Vous êtes sur la page 1sur 27

Hydrochimie

• Les différents types d'eau


• La composition de l'eau
• Le traitement de l'eau
• Les directives et règlements
• Les paramètres de sélection des matériaux

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 1


Les différents types d'eau

Les eaux naturelles


- Eau de source
- Nappe phréatique
- Eau de pluie
- Eau de rivière
- Eau de mer

Les eaux techniques


- Eau potable
- Eau d'alimentation de
chaudière
- Eau de refroidissement
- Eau de piscine
- Eau ultrapure

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 2


La composition de l'eau H2O (OH- H+)

Matières dissoutes Matières non dissoutes


• Cations (Na+, Fe2+, Mg2+) • Glaise, sable, argile
• Anions (Cl¯, HCO3²¯, SO4²¯) • Algues
• Gaz (O2, CO2, N2) • Micro-organismes
• Substances organiques • Huiles, graisses

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 3


Le traitement de l'eau

• Filtration

• Aération

• Adoucissement

• Échange d'ions

• Dessalement

• Inhibition

• Désinfection

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 4


Les directives et règlements

Nombreuses directives et réglementations ;


• Européennes, nationales
• Eau potable, eau de piscine, eau de
refroidissement, eau d’alimentation de chaudière…
• Définissent la qualité de l’eau (composition)
• Recommendations sur les matériaux autorisés

• Eau potable 98/83/CE : garantie que l’eau soit


conforme aux exigences minimales (paramètres
microbiologiques, chimiques et nucléaires)

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 5


Les valeurs importantes : le pH

• Paramètre important dans la chimie de la corrosion


• Mesure la concentration des ions hydrogène (H)
• Influence sur la formation de la couche protectrice du métal
• Se détermination au moyen de papier indicateur ou par électrode
• Effet protecteur dans la plage alcaline (pH > 7)
• A prendre en compte avec la dureté (carbonatée) échelle logarithmique
(facteur 10 entre deux unités de pH)
Acide Neutre Alcaline/Basique
Cola
Acide gastrique
Café

Eau pure

Eau - Osmose

Eau de pluie

Eau de piscine

Eau potable

Eau - Alimentation chaudière

Eau de mer

Eaux usés - villes

Eaux usées - Chimie

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
pH

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 6


Les valeurs importantes : la dureté de l'eau
(TH) Titre Hydrotrimétrique
• Indicateur de la minéralisation de l‘eau
• Mesure la capacité de l‘eau à déposer du carbonate de calcium sur les parois
• Concentration d'ions calcium (Ca2+) et magnésium (Mg2+)
• Unité en France : degré (°fH) = 10 mg de carbonate de calcium (CaCO3) par litre d'eau (calcaire) )
• Facteur décisif pour l'agressivité de l'eau
• Influence du pH
• 1 TH = 0,56 DH (degré allemand)

TH (°f) 0-7 7-15 15-25 25-42 >42 750

Eau Très douce Douce Moyennement dure Dure Très dure Eau de mer

Eau
chaudière

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 7


Diagramme d'équilibre – pH/dureté de l‘eau

Courbe d’équilibre du carbonate de calcium

En fonction
de la température
Formation d’une couche de protection
= Pas de corrosion

Sous pH de pH de neutralité
neutralité dépassé

Enlèvement de la couche de protection


= Corrosion

Dureté (All)
1.8 9 18 27 35
Dureté (Fr)

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 8


Les valeurs importantes : la conductivité électrique

• Capacité de l’eau à porter le courant électrique


• Mesure de résistance
• Unité : micro Siemens par centimètre [µS/cm]
• Mesure la quantité de sels dissous dans l‘eau
• Influence de procédés de corrosion électrochimiques

• Plus une eau est pure plus sa conductivité est basse.


• Une eau dite dure aura une conductivité élevée

Eau Ultra- Distillée Pure Déminéralisée Potable Mer Saumures


pure Courante
µS/cm 0.1-0.055 0.5 1-3 < 20 µS/cm 500-800 56 000 100 000
(1 000 max autorisé)

Electronique Centrales
énergie Cupro- Cupro/métal
aluminium revêtu
Matériaux  Teflon pur inox Fonte / inox Duplex
Alliages Ni
Alliages Ni
• Déminéralisée / Dé-ionisée : sans minéraux (ions éliminés) mais présence de composés organiques (procédé utilisant des résines/système échangeurs d'ions) Titane
• Pure : Eau déminéralisée sans élément organique (passée sur filtre biologique)
• Distillée : eau issue de vapeurs d’eau recondensées – sans minéraux mais pollluants volatiles présents
• Ultra-pure : aucun composé organique
 L’eau devient très corrosive quand elle devient très pure

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 9


L‘ion chlorure

• Anion
• Facilement soluble


Augmentation de l'agressivité avec la baisse du pH
Redouté en concentration élevée
Cl Ө
- Augmentation de la conductivité électrique
- Destruction des films de protection naturels (couche de passivation)
- Déclenche la corrosion par piqûre, par crevasse, la corrosion sous
contrainte, la formation d'HCl

Eau Potable Saumâtres Mer Mer


Courante
Cl - 250 max 2 000 – 6 000 (vannes) > 10 000 > 30 000 ou
(mg/l = ppm) < 3 600 (inox) Pompes
> 20 000 et T>35°C
> 3 600 (duplex) .

