Vous êtes sur la page 1sur 24

Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

L’ETUDE PSYCHIQUE DE L’ETRE HUMAIN.

INTRODUCTION

Nous devons connaître notre propre réalité, notre propre vie


car il est évident qu’il existe en nous beaucoup à voir, à
étudier et à comprendre.

C’est une tragédie pour celui qui meurt sans avoir compris le
motif de son existence, de sa vie.

Chacun de nous doit découvrir par soi-même le sens de sa


propre vie, ce qui le maintient enfermer dans la prison de la
douleur.

Ostensiblement il y a en chacun de nous quelque chose qui


nous rend la vie amère et contre quoi nous avons besoin de
lutter fermement.

Il n'est pas nécessaire de continuer dans le malheur. Il est


impératif de réduire en poussière cosmique ce qui nous rend
faibles et malheureux. Il ne nous sert à rien de nous
enorgueillir avec les titres, honneurs, diplômes, argent, vain
rationalisme subjectif, fausses vertus, etc.

Nous ne devons jamais oublier que l'hypocrisie et les


absurdes vanités de la fausse personnalité font de nous des
gens maladroits, retardataires, réactionnaires et incapables
de voir le nouveau.

La mort a beaucoup de significations tant positives que


négatives. Considérons cette magnifique observation du
Grand Kabîr Jésus le Christ: "Que les morts ensevelissent
leurs morts."

I.G.A.S. et L. 1 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Beaucoup de gens, bien que vivants, sont en réalité morts,


morts pour toute possibilité de changement intérieur.

Ce sont des gens embouteillées entre leurs dogmes et leurs


croyances; des gens pétrifiés dans leurs souvenirs de
nombreux hivers; individus pleins de préjugés ancestraux,
esclaves du "que dira t’on", épouvantablement tièdes,
indifférents, parfois «des grosses têtes", convaincues d'être
dans la vérité parce que c’est cela qu’on leurs a dit, etc.,
etc., etc.

Ces gens ne veulent pas comprendre que ce monde est un


"Gymnase Psychologique", grâce auquel il serait possible
d’annihiler cette laideur sécrète que nous portons tous en
nous.

Si ces pauvres gens comprenaient l'état lamentable dans


lequel ils se trouvent, ils trembleraient d'horreur. Mais, de
telles personnes pensent d’elles-mêmes le meilleur; elles se
vantent de leurs vertus, se sentent parfaites, bonnes,
serviables, nobles, charitables, intelligentes, responsables
de leurs obligations, etc.

La vie pratique comme école est formidable, mais la prendre


comme une finalité en elle même, est absurde. Ceux qui
prennent la vie quotidienne comme un but n'ont pas compris
la nécessité de travailler sur eux-mêmes pour obtenir une
"Transformation Radicale" et approcher une ETUDE
PSYCHIQUE DE L’ETRE HUMAIN.

I.G.A.S. et L. 2 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

PSYCHOLOGIE

A l’intérieur de nous mêmes se trouve la base de la


connaissance. Nous avons besoin de nous étudier d’un point
de vue psychologique. Bien qu'avant, il conviendrait
d’indiquer et définir ce qu’est la Science de la
Psychologie.

Le mot Psychologie vient du grecque "psyché", qui


signifie Âme ou Esprit, et "logos", étude ou traité. Donc du
point de vue étymologique la Psychologie est l'étude ou
traité de l’"Âme" ; bien que la Science moderne, tombant
dans le matérialisme, échange le terme "Âme" par celui de
"mental."

Par conséquent, grâce à la Psychologie nous pouvons nous


connaître, tant dans notre monde intérieur comme dans
notre relation avec l'extérieur.

Nous pouvons connaître les causes de notre conduite,


pensées, sentiments, actes, traumatismes, complexes,
vices, erreurs, etc., et, le plus important, est que, grâce à
cette connaissance, nous pouvons corriger nous mêmes ces
maux psychiques.

Les techniques pour arriver à la connaissance de soi peuvent


s'appliquer selon deux méthodes distinctes:

a) Psychologie EXTERNE. L'étude de nous mêmes et de


nos semblables dirigé vers l’extérieur.

