Vous êtes sur la page 1sur 67

UNIVERSITÉ HASSAN II-CASABLANCA

FACULTÉ DES SCIENCES JURIDIQUES, ÉCONOMIQUES


ET SOCIALES- AIN SEBAÂ

Intelligence économique
et compétitivité des
territoires
Pr. Ghizlane SALAM
2020/2021

intelligence économique et compétitivité des territoires


31/03/2021 1
SALAM GHIZLANE
Comment pouvez-vous décrire le monde des affaires
actuellement ?

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 2
des territoires SALAM GHIZLANE
Vue générale en
chiffres:
• IoT, maching learnig, maching
computing, IA, robotisation, Covid-
19 (télétravail, cyber-attaques, e-
commerce, e-gov, e-banking,
paiement électronique,… )

Révolution des données, big-


data et open-data

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 3
des territoires SALAM GHIZLANE
Le marché mondial de l'IoT

▪Le nombre total de connexions IoT (cellulaires et non-cellulaires) dans le monde atteindra
25,2 milliards de connexions en 2025, contre 6,3 milliards en 2016.

▪D'après le site Internet Live Stats, plus de 4,79 milliards de personnes dans le
monde avaient accès à Internet fin 2020. Ils étaient 4,54 milliards en 2019, soit une
augmentation de 5,5%. En dix ans, le nombre d'internautes sur la planète à bondi de
166%.

▪Un demi-milliard de nouveaux utilisateurs sur les médias sociaux. 1,3 milliard
d'années passées sur internet.

▪Mobile : 5,22 milliards de personnes utilisent un téléphone portable


aujourd'hui, ce qui représente 66,6 % de la population mondiale totale.
Le nombre d'utilisateurs de mobiles a augmenté de 1,8 % (93 millions)
depuis janvier 2020, tandis que le nombre total de connexions mobiles a
augmenté de 72 millions (0,9 %) pour atteindre un total de 8,02
milliards au début de 2021.
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021
https://wearesocial.com/fr/blog/2021/01/digital-report-2021-les-dernieres-donnees-de-notre-etat-des-lieux-du-digital-dans-le-monde 4
des territoires SALAM GHIZLANE
https://vipress.net/marche-mondial-de-liot-1100-milliards-de-dollars-et-252-milliards-de-connexions-en-2025/
Le marché mondial de l'IoT

▪ Internet : 4,66 milliards de personnes dans le monde utilisent


Internet en janvier 2021, soit une augmentation de 316 millions (7,3
%) par rapport à la même période l'année dernière. Le taux de
pénétration d’Internet dans le monde est aujourd'hui de 59,5 %.

▪On compte aujourd'hui 4,20 milliards d'utilisateurs de médias sociaux dans le


monde. Ce chiffre a augmenté de 490 millions au cours des 12 derniers mois, soit
une croissance de plus de 13 % par rapport à l'année précédente. Le nombre
d'utilisateurs de médias sociaux équivaut aujourd'hui à plus de 53 % de la
population mondiale totale.

▪Les téléphones portables sont devenus notre "premier" écran

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 5
des territoires SALAM GHIZLANE
Le digital dans
le monde

intelligence économique et compétitivité


https://wearesocial.com/fr/blog/2021/01/digital-report-2021-les-dernieres-donnees-de-notre-etat-des-lieux-du-digital-
31/03/2021 6
des territoires SALAM GHIZLANE
dans-le-monde
Le digital dans le monde en 2021

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 7
des territoires SALAM GHIZLANE
Le digital dans le monde en 2021

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 8
des territoires SALAM GHIZLANE
Le digital dans le monde en 2021

La recherche d'informations
reste la principale raison pour
laquelle la population va sur
Internet, près des deux tiers des
internautes du monde déclarant
31/03/2021
intelligence économique et compétitivité que c'est l'une de leurs9
des territoires SALAM GHIZLANE principales motivations.
La domination de Facebook

Le nombre d’utilisateurs actifs mensuels et quotidiens


✓En 2020 : 2,701 milliards dont 410 millions en Europe.

✓30 % des utilisateurs d’Internet utilisent Facebook plus d’une fois


par jour et passent en moyenne 35 minutes par jour sur ce réseau.

