Vous êtes sur la page 1sur 60

TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI

DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 1 sur 60

Rapport des TP des


machines à courant
continue

Réalisé par :
 BENCHOUIF Zakaria
Encadré par :
 OUARRAK Achraf
Mr A. EL ALAMI
 BELKOUBBI Ilyass
 KADIRI Mouad

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 2 sur 60

SOMMAIRE

ETUDE D’UN MOTEUR SHUNT……………………………………………………………………………………………………………………………….3

MOTEUR COMPOUND………………………………………………………………………………………………………………………………………...21

DETERMINATION DU RENDEMENT D’UNE MCC PAR LA METHODE DE SWINBURNE………………………………………….…35

ETUDE D’UN MOTEUR SERIE ……………………………………………………………………………………………………………………..………..45

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 3 sur 60

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 4 sur 60

I. BUT DE LA MANIPULATION

L’objectif de cette manipulation pratique est l’étude complète d’un moteur à courant
continue en excitation shunt, on vise à faire les objectifs suivants :
1. Etude du phénomène de saturation et la détermination des caractéristiques électromécaniques :
 Les caractéristiques électromécaniques en régime sous-excité et sur-excité.
 Vitesse de rotation en fonction du courant dans l’induit : n=f(I).
 Couple électromécanique en fonction du courant dans l’induit : Ce = f(I).
 Couple électromécanique en fonction de la vitesse : Ce = f(n).
2. Les caractéristique de fonctionnement : P1, I, n, Ce, ⴄ = f(P2)
3. Les caractéristiques de régulation :
 Vitesse de rotation par variation de la tension dans l’induit : n = f(U).
 La vitesse de rotation en fonction du courant dans l’induit : n = f(I).
 Le courant d’induit en fonction de la tension dans l’induit : U = f(I).
4. La mesure de la résistance d’induit avec le calcule d’incertitude :
5. La caractéristique à vide du moteur shunt :

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 5 sur 60

II. Liste du matériel :

DESIGNATION CARACTERISTIQUES NOMBRE


Ampèremètre (42 1.5 4
6KV
Position de l’appareil 2.5

Shunt 20A cl 0.5% chute de tension 2


100mv
Voltmètre 6KV
(42 2 3
2.5
20000 /v DC
6325 /v AC

Tachymètre Numérique 1
Plan de charge résistive Les lampes 1
Rhéostat 2K , 0.8A 2
Moteur à CC P=3Kw, U=220V, I=15A, 1
j=0,7A n=1500tr/min
Class : B, IP 23
Source d’alimentation 0 à 500V 1
continue 0 à 50A
50 -60hz
Génératrice à CC P=3Kw, U=220V, I=13,6A, j=0,6A 1
N=1500tr/min, S1, IP 23
Class : F

Les significations :

IP : 23 (2 : Protection contre les corps solides > à 1.2cm

3 : Protection contre les chutes des gouttes d’eau jusqu’à 60° par rapport à la verticale).

Classe d’isolation F (Tim =155°C)

Classe d’isolation B (Tim=130°C)

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 6 sur 60

: Tension d’épreuve diélectrique (KV).

: Position horizontal avec 1.5 classe de l’appareil.

(42 : référence à la norme NF C 42-100.

: Courant continu

3/ PARTIE THEORIQUE :

3.1 Formules de base :

 Couple électromagnétique :
Il est exprimé par la relation suivante :
pN
C = kФI avec k= où C=60(V-RaI)/2πn
a 2

 Force électromotrice :
La rotation du rotor suscite l’apparition dune f.é.m induite. Elle s’oppose au passage du courant
dont le fonctionnement est « fonctionnement moteur » , c’est une force contre-électromotrice.
Elle est la même que dans le fonctionnement en Génératrice.

E=kФ

Avec: E en Volts; Ф en webers;  en rad/s.

 Courant dans l’induit :


La loi d’ohm appliquée à l’induit s’écrit : U = E + RI

R : désignant la résistance de l’induit.

3.2 Problématique du démarrage :

On doit limiter le courant au démarrage en mettant en série avec l’induit un rhéostat de


démarrage de résistance R d au décollage, c’est-à-dire à l’ instant où l’induit commence à peine à
U
tourner, la pointe de courant I d a pour valeur : Id =
Rd  R

Car , à l’instant de démarrage , l’induit est arrêté, la f.é.m induite est nulle .La tension U mise
directement aux bornes de l’induit de résistance R produirait un courant U /R ; la résistance R

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 7 sur 60

étant faible, ce courant d’alimentation endommagerait l’induit de la machine pointe de


courant.

N.B : il faut démarrer toujours à tension réduite (≈10% de Un) et attendre chaque fois que la
pointe du courant diminue. (Id ≈ 2.4 ou 2.2 In).

3. 3 Schéma de principe :

Fig. 1 : Schéma de principe

 Les deux courants d’induit I et d’inducteur J sont bien indépendants. Le courant I a absorbé
par le moteur
Est la somme I+J.

 Un rhéostat de démarrage Rh est en série avec l’induit.


 Eventuellement, un rhéostat de champ est placé en série avec les bobines d’excitation.
3.4 Prédétermination des caractéristiques n (I) et C(I) :

3.4.1 La caractéristique C (I)

L’expression de couple est donnée par :

C=kФI avec k = pN/a2

Si le moteur fonctionne à excitation constante, le flux Ф est constant et le moment de couple


est proportionnel au courant : C = KI avec K= k Ф

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 8 sur 60

La fonction C (I) est une droite passant par l’origine

Fig. 2 : caractéristique du couple

Dans le cas ou l’on a une réaction magnétique d’induit (charge<vide) la courbe s’infléchit
(courbe en pointillée)

3.4.2 La caractéristique n (I)


U  RI
L’expression de vitesse est donnée par : n=
K

Le coefficient directeur de la droite associée est –R/ K et l’ordonnée pour I=0 (à vide) est U/ K

Fig. 3 : caractéristique de vitesse

Dans le cas où l’on a une réaction magnétique la courbe remonte pour les forts courants (courbe
en pointillée).

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 9 sur 60

3.4.3 La caractéristique C (n) :

Avec les deux courbes n= f (I) et C=f (I) on obtient la caractéristique C=f (n).

Fig.4 : caractéristique mécanique

Dans le cas ou l’on une réaction magnétique la courbe tend vers une droite verticale.

4/ ETUDE PRATIQUE :

4.1 Démarrage du moteur shunt :

4.1.1 Schéma de câblage :

Fig. 5: Montage pratique d'un moteur shunt

- Les étapes à respecter :

 On réalise le montage pratique.


