Vous êtes sur la page 1sur 5

La structure du cours est élaborée de manière à fournir des outils mathématiques servant à la

compréhension du principe de Progression dans le temps, c’est-à-dire la progression


temporelle de la valeur mathématique d’un bien économique ou la valeur financière d’une
action (Comptabilité des sociétés : Irving Fisher , théorie du capital et de l’intérêt )

C’est ce qu’on nomme Croissance et Développement durable d’un capital.

Le capital peut se présenter selon huit formes :

1. Capital Physique matériel

Il regroupe l’ensemble des biens de production nécessaire pour la fabrication des biens et
services. C’est-à-dire le capital fixe (Bien d’équipements durables, bâtiments, logiciel) et le
capital circulant (Matières premières, services intermédiaires, produit semi-finis…).

2. Capital Naturel

Il regroupe les ressources diverses offertes par la nature qui peuvent être engagées dans la
production ou qui peuvent être engagées dans la production ou qui peuvent offrir des services
gratuits (Ressources naturelles écosystème : L’environnement naturel, Territoire : Marin ou
agricole)

3. Capital Humain

Il regroupe l’ensemble de capacités productives qu’un individu acquiert par


l’accumulation de connaissances ou de savoir-faire généraux ou spécifiques. Cette notion
a été développée par GARY BECKER. Elle repose sur l’idée que le travail peut être
assimilé à une forme capital, dont les principales caractéristiques sont le niveau de
formation, de qualification, la santé… Il y a des ressources humaines partout, mais il faut
les valoriser en donnant les opportunités et les motivations. Ainsi, comme le secteur
artisanal à Fès, il faut une certaine participation de tous les acteurs (Définition par le prix
Nobel relatif aux aptitudes, compétences, capabilités, talents et capacités des ressources.)
4. Capital Social

Relatif aux relations et rapports sociaux qu’entretiennent les actionnaires d’une entreprise
avec divers associations et organisations. C’est le capital au sens de KARL MARX

Exemple : Réseaux sociaux, cout de participation, cout du partenariat

5. Capital immatériel

Relatif au capital intellectuel, capital cognitif (Connaissance et capital processus


(organisationnel) qu’utilise l’entreprise.

Définition du concept de processus

Le processus est une espèce de structure organisationnelle d’opérations successives


techniques (Capital technique)

Exemple : Jeu de Football, opérations relatives à un système d’information…

Ainsi la mathématique financière, peut se définir par des processus de capitalisation,


d’actualisation de capitaux, et d’amortissement de dettes.

6. Capital technologique

C’est l’ensemble de connaissances scientifiques ou techniques pour l’augmentation de la


productivité globale, il est relatif au matériel du capital technique (Exemple : Automobile,
ordinateur, portable, machines...)

Remarque : Distinction entre technicien et technologue par le fait que la technologie est
définie par l’étude des techniques. Il s’agit d’un travail complexe intellectuel alors que le
métier de technicien est un travail simple manuel.
7. Capital culturel

Relatif à l’héritage social des membres d’une société à travers l’histoire (le Temps)
Il se présente selon deux aspects : Matériel et immatériel.
Exemple : Le patrimoine Matériel (Les monuments)
Le patrimoine Immatériel (Traditions spirituelles)

Remarque : En 1981 la médina de Fès patrimoine universel de l’humanité USSESCO

8. Capital Financier

L’Argent est un capital comme l’OR un capital naturel matériel (Métaux) , et c’est la
production achetée par l’argent que l’on nomme richesse au sens d’Adam Smith , car elle est
constituée de travail incorporé dans la marchandise.

Alors que le capital financier correspond à la mesure et l’évaluation mathématique des sept
formes de capitaux précédents par le moyen de billets de la monnaie bancaire qui dissimulent
les forces productives. (La productivité)

Ainsi, le PRIX n’est autre qu’une mesure par des unités monétaires.

Il représente le passage de l’aspect qualitatif à l’aspect quantitatif du capital.

Dans le cas financier, il s’agit d’une progression (ou régression) d’un capital et de son
développement durable selon un taux de croissance que l’on appelle taux d’intérêt (Taux de
croissance financier). Ce capital se constitue par annuités, c’est-à-dire par une suite de
montants financiers qu’on accumule de façon périodiques à un certain taux d’intérêt qui peut
être constant ou variable. Ce capital peut aussi se présenter comme un emprunt. Dans ce cas,
ces annuités sont nommées des Amortissements.

Le montant de l’emprunt est désigné par le nominal de la dette.

L’emprunteur est nommé débiteur, et le prêteur Créancier.

Les dettes sont nommées des obligations pour le débiteur et créances (Actions) pour les
créanciers.
Remarque
La capitalisation est analogue à l’investissement et l’amortissement est analogue la
consommation.

Les mathématiques financières sont fondées sur trois concepts relatifs à un principe :

Le principe de progression quand c’est positif (ou régression quand c’est négatif)

1) La croissance
2) L’optimisation
3) Le développement

1- La croissance est définie par François Perroux comme un accroissement durable sur
une plus ou moins longue période d’un indicateur de dimension. Exemple : PIB ,
PNB , Production nationale , revenu ..
2- L’optimisation consiste à élaborer des méthodes analytiques de gestions visant à
minimiser les couts et maximiser des profits
3- Le développement correspond à la croissance économique suivant les procédures de
l’innovation et de la valorisation du capital humain, c’est ce qui constitue la théorie de
la croissance endogène. Théorie qui repose sur un processus d’accumulation de
capitaux qui favorise le progrès technique et la croissance (Innovation capital
cognitif), prix Nobel Paul Romer 2018
Il peut s’accompagner du développement humain définit par MAHBOUB EL HAQ
ET AMARTYA SEN (Prix Nobel 1998) comme un processus d’élargissement de
choix des gens (Réalisation des capabilités). Le développement est mesuré par l’IDH
(L’indicateur du développement humain)

Remarque
A partir de ces données résultent une distinction claire entre la fonction de
management qui a pour objectif la croissance économique et la fonction
d’entrepreneuriat qui a pour objectif le développement économique et humain via la
croissance endogène.

Vous aimerez peut-être aussi