Vous êtes sur la page 1sur 14

guide de pose

Ce guide est le résultat d’un travail commun de : pour les réseaux


d’eau sous pression
www.alphacan.com www.sotra-seperef.com www.wavin.com

Mars 2011 - Document non contractuel, ne saurait engager la responsabilité du syndicat.


Avec le concours des fabricants de raccords :
RÉSEAUX EN PVC
www.bayard.fr www.huot-sa.com www.sainte-lizaigne.com BI-ORIENTÉ
des Tubes
Pour plus d’informations t
Syndica ds en PVC
et Raccor Prony
65 r ue de is Cedex 17
75854 Par 4 01 16 28
Tél : 01 4 2 67 77 19
Fax : 01 4 str-pvc.org
contact@
Sommaire

n Introduction : Technologie du PVC bi-orienté (PVC-BO) - Caractéristiques....................................................p.2


n Documents de référence...................................................................................................................................................p.3
n Offre produits........................................................................................................................................................................p.4
n Marquage des produits certifiés par la marque . ............................................................................................p.5
n Conception des réseaux : Présentation du logiciel STR-PVC - Calculs hydrauliques...................................p.6
n Stockage et manutention................................................................................................................................................p.8
n Organisation du chantier...................................................................................................................................................p.9
n M
 ise en œuvre (conformément aux règles de l’art définies dans le Fascicule 71) : ................................ p.10
Ouverture de la fouille p.11 Butées et ancrages p.18
Lit de pose p.12 Pose en terrain incliné p.19
Mise à longueur p.13 Montage des pièces et accessoires p.20
Assemblage et pose p.16 Remblaiement p.24
Courbure p.17 Epreuves et réception des réseaux p.25
1
Technologie du PVC bi-orienté (PVC-BO)
Introduction Caractéristiques Documents de référence

Après étirement Tubes 


n  orme produit NF T 54-948 : “Systèmes de canalisations en plastique pour le transport de l’eau sous
N
pression - Tubes en PVC bi-orienté (PVC-BO) et leurs assemblages.”
La bi-orientation consiste à étirer les chaînes moléculaires du PVC (axialement n Référentiel de certification NF 055 (certificat de marque de qualité P délivré par le fabricant).
et radialement) de manière à améliorer les caractéristiques mécaniques
du matériau. Assemblages tubes et raccords
Aux caractéristiques classiques n  ocument Afnor ac t 54-985 : Protocole pour la validation des assemblages de tubes en PVC bi-orienté
D
des tubes PVC s’ajoutent : et raccords fonte.
n Tableau de compatibilité entre tubes, raccords et colliers de chaque fabricant
n  ne meilleure résistance :
U Extrusion Etirement Tube PVC bi-orienté
- aux chocs. (PVC-BO) Pose - conception - remblaiement
- aux coups de bélier.
- au poinçonnement n Norme NF EN 805 : Alimentation en eau.
n Fascicule 71* : règles de l’art pour la fourniture et la pose de conduites d’adduction et de distribution d’eau.
n  ne capacité hydraulique
U n Livrets Sindotec “Pression” et “Irrigation” du STR-PVC**.
supérieure
n Logiciel du STR-PVC**- Calculs hydrauliques.
n Un poids inférieur n Norme NF P 98-331 : “Chaussées et dépendances - tranchées : ouverture, remblayage, réfection.”
n Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP).

Avant étirement * Fascicule du Cahier des Clauses Techniques Générales (CCTG) pour les marchés publics de travaux
2 **Syndicat des tubes et raccords en PVC 3
Offre produits Marquage des produits

Produits
Les tubes en PVC-BO existants sur le marché sont fournis :
- en longueur de 6 mètres
- avec une emboîture à joint caoutchouc uniquement
- en diamètres extérieurs PVC et en diamètres extérieurs fonte (voir page 14)
- en PN 16 ou en PN 25 Dénomination commerciale 01/02 P PVC BO 110 PN16 BAR xxxxxxxxx

