynamique irrégulier et engendrer
des problèmes lors de la transmission locale des efforts.
65

II. Recommandations et
Principes pour la Conception
Soigner « le remplissage » des cadres par de la maçonnerie

Les cadres sont souples et plus ou moins ductiles, la maçonnerie est rigide et en même temps
fragile.

Au début d’un tremblement de terre, la maçonnerie reprend presque toutes les forces
sismiques, mais après elle s’écroule souvent par compression oblique ou glissement (faible
frottement suite à un manque de compression). Il peut aussi arriver que la maçonnerie
cisaille les piliers.
66

II. Recommandations et
Principes pour la Conception
Une règle générale :
décomposer les formes complexes en formes simples en réalisant des joints.
Les joints doivent être plans, sans décrochement ni en plan, ni en élévation.

Une configuration fiable à l'action sismique est basée sur la conception suivante:
- des formes simples (circulaires, carrés, rectangles )
- des contreventements aussi symétriques que possibles suivant deux directions
perpendiculaires
- une répartition des masses régulière .

Ces règles ne sont pas un frein à la création architecturale, mais des connaissances à
prendre en compte dès l'origine du projet.

Les porte-à-faux, transparence et décrochement ne sont pas incompatibles avec la


construction parasismique, mais doivent être pris en compte dès la conception par
une réflexion approfondie menée conjointement par les architectes et les ingénieurs.
67

II. Recommandations et
Principes pour la Conception
En cas de sols sablonneux, argileux tenir compte d’une éventuelle liquéfaction du sol

Certains sol sablonneux à teneur en eau plutôt élevée sont très stables et supportent bien les
charges statiques, mais se comportent subitement comme un liquide sous l’effet d’un
tremblement de terre. Les bâtiments peuvent s’affaisser ou – si le sol est inhomogène ou lors
d’une liquéfaction inégale – s’incliner, ce qui peut aboutir à un effondrement total.
Liquéfaction des remblais du port d’Agadir
(séisme du 29.02.60)
Buildings collapsed caused by fault.

Vous aimerez peut-être aussi