Cupro/ métal revêtu /


Matériaux  fonte/ inox Cupro-aluminium - Duplex Monel/Titane

Cupro T 35°C max Ebonite T 45°C max


Cl- < 100 mg/l : Fonte
Monel 60°C max
100 < Cl- < 250 : Fonte si pH > 7 ; sinon inox
Titane T > 60°C

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 10


Les Gaz dissous

Oxygène O2

• Facteur très important pour la corrosion de métal


• Influence la formation du film protecteur (couche de passivation)
• Solubilité en fonction de la température et de la pression

• Ordre de grandeur :
eau non corrosive si O2 < 4 mg/l à pH basique (> 7)

Dioxyde de carbone CO2

• Solubilité en fonction de la température et de la pression


• Formation d'acide carbonique CO2
• Dissolution du calcaire CO2
• Décisif pour la stabilité de la couche de passivation du métal

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 11


EAU DE MER

Tous matériaux polymères


Sauf si présence d’hydrocarbures, pas d’EPDM

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 12


Eau de mer

Teneur en sel (salinité)


 En moyenne 3,5 masse % (35 g/l)
 Mer baltique : 0,3 % (nord-est) à 1,7 % (ouest)
 Mer morte : jusqu'à 28 %

Sels
 Chlorure de sodium (NaCl) env. 50 % des sels dissous
 Chlorure de magnésium, sulfate de magnésium, sulfate de potassium,
chlorure de potassium, carbonate de potassium
 Traces d‘iode

Autres substances
 Dioxyde de carbone (CO2)
 Oxygène (O2)
 Autres gaz atmosphériques
 Particules fins en suspension
 Micro-organismes, plancton

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 13


Eau de mer

pH
 Légèrement alcaline
 pH 7,5 à pH 8,4

Densité
 Dépend de la teneur en sels
 1,020 g/cm³ à 1,030 g/cm³

Dilution par pluie, eau de fonte de neige, eau de rivières


Augmentation de la concentration par évaporation

Dessalement de l'eau de mer


 Osmose inverse (reverse osmosis, RO)
 Procédé par évaporations successives (multistage flash evaporation, MSF)
 Par distillation (MED)

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 14


Sélection des matériaux
Eau de mer

PREN : indice de résistance à la corrosion en milieu chloruré


PREN = %Cr + 3.3x %Mo + 16x %N  Corrosion par piqûre
(crevasse)

30 DUPLEX 40 SUPER DUPLEX

PREN = 27 pour PREN = 36 pour PREN = 44 pour


acier inox austénitique acier inox duplex acier inox super duplex
(par ex. 316L /CF3M) (par ex. 1.4593 Noridur) (par ex. 1.4573 Noriclor)
non résistant à la corrosion résistant à la corrosion en résistant à la corrosion en eau
en eau de mer ou saumures eau de mer ou saumure de mer ou saumure très
chaudes chaude chaude

NORIDUR : 35 NORICLOR : 44

Revêtement
 Alternative aux matériaux métalliques
 Prérequis : le revêtement intact et entretenu régulièrement

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 15


HUILES

Toutes métallurgies
Choix polymères délicat (nitrile, FKM… mais pas EPDM)

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 16


Définition Huile

Huiles grasses
Teneur élevée en acides gras « insaturés » ou « polyinsaturés »
 Huiles végétales (exemple : huile de tournesol, huile d'olive)
 Huiles animales (exemple : huile de foie de morue)

Huiles minérales Hydrocarbures noirs : Nitrile


 Issues de pétrole ou de charbon - Hydrocarbures (HC) Hydrocarbures blancs (essence) : FKM
 Principalement des alcanes
 Les pétroles bruts naturels sont contaminés (par ex. au soufre).
 L'essence ou le kérosène ne sont pas des huiles.
 Huiles synthétiques provenant des produits raffinés de pétrole brut.
Structure de molécules n'existant pas dans le pétrole brut.

Huiles silicone
 (Co)polymères formés de chaînes silicium-oxygène et de chaînes latérales organiques
 Insensibles à l'oxydation, à la chaleur, etc.