Performances
n Résistance au choc : 300 joules à 20°C (masse de 15 kg tombant d’une hauteur de 2 mètres).
n  ésistance aux coups de bélier : pour un diamètre donné, l’intensité du coup de bélier est environ 1,5 fois
R
inférieure à celle du PVC compact en PN16. N° du fabricant N° du site . Diamètre N° de lot
de fabrication nominal
n  apacité hydraulique : la capacité hydraulique est améliorée de 15 à 25% selon les diamètres par rapport
C (ou extérieur)
à celle du PVC compact en PN 16. Pression
nominale
La marque est une garantie de qualité.
Conformité sanitaire 
Une attestation de conformité sanitaire (ACS) est délivrée par le fabricant sur demande. Le logo apparaît sur le marquage des tubes certifiés.
Un certificat est délivré par le fabricant sur demande.
Caractéristiques environnementales et sanitaires
Une Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) est en cours de préparation..

4 5
Conception des réseaux Définitions des pressions normalisées* Présentation du logiciel STR-PVC - Calculs hydrauliques
Le logiciel “STR-PVC - Calculs hydrauliques” permet le calcul des vitesses d’écoulement, pertes de
charge, coups de bélier et efforts appliqués sur les butées sur les différents tronçons d’un réseau en
PVC et PVC-BO.

n La pression nominale ou PN
Valeur de référence qui indique l’aptitude d’un élément à résister à une pression intérieure : pour les systèmes de
canalisations plastiques, la pression nominale correspond à la pression hydrostatique admissible, en bar, pour le
transport de l’eau à 20°C pendant 50 ans.
n La pression de fonctionnement admissible (PFA), anciennement “pression maximale de service (PMS)”
Pression hydrostatique maximale qu’un composant peut supporter en utilisation continue (sans surpression).
en tenant compte des coefficients de détimbrage ft (dépendant de la température) et fa (dépendant de l’application),
selon la relation : PFA = ft x fa x PN
n La pression d’essai admissible sur chantier (PEA)
Pression hydrostatique maximale qu’un composant fraîchement installé peut supporter pendant une durée relativement
brève, afin de s’assurer de l’ensemble de la canalisation et de son étanchéité.
n La pression maximale de calcul (MDP)
Pression maximale de fonctionnement du réseau ou de la zone de pression, fixée par le concepteur, y compris le coup
de bélier, compte tenu de développements futurs.

6 *Suivant les normes NF EN 805 et NF EN ISO 1452 7


Disponible auprès du STR-PVC
Guide “Conseils de manipulation
Stockage et manutention Tubes PVC” Organisation du chantier
Ce guide s’applique au chargement, transport, déchargement,
n Prise en main des tubes
stockage et utilisation de tubes PVC. Il établit des préconisations
afin d’assurer l’intégrité des produits et la sécurité des opérations.
n S
 urface
de stockage

OUI

OUI

OUI

n Ouverture palette : NON


Pour ouvrir la palette, se référer .
NON au Guide “Conseils de manipulation
des tubes en PVC”..
8 Disponible auprès du STR-PVC 9
Mise en œuvre Ouverture de la fouille

Le fond de fouille doit être débarrassé des matériaux de grosse granulométrie, des affleurements de points durs.
et autres éléments susceptibles de porter atteinte à la conduite, puis convenablement dressé et, si nécessaire,
compacté.
Les profondeurs de fouille définies au projet doivent être respectées, en prévoyant la place du lit de pose.
La mise en œuvre des tubes doit être faite conformément aux règles de l’art définies dans le Fascicule 71*,
la norme NF EN 805 et la norme NF P 98-331.

L’objet de ce chapitre est de rappeler les recommandations pour la mise en œuvre des tubes en PVC-BO.
Ces recommandations sont identiques pour l’essentiel à celles des tubes pression PVC à joints traditionnels
et doivent, bien entendu, être respectées scrupuleusement.
NON OUI

Les différentes phases de mise en œuvre sont les suivantes :


Ouverture de la fouille p.11 Butées et ancrages p.18
Lit de pose p.12 Pose en terrain incliné p.19
Mise à longueur p.13 Montage des pièces et accessoires p.20
Assemblage et pose p.16 Remblaiement p.24
Courbure p.17 Epreuves et réception des réseaux p.25

* Fascicule du Cahier des Clauses Techniques Générales (CCTG) pour les marchés publics de travaux
10 11
Lit de pose Mise à longueur
Sauf dans le cas où l’étude géotechnique préalable conduirait à proposer une autre solution, les tubes ne doivent pas être
posés à même le fond de fouille mais sur un lit de pose, d’une hauteur de 10 cm au minimum, constitué de matériaux Découpe
propres 0/10 contenant moins de 12 % de fines (particules inférieures à 80 microns). Le lit de pose doit constituer un
La coupe de tube peut être réalisée sur chantier. Elle s’effectue à la scie ou à la meule portative*, suivant un
appui de sorte que les tuyaux y reposent tout le long du fût.
plan perpendiculaire à l’axe du tube.