À noter : 500 000 comptes Facebook sont créés chaque jour, soit 6
par secondes…

https://www.redacteur.com/blog/social-media-chiffres-facebook-2020/
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 10
des territoires SALAM GHIZLANE
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 11
des territoires SALAM GHIZLANE
https://www.redacteur.com/blog/social-media-chiffres-facebook-2020/
La domination de Facebook
▪En hausse de 17 % par rapport à 2019, la plateforme publicitaire de
Facebook attire de plus en plus d’entreprises. Grâce à cette plateforme,
au premier trimestre 2020, 17,44 milliards de dollars de revenus
publicitaires ont été générés soit la quasi-totalité (98,3 %) du chiffre
d’affaires de Facebook.
▪En tant qu’entreprise, avoir une page Facebook ou créer une campagne publicitaire a
plusieurs avantages : publications visibles par votre audience cible, être trouvé
facilement par des utilisateurs qui aiment et suivent votre page, gagner en notoriété,
un service client hyper réactif… tout en définissant vos cibles, votre budget et la
portée de vos publications.
▪98 % des entreprises en BtoC utilisent Facebook. 75 % des marques utilisent des
annonces sponsorisées (source : BDM 2020) et 80 millions de petites entreprises ont
une page professionnelle.

▪Facebook est l’application la plus téléchargée chaque mois sur mobile,


tablettes ou Smartphones.
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021
des territoires SALAM GHIZLANE (Data Reportal, 2019)
12
La cyber-sécurité dans le monde en 2021
• 31 % des multinationales ont été attaquées par des cybercriminels au moins une
fois par jour.
• Plus de 1 000 entreprises ont constaté des fuites de données après des attaques
par ransomware.
• Microsoft a corrigé quelque 1 000 vulnérabilités dans ses produits en l’espace de
neuf mois.
• Les attaques visant les collaborateurs en télétravail ne feront qu’augmenter.
• Les attaques contre les fournisseurs de services managés, les petites entreprises
et le Cloud vont se multiplier.
Les coûts des dommages liés à la cybercriminalité atteindront 6000
milliards $ par an en 2021.
•Les dépenses mondiales en cyber-sécurité dépasseront 1000 milliards $ en 2021,
contre 86,4 milliards $ de dépenses en 2017.
•Le nombre d’individus susceptibles d’être attaqués atteindra 6 milliards d’ici 2022.
intelligence économique et compétitivité www.cyberocc.com 13
31/03/2021
des territoires SALAM GHIZLANE
Le e-commerce dans le monde en 2021
▪La génération Y et la génération X sont les plus grands acheteurs en ligne, avec
67% de la génération Y et 56% de la génération X préférant acheter en ligne plutôt
que dans un magasin physique.

▪Les générations Y et X passent 50% plus de temps à


faire leurs achats en ligne que leurs homologues plus
âgés : 6 heures contre 4 heures.

▪95% des achats seront effectués en ligne d’ici 2040 –


(estimation, https://kinsta.com/fr/blog/statistiques-ecommerce/ )

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 14
des territoires SALAM GHIZLANE
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 15
des territoires SALAM GHIZLANE
Plan:

❑Partie 1: historique de l’IE

❑Partie 2: définitions de l’IE

❑Partie 3: information, Big Data et PDD

❑Partie 4: Processus d’IE


intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 16
des territoires SALAM GHIZLANE
Objectifs attendus:
Maitriser le jargon de l’IE.
Comprendre la notion de l’IE et
les différentes définitions proposées.
Etre capable de faire un benchmarking
entre les pays en matière de pratique d’IE.
Etre capable d’évaluer, analyser et interpréter un problème
économique.
Comprendre les conditions d’application d’IE.
Etre capable de collecter, traiter et analyser un certain nombre
d’informations.
Etre en mesure d’analyser, lire, suivre, et prévoir des faits sociaux
et économiques. intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 17
des territoires SALAM GHIZLANE
Quelques références bibliographiques:

•Driss Guerraoui et Xavier Richet. « Intelligence Économique et Veille Stratégique. Défis


et stratégies pour les économies émergentes ». 1ère Edition. 2005.
•Abdelmalek Alaoui. « Intelligence économique et guerres secrètes au Maroc ».
Koutoubia Éditions Alphée. 2009.
•. SALAM Ghizlane. « L’intelligence économique : décider à l’ère du Big Data». 1ère
édition 2020.
•Bernard Besson et Jean Claude Possin. 1996/2001/2006
•Bernard Guilhon & Jean Louis Levet. « De l’intelligence économique à l’économie de la
connaissance ». Édition Economica. 2003.
•Bruno Martinet et J.M. Ribault. « La veille technologique, concurrentielle et
commerciale ». les éditions d’organisation. Paris. 1998.
•Bruno Martinet et Yves Michel Marti. 1995/2001.
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 18
des territoires SALAM GHIZLANE
•Damien Bruté de Rémur. « Ce que l’intelligence économique veut dire :
comprendre, comment faire, prendre du recul ». Éditions d’organisation. 2006.
•François Jakobiak. « L’intelligence économique : la comprendre, l’implanter,
l’utiliser ». Éditions d’organisation. 2ème tirage 2006.
•Henri Martre, Philippe Clerc, Christian Harbulot. « Commissariat général du Plan.
Rapport du Groupe « Intelligence économique et stratégie des entreprises ».
Février1994.
•Herbert A. Simon. « Administration et processus de
décision ». Economica. 1983.
•Herbert A. Simon. « Le nouveau management :
la décision par les ordinateurs ». Economica.
Nouvelle édition revue et corrigée. 1980.
•M. Porter. « la concurrence selon Porter ».
Édition Village mondial. 1999.