 On démarre le moteur avec une tension réduite, avec le rhéostat de champ au
minimum.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 10 sur 60

 On vérifie si le sens de rotation du moteur est dans le sens adéquat.


 On a contrôlé l’amorçage de la génératrice.
 Lorsque la tension atteint sa valeur nominale, on agit sur le rhéostat R c pour varier le
courant d’excitation (le flux) pour atteindre la valeur désirée (vitesse nominale).
 On varie la charge pour atteindre la valeur du courant nominale dans l’induit du
moteur.
 Lorsqu’on arrive au point nominal n=n n , I=I n La valeur obtenue pour le courant
d’excitation i n sera considérée comme la valeur nominale de ce courant.
 On décroît la charge en maintenant le courant d’excitation constant, et la tension de la
génératrice constante on agissant sur le rhéostat d’excitation de la génératrice pour
maintenir sa tension constante.
 Pour 5 à 6 valeurs de la charge on relève pour le moteur :
 L’intensité I qu’il absorbe
 La vitesse n du moteur
 Le calcule de la Rhéostat de champ :
On a : i= 0.7A et Imin=0.1A

Et U= (Rh + Rex) i avec Rh=314Ω

Donc Rexmax = (U / Imin) - Rh = (220/0.1) - 314 = 1.8KΩ

4.1.2. Essaie en charge :


Point de fonctionnement nominal:

I=in=0.5 A

Tableau .2 :

PLAQUE SIGNALITIQUE RELEVES EXPERIMENTAUX


Moteur Génératrice Moteur Génératrice
Un (V) 220 220 220 220
Nn (tr/min) 1500 1500 1509 1509
in (A) 0.7 0.8 0.5 0.6
In (A) 15 13.6 15 12.5
Pn(W) 3000 3000 3300 3300

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 11 sur 60

Tableau .3 :

Relevés Relevés Calculés Paramètres


expériment constants
aux
Grandeurs I N Ce P1 P2 η UI I UR
Nombre
Unités A Tr/mi N.m W W % V A V
n
1 17 1494 22.98 3300 3300 88 220 0.5 220
2 16 1514 21.29 3000 3080 87.5
3* 15 1515 19.5 3300 3187.5 87.8
4 8 1550 10.64 1650 1556 88.6
5 4 1583 5.26 770 770 87
6 2 1620 2.60 385 330 87

4.1.3.Calcul du point nominal:

 Couple nominal :
C = 60* (V– Ra)*I/2πn

Cn=60 * (220 – 0,5 )*15/2π*1500=20,25 N.m

 P2 nominal :
P2n = Cn *Ωn

Ωn = (2π/60) * nn=(2π/60) * 1500 =157,07 rad/s

P2n = Cn *Ωn = 20,25*157,07= 3220 W

Rendement nominal :

 On a η= P2n/ P1n
η n=96%

Pour le traçage de (I, P1, Ce, n, η)=f(P2) on va exprimer le couple, la vitesse, la puissance absorbée, le
rendement et le courant en fonction des paramètres du point nominal.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 12 sur 60

 Tableau de calcul :
Tableau.4 :

I(A) I(%) n (Tr/min) n(%) Ce(Nm) Ce(%) P1(W) P1(%)


17 113 1494 98.6 22.9 117 3740 113
16 106 1514 99 21.39 109 3520 106
15 100 1515 100 19.5 100 3300 100
8 53 1550 102 10.64 54.5 1760 53.3
4 26.6 1583 104 5.26 26.9 880 26.6
2 13.3 1610 106 2.59 13 440 13.3

Point de fonctionnement pour la sur-excitation du moteur :

i =1.1in= 0.55 A

Tableau.5 :

Relevé expérimental Relevé direct (P.S)


Moteur Génératrice Moteur Génératrice

Un (V) 220 220 220 220


nn(tr/min) 1500 1500 1500 1500
in(A) 0.55 0.6 0.7 0.8
In (A) 15 12 15 13.6
P(W) 3000 3000 3000 3000

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 13 sur 60

Tableau.6 : Relevés Paramètres


expérimental constants
es
Grandeurs I n Ce P1 P2 ⴄ UI i UR
Nombre
Unités A Tr/mi N.m W W % V A V
n
1 17 1460 23.5 3740 3168 85 220 0.55 220
2 16 1470 22 3520 2904 82
3 15 1480 20.1 3300 3115 94
4 8 1505 10.9 1760 1540 87
5 0 1570 5.4 66 44 75

-Tableau de calcul :

Tableau.7

I(A) I(%) Ce(Nm) Ce(%) N(tr/min) N(%) P1(W) P1(%)


17 113 1460 98.6 23.51 111.9 3740 113
16 106 1470 99.32 22.03 104.9 3520 106
15 100 1480 100 21 100 3300 100
8 53 1505 101.6 10.96 52.1 1760 53.3
4 26.6 1540 104.4 5.4 25.7 880 26.6
Point de fonctionnement nominal pour la sous-excitation du moteur : i =0.9in=0.45 A

Tableau.8 :

Relevé expérimental Relevé direct (P.S)


Moteur Génératrice Moteur Génératrice

Un (V) 220 215 220 220


nn(tr/min) 1503 1503 1500 1500
in(A) 0.45 0.45 0.7 0.8
In (A) 15 12.8 15 13.6
P(KW) 3000 3000 3000 3000

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 14 sur 60

Tableau.9 :

Relevés
expérimentales Paramètres constants
Grandeurs I N Ce P1 P2 η UI In UR
Nombre
Unités A Tr/min N.m W W % V A V

1 17 1555 22 3740 2992 80 220 0.45 220


2 16 1557 20.8 3520 2420 75
3* 15 1560 16.5 3300 2695.5 81
4 8 1560 10 1760 1320 75
5 4 1640 5.27 880 30.8 72
Tableau de calcul :

Tableau .10 :

I (A) I(%) N(tr/min) N(%) Ce(Nm) Ce(%) P1(W) P1(%)


17 113 1555 99.6 22.08 133 3740 113

16 106 1557 99.8 20.8 126 3520 106


15 100 1560 100 16.5 100 3300 100
8 53 1570 100.6 10 60 1760 53
4 26.6 1580 101.3 5.27 31 880 26.6

2 .3 traçage des caractéristiques :

On trace toutes les caractéristiques relevées dans les tableaux en fonction de P2 ainsi que les
caractéristiques électromécaniques :

n =f(I) ; C=f(I) ; n=f(C)

 Remarque :

Pour toutes les caractéristiques tracées voir la page 18-19 :

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 15 sur 60

2 .4 Interprétations générales :
D’après le traçage des caractéristiques expérimentales on constate que pour l’excitation nominale, les valeurs
nominales du courant (I) et de vitesse(nn) et le couple (Cn) sont proche aux valeurs nominales données par le
constructeur (P.S). Et pour sur-excitation on remarque que le couple (C>Cn) avec (n<nn) et inversement pour sous-
excitation (C<Cn) et (n>nn).

