Vous êtes sur la page 1sur 9

Correction TD 3.

Mécanique des liquides : POMPES

EXERCICE 1

Détermination du coefficient de pertes de charges linéaires λ dans la conduite :


Q Q 4 × 0, 300
"V = = 2 = = 1,26 m.s −1
S D π × 0,55 2
π
4

ρVD 1000 × 1,26 × 0,55 ⎫


Re = = = 603908 = 6 ⋅10 5 ⎪
µ 1,15 ⋅10 −3 ⎪
" ⎬ ⇒ λ = 0,031 d’après le diagramme de
ε 3 −3 ⎪
= = 5,5 ⋅10 = 0,0055
D 550 ⎪⎭
Moody

Détermination des pertes de charges linéaires :

λ L 0,031× 10
" = = 0,56
D 0,55

Détermination du coefficient de pertes de charges singulières total :

" ∑ ksing = 0,5 + 3 × 0,8 + 2 + 0,17 + 1 = 6,07

Détermination de la hauteur nette :

⎛ λL ⎞ V
2
HMT = H g + ⎜ + ∑ ksing ⎟ ×
⎝ D ⎠ 2g
"
1,26 2
HMT = 1+ ( 0,56 + 6,07 ) × = 1+ 6,63 × 0,08 = 1+ 0,54 = 1,54 m
2 × 9,81

Débit : " Q = 0, 300 × 3600 = 1080 m 3 .h −1

Il faut choisir l’élévateur Elva 4450 - 7,4 W

B. Presson, ISETA, BTSA Aqua 2 M55 objectif 1.1 1


Correction TD 3. Mécanique des liquides : POMPES

EXERCICE 2

Correction version «courte»

Q = 0,060 × 3600 = 216 m 3 .h −1 et HMT = hg + Δhs + Δhl

Q Q 4 × 0,06
"V = = 2 = = 1,91 m.s −1
S D π × 0,2 2
π
4

Détermination pertes de charge singulières : 



V2
Δhs = ∑ ksing ×
2g
1,912
" = (( 2,1+ 4 × 0,06 + 0,14 ) + ( 0,5 + 1, 3 + 1,2 + 5,1+ 4,2 + 3 × 0,14 + 10 × 0,06 )) ×
2 × 9,81
1,912
= 15,8 × = 2,94 m
2 × 9,81

Détermination pertes de charge linéaires : 



λ ( La + Lr ) V 2
" Δhl = ×
D 2g

On a besoin de connaitre λ : diagramme de Moody



ρVD 1000 × 1,91× 0,2 ⎫
Re = = = 289 394 = 2,9 ⋅10 5 ⎪
µ 1, 32 ⋅10 −3

" ⎬ ⇒ λ = 0,018
ε 0,1 −4 ⎪
= = 5 ⋅10 = 0,0005
D 200 ⎪⎭

λ ( La + Lr ) V 2 0,018 × ( 6,5 + 41) 1,912


Δhl = × = ×
" D 2g 0,20 2 × 9,81
= 0, 79 m

HMT = hg + Δhs + Δhl = 4,2 + 0, 79 + 2,94


"
= 7,9 m

B. Presson, ISETA, BTSA Aqua 2 M55 objectif 1.1 2


Correction TD 3. Mécanique des liquides : POMPES

B. Presson, ISETA, BTSA Aqua 2 M55 objectif 1.1 3


Correction TD 3. Mécanique des liquides : POMPES

Correction version complète

Détermination du coefficient de pertes de charges linéaires λ dans la conduite :


Q Q 4 × 0,06
"V = = 2 = = 1,91 m.s −1
S D π × 0,2 2
π
4

ρVD 1000 × 1,91× 0,2 ⎫


Re = = = 289 394 = 2,9 ⋅10 5 ⎪
µ 1, 32 ⋅10 −3 ⎪
" ⎬ ⇒ λ = 0,018 d’après le diagramme de
ε 0,1 −4 ⎪
= = 5 ⋅10 = 0,0005
D 200 ⎪⎭
Moody

Détermination des pertes de charges linéaires globales :

λ L 0,018 × ( 6,5 + 41)


" = = 4,275
D 0,2

Détermination du coefficient de pertes de charges singulières total :

" ∑ ksing = ( 2,1+ 4 × 0,06 + 0,14 ) + ( 0,5 + 1, 3 + 1,2 + 5,1+ 4,2 + 3 × 0,14 + 10 × 0,06 ) = 15,8

Détermination de la hauteur nette :

⎛ λL ⎞ 8
HMT = H g + ⎜ + ∑ ksing ⎟ × 2 4 × Q 2
⎝ D ⎠ π gD
8
HMT = 4,2 + ( 4,275 + 15,8 ) × × Q2
π × 9,81× 0,2 4
2

" HMT = 4,2 + 20,075 × 51,64 × Q 2 = 4,2 + 1036, 7 × Q 2 (Q en m .s )


3 −1

⎛ 1036, 7 ⎞
HMT = 4,2 + ⎜ × Q2
⎝ 3600 2 ⎟⎠
HMT = 4,2 + 8 ⋅10 −5 × Q 2 (Q en m .h )
3 −1