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 19
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE

La naissance de l’intelligence économique : des spécificités culturelles et des


acquis historiques

L’Intelligence Économique dans les pays


anglo-saxons : du domaine militaire au
domaine commercial

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 20
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’Intelligence Économique dans les pays anglo-
saxons : du domaine militaire au domaine
commercial

Le concept d’IE s’est développé avec les anglais. À partir de la fin des années 1950, les grandes
entreprises anglo-saxonnes (britanniques et surtout américaines) créèrent des départements de
marketing influencés par les méthodes de raisonnement tactique militaires, issues de la seconde
guerre mondiale[1].

Réaliser des études de marché

Suivre l’évolution des attentes des


consommateurs

Suivre le positionnement de leurs produits


Suivre les innovations techniques applicables
à leurs activités

Suivre les actions des concurrents.

Eric 31/03/2021
Denécé:http://www.cf2r.org/fr/article/article-intelligence-economique-une-nouvelle-demarche-cle-de-la-
intelligence économique et compétitivité
21
competition-commerciale-1-5.php des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’Intelligence Économique dans les pays anglo-
saxons : du domaine militaire au domaine
commercial

Se développer les activités de veille


concurrentielle et commerciale

La veille technologique

au départ centrée sur les publications


scientifiques et techniques, les brevets
et la participation à des colloques.
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 22
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’Intelligence Économique au Japon
La fin des années 1920

L’émergence de dispositifs tel le


Kenzai Club: Dans les années 50
Discussion, partage MITI (Ministry of Economy, Trade and Industry )
d'informations, source et le JETRO (Japon External Trade Organization)
d’avantage concurrentiel
collectif Aider directement et Collecter et analyser
indirectement les les informations sur
Après la deuxième guerre mondiale, la entreprises et les concurrents et les
reconstruction du pays a amené les protéger le marché diffuser aux
Japonais à s’ouvrir davantage sur domestique entreprises
l’étranger. japonaises

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 23
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’Intelligence Économique au Japon
La fin des années 1920

• Promouvoir les échanges commerciaux avec le Japon ;

• Inciter les investissements étrangers au Japon ;

• Développer la coopération industrielle entre les sociétés


étrangères et japonaises ;

• Encourager les échanges technologiques entre le Japon et le


reste du monde ;
• Collecter, synthétiser et diffuser des informations
économiques pour les entreprises qui souhaitent se développer
au Japon, par le biais d’éditions thématiques, d’articles
d’actualité économique locale et d’études de marché sectorielles.
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 24
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’Intelligence Économique au Japon
La fin des années 1920

1. Ce qui explique la forte rentabilité du système d'IE Japonais par rapport aux
autres modèles, c’est la cohérence du choix des objectifs et la synergie entre les
acteurs (Rapport Martre, 1994), basée sur la communication et le partage.
2. Le renseignement représente un pilier indispensable du modèle nippon: des
rapports hebdomadaires, des activités de contrôle et de suivi, de rediffusion
d’une masse d’informations exclusives sur les nouveaux marchés, sur les projets
des concurrents, sur les caractéristiques des produits et des matériaux en
direction des firmes clientes et des filiales.

3. Le facteur humain et la culture. Tous les acteurs


économiques en l’occurrence les entreprises
travaillent souvent en réseau, favorisent la culture
de partage et font preuve de solidarité exemplaire.

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 25
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’Intelligence Économique aux États-Unis
competitive intelligence

Les sciences de gestion avec Michaël PORTER (Competitive Strategy ‘’The Free Press,
1980’’)

Choix stratégiques et concurrence, techniques d'analyse des secteurs et de la


concurrence dans l'industrie (Economica, 1990).