3.Mesure de la résistance de l’induit :


3 .1 Montage pratique :

Fig.9 : montage de la mesure de la résistance

On utilise le montage en aval puisque la résistance d’induit est très faible

3 .2 : Mode opératoire :

On alimente le circuit avec une tension réduite pour ne dépassant pas le courant nominal,( V 
10V).

Pour chaque valeur de tension on relève :


 L’intensité I.
 Puis calculons la résistance R=V/I.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 16 sur 60

3 .3 Tableaux de mesure :

Tab .11
Nombre
1 2 3
Unités

Relevés

I (A)

V (V)

R (Ω)
La résistance moyenne est :

ΔU ΔΙ
Avec : ∆R = + Rmoy= Ω
U Ι

ΔU classe.calibre
. =
U 100

ΔI classe.calibre
. =
I 100

ΔR

R

R=( ± ) Ω

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 17 sur 60

2 Essaie à vide :

4 .2 Mode opératoire :

 On réalise le montage pratique.


 On alimente le moteur par une tension réduite
variable de 0 à 220V.
 On varie le rhéostat du champ pour varier le
courant d’excitation.
 On relève les valeurs de i et E, en maintenant la
vitesse constante par le rhéostat d’excitation.
4 .3 Tableau des mesures :

Pour U= 220 V , n=1500tr/min

Tab.12
Nombre
Relevés 1 2 3 4 5 6 7 8

Unités
(A) J

(V) E

5 La régulation de la vitesse du moteur shunt par variation de la tension aux bornes de


l’induit:

L’inconvénient de cette méthode de régulation de vitesse est chaque moteur doit être alimenté
d’une source indépendante .C’est pourquoi cette méthode n’est utilisée que dans le cas ou la plage
de variation de vitesse a une exigence très importante.

On relève pour ce cas : n, I, η=f (U) pour i=in=Cte.

On recommande de garder le couple dans les environs de 0,8Cn.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 18 sur 60

On charge le moteur jusqu'à cette valeur du couple, en alimentant l’induit par une tension
supérieure a Un.

Apres, on fait diminuer cette tension tout en gardant le couple constant .Le courant d’excitation ne
doit pas changer car Ur =cte.

On relève 3-4 mesures (u varie de 0,25 jusqu'à 1,1Un ).La tension d’alimentation reste la même.
On varie U par action sur le rhéostat de régulation.

On porte les résultats dans le tableau suivant :

Tab.13
Relevés expérimentaux Paramètres constantes
Grandeurs I N U Cu I
Relevés

Unités A tr/min V N.m A

1 17 1640 240
2 15 1500 220
3 14 1355 210 Cte 0.5
4 13 1244 180
5 12.4 1160 160

6 La régulation de la vitesse du moteur shunt par la variation du courant d’excitation :

Cette méthode (régulation de champ) est très économique et simple. La régulation de la vitesse se
fait par la variation de la résistance du circuit (variation du courant).

On porte les résultats dans le tableau suivant :

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 19 sur 60

Tab.14

Relevés Paramètres ctes


expérimentaux
Grandeurs I n i Cu Ur U
Relevés

Unités A tr/mi A N.m V V


n
1 15 1500 0.5
2 16.4 1528 0.45
220 0.6
3 18 1600 0.4
4 23 1800 0.35

5/ CONCLUSION :
Durant cette séance du T.P, on a étudié un Moteur à excitation shunt. Nous avons déterminé le point nominal
et nous avons relevé les caractéristiques électromécaniques et celles de la régulation pour les trois modes :
 Mode normal.
 Mode sur-excitation.
 Mode sous-excitation.
On a atteint le point nominal (U=220V, I=15A, i=0,5A, Pn=3KW, n=1503tr/min) qui est proche de ce qui est indiqué
sur la plaque signalétique alors on constate que le moteur est encore exploitable.

Et concernant la relation entre le couple et la vitesse :


 Vitesse augmente, couple diminue sous-excitation
 Vitesse diminue, couple augmente sur-excitation
 Fonctionnement nominale (Cn,nn) excitation nominale

Et pour réguler la vitesse n, on a utilisé deux méthodes :

 La variation de la tension aux bornes de l’induit puisqu’on a une source d’alimentation variable
(Alternostat).
 La variation du courant d’excitation d’après le rhéostat de champ.
Mais la meilleure façon pour réguler la vitesse de la rotation est la variation du courant d’excitation parce que
l’autre méthode nécessite deux alimentations indépendantes.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 20 sur 60

6. Les courbes

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 21 sur 60

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 22 sur 60

1. BUT
Le but de cette manipulation est de déterminer les caractéristiques électromécaniques d’un
moteur compound en relevant :
 La caractéristique du couple : C = f(I).
 La caractéristique de la vitesse : n = f(I).
 La caractéristique mécanique : C = f(n).
Les caractéristiques de fonctionnement de la machine en relevant :
Cem=f(Pem) , n=f(Pem) , I=f(Pem) , P1=f(Pem)
Les caractéristiques de régulations de la machine : I=f(i) n=f(i) n=f(u).
Ensuite mesurer les résistances r et r’ de l’inducteur série et de l’induit.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 23 sur 60

2. LISTE DU MATERIELS

DESIGNATION CARACTERISTIQUES NOMBRE


Ampèremètre 4
(42 1.5
6KV
Position de l’appareil2.5

Shunt 20A cl 0.5% chute de tension 100mv 2

Voltmètre 6KV 2
(42 2
2.5
20000 /v DC
6325 /v AC

Tachymètre Numérique 1
Plan de charge résistive Les lampes 1
Rhéostat 2K , 0.8A 2
Moteur Compound P=2.25Kw, (induit) U=220V, I=10A 1
n=1500tr/min Class : F, IP 23
Source d’alimentation [0 à 500V] [0 à 27A] 1
continue 50 -60hz
Génératrice à CC P=3Kw, 1
Inducteur V=220V, i=0,6A
Induit V=220V, I=13,6A
N=1500tr/min, S1, IP 23 Class : B