Sa méthode d'apprentissage est l'EXTROSPECTION, c'est-


à-dire l'observation externe. Par exemple, l'observation de
la manière de parler, s’habiller, habitudes, coutumes,
relation sociale, etc.

I.G.A.S. et L. 3 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

b) Psychologie INTERNE. Appliquée envers nous mêmes,


pour nous étudier intérieurement afin de comprendre et de
mener nos propres procès psychologiques, le pourquoi de
notre conduite et l'origine de nos défauts psychologiques.

Sa méthode est l'INTROSPECTION, c’est à dire, l'Auto-


observation, l’autoanalyse, autocritique, autopsychanalyse,
etc.

La méthode introspective est utilisée maintenant par les


psychologues allemands de l'Université de Würzburg. Durant
le processus d’application de la méthode il est demandé au
patient de s’auto-introspecter et de décrire tout ce qu’il
pourra observer sur lui-même, pendant que le psychologue
prend note soigneusement de ce qui est exprimé le par le
sujet. Cette méthode introspective fut très utilisée dans
l'antiquité.

La Psychologie officielle moderne accepte très peu cette


méthode, puisqu'elle assure qu'il est difficile, presque
impossible, qu'une personne applique l'introspection quand
elle sent, par exemple, une manifestation de colère; donc,
généralement seule la Psychologie Extérieure est étudié.

Néanmoins, dans la Psychologie


Gnostique nous étudions et
pratiquons la Psychologie Interne,
c'est-à-dire, nous utilisons la
méthode Introspective, parce qu'il a
été prouvé que "l'Extérieur est le
reflet de l'Intérieur", comme
l’avait dit Emmanuel Kant. Par
conséquent, une erreur psychique ou
une déviation de la conduite ne
pourra pas être déraciné
complètement si on ne connaît pas
son origine interne.

I.G.A.S. et L. 4 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Ce qui est la cause de l’existence dans l'humanité de


beaucoup de maux d'origine psychique que ni la Psychologie
Officielle, ni même pas les religions, n’a pu résoudre.

La persistance d’un état erroné est due à un manque de


profondeur dans l'étude de la psyché de l'être humain.

L'objectif de la Psychologie Révolutionnaire Gnostique


est de montrer les méthodes, les clefs et les techniques pour
l'étude et la connaissance de soi.

Étude psychique de l'être humain

Il est important que nous sachions qu'il y a trois choses


fondamentales dans l'étude de notre psyché: l'Ego (le Moi
psychologique), l'Essence et la Personnalité.

Les deux premiers (l'Ego et l'Essence) se manifestent à


travers la Personnalité ; dit autrement, la Personnalité est le
véhicule énergétique à travers lequel s’expriment l’Ego ou
l’Essence, soit par un acte précis, une pensée, une émotion,
etc. Et, vu l’état dans lequel nous nous trouvons, le plus
habituel est que soit l’Ego qui s’exprime.

A chaque époque, l'humanité a été confrontée à la lutte des


opposés, le bien et le mal ; cette même lutte existe
également à l’intérieur de nous mêmes, car, comme nous
avons dit : "l'extérieur est le reflet de l'intérieur."

Nous allons étudier chacun de ces trois aspects d'une


manière plus détaillée car leur compréhension est d’une
importance vitale.

I.G.A.S. et L. 5 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

L'Essence

Ce qui rend beau et adorable tout enfant nouveau-né est


son Essence; celle-ci constitue en elle même sa vraie
réalité.

Le corps humain grandi et se développe en accord avec les


lois biologiques de son espèce; néanmoins, une telle
possibilité n’existe pas pour l'Essence.

L'Essence peut se développer par elle même, seule et sans


aide, à un degré minime. La croissance naturelle de
l'Essence n’est possible que pendant les premières trois,
quatre ou cinq premières années de notre vie.

Les gens pensent que le développement de l'Essence se


réalise toujours de forme continue, en accord avec la
mécanique de l'Évolution.

Mais le Gnosticisme Universelle enseigne que cela


n'arrive pas ainsi. Pour que l'Essence se développe
davantage quelque chose de très spécial doit se réaliser.
Nous parlons du travail sur soi.

Le développement de
l'Essence est possible
uniquement grâce à des
travaux conscients et
d’épreuves volontaires.