La nécessité d'un « système de renseignement sur la concurrence » et


propose une grille d'analyse des « signaux du marché », où il indique
notamment un des principes de l'utilisation de l'information pour agir sur la
concurrence : « une bataille entre les concurrents peut être complètement
menée par l'intermédiaire d'annonces, avant qu'un seul dollar de ressources
ait été dépensé ».

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 26
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’Intelligence Économique aux États-Unis
competitive intelligence

La politique publique des États-Unis en matière d’IE


L'année 1993 est centrale (1er rapport CARAYON). Avec Bill CLINTON
Society of Competitive Intelligence»
des universitaires, des praticiens
Professionals (SCIP) créé en 1986 à
et des consultants en CI
Washington.

Création d’un référentiel Leonard Fuld, Ben Gilad et Jan


d'enseignement en CI Herring.

1996: le premier établissement de


formation entièrement dédié à la CI : « Cet établissement a organisé sa
le Fuld-Gilad- Herring Academy of formation autour de dix points :
CI » intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 27
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’Intelligence Économique aux États-Unis
competitive intelligence

1 • Améliorer la prise de décision et la gestion du temps


2 • Prévention et anticipation des menaces concurrentielles
3 • Manager et réduire les risques
4 • Connaître les limites légales et éthiques
• Rendre la connaissance rentable : il ne faut pas confondre la CI avec le
5 knowledge management (KM). Accroître le profit et les bénéfices.

6 • Éviter la surcharge ou le sur-plus d'information


• Éviter les angles morts ou les œillères: être capable de repérer les changements dans
7 l'environnement stratégique afin de changer sa manière de voir et de s'adapter de
manière proactive.
• Développer des compétences de management du renseignement
8 critique
9 • Protéger les informations d'une organisation.
• Avoir une vision stratégique
1031/03/2021 intelligence économique et compétitivité
28
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’Intelligence Économique en France

l’IE est officiellement introduite en 1992 par la


création de la branche française de SCIP, à l'initiative
des auteurs R.Guillaumot et Jean-Yves Marti.

Partager l’information
La nécessité de stratégique obtenue
coordination des acteurs, légalement à des fins de
publics et privés, locaux développement et
et nationaux d’efficacité productive
1994

• Faire une analyse comparée de systèmes nationaux d’IE les


plus pertinents (Etats-Unis, Japon, Allemagne, Grande Bretagne,
Suède)
• Dresser les atouts et les lacunes de l’IE en France

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 29
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’Intelligence Économique en France

1995: Le gouvernement français a créé le


Comité pour la compétitivité et la sécurité
économique, placé auprès du 1er Ministre
2003: Alain Juillet
Haut Responsable
2003: Bernard Carayon. Un rapport intitulé « IE, chargé de l’IE auprès
compétitivité et cohésion sociale » comme une politique
du SGDN (Secrétariat
publique, destinée à garantir la cohésion sociale en
assurant le développement économique. Général de la Défense
Nationale) et rattaché
au 1er Ministre

L’IE est la maitrise et la


protection des
informations
stratégiques utiles aux
décideurs publics et
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021
des territoires SALAM GHIZLANE privés 30
Le référentiel français définit comme
finalités à l’IE : « la compétitivité du tissu
industriel, la sécurité de l'économie et des
entreprises et le renforcement de
l'influence du pays

en France, c'est l’État qui a défini le référentiel de


formation en IE, et les objectifs qu'il propose ont donc
été formulés dans une visée étatique ; tandis qu'aux
États-Unis, c'est une initiative privée qui a posé les
bases de ce que doit être cette formation, et donc les
objectifs se sont adressés directement aux entreprises.
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 31
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
Le modèle chinois en Intelligence
Économique et stratégique

Sun Zu: Attaquer les plans de l'ennemi par "l'information préalable" acquise
par des agents secrets et permettant d'anticiper les intentions de l'adversaire.

Illégal Guerre
Objectif

L’espionnage industriel Renseignement

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 32
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
Le modèle chinois en Intelligence
Économique et stratégique

1956: L’éducation de ce concept a débutée par la création de l’Institut de la Science et


de l’Information Technique
1958: Création de l’Université d’Intelligence Économique
1959: Fusionner avec l’Université de la Science et de la Technologie de la Chine
1963 : Fermeture en à cause de la grande révolution culturelle en Chine
une véritable période noire pour le pays
1978: Une spécialité de la technologie et de l’intelligence est ouverte à l’Université de
Wuhan
Dès lors, plusieurs écoles ont créé ce type de formation. Au départ, l’objectif était de défendre et
de développer la force nationale et non pas l’économie