Détermination des pertes de charges linéaires à l’aspiration :

λ L 0,018 × 6,5
" = = 0,585
D 0,2

Détermination du coefficient de pertes de charges singulières à l’aspiration :

" ∑ ksing = ( 2,1+ 4 × 0,06 + 0,14 ) = 2, 48

B. Presson, ISETA, BTSA Aqua 2 M55 objectif 1.1 4


Correction TD 3. Mécanique des liquides : POMPES

Détermination du NPSH :

⎛ λL
(
NPSH = 10, 33 − H ga − ⎜)
⎝ D

+ ∑ ksing ⎟
8
× 2 4 × Q2
⎠ aspiration π gD
8
NPSH = (10, 33 − 1,2 ) − ( 0,585 + 2, 48 ) × × Q2
π × 9,81× 0,2 4
2

" NPSH = 9,13 − 3,065 × 51,64 × Q 2 = 9,13 − 158,28 × Q 2 (Q en m .s )


3 −1

⎛ 158,28 ⎞
NPSH = 9,13 − ⎜ × Q2
⎝ 3600 2 ⎟⎠
NPSH = 9,13 − 1,22 ⋅10 −5 × Q 2 (Q en m .h )
3 −1

Tableau de valeurs :

Q (m3/h) 50 100 150 200 250 300 400 500

HMT (m) 4,40 5,00 6,00 7,40 9,20 11,40 17,00 24,20

NPSH (m) 9,10 9,01 8,86 8,64 8,37 8,03 7,18 6,08

NPSH toujours supérieur aux valeurs requises (NPSH requis < 6 m) : il n’y a pas de risque
de cavitation.

Choix

Qmax = 60 L.s-1 = 60.10 −3 × 3600 = 216 m 3 .h −1 



On peut choisir la pompe B4 ou la pompe C4 : QM ≈ 220 m3/h (= 220.103/3600 = 61 L.s-1)
220 − 216
pour une HM ≈ 8,5 m : écart par rapport au débit max souhaité de × 100 ≈ 2 %
216

Le rendement à QM et pour des débits plus faibles est meilleur pour les pompes B que pour
les pompes C (adaptées à des débits plus forts) : on choisit la pompe B4 avec un rendement
ηM = 79 %.

Hg 4,2
Rendement global : " ηG = ηm ⋅ η ⋅ = 0,81× 0, 79 × × 100 = 32 %
HM 8,5

Pu ρ gQM H M 1× 9,81× 61× 8,5


Puissance absorbée : " Pa = = = = 6439 W = 6,5 kW
η η 0, 79

Cout consommation électrique journalière : 



P 6,5
" C = Pc × Δt × C (1 kWh ) = a × 24 × C (1 kWh ) = × 24 × 0,1263 = 24, 32 € / jour
ηm 0,81

B. Presson, ISETA, BTSA Aqua 2 M55 objectif 1.1 5


Correction TD 3. Mécanique des liquides : POMPES

EXERCICE 3

Correction version «courte»

Q = 0,020 × 3600 = 72 m 3 .h −1 et HMT = hg + Δhs + Δhl

Q Q 4 × 0,02
"V = = 2 = = 2,55 m.s −1
S D π × 0,12
π
4

Détermination pertes de charge singulières : 



V2
Δhs = ∑ ksing ×
2g
2,55 2
" = ( 4,5 + 18 ) ×
2 × 9,81
= 7, 46 m

Détermination pertes de charge linéaires : 



λ ( La + Lr ) V 2
" Δhl = ×
D 2g

On a besoin de connaitre λ : diagramme de Moody



ρVD 1000 × 2,55 × 0,1 ⎫
Re = = = 170 000 = 1, 7 ⋅10 5 ⎪
µ 1,5 ⋅10 −3

" ⎬ ⇒ λ = 0,017
ε 0,01 −4 ⎪
= = 1⋅10 = 0,0001
D 100 ⎪⎭

λ ( La + Lr ) V 2 0,017 × ( 8 + 18 ) 2,55 2
Δhl = × = ×
" D 2g 0,10 2 × 9,81
= 1, 46 m

La pompe compense les pertes de charge :

" HMT = hg + Δhs + Δhl = 0 + 7, 46 + 1, 46 = 8,9 m

Risque de cavitation à l’aspiration :

⎛ La ⎞ V ⎛ ⎞
2
8 2,55 2
" H a = ⎜ λ + ka ⎟ × + h = 0,017 × + 4,5 ⎟ × + 1, 3 = 3,24 m
⎝ D ⎠ 2 × g a ⎜⎝ 0,10 ⎠ 2 × 9,81

" NPSH disp = 10, 33 − H a = 10, 33 − 3,24 = 7,1 m >> NPSH requis : pas de risque de cavitation pour les
pompes Q ou R.

