Vous êtes sur la page 1sur 57

Anatomie et Pathologies

101-K09-SL
Techniques de retraitement des dispositifs
médicaux (CWA-0F)

1
Système respiratoire: intro

• Les milliards de ¢ de notre organisme ont besoin


d’O2 pour produire de l’énergie, l’ATP.
• Lors de la production d’ATP, il y a formation dans les
¢ d’un déchet, le gaz carbonique (CO2).
• Le gaz carbonique étant toxique à forte
concentration, le corps doit s’en débarasser (les ¢
produisent environ 200 mL de CO2 par minute).

• Qu’est-ce que l’ATP ?


• Comment le corps se débarrasse-t-il du CO2 ? 2
ATP : adénosine triphosphate

3
La principale fonction du système

respiratoire est de fournir de l’O2 à

l’organisme et de le débarasser du

CO2.

4
Besoins physiologiques de la cellule

Image 4

5
Source de l’image: Martin Laurendeau
Respiration : 2 systèmes essentiels
Système respiratoire

Si l’un des 2 flanche, les


cellules seront privées d’O2
et le CO2 va s’accumuler

Système cardiovasculaire

6
7
Anatomie du système respiratoire

8
Le système respiratoire
comprend :
1. Nez et cavités nasales
2. Pharynx 1

3. Larynx 2

4. Trachée 3
5. Bronches
(et leurs ramifications)
4
6. Bronchioles (dans poumons)
7. Alvéoles pulmonaires 5 5
(dans poumons)

6-7 6-7

9
10
Respiration = 4 processus
1. Ventilation pulmonaire
Circulation de l’air dans les poumons et ses voies respiratoires (expiration et
inspiration)

2. Respiration externe (dans les poumons)


Échanges gazeux entre le sang et les alvéoles (poumons)
O2 : poumons vers le sang
CO2 : sang vers les poumons (pour être expulsé)

3. Transport des gaz respiratoires


Sang transporte l’O2 et le CO2
O2 : des poumons aux ¢
CO2 : des ¢ aux poumons (pour être expulsé)

4. Respiration interne (dans les tissus)


Échanges gazeux entre le sang et les cellules
O2 : du sang vers les ¢
CO2 : des ¢ vers le sang (pour être expulsé) 11
Ventilation pulmonaire

Respiration externe

Artères
Pulmonaires

Veines caves

Transport des gaz

Respiration interne
12
Anatomie fonctionnelle

Le système respiratoire se subdivise en 2 zones fonctionnelles :

1. Zone de conduction
Voies respiratoires : conduits relativement rigides qui
acheminent l’air à la zone respiratoire
Purifie, humidifie et réchauffe l’air inspiré

2. Zone respiratoire
Siège des échanges gazeux
Structures microscopiques qui contiennent des alvéoles
pulmonaires
13
1) Zone de conduction
• Voies respiratoires
– Acheminent l’air jusqu’à la zone respiratoire
– Filtre, humidifie et réchauffe l’air

• Comprend :
– Nez et cavités nasales
– Pharynx
– Larynx
– Trachée
– Bronches (principales, secondaires, tertiaires)
– Bronchioles 14
Zone de conduction

Nez
• Rôles :
– C’est un passage pour l’air
– Humidifie l’air inspiré
– Réchauffe l’air inspiré
– Filtre l’air inspiré et le
débarrasse des corps
étrangers (poussière, pollen, …)
– Sert de caisse de résonance
pour la voix
– Abrite les récepteurs olfactifs

– Note : le nez est entouré des sinus paranasaux


(allègent la tête).
– Les cartilages du nez confèrent différentes formes et différentes tailles
au nez.

15
Zone de conduction

Sinus paranasaux
• Les cavités nasales sont entourées des sinus.

• Cavités dans certains os de la tête


– Os frontal
– Os sphénoïde
– Os ethmoïde
– Maxillaire

• Allègent le poids de la tête


• Avec les cavités nasales, ils réchauffent et
humidifient l’air.
16
http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/medecine-2/d/sinusite_5393/
Sinus paranasaux

Sinus frontal
Sinus ethmoïdal
Sinus sphénoïdal
Sinus frontal
Sinus maxillaire
Sinus
ethmoïdal
Sinus
maxillaire

17
Voies respiratoires supérieures

1. Amygdale pharyngienne
(= végétations adénoïdes)
2. Orifice de la trompe auditive
1 2
Cavité nasale 3. Amygdale palatine
5 4. Amygdale linguale
5. Nasopharynx
3
6. Oropharynx
6 4
langue 7. Laryngopharynx
8 8. Épiglotte
4
7 9. Cartilage thyroïde du larynx
7 9
10. Trachée
11. Œsophage
12. Glande thyroïde
10 12
11
18
Amygdales (tonsilles)
• Organes lymphatiques de la gorge, en partie
visibles au fond de la bouche.
• Rôle: défense immunitaire car elles recueillent
la majorité des agents pathogènes qui entrent
au niveau du pharynx, à l'entrée des voies
respiratoires.
– Amygdale palatine
– Amygdale linguale
– Amygdale pharyngienne

19
Amygdalite
• Inflammation des amygdales habituellement causée
par une infection bactérienne, mais parfois aussi par un
virus. Les symptômes d'une pharyngite à streptocoque
et d'une amygdalite sont souvent semblables.
• Sx: gorge rouge et douloureuse, fièvre, maux de tête,
vomissements taches blanches dans la gorge ou sur les
amygdales, douleur lorsque vous avalez, amygdales
enflées et rouges, …
• Tx: dépend de la cause, ATB si bactérienne
• Amygdalectomie: ablation des amygdales lorsque
amygdalites trop fréquentes ou si gêne
respiratoire/déglutition.