1991: L’institut China North Industries Group Corporation (spécialisé dans la recherche de
nouvelles armes pour l’armée de terre, l’armée de l’air et les forces navales sous la charge de
l’État) a souhaité se focaliser sur le développement de la force de l’État, du groupe et de
l’entreprise
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 33
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
Le modèle chinois en Intelligence
Économique et stratégique

1995: Création de la SCIC de Chine est établie (Society of Competitive Intelligence of


China)
‘’ Cela signifie que la Chine est devenue officiellement un adhérent de la SCIP (États-
Unis), et qu’une liaison a été établie entre l’intelligence et l’économie en Chine’’

‘’Les Chinois n’utilisent pas le terme d’Intelligence


économique mais ils en font. Il n’y a pas non plus un
dispositif centralisé d’intelligence économique mais une
multitude d’acteurs qui participent au système de
renseignement économique chinois’’.

2002: les experts chinois avaient déjà publié une dizaine d'ouvrages/manuels sur
l'intelligence concurrentielle.
2005: une nouvelle revue trimestrielle d'IE a été lancée en langue chinoise.
Le ministère du commerce extérieur (Mofcom), surnommé "ministère du monde", est
considéré comme le système de renseignement économique le plus puissant de la
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 planète 34
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE EN AFRIQUE
(ANNÉE 90)

✓ Organisation des manifestations


scientifiques
✓ Participants, experts de pays
Les travaux de Stevan DEDIJER africains
(1911– 2004): l’intelligence
sociale
✓ Retours d’expériences, des
présentations d’initiatives nationales
Forums, colloques, et rencontres en en matière d’IE, des partages de
IE: les éditions des Assises recommandations, de best-practices
Africaines de l’Intelligence
Economique (décembre 2020), le
et des confrontations de points de
Forums IE et Développement (FIED), vue
la Conférence Permanente des
Chambres Consulaires Africaines et
Francophones (CPCCAF), l’agence La cote d’ivoire, le rowanda, le Maroc, la Tunisie,
intelligence économique et compétitivité
(www.africadiligence.com),
31/03/2021 ….. des territoires SALAM GHIZLANE
l’Algérie 35
PARTIE 1: LES PRÉDÉCESSEURS DE L’IE
L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE EN AFRIQUE
(ANNÉE 90)

Les défis de la pratique de l’IE en Afrique

ACHCHAB Boujemâa et HARRIZI Driss, « Les défis de l’intelligence économique au


Maroc», Revue Gestion et Organisation, vol.5, no 2, décembre 2013, pp.130-137

Le problème de la corruption, le suivi des 1ère condition : vulgariser le


concept « IE » dans les pays
stratégies nationales et le partage africains.
d’information, sont les principaux problèmes,
2ème condition : un bon
« adversaires », de la réussite de l’IE dans les climat de collaboration
pays africains. privé-public

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 36
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 2: DÉFINITION DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 37
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 2: DÉFINITION DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

L’intelligence est communément désignée comme l’aptitude à


s’adapter à des situations nouvelles, à découvrir des solutions aux
difficultés rencontrées. De façon globale, l’intelligence est la faculté
de compréhension et de co-évaluation avec son environnement.

Intelligence Économique

Selon le rapport Martre

« l’IE peut être définie comme l'ensemble des actions


coordonnées de recherche, de traitement et de distribution en
vue de son exploitation, de l'information utile aux acteurs
économiques. Ces diverses actions sont menées légalement avec
toutes les garanties de protection nécessaires à la préservation du
patrimoine de l'entreprise, dans les meilleures conditions de
qualité,
31/03/2021 de délais et de coût.
intelligence économique et compétitivité
des territoires SALAM GHIZLANE
38
PARTIE 2: DÉFINITION DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE
Auteur Définition
Ils évoquent comme caractéristique

Martinet et Marti principale de donner de la valeur


concurrentielle à l’information.

Definition en 4 mots: « search less, find


more ». Pour lui, l’IE représente la capacité de
Michael Bloomberg produire collectivement des connaissances
nouvelles, en coordonnant le recueil, la
capitalisation, l’analyse et la diffusion
d’informations de toute nature, grâce à un
cycle de questions/réponses pertinentes.
« l’IE est la faculté de compréhension et

Bernard Besson et Jean-Claude Possin d’adaptation à l’environnement». Elle


repose donc sur une capacité d’étonnement,
quiet compétitivité
intelligence économique permet de voir clairement
31/03/2021 39
des territoires SALAM GHIZLANE
l’environnement et le rendre plus lisible.
PARTIE 2: DÉFINITION DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE
Auteur Définition
« l’IE est l’élément le plus fiable pour mieux maîtriser

Marc Audigier, Gérard Coulon l’environnement économique, politique et concurrentiel


dans lequel l’entreprise évolue. ». Cette définition rejoint
et Patrick Rassat
celle de Possin et Besson.