Il faut comprendre qu’en parlant


des travaux nous ne faisons
pas référence à de questions
de profession, menuiserie,
maçonnerie ou affaires de
bureau... il s’agit d’une question
Psychologique.

I.G.A.S. et L. 6 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Tous, nous savons que nous avons à l’intérieur de nous ce


qui s'appelle Ego ou Moi. Malheureusement l'Essence se
trouve embouteillée dans l'Ego, et ceci est lamentable. Il est
nécessaire, urgent, impérieux, de dissoudre le Moi
Psychologique, de désintégrer ses éléments indésirables...

Ceci est la nature du travail sur soi. Nous ne pourrons


jamais libérer l'Essence sans désintégrer préalablement le
Moi Psychologique.

Dans l'Essence se trouve la Sagesse, la Connaissance, le


BOUDDHA, les atomes de douleur de notre Père qui est aux
Cieux et toutes les données nécessaires pour
l'AUTOREALISATION INTIME DE L’ETRE.

Nous avons besoin de


réduire à poussière la
cruauté monstrueuse de
ces temps ; la jalousie,
qui, malheureusement, est
devenue le ressort secret
de l'action ; la cupidité
insatiable, qui rend la vie
si amère ; la repoussante
médisance ; la calomnie,
cause de tant de tragédies ;
les ivresses ; la luxure
avec ses variantes, etc. . .

Au fur et à mesure que toutes ces horreurs se réduiront en


poussière cosmique, l'Essence, non seulement s'émancipera,
elle grandira et se développera harmonieusement.

Indubitablement quand le Moi Psychologique meurt


resplendit en nous l'Essence. L'Essence libre nous confère
la beauté intime ; d’une telle beauté émanent le bonheur

I.G.A.S. et L. 7 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

parfait et le vrai Amour. L'Essence possède de multiples


sens de perfection et d’extraordinaires pouvoirs naturels.

Quand nous mourons en "nous-mêmes", quand nous


dissolvons le Moi Psychologique, nous jouissons des précieux
sens et pouvoirs de l'Essence.

Il nous a été dit, très savamment, que nous avons 97% de


Subconscience et 3% de Conscience.

Parlant franchement et sans détours, nous dirons que 97%


de notre Essence est embouteillée, emprisonnée dans
chacun des « moi » qui constituent, dans son ensemble,
l’Ego.

Évidemment l'Essence ou Conscience, enfermée dans


chaque "Moi", procède en vertu de son propre
conditionnement.

Tout « moi » désintégré libère un pourcentage de


Conscience. L'émancipation ou libération de l'Essence ou
Conscience est impossible sans la désintégration de chaque
« Moi ».

Certainement, tant que l'Essence est enfermée dans chacun


des « moi » elle est endormie, en état subconscient.

La Psychologie Gnostique nous dit que l'Essence est un


ensemble de vertus, pouvoirs, facultés, valeurs positives,
etc.

La Personnalité

La Psychologie officielle définit à la Personnalité comme


"l'ensemble de traits physiques, intellectuels, affectifs,
volitifs et moraux d'une personne."

I.G.A.S. et L. 8 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

En forme générale, il se dit que c'est "le caractère spécial


qui distingue une personne de l'autre".

Origine du mot "personne"

L'origine de cette parole remonte au Ier siècle av.J-C., quand


les acteurs de théâtre, romains et grecs, utilisaient un
masque pour se mettre en scène. Cet artifice leur servait à
deux finalités:

1) Représenter le personnage ou le rôle de l'acteur dans le


drame.

2) Amplifier le son de la voix.

Les Romains appelaient cet accessoire « PERSONA » ou


« PER-SONARE », ce qui signifie « sonner à travers de... ».

De sorte que le mot « personne » a signifié, au cours de


l'histoire, quelque chose d'apparent, faux, postiche ; sous
lequel est caché le vrai Être de l'acteur.

De la même façon, Charles G. Jung, remarquable


psychologue, définit la « personnalité » comme « un
masque qui sert à déguiser l'intime individualité (l'Être), et
qui représente le mental collectif (l'Ego) ».

Formation de la personnalité.

La personnalité est énergétique. Un enfant, nouveau-né,


n'a pas de personnalité, celle-ci se forme de la naissance
jusqu'à 7 ans et, après, elle se fortifie avec le temps et les
expériences.