20
Zone de conduction

Pharynx (gorge)
• L’air et les aliments empruntent ce passage

• Permet de relier :
– Les cavités nasales au larynx
– La cavité orale à l’oesophage
N

• 3 parties : O

– Nasopharynx (nez) L
– Oropharynx (bouche)
– Laryngopharynx (larynx)

21
Pharyngite
• La pharyngite est une inflammation du pharynx et des
structures environnantes.
• Elle peut être d'origine virale, bactérienne ou non-infectieuse.
• La principale bactérie responsable de pharyngite aiguë est le
streptocoque (certains groupes seulement).

22
Larynx

Pomme d’Adam
Testostérone:
devient plus
proéminent

23
Zone de conduction

Larynx
• Constitué de cartilages
• Son ouverture est fermée par l’épiglotte et les
cordes vocales.

• Rôles :
– Relie le pharynx (laryngopharynx) à la trachée.
– Abrite les cordes vocales : permet la phonation
– Empêche les aliments d’entrer dans les voies
respiratoires inférieures à l’aide de l’épiglotte.
– Permet le passage de l’air dans la trachée et des
aliments dans l’oesophage.
24
Déglutition vs épiglotte

Source de l’image: http://mpronovost.ep.profweb.qc.ca/BION02/bion02.html 25


Déglutition vs épiglotte
Épiglotte

Trachée Oesophage

26
http://www.sphere-nutrition.be/qu-est-ce-que-dysphagie.htm
Larynx et cordes vocales
La phonation se produit lorsque l’air est expulsé des poumons et fait vibrer les
cordes vocales. Plis vocaux + ou – tendus = sons aigus ou graves.

1
1. Épiglotte

2
2. Plis
3
vestibulaires

3. Cordes vocales

4. Glotte
1
2
34

27
Intubation

Laryngoscope: Instrument médical servant


principalement à l'intubation trachéale en
permettant de visualiser la glotte.
28
29 http://www.aic.cuhk.edu.hk/web8/Hi%20res/Intubation.jpg
Laryngite
• Inflammation de la muqueuse laryngée et des cordes
vocales
• Oedème des cordes vocales perturbe leurs vibrations
• Changement du timbre de la voix, raucité, aphonie
temporaire

• Causes :
– Virus
– Bactéries
– Usage excessif de la voix
– Substances irritantes, ...

30
Zone de conduction

Trachée
• Achemine l’air du larynx aux bronches souches

10-12 cm de long
2 cm de diamètre

Paroi formée d’anneaux de


cartilage

Filtre, humidifie et réchauffe


l’air

Épithélium cilié

31
Arbre bronchique
Trachée

Bronche principale (souche)

Bronche lobaire (secondaire)

Bronche segmentaire (tertiaire)

32
Zone de conduction

Bronches
• Conduits aériens reliant la trachée aux bronchioles

• Diamètre plus grand que 1 mm et plus petit que trachée

• Réchauffent, filtrent et humidifient l’air

• Possèdent des plaques de cartilages, un peu de muscles lisses


et un épithélium cilié.

• Forment un arbre bronchique

33
Zone de conduction

Bronchioles
• Petites bronches

• Diamètre entre 0,5 mm et 1 mm

• Perte des cils et du cartilage

• Les muscles lisses entourent les bronchioles et peuvent se contracter afin


d’augmenter la résistance au passage de l’air

• Le S.N. parasympathique (détente) et l’histamine (médiateurs chimiques


libérées lors des réactions allergiques) provoque la constriction des bronchioles
(bronchoconstriction)

• Le S.N. sympathique (fuite) provoque la dilatation des bronchioles


(bronchodilatation)
34
Larynx

Trachée
Zone de
conduction

Arbre
bronchique

Zone respiratoire

35
Escalator muco-cilié
Fonctionnement normal

• Le mucus est produit par la muqueuse


respiratoire afin de capter les
microorganismes et les poussières.

• Le mucus se déplace à l’aide du courant


produit par les cils.

• Les cils battent en direction du pharynx.

• Le pharynx permet la déglutition des


corps étrangers.

36
https://tpeparticulesfines.wordpress.com/2018/02/03/transport-des-particules-fines-dans-lorganisme-2/ 37
38
Fumée de cigarette

• Augmente la sécrétion de mucus.

• Inhibe le mouvement ciliaire au début, ensuite


paralyse l’activité ciliaire.