3. ETUDE THEORIQUE MOTEUR COMPOUND


a- définition
Le moteur compound comporte deux enroulements inducteurs, l’un est série qui permet d’avoir
un couple de démarrage important et l’autre shunt qui évite le risque d’emballement dans le cas
du fonctionnement à vide.
Les deux enroulements peuvent être montés en courte dérivation ou en longue dérivation.
 Flux additif : les flux s’ajoutent.
 Flux soustractif : les flux se retranchent.
L’excitation du moteur compound est la combinaison des deux modes d’excitation

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 24 sur 60

 Excitation en dérivation
 Excitation en série
b- Montage à flux additif
Dans ce mode d’utilisation, le flux
développé par l’inducteur série s’ajoute à
celui développé par l’inducteur
dérivation.

c - Montage à flux soustractif


Dans ce mode d’utilisation, le flux
développé par l’inducteur série se
retranche à celui développé par
l’inducteur dérivation.
r’ : résistance de l’enroulement série.
ra : résistance de l’induit.
Re : résistance de l’enroulement shunt.
Rhe : rhéostat d’excitation.

3. Expression et caractéristique fondamentale.

L’excitation des deux enroulements permet deux modes d’utilisation


 Montage longue dérivation ou a flux additif ∅𝑡 = ∅𝑑 + ∅𝑠
 Montage courte dérivation ou a flux soustractif ∅𝑡 = ∅𝑑 − ∅𝑠
le fonctionnement à flux additif est le plus généralement utilisé ; il permet de garder le couple et
la vitesse stable .

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 25 sur 60

3-1-2°/ Caractéristique de vitesse

Sachant que U= E+ (r+r’) I


E=2.p.n.N.Փ
Փ/2.a E= K.t.n
ce qui implique que :
n= U- (r +r’) Ia / K.Փt

(3)

Avec :
∅𝒕 = ∅𝒔 + ∅𝒅 = ∅𝒅 + 𝜶𝑰𝒂
Փa n=[U-(ra+r’)Ia]/[K.( ∅𝒅 + 𝜶𝑰𝒂)]
Փs n=[U-(ra+r’)Ia]/[K.( ∅𝒅 − 𝜶𝑰𝒂)]

r’ : résistance de l’inducteur série en (().


Contrairement
ontrairement au cas du moteur série, la vitesse à vide n’est plus infinie.
D’après
’après l’équation (2), on peut déduire l’allure de la courbe n= f (I) comme suite :

U= Cte : I=Cte
1 : flux additif
2 : flux soustractif

a- Caractéristique du couple
On a le couple égale à :
C= P/Ω = E.I / 2.π.n = K.n.Фt .I / 2. π.n
On considère : K’=K/2. π
D’où : C = K’.( Фd + α.Ia ).I

Pour les faibles valeurs du courant, le couple prend. La forme d'une hyperbole et pour des
forts courants
nts la courbe du couple est un droit à cause de saturation de la machine.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle


ndustrielle A.EL ALAMI
TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 26 sur 60

 Caractéristique mécanique
On peut déterminer la caractéristique mécanique d’après la courbe qui représente le couple

4. ETUDE PRATIQUE
 La charge
La charge est constituée par une génératrice débitant sur un plan de charge résistive
 Démarrage du moteur
Au
u démarrage, lors de la mise sous tension ; la vitesse est nulle ; donc la f.c.e.m est aussi
nulle E= 0
Ett puisque r est très faible, on au
aura
ra un courant de démarrage important, ce qui explique
l’intérêt de démarrage d’un moteur pour une charge nulle.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle


ndustrielle A.EL ALAMI
TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 27 sur 60

On a intérêt à court-circuiter l’ampèremètre qui est dans le circuit d’induit, puis on doit
vérifier que le sens de rotation est correct, autrement, on doit arrêter puis inverser le sens.
 Détermination du flux additif et du flux soustractif
Quand le moteur est à vide, on doit court-circuiter l’inducteur série, puis vérifier
la vitesse, si elle augmente, on a un flux additif, si elle diminue on a un flux soustractif.
 Détermination du point nominal
Le moteur étant alimenté sous la tension U, on doit régler la vitesse n et le courant I à leurs
valeurs nominales : n= n n et I= I n , par action sur le rhéostat d’excitation de l’inducteur shunt du
moteur et sur le courant débité par la génératrice de charge.
La valeur obtenue du courant d’excitation i sera considérée comme la valeur nominale du courant
d’excitation i= in.
On ne doit pas changer cette valeur.
 montage pratique

Fig. (9) : schéma du montage pratique

 Mode opératoire
Pour ce montage, on utilise une génératrice G débitant sur un plan de charge (k ouvert).

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 28 sur 60

Le moteur étant alimenté sous la tension U, on règle la vitesse n et le courant I à leurs valeurs
nominales, par action sur le rhéostat d’excitation de l’inducteur shunt du moteur et sur le courant
débité par la génératrice de charge.
La valeur obtenue du courant d’excitation i sera considérée comme la valeur nominale de ce
courant i= i n , et on maintient cette valeur constante.
En maintenant i= i n et U= cte, on fait décroître le courant débité par la génératrice jusqu’à
zéro, et on relève le courant I et la vitesse n.
L’essai à vide (I = I0) se fait pour une charge nulle (k ouvert), et l’inducteur de la génératrice
doit être déconnecté.

 Tableaux des mesures

Puis on augmente et on décroit le courant débité par la génératrice jusqu’à 0 tout en gardant :
(i=in=cte et U=Cte)

Relevé expérimental Relevé direct (P.S)


Moteur Génératrice Moteur Génératrice

Un(v) 220 220 220 220


nn(tr /min)
1498 1498 1500 1500
in(A)
0.12 0.4 - 0.8
In(A)
10 0.4 10 13.6
P(w) 2200
1320 2250 3000

 Point de fonctionnement nominal

Ui= 220 V ; in = 0.12 A

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 29 sur 60

Relevé Relevés calculés Paramètres


expérimental constantes
I N CU P1 P2 η UI UR in

Unité A tr/min Nm W W % V V A

1 15.2 1241 16.6 2860 1848 64

2 11.4 1425 13.7 2264 1672 67

3 10 1495 12 2200 1408 64


220 220 0.12
4 10.4 1465 11.55 1672 1100 65

5 6.4 1744 6.96 1408 924 65

6 6 1800 6.36 1320 880 66

 Calcul du point nominal :

Couple nominal :

Cn=(60/2π)(U-(r’+ra)In)In)/nn
r’ : résistance de l’inducteur série r’ moy=241.6Ω

ra : résistance de l’induit ra moy=3.34 Ω

Alors
Cn= 12 N.m
 P2 nominal :

