Vous êtes sur la page 1sur 48

Chapitre IV

Titrisation

cours de Mr Wissem Daadaa 1


 Introduction
 Définition de titrisation
 Historique de titrisation
 Les intervenants de titrisation
 Les avantages et inconvénients de titrisation
 Les risques liées au titrisation
 Le processus de titrisation
 Cas de titrisation en Tunisie: BIAT

cours de Mr Wissem Daadaa 2


La réorganisation ou la restructuration de l’entreprise, comme son
développement, nécessite des montages financiers. En effet, les postes de
l’actif et du passif ne sont plus, de nos jours, considérés comme immuable
mais ils imposent la recherche permanente d’une composition optimale et
d’un volume réduit. Des opérations de réorganisation des structures
s’imposent alors ; elles portent à la fois sur le passif et sur l’actif.
Dans ce chapitre on va traiter l’apparition de titrisation, on présentera sa
définition, ses avantages, les risques liés à ce type de montage financier, son
processus, les intervenants.

cours de Mr Wissem Daadaa 3


La titrisation est une opération de montage financier qui permet à une
entreprise, banque ou institution financière (le cédant) de réorganiser son actif
financier en cédant un portefeuille d’actifs relativement non liquides et le
transformer en titres négociables sur le marché, la titrisation permet à une
société d'améliorer la liquidité de son bilan.
 La titrisation est une technique financière qui consiste à transférer à
des investisseurs des actifs financiers tels que des créances (par exemple
des factures émises non soldées, ou des prêts en cours), en transformant ces
créances, par le passage à travers une société ad hoc (société de gestion), en titres
financiers émis sur le marché des capitaux

cours de Mr Wissem Daadaa 4


 Principe de la titrisation :

▪ Technique financière permettant de transformer des créances non liquides en


titres négociables et liquides
▪ Restructuration possible des caractéristiques de titres ( paiements , coupons ,
durée et sensibilité dues aux fluctuations des taux d’intérêts ).
▪ Permet le transfert des risques .
▪ Permet de gérer le bilan pour mieux adapter leur structure financière à leurs
objectifs.

cours de Mr Wissem Daadaa 5


Deux principaux types des actifs titrisables :

▪ MBS (Mortgage Backed Securities) : issus de refinancement des crédits


hypothécaires, permet le refinancement des agences spécialisées dans le
financement de l’immobilier

▪ ABS (Asset Backed Securities) : issus de refinancement par d’autres formes de


créances, Flux basés sur un portefeuille d’emprunts immobiliers, ou sur les
paiements de carte bancaires, ou sur les créances commerciales.

cours de Mr Wissem Daadaa 6


Les coûts d’une opération de titrisation:
Le coût d’une opération de titrisation est extrêmement variable en fonction de la
taille de l’opération , de la reconnaissance et de la qualité du cédant, de l’expertise
de l’arrangeur et des conditions générales du marché .
En 1997 , Garnier et Jaffeux donnaient les estimations suivantes:
 Les frais de constitution de 0,1% à 0,25% de l’encours des créances cédées;
 La commission d’arrangeurs de 0,15% et 0,35% de l’encours;
 La commission de garantie et de placement des titres de 0,25% à 0,5% du
montant nominal des parts émises;
 Les frais de gestion liés au fonctionnement du fonds commun de créance de
0,15% à 0,30% de l’encours des créances cédées.
 À ces commissions et frais de constitution et de fonctionnement , il faut ajouter
toute une série de dépenses dont les frais de notation.

cours de Mr Wissem Daadaa 7


 L’intérêt des opérations de titrisation
Pour les établissements de crédit
▪ Segmenter et transférer les risques
▪ Améliorer la structure de bilan et accroitre le rendement sur fonds propres
▪ Refinancer des crédits
▪ Répondre a un besoin de liquidité
▪ Gérer et optimiser le ratio Mc Donough ( ratio cook)

