Vous êtes sur la page 1sur 22

Protection

Sommaire

Pages

Protéger les réseaux d’eau potable 1

Systèmes de protection des réseaux d’eau potable 2

La gamme Antipollution 3

Disconnecteurs BA : principe de fonctionnement 4

Disconnecteurs à zone de pression réduite contrôlable 5

Disconnecteurs BA2760 et 2670CD 6

Disconnecteurs BA4760 - Conseils d’installation 7

Ensembles de protection avec et sans raccords 8

Accessoires pour disconnecteurs BA 9

Mallette de maintenance 10

Contrat de Remplacement ANnuel 10

Disconnecteurs à zone de pression réduites non contrôlables 11

Rupteur DB 236 12

Soupape anti-vide d’extrémité 12

Disconnecteur d’extrémité 13

Soupape anti-vide en ligne 13

Clapet de non retour type EA : principe de fonctionnement 14-15

Clapet de non retour type EA : système 01 16-17

Clapet de non retour type EA à brides : système 06 18

Clapet de non retour type EB 19

Clapet de non retour type EC/ED 20

0
Protéger les réseaux d’EAU POTABLE
Pourquoi et contre quels risques ?
L’eau est à l’évidence une précieuse ressource naturelle. Source de
vie et de bien-être, l’eau est utilisée de nos jours pour de multiples
besoins.
Quelle que soit son exploitation, domestique, urbaine, agricole
ou industrielle, l’eau que nous utilisons chaque jour est distribuée au
travers d’un réseau, de plus en plus complexe, de canalisations mail-
lées entre elles.

Dans ce réseau
le risque de pollution par
“ r etour d’eau” est omniprésent

Par siphonnage
ou surpression
le retour d’eau se produit lorsque le sens
normal du fluide est inversé dans le circuit
de distribution. Ce retour peut ramener
Le risque de pollution est d’autant plus grand que le maillage des
diverses canalisations est important.
Le retour d’eau

Les risques dus aux phénomènes de retour d’eau sont plus ou moins
importants, en fonction de la “dangerosité” des fluides susceptibles
d’avoir été en contact.
C’est en fonction de la “dangerosité” que le choix d’appareils ou
systèmes de protection, plus ou moins sophistiqués doit être effectué.
Aujourd’hui, différentes normes européennes, en cours
d’harmonisation, encadrent ces choix.
au réseau général de l’eau réputée polluée
et ainsi contaminer l’eau potable. Norme Européenne EN1717
Protection contre la pollution de l'eau potable dans les réseaux
intérieurs et exigences générales des dispositifs de protection
contre la pollution par retour.
Exigences du label disponibles sur notre site Internet :
www.danfoss-socla.com, ou sur simple demande auprès de
notre service commercial.
1
Systèmes de protection des réseaux d'Eau Potable...
Agriculture, industrie chimique ou alimentaire, habitat collectif ou individuel, artisanat et commerce, tous les secteurs
d'activité sont "branchés" sur un même réseau et se croisent : les risques de téléscopage se multiplient.
Aussi dans un circuit de plus en plus complexe, tous les jours, un incident de distribution d'eau peut se produire,
pompage de liquide pollué, siphonnage de cuve de produit
chimique, vidange de produit dangereux ou rejet d'eau souillée.
Il faut pallier à des incidents de divers niveaux de gravité.
...La G amme antipollution

Degrés de protection

BA 2760 HA 216 DA 226


Pour être VRAIMENT EFFICACE la chaîne de protection doit être sans faille : à chaque
cas correspond une maillon totalement adapté à sa fonction.
Socla est le seul constructeur européen à proposer aujourd'hui une gamme complète et
cohérente de produits Antipollution répondant à tous les incidents susceptibles de voir le jour.
Pour chaque niveau de risque les produits Socla assurent une parfaite sécurité

BA
BA 2760
Disconnecteurs à zone
de pression réduite
contrôlable
HD 206 BA 4760

CA
Disconnecteurs à zone
de pression réduite
non contrôlable
EA 221 B
EA 251
DB
Rupteur
HD 206
EA 423 RE
HA
Disconnecteurs
HA 216 d'extrémité
HA 216

HD
Soupapes anti-vide
d'extémité

DA
Soupapes anti-vide
en ligne

HD 206 EA
EA 423 RE EA 221 B
Clapets de non-retour type EA
EA < 2"
EA > 2"
EB
BA 2760 CA 296
Clapets incorporables type EB

EC
Double clapets
de non retour type EC
ED
Double clapets
de non retour type ED
2 3
EA 251 CC HA 216
CLAPET DE NON RETOUR EA
Ces clapets font l’objet de certification à la marque NF antipollution et sont destinés à la protection des réseaux d’eau
potable contre les retours de fluides pollués ne présentant pas de risques toxiques ou microbiologiques reconnus pour la
santé humaine dans les limites définies par l’autorité sanitaire. Leur mise en place sur un réseau doit obligatoirement être
associée à la pose en leur amont immédiat d’un dispositif d’isolement (robinet d’arrêt) ainsi qu’un dispositif de contrôle
(robinet d’essais) placé sur un bossage amont. Lorsqu’il est muni d’un bossage aval celui-ci peut être équipé d’un robinet
de purge pouvant permettre les opérations de vidange ou de désinfection du réseau aval.

a. Bossage amont :
Contrôle de l’étanchéité du clapet, prélèvement pour
vérification de la qualité de l’eau distribuée.

b. Bossage aval :
Vidange de l’installation ; prélèvement intérieur pour
a b contrôle de la qualité de l’eau utilisée
CLAPETS DE NON RETOUR EA

Principe de fonctionnement :

1 FONCTIONNEMENT 2 ARRÊT DU DEBIT 3 RETOUR D’EAU (DEPRESSION OU


EN DEBIT PRESSION STATIQUE SURPRESSION)
L’obturateur  est sous pression ; il Il y a arrêt du débit ; l’obturateur L’obturateur  se ferme instanta-
s’ouvre pour laisser passer le débit.  se ferme sous l’action de son nément, interdisant tout retour
ressort. d’eau de l’aval vers l’amont.

