Vous êtes sur la page 1sur 3

Thème 2 : XVe et XVIe siècles : un nouveau rapport au monde, un temps

de mutation intellectuelle
Chapitre 1 : L’ouverture atlantique : les conséquences de la découverte du
« Nouveau monde »
Début du 15e siècle, Les Européens connaissent la Méditerranée. À la fin du 15e et au début du 16e,
les Portugais explorent l'Afrique et les Espagnols s'élancent vers la future Amérique à travers
l'Atlantique. La conséquence sera une première mondialisation avec l'intensification des échanges
entre les continents. Les métaux précieux affluent vers l'Europe tandis que la traite transatlantique se
développe.
I. Navigations et explorations européennes :
A. Les causes des navigations européennes :
Les améliorations techniques ont permis aux Européens de naviguer toujours plus loin sur les mers
et les océans : la caravelle (navire dont la forme lui permet d'avancer en haute mer), l’astrolabe
(instrument hérité des grecs et des arabes qui permet de se repérer sans voir la côte, en utilisant les
étoiles et des tables astronomiques) et la boussole.
Les Européens cherchent à trouver de nouvelles routes vers l'Inde pour s'approvisionner en soie et
en épices car le Proche-Orient a été conquis par l'empire ottoman ce qui empêche l'utilisation des
routes terrestres. La 2e raison qui explique ces nouvelles explorations par les Espagnols est la
volonté d'évangéliser les populations (convertir au christianisme).
B. Le temps des navigations océaniques
En 1492, Christophe Colomb, au service des rois catholiques d'Espagne, cherche à atteindre les Indes
par l'ouest mais il découvre les Caraïbes/ Antilles. Dix ans plus tard, Amérigo Vespucci émet
l'hypothèse de la découverte d'un nouveau monde. C’est un Allemand, le cartographe (personne
créant des cartes géographiques), Waldseemüller qui donnera le nom de “Terre d’Americus ou
America” à ce nouvel espace (1507).
Pendant ce temps Les Portugais poursuivent la circumnavigation (naviguer autour) de l'Afrique qui
sera achevé en 1498 par Vasco de Gama pour atteindre l’Inde.
Le premier tour du monde est entrepris par Magellan entre 1519 et 1522.
Les Portugais et les Espagnols se partagent le monde en 1494 par le traité de Tordesillas en décidant
d'un d'une ligne qui sépare le globe en 2.
C. De la géographie médiévale à la cartographie moderne
Au 15e et 16e siècles, les voyages d'exploration permettent des représentations précises des
contours de l'Amérique, De l'Afrique et des îles de l'océan indien. À la fin du XVI ème siècle Les
Européens n’ont pas encore exploré l'intérieur de l'Afrique et de l'Amérique, ils ignorent l'existence
de l'Océanie.
Mise au point en 1569, la projection Mercator permet de cartographier tous les continents sans
déformer leurs côtes grâce à une série de lignes verticales et horizontales (méridiens > latitude et
longitude).
II. Des conquêtes aux premiers empires européens
A. Une colonisation destructrice en Amérique
Dès la fin du XVe siècle, les Européens tentent de s'emparer des terres découvertes en Amérique.
Après s'être imposés dans les Caraïbes et sur les côtes, les conquistadors (conquérants espagnols)
progressent vers l’intérieur des terres où ils découvrent de puissantes civilisations précolombiennes
(différentes civilisations qui se sont développées en Amérique avant l'arrivée de Christophe Colomb).

Hernan Cortés conquiert en 1521 la capitale aztèque de Tenochtitlan (Mexique) tandis que Francisco
Pizarro prend la ville de Cuzco (Pérou) en 1534 après avoir fait exécuter le dernier empereur inca
Atahualpa.

Les Amérindiens sont nombreux et organisés en de puissants empires. On considère que la victoire
des conquistadors est liée à leur maîtrise des chevaux et des armes à feu mais aussi au choc
microbien (échange de maladies provoquées par l'arrivée des européens en Amérique). En 2S 60 à 90
% des Amérindiens sont effectivement tués par les maladies apportées par les Européens (rougeole,
variole, grippe, varicelle).

B. La formation des premiers empires européens et la place des Amérindiens


L’empire espagnol : le plus étendu, il regroupe l’essentiel de l'Amérique latine + quelques espaces en
Afrique et dans les Philippines. Il est dirigé par le roi Charles Quint.

L'empire portugais : 2e position, il regroupe le Brésil + nombreux comptoirs (installation


commerciale durable dans une ville généralement portuaire) en Afrique, dans l’océan indien et dans
le Pacifique.

Les Européens sont fascinés par les Amérindiens, ils les représentent tantôt comme des sauvages,
païens (terme péjoratif employé par les chrétiens pour désigner les non-chrétiens), cruels et
cannibales, tantôt comme des êtres nobles, beaux, préservés des corruptions de la civilisation. Cela
mènera à la controverse de Valladolid (1550-1551) qui conclura que les indiens ont une âme et sont
donc des humains et doivent être traités comme tels par les colons européens (vision défendue par
Bartolomé de Las Casas).

La conquête s’accompagne de nombreuses violences : massacres, expropriations, pillages. Le besoin


de main-d'œuvre entraîne le maintien du travail forcé dans les mines et les plantations.