Pour les investisseurs


▪ Possibilité d’investir dans de nouveaux produits
▪ Bénéficier de structure de paiement mieux adapter a leur besoin
▪ Obtenir un meilleur rendement pour un niveau de notation donné
▪ Investir dans des titres bénéficiant de toute une série de garantie
▪ Investir dans des titres bénéficiant d’une bonne liquidité

cours de Mr Wissem Daadaa 8


 Les objectifs de la titrisation :
 Réorganiser l’actif par la cession des créances.
 Eliminer les problèmes d’ insolvabilité des clients.
 Améliorer la trésorerie de l’entreprise.

cours de Mr Wissem Daadaa 9


 La titrisation a débutée aux Etats Unis en 1970
 En février 1970 le département Américain au logement et au développement
urbain a effectué la première véritable opération de titrisation, sur des prêts
immobiliers.
 En 1988, la règlementation française est adaptée pour permettre la titrisation
en utilisant le mécanisme du Fonds commun de créances.
 À partir des années 1990 la titrisation s'étend aux produits issus de
l'assurance.

cours de Mr Wissem Daadaa 10


 Selon les évaluations de la Bond Market Association, le total des montants de
la titrisation aux États-Unis en 2004 s'élevait à 1800 milliards de dollars US.
 La crise de subprimes de 2007: cette crise est due principalement à décision
de la banque centrale Américaine d’augmenter le taux d’intérêt des crédits
immobiliers, les citoyens sont devenus incapable de rembourser les annuités,
les banques ont liquidé ces immobiliers pour récupérer leurs créances; la part
la plus importante de ces créances ont été vendu au marché financier et tant
que ces créances sont accompagnés par d’autres produits suite à l’opération
de titrisation, ainsi le défaillance des agences de notation permet
d’engendrer automatiquement une crise financière.

cours de Mr Wissem Daadaa 11


Les intervenants dans la réalisation de l’opération de titrisation sont:
1. Fond commun de créance FCC:
Le FCC est une copropriété ayant pour objet unique l'acquisition des créances
saines détenues par les banques ou d'autres organismes prévus par décret, en vue
d'émettre des titres représentatifs de ces créances, elle contrôle le recouvrement
des créances.
Le FCC est crée et administré par une société de gestion, cette société doit
présenter des garanties suffisantes en ce qui concerne son organisation et ses
moyens financiers qui sont exigés par le CMF.

cours de Mr Wissem Daadaa 12


Le FCC assure les tâches suivantes:
▪Conclure les contrats nécessaires à la vie du fonds et veiller à leur bonne
exécution .
▪ Désigner le commissaire aux comptes du fonds.
▪Donner au dépositaire les instructions nécessaires au paiement de toute somme
due par le fonds conformément aux dispositions au règlement intérieur et de la
loi.
2. La société de gestion: La constitution la société de gestion doit se doter d'un
capital qui ne doit pas être inférieur à 100 Milles dinars et qu'elle doit justifier à
tout moment que son capital est au moins égal à 0.5% de l'ensemble des actifs
qu'elle gère.

cours de Mr Wissem Daadaa 13


3. La société dépositaire de fonds:
Le dépositaire est généralement un établissement de crédit qui :
 Assure la responsabilité de la conservation des créances et la trésorerie du
fonds.
 Détient les bordereaux de cession des créances et les actes relatifs aux sûretés
dont elles sont assorties.
 Exécute les ordres de la société de gestion concernant les achats et les ventes
des titres dans le cadre de la gestion de trésorerie du fonds.

cours de Mr Wissem Daadaa 14


4. L'établissement cédant :
L'établissement cédant est en général un établissement de crédit qui détient
les créances à céder au FCC.
5. L’arrangeur :
L'arrangeur est représenté par une équipe de spécialiste de l'ingénierie
financière. Il est responsable de l'analyse de l'actif et de la définition du
passif du fonds.