Cas particulier d’un lit drainant : la granulométrie peut être modifiée sur indication du maître d’œuvre tout en restant dans
la plage 5/20 mm.

Dans tous les cas, des niches doivent être creusées dans le lit de pose pour le logement des emboîtures (voir page 16).

NON OUI

*Utiliser de préférence des disques de découpe de type abrasif métaux pour éviter tout échauffement de la matière

12 13
Chanfreinage Limite d’emboîtement
Le chanfrein est alors reconstitué à l’aide d’une râpe ou d’une chanfreineuse.
Dans le cas d’une coupe, il faut refaire le marquage de limite d’emboîture. La longueur E dépend du
Attention  diamètre du tube et elle est propre à chaque fabricant. Pour refaire le marquage de limite d’emboîture,
Un mauvais chanfreinage peut entraîner des il faut mesurer la longueur E sur un autre tube et la reporter sur l’extrémité coupée à l’aide d’un crayon
difficultés d’emboîtement et un déplacement gras (chaque fabricant est en mesure de fournir ses propres cotes E).
du joint d’étanchéité.
L
12°
à
15°

L’exécution du chanfrein doit être soignée et effectuée suivant les indications ci-dessous.

Longueur minimale du chanfrein L (en mm)*


Diam extérieur 110 125 140 160 200 222 225 250 274 315 326
PN16 6 7 8 9 10 - 11 12 - 15 -
PN25 8 - 10 11 - 15 16 - 18 - 22
Dans tous les cas, laisser au moins la moitié de l’épaisseur.
Pour les tubes de diamètre extérieur inférieur à 110 mm, il convient de casser l’angle sans le rendre coupant.
14 *Source adhérents STR-PVC 15
Assemblage et pose Courbure

Rayon de courbure minimal


La rectitude de la conduite ne doit pas ø ext
Les tubes pression en PVC-BO s’assemblent exclusivement par bague d’étanchéité, du tracé Rmini (m)
être recherchée systématiquement.
les liaisons aux accessoires et les piquages se font à l’aide de raccords mécaniques. ø 63 19
L’assemblage par bague d’étanchéité demande les opérations suivantes : ø 75 23
La flexibilité du PVC-BO permet de réaliser
n e
 nleverles bouchons juste avant l’assemblage ; dans le cas de dispositif d’obturation spécifique, sans coude les courbes à grand rayon du ø 90 27
se référer aux prescriptions du fabricant, tracé. Les tableaux ci-contre en précisent . ø 110 33
les limites. ø 125 38
n d
 ébarrasser les parties à assembler de toute boue, poussière, sable ou gravillon,
ø 140 42
n s
 ’assurer de la position correcte de la bague d’étanchéité et de sa propreté, ø 160 48
n lubrifier en respectant les prescriptions du fabricant, ø 200 60
ø 222 67
n e
 mboîter les 2 éléments, jusqu’au repère préalablement tracé, en poussant bien en
ø 225 67
ligne, par exemple en prenant appui sur l’emboîture avec une barre à mine*. Le bout
mâle doit être enfoncé dans la tulipe jusqu’à recouvrir le trait d’emboîtement, Rayon de courbure
ø 250 75
Rmini ø 274 82
n s
 i la poussée à exercer devient importante (pour les grands diamètres notamment), on
ø 315 94
doit avoir recours à des moyens mécaniques : vérins, tirfors, ou à la rigueur, au godet
ø 326 98
d’une pelle de chantier. Dans ce dernier cas, prendre un maximum de précautions
pour ne pas détériorer l’emboîture (en particulier le fond de l’emboîture),
n c
 reuserdes niches dans le lit de pose pour le logement des emboîtures, de
sorte que les tubes y reposent tout le long du fût (cf. norme NF EN 805 et Fascicule 71).
Nota : en complément, une déviation angulaire peut s’exercer au droit des emboîtures jusqu’à 2° ;
16 * Dans ce cas, prévoir l’interposition d’une cale en bois un fabricant peut spécifier une valeur supérieure à 2°. 17
Butées et ancrages Pose en terrain incliné

Il faut respecter les spécifications du Fascicule 71.


