Vous êtes sur la page 1sur 34

Partie 2: 

Système endocrinien

138
Comparaison SN‐SE
Système nerveux Système endocrinien
Moyen de  Influx nerveux (électrique) et  Hormones (chimique)
communication  neurotransmetteurs (chimique)
(type de message)
Voie(s) empruntée(s) Nerfs Sang

Cellules cibles Portée plus restreinte: myocytes  Portée plus grande: presque 


(¢ musculaires), cellules des  toutes les cellules du corps
glandes et neurones
Effet Ciblé Souvent généralisé

Vitesse de  Rapide (qqes millisec) Plus lent (qqes secondes à 


communication plusieurs heures)
Durée de l’action Brève (qqes millisec) Soutenue (qqes secondes à 
plusieurs jours)

Fonction commune du SN et SE: communication entre les cellules du corps et 
coordination de tous les systèmes de l’organisme pour le maintien de 
139
l’homéostasie.
Définitions
• Endocrinologie : 
• Étude scientifique des hormones et des organes
endocriniens.

• Hormone : 
▫ Stéroïde (lipide) ou protéine (ou peptide) produit par une
glande endocrine, libéré dans le liquide interstitiel et 
transporté par le sang jusqu’aux cellules cibles .
▫ Joue le rôle de messager chimique et règle certaines
fonctions physiologiques de l’organisme.
▫ Agissent sur des cellules cibles éloignées de l’organe
endocrinien.
140
▫ Exemples : GH, TSH, ACTH, insuline, PTH, ADH, ...
Cellules cibles
• Les hormones sont déversées
dans le sang.

• Mais, leur influence ne s’exerce
pas sur toutes les cellules.

• Chaque hormone agit sur des 


cellules en particulier et 
seulement sur ces cellules .
(en se liant à des récepteurs)

• On les nomme: cellules cibles. 141
Les glandes 
• Glande :
Organe spécialisé qui sécrète ou excrète des substances qui seront utilisées par 
l’organisme ou éliminées.

– Glande exocrine :
• Glande dotée d’un conduit qui transporte les sécrétions vers un site particulier
(à la surface d’une muqueuse ou de l’organisme = à l’extérieur de l’organisme).
• Exemples : glandes salivaires, glandes sudoripares, glandes digestives, glandes
mammaires, ...

– Glande endocrine : 
• Glande dépourvue de conduit excréteur dont les sécrétions hormonales
(hormones) se déversent dans le liquide interstitiel et sont transportées par le 
sang jusqu’aux cellules cibles (endo = à l’intérieur = dans le sang).
• Exemples : thyroïde, hypophyse, parathyroïdes, ...

– Glande mixte :
• Glande à la fois endocrine et exocrine.
– Exemples : pancréas, ovaires et testicules 142
Glande exocrine vs glande endocrine

143
Glande mixte

144
En résumé :  

Glande endocrine
Sécrète

Hormone dans le sang
Provoque

Effets sur les cellules cibles

145
Principales
glandes
endocrines

Note
L’hypothalamus est un organe
neuroendocrinien 146
PANCRÉAS: INSULINE ET 
GLUCAGON
Pancréas
Sécrètent le glucagon

Sécrètent l’insuline
**cellules qui sont détruites chez  Sécrètent les sucs pancréatiques 
les patients atteints de DB type 1 dans le tube digestif: DIGESTION
Stimulus de 
nature humoral

TA: dégradation des TG 
et libération d’acides 
gras dans le sang
Hyperglycémie

Effet de l’insuline
Cellule bêta
G

I G

I G

G
G

Transporteur GLUT

Effecteurs:
‐ Cellules de l’organisme: capte le G et font 
de l’ATP
‐ Foie: met en réserve le G en glycogène Cellule cible de l’insuline
Hypoglycémie

Effet du glucagon
Cellule alpha
G
G G
G

Cellule cible du glucagon: 
cellule hépatique
Effecteurs:
‐ Foie: glycogène se dégrade en glucose
‐ TA: libérer des ag dans le sang 
Déséquilibres homéostatiques

Excès d’insuline Manque d’insuline
• Hyperinsulinisme • Diabète sucré type I (juvénile)
• Diabète sucré  type 2 (associé 
aux mauvaises habitudes de 
vie)