cours de Mr Wissem Daadaa 15


6. Le commissaire aux comptes : signaler aux dirigeant du gestionnaire du
FCC les irrégularités et inexactitudes qu'il relève au cours de l'accomplissement
de sa mission ».
7. Les agences des notations: Procèdent à l’évaluation de risque de
portefeuille
8. Banque centrale tunisienne :Toutes les informations publiées par le FCC
sont adressées à la BCT ainsi que toutes les données nécessaires à l'élaboration
des statistiques monétaires.
9. Le conseil de marché financier(CMF): autorité de contrôle qui supervise le
déroulement de l’opération et la réalisation des différentes taches ainsi:
La constitution du FCC ou sa liquidation anticipée est soumise à un agrément
délivré par le CMF

cours de Mr Wissem Daadaa 16


cours de Mr Wissem Daadaa 17
1.1 Accès à une nouvelle source de financement:
 La titrisation permet de vendre les actifs difficilement vendables et en
portefeuilles importants.

 La titrisation permet de transformer le portefeuille illiquide (les créances) en


des titres liquides, ce qui permet de liquider le portefeuille sur le marché des
capitaux.

cours de Mr Wissem Daadaa 18


1.2: Transfert de risques:
Second avantage est le transfert de risque, le risque de perte sur le portefeuille
est passé chez les investisseurs, ce qui signifie que si le portefeuille se révèle
en définitive de mauvaise qualité et si les flux générés sont insuffisants, c’est
l’investisseur qui subira, le cas échéant, une perte financière.

cours de Mr Wissem Daadaa 19


1.3: Gestion de bilan:

 La titrisation permet de gérer le bilan en maîtrisant l’augmentation des créances

lorsqu’elle est considérée comme excessive. En effet, en refinançant le portefeuille

de crédit, un cédant libère des fonds et peut accroître son activité ou générer de

nouveaux actifs tout en maintenant son bilan à un niveau maîtrisé, puisque les

créances (insolvables) ont été éliminées de son bilan.

 Par ailleurs, les banques ont utilisé massivement la titrisation comme outil de

gestion du capital réglementaire imposé par le ratio Cooke (ratio des Fonds

propres nets divisés par l’actif pondéré qui doit être supérieur à 8%) dans le cadre

des recommandations de Bâle.

cours de Mr Wissem Daadaa 20


La titrisation présente certains risques pour le cédant:

Coût de l’opération et la lourdeur de la procédure : vu le nombre des


intervenants et la sophistication de l’opération, les coûts de montage sont en
général plus élevés que ceux d’une opération de financement plus classique.

Les frais importants lors d’une première opération.

cours de Mr Wissem Daadaa 21


Les risques associés aux opérations de titrisation sont de différentes natures :
1. Le risque de remboursement anticipé:
 Les frais de remboursement des titres peuvent être fortement affectés par des
décisions des débiteurs qui choisissent de rembourser leurs dettes avant
l’échéance.
 Le risque augmente lorsque les émetteurs de titres à revenu fixe opèrent, dans
un contexte de baisse de taux d’intérêt, qu’ils ont l’avantage de rembourser
certains titres de dette passés pour les remplacer par des titres nouveaux émis
à des conditions plus favorables.

cours de Mr Wissem Daadaa 22


2. Le risque de défaillance des débiteurs:
Les titres cédés dans l’opération de titrisation sont soumis au risque de
défaillance. Le taux de défaillance ou une estimation de la probabilité de
défaillance dépendent bien sûr de la nature des créances qui sont titrisées. Le
risque est un risque intrinsèque que l’on peut assimiler à un risque de crédit,
mais c’est aussi un risque lié aux conditions changeantes du marché.

3. Le risque de perturbation des flux financiers:


Il peut exister un manque de synchronisation parfait entre les flux attendus
par les détenteurs des titres et les paiements réellement effectués par le FCC.
Ces perturbations peuvent être engendrées par des retards de paiements des
remboursements anticipés ou des problèmes d’erreurs ou des difficultés
techniques lors des paiements.

cours de Mr Wissem Daadaa 23


4. Le risque de détérioration de la notation:
Au cours de la vie de la société de gestion, il peut arriver que la notation
effectuée par les agences spécialisées soit revue à la baisse. Cette éventualité
est néanmoins assez faible du fait de l’existence de techniques de réduction du
risque.