• Avec les années, les cils peuvent même être


détruits.

• Le mucus ainsi que les corps étrangers


s’accumulent dans les voies respiratoires. Ce
qui stimule la toux du fumeur qui lui permet
d’expulser le mucus abondant.
39
2. Zone respiratoire
• Structures microscopiques

• SIÈGE DES ÉCHANGES GAZEUX

• Comprend :
– Bronchioles respiratoires
– Conduits (ou canaux) alvéolaires
– Alvéoles

40
41
Zone respiratoire

42
Zone respiratoire

43
Zone respiratoire

Bronchioles respiratoires

• Conduits aériens de diamètre < 0,5 mm

• Donnent naissance aux conduits alvéolaires et saccules


(sacs) alvéolaires.

• Première structure possédant des alvéoles


pour les échanges gazeux

44
Zone respiratoire

Conduits alvéolaires
• Conduits aériens sinueux qui prolongent les
bronchioles respiratoires jusque dans les sacs
alvéolaires (grappes d’alvéoles terminales).

• Possèdent aussi des alvéoles pour les échanges


gazeux.

45
Zone respiratoire

Alvéoles
• Les alvéoles sont des minuscules sacs contenant l’air qu’on
inspire ou qu’on expire.

• Véritable siège des échanges gazeux.


– O2 : passe des alvéoles au sang

– CO2 : passe du sang aux alvéoles

• La paroi des alvéoles se fusionne à la paroi des capillaires


pulmonaires formant la membrane alvéolocapillaire

46
Autour des alvéoles...
Des capillaires pulmonaires et
des fibres élastiques
recouvrent les alvéoles.

Capillaires
Muscle lisse

Fibres élastiques
Alvéoles

47
Zone respiratoire

Paroi alvéolaire
• Épithéliocytes respiratoires
(Pneumocytes type I)
– Forment 90% de la paroi alvéolaire.

• Grands épithéliocytes
(Pneumocytes type II)
– Représentent 5% de la paroi alvéolaire.
– Produisent et sécrètent le surfactant.

• Macrophagocytes alvéolaires :
– Gros macrophages dans les alvéoles qui phagocytent
toutes les fines particules qui atteignent les alvéoles.

48
Paroi alvéolaire et membrane
alvéolocapillaire
• Fusion de la paroi d’un capillaire avec la paroi de l’alvéole.
• C’est à travers cette paroi que se font les échanges gazeux puisque l’O2 et
le CO2 diffusent à travers cette membrane (respiration externe).

49
Paroi alvéolaire et membrane
alvéolocapillaire

50
Surfactant

• Empêche les alvéoles de s’affaisser .

• Les alvéoles ont une tendance naturelle à s’affaisser, car


ils possèdent une tension superficielle très élevée.
• Tension superficielle: attraction des molécules d’un
liquide qui engendre une grande cohésion locale.
• Le surfactant diminue leur tension superficielle.

L'absence de surfactant est responsable de la


maladie des membranes hyalines (plus fréquent
chez les prématurés). 51
Maladie des membranes hyalines
• Insuffisance de surfactant
– Détresse respiratoire qui survient dans les premières heures de vie du
nouveau-né car affaissement des alvéoles.
– Prématurés : surtout avant 34 semaines de gestation
– Cause majeure de morbidité et de mortalité néonatales

• Prévention :
– Prévenir (si possible) la prématurité
– Donner des corticostéroïdes à la mère si risque de travail prématuré

• Tx :
– Administration intratrachéale de surfactant
– Oxygénothérapie
– Ventilation mécanique
52
Anatomie des poumons

53
Anatomie des poumons
• À l’intérieur de la cavité thoracique

• Extrémités :
– Supérieure = apex du poumon (pointe)
– Inférieure = base du poumon (repose
sur le diaphragme, un muscle essentiel
à la respiration : nous y reviendrons !)

• Hile du poumon : endroit où entrent


et sortent les bronches, les nerfs, les
vaisseaux sanguins et lymphatiques.

54
55
Anatomie des poumons
• Poumon G < poumon D
– Poumon G : 2 lobes
– Poumon D : 3 lobes

Comme l’apex du cœur est légèrement incliné vers la gauche, les


deux poumons n’ont pas tout à fait la même forme ni les mêmes
dimensions. Le poumon gauche est plus petit en largeur et moins
volumineux que le droit.
56
Plèvre
Tissu de soutien et de protection pour les
poumons
• Possède 2 feuillets: viscéral et pariétal.
• Le feuillet pariétal tapisse la paroi thoracique et suit ses mouvements.
• Le feuillet viscéral est directement collé aux poumons.
• Chaque poumon est enveloppé séparément par sa propre plèvre.
• Entre les 2 feuillets se trouve l’étroite cavité pleurale.
• La cavité pleurale est remplie de liquide pleural (10 ml) qui empêche la
friction des poumons lors des mouvements respiratoires
• La plèvre permet aux poumons de suivre les mouvements de la cage
thoracique sans friction.
57