Excès de glucagon Manque de glucagon
• N’existe pas • Aucun déséquilibre
Diabète sucré
Diabète type I Diabète type II
‐ Pas de production d’insuline ‐ Production insuffisante 
‐ Déclare tôt (enfance,  d’insuline ou résistance des 
adolescence) cellules à 
‐ Cause inconnue: maladie  l’insuline/inefficacité 
auto‐immune qui détruits  ‐ Mauvaises habitudes de vie, 
les îlots de Langerhans obésité, hérédité
‐ Apparition souvent subite ‐ Apparition souvent lente (7 
‐ Pas de prévention possible ans avant le dx)
‐ 10% des cas de diabète ‐ Prévention: exercices, poids 
santé, bien manger…
‐ 90% des cas de diabète
Tx: insuline Tx: changements des habitudes de vie, 
hypoglycémiants oraux, insuline
Diabète sucré‐ patient type
Diabète type I Diabète type II
Thyroïde

155
Thyroïde
Sécrète

Hormones thyroïdiennes (T3 et T4) dans le sang


Provoquent
Effets sur les cellules cibles
Augmentation du métabolisme basal, production de 
chaleur, favorise le bon fonctionnement de presque tous
les systèmes... 

156
157
158
L’iode et la thyroïde
• L’iode est un minéral essentiel à la
fabrication des hormones thyroïdiennes (T3/T4).
• Apport par l’alimentation
– Surtout poissons et fruits de mer
– Sel de table iodé
• Une carence en iode empêche la glande thyroïde 
de produire les hormones thyroïdiennes.
– Hypothyroïdie par carence en iode
Déséquilibres homéostatiques

Excès T3/T4 Manque T3\T4
Hyperthyroïdie Hypothyroïdie
Hyposécrétion d’hormones thyroïdiennes

•Durant la vie adulte
 Métabolisme lent, ↓ des ap tudes mentales, 
constipation, T°basse, fatigue, faiblesse, prise de 
poids, FC et PA ↓
Goitre: hypertrophie de la thyroïde
• Causes: carence en iode (goitre), radio ou  Habituellement du à carence en iode
chimiothérapie, thyroïdite, ablation,  …
•Tx: suppléments iodés, hormonothérapie 
(Synthroid)

161
Hypersécrétion d’hormones thyroïdiennes

• Accélération du métabolisme basal  chaleur
• Palpitations cardiaques
• Transpiration excessive
• Amaigrissement, insomnie
• Nervosité, tremblements des doigts
• Diarrhées 

•Tx: Ablation + hormonothérapie
Iode radioactif (destruction sélective)

Causes: Tumeurs, maladie auto‐immune créant une 
hypersécrétion

162
Hypophyse

Sécrète

GH, TSH, ACTH, FSH, LH et PRL dans le sang


Provoquent

Effets sur les cellules cibles
163
Hypophyse

Hormones Effets principaux

Croissance et prolifération des cellules 
Hormone de croissance (GH) (cartilage, os, muscles)
Réparation des tissus

Prolactine  Sécrétion de lait par les glandes mammaires 
(PRL) (avec d’autres glandes)

164
Désordres hormonaux
Hyposécrétion de GH:
• Durant l’enfance
 Nanisme hypophysaire: os plus petits que la normale, taille (<1,2 m), 
proportions corporelles relativement normales

57 cm!!

165
Désordres hormonaux
Hypersécrétion de GH:
• Durant l’enfance: Gigantisme
Croissance exagérée des os longs (2,4m), sans 
altération des proportions (gigantisme)

• Durant la vie adulte: Acromégalie
 Hypertrophie et épaississement des tissus 
osseux répondant encore à la GH: visage, mains, 
pieds.
Souvent dû à tumeur à l’adénohypophyse, 
hypertrophie irréversible
Géant Beaupré
8’3’’ ou 2.45 m!

167
Pancréatectomie 
• Totale ou partielle
• Pour enlever une tumeur
• Le patient devient automatiquement insulino‐
dépendant et doit prendre des enzymes 
digestifs à vie.

168
Thyroïdectomie
• Totale ou partielle
• Quand? Maladie ou cancer de la thyroïde
• Le patient doit prendre des hormones 
thyroïdiennes de remplacement pour le reste 
de sa vie (surtout si thyroïdectomie totale) 

169
Tumeurs de l’hypophyse
• Ex: hypersécrétion de GH ou de PRL
• Plusieurs types de chx sont utilisées.
• Chirugie transsphénoïdale:
– Le chirurgien passe par le sinus sphénoïdal pour 
accéder à la tumeur dans l’hypophyse. Une partie 
ou la totalité de la tumeur peut ainsi être enlevée.
• Craniotomie si la chirurgie transsphénoïdale
est impossible.

170
Surrénalectomie
• Uni ou bilatérale
• Ablation d’une ou des deux glandes surrénales 
afin de retirer une tumeur
• Par laparoscopie ou chirurgie ouverte

171