5. Le risque de défaillance des intervenants:


Le risque existe toujours que l’une de ces parties fasse défaut, ce risque est
accentué dans la mesure où une même entité peut jouer plusieurs rôles dans la
structure de titrisation.

cours de Mr Wissem Daadaa 24


Sélection d’un portefeuille de créance
 Il s'agit de constituer un portefeuille de créances homogènes destiné a être
titrisé. Avec l'absence d'une définition réglementaire de l'homogénéité, il est
convenu de titriser les crédits accordés pour des motifs identiques et des
crédits ayant les mêmes types de bénéficiaires. L'activité bancaire retient
double critères d'homogénéité : la nature du bien financé et celle de
l'emprunteur.
 L'établissement cédant réalise une analyse bilancielle et procède à la sélection
de créances à partir de données moyennes (coupons moyen pondéré, durée

résiduelle moyenne pondérée, encours moyen)

cours de Mr Wissem Daadaa 25


 Une fois le type de créance déterminé, la phase de sélection se poursuit par la
réalisation de tris sur le portefeuille en fonction des critères suivants :
 Critères de conformité à la loi : durée, créances saines ...
 Critères liés au montage : mode de gestion des créances.
 Critères liés à la qualité des créances : faible dispersion des coupons, faible
dispersion des maturités. En effet, la pratique a montré que le choix initial du
portefeuille de créances est un élément très important dans une opération de
titrisation car il détermine en quelque sorte sa réussite.

cours de Mr Wissem Daadaa 26


Modélisation de la structure de titrisation:

 La modélisation de la structure consiste à lancer le FCC : c'est l'étape la plus


importante dans une opération de titrisation.
 Le FCC opère une transformation des flux et des risques entre l'actif qui se
compose de créances et le passif qui se compose de titres.
Le changement de périodicité
 C'est le fait de distribuer aux porteurs des titres les flux de créances après
modification de la fréquence de distribution des coupons.

cours de Mr Wissem Daadaa 27


Rôle des agences de notations:
 Les agences de notation jouent un rôle incontournable en appréciant pour les
investisseurs la qualité des parts et des titres mis en circulation. Elles évaluent
en fait le risque inhérent au montage du FCC et le risque du portefeuille des
créances qui ont été cédés. De plus les agences de notation assurent le suivi
du niveau de sécurité qu'offrent les titres et les parts émises, les conclusions
de ce suivi doivent être rendus publiques.

 Les agences de notation les plus connues sont Standard and poor's, et
Moody's qui peuvent accorder.

cours de Mr Wissem Daadaa 28


Standard and Poor's Mood's Signification

AAA Aaa Excellente qualité : risque minimum.

AA Aa Très bonne qualité : risque faible.

A A Bonne qualité : caractéristique favorable.

BBB Baa Qualité assez bonne.

BB Ba Qualité moyenne.

B B Faible qualité.

CCC Caa Vulnérable.

CC Ca Spéculatif.

C C Spéculatif.

---- D En défaut.

cours de Mr Wissem Daadaa 29


Négociations avec les rehausseurs de crédit:
 Le rehaussement de crédits dans une opération de titrisation consiste à
fournir une protection aux investisseurs contre les pertes probables résultant
de défaut de débiteur.

 En effet, le succès de l’opération de titrisation est conditionné par la qualité


de la garantie du montage ou le rehaussement de crédit.

cours de Mr Wissem Daadaa 30


La validation avec les autorités:
 Certains aspects de la constitution et du fonctionnement du FCC sont
obligatoirement contrôlés par les autorités publiques. Ces dernières doivent
ainsi donner leurs agréments à la société de gestion sur laquelle repose une
obligation d'information du CMF pendant le fonctionnement du fonds. Par
cet agrément, les autorités publiques s'assurent de la fiabilité de la société de
gestion, et plus particulièrement, il apprécie tous les éléments du dossier en
vue d'assurer la sécurité des opérations réalisées. Il tentera ainsi d'évaluer le
dispositif financier qui va se mettre en place. De plus, il va suivre l'évolution
et le fonctionnement du fonds (FCC), toujours à travers l'action de la société
de gestion.