« l’IE est un système collectif d’acquisition, de production et


de transformation de l’information en connaissances utiles
permettant à l’entreprise d’améliorer ses processus de décision,

Bernard Besson et Jean-Claude son image, sa capacité d’influence, de créer de la valeur, de saisir
des opportunités, de renforcer sa compétitivité, d’innover, de
Possin
détecter des menaces, de prévenir des risques, d’assurer la
sécurité et la sûreté de ses membres et partenaires, d’accroître et
de protéger son patrimoine ».

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 40
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 2: DÉFINITION DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE
Auteur Définition
"L'intelligence économique peut être définie comme la
capacité d'obtenir des réponses à des questions en
Bernard Besson et Jean-Claude découvrant des intelligences entre deux ou plusieurs
Possin informations préalablement mémorisées"

Il considère que l’IE n'est plus seulement un art d'observation


mais une pratique offensive et défensive de l'information.
Philippe Baumard Son objet est de relier entre plusieurs domaines pour servir à
des objectifs tactiques et stratégiques de l'entreprise. Elle est un
outil de connexion entre l'action et le savoir de l'entreprise.

« l’IE est pour une entreprise la capacité à combiner


efficacement des savoir-faire et compétences internes et
Maryse Salles externes en vue de résoudre un problème productif. ».
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 41
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 2: DÉFINITION DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE
Auteur Définition
« l’IE, exploitation systématique de l’information pour des décisions
stratégiques. ». Cette définition met l’accent sur la finalité principale de
l’IE, à savoir la prise de décision.

François Jacobiak Il est à préciser à ce niveau que l’IE ne favorise pas uniquement les
décisions stratégiques, mais également celles tactiques et
opérationnelles.
"L'intelligence économique est la recherche et l'interprétation
systématique de l'information accessible à tous dans un objectif de
connaissance des intentions et des capacités des acteurs. Elle englobe
Christian Harbulot
toutes les capacités de surveillance de l'environnement concurrentiel
et se distingue du renseignement traditionnel par la nature de son
champ d'application, par la nature de ses acteurs, par ses spécificités
culturelles…."

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 42
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 2: DÉFINITION DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Auteur Définition

L’IE comme un concept multidimensionnel, dont les


Ghizlane SALAM dimensions sont au nombre de 4 :
2013 ▪Une dimension légale :
▪Une dimension managériale :
▪Une dimension collaborative :
▪Une dimension culturelle :

« l’IE ne doit pas être restreinte aux pratiques de la veille ; elle

Bernard Guilhon constitue une approche stratégique permettant à l’entreprise de


et Jean-Louis dépasser des comportements d’adaptation, nécessaires mais
insuffisants, en favorisant le développement des capacités
Lever
d’anticipation. »
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 43
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 2: DÉFINITION DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE
INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE ET VEILLE STRATÉGIQUE : QUELLE
RELATION ?

La veille est considérée comme « le processus informationnel par


lequel l’entreprise se met à l’écoute anticipative des signaux faibles
de son environnement dans le but créatif de découvrir des
opportunités et de réduire son incertitude »

La veille concurrentielle
Porter énumère les informations susceptibles d’être collectées en
cinq points principaux :
•Les performances actuelles du concurrent,
•La stratégie du concurrent,
•Les nouveaux objectifs du concurrent,
•Les capacités du concurrent,
•Les hypothèses qui sous-tendent l’action et les décisions du
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 44
concurrent. des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 2: DÉFINITION DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE
INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE ET VEILLE STRATÉGIQUE : QUELLE
RELATION ?

La veille commerciale
Emmanuel Pateyron avance que la veille commerciale se rapporte à plusieurs
centres d’intérêts, notamment :
Les clients
les marchés
Les fournisseurs

La veille technologique
La veille réglementaire La veille image
La veille des appels d’offre La veille-emploi
La veille des partenariats La veille financière
La veille évènementielle
La veille des leaders d’opinion et lobbying
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 45
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 2: DÉFINITION DE L’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE
INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE, ESPIONNAGE &
RENSEIGNEMENT : TROIS CONCEPTS À NE PAS CONFONDRE

Emmanuel Pateyron (1998) précisait que : « les défenseurs de l’IE ont tendance
à mélanger la surveillance et l’écoute de l’environnement avec l’espionnage
industriel. »

Nous nous renseignons pour


connaître quelque chose, mais
nous pratiquons de l’IE pour
comprendre quelque chose

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 46
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 3: INFORMATION, BIG DATA & PRISE DE DÉCISION

Qu’est-ce qu’une information ?