Clapets Danfoss Socla Antipollution : une gamme complète


TYPES SYSTEMES RACCORDEMENT
TAILLES
mm CLASSE Conseils d’installation :
EA 251 01 F/M 15 à 40 EA
EA 251 BL 01 F/M 15 à 40 EA
EA 251 CC 01 F/M 15 à 20 EA
EA 251 PP 01 F/M 15 à 40 EA
EA 251 PU 01 F/M 15 à 40 EA
EA 251 S 01 F/M 15 EA
EA 251 SPP 01 F/M 15 EA
EA 251 SPU 01 F/M 15 EA
EA 253 01 F/F 50 - 65 EA
EA 221 B 01 F/F 20 à 50 EA Il est nécessaire d’installer à l’amont de ces
EA 271 01 M/M 15 à 50 EA clapets un dispositif d’isolement (robinet
EA 291 NF 01 F/F 15 à 50 EA d’arrêt).
EA 423 RE 03 16/10 40 à 50 EA
La pose d’un filtre à l’amont du clapet est
recommandée dans le cas d’emploi en eaux
200 à 250 EA chargées.
EA 426 06 16/10 60 à 150 EA Le dégagement autour de l’appareil doit
EA 453 03 16/10 40 à 250 EA permettre d’effectuer les tests d’étanchéité,
EB 223 03 M/M 15 à 50 EB les réparations, la pose ou la dépose sans
difficulté.
426/426 06 16/10 40 à 250 EC L’accès à la trappe de visite doit être facile.
2211 01 C/C 15 ED
2231 01 F/F 15 à 50 ED
202/212 02 F/F 65 à 100 - C/C : raccords à compression
F/M : taraudés
402/402 02 16/10 50 à 500 - 16/10 : bride

14
CLAPET DE NON RETOUR EA

Les points de supériorité des clapets Danfoss Socla, SYSTÈME 01


Les clapets EA<2” doivent être La forme hydraulique a été étudiée
étanche sous une pression allant pour générer le minimum
d’un minimum de 3 cm de colonne de perte de charge.
d’eau jusqu’à 16 bar. Le double guidage axial et latéral
Les clapets sont soumis à 80 000 assure un centrage parfait de
cycles de 15s (ouverture/fermeture) l’obturateur sur le siège.
avec une eau à 65°C et une contre
pression de 10 bar.
A l’issue des tests, le clapet doit Ressort de rappel permettant un
satisfaire aux essais d’étanchéité et fonctionnement toutes
de pression d’ouverture. positions.

Joint à lèvre garantissant une très


bonne étanchéité aussi bien en

CLAPETS DE NON RETOUR EA


haute que basse pression.

En haute pression l’étanchéité s’effectue En basse pression l’étanchéité est obtenue


entre l’obturateur et le joint en L sur toute la par le contact de l’obturateur sur l’extrémité
longueur interne de celui-ci. du joint en L.
L’obturateur est alors en butée positive sur la
cuve ce qui garantit un deuxième niveau
d’étanchéité et permet d’éviter les blocages.

Les points de supériorité des clapets Danfoss Socla, SYSTÈMES 06 ET 03


Les clapets EA>2” doivent être
étanches sous une pression allant
d’un minimum de 3 cm de colonne Porte de visite pour inspection
d’eau jusqu’à 16 bar. Les clapets


et échange des pièces d’usure

NT
Bossage avec robinet de contrôle permettant les

ME
TE

sont soumis à 25000 cycles de 14s sans dépose de l’appareil

RE
contrôles et les prélèvements

ur
In

rie

(ouverture/fermeture) avec une eau

rie


Pion pour manœuvrer le chapeau sans

Ex
ur
à 65°C et une contre pression de 16 outil particulier Ressort de rappel permettant un fonctionnement
toutes positions de l’appareil
bar. A l’issue des tests, le clapet doit Cadenas
satisfaire aux essais d’étanchéité et
Système baïonnette
de pression d’ouverture. pour une ouverture rapide du Guidage axial de l’obturateur permettant un centrage
chapeau. Système breveté par parfait garantissant une étanchéité sous 3 cm de
• Agrément NF antipollution Danfoss Socla colonne d’eau quelle que soit la position du clapet.

• Etanchéité parfaite en haute et Système 03


basse pression
• Maintenance simplifiée
Circlips pour un démontage rapide et
sans outil spécifique du sous-ensemble
Syst. 03 : Facilité clapet Etanchéité assurée Bouchon
par un joint pilote de vidange
de maintenance
Retirer le chapeau (porte de visite) et
tirer la butée dans le sens de la flèche
pour la dégager de ses deux loge-
ments.

Abaque de perte de charge fig. 423RE Abaque de perte de charge fig. 426

Extraire la
butée.

Retirer l’ensemble obturateur/ressort


et joint. Si nécessaire démonter le
siège en le dévissant.

15
CLAPETS DE NON RETOUR EA SYSTEME 06

Caractéristiques générales
Fonctionnement toutes positions, pertes de charges minimales, Type EA 426
étanchéité parfaite en haute comme en basse pression, robustesse
exceptionnelle, non générateur de coups de bélier, porte de visite
à baïonnette pour inspection et échange des pièces d’usure sans
dépose de l’appareil et sans outils spécifiques
16/10
T Température maximum en continu : 65°C,
en pointe : 90°C
P Pression maximum de service : 16 bar

Type EA 453 Nomenclature


Corps : fonte GJS revêtu epoxy, intérieur/extérieur équipé
ACS de 2 robinets de contrôle et 1 bouchon de vidange 1/2”
DN40 et 50 : corps en bronze équipé de 2 robinets de
contrôle et 1 bouchon de vidange 1/4”
BELGAQUA Joints EPDM - Ressort inox
Obturateur + Guide : Laiton/bronze et PPO
CLAPETS DE NON RETOUR

