Vous êtes sur la page 1sur 5

NOM 

: Boustta
PRENOM : Said
APOGEE : 18505657

Compte rendue : Tp de la physique nucléaire


Compteur Geiger Muller
1- INTRODUCTION
L'objet de cette manipulation est d'une part de déterminer les
caractéristiques d'un compteur Geiger-Muller (GM) (recherche du plateau
de fonctionnement d'un GM, détermination du temps de résolution d'un
GM), d'autre part de mesurer l'absorption des radiations ionisantes β

2-MANIPULATION

I-Détermination de la zone d’utilisation du tube Geiger – Muller

Pour une position fixe de la source (distance source- détecteur du tube Geiger
– Muller = 2 cm), on mesure le nombre de coups par unité de temps en fonction de la
tension V en volts). Pour chaque tension, effectuer 3 mesures de 15 secondes ; on
augmentera la tension par un pas de 10 volts et on évitera d’aller au delà de 10% au
dessus du plateau afin d’éviter les décharges continues et par conséquent la distorsion
du tube Geiger – Muller.

1°) les résultats de la mesure sous la forme du tableau suivant :

V Nmoy = N1+N2+N3 /3 N
Δ moy = √N moy

100 0 0
200 0 0
300 0 0
350 0 0
400 0 0
420 46.66 6.83
440 47.66 6.90
460 48.33 6.95
480 49.66 7.04
500 50 7.07
520 50.33 7.09
540 51.66 7.18
560 52 7.21
580 52.33 7.23
600 52.66 7.25
620 53 7.28
640 53 7.28
660 53.33 7.30
680 53 7.28
700 53.33 7.30
720 53.33 7.30
740 53 7.28
760 53 7.28
780 53 7.28
800 53.33 7.30
820 66 8.12
840 70.33 8.38
860 81.33 9.01
880 88.33 9.39
900 93.66 7.67
920 98.33 9.91
940 106 10.29
960 112 10.58
980 118 10.86
1000 122 11.04
1020 130.33 11.41
1040 134.33 11.59
1060 138.33 11.76
1080 143.33 11.97
1100 146.66 12.11

2°) la caractéristique N = f(V).

II – Pertes dues à la géométrie


Au nombre N0 de particules émises par la source correspond un nombre N de

particules pénétrant dans le compteur tel que :


N= N 0
Ω

S
2

Où  est l’angle solide du détecteur, il est proportionnel à d


où s est la surface
de la fenêtre d’entrée du détecteur. Choisir la tension de travail à partir de la zone
d’utilisation que vous avez déterminé précédemment. Placer la source à 1 cm du
détecteur et compter le nombre d’impulsions enregistrées pendant 30 secondes.
Répéter la mesure 3 fois en faisant varier la distance source – détecteur.

1°) les résultats de la mesure sous forme d’un tableau.

d (cm) Nmoy = N1 + N2 +N3 /3

1 127.7
2 42.5
3 14.6
4 9.5
5 5.76
6 4.14
7 2.59
8 2.34
9 1.92
10 1.74

2°) la courbe Ln N = f (Ln d)

P 1+ P 2
La ponte : Pmoy =
2
ln ( N 2 ) −ln ( N 1 ) 3.74−4.84
P 1= ⇒ =−1.5 9
ln ( d 2 ) −ln ( d 1 ) 0.69−0
ln ( N 3 ) −ln ( N 2 ) 2.68−3.74
P 1= ⇒ =−2.65
ln ( d 3 ) −ln ( d 2 ) 1.09−0.69

−1.59−2.65
Pmoy = ⇒Pmoy = -4.24
2

3°) l’erreur sur la mesure de la constante K pour chaque distance mesurée


Constante k

Ω S
On a : N=N 0 avec Ω=
4π d2

S
Alors : N=N 0
4 π d2

s 1 k N0 S
N=N 0 2
⇒ N = 2 avec k=
4π d d 4π

D’ou :k =N d 2

L’incertitude Δk

On a:k =N d 2

Ln K =Ln N + 2Ln d

ⅆk ⅆN ⅆd
= +2
k N d

Δk ΔN Δd
= +
k N d

ΔN 2 Δd
Δk=k ( N
+
d )
d Nmoy ΔN Δd K ΔK Δk
k
1 127.7 11.30 0.1 0.0127 0.0037 0.291
2 42.4 6.51 0.1 0.0042 0.0010 0.238
3 14.6 3.82 0.1 0.0014 0.0004 0.285
4 9.5 3.08 0.1 0.00095 0.0003 0.315
5 5.76 2.4 0.1 0.00057 0.00026 0.456
6 4.14 2.03 0.1 0.00041 0.00021 0.512
7 2.59 1.60 0.1 0.00025 0.00016 0.64
8 2.34 1.52 0.1 0.00023 0.00015 0.652
9 1.92 1.38 0.1 0.00019 0.00014 0.736
10 1.à74 1.31 0.1 0.00017 0.00013 0.764