L’information est tout ce qui est susceptible d’augmenter le degré de connaissance


d’un phénomène et donc de diminuer l’incertitude.

Information, donnée et connaissance : quelle relation ?

Une donnée est un élément brut, qui n’a pas encore été interprété et mis en
contexte.
Les données sont des nombres, des mots, des événements existants en dehors
d’un cadre conceptuel de référence.
‘’Shannon’’ définit la donnée comme étant toute représentation, telle que des
caractères ou des symboles équivalents, à laquelle une signification peut être
attachée.
En absence de contexte, les données prises individuellement n’ont pas une
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 47
grande signification (Jean Louis Monino,
des territoires 2012).
SALAM GHIZLANE
PARTIE 3: INFORMATION, BIG DATA & PRISE DE DÉCISION

Information, donnée et connaissance : quelle relation ?

L’information est par définition une donnée interprétée. C’est l’ensemble des
données traitées qui commencent à avoir un sens.

la connaissance est l’ensemble d’informations interprétées par l’entreprise lui


permettant de prendre des décisions.

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 48
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 3: INFORMATION, BIG DATA & PRISE DE DÉCISION

INFORMATION ET PRISE DE DÉCISION

Trancher, sélectionner, choisir, résoudre, déterminer, arbitrer

Décider, c’est avoir la capacité de faire des choix en fonction des


informations disponibles
C’est transformer une volonté en acte. C’est l’élément
intermédiaire entre la pensée et l’action
« décideur », il désigne une personne physique ou
morale ayant le pouvoir de décision. À la décision est
donc irrémédiablement associée la notion du pouvoir

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 49
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 3: INFORMATION, BIG DATA & PRISE DE DÉCISION

INFORMATION ET PRISE DE DÉCISION

Une infinité d’actes possibles ou probables devant nous, décider


revient alors à faire constamment des choix

le processus de décision
(IMC)

Ce processus implique toute une série d’actes partiels et séquentiels qui vont
conduire le décideur, depuis la prise de conscience de la nécessité d’effectuer
un choix, jusqu’à la sélection d’une solution, parmi les solutions les plus
adéquates, en passant par la collecte et le traitement de toute l’information
nécessaire.

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 50
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 3: INFORMATION, BIG DATA & PRISE DE DÉCISION
D’OÙ VIENT LE CONCEPT DU « BIG-DATA » ?

Les innovations technologiques


transforment profondément la façon dont
les entreprises et les individus génèrent,
Composante transmettent, stockent et utilisent les
technologique données : quantité, formes, vitesse.

Nouvelles habitudes et usages vis-à-vis de


Composante
la collecte et du partage d’information:
culturelle réseaux sociaux, whats-up: volume et
vitesse
Composante La concurrence est devenue très
concurrentielle acharnée, assurer la pérennité du succès
sur le marché est de plus en plus difficile…
Ce qui amène les organisations à chercher
encore plus d’informations
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 51
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 3: INFORMATION, BIG DATA & PRISE DE DÉCISION
QU’EST CE QUE LE « BIG-DATA » ?

Le terme « Big Data » désigne essentiellement la


croissance rapide des données disponibles en termes
de volume, de rapidité et de diversité.

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 52
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 3: INFORMATION, BIG DATA & PRISE DE DÉCISION
QU’EST CE QUE LE « BIG-DATA » ?

Gartner (2011) : les 3+1 V

• Volume : Les outils interconnectées fabriquent


encore plus de données
• Vitesse : Une vitesse de traitement en temps
quasi-réel ou réel.
• Variété : Plus de données de formes variées sont
générées (Vidéo, audio, texte, image, lien,…)
• Valeur : Pertinence et fiabilité des données.

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 53
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 3: INFORMATION, BIG DATA & PRISE DE DÉCISION
QU’EST CE QUE LE « BIG-DATA » ?

McNulty (2014) : Variabilité, Véracité et Visualisation.

Variabilité: La signification des données varie dans le


temps.
Véracité: Pertinence et fiabilité des données. les
données restent pratiquement sans valeur si elles ne
sont pas exactes.
Visualisation: la façon de présenter les résultats de
traitement des données qui rend les conclusions plus
claires.
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 54
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 3: INFORMATION, BIG DATA & PRISE DE DÉCISION
LES ENJEUX DU « BIG-DATA » ?