Longueur : EN558-1 série 48 (fig.426)


Nomenclature
Corps : fonte GJS revêtu epoxy, intérieur/extérieur.
INFOS TECHNIQUES
2 bossages avec robinets de contrôle 1/2”
TYPE EA426 (2”1/2 à 6”) - EA423 (1”1/2 à 2” - 8” à 10”)
1 bossage avec bouchon de vidange 1/2” (sauf DN40/50 : 1/4”)
A B C D E F Poids
Vanne + bouchon : laiton Réf.
” mm mm mm mm mm mm kg
Obturateur + Axe : Laiton antidézincifiant
Siège et ressort : inox 149B2829 1 1/2 40/50 230 165 137 - - 11
149B2830 2 50 230 165 137 - - 11
149B3441 2 1/2 60/65 185 162 240 154 95 14
149B3442 3 80 200 186 260 165 107 16
E

149B3443 4 100 222 222 300 179 119 23


149B3444 5 125 250 312 350 210 147 41,5
A
B

B
A

149B3445 6 150 285 312 400 210 147 45,5


F

149B2836RE 8 200 600 340 472 - - 77


B
D
149B2837RE 10 250 730 400 574 - - 140
C

Type EA426 Type EA423


Réf. A B C D E F Poids
mm mm mm mm mm mm kg
149B3831 40/50 165 - 200 113 80 8
149B3832 60/65 185 - 240 118 93 12
149B3833 80 200 - 260 131 98 15
149B3834 100 222 - 300 141 115 21
149B3836 150 285 - 400 197 144 42
149B3837 200 340 380 500 220 200 65
149B3838 250 400 438 600 256 235 94
Nomenclature
Corps fonte revêtu époxy
Abaque de perte de charge fig. 453 Chapeau fonte
Siège et clapet bronze
Butée fonte
40/50

60/65

100

150

200

250

Ressort inox
80

Robinet laiton
Visserie acier inox
Bouchon laiton
Joints NBR (nitrile)
Bouchon de protection laiton
Chaînette en acier

Type 423RE

BELGAQUA

18
Client: ENGIE AXIMA
Projet: Vente Privée - Bat A - St VULBAS
Offre Nº:
Date: 23/03/2016

CALCUL SELON EN 13384-1, CHEMINEES EN DEPRESSION

1 chaudière GUILLOT FBG 1600


DONNEES DE L'APPAREIL

Combustible: Gaz Naturel


Type d'appareil: Chaudière pressurisée
En régime de condensation: NON
Conditions de travail: Modulant
Nominal Minimum
Puissance: kW 1600 545,25
Rendement: % 90 90
Tº des fumées: ºC 218 145,33
Tirage minimum: Pa 0 0
Débit: g/s 761 253,67

DONNEES DE SITUATION GEOGRAPHIQUE

Altitude: m 200
Tº maximum: ºC 15
Tº minimum à la sortie de la
ºC 0
cheminée:
Pose Intérieure
Pression opposée à la sortie: NON

DONNEES DU CONDUIT DE RACCORDEMENT

Longueur totale (m): 1,2


Parcours:
Hauteur totale (m): 0
Gamme: Dinak SW

DONNEES DE LA CHEMINÉE

Longueur totale (m): 12


Parcours: 12 m dans la chaufferie
Hauteur totale (m): 12
Gamme: Dinak DP
Connexion: Té à 90º: 1
Type de sortie: Cône de finition
Zêta total des éléments: 1,2

Calcul selon la norme EN 13384-1 Page 1 de 3


Client: ENGIE AXIMA
Projet: Vente Privée - Bat A - St VULBAS
Offre Nº:
Date: 23/03/2016
DONNEES DE LA DISTRIBUTION D'AIR COMBURANT

Ventilation chaufferie: Ventilée


Pertes de charge (Pa): 0

CALCULS ET VÉRIFICATIONS

CONDITIONS REQUISES DE PRESSION


Coefficient de sécurité du flux SE 1,2
Nominal Minimum
+ Tirage théorique à la base de la cheminée: PH 54,39 39,72 Pa
- Pertes de charge dans la cheminée: PR 21,69 2,16 Pa
- Pression du vent: PL 0 0 Pa
Tirage disponible à la base de la cheminee: PZ 32,71 37,56 Pa

+ Tirage minimum de l'appareil de chauffage: PW 0 0 Pa


+ Pertes de charge dans le conduit de
PFV 0,52 0,06 Pa
raccordement:
+ Pertes de charge dans la distribution d'air: PB 0 0 Pa
Tirage nécessaire à la base de la cheminée: PZe 0,52 0,06 Pa

Satisfaisa
Première condition requise de pression: PZ ≥ PZe
nt
À puissance nominale: 32,71 > 0,52 OUI
À puissance minimale: 37,56 > 0,06 OUI
Satisfaisa
Deuxième condition requise de pression: PZ ≥ PB
nt
À puissance nominale: 32,71 > 0 OUI
À puissance minimale: 37,56 > 0 OUI
Tirage de l'installation: PZ - PZe
À puissance nominale: 32,18 Pa
À puissance minimale: 37,5 Pa

CONDITIONS REQUISES DE TEMPERATURE Nominal Minimum


Tº de la paroi intérieure à la sortie de la
Tiob 190,3 109,3 ºC
cheminée:
Tº minimum de la paroi intérieur de la cheminée: Tg 0 0 ºC

Satisfaisa
Première condition requise de température: Tiob ≥ Tg
nt
À puissance nominale: 190,3 > 0 OUI
À puissance minimale: 109,3 > 0 OUI

Calcul selon la norme EN 13384-1 Page 2 de 3


Client: ENGIE AXIMA
Projet: Vente Privée - Bat A - St VULBAS
Offre Nº:
Date: 23/03/2016
DIMENSIONNEMENT

CONDUIT DE RACCORDEMENT
Gamme: Dinak SW
Diamètre intérieur: mm 500
Diamètre extérieur: mm ---
Désignation EN 1856-1: T600 N1 W V2 G