En fonction de la pente et des caractéristiques du sol support, il appartient au bureau d’étude de décider de la
Les assemblages par bague d’étanchéité en élastomère ne peuvent s’opposer au recul dû à la pression qui nécessité et des modalités d’ancrage de la conduite. L’ancrage se fait alors sur les emboîtures qui seront donc
s’exerce sur les bouts d’extrémité et aux changements de direction. tournées vers le haut.

Il est donc indispensable de prévoir des massifs de béton pour répartir sur la paroi de la tranchée la charge de
poussée correspondant à la pression d’épreuve.
Les massifs en béton devront être dimensionnés en prenant en compte le type de pièce utilisé, la nature du sol
et la profondeur d’enfouissement.

Pour plus de détails, se référer au livret Sindotec « Pression » (disponible auprès du STR-PVC).
NOTA : Le blocage des emboîtements (tube/tube et tube/raccord) et des raccords (tube/raccord) est une technique
alternative aux massifs “béton” pour reprendre les effets de poussée hydraulique.
Elle peut être notamment employée en zone urbaine lorsque les sols sont encombrés et ne permettent pas la réalisation
18 d’un massif. L’utilisation des raccords auto-butés doit être faite selon les préconisations des fabricants qui prennent 19
en compte la compatibilité des tubes et des raccords.
Montage des pièces et accessoires

Avant tout montage, s’assurer que la pièce figure bien dans les tableaux de compatibilité édités. n utiliser des outils adaptés au PVC avec, de préférence, récupération de la pastille de perçage,
par les fabricants de tubes en PVC-BO et de raccords. NB : mèches fonte à proscrire - perçage à chaud interdit
n r especter les consignes de perçage préconisées par les fabricants de machines à percer,
Respecter les consignes de montage du fabricant de pièces :
n s’assurer que la vitesse d’avance de l’outil est cohérente avec sa vitesse de rotation lors de la coupe.
• découpe • positionnement • serrage • perçage…

a) Prise en charge Schéma


Rotation
de machine
Mise en place de colliers de prise en charge : à percer b) Raccordement aux appareils et accessoires
n les pièces et tubes doivent être propres avant assemblage, Volant en charge
d’avance Les principaux raccordements se font par :
n les consignes de serrage préconisées par les fabricants de colliers
n raccords à emboîture automatique (simple tulipe avec joint à lèvres),
doivent être respectées.
n r accords mécaniques non auto-butés, assurant l’étanchéité par compression du joint sur le tube,
Collier de prise n r accords mécaniques auto-butés, assurant l’étanchéité ainsi que la reprise des efforts longitudinaux liés
Choix de l’outil et perçage  en charge Mèche de perçage
à la pression.
Les règles de l’art restent les mêmes que pour des tubes en PVC compact,.
à savoir :
n u tiliser une machine à percer (possibilité d’utiliser une scie NB : en cas d’utilisation de raccords auto-butés, l’adéquation avec les conditions d’exploitation.
cloche en prise à vide), du réseau devra être validée.

20 21
Mise en œuvre des raccordements : C) Positionnement et maintien des appareils et accessoires
L’assemblage doit être effectué conformément aux prescriptions des fabricants de raccords :
n r éalisation d’un chanfrein comme prescrit (dans le cas où tout chanfrein est interdit, De manière usuelle, on désigne par accessoires les NON OUI
il convient de casser l’arrête) vannes, compteurs, clapets anti-retour, colliers de prise
n r espect des jeux prescrits avant le serrage (soit simple mise en contact, soit espace minimal avant serrage) en charge, poteaux d’incendie, ventouses, purges,
n l’ordre de serrage et le couple des boulons protections anti-bélier, jonctions, etc.
n les tubes et pièces de raccordement doivent être propres avant assemblage
n les raccords et la conduite sont à assembler uniquement après alignement En aucun cas la canalisation ne doit supporter :
n le poids de ces accessoires,
n la découpe du tube doit être droite et perpendiculaire à son axe Assise béton avec
n les contraintes consécutives aux manœuvres (ouverture, fermeture,...). ancrage le cas échéant

