Vous êtes sur la page 1sur 1

Alcool et violence: un lien complexe

Journée PAC. La consommation


d’alcool augmente de manière
avérée le risque d’être impliqué
dans la violence (domestique et
publique), que ce soit en tant que
victime ou en tant qu’auteur.
La journée PAC (Plans d’action
cantonaux alcool) sur le thème
«Alcool, élixir de violence?» a mis
la question en lumière.

La collectivité est confrontée à un grand


nombre de questions et de problèmes
provoqués par la rencontre alcool – vio-
lence. Lors de la journée PAC du 18 no-
vembre 2010, des professionnel-le-s ve-
nu-e-s de Suisse et de l’étranger ont
souligné les interactions entre l’abus
d’alcool et la violence et indiqué des
pistes de solutions pour mieux aborder
ce problème. La violence domestique a
été particulièrement mise en lumière,
un sujet qui, en comparaison avec l’al-
cool et la violence en public, reçoit pro-
portionnellement peu d’attention.

La violence domestique: danger


Les chiffres de différentes enquêtes sont
très éloquents sur les liens entre l’alcool
et la violence domestique. Dans le cadre
d’une étude de grande ampleur conduite
en Suisse en 2001* des policiers, des
services du conseil en alcoolisme et de
la thérapie en alcoolisme, des médecins
généralistes, des gynécologues ainsi que
des personnes concernées du canton de
Zurich et des expert-e-s issu-e-s des
sept autres plus grands cantons ont été
interrogés. Selon les résultats, l’alcool
était en jeu dans 40% des cas de vio-
lence domestique. Une enquête menée
auprès de policiers du canton de Berne
en 2007** débouche même sur une pro-
portion de 57% de cas de violence sous fice fédéral de la santé publique (OFSP) programme appliqué en Allemagne) – conseil pour cause de violence et de
l’emprise de l’alcool. Problèmes d’alcool de mettre en réseau plus étroit les me- qui n’est à ce jour encore appliqué par problèmes liés à l’alcool est trop peu
et violence sont donc étroitement liés. sures de lutte contre la violence domes- personne en Suisse – il n’a pas été cité utilisée. Souvent, les procédures pour
En conséquence, les offres de conseil et tique et de conseil en matière d’alcoo- de stratégie pour le conseil sur la pro- violence domestique sont même aban-
de traitement dans le domaine de l’al- lisme. blématique combinée. Traitement et données au prétexte que l’auteur était
cool devraient aussi intégrer la question L’enquête a été conduite auprès des ser- conseil sont prodigués soit pour l’alcool sous l’influence de l’alcool. L’ivresse
de la violence et inversement. Ce qui vices de consultation dans les domaines ou pour la violence et, dans le meilleur reste fréquemment invoquée comme
n’est pas (encore) le cas en Suisse. de l’alcool, de la violence et de l’aide aux des cas, on peut avoir un transfert et un circonstance atténuante – avec succès.
Qu’en est-il donc du lien entre conseil en victimes. Une petite analyse qualitative traitement parallèle. L’enquête a pu néanmoins susciter un
matière d’alcoolisme et lutte contre la et une enquête standardisée ont permis L’ancrage structurel réciproque est aus- pas en direction de la sensibilisation. De
violence domestique? Avant la journée d’étudier les offres, les stratégies, le ré- si encore trop faible pour donner une nombreuses suggestions sur le besoin
PAC 2010 déjà, la nécessité de faire un seautage et les besoins d’agir à l’inter- réponse commune efficace à la combi- d’agir et de formation continue ont éma-
état des lieux des modèles et des me- face des trois secteurs. naison de dépendance et violence. Des né des services interrogés, qui concer-
sures à l’interface entre ces deux do- entretiens avec des juges ont fait ressor- nent essentiellement la recherche, le
maines avait été identifiée. Cet état des Peu d’offres de conseil combiné tir que la possibilité d’ordonner un financement, la sensibilisation et un
lieux a été réalisé par le Fachverband Richard Blättler, du Fachverband Sucht, meilleur réseautage.
Sucht en collaboration avec le Service a présenté les résultats à la journée PAC.
contre la violence du Bureau fédéral de L’enquête auprès de 59 services de Journée PAC Contact:
l‘égalité entre femmes et hommes. Ces consultation et les recherches dans trois Afin d’agir efficacement tant au plan Gabriela Scherer,
deux services ont été chargés par l’Of- cantons sélectionnés ont révélé un po- national qu’au plan cantonal sur les pro- co-responsable section Alcool,
tentiel d’optimisation important. Les blèmes liés à l’alcool et de coordonner gabriela.scherer@bag.admin.ch
client-e-s ne sont systématiquement in- ces actions, la Commission fédérale
terrogé-e-s sur la problématique combi- pour les problèmes liés à l’alcool (CFAL)
* Source: Maffli et Zumbrunn (2001). née ni dans le domaine de l’alcool ni organise chaque année, conjointement
L’alcool et la violence dans l’environne- dans celui de la violence. La situation en avec l’Office fédéral de la santé publique
ment social proche (ISPA) (en allemand, la matière semble meilleure dans les (OFSP) et la Régie fédérale des alcools
résumé en français). centres urbains qui disposent d’une (RFA), la journée consacrée aux Plans
** Source: Université de Berne, Chaire de offre relativement bonne dans le do- d’action cantonaux alcool (PAC). Les
psychologie social et juridique (2007): maine du conseil en matière de violence. professionnel-le-s chargé-e-s de la poli-
Alcool et violence: questionnaire en Dans le domaine de l’alcool, une grande tique en matière d’alcool dans les diffé-
ligne adressé à des officiers de police réticence est ressentie face au thème de rentes directions cantonales constituent
dans le canton de Berne (en allemand la violence. Exception faite du TAVIM le public visé par cette journée.
uniquement). (Treatment of Alcoholic Violent Men, un

spectra 85 Mars 2011 Partenariat avec l’économie 9