Nom Min
Vitesse moyenne des fumées: m/s 5,8 1,6
Tº moyenne des fumées: ºC 216 143
Tº moyenne paroi extérieure: ºC 155 75

CHEMINEE
Gamme: Dinak DP
Diamètre intérieur: mm 500
Diamètre extérieur: mm 560
Désignation EN 1856-1: T600 N1 D V2 G(XX)

Nom Min
Vitesse moyenne des fumées: m/s 5,7 1,6
Tº moyenne des fumées: ºC 209 135
Tº moyenne paroi extérieure: ºC 43 28

SORTIE DE LA CHEMINEE
Nom
Vitesse des fumées: m/s 5,6
Tº des fumées: ºC 205
Tº de la paroi extérieure: ºC 42

Le calcul de cette cheminée et l'offre ont été réalisés pour SILEX hitze avec le software DINAKALC
4.2 de DINAK S.A. Version 4.2.0-FR Date 06-2015 .

Calcul selon la norme EN 13384-1 Page 3 de 3


N° Affaire : 180 93 14 00102 Page 1/12
Réf. Rapport : GH/180.16.260 Date: 08/02/2016

QUALICONSULT EXPLOITATION

RAPPORT DE VERIFICATIONS REGLEMENTAIRES

INSTALLATIONS DE GAZ COMBUSTIBLE


INSTALLATIONS DE PRODUCTION DE CHALEUR
OU DE FROID A COMBUSTION
INSTALLATIONS DE VENTILATION ET DE
TRAITEMENT D’AIR

ETABLISSEMENT
VENTE – PRIVEE.COM
LYON 2 BATIMENT A
ALLEE DES CHENES
01150 SAINT VULBAS

Chef d’établissement : M.COUDON

Diffusion : M.COUDON / Mme MICHEL Contrôle réalisé par : Gaël HOURI

Agence de Châtenay-Malabry
Centrale Parc – Bât 5 – Avenue Sully Prud'homme – 92298 Châtenay-Malabry Cedex – Tél : 01 45 36 14 04 – Fax : 01 45 36 14 08
Raison sociale : QUALICONSULT EXPLOITATION
Société par Actions simplifiée au capital de 200 000 € - RCS PARIS B 442 848 925 – SIRET 442 848 925 00016 – APE 7120 B
Siège social : 24 rue des Petites Écuries – 75010 PARIS – Tél : 01 40 83 75 75 – Fax : 01 40 83 75 94
N° TVA intracommunautaire : FR 61 442 848 925
N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 2/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

SOMMAIRE

1. ETENDUE DES VERIFICATIONS..........................................................................................................................................3

2. TEXTES DE REFERENCE.......................................................................................................................................................3

3. RENSEIGNEMENTS GENERAUX..........................................................................................................................................4

4. LISTE DES OBSERVATIONS..................................................................................................................................................5

5. DESCRIPTION DES INSTALLATIONS SOUMISES A VERIFICATION........................................................................6

6. ETANCHEITE DES RESEAUX D’ALIMENTATION EN COMBUSTIBLE.....................................................................7

7. COMMENTAIRES COMPLEMENTAIRES (POINTS NON VÉRIFIÉS, LOCAUX INACCESSIBLES...)...................7

8. ANNEXES ...................................................................................................................................................................................7

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005


N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 3/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

1. ETENDUE DES VERIFICATIONS

Par référence au contrat de vérifications ou au marché public (rappelé au chapitre 3), QUALICONSULT a procédé aux
vérifications réglementaires des installations techniques décrites au chapitre 5 ci-après.
Les observations émises à l’issue des vérifications portent sur :
- l’état d’entretien et de maintenance des installations et appareils,
- les conditions de ventilation des locaux contenant des appareils d’utilisation,
- les conditions d’évacuation des produits de la combustion,
- la signalisation des dispositifs de sécurité,
- la manœuvre des organes de coupure,
- le fonctionnement des dispositifs asservissant l’alimentation en combustible à un système de sécurité,
- l’étanchéité des canalisations de distribution de combustibles.
Les vérifications réglementaires concernent exclusivement les installations et équipements visibles et accessibles identifiés dans
la convention de vérifications rappelés au chapitre 5.
Les éventuelles prestations complémentaires à celles mentionnées ci-avant sont détaillées au chapitre 3 du rapport.
Il est rappelé qu’en application de l’article R. 123-43 du Code de la Construction et de l’Habitation, les installations sur
lesquelles sont réalisées des modifications importantes ou des extensions, doivent faire l’objet avant leur mise en service d’un
rapport de conformité établi par un organisme agréé.
Malgré tout le soin apporté à la vérification, certaines défectuosités peuvent exceptionnellement ne pas avoir été décelées :
appareils non présentés, parties d’installations inaccessibles, renseignements erronés...Si vous constatiez de telles anomalies,
nous vous serions reconnaissants de nous en aviser sans tarder.

2. TEXTES DE REFERENCE

Les vérifications de QUALICONSULT sont effectuées, par référence aux textes réglementaires suivants :
- Arrêté du 25 juin 1980 modifié (Etablissement recevant du public du 1 er groupe – dispositions générales – Chap. V,
sections I à VI, section VII art. CH 40 et sections VIII à IX et Chap. VI), complété des dispositions particulières
propres à chaque type d’établissement,
- Arrêté du 22 juin 1990 (Etablissement recevant du public du 2ème groupe),
- Arrêté du 23 juin 1978, DTU 65.4 (ERP 1er et 2ème groupe, établissement code du travail, habitation),
- Arrêté du 2 août 1977 (ERP 2ème groupe, établissement code du travail, habitation),
- Réglementation relative aux stockages d’hydrocarbures liquides non soumis à la législation des installations classées
pour la protection de l’environnement (Arrêté du 21 mars 1968, arrêté du 26 février 1974),
- Réglementation relative aux installations classées pour la protection de l’environnement (chaufferie et dépôts
d’hydrocarbures liquides relevant de la nomenclature des ICPE),
- Arrêté du 30 juillet 1979 modifié ou arrêté type 211 relatif aux règles techniques et de sécurité applicables aux
stockages fixes d’hydrocarbures liquéfiés.