Les contraintes ci-dessus seront reprises, soit par les raccords eux-mêmes (raccords vérrouillés), soit au moyen.
2
4 2
de massifs en béton, d’appuis ou d’ancrages, sur lesquels sont scellés, le cas échéant, des patins ou des berceaux.

3 4
6 5 D) Autres pièces 
1 3 Il existe d’autres pièces de raccordement comme les colliers de verrouillage de tulipe, qui ne sont pas décrites
NON
1
1 2
Porte-à-faux dans le présent document. Il convient donc de consulter les documentations techniques des fabricants.

Serrage
Serrer régulièrement dans l’ordre et au couple indiqués.
22 Éviter tout porte-à-faux des accessoires du sytème de garniture. 23
Remblaiement Epreuves et réception des réseaux
Les techniques de remblaiement s’effectuent conformément aux spécifications du Fascicule 71 ainsi que des normes.
NF EN 805 et NF P 98-331. Conformément au Fascicule 71, les conduites sont éprouvées au fur et à mesure de l’avancement des travaux..
La longueur maximale des tronçons à éprouver ne doit pas dépasser 500 mètres.
Matériau d’enrobage : pour le PVC-BO, un matériau d’apport est recommandé mais le réemploi des terres extraites et expurgées
des gros éléments*, sous réserve de l’accord du maître d’œuvre, est envisageable lorsque leur nature et leur teneur en eau
permettent leur mise en œuvre et notamment leur compactage… n L
a pression d’épreuve dans le tronçon de conduite en place est égale à la pression maximale de calcul (MDP)
du tronçon, qui correspond au niveau statique en gravitaire et au niveau dynamique en refoulement, majorée des
Assise et remblai de protection : l’enrobage (assise et remblai de protection) doit être réalisé jusqu’à une hauteur de 10 cm
effets du régime transitoire.
au-dessus de la génératrice supérieure de la conduite. Pour les diamètres X200 mm, l’assise et le remblai de protection ne
sont pas différenciés.
n L
 ’amplitude maximale du régime transitoire est déterminée en tenant compte du dispositif de protection
Le compactage doit être réalisé par couches successives (d’une
(anti-béliers, etc.) éventuellement installé.
épaisseur maximale de 30 cm) et exclusivement sur les parties latérales
Remblai
de la tranchée, hors de la zone occupée par le tube, afin d’obtenir un proprement dit
Remblai de
protection n La pression d’épreuve ci-dessus est fixée au CCTP et résulte du calcul préalable.
calage efficace des flancs de la conduite. Les moyens de compactage
seront adaptés au matériau et à l’objectif de densification, et ne devront
Assise Notes :
pas porter atteinte à la conduite (privilégier une épaisseur de couche et En l’absence de spécifications du CCTP ou de consignes du maître d’œuvre, la pression d’épreuve appliquée est, en général, prise
une énergie de compactage modérées). Enrobage
Lit de pose
égale à la pression de fonctionnement admissible (PFA) majorée de 50 % lorsqu’elle est inférieure à 10 bars, ou majorée de 5 bars
lorsqu’elle est égale ou supérieure à 10 bars.
Remblai proprement dit : il est réalisé en privilégiant la réutilisation Afin de détecter plus facilement les fuites éventuelles aux assemblages, limitant ainsi les frais de recherche et de réparation,
des déblais d’extraction de la fouille, sous réserve des dispositions le STR-PVC recommande pour les tubes pression que le CCTP fasse mention d’une épreuve avant remblaiement total.
Dans ce cas, des cavaliers sont mis en place.
du CCTP.
*Dans la zone d’enrobage, la norme NF P 98-331 limite la dimension maximale des matériaux :
- DX22 mm pour une canalisation de DNX200
24 - DX40 mm pour une canalisation de DN>200
25

Vous aimerez peut-être aussi