P2n=Cn. Ωn

Ωn=(2π/60) .nn

Alors

P2n= 1408 w

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 30 sur 60

 P1 nominal :

P1n=Un*In

P1n= 2200 w

I(A) I(%) n(tr/min) n(%) Cu(Nm) Cu (%) P1(W) P1(%)

13 130 1220 81.3 16.6 138 3344 148

11.2 112 1420 94.6 13.7 114 2508 111.4

10 100 1495 96.3 12 100 2200 100

7.6 76 1640 109 11.55 96 2288 101.6

6.4 64 1744 116 6.96 58 1408 62.5

6 60 1800 120 6.36 53 1320 58.6

 Rendement nominale :

η = P2n/ P1n = 64 %

interprétation :

D’après l’étude du moteur compound on remarque que ces valeurs nominales obtenues un peu
loin de ces valeurs nominales indiquent sur la plaque signalétique, et concernant le rendement et
le couple on a trouvé aussi faibles.

caractéristique Cu= f(I)


Alors Cu = [(U-(ra+r’)*I)*I*60]/2πn

 Caractéristique Cu=f(n)
Cette caractéristique mécanique en peut la déduire à partir des deux caractéristique n=f(I)
Cu=f(I)

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 31 sur 60

Couple expérimental :

Relevé expérimental Relevé direct (p.s)


Moteur Génératrice Moteur Génératrice
Un(v) 220 220 220 220

nn(tr /min) 1517 1517 1500 1500

in(A) 0,2 0,5 0,3 0,8

In(A) 10 8 10 13,6
P(w) 2200 1760 2250 3000

Point de fonctionnement nominal : pour m = 2 kg ; d = 38 cm

Relevé expérimental Relevés calculés Paramètres


constantes
Grandeur I n d CU P1 P2 η UI UR in
1 12,6 1430 72,2 14,21 3150 2114 67,1 220 220 0,2

2 11 1470 67 12,4 2420 1742 71,9

3 10 1500 62 9,4 2200 1476 67

4 9,2 1560 44 8,62 2170 1408 61,2

5 6 1628 22,5 4,42 1500 1758 50,5

Ui= 220 V ; in = 0,2 A ; m =2 kg

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 32 sur 60

I(A) I(%) n(tr/min) n(%) Cu(Nm) Cu(%) P1(W) P1(%)


12,6 126 1430 95 14,21 151 3150 143

11 110 1470 98 12,4 132 2420 110

10 100 1500 100 9,4 100 2200 100

9,2 92 1560 104 8,62 91,7 2170 98

6 60 1628 108,5 4,42 47 1500 68

 Mesure des résistances <ra> et <r’> :


I=In et U<10v

Puis on calcule la résistance R=V /I :

Résistance de l’inducteur :

Nombre relevés 1 2 3
I 0,015 0,03 0,035
V 3,75 7 8,5
r’ 250 233 243,8

Calcul d’incertitude :

r’moy= 241,6Ω

∆R/R = ∆U/U + ∆I/I

∆U= (classe *calibre) /100 =0,6 V

∆I=(classe*calibre) /100 = 2,25 A

AN :

∆U/U=0,0027

∆I/I =0,225

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 33 sur 60

∆r’=∆U/∆I=0,266

∆r’/r’ =0,227

r’= (241 ± 0,227) Ω

Résistance de l’induit :

Nombre relevés 1 2 3
I 1,3 2 2,6
V 4 7 9
ra 3,07 3,5 3,46
ramoy= 3,34 Ω

Le calcul d’incertitude :

∆R/R = ∆U/U + ∆I/I

∆U= (classe *calibre) /100 = 0,6 V

∆I=(classe*calibre) /100 = 2,25 A

AN :

∆U/U=0,0027

∆I/I =0,225

∆ra=∆U/∆I=0,266

∆ra/ra =0,227

ra= (3,34 ± 0,227) Ω

Conclusion :
Dans cette manipulation on arrive à relever les caractéristiques indiquées
dans le but en faisant le montage pratique du moteur compound , et tirer
les différents mesures nécessaires de chacune caractéristiques , et aussi les
calculs , sans oublier la mesure de la résistance d’induit .

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 34 sur 60

 COURBES :

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 35 sur 60

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 36 sur 60

I. But :

Le but de cette manipulation est la détermination du rendement d’une machine à courant continue
par la méthode de Swinburne en entraînant la génératrice par:
 Un moteur asynchrone triphasé.
 Un moteur à courant continu à excitation shunt.
Ensuite, faire une comparaison entre les deux méthodes et effectuer:
 L'essai à vide (la marche en moteur de la génératrice).
 La mesure de la résistance d'induit avec le calcul d'incertitude
II. Liste du matériel:
DESIGNATION CARACTERISTIQUES NOMBRE
Ampèremètre (42 1.5 4
6KV
Position de l’appareil 2.5

Shunt 20A cl 0.5% chute de tension 2


100mv
Voltmètre 6KV
(42 2 3
2.5
20000 /v DC
6325 /v AC

Tachymètre Numérique 1
Plan de charge résistive Les lampes 1
Rhéostat 1K-0.78 , 2K- 0.55A 2
Moteur asynchrone f=50hz ;n=1500tr/min ;P=3Kw 1
220V ;10.9 A 380V ;6.3 A
cos ϕ=0.86 ;class d’isolement
B
Source d’alimentation 0 à 500V ;0 à 50A 1
continue 50 -60hz
Génératrice à CC P=3Kw, U=220V, I=13,6A, j=0,8A 1
N=1500tr/min, S1, IP 23
Class : F

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 37 sur 60

III. Etude théorique


Pour mesurer le rendement η d'une machine électrique, on peut utiliser soit une méthode directe,
soit une méthode indirecte.
1. Méthode directe:
On mesure directement Pu et Pa, si une puissance est sous forme électrique, la mesure est
effectuée avec un wattmètre. Si elle est sous forme mécanique, cela nécessite la mesure d'une
vitesse et d'un couple, mesures plus complexe et en générale moins précises que les mesures
électriques. η = Pu/Pa
2. Méthode indirecte:
Elle permet la détermination du rendement à partir de mesures électriques uniquement, on écrira
donc:
Pour une génératrice: ηG = Pu/ Pu+Pp Pour un moteur: ηM=Pa-Pp/Pa
Pp: la somme des pertes.
D'autre part même dans le cas ou Pu et Pa sont sous forme électrique. Cette méthode est très
intéressante, car un calcul d'erreur simple montre qu'elle donne une meilleure précision.
3. Classification des pertes:
Dans une machine électrique les pertes sont:
 Les pertes mécaniques: ce sont les pertes par frottement et ventilation Pv+f, elles sont en
fonction de la vitesse n.
 Les pertes magnétiques: ce sont les pertes par hystérésis et par courant de Foucault Ph+f,
elles sont en fonction de la vitesse n et de l'induction B.
 Les pertes supplémentaires: elles sont en général négligées pour les machines de faible
puissance.