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005


N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 4/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

3. RENSEIGNEMENTS GENERAUX

ETABLISSEMENT
 NOM : VENTE-PRIVEE.COM
 ADRESSE : ALLEE DES CHENES 01150SAINT VULBAS
 INTERLOCUTEUR : M.COUDON
 COORDONNEES (TELEPHONE, FAX....) : Tél : 0149172114 Fax :

EXPLOITANT
 NOM : FORCLIM - RHONES ALPES
 ADRESSE : 69330 PUSIGNAN
 INTERLOCUTEUR :
 COORDONNEES (TELEPHONE, FAX....) : Tél : 0472931313 Fax :

CLASSEMENT DE L'ETABLISSEMENT
 ACTIVITE PRINCIPALE : Non communiqué
 TYPE ET CATÉGORIE :
 ORIGINE DU CLASSEMENT :

REFERENCE ET DATE DU CONTRAT DE VERIFICATIONS


 REFERENCE DU CONTRAT : 180 93 14 00102
 DATE DU CONTRAT : 2014
 DISPOSITIONS PARTICULIERES DU CONTRAT : PERGZ
(Vérifications complémentaires, limites de mission ..)

REFERENCE ET DATE DU RAPPORT REGLEMENTAIRE DE L’ANNEE PRECEDENTE


 REFERENCE DU RAPPORT : GH//180.2015
 DATE DU RAPPORT : 02/02/2015
 ORGANISME : QUALICONSULT EXPLOITATION

RAPPORT DE VERIFICATIONS TECHNIQUES DE CONFORMITE TRANSMIS A QUALICONSULT


Dans le cas où l’installation a fait l’objet (à sa mise en service ou après modifications) d’un ou de plusieurs rapports de
vérifications techniques ou de diagnostic par un organisme agréé, préciser les références et date(s) de ce(s) rapport(s).
 REFERENCE(S) ET DATE(S) DES RAPPORTS TRANSMIS : Non transmis

VERIFICATIONS
 DATE DE LA VISITE : 08/02/2016
 PERSONNE(S) PRESENTE(S) LORS DE LA VISITE : Mr BOULAT . D
 NOM DU VERIFICATEUR : G.HOURI
 REGISTRE DE SECURITE : VISE NON VISÉ

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005


N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 5/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

4. LISTE DES OBSERVATIONS

LOCAL OU BÂTIMENT A ou N
N° OBSERVATIONS CONCERNE (1)

(1) : A (ancienne) : Observation déjà relevée lors des visites précédentes. N (nouvelle) : Observation relevée lors de la visite de l'année.

SANS OBSERVATIONS PARTICULIERES

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005


N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 6/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

5. DESCRIPTION DES INSTALLATIONS SOUMISES A VERIFICATION

RESEAUX DE COMBUSTIBLES GAZEUX

Nature du réseau Caractéristiques du réseau


Locaux desservis
(Dénomination) (Nature du réseau, pression, parcours, organes de coupure...)

Compteur DELTA Alimentation de la chaufferie depuis Poste de détente en limite Chaufferie


G100 de propriété (300mlbar)
N°021124101763

CHAUFFERIE (Pu >70 Kw) (Chaufferie)

Caractéristiques des générateurs


Organe de coupure Principe de ventilation
Nombre de Combus- Evacuation
Désignation du local générateurs tible des gaz de du combustible du local
(Marque, puissance) (nature, position) (Nature, sections... )
combustion
(1)

Chaufferie 1 GN Guillot 1600 kw / Bruleur CF Vanne ¼ Naturel haute et basse


WEISHAUPT 2275 KW Électrovanne asservi
à la coupure
électrique

(1) CF=Conduit de fumée, V=ventouse

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005


N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 7/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

6. ETANCHEITE DES RESEAUX D’ALIMENTATION EN COMBUSTIBLE

COMBUSTIBLE GAZEUX (Essai effectué à la pression de service)


Méthode utilisée :
Manomètre (nécessite la présence de prise de pression et l’interruption de l’alimentation du gaz)
Détecteur de gaz (raccord visible et accessible)
Produit moussant (raccord visible et accessible)
Résultat des essais :
Pas de fuite constatée.
Fuite constatée (voir précisions dans la liste des observations au chapitre 4).

Etendue des essais (préciser les portions de réseaux testés et non testés) :
Sans objet

7. COMMENTAIRES COMPLEMENTAIRES (Points non vérifiés, locaux inaccessibles...)

Sans commentaires

8. ANNEXES

LISTE DES POINTS EXAMINES


SCHEMA DES INSTALLATIONS DE DISTRIBUTION DU GAZ COMBUSTIBLES
SCHEMA DES INSTALLATIONS DE DISTRIBUTION DE COMBUSTIBLES LIQUIDES
AUTRES DOCUMENTS (A préciser)

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005


N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 8/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

INSTALL ATIONS DE G AZ C OMBU STIB LE S


(MISSION PER/PON/GZ)

Liste des points examinés

A1 SUR L’ÉTAT APPARENT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DES RÉSEAUX DE GAZ COMBUSTIBLE


Etat apparent des réseaux de distribution de gaz combustible
• Etat apparent des armoires, coffrets ou locaux techniques de branchement (gaz de réseau),
• Etat apparent des réseaux de distribution de gaz combustible (état de dégradation, défaut de supportage, défaut de
protection mécanique ou coupe feu, repérage des canalisations),
• Raccordement en combustible des appareils d’utilisation,
Organes de coupure du gaz combustible
• Vérification de la présence des organes de coupure réglementaires (branchement, bâtiment, local d’utilisation),
• Vérification de la possibilité de manoeuvre,
• Identification, repérage,
• Affichage des consignes de sécurité.
(Nota : les essais de manoeuvre sont effectués en présence et sous l’autorité de l’exploitant ou de son représentant)

