Vous êtes sur la page 1sur 3

2.

Apports et besoins
1) L’oxydation respiratoire des aliments

Les pertes d’énergie liées à la thermolyse doivent être compensées par un apport, qui provient
majoritairement de l’alimentation. Les aliments ingérés, riches en énergie chimique, sont oxydés par la
respiration cellulaire. Ils sont ainsi convertis en une forme d’énergie utilisable par les cellules de
l’organisme, qui peuvent alors réaliser leurs fonctions. Une grande partie de cette énergie est convertie
en chaleur, ce qui correspond à la thermogenèse.

La calorimétrie indirecte se base sur l’équation de l’oxydation respiratoire pour calculer la dépense
énergétique à partir de la consommation de dioxygène.

2) La balance énergétique

Objectif : Adapter les apports alimentaires aux besoins

Activité 3 Utiliser des données quantitatives sur l’apport énergétique d’aliments dans un bilan d’énergie
correspondant à des activités variées
Adopter un comportement éthique et responsable ACER 2. Fonder ses choix de comportement
responsable vis-à-vis de sa santé

Faire le parcours 2 p 159 ORDIS

https://ciqual.anses.fr
-Calculer votre apport énergétique sur une journée TEST
- Calculer votre dépense énergétique sur une journée TEST
- Calculer la puissance thermique moyenne libérée par un individu sur une journée (en W).

Sachant qu’un sujet au repos produit environ 40 kcal/m2/h :


- un homme produit 1700 kcal/j
- une femme produit 1500 kcal/j
-1 Calorie par heure = 0.0012 Watt

Correction : Pour un homme


PUISSANCE THERMIQUE DU CORPS HUMAIN= 1700. 103x 0,0012)/24 = 85W
Un corps humain libère donc une puissance thermique d’environ 100 W dans des conditions normales.
Cette puissance varie selon les conditions extérieures et l’activité

CORRIGÉ DU PARCOURS 1 Indicateurs de réussite Les calculs sont présentés et les


résultats corrects.
Les différentes conversions d’énergie se déroulant dans le corps humain sont identifiées.

1
1)

Aliment Quantité (g) Énergie (kJ)


Tomates 100 E=100×77,2/100=77,2
Riz 200 E=200×612/100=1124
Saumon 150 E=150×874/100=1311
Yaourt nature 125 E=125×239/100=298,75
Tarte aux fraises 125 E=125×1320/100=1650
Eau 330 E=300×0/100=0
Total 1 030 4 560,95

L’apport énergétique du repas présenté dans le tableau ci-dessus est de 4 560,95 kJ.

2)

Aliment Quantité (g) Énergie (kJ)


Frites 300 E=300×1110/100=3330
Steak haché 150 E=150×996/100=1494
Mousse au chocolat 125 E=125×756/100=945
Tarte aux fraises 125 E=125×1320/100=1650
Jus d’orange 330 E=330×191/100=630,3
Total 1 030 8 049,3

L’apport énergétique du repas présenté dans le tableau ci-dessus est de 8 049,3 kJ.

3)

D’après le doc. e, un effort intense consomme 2,9 L d’O2 en deux minutes, soit 1,45 L
d’O2/min. En une heure, cela correspond à une consommation de 87 L d’O2. Or, d’après le doc.
d, la consommation d’un litre de dioxygène libère en moyenne une énergie de 4,8 kcal. Donc,
une heure d’effort intense correspond à une dépense énergétique de 417,6 kcal. Enfin,
l’exergue Données permet de faire la conversion en kJ (1,0 cal = 4,2 J). Ainsi, la dépense
énergétique associée à une heure d’effort intense est de 1 753,92 kJ.

En procédant de même pour un effort modéré et au repos, on obtient des valeurs de dépense
énergétique de 1 209,6 kJ/h et de 362,88
kJ/h respectivement. Type d’effort Durée Dépense énergétique (kJ)
Effort intense 1 1×1753,92=1753,92
Effort modéré 2 2 × 1209,6 = 2419,2
Repos 21 21 × 362,88 = 7 620,48
Total 24 11 793,6

2
La dépense énergétique journalière d’un individu dont l’activité physique est celle du tableau
ci-dessus est de 11 793,6 kJ, soit 2 808 kcal.

4) Si l’on considère que les apports externes d’énergie thermique sont nuls (on néglige par
exemple l’énergie thermique apportée par le rayonnement solaire), alors la puissance
énergétique peut être calculée à partir de la valeur de dépense énergétique calculée à
la question3.Eneffet,

P=E/t ( avec P en W, E en J et t en s)

Soit P = 11 793,6 × 103 / (24 × 60 × 60) = 136,5 W. (La multiplication entre parenthèses
correspond au calcul du nombre de secondes dans une journée.)
La puissance thermique libérée par l’individu considéré dans cet exercice est de 136,5 W.

CORRIGÉ DU PARCOURS 2

Demander aux élèves de réfléchir aux limites des calculs effectués : on calcule les apports
énergétiques d’un seul repas (alors qu’une journée en comprend généralement trois ou
quatre). De plus, la dépense énergétique calculée n’est pas forcément représentative de la
dépense énergétique moyenne de cet élève.

QUELQUES CHIFFRES :
Le corps perd une puissance Pperdue=100 W =100 J·s-1.
Une journée correspondant à 24 × 3 600 secondes, on peut ainsi calculer l’énergie perdue sur une
journée : Eperdue=100×24×3600=8640000J

◆ La balance énergétique correspond aux apports énergétiques de l’alimentation, auxquels on soustrait la


dépense énergétique : le métabolisme de base (fonctionnement des organes + thermogenèse) et le travail
musculaire lors des activités physiques.

◆ L’équilibre entre nos apports nutritionnels et notre dépense énergétique dépend de notre mode de vie.