cours de Mr Wissem Daadaa 31


 La titrisation a fait son apparition dans le paysage financier tunisien avec la loi
N° 2001-83 du 24 juillet 2001 portant promulgation du code des organismes de
placement collectif. Cette étude, s'intéresse à l'adoption de cette technique par la
BIAT qui est la première banque en Tunisie qui vient de réaliser la première
opération de titrisation.
 Les organes intervenants dans l’opération de titrisation

cours de Mr Wissem Daadaa 32


FCC : FCC BIAT-CREDIMMO1

Société de gestion : TUNISIE TITRISATION

Dépositaire : BIAT

Cédant : BIAT

Arrangeur : MAGHREB TITRISATION

Agence de notation : MOODY'S FRANCE

Commissaires aux comptes : Mrs MAHMOUD ZAHAF

cours de Mr Wissem Daadaa 33


 L'objet de cette section est de déterminer l'impact de la titrisation sur la
performance financière de la BIAT, ainsi que la détection de l'effet de la
titrisation sur la valeur marchande des actions de cette banque.
 Dans ce cadre, une étude sur la situation financière de la BIAT est élaborée à
travers l'analyse des états financiers arrêtées au 30/06/2005 et 30/06/2006.
 En effet, l'utilisation de la méthode des ratios financiers s'avère nécessaire.
Cette section offre aussi une étude d'événement qui vise à analyser l'évolution
des cours boursier BIAT avant et après l'opération de titrisation.

cours de Mr Wissem Daadaa 34


 Cette présente étude, se base sur des informations tirées des bilans et de l'état
de résultat de la BIAT.
 Une analyse par les ratios prudentiels est faite en premier lieu et une analyse
par les ratios de rentabilités sera faite en second lieu.

cours de Mr Wissem Daadaa 35


Ratio prudentiels

Ratio de la situation clientèle R1 : ce ratio permet de dégager dans quelles


mesures les dépôts collectés couvrent les crédits accordés
H1 : Le ratio de la situation clientèle va augmenter du à l'effet de la
titrisation
R1=85,3%
Après la titrisation
R'1=76%
85,3%> 76%
H n'est pas vérifié

cours de Mr Wissem Daadaa 36


Plus que ce ratio est plus proche de 1, plus la banque est performante étant
donnée qu'elle transforme plus de dépôts en crédits. Avant la titrisation, le BIAT
transforme 85,3% de ses dépôts en crédits .alors qu'après la titrisation elle ne
transforme que de ses dépôts. Comme beaucoup d'informations concernant la
BIAT sont indisponible est difficile d'obtenir, la diminution de R1 peut être
interpréter comme suit :( en se référant a un raisonnement théorique).
La baisse de R1 peut être due : soit la diminution de dominateur (crédits) ou de
dénominateur (dépôts) du ratio.

cours de Mr Wissem Daadaa 37


Prenons le premier cas (baisse de crédits).Cette baisse peut être dû a une politique
restrictive et sélective de la BIAT en matière de crédits, qui peut être manifesté
par une augmentation du taux d'intérêt.
Ratio de la situation de trésorerie R2
Selon Cersoli Michelle (1992), le ratio de la situation de la trésorerie indique la
liquidité disponible chez une banque.