I.G.A.S. et L. 9 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Le temps est une roue ; la personnalité naît, se développe


et meurt dans une époque déterminée, précise ; il n'existe
aucun lendemain pour la personnalité du mort.

La formation de la personnalité est influencée par les


éléments suivants :

a) Génotype : C'est l'ensemble de gènes caractéristiques


de chaque espèce, les caractères hérités.

b) Phénotype : C'est l'éducation


reçue. Ce point est très important.
L'enfant apprend mieux avec l'exemple
qu'avec le précepte. L'exemple des
aînés est important pour la formation
de la personnalité infantile. La forme
erronée de vivre, l'exemple absurde,
les coutumes dégénérées, les disputes
entre les conjoints, etc., sont de
mauvais exemple pour la formation de
l'enfant et a, comme conséquence, des
traumas, complexes, vices, défauts,
etc.

c) Paratype : Les évènements ou l'environnement dans


lequel se développe l'enfant. Nos particularités physiques et
psychiques attirent d'autres personnes qui ont le même
problème. Par exemple, un ivrogne attirera les ivrognes et
sera toujours dans les bars et cabarets. Une personne d’un
certain Niveau d'Être attire d'autres personnes qui ont le
même Niveau d'Être.

L'être humain naît avec l'Essence, mais il ne naît pas avec la


Personnalité ; cette dernière il faut la créer.

Dans la pratique, on peut vérifier que quand la Personnalité


se développe exagérément au dépends de l'Essence, le

I.G.A.S. et L. 10 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

résultat est que la personne devient un coquin ; et, au


contraire, quand l'Essence se développe totalement, sans
s'occuper le moins du monde de cultiver harmonieusement
la Personnalité, nous avons, comme résultat, le mystique
sans intellect, sans personnalité, noble de coeur mais
inadapté.

Le déroulement harmonieux de la Personnalité et de


l’Essence donne comme résultat des hommes et des femmes
géniales.

Dans l'Essence nous avons tout ce qui nous est propre, nos
qualités innées ; dans la Personnalité, tout ce qui nous est
prêté, l'exemple de nos aînés, ce que nous avons
appris ...

Les enfants doivent recevoir l’aliment pour


l'Essence et l’aliment pour la Personnalité.

L'Essence se nourrit avec la tendresse, l’affection


sans limites, l’amour, la musique, les fleurs, la
beauté, l’harmonie, etc. La Personnalité doit se
nourrir avec le bon exemple des adultes, avec le
sage enseignement de l'école, etc.

L'anomalie de la Psyché.

Il est nécessaire d’admettre que, en général, nous avons


une psyché ANORMAL, nous ne sommes pas des personnes
normales, nous sommes des créatures avec une psyché
étrange, très bizarre, nous réagissons toujours de forme
mécanique ou instinctive devant les différentes perceptions
sensorielles.

I.G.A.S. et L. 11 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Voyons, par exemple, des villes comme le Mexique, New


York, Paris, etc., beaucoup de gens souffrent de névrose ou
de psychose ; n'importe où et à toute heure on voit des
vols, agressions, violations, prostitution, adultères,
mécanicité, drogues, morts, etc., etc..

L'humanité, en général, a une psyché anormale ; à l'heure


actuelle, on peut compter ceux qui ont une psyché dans un
état normal.

Mais, il n'a pas toujours été ainsi, dans les anciens temps,
au temps des grands Prophètes et Sages de l'antiquité,
l'humanité avait la psyché équilibrée et elle était en
harmonie avec les autres humanités planétaires ; mais
l'homme développa l'Ego et sa psyché devint anormale.

Il est indispensable d’éliminer de notre psyché tous ces


éléments psychologiques négatifs qui la rendent anormale
et, de cette manière, réaliser le travail sur soi pour élever
notre niveau d'Être à un niveau supérieur.

I.G.A.S. et L. 12 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Le changement intérieur

Normalement, le mot « CHANGER » ne plaît pas. Arrêter


d'être ce que nous sommes, ne pas faire ce que l'Ego aime
faire et nous dédier à son élimination, ceci, ne plaît à
personne.