A 2 SUR L’ETANCHÉITÉ DES RÉSEAUX D’ALIMENTATION EN COMBUSTIBLE


• Test d’étanchéité.
(Nota : la méthode utilisée pour les essais d’étanchéité et les portions de réseaux testés sont détaillées au chapitre 6 du
rapport)
A3 SUR LA VENTILATION ET/OU L’AERATION DES LOCAUX D’UTILISATION
Vérification de la présence des dispositifs de ventilation et/ou d’aération réglementaires
• Vérification de l’existence, dans les locaux d’utilisation, des dispositifs de ventilation et d’aération réglementaires
(Locaux contenant des appareils de type A (non raccordés) et de type B (raccordés), locaux de production de chaleur),
Etat d’entretien des dispositifs de ventilation existants
• Avis sur l’état apparent d’entretien des dispositifs de ventilation existants,
• Affichage des consignes de sécurité.
(Nota : aucune mesure des débits de ventilation des dispositifs mécaniques n’est réalisée dans le cadre de la présente
mission)
A4 SUR LES CONDITIONS D’EVACUATION DES PRODUITS DE COMBUSTION
• Examen visuel des conditions de raccordement au conduit de fumée des appareils raccordés,
(Nota : la vacuité et le débouché des conduits de fumée ne sont pas vérifiés dans le cadre de la présente mission).

A5 SUR LE FONCTIONNEMENT DES DISPOSITIFS ASSERVISSANT L’ALIMENTATION EN COMBUSTIBLE A


UN SYSTEME DE SECURITE
• Vérification du fonctionnement des dispositifs de sécurité non intégrés aux appareils d’utilisation interrompant
l’alimentation en combustible (le fonctionnement des dispositifs de sécurité intégrés aux appareils est vérifié au travers
de la consultation des documents rédigés par l’entreprise titulaire du contrat d’entretien et de maintenance des
appareils d’utilisation),
• Affichage des consignes de sécurité.
(Nota : les essais sont effectués en présence et sous l’autorité de l’exploitant ou de son représentant)

A6 SUR L’ÉTAT APPARENT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DES STOCKAGES D’HYDROCARBURES


LIQUEFIES
• Etat apparent de la zone ou du local de stockage (enceinte, accès, propreté etc.),
• Etat apparent des récipients et équipements,
• Protection des équipements contre les intempéries (stockage extérieur),
• Ventilation des locaux de stockage (présence et état des dispositifs de ventilation),
• Signalétiques, consignes.
A7 SUR LA TRAÇABILITE DES OPERATIONS D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE
• Vérification de l’existence de documents justifiant des opérations d’entretien et de maintenance (entretien des appareils
d’utilisation, ramonage des conduits de fumée, nettoyage des conduits d’évacuation des buées et graisses, réglage des
détendeurs, entretien des récipients et des équipements de stockages de combustibles gazeux),
• Organisation de la traçabilité (tenue des registres ou livrets d’entretien),
• Planification des opérations de maintenance,
• Mise à jour des plans et documentations en fonction de l’évolution de l’installation,
• Prise en compte des observations émises dans les rapports de vérifications antérieurs.

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005


N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 9/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

Loc a ux de produc tion de cha leur a c ombust io n


(Putile totale ≤ 70 kW)
(MISSION PER/PON/CH)

Liste des points examinés

B1 SUR L’ETAT APPARENT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DU LOCAL DE PRODUCTION DE CHALEUR


• Propreté du local, absence de stockage de matières combustibles, local non accessible au public,
• Porte d’accès (état général, sens d’ouverture, ferme-porte, dispositif d’ouverture intérieure sans clé),
• Constat de bon fonctionnement des équipements d’éclairage (commandes, luminaires) (Nota : la conformité des installations
électriques n’est pas vérifiée dans le cadre du présent rapport),
• Signalétique (identification du local).
B2 SUR L’ÉTAT APPARENT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DES RÉSEAUX DE COMBUSTIBLES
Etat apparent des réseaux de distribution de combustibles
• Etat apparent du poste ou local de branchement (gaz de réseau),
• Etat apparent des réseaux de distribution de combustible (état de dégradation, défaut de supportage, défaut de protection
mécanique ou coupe feu, repérage des canalisations),
• Raccordement en combustibles des générateurs de chaleur.
Organes de coupure du combustible
• Vérification de la présence des organes de coupure réglementaires (branchement, local, générateurs),
• Vérification de la possibilité de manoeuvre des organes de coupure manuels,
• Identification, repérage,
• Affichage des consignes de sécurité.
(Nota : les essais de manoeuvre sont effectués en présence et sous l’autorité de l’exploitant ou de son représentant).
B3 SUR L’ETANCHÉITÉ DES RÉSEAUX D’ALIMENTATION EN COMBUSTIBLES
• Combustible liquide : Constat visuel,
• Combustible gazeux :Test d’étanchéité.
(Nota : la méthode utilisée pour les essais d’étanchéité et les portions de réseaux testés est détaillée au chapitre 6 du
rapport)
B4 SUR LA VENTILATION DU LOCAL DE PRODUCTION DE CHALEUR
Vérification de la présence des dispositifs de ventilation réglementaires
• Vérification de l’existence, dans les locaux de production, des dispositifs de ventilation réglementaires.
Etat d’entretien des dispositifs de ventilation existants
• Avis sur l’état apparent d’entretien des dispositifs de ventilation existants.

B5 SUR LES CONDITIONS D’EVACUATION DES PRODUITS DE COMBUSTION


• Vérification des conditions de raccordement au conduit de fumée des générateurs,
(Nota : la vacuité et le débouché des conduits de fumée ne sont pas vérifiés dans le cadre de la présente mission).