4. Mesure des pertes:


Les pertesélectriques sont faciles à mesurer, le seul problème est donc la mesure de Pv+f et Ph+f.
Ces pertes ne sont fonction que de n et de B quelque soit le mode de fonctionnement et le
régime. Par conséquent, une marche en moteur à vide même n et même B qu'au point de
fonctionnement en charge considéré donnera Pv+f et Ph+f, si l'on mesure la puissance électrique
absorbée dans cette marche à vide:
On a Pu= V. Ie et P a = Pu+ Pp avec Pp : la somme des pertes.
Pp = [R. (Ie + i) ² + V.i + P f+v + P h+f]
𝑉. 𝐼𝑒
𝜂=
𝑉. 𝐼𝑒 + 𝑅(𝐼𝑒 + 𝑖)² + 𝑉𝑖 + 𝑃f+v + 𝑃h+f

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 38 sur 60

Avec : R (Ie+i) ² : Pertes par effet de joule dans l'induit.


VIe : Puissance utile.
V.i : pertes dans le circuit d'inducteur.
P f+v : Pertes mécaniques.
P h+f : Pertes magnétiques.
5. Méthode de SWINBURNE:
Les équations précédentes résument l’utilité de cette méthode et la démarche pratique à suivre
pour la détermination du rendement, c’est une méthode purement électrique.
Toutes les pertes sont déterminables sauf :
 Les pertes par frottements mécaniques qui dépendent de la vitesse.
 Les pertes par hystérésis et courant de Foucault
 qui dépendent de la vitesse et de l'induction.
6. Méthode de détermination des pertes Ph, Pm:
On fait fonctionner la génératrice en moteur à vide et on réalise les conditions suivantes:
a- Vitesse n en moteur à vide= vitesse dans la machine en génératrice en charge.
b- Induction dans la marche en moteur à vide= induction dans la machine en génératrice en
charge.
Pour avoir la même induction, si la condition même vitesse est réalisée, il faut et il suffit que:
E moteur à vide= E en charge de la génératrice
Or, E en charge de la génératrice= V+RI

La condition b- devient donc, si on appelle V0 la tension aux bornes de l'induit dans la machine en
moteur à vide V0= V+RI
Soit Po la puissance absorbée par la machine en moteur à vide. Le bilan des puissances pour cette
marche à vide s'écrit :
Po = P h + P m + Pj
Vo. (Io + io) = P h + P m + Vo.io +R.Io2
D'où l'on tire : P h + P m = Vo.io - R.Io2
R.Io2est très faible: P h + P m= Vo.Io

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 39 sur 60

7.Allure théorique de la courbe du rendement:

IV. Etude pratique


Mode opératoire
On effectue cette mesure à chaud par la méthode du
voltmètre et de l'ampèremètre, en utilisant un
montage aval, car la résistance est faible.

Nombre
Relevés 1 2 3
Unités
I (A) 13.6 12 10
V (V) 16 14 11.5
Ra () 1.77 1.16 1.15

Ra moy =∑ ri/n
Ramoy = 1.36 Ω
Le calcul d'incertitude :
∆𝑅 ∆𝑈 ∆𝐼
= +
𝑅 𝑈 𝐼
∆𝑈 = (𝐶𝑙𝑎𝑠𝑠𝑒 × 𝐶𝑎𝑙𝑖𝑏𝑟𝑒) ÷ 100 = V
∆𝐼 = (𝐶𝑙𝑎𝑠𝑠𝑒 × 𝐶𝑎𝑙𝑖𝑏𝑟𝑒) ÷ 100 =
=A

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle


ndustrielle A.EL ALAMI
TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 40 sur 60

∆𝑼
A.N: =
𝑼
∆𝑰
= 𝟎. 𝟏𝟔𝟓
𝑰

∆𝑼
ΔRa= = 0.226
∆𝑰
ΔRa/Ra= 0.19
Ra =( 1.36 ± 0.19 )Ω

Essai à vide (Marche en moteur de la génératrice) :


Mode opératoire
On réalise les 6 marches en moteur à vide
correspondant à chacun des points de
fonctionnement en charge de la génératrice, en
respectant les conditions suivantes :
no=n par le rhéostat R c
Vo=b EchV+R. (Ie + I) par le rhéostat Rh

On relève pour chacune de ces marches en moteur à vide les valeurs de Io dans l'induit.
Résultats:
On calcule pour chacun des six points de fonctionnements la somme des pertes mécaniques et
magnétiques : Pf+Ph = V0I0.

On calcule le rendement de la génératrice pour ces mêmes points de fonctionnement en utilisant


la relation (1).

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 41 sur 60

Relevées d’essai de la marche en moteur à vide:

Relevés expérimentaux Paramètres


constants
Grandeurs V0 n Ech U
Relevés

Unités V tr/min V V
1 1400 242.7
2 1408 249.7
3 1415 264.5
4 1435 273.9
5 1450 284.82

2. Génératrice entraînée par moteur asynchrone à courant alternatif couplé en étoile


:
Essai en charge :
Montage de base :

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 42 sur 60

Mode opératoire :
Pour une charge nulle (K ouvert), on effectue le démarrage du moteur asynchrone à tension
réduite jusqu’à avoir 380 V (couplage étoile). On procède comme dans la méthode précédente.