Il ne suffit pas de chercher


l’information. Analyser, traiter,
diffuser, stocker et participer à la
PDD. Le Processus IE.
Défis
managériaux
Le
management
de Big-Data
dans le cadre
Être à jour de du processus
l’évolution IE change les
Défis
numérique et habitudes et
technologiqu
techniques
Défis crée de
e: nouveaux
outils culturels nouveaux
modes
informatiques d’utilisation:
, nouveaux partage et
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021
logiciels…. 55
des territoires SALAM GHIZLANE sécurisation
PARTIE 4: LE PROCESSUS DE L’IE

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 56
des territoires SALAM GHIZLANE
PARTIE 4: LE PROCESSUS DE L’IE
Ou modèle hiérarchique
Pyramide de connaissance

T.S. Elliot «The Rock» (1934)


Information, connaissance, sagesse

R.L. Ackoff (1989)


«From data to wisdom»
Données-Information-Connaissance-Compréhension-
Sagesse

J-L Monino & G Lucato (2005)


L’information au Coeur de l’I.E
31/03/2021 Données,
intelligenceInformation
des territoires SALAM GHIZLANE
et connaissance
économique et compétitivité
57
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 58
des territoires SALAM GHIZLANE
Identifier les besoins en information

Rechercher l’information (opérationnel/stratégique)

Environnement Environnement
interne externe

Sources
formelles
Rapport
Archives,
Études…
Sources
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021
des territoires SALAM GHIZLANE informelles 59
Sources formelles: Sources informelles:
Web, presse et média, Salons, foires, relationnel,
ouvrages, brevets, licences, clients/fournisseurs,
base de donnée, textes concurrents, missions de
juridiques… voyage, …

Contrôler et évaluer les sources d’information


(blog)

Choisir l’information

Non
Validation
validation

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 60
des territoires SALAM GHIZLANE
L’information blanche
Disponible, ouverte ou encore libre: elle couvre toutes les sources
d’informations écrites

L’information grise
Une information rare ou difficile à obtenir. Ce type d’information
peut être collecté par le recours à des agences de renseignement, à
travers le constat d’huissier ou encore la surveillance vidéo. Coute
très cher pour l’entreprise mais représente un grand avantage
concurrentiel.

L’information noire
Une information impossible de l’avoir
Il s’agit d’une information fermée et protégée par un secret (secret de
fabrication, secret commercial (études de marchés, prévisions de vente…)).
La valeur de cette information illégale est faible car son utilisation présente
de31/03/2021
nombreux risques. intelligence économique et compétitivité
des territoires SALAM GHIZLANE
61
Validation

Veille stratégique
Traitement et analyse (valeur de la data)
Data scientist/analyst/Archive

Stockage et Diffusion
par importance, par objectif, par
destinataire…
Donnée, information, connaissance
Influencer son
environnement
Lobbying Protection
de
l’information
Prise de
décision
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 62
des territoires SALAM GHIZLANE
Collecte
des
données

Veille
Stratégique
Traitement
Diffusion des et analyse
informations des
données
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 63
des territoires SALAM GHIZLANE
Le New York Times a analysé les 11 390 tweets de Trump depuis son
accession à la présidence.
L’utilisateur le plus compulsif du réseau social de micro-blogging.
Le président américain continue à entretenir cette relation « très bizarre » avec le
service, en postant en moyenne une quinzaine de messages par jour.

le président américain a consacré plus de 2.000 de ses tweets


à glorifier et célébrer son propre travail, ou sa propre
personne.

intelligence économique et compétitivité


31/03/2021 64
des territoires SALAM GHIZLANE
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 65
des territoires SALAM GHIZLANE
H.SIMON: La décision une
succession d’étapes faisant
largement intervenir
l’environnement du décideur et
mettant souvent en scène des
acteurs multiples.

Bruits de la prise de
l’idée de la décision
décision prise à
un moment Rationalité limitée
donnée
la décision n’est pas basée juste sur les
personnes faisant partie du processus
décisionnel, mais on peut intervenir
également l’environnement du
décideur, la qualité de l’information, les
compétences de l’analyste, les outils
informatiques utilisés…
intelligence économique et compétitivité
31/03/2021 66
des territoires SALAM GHIZLANE
Conclusion
le partage de
Contre l’information

qui détient l’information détient le pouvoir

Caractère transmissible du Big-Data

Pour l’information est un


bien économique et
31/03/2021
non rival.
intelligence économique et compétitivité
des territoires SALAM GHIZLANE
67

Vous aimerez peut-être aussi