cours de Mr Wissem Daadaa 38


R2 = opération de trésorerie + opération interbancaire actifs
Total actif
H2 : Après la titrisation, R2 va augmenter puisque après l’opération de titrisation
les créances illiquides sont transformées en liquide donc :
Avant la titrisation : R2=11,9%
Après la titrisation : R’2=18,13%
H2 est vérifié

cours de Mr Wissem Daadaa 39


Ratio de solvabilité : ratio Cooke R3
Ce ratio met en rapport les fonds propres nets et l’actif total pondéré
D'après la circulaire de la BCT n 99_04 du 19 Mars 1999, le règlement de la BCT
a fixé une limite minimale de ce ratio de 8%, ce qui veut dire que les fonds
propres nets de la banque doivent au moins couvrir 8% des actifs classés.
L’ensemble des éléments d'actifs affectés d'un coefficient de pondération variable
selon le risque de crédit dont ils sont assortis

cours de Mr Wissem Daadaa 40


L'ensemble des éléments d'actifs affectés d'un coefficient de pondération
variable selon le risque de crédit, ce ratio varie entre 0% et 100% :
0% pour les créances sur l'Etat
20% pour les créances sur les banques ou les collectivités locales d'Etat
50% pour les créances hypothécaires
100% pour toutes les autres créances

cours de Mr Wissem Daadaa 41


R3 : Fonds propres nets/Actifs total pondéré
H3 : La titrisation permet à R3 de respecter ou d'être supérieur à 8%. (8% norme
fixée par la BCT)
R3= 10,51%, Après la titrisation R'3= 9,94%
Le ratio de solvabilité de la BIAT a connu une diminution après la titrisation mais
tout en restant supérieur à 8%. Ce qui implique que la BIAT est solvable.

cours de Mr Wissem Daadaa 42


Ratio des rentabilités :
Ratio de rentabilité financière : R4= Résultat net /Fond propre
Hypothèse H4 : La titrisation va engendrer un accroissement de ce ratio.
Comme elle est un facteur d'amélioration de la rentabilité, la titrisation fournit
plus de liquidité ce qui permet de diminuer les besoins en fonds propres.
R4=3,5%, Après la titrisation R'4=3,82%
3,5%<3,82%, H4 est vérifié.

cours de Mr Wissem Daadaa 43


R5 : Ratio de rendement ROA (return on asset)
Il exprime le rendement des actifs constitués par la banque .Il est considéré
comme le ratio le plus utilisé pour évaluer les performances d'un établissement de
crédit.
R5 : Résultat net/Total bilan
Hypothèse H5 : Le ratio de rendement va s'améliorer.
Avant la titrisation R5=0,28% ;Après la titrisation R'5=0,27%
0,27%<0,28%
H5 n'est pas vérifié.

cours de Mr Wissem Daadaa 44


Le ratio de rendement a connu une légère dégradation de 0,01%. Cette variation
n'est pas donc très significative.
Produit net bancaire : Le PNB est calculé par la différence entre les produits et
les charges bancaires, il exprime la contribution des banques à l'augmentation de
la richesse nationale.
Le PNB constitue un facteur déterminant de la rentabilité qui dépend fortement
du niveau d'intérêt. Étant donné que la titrisation peut générer des frais payés par
le détenteur des titres titrisé au profit de la banque.

cours de Mr Wissem Daadaa 45


Les produits de la BIAT vont augmenté plus proportionnellement que les
charges d'où l'augmentation du PNB.
PNB= Produits bancaires – charges bancaires
PNB enregistré en 2005 = 84936147.462 ;
PNB enregistré en2006 = 103853103.878
Donc, l'analyse par la méthode des ratios a montré une divergence dans les
résultats obtenus. En effet, la titrisation a un effet positif sur certains ratios qui
sont améliorés alors que d'autres sont diminués.

cours de Mr Wissem Daadaa 46


L’application de titrisation s'avère donc très utile comme un facteur déterminant
en matière de dynamisme du marché financier qui assure la prospérité de
l'économie et par conséquent le développement du pays. Donc , la principale
interrogation qu'on peut se poser donc dans une situation comme pourquoi
l'adoption de la technique de titrisation dans l'économie Tunisienne est limitée
seulement au BIAT

cours de Mr Wissem Daadaa 47


 Vidéos sur titrisation:
https://www.youtube.com/watch?v=-WD1Q_4bsh0
https://www.youtube.com/watch?v=eGGy2ocOLHE
https://www.youtube.com/watch?v=Bbx7_D7riXI

cours de Mr Wissem Daadaa 48

Vous aimerez peut-être aussi