Il est normal que l'Ego ne veuille pas mourir et qu’il préfère


chercher des échappatoires chez les philosophies
consolatrices qui promettent un petit coin dans le Ciel, une
place dans les autels, un passeport pour l'Éternité.

Par-dessus le marché, les gens non seulement ne veulent


pas changer, ils ne veulent pas non plus que les autres
changent.

Ainsi, l'ivrogne ne veut pas que ses camarades de noce


arrêtent d'être des ivrognes ; du même que le toxicomane,
le luxurieux,…

Dans la majorité des cas, nous voulons tous que les autres
soient comme nous parce que nous nous croyons « les
meilleurs du monde », des « douces brebis », des parfaits
citadins, honnêtes parents, conjoints, etc.

C'est pourquoi les grands hommes de psyché équilibrée on


les a toujours critiquées, blasphémés, on leur a donné à
boire la ciguë, on les a crucifiées, etc.

Voilà ce que cette humanité a fait à tous ces grands


hommes. Nous pouvons dire que nous vivons dans un
monde de fous et nous ne voulons pas arrêter d'être fous.

I.G.A.S. et L. 13 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

L'Ego

Notre cher « Ego » ou nôtre « Moi psychologique », est


constitué de tout l'ensemble d'erreurs, vices, défauts
psychologiques, traumas, complexes et tout type de maux
psychiques qui provoquent des imperfections dans notre
personnalité ou des déviations dans notre conduite.

Nous devons savoir que nôtre « Moi » est pluriel, multiple.


Normalement, les psychologues croient que nous avons un
seul « Moi » et rien de plus.

En Psychologie Gnostique on pense différemment ; les


enseignements gnostiques nous disent que la Colère est un
« Moi », que la Cupidité est un autre « Moi », la Luxure un
autre « Moi », ainsi que la Jalousie, l’Orgueil, la
Gourmandise, la Paresse, etc.

I.G.A.S. et L. 14 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Réellement, l’"Ego" est une somme d'entités différentes ; il


n'existe pas un « Moi » permanent ou immuable ; ce qui
existe en nous est le «MOI PLURALISE».

La pluralité des « Moi » est extrêmement palpable,


irréfutable ; le nier serait une erreur ; en fait, il serait
absurde ignorer les distinctes contradictions intimes que
chacun de nous possède : « Je vais lire » dit le « Moi » de
l'intellect ; « au diable avec la lecture ! je préfère faire une
promenade à bicyclette », exclame autre « Moi » ; « mais
quelle promenade! je préfère manger, j'ai faim », s'exclame
un troisième acteur.

Ainsi, notre personnalité humaine est seulement une


marionnette contrôlée par des fils invisibles qui agissent
depuis le plus profond de notre psyché.

Le « Moi » qui jure aujourd'hui un amour éternel est


remplacé plus tard par un autre « Moi » qui n’a rien à voir
avec ce serment.

Si, vraiment, quelqu’un veut se connaître, il doit s’Auto-


observer et essayer de connaître les différents « Moi » qui
sont dans sa personnalité.

Si on n’arrive pas encore à comprendre cette doctrine du


« Moi » pluralisé ceci est dû exclusivement au manque de
pratique dans l'Auto-observation.

Au fur et à mesure qu'on pratique l'Auto-observation


intérieure, on découvre par soi-même beaucoup d’entités,
beaucoup de « Moi » qui se battent pour contrôler notre
personnalité.

Tant qu'un sujet quelconque continue à se considérer


comme "UN" il est clair que tout changement intérieur sera
plus qu'impossible.

I.G.A.S. et L. 15 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Le « Moi » est l'origine de l'erreur, et en conséquence, de la


douleur ; tant qu’il existera le « Moi » il existera la douleur
et l'erreur. Le pire ennemi de l'illumination c'est le « Moi ».

« Toute tentative de Libération, si grandiose et


sincère soit-elle, si ne tient pas de compte de la
nécessité de dissoudre l'Ego, est condamnée à
l'échec. »

Étude de l'Ego

Certains auteurs assurent qu’il existe un "Ego" ou « Moi »


permanent et immuable ; néanmoins, ces auteurs sont
erronés sincères, remplis de très bonnes intentions.

