Vous êtes sur la page 1sur 2

Le transport de l’énergie électrique

L énergie électrique produite par les centrales est transportée chez les consommateurs en
haute et très haute tension, ce qui permet d’acheminer de fortes puissances sur de longues
distances, en minimisant les pertes. A la sortie de la centrale un transformateur élévateur
augmente la tension du courant jusqu’à 380 KV. La production et le transport de l’énergie
électrique se font généralement en régime alternatif triphasé. L’avantage du courant
alternatif par rapport au courant continu est qu’il permet d’élever et d’abaisser facilement la
tension, grâce à des transformateurs. Cela permet, pour une même puissance transportée,
de réduire les pertes par effet Joule.

Le réseau public de transport de l’électricité se compose d’un réseau dit « de grand
transport et d’interconnexion », d’une part, et d’un réseau dit « de répartition », d’autre
part. Leur longueur cumulée représente environ 100.000 kilomètres.

Le réseau de grand transport et d’interconnexion, (dit « réseaux HTB »), permet de


transporter d’importantes quantités d’énergie sur de longues distances. Ses lignes forment
ce que l’on pourrait appeler les « autoroutes de l’électricité ».

Le réseau de répartition assure le transport de l’électricité à l’échelle régionale.). Ses lignes


permettent d’acheminer l’électricité jusqu’aux consommateurs industriels et jusqu’aux
réseaux de distribution. Elles collectent aussi l’énergie produite par les installations de
production de taille intermédiaire.

II.2. Généralités sur les postes de réseau de transport de l’électricité :

Nous abordons ici les techniques relatives aux installations dont la tension est supérieure à
60kV. Au Maroc, cela correspond au domaine de THT (Très Haute Tension).

Les postes électriques Hautes Tension servent à transformer la tension, aiguiller le courant
électrique et protéger les installations et les personnes. Il existe deux grandes catégories de
postes Haute Tension :

1. Les postes de transformation :

Les postes de transformation permettent de passer d’un niveau de tension d’entrée donné à
un niveau de tension de sortie qui peut être supérieur (on parle alors de transformateurs
élévateurs) ou inférieur (abaisseur). En général, on augmente la tension en sortie de centrale
pour transporter l’énergie électrique avec le moins de pertes possibles, et on diminue la
tension aux abords des centres de distribution (agglomération, industrie, etc.)

2. Les postes d’interconnexion :

Les postes d’interconnexion sont les nœuds du réseau électrique d’un pays. Ils permettent
de relier entre eux plusieurs sections d’un réseau.
Les postes électriques Haute Tension peuvent raccordés à des lignes électriques, à des
câbles ou également directement à une centrale électrique (on parle alors de poste « sortie de
centrale »).

Architecture et schémas de postes :

Il existe plusieurs manières de raccorder les éléments entre eux (disjoncteurs &
sectionneurs). On appelle cela le « schéma » du poste.

Dans cet ordre d’idée, un tableau récapitulant les différents schémas existants et leurs
principaux avantages et inconvénients a été élaboré. (Cf. Annexes : Tableau II.1)

Composants :

Quel que soit le type de poste, les éléments principaux qui le composent sont :

1. Les disjoncteurs, qui servent à couper le courant

2. Les sectionneurs, qui servent à isoler une partie du poste

3. Les dispositifs intégrés de mise à la terre (assimilables à des sectionneurs), qui


permettent de s’assurer qu’une section du poste est bien au potentiel de la terre.

À noter : sur certaines installations non munies de sectionneurs de mise à la terre, la mise à
la terre de sécurité est effectuée à l’aide de perches.

4. Les transformateurs de puissance, qui convertissent la tension (ils peuvent être


abaisseurs ou élévateurs)

5. Les transformateurs de mesure (Transformateurs de Courant, Transformateurs de


Tension, Combinés de Mesure)

6. Pour commander un poste, il faut également du matériel dit de contrôle / commande et


de supervision. Ces installations permettent entre autres la détection de défauts et la
commande des appareillages.