Relevé expérimental Relevé direct (P.S)


Moteur génératrice Moteur Génératrice

Un (V) 380 220 380 220


nn(tr/min) 1430 1430 1500 1500
in(A) - 0.6 - 0.8
In (A) 6.3 13.6 6.3 13.6

P(KW) 2394 2992 3000 3000

Relevés de l'essai en charge:

Relevés expérimentaux Paramètres


constants
Grandeurs I Ie n V i
Relevé

Unités A A Tr/min V A
s

1 16 15.4 1400 200


2 14.8 14.4 1408 210
3 13 12.4 1415 230
4 9.6 8.8 1435 250
5 6 5.4 1460 270

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 43 sur 60

Tableau récapitulatif
Grandeurs Nombre 1 2 3 4 5
Unités
(W) 3080 3024 2852 2200 1458
Ve.Ie
R.(Ie+i)2 (W) 348.16 306 229.8 120.16 48.96
V.i (W) 120 126 138 150 162

Pf+Ph (W)

ղ %

Traçage des caractéristiques :


Fig.1: Variation du rendement η en fonction du courant I :
(1) : Entraînement par une machine à courant continue.
(2) : Entraînement par un moteur asynchrone.
V- CONCLUSION:
La méthode de Swinburne est une méthode indirecte de test des MCC. Dans cette méthode, les
pertes sont mesurées séparément et l’efficacité à une charge désirée est prédéterminée. Les
machines sont testées pour détecter les pertes, l’efficacité et l’élévation de température .
Malheureusement, on n’a pas arrivé à faire l’essaie à vide .

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 44 sur 60

 COURBE :

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 45 sur 60

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 46 sur 60

-BUT :

L’objectif de cette manipulation est de déterminer :


1- Les caractéristiques électromécaniques du moteur à courant continu à excitation série, en
relevant :
 La caractéristique de la vitesse en fonction du courant dans l’induit n = f( I ) .
 La caractéristique du couple électromécanique en fonction du courant d’induit Ce = f ( I ).
 La caractéristique du couple électromécanique en fonction de la vitesse Ce = f ( n ).
2- La caractéristique de fonctionnement n, CU, η, IetP1 en fonction deP2.
3- La mesure de la résistance d'induit avec le calcul d'incertitude.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 47 sur 60

2- LISTE DE MATERIELS :

DESIGNATION CARACTERISTIQUES
NOMBRE

Ampèremètre 2

shunt 20A cl 0,5% chute de tension 100mV 1

Voltmètre

Alimentation continue U [0-30V] 1


stabilisée
I [0-3A]

Dynamo frein (DF) 30V, 3A 1

Excitation série, n=1500 tr /min ; 1


I=i=15A ;P=3 KW ;Classe B , IP23
Moteur série

3-ETUDE THEORIQUE :

3-1 les moteurs série sont de construction très robuste :

Leurs bobines inductances sont faites d’un nombre peu élevé de spire de gros fil, dont la section est
à peu presle double du fil de l’induit.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 48 sur 60

Ils peuvent fournir pendant quelque temps une puissance bien supérieure à leur puissance normale

3-2 changements de sens de rotation :

Pour inverser le sens de rotation du moteur série, il faut changer soit le sens du courant dans
l’inducteur ou bien dans l’induit.

3-1-1 caractéristique de vitesse :

Fig.1 : caractéristique de vitesse

3-1-2caractéristique du couple :

Fig.2 : caractéristique de couple

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 49 sur 60

3-3La vitesse d’un moteur série varie beaucoup avec la charge :


U  RI
Pour appliquer la formule de la vitesse d’un moteur à courant continu à un moteur série n= N 
, considéreront deux cas :
 A faible charge.
Le terme RI, qui représente la chute de tension dans le moteur, est faible par apport à la tension
aux bornes de U, donc il est négligeable : n= N/(NФ).
Le courant d’alimentation I est le courant inducteur ; Il est peu intense, le flux inducteur est
proportionnel à I
  K'.I

donc n= U/(NK’I)
La vitesse est inversement proportionnelle au courant I.
Si le moteur tourne à vide, I est faible, et la vitesse n est très grande.
Un moteur série s’emballe à vide.
Quand la charge augmente, I croit, et la vitesse diminue rapidement.
 A forte charge
Le courant inducteur est grand, le circuit magnétique est saturé, le flux inducteur  augmente
lentement quand I croit. Le moteur série tend à se comporter comme un moteur shunt à flux
constant, sa vitesse diminue lentement quand la charge, déjà élevée, continue à croître.
 réglage de la vitesse d’un moteur série :
Pour diminuer ou augmenter la vitesse, on agit sur le courant de la DF.
3-4 Couple d’un moteur série :

A faible charge, on peut remplacer  par K’.I dans la formule C  K I qui devient C= K’KI
2

ce qui montre que le couple est proportionnel au carré de l’intensité du courant absorbée.
La charge élevée, le flux croit lentement quand le courant augmente et le couple tend à devenir
proportionnel à l’intensité.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 50 sur 60

Pendant la durée de démarrage, un moteur série peut supporter un courant intense, le circuit
magnétique est saturé, à cause des valeurs élevées de  et de I, le couple atteint une grande
valeur.
La variation du couple en fonction en fonction de la vitesse, est indiquée par la figure ci-dessous :

Fig. 3 : caractéristique mécanique

4-ETUDE PRATIQUE :
4-1°/ Montage pratique :

Fig.4 : MONTAGE D’UN MOTEUR SERIE EN CHARGE

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 51 sur 60

Légende :
-Alimentation stabilisée : U=30 V I =3A
- Alternostat : U=270 V I =15A
-Dynamo frein :U=30 V I=3 A
-Moteur série : Excitation série, P= 3KW
n= 1500tr /min
4-2 °/Essai en charge :
Mode opératoire :
 Avant d’alimenter, on va régler la tension stabilisée. On va appliquer cette tension aux
bornes de la dynamo frein qui constitue la charge de moteur ; pour éviter son
emballement.
 On va charger le moteur en donnant un petit courant à la dynamo frein, puis on démarre
le moteur par une tension réduite ; pour limiter le courant de démarrage.
 On va vérifier le sens de rotation du moteur
Une fois le démarrage effectué, on charge le moteur en agissant sur le courant de la DF, pour
amener le courant dans l’induit à sa valeur nominale, la vitesse aussi.
 Après en relève la tension aux bornes de l’induit correspondante, et garder constante
durant la manipulation.
On règle le courant absorbé par la DF, afin d’avoir un couple résistant qui permet l’élimination de
l’effet de l’emballement, puis on alimente le moteur sous sa tension nominale.
 Après, on règle le courant absorbé par la DF afin que le moteur atteint le régime nominal
(I n et n n ) à ce point,

on relève le courant I (courant absorbé par le moteur) et n n (vitesse de rotation).


