Vous êtes sur la page 1sur 1

FORMULE DE STIRLING

17 décembre 2010

Integrales de Wallis
Z π
2
On considère la suite (In ) définie pour tout entier naturel n par : In = (sin x)n dx.
0
1. Calculer I0 et I1 .
n+1
2. Montrer que pour tout entier naturel n, on a : In+2 = In .
n+2
3. En déduire que pour tout entier naturel p :
(2p)! π (p!)2
I2p = et I2p+1 = 22p .
(p!)2 22p+1 (2p + 1)!
4. Établir pour tout entier naturel n l’encadrement : In+2 6 In+1 6 In .
5. En déduire que In+1 ∼ In lorsque n tends vers +∞ puis que :
24p (p!)4
lim = π.
p→+∞ (2p)!2 p

Formule de Stirling
On considère maintenant la suite (un ) définie pour tout entier n strictement positif par :
n! en
un = n √ .
n n
 −n− 1    
un+1 1 2 un+1 1 1
1. Montrer que : =e 1+ puis que ln = − 2
+o .
un n un n→+∞ 12n n2
 
1 un+1
2. Montrer qu’il existe un entier naturel n0 tel que pour tout entier n > n0 , − 2 6 ln 6 0.
n un
3. Montrer que la suite (un ) est monotone à partir du rang n0 .
1 1 1
a. Vérifier que pour tout entier k > 1, 2 6 − ·
k k−1 k
n−1
 
P uk+1
b. Soit (vn ) la suite définie pour tout entier n > 1 par vn = ln .
k=1 uk
Montrer que la suite (vn ) est bornée.
4. Déduire de ce qui précède que la suite (un ) est bornée et converge vers un réel strictement positif
α.
5. En vous appuyant sur le résultat de la question 5. de la partie A, déterminer α et établir la
formule de Stirling :  n n √
n! ∼ 2πn.
e
lorsque n tends vers +∞