Chaque sensation, chaque émotion, pensée, sentiment,


passion, haine, violence,
colère, désire, luxure,
jalousie, orgueil, paresse,
gourmandise, etc., est
constituée par des petits
« moi » qui ne se trouvent ni
liés ni coordonnés entre eux
d’aucune manière.

Il n'y pas un « Moi »


intégral, totalitaire, sinon
une multitude des « moi »
hurleurs et querelleurs qui
se disputent entre eux et
combattent pour la suprématie, des vrais démons créés par
nous mêmes.

Tel « moi » suit de façon automatique à autre « moi » et


certains apparaissent accompagnés d’autres, mais il n'existe
pas d'ordre dans tout ceci, il n'y a pas de vraie unité, ils

I.G.A.S. et L. 16 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

existent seulement des associations accidentelles, des petits


groupes qui s'associent de façon inconsciente et subjective.

Chacun de ces petits « moi » représente seulement une


infime partie de la totalité de nos fonctions, mais il croit, par
erreur, être toujours le tout.

Quand « l’animal intellectuel », erronément appelé


homme, dit « moi », il a l'impression qu’il parle, lui, dans sa
totalité, mais en réalité, celui qui parle est seulement un des
petits « moi » de la légion.

Le « moi » qui, aujourd'hui, jure fidélité devant l'autel de la


Gnose crée être le tout, l’unique, l'homme complet, mais
c'est seulement un des tant de « moi ». Quand le dit
« moi » tombe de sa place de
commandement un autre
« moi », qui est ennemi de la
Gnose, occupe sa place.
L’individu qui semblait très
enthousiasmé par ces études
devient alors un ennemi,
attaquant le mouvement, la
doctrine, etc.

Le « moi » qui, aujourd'hui,


jure amour éternel à une
femme, a l'impression d'être
le seul maître, l'homme
complet, et il dit : « Je
t'adore, je t'aime, je donne
ma vie pour toi,… ». Mais
quand ce « moi » amoureux
est déplacé du
commandement par autre « moi », alors, nous voyons
l’individu quittant sa femme, amoureux d'une autre, etc.

I.G.A.S. et L. 17 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Tous ces petits « moi » sont des vrais démons qui vivent à
l’intérieur de nous. Ces innombrables démons volent une
partie de notre Conscience et de notre vie.

Réellement, « l’animal intellectuel » n'a pas vraie


individualité, il n'a pas un centre de gravité permanente,
ni un vrai sens de responsabilité morale.

La seule et unique chose de valeur que nous avons à


l’intérieur de nous est le Bouddhata, l’Essence sacrée, le
matériel psychique qui est, malheureusement, gaspillé par
les diverses entités qui dans son ensemble constituent l'Ego,
le « moi pluralisé ».

Beaucoup d'écoles pseudo-occultistes, pseudo-ésotériques,


divisent le « moi » en deux ; elles assurent que nous avons
un « moi » supérieur, divin, immortel et croient que le dit
« moi » supérieur, ou Ego divin, doit contrôler et dominer
totalement le « moi » inférieur.

Ce concept est totalement faux, parce que supérieur et


inférieur sont deux parties d'une même chose.

Le « moi » adore se diviser entre supérieur et inférieur. Le


« moi » se plait à penser qu'une partie de lui-même est
divine, éternelle, immortel.

Le « moi » aime qu’on le loue, qu'on lui rende un culte,


qu'on le mette dans les autels, qu’on le divinise, etc.

Réellement il n'existe pas un tel « moi » supérieur, tel Ego


divin ; l'unique que nous avons à l’intérieur de nous est
l'Essence et la légion de « moi », c’est tout.

Atman, l'Être, n’a rien à voir avec aucun « moi ». L'Être est
l'Être et Il est au-delà de tout « moi ». Notre Réel Être est
impersonnel, cosmique, ineffable, terriblement Divin.

I.G.A.S. et L. 18 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Les démons qui habitent notre psychologie n’y sont pas


emprisonnés, ils entrent et sortent, ils voyagent dans
différents lieux ou ils déambulent subconscients par les
différentes régions moléculaires de la nature.

Au Tibet Oriental les « moi » sont dénommées « agrégats


psychologiques » ou simplement « valeurs », soient
positifs ou négatifs.