Ensuite, on agit sur le courant absorbé par la DF afin de décroître le courant I. en relève les valeurs
de I, n pour chaque point ces opérations se sont effectuées pour deux valeurs de la tension
d’alimentation du DF.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 52 sur 60

 Tableaux de mesures :
Pour Udf=30 V
Point nominal:

Relevés expérimentaux Relevés de la Plaque Signalétique

Moteur D.F Moteur D.F

I (A) 15 1.9 15 3

U (V) 240 30 220 30

P(w) 3600 57 300 90

n(tr/min) 1500 1500 1500 1500

Paramètres
Relevés expérimentaux
constants

Grandeurs I n Ur Idf Ce Pem Uin UDF

Relevés Unités A Tr/min V A N.m W V V

1 16.5 140 250 2.2 26 3811

2 15 1500 240 1.9 24 3552


240 30
3 10.6 1650 235 1.5 14.4 2488

4 9.4 1700 230 1.4 12.5 2825

5 8.9 1750 225 1.3 11.5 2100

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 53 sur 60

Pour Udf=25v
Point nominal:

Relevés expérimentaux Relevés de la Plaque Signalétique

Moteur D.F Moteur D.F

I (A) 15 1.9 15 3

U (V) 230 25 220 30

P(w) 3705 47.5 3000 90

n(tr/min) 1500 1500 1500 1500

Paramètres
Relevés expérimentaux
constants

Grandeurs I n Ur Idf Ce Pem Uin UDF

Relevés Unités A Tr/min V A N.m W V V

1 17.8 1350 255 2.4 28.8 4071

2 15 1450 250 2.1 25 3845


247 25
3 12.4 1570 240 1.7 20.36 3347

4 9.4 1730 230 1.3 12.14 2200

5 8.4 1750 235 1.15 10.7 1960

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 54 sur 60

Après avoir effectué ces relevés, on passe au calcul du couple expérimentalement, en


appliquant la relation suivante : C e =m.g.d

Pour Udf= 30V ; m= 2kg ; d= 80cm


Point nominal:

Relevés expérimentaux Relevés de la Plaque Signalétique

Moteur D.F Moteur D.F

I (A) 15 1.95 15 3

U (V) 245 30 220 30

P(w) 3775 58.5 3000 90

n(tr/min) 1500 1500 1500 1500

Paramètres
Relevés expérimentaux Relevés calculés
constants

Grandeurs I n Ur Idf Ce P1 P2 η Uin UDF

Relevés Unités A Tr/min V A N.m W W % V V

1 16.8 1460 255 94 18.8 2.2 4066 94

2 15 1500 247 80 16 1.95 3519 95

3 10.8 1700 240 55 14.4 1.5 2560 98

4 7.1 1800 235 47 10.13 1.4 1885 99

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 55 sur 60

Pour Udf= 25 V ; m= 2 kg ; d= 81 cm
Point nominal:

Relevés expérimentaux Relevés de la Plaque Signalétique

Moteur D.F Moteur D.F

I (A) 15 2.1 15 3

U (V) 245 25 220 30

P(w) 3775 52.5 3000 90

n(tr/min) 1500 1500 1500 1500

Paramètres
Relevés expérimentaux
constants

Grandeurs I n Ur Idf Ce P1 η Uin UDF

Relevés Unités A Tr/min V A N.m W % V V

1
17 1450 255 2.4 19 3978 91

2 245 25
16 1470 250 2.3 17.5 3690 92

3 15 1475 247 2.1 16.2 3445 93

4 11.2 1640 245 1.7 11.8 2660 97

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 56 sur 60

 Les Tableaux de calcul:

 Les valeurs expérimentaux : pour Udf= 25V

I I% Ce Ce% n n% Pem Pem%


17.8 113 28.8 115 1350 93 4071 111.5

15 100 25 100 1450 100 3650 100

12.4 82.6 20.36 81 1570 108 3347 91.7


9.4 62.6 12.14 48.56 1730 119 2199 60.24
8.4 56 10.7 42.8 1750 120.6 1960 53.7

 Les valeurs expérimentaux : pour Udf= 30 V et m= 2 kg

I I% Cem Cem% n n% Pem Pem%


16.8 112 18.8 117.5 1460 97.3 4066 115.5

15 100 16 100 1500 100 3519 100

10.8 72 14.4 90 1700 113.3 2560 70.7


7.1 47.3 10.13 63.3 1800 120 1885 53.5

4-3°/interprétation des courbes :


 Variation de la vitesse en fonction du courant

 Variation de couple en fonction du courant

 Variation de couple en fonction de la vitesse

 Caractéristiques de fonctionnement

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 57 sur 60

 Caractéristiques de régulation

4-4°/mesure de la résistance d’induit :

4-4-1°) Mode opératoire :


A la fin de l’essai, on procède à la mesure de
la résistance de l’induit .On réalise le montage
ci-dessus, on atteint le courant qui circule
dans l’induit et on prend la tension U, on
arrête. On reprend les mêmes étapes pour les
autres points. La résistance se déduit par
suite par l’application de la loi d’ohm.

4 4-2°) tableaux de relevés :

Nombre 1 2 3 4

Relevées Unités

I A

10.2 12 13.8 16

Uinduit v

6.5 7.7 8.7 10.2

R=U/I Ω

0.63 0.64 0.63 0.64

Rmoy = 0.64 Ω

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 58 sur 60

CALCUL DE L’INCERTITUDE

∆R /R = ∆U/U + ∆I/I
∆U= (classe *calibre) /100 =(30*2)/100 = 0,6 V
∆I=(classe*calibre) /100 =(150*1,5)/100= 2,25 A

AN :

∆U/U= 0,6/220=0,0027

∆I/I =2,25/10=0,225

∆R=∆U/∆I= 0,6/2,25=0,266

∆R/R =0,0027+0,225=0,227

Finalement, on a alors : Rmoy= ( 0,64±0,266 )Ω

4-5 °/ La régulation de la vitesse du moteur série par variation de la tension aux bornes de l’induit:
Tableau de relevées :Udf= ; idf=

Nombre 1 2 3 4

Relevées Unités

N Tr/min 1100 1300 1470 1500

U induit V 160 180 200 220

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 59 sur 60

5°/ CONCLUSION :
Le TP a passé dans des bonnes conditions, après le relever pratique des caractéristiques de
fonctionnement on a les comparé avec les calcules théorique préparatoire et on a trouvé qu’il y a
une marge de différence entre eux qui peut être a cause des erreurs en prise des valeurs ou à la
lecture, la chose qui signifie que le moteur est en bonne état et il fonctionne correctement.

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI


TRAVAUX PRATIQUES OPTION : EEI
DEPARTEMENT : GE
MODULE : MACHINE ELECTRIQUES
ANNEE UNIVERSITAIRE : 2019/2020

TITRE : Rapport des TP MCC Page 60 sur 60

 COURBE :

DUT en Electrotechnique et Electricité Industrielle A.EL ALAMI

Vous aimerez peut-être aussi