Vous êtes sur la page 1sur 8

Le magazine de Stratégie & Management

En 2006, Mostafa Terrab a été choisi


pour remettre à niveau le mastodonte
phosphatier. Les résultats sont là! Alors
Terrab, visionnaire ou né sous une
bonne étoile?

Choumicha La Oprah marocaine ?


Mauboussin Plus gourmand que
Chopard, Chaumet , Cartier... ?

Méditel démonopolise
le marché de la triple play
tilt Ar
c ti

En temps de crise, 30 idées pour motiver vos cadres


Stratégie

Stratégiedegroupe
LA BARAKA DE L'OCP

1
f
t

1
F
r.
t
r
a
r.
J

n
d

p
à

essor n°50 - Janvier 2011 22


Trente ans de bureaucratie ont mis le premier groupe public, connu
pour son culte du secret et sa totale opacité, dans une situation
périlleuse. En 2006, Mostafa Terrab a été choisi pour faire entrer le
mastodonte phosphatier dans l'ère de la modernité. Où en est l'OCP
aujourd'hui, après quatre ans de restructuration? Comment gouverne
le grand gourou du phosphate? A quel point les performances de
l'OCP sont-elles imputables à la stratégie qu'il a mise place, sachant
que le cours du phosphate est passé de 4o dollars en 2006 à 300
dollars en 2008 pàr exemple? A défaut de pouvoir pénétrer dans son
temple, Essor a rapproché certains collaborateurs de qui ont rocp,
touché de près ses méthodes de management.

i Amine Tazi Riffi n'est plus de gestion, ,KPMG pour tout ce qui relève mière sortie médiatique. Il ouvre ainsi le feu
patron du cabinet McKinsey des finances et McKinsey chargé de l'élabo- sur divers fronts pour faire sortir l'OCP de
Maroc, c'est parce que Mostafa ration de la nouvelle politique stratégique fere soviétique et se lance dans une réforme
Terrab, PDG de l'OCP, aurait ou plutôt, la feuille de ,route à adopter. Les jamais réalisée jusqu'alors. Même s'il réfute
expressément demandé son départ. Raison cadres de l'OCP n'espéraient pas beaucoup le mot réforme, car Terrab préfere plutôt
invoquée: Amine Tazi Riffi aurait divulgué de ces études qui auraient coûté les yeux de parler de «restructuration».
des informations stratégiques sur l'OCP, la tête: c'est la première fois que l'on entend
notamment au sujet de la plateforme in- parler à l'OCP de sommes de l'ordre de 10 2008, premier
dustrielle de Jorf Lasfar. La plainte a été millions de dirhams versées à des consul- coup de chance?
directement adressée aux grands patrons du tants. «Jusqu'à l'arrivée de Terrab, la stratégie Trente ans de bureaucratie ont mis la pre-
leader de consulting international. Il n'en était décidée à Rabat. Voir ainsi les dossiers in- mière entreprise du pays dans une situation
faudra pas plus pour que le brillant consul- ternes de l'OCP disséqués par des bus entiers de financière des plus délicates: des créances
tant international, selon un certain nombre consultants avait quelque chose de surréaliste», importantes jamais recouvrées, des dettes
de spécialiites, soit écarté du dossier OCP se rappelle un ex-ocpien. Du jamais vu! non réglées et des contrats commerciaux
et appelé à des responsabilités régionales «D'autant plus que nous avions peur que ces mal négociés qui ont été à l'origine du dé-
(ndlr: directeur associé senior et responsa- audits de gestion ne soient que séquilibre structurel du
ble Afrique du Nord). Il est remplacé au du vent... comme beaucoup TERRA B groupe. Et c'est justement
pied levé par Morad Taoufiki. Ces faits, qui d'autres auparavant qui sont par la stratégie commer-
pourraient paraître presque anecdotiques, restés dans les tiroirs», pour- N'A FAIT QUE ciale que Mostafa Terrab
démontrent au moins une chose: le poids du suit-il. Résultats des audits: PROFITE R DE commence sa révolution.
14ème directeur de l'OCP vis-à-vis de ses l'OCP possède toujours C'est un virage à 180° qu'il
L'ÉCLAIR CIE DE
partenaires externes, en particulier des cabi- un grand savoir-faire dans effectue, pour profiter
nets de conseils. Car il faut savoir que Mos- l'exploitation minière et les 2008 d'une conjoncture qu'il es-
tafa Terrab est un grand consommateur de métiers de la chimie. Il dis- time alors favorable.
rapports et études en tous genres. L'OCP y pose d'atouts majeurs avec trois quarts des Ainsi, tous les contrats établis avec les clients
aurait consacré, uniquement au titre de l'an- réserves mondiales de phosphates, un port ont été ramenés à une échéance trimestrielle
née 2010, quelques 480 millions de dirhams! en eau profonde et des gisements proches plutôt qu'annuelle. Objectif gagner en ter-
Au lendemain de sa nomination à la tête de des marchés européen, asiatique et sud- mes de marges quand les prix flambent à
l'OCP en 2006, il a commandité un certain américain. Seulement, le groupe vieillit, les l'international. Dans le passé, les directeurs
nombre d'audits pour déceler les points infrastructures se déprécient et la direction qui se sont succédés optaient pour une poli-
d'ombre de l'office. «Terrab a voulu réaliser n'a pas de véritable stratégie industrielle ni tique axée sur les volumes. Mais Terrab re-
un état des lieux lorsqu'il a pris ses fonctions, commerciale. Le nouveau patron, à l'aide définit l'équation: pour lui, mieux vaut agir
au moment où une ambiguïté absolue préva- de McKinsey, définit sa stratégie d'attaque. que subir. Il décide ainsi de jouer sur les prix,
lait durant des années sur la gestion de cet em- «La nouvelle stratégie mise en oeuvre s'inscrit qui sont restés inchangés pendant une tren-
pire», rappelle un responsable. Ce sont donc en discontinuité totale avec un passé caractérisé taine d'années, quitte à sacrifier des parts de
trois cabinets étrangers qui se sont attelés par une gestion bureaucratique, lente et lourde», marché. Un ancien cadre de l'OCP nous
à la tâche: Kroll Associates pour les plans avait déclaré Mostafa Terrab lors de sa pre- raconte dans quelles conditions s'est négo-