Si nous pensons à chaque « moi » comme à une personne


différente, nous pouvons assurer que « dans chaque
personne qui vit dans le monde, existent beaucoup de
personnes ».

Nous insistons, si nous ne comprenons pas encore cette


doctrine du « MOI PLURALISE » cela est dû au manque de
pratique en matière d'auto-observation.

Le « moi » est toujours pervers, quelquefois il se pare avec


des belles vertus et va même s’habiller avec la tunique de la
sainteté. Le « moi » est l'origine de l'erreur et de sa
conséquence, la douleur.

La vie en commun est un miroir merveilleux où on peut


contempler le « moi » entièrement.

Lorsque nous sommes en rapport avec nos semblables les


défauts cachés dans le fond du subconscient affleurent
spontanément, sautent à l’extérieur et nous trahissent ; si
nous sommes en état de « alerte perception », alors, nous
les voyons tels qu’ils sont.

La plus grande joie à célébrer pour un gnostique est la


découverte d'un de ses défauts. Le « moi » pluralisé est le
subconscient ; quand nous dissolvons le « moi », le
subconscient devient conscient.

I.G.A.S. et L. 19 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Les « moi » sont des entités psychologiques qui vivent au


fond de nous-mêmes ; il y en a des gentils et des méchants,
des utiles et des inutiles, mais ils sont tous inhumains, et
l'Essence y est enfermée.

Nous avons besoin de les pulvériser, les réduire à poussière,


et ceci est possible si nous nous trouvons toujours en état
de « alerte perception », « alerte nouveauté ».

C’est dans la vie quotidienne que nous devons nous auto-


découvrir.

Chaque défaut découvert est un « moi » qu’il faut analyser :


un « moi » qui a un mental pour penser, qui a une volonté,
des émotions, qui est une entité vivante en nous.

Si nous voulons la détruire nous devons d’abord, en


premier, le découvrir, pour ensuite désintégrer.

L'auto-observation est indispensable. Il faut observer nos


propres défauts psychologiques, après les analyser et
finalement les désintégrer.

Chaque pensée négative qui nous assaillit est un « moi »


que nous devons observer, juger et finalement désintégrer.

Il n'est pas possible désintégrer aucun défaut psychologique


avec le mental, nous pouvons le passer d'un niveau à un
autre, le cacher de nous ou des autres, mais nous ne
pourrons pas en finir avec lui.

Pour l’élimination des défauts psychologiques nous avons


besoin d'un pouvoir supérieur au mental.

Heureusement ce pouvoir existe, nous nous rapportons, en


forme emphatique, au pouvoir du Kundalini. C’est

I.G.A.S. et L. 20 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

seulement avec la Divine Mère Kundalini que nous


pouvons pulvériser tout défaut.

Kundalini est Isis, Kundalini est Ram Io ; Kundalini est


aussi Diane, et Adonia, et Insoberthe, et Rhéa, et Cybèle et
Marie.

Elle est une partie de notre propre Etre mais dérivé, elle est
en synthèse, le feu igné qui habite notre intérieur.

Donc, éliminer l'inhumain est urgent et créer dans nous


l'humain est nécessaire, impératif.

Tous croient être des Hommes (ou des Femmes, bien


entendu) ; mais l’Homme est le roi de la création et l'être
humain commun n'est même pas capable de gouverner ses
propres instincts.

À l'heure actuelle, tels que nous nous trouvons, nous ne


sommes que des humanoïdes.

Nous ne sommes même pas maîtres de nous mêmes, nous


ne sommes que les victimes des circonstances, victimes de
nos propres erreurs, des animaux intellectuels
condamnés à la peine de vivre.

I.G.A.S. et L. 21 institutgnostique.com
Leçon nº 2 – L’étude psychique de l’Etre Humain

Si nous ne sommes pas capables de gouverner nos propres


instincts, nous sommes encore moins capables de gouverner
le monde, et encore moins de gouverner l'Univers (malgré
tous les vaisseaux cosmiques lancés à l’espace).

Il est arrivé l'heure de créer l'HOMME, de faire naître


l'Homme en nous, car, l'Homme, le VRAI HOMME, est le roi
de l'Univers.

I.G.A.S. et L. 22 institutgnostique.com