B. Presson, ISETA, BTSA Aqua 2 M55 objectif 1.1 6


Correction TD 3. Mécanique des liquides : POMPES

Correction version complète

Détermination du coefficient de pertes de charges linéaires λ dans la conduite :


Q Q 4 × 0,02
"V = = 2 = = 2,55 m.s −1
S D π × 0,1 2
π
4

ρVD 1000 × 2,55 × 0,1 ⎫


Re = = = 170 000 = 1, 7 ⋅10 5 ⎪
µ 1,5 ⋅10 −3 ⎪
" ⎬ ⇒ λ = 0,017 d’après le diagramme de
ε 0,01 −4 ⎪
= = 1⋅10 = 0,0001
D 100 ⎪⎭
Moody

Détermination des pertes de charges linéaires globales :

λ L 0,017 × ( 8 + 23)
" = = 5,27
D 0,1

Détermination du coefficient de pertes de charges singulières total :

" ∑ ksing = 4,5 + 18 = 22,5

Détermination de la hauteur nette :

Le réservoir d’arrivée étant le même que le réservoir de départ, la hauteur géométrique


totale est nulle, et il n’y a pas de surpression d’un réservoir par rapport à l’autre : Hg = 0 m.

⎛ λL ⎞ 8
HMT = H g + ⎜ + ∑ ksing ⎟ × 2 4 × Q 2
⎝ D ⎠ π gD
8
HMT = 0 + ( 5,27 + 22,5 ) × × Q 2 = 0 + 27, 77 × 826,27 × Q 2
π × 9,81× 0,1
2 4

" HMT = 0 + 22945,5 × Q 2 (Q en m .s )3 −1

⎛ 22945,5 ⎞
HMT = 0 + ⎜ × Q2
⎝ 3600 2 ⎟⎠
HMT = 1, 77 ⋅10 −3 × Q 2 (Q en m .h )
3 −1

Détermination des pertes de charges linéaires à l’aspiration :

λ L 0,017 × 8
" = = 1, 36
D 0,1

Détermination du coefficient de pertes de charges singulières à l’aspiration :

" ∑ ksing = 4,5

Détermination du NPSH :
B. Presson, ISETA, BTSA Aqua 2 M55 objectif 1.1 7
Correction TD 3. Mécanique des liquides : POMPES

⎛ λL
( ) ⎞ 8
⎝ D ∑ sing ⎟⎠ aspiration π 2 gD 4
NPSH = 10, 33 − H ga − ⎜ + k × × Q2

8
NPSH = (10, 33 − 1, 3) − (1, 36 + 4,5 ) × × Q2
π × 9,81× 0,1
2 4

" NPSH = 9,03 − 5,86 × 826,27 × Q 2 = 9,03 − 4842 × Q 2 (Q en m .s )


3 −1

⎛ 158,28 ⎞
NPSH = 9,03 − ⎜ 2 ⎟
× Q2
⎝ 3600 ⎠
NPSH = 9,03 − 3, 74 ⋅10 −4 × Q 2 (Q en m .h ) 3 −1

Tableau de valeurs :

Q (m3/h) 10 30 50 70 90 110

HMT (m) 0,18 1,59 4,43 8,67 14,34 21,42

NPSH (m) 8,99 8,69 8,10 7,20 6,00 4,50

La courbe du NPSH ne peut être tracée car elle reste au-dessus du diagramme : il n’y a donc
pas de risque de cavitation, le NPSH disponible étant supérieur au NPSH requis.

Choix :

Au-dessus de la valeur du débit souhaité (Q = 20 L.s-1 = 20.10 −3 × 3600 = 72 m 3 .h −1 ), la


courbe C’1 coupe les courbes des pompes Q4 et R2 pour QM ≈ 73 m3/h ≈ 20 L/s.

Pour ces deux pompes le rendement est proche de la valeur maximale : elles conviennent
toutes les deux.

Si la pompe cherchée devait travailler souvent à des débits plus faibles, on aurait intérêt à
choisir Q4, car on peut diminuer son débit jusqu’à 18 m3/h sans diminuer le rendement
dessous de 70 %, alors que le rendement de R2 diminue plus rapidement. Inversement, si le
débit était appelé à augmenter, il vaudrait mieux choisir la pompe R2.

Cependant, ici la pompe doit travailler toujours au même débit, donc cet argument ne joue
pas.

En l’absence d’autre critère de choix, on préfèrera la pompe Q4 qui, plus petite que l’autre,
est vraisemblablement moins chère (à vérifier !)

Conditions de fonctionnement :

QM ≈ 73 m3/h et HM ≈ 9,4 m. ηM = 81 %

Puissance électrique consommée :


Pu ρ gQM H M 1× 9,81× 20 × 9, 4
" Pc = = = = 2588 W = 2,6 kW
η ⋅ ηM η ⋅ ηM 0,81× 0,88

Energie électrique consommée par an : "We = Pc × Δt = 2,6 × 24 × 365 = 22 665 kWh 



B. Presson, ISETA, BTSA Aqua 2 M55 objectif 1.1 8
Correction TD 3. Mécanique des liquides : POMPES

B. Presson, ISETA, BTSA Aqua 2 M55 objectif 1.1 9

Vous aimerez peut-être aussi