23 essor n°50 - Janvier 2011
Stratégie

69/89
Karim Lamrani

7•
89/95
Mohamed Fettah

Depuis toujours, les


dirigeants de l'OCP ont
95/99 été nommés par Dahir
Morad Cherif

cié le premier contrat après l'adoption de la épisode, James T Prokopanko, le président


politique du fly up (ndlr: prix fixé selon la ca- du premier producteur mondial, l'américain
pacité des acheteurs à payer dans un marché Mosaic, est venu en jet privé spécialement
en croissance, où peu à peu la demande vient au Maroc pour remercier Terrab qui a osé
saturer l'offre): «A l'arrivée de Terrab, le prix changer la donne du marché et le féliciter
99/2001 du phosphate était fixé à 40 dollars. Lors de son pour son courage. Après tout, cela ne peut
Mohamed Berrada premier contrat de négociation en décembre qu'être bénéfique pour tout le monde! De-
2006 avec l'Inde, Terrab réunit ses commer- puis lors, l'OCP commence à récolter les
ciaux et leur demande de vendre à 200 dollars. fruits de ses nouvelles orientations. En effet,
La mission leur paraît impossible. Le PDG les la stratégie adoptée a permis à l'OCP d'affi-
rassure et leur demande de tenter le coup, quitte cher des performances opérationnelles plus
à perdre le contrat. Et effictivement, les indiens qu'enviables. Son chiffre d'affaires augmente
;al
Driss jettou
ont refusé et le contrat n'a pas été signé cette an-
née-là. Ils ont préféré recourir à la Tunisie. Or,
de 20 à 29 milliards de dirhams entre 2006 et
2007, avant d'exploser à presque 60 milliards
(un mois en 2001) celle-ci ne pouvait subvenir à leurs besoins. Les à fin 2008. Ces réalisations permettent ainsi
indiens reviennent à la charge. Terrab ré-en- à l'office chérifien de renforcer la structure
voie son équipe à la demande des Indiens qui, de son bilan et de financer dès lors et sans
entre-temps, sont revenus à la charge. Seule- augmentation de capital, l'externalisation
ment, ces derniers ne proposent que 80 dollars de sa caisse de retraite pour un montant de
la tonne. Terrab demande à ses équipes de tenir 28 milliards de dirhams. Mais il faut dire
bon et de rester enfermés trois jours à l'hôtel. que 2008 a été une année exceptionnelle
Encore une fois, la partie indienne revient à pour l'OCP, du jamais vu depuis 1973. «En
2001/2006 la table des négociations: au final, le contrat 2006, le rendement en termes de production
Morad Cherif est signé à 140 dollars la tonne». De 40 à 140 et de commercialisation était proprement mé-
dollars? Le Terrab avait manifestement diocre et la tonne de phosphate était plafonnée
raison d'y croire! Pour l'anecdote, après cet à 40 dollars depuis des années. Un cours que '
Ili