B6 SUR L’ÉTAT APPARENT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DES STOCKAGES DE COMBUSTIBLES


LIQUIDES OU D’HYDROCARBURES LIQUEFIES ASSOCIES AU LOCAL DE PRODUCTION
• Etat apparent de la zone ou du local de stockage (enceinte, accès, propreté etc.)
• Etat apparent des récipients et équipements,
• Etat apparent de la cuvette de rétention (stockage de combustibles liquides),
• Empotage (bouchonné, plaque indiquant la nature du combustible et la capacité des réservoirs) (combustibles liquides)
• Protection des équipements contre les intempéries (stockage extérieur),
• Ventilation des locaux de stockage (présence et état des dispositifs de ventilation)
• Signalétiques, consignes
B7 SUR LA TRACABILITE DES OPERATIONS D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE
• Vérification de l’existence de documents justifiant des opération d’entretien et de maintenance (entretien des générateurs
et des brûleurs, ramonage des conduits de fumée, réglage des détendeurs pour le gaz, entretien des récipients et des
équipements des stockages de combustibles liquides ou gazeux, entretien des moyens de secours),
• Organisation de la traçabilité (Livret de chaufferie, classement des documents),
• Planification des opérations de maintenance,
• Mise à jour des plans et documentations en fonction de l’évolution de l’installation,
• Prise en compte des observations émises dans les rapports de vérifications antérieurs.

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005


N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 10/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

Loc a ux CHAU FFER IE S (Putile totale > 70 kW)


(MISSION PER/PON/CH)

Liste des points examinés


C1 SUR L’ETAT APPARENT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DU LOCAL DE PRODUCTION DE CHALEUR
• Propreté du local, absence de stockage de matières combustibles,
• Porte d’accès (état général, serrure, sens d’ouverture, barre anti-panique),
(Rappel : dans le cas d’accès par sas, seule la porte entre sas et bâtiment peut posséder un verrouillage de l’extérieur),
• Constat de bon fonctionnement des équipements d’éclairage (commandes, luminaires) (Nota : la conformité des installations
électriques n’est pas vérifiée dans le cadre du présent rapport),
• Signalétique (identification du local).
C2 SUR L’ÉTAT APPARENT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DES RÉSEAUX DE COMBUSTIBLES
Etat apparent des réseaux de distribution de combustibles
• Etat apparent du poste ou local de branchement (gaz de réseau),
• Etat apparent des réseaux de distribution de combustible (état de dégradation, défaut de supportage, défaut de protection
mécanique ou coupe feu, repérage des canalisations),
• Raccordement en combustible des générateurs de chaleur.
Organes de coupure du combustible
• Vérification de la présence des organes de coupure réglementaires (branchement, local, générateurs),
(Nota : les chaufferies alimentées en gaz combustible de Pconsommée supérieure à 2 MW doivent être équipées en
complément de la coupure gaz manuelle extérieure de deux électrovannes gaz redondantes asservies à un pressostat et à
une détection de gaz (arrêté du 25 juillet 1997 modifié),
• Vérification de la possibilité de manoeuvre des organes de coupure manuelle,
• Identification, repérage,
• Affichage des consignes de sécurité.
(Nota : les essai de manoeuvre sont effectués en présence et sous l’autorité de l’exploitant ou de son représentant)
C3 SUR L’ETANCHÉITÉ DES RÉSEAUX D’ALIMENTATION EN COMBUSTIBLES
• Combustible liquide : Constat visuel,
• Combustible gazeux :Test d’étanchéité.
(Nota : la méthode utilisée pour les essais d’étanchéité et les portions de réseaux testés sont détaillées au chapitre 6 du
rapport)
C4 SUR LA VENTILATION DES LOCAUX DE PRODUCTION DE CHALEUR
Vérification de la présence des dispositifs de ventilation réglementaires
• Vérification de l’existence, dans les locaux de production, des dispositifs de ventilation réglementaires.
Etat d’entretien des dispositifs de ventilation existants
• Avis sur l’état apparent d’entretien des dispositifs de ventilation existants,
(Nota :aucune mesure des débits de ventilation des dispositifs mécaniques n’est réalisée dans le cadre de la présente
mission).
C5 SUR LES CONDITIONS D’EVACUATION DES PRODUITS DE COMBUSTION
• Vérification des conditions de raccordement au conduit de fumée des générateurs,
(Nota : la vacuité et le débouché des conduits de fumée ne sont pas vérifiés dans le cadre de la présente mission).
C6 SUR L’ETAT D’ENTRETIEN DES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE CHALEUR
Etat apparent d’entretien et de maintenance des réseaux de chaleur
• Absence de fuite apparente, état des calorifugeages des réseaux situés dans le local de production,
• Etat apparent des équipements (circulateurs, robinetterie, manomètre, thermomètre, vase d’expansion),
• Repérage des différents équipements et circuits.
Régulation et limitation de température du fluide secondaire
• Etat apparent des dispositifs de régulation de température, limitation de température de distribution.
C7 COUPURES ELECTRIQUES EXTERIEURES AU LOCAL
• Présence de coupures électriques extérieures omnipolaires « FORCE » et « ECLAIRAGE » dissociées,
• Repérage des coupures électriques « FORCE » et « ECLAIRAGE »

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005


N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 11/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

Loc a ux CHAU FFER IE S (suite)

C8 SUR LES DISPOSITIFS DE SECURITE DES GENERATEURS DE CHALEUR


Vérification de la présence des dispositifs de sécurité des générateurs (suivant EN 12828) :
Protection contre les dépassements de la pression maximale de service :
• Soupape de sûreté (agencement, tarage, décharge en sécurité)
(Nota : aucun test de fonctionnement n’est pratiqué sur les soupapes de sûreté)
• Limiteur de pression (obligatoire sur générateur de Pn > 300 Kw et lorsque le générateur est placé plus haut que les
émetteurs de chaleur)
Protection contre le dépassement de la température maximale de service :
• Aquastat de sécurité
Protection contre le manque d’eau :
• Contrôleur de niveau ou autres dispositifs tels que limiteur bas de pression, contrôleur de débit
Vase d’expansion :
• Placé sur la canalisation de retour, sans vanne d’isolement,
(Nota : aucun avis n’est donné sur le dimensionnement des vases d’expansion)
Dispositifs de sécurité des brûleurs :
• Manque d’air
• Contrôle de flamme
Nota : Seule la présence des dispositifs de sécurité non intégrés aux générateurs est constatée. Le fonctionnement
des dispositifs de sécurité est vérifié au travers de la consultation des documents justificatifs des opérations
d’entretien et de maintenance rédigés par l’entreprise titulaire du contrat d’entretien. Ces documents doivent
indiquer les dates et la nature des essais pratiqués.

