Vous êtes sur la page 1sur 13

CONTROLE DES MATERIAUX

 Essais destructifs

 Essais non destructifs

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 1


ESSAIS DESTRUCTIFS

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 2


Contrôle des matériaux – essais destructifs

• Essai de traction
- Procédure suivant DIN EN 10002
- Détermination du degré de résistance et de déformation

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 3


Contrôle des matériaux – essais destructifs

• Essai de résilience
– Procédure selon norme EN 10045
– Détermination de la résistance d'un matériau à la rupture brutale
– Éprouvette entaillée d'un côté

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 4


Titanic - la théorie de l'acier « fragile »

Fragilisation des tôles par


- température basse
- sulfures de manganèse

Rupture ductile Rupture fragile

Sulfure de manganèse

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 5


Contrôle des matériaux – essais destructifs

• Essai de dureté
– Mesure de la résistance à la pénétration
– Méthodes d'essai normalisées (méthode Brinell, Vickers, Rockwell)
– Méthode de différenciation des matériaux
– En rapport avec la résistance à la traction et la fragilité du matériau

Essai Brinell Essai Vickers

Norme ISO 6506


Norme ISO 6507
v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 6
Contrôle des matériaux – essais destructifs

• La microscopie
– Examen métallographie - Structure des matériaux
– Mesure la taille des grains
– Degré de pureté

Microscope optique :
fissure
joints de grains surfaces de grains

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 7


Contrôle des matériaux – essais destructifs

Microscope à balayage électronique :

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 8


ESSAIS NON DESTRUCTIFS

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 9


Contrôle des matériaux – essais non destructifs

• La radiographie
– Contrôle des corps opaques
– Rayons X ou gamma
–Technique destinée à vérifier la santé matière des pièces
– Détecte des défauts et discontinuités internes d'une pièce
– Contrôle les pièces installées (tuyauterie, soudures)

Cliché radiographique
d’une soudure avec un manque
de pénétration (ligne foncée
continue au centre).

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 10


Contrôle des matériaux – essais non destructifs

• Les ultra-sons
– Méthode normalisée
– Principe émetteur-récepteur
– Contrôle les défauts internes des pièces dans toute l’épaisseur
– Peut mesurer l’épaisseur des pièces
– Contrôle après le montage
– Matériaux conduisant le son

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 11


Contrôle des matériaux – essais non destructifs

• La magnétoscopie
– Détecte les fissures à la surface des matériaux ferromagnétiques
– Utilise la différence de perméabilité du matériau et de l’air dans les défauts
– Contrôle directement sur la pièce
– Examen rapide
– Mais la détection des défauts est faite sous lumière blanche ou ultraviolette

Le principe :
– consiste à créer un flux magnétique intense à l’intérieur d’un matériau ferromagnétique
– Lors de la présence d’un défaut sur son chemin, le flux magnétique est dévié et crée une fuite
– La fuite est marquée par un produit révélateur

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 12


Contrôle des matériaux – essais non destructifs

• Le ressuage
– Principe du papier buvard : effet capillaire
– Contrôle visuel coloré (rouge-blanc)
– Détection de défauts de surface (défauts
débouchant en surface)
– Convient pour tous les corps solides
– Contrôle très compétitif car rapide & visuel

Le principe d’application :
défaut en surface

a) Nettoyage de la surface
b) Application du liquide pénétrant
c) Surface nettoyée après la durée de pénétration
d) Après l'application du révélateur

v2018 D5 - Partie 5 - Contrôle des matériaux 13

Vous aimerez peut-être aussi