essor n°50 - Janvier 2011 24
Stratégie
certains considéraient déjà comme une embel- soit, une chose est sûre: ce capitaine d'in- rendez-vous et des primes conséquentes ont été
lie», déclare un ancien cadre de l'OCP. En dustrie est né sous une bonne étoile. versées grâce à la politique du fly up, la plupart
2008, coup de théâtre: le phosphate se né- des salariés étaient satisfaits. Ce n'est qu'avec la
gocie à 300 dollars la tonne, que les experts Des décisions crise de 2009 que les critiques ont commencé à
mondiaux explique par la forte demande de opérationnelles fluer. Autrement dit, sous Terrab, l'ambiance à
la Chine, du Brésil et de l'Inde. Autrement risquées l'OCP est fonction des résultats», prévient un
dit, un phénomène structurel lié à la loi de Mais la sérénité des marchés mondiaux ne consultant externe. Mais Terrab ne baisse
l'offre et de la demande. Selon notre source, tarde pas à se transformer en cauchemar pas les bras face aux critiques et à la situation
si aujourd'hui ce poumon exportateur du avec la crise internationale de fin 2008. La atone du marché. Sa vision, il la défend bec
Maroc a pu devenir ce qu'il est et résister à demande en phosphate se réduit et, inexo- et ongles car le groupe n'a qu'un seul objec-
la récente crise, c'est grâce rablement, les cours tif: devenir un market maker. Le patron de
uniquement à une conjonc- LE PRÉSIDENT DU piquent du nez. Les l'OCP continue alors à gérer l'office avec
ture favorable plutôt qu'à la premiers chiffres tirent une main de fer, comme lors de son arrivée,
stratégie déployée par le pa- 1 er PRODUCTEUR la sonnette d'alarme: en sans jamais flancher. 11 n'est pas alors ques-
tron de l'OCP. «Terrab n'a MONDIAL EST VENU janvier 2009, le verdict tion de céder à la pression des prix et de ven-
fait que profiter de l'éclaircie tombe: 60% de ventes dre juste pour faire du volume. Lempereur
de 2008», rétorque-t-il. En SPÉCIALEMENT en moins par rapport à du phosphate préfère réduire la production
réalité, ce que l'homme de la REMERCIER TERRAB janvier 2008! Du coup, dans les mines et arrêter ou presque celle
nouvelle ère OCP appelait D'AVOIR OSÉ la stratégie deTerrab est dans les unités chimiques. Toutefois, l'année
«ne pas jouer sur les volumes» remise en question. On 2009 n'est pas aussi noire que l'on pourrait le,
consistait en fait à réduire-h CHANGER LA DONNE lui reproche sa stratégie croire! L'OCP conclut un contrat avec un
production dans l'espérance commerciale agressive nouveau partenaire. La BCP fait sa rentrée
d'une flambée des cours sur le marché mon- qui a fait que l'Inde et le Pakistan, clients dans le capital via une prise de participation
dial. Et c'est arrivé ! Mostafa Terrab avait -traditionnels, ont réduit leur demande. croisée. L'investissement de 5 milliards de
stocké l'équivalent en chiffres d'affaires de 4 Certains y voient d'ailleurs une réplique de dirhams prendra la forme d'une augmenta-
millions de tonnes de phosphates traités et l'Inde à la première expérience qu'elle a eue tion de capital de l'OCP à l'issue de laquelle
les cours ont flambé sur le marché. Coup de en 2006. «Cela dit, il ne faut pas perdre de vue la BCP recevra une participation de 5,88%.
chance ou stratégie calculée? Quoiqu'il en que, en 2008, lorsque les résultats étaient au Le deal a été conclu sur la base d'une valeur
d'entreprise de l'OCP de 100 milliards de
dirhams. Ainsi, l'adossement à un groupe
200 millions de dirhams pour la com' bancaire lui permet d'accélérer le rythme de
ses investissements étalés sur une période
A l'avènement de Terrab, la mise en place anglo-saxon...peut-être à force de fréquenter allant jusqu'à 2020. Cette confortable assise
d'une direction Communication au sein de lies cercles de Rabat et le makhzen». D'autres financière, couplée avec des résultats excep-
l'OCP a nécessité, tenez-vous bien, 200 mil- mettent cette absence de communication tionnels de 2008, est allouée à un ambitieux
lions de dirhams ! «La création d'une telle di- sur le dos de son nouveau dircom'. «Si Terrab
plan d'investissement «Leadership 2009».
rection avait pour but de communiquer bien ne communique plus ou presque ces dernières
Plus de 20 milliards de dirhams sont mo-
entendu mais principalement les bienfaits du années, c'est tout simplement parce qu'il est mal
phosphate qui étaient attaqués en tant que conseillé par sa direction Communication qui bilisés. Objectif: modernisation des instru-
produit polluant», commente un ex-ocpien. ne fait pas son travail». A noter au passage que ments de production, ouverture de nouvel-
Terrab avait aussi promis aux médias, à l'épo- le 3ème directeur de la communication depuis les mines, aménagements portuaires, etc.
que, la publication des résultats annuels en 2006, débauché de Bombardier au Canada
toute transparence. Et à vrai dire, il a tenu sa pour la modique somme de 150.000 dirhams Une bonne étoile...
promesse uniquement les deux premières par mois, Jamal Azzouaoui, vient de quitter En 2010, le miracle se reproduit encore une
années à la tête de l'office. Depuis 2009, plus le navire. Toutefois, hormis sa disparition de fois. Là, ce n'est plus une probabilité! Terrab
rien! Est-ce parce que les résultats de l'OCP la scène médiatique, le passif de la com' de est sans doute né sous une bonne étoile. Et
cette année-là n'étaient pas au RDV, ou parce l'OCP s'alourdit. Qu'en est-il des journaux in- au terme des onze premiers mois de l'année,
que tout simplement Terrab a décidé de faire ternes restés dans les tiroirs? Qu'en est-il du
l'OCP réalise un chiffre d'affaires de 32,1
marche arrière? Certains anciens membres de site internet, censé être la vitrine de ce player
milliards de dirhams contre 17 milliards à
son cabinet le disent clairement: «Terrab n'est à l'international, qui n'est toujours pas actua-
pas un homme de communication. Il ne com- lisé? Qu'en est-il du projet d'un nouveau logo la même période de 2009, soit un taux de
munique que sur ce qu'il veut communiquer et dont on a beaucoup parlé et qui n'a jamais vu croissance de 88%. Un bond qui s'explique
quand il veut communiquer. C'est lui aussi qui le jour? Un budget de 3 millions de dirhams à la fois par une amélioration des volumes et
choisit le support médiatique sur lequel il sou- a été réservé à ce projet et une agence pari- par la revalorisation des prix. Un analyste du
haite communiquer. Jamais l'inverse. En d'autres sienne aurait même été mandatée pour créer secteur explique encore ces résultats par «une
termes, c'est un anglophone mais loin d'être un une nouvelle identité visuelle. conjoncture favorable notamment avec ce qui
s'est produit en Russie. Le marché des engrais a

essor n°50 - Janvier 2011 26


Stratégie
DIRECTION EXECUTIVE DU GROUPE OCP Z. Une gestion moderne est mise en place
aux normes comptables IFRS à l'aide de
tous les outils de contrôle, de planification
et anticipation des risques éventuels. Paral-
lèlement, l'OCP, qui était jusque-là enfermé
sur lui-même et inaccessible, décide enfin de
s'ouvrir aux médias. Terrab fait alors appel à
MOSTAFA TERRAB une équipe de professionnels pour se doter
Président Directeur Général
d'une direction de communication qui sera
MOHAMED EL KADIRI MERYEM CHAMI chargée d'informer le monde économique,
Secrétariat Général Cabinet
publièr des résultats mensuels et éditer, pour
la première fois dans l'histoire de l'office, un
M'BAREK KAROUA rapport annuel d'activité. Autrement dit,
Direction audit et contrôle une révolution ! Malgré ces résultats satis-
Vacant*
Direction stratégie, faisants, la nouvelle stratégie adoptée par
planification et partenariats Terrab ne plait pas à tout le monde. Elle a
été décriée par de nombreux professionnels.
Vacant* MOHAMED EL HAJJOUJI
Pôle capital humain Pôle finances
La méthode Terrab
L'un des anciens membres du cabinet de l'of-
AMAR DRISSI MHAMED fice de Terrab nous affirme que «Terrab est
Pôle Mines & Chimie IBNABDELJALIL
Pôle Commercial aussi dcile d'accès qu'une forteresse, surtout
parce qu'il sait que parler peu est le meilleur
* postes dirigés par intérim par Mohamed El Kadiri
moyen d'entretenir le mystère et donc le désir».
On ne plaisante pas avec le secret à l'OCP.
Mohamed El Kadiri, «Les cadres de l'entreprise sont extrêmement
disciplinés quant au respect de la stratégie
l'homme de confiance du silence», ajoute la même source. Terrab
Meryem Chami, la soeur d'Ahmed Reda de Terrab sait pertinemment que distiller les infos au
Chami, le ministre du commerce, de l'in- Avant de rejoindrê l'OCP, Mohamed El Ka- compte-gouttes suscite la fidélité absolue
dustrie et des nouvelles technologies, est diri était directeur technique de l'ANRT. Ti- de ceux qui, en interne, se sentent honorés
l'actuelle directrice du cabinet du prési- tulaire d'un doctorat d'Etat de l'Université d'avoir été mis dans le secret. Le patron
dent directeur général de l'OCP. Elle est in- de Lille, ce fou du net avait auparavant oc- est assuré d'en faire ses meilleurs ambassa-
génieur Télécom lauréate de l'Ecole Natio- cupé le poste de conseiller technique au
nale Supérieure des télécoms de Bretagne
deurs. «Je n'aurais jamais imaginé trahir sa
sein de la même agence et ce, à l'époque confiance», raconte ainsi un ocpien qui était
et titulaire d'un Executive MBA de l'Ecole de Terrab. Donc, il a été son ex collègue.
des Ponts et Chaussées. Son parcours pro- au courant du détail des résultats des étu-
Depuis 1986, il enseigne à l'Université
fessionnel a débuté comme consultante des commandées par Terrab avant sa sortie.
Mohammed V à Rabat et occupait le poste
en réseaux et télécommunications au de vice-président du Département Ingé-
«Même à mes enfants, je n'ai rien révélé». Est-
sein de Siticom à Paris. Ses fonctions l'ont nierie Electrique de l'Eccle Mohammédia. ce vraiment une question de confiance ou
amenées à travailler sur des projets dans En 1995, il a été président du centre de plutôt une peur? Une chose est sûre: Terrab
toute l'Europe, en Asie et en Afrique. A son recherche spéciale au sein de la même n'est pas apprécié par le gros des troupes en
retour au Maroc et après une courte ex- école. interne... climat social tendu, hémorragie
périence comme directrice commerciale des effectifs, turn-over élevé, pression sur
de CBI, elle a intégré Attijariwafa Bank où
opérationnel, à l'arrivée du chef Terrab, les chiffres... la situation laisse à désirer!
elle a assumé successivement les respon-
sabilités de directrice des achats groupe
l'office était tout simplement géré comme Flashback. Février 2006. Le cru des nomi-
et directrice chargée de l'assistance à un magasin: un système de management à nations royales à la tête des offices et éta-
maîtrise d'ouvrage du schéma directeur. l'aveuglette, pas de tableaux de bord, pas de blissements publics n'est pas sans surprise.
Elle rejoint l'OCP en 2008, lorsque Terrab canaux de communication entre les diffé- L'ancien directeur de l'Agence Nationale
l'appelle pour rejoindre son équipe et, rents départements... Comptabilité écono- de Réglementation et Télecoms (ANRT)
mieux encore, gérer à sa place durant son mique et industrielle, contrôle de la gestion est nommé à la tête de cette institution qui
absence. financière, risk management étaient jus- brille à l'époque par son opacité. Si, à l'épo-
qu'alors des concepts quasi-inconnus dans que, le microcosme des affaires expliquait
connu ainsi un redressement notable. En plus, la vénérable institution. Le nouveau patron, cette nomination par les compétences et le
il faut signaler l'effet de la parité dollar/dirham sur la base des recommandations du cabi- parcours brillant de l'homme, aujourd'hui
qui s'est bien appréciée cette année». Au niveau net Kroll, modifie les process de A jusqu'à l'on peut dire que c'est peut-être aussi parce

essor n°50 - Janvier 2011 28


volontaires. «Terrab voulait agir sur un autre
volume que celui de la production, la masse sa-
lariale», analyse un consultant RH. Près de
1.300 cadres du siège de Casablanca ont été
priés de rendre leur tablier. Deux mois de
salaire par année d'ancienneté avec un mi-
nimum de 500.000 dirhams et un plafond
de 48 mois de paie ont été proposés en guise
d'au revoir. Résultat: des économies impor-
tantes mais un climat social de plus en plus
tendu.'D'autant plus que, parallèlement,
celui que l'on a surnommé M. Propre re-
crute à prix d'or d'autres profils qu'il ramène
Le chiffre d'affaires a, principalement de l'étranger. Le tout à des
de l'OCP est passé t-iie
de 20 à 29 milliard de salaires exorbitants... «Toutefois, il faut pré-
dirhams entre 2006 ciser-là que l'OCP n'est pas à comparer avec les
et 2007. En 2008, il ' autres établiss'ements publics, car c'est un play- er
s'affiche à 60 milliards!
mondial. Les salaires de la garde rapprochée du
PDG, ou du moins ceux qui sont chargés de dé-
que ce docteur d'Etat du MIT -Massachu- blanche pour assainir l'OCP», se rappelle un cliner sur le terrain la réforme de Terrab, sont
setts Institute Of Technology- bénéficie cadre retraité. «Il y avait une mafia à l'inté- en grande partie justifiés», relativise un haut
d'une certaine Baraka. Soiivenez-vous des rieur et il se devait de tuer la révolte dans l'oeuf cadre sur le départ. Mais il n'y a pas que le
conditions de l'octroi de la seconde licence pour y parvenir», ajoute-t-il. D'ailleurs, le volet RH que l'on reproche au grand patron.
GSM qu'il a pilotée. Le Maroc a encaissé patron du mastodonte phosphatier l'a bien C'est toute son approche managériale, son
quelques 11, 5 milliards de dirhams dit à-l'époque «Jamais je n'aurais accepté de attitude presque provocatrice, que les phos-
pour 30 millions d'habitants, soit le meilleur conduire le groupe s'il m'était imposé de gé- hatiens ont du mal à accepter. D'autant plus
prix au monde par utilisateur: 30.000 euros, rer l'Office dans la continuité». Dès lors, l'on qu'à son arrivée, Terrab a pris, comme qui
alors que la moyenne en Europe par exemple comprend que Terrab s'inscrive en rupture dirait, un mauvais départ lorsqu'il n'a pas
est autour des 15.000 euros! Il a ainsi permis totale avec les pratiques du passé. Du moins, hésité à qualifier l'OCP de «maison de fous»!
au Maroc de toucher son premier milliard c'est ce qu'il semble annoncer. Mais est-ce Une expression utilisée par notre confrère le
de dollars en recettes de privatisation. Ma- vraiment le