C9 SUR L’ETAT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DES MOYENS DE SECOURS


Chaufferie de Putile > 70 kW (Arrêté du 23 juin 1978)
• Extincteurs + consignes,
• Caisse de sable + pelle (combustible liquide),
• Gaine pompier (chaufferie en sous-sol)
Chaufferie de Pconsommée > 2 MW (Arrêté du 25 juillet 1997)
• Extincteurs + consignes,
• Caisse de sable + pelle (combustible liquide),
• Détection de gaz,
• Détection incendie (chaufferie en sous-sol),
• Désenfumage naturel.

C10 SUR L’ÉTAT APPARENT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DES STOCKAGES DE COMBUSTIBLES


LIQUIDES OU D’HYDROCARBURES LIQUEFIES ASSOCIES AU LOCAL DE PRODUCTION
• Etat apparent de la zone ou du local de stockage (enceinte, accès, propreté etc.)
• Etat apparent des récipients et équipements,
• Etat apparent de la cuvette de rétention (stockage de combustibles liquides),
• Empotage (bouchonné, plaque indiquant la nature du combustible et la capacité des réservoirs) (combustibles liquides)
• Protection des équipements contre les intempéries (stockage extérieur),
• Ventilation des locaux de stockage (présence et état des dispositifs de ventilation)
• Signalétiques, consignes

C11 SUR LA TRACABILITE DES OPERATIONS D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE


• Vérification de l’existence de documents justifiant des opération d’entretien et de maintenance (entretien des générateurs
et des brûleurs, ramonage des conduits de fumée, réglage des détendeurs pour le gaz, entretien des récipients et des
équipements des stockages de combustibles liquides ou gazeux, entretien des moyens de secours),
• Organisation de la traçabilité (Livret de chaufferie, classement des documents),
• Planification des opérations de maintenance,
• Mise à jour des plans et documentations en fonction de l’évolution de l’installation,
• Prise en compte des observations émises dans les rapports de vérifications antérieurs.

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005


N°affaire : 180 93 14 00102 Etablissement : VENTE-PRIVEE COM Page : 12/12
QUALICONSULT
Réf. : GH/180.16.260 Date :
EXPLOITATION Mission : Vérifications réglementaires
Année : 2016 08/02/2016

lo c aux de pro duct io n de c ha leur pa r éc hanges


(Sous- Stati ons vapeur ou eau chaude)
(MISSION PER/PON/CH)

Liste des points examinés

D1 SUR L’ETAT APPARENT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DU LOCAL DE PRODUCTION DE CHALEUR


• Propreté du local, absence de stockage de matières combustibles,
• Porte d’accès (état général, serrure, sens d’ouverture, barre anti-panique)
• Constat de bon fonctionnement des équipements d’éclairage (commandes, luminaires),
(Nota : la conformité des installations électriques n’est pas vérifiée dans le cadre du présent rapport)
• Signalétique (identification du local).

D2 SUR L’ÉTAT APPARENT D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE DES RÉSEAUX DE CHALEUR


Etat apparent des réseaux d’alimentation en fluide primaire
• Etat apparent de la chambre de vanne (Sous-station vapeur),
• Etat apparent des réseaux d’alimentation du fluide primaire (état de dégradation, défaut de supportage, défaut d’isolation,
défaut de protection, repérage des canalisations),
• Etat apparent des échangeurs.
Etat apparent des réseaux de distribution de fluide secondaire
• Etat apparent des réseaux de fluide secondaire (état de dégradation, défaut de supportage, défaut d’isolation, repérage des
canalisations),
• Etat apparent des équipements (circulateurs, robinetterie, manomètre, thermomètre, vase d’expansion),
• Repérage des différents équipements et circuits.

D3 SUR LA VENTILATION DES LOCAUX DE PRODUCTION DE CHALEUR


Vérification de la présence des dispositifs de ventilation
• Vérification de l’existence de dispositifs de ventilation haute et basse,
Etat d’entretien des dispositifs de ventilation existants
• Avis sur l’état apparent d’entretien des dispositifs de ventilation existants,
(Nota :aucune mesure des débits de ventilation des dispositifs mécaniques n’est réalisée dans le cadre de la présente
mission)

D4 SUR LES COUPURES EXTERIEURES AU LOCAL (Sous station vapeur ou eau chaude surchauffée de Pu > 70 kW))
Dispositif de coupure du fluide primaire :
• Présence d’une coupure manuelle extérieure au local (facilement accessible et repérée),
Dispositif de coupure des installations électriques :
• Présence de coupures électriques extérieures omnipolaires « FORCE » et « ECLAIRAGE » dissociées (facilement
accessibles et repérées)

D5 SUR LA TRACABILITE DES OPERATIONS D’ENTRETIEN ET DE MAINTENANCE


• Vérification de l’existence de documents justifiant des opérations d’entretien et de maintenance (entretien des appareils
de production et de distribution (échangeurs, détendeurs, pompes, filtres...),
• Organisation de la traçabilité (tenue des registres ou livrets d’entretien, classement des documents),
• Planification des opérations de maintenance,
• Mise à jour des plans et documentations en fonction de l’évolution de l’installation,
• Prise en compte des observations émises dans les rapports de vérifications antérieurs.

[QC] RAPPORT PER/PON/GZ/CH/VENT – Version 2 du 01/07/2005

Vous aimerez peut-être aussi