Huiles essentielles
 Extraits huileux de plantes ou de parties de plantes à entraînement à la vapeur d'eau
 Exemples : huile de citron, de rose

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 17


EAU D’ALIMENTATION DE CHAUDIERES

A considérer :
- Préconisation matériaux métalliques avec critères définis
- Additifs ajoutés dans circuits néfastes pour les polymères

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 18


Eaux d'alimentation de chaudière

Installations vapeur jusqu’à 64 bar ; Le traitement de l’eau selon les directives du VdTÜV

Eaux pH Conductivité O2 dissout Préconisation (corps, diffuseur, roues)


T = 25°C µS/cm mg/kg
Alimentation de chaudière Valeurs à 25°C
Type AF - AFT >9 < 0,2  0.02 Fonte JL1040
 0.1 Acier GP240GH
ns Acier GP240GH, Inox 1.4408
Type NF  6.5 < 0,2  0.05 Acier inoxydable 1.4408, 1.4404
(7-8) (0.03-0.15)
Type KF 8-9.5 < 0,2 0.03-0.25 Acier GP240GH, Inox 1.4408

Condensats
Type AF >9  0.02 Fonte JL1040
 0.1 Acier GP240GH
ns Acier GP240GH, Inox 1.4408
Type NF  6.5 < 0,2 ns Acier inoxydable 1.4408, 1.4404
Type KF 8 < 0,2  0.15 Acier GP240GH, Inox 1.4408
(8-9.5)

ns : non spécifié
Source : Préconisation EasySelect issue de l‘organisme certificateur TÜV (Allemagne)

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 19


Classification de l’eau selon les directives du VdTÜV :

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 20


Résumé

 De nombreux paramètres doivent être pris en compte pour la préconisation des


matériaux en contact avec l‘eau
 pH
 Dureté de l'eau
 Conductivité électrique
 Ions
 Gaz dissous
 Les traitements de l‘eau

 Eau de mer

 Huiles

Dans la nature, l'eau chimiquement pure n'existe pas.

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 21


ANNEXES

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 22


Sélection des matériaux
Eau de mer

Avantages Inconvénients

Austénite / duplex / super duplex Austénite / duplex / super duplex

• Résistant à la corrosion sous contrainte • Sensible à la corrosion par piqûre et par


crevasse si exposé à l‘eau de mer chaude,
• Limite d‘élasticité élevée du matériau dépend de la composition du matériau
duplex (PREN)

• Bonne résistance à la cavitation et la • Grands efforts nécessaire pour le soudage


corrosion par érosion et le nettoyage des cordons de soudure

• Bonne soudabilité sans traitement • Efforts spéciaux nécessaires pour la


thermique postérieur conception sans crevasse ou le
conditionnement des joints

• Éviter les arrêts > 24 heures

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 23


EAU ALIMENTAIRE

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 24


Traitement de l'eau alimentaire

Eaux alimentaires traitées :


conditions appropriées pour les couches de couverture
de magnétite à forte adhérence sur des aciers non alliés.

Conditionnement au moyen de :

 Agents d'alcalisation (mode alcalin)


Fonctionnement à l'eau alimentaire et à l'eau de chaudière
dont le pH est augmenté par des agents d'alcalisation.

Agents d'oxydation (mode neutre)


Fonctionnement à l'eau alimentaire neutre sans sel
à laquelle est ajoutée de l'oxygène ou du peroxyde d'hydrogène en tant qu'agent
d'oxydation.

 Agents d'alcalisation et d'oxydation (mode de fonctionnement combiné, mode combiné)


Fonctionnement à l'eau alimentaire sans sel
dont le pH est augmenté au moyen d'ammoniac et à laquelle de l'oxygène est ajouté.

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 25


EAU DE CHAUDIERE

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 26


Eaux d'alimentation de chaudière

L'eau alimentaire sans sel pour les chaudières à passage unique et les chaudières de circulation à
64 bars doit répondre aux valeurs indicatives suivantes (tableau) :

Unité Conduites alcalines Conduites neutres Autres conduites

Conditions générales : Fluide limpide et clair sans matière en suspension

Conductivité à 25°C * µS/cm Non spécifié < 0.25 0.4-1.0

Conductivité à 25°C µS/cm < 0.20 < 0.20 < 0.20


derrière un échantillonnage
fortement acide *

pH à 25°C >9 6.5 8-8.5


(autorisé pour les Dans les limites de (20-70 ppb NH3 =
chaudières avec un milieu la conductivité 0.02-0.07 ppm)
alcalin moyen)

Oxygène dissous (O2) mg/l Non spécifié > 0.05 0.15-0.3


(sans CO2)

Fer (Fe) mg/l < 0.02

Cuivre (Cu) mg/l < 0.003

Silice (SiO2) mg/l < 0.02

* mesure en continu au niveau du point d'échantillonnage

Source : Burgmann.com

v2018 D5 - Partie 3 - Hydrochimie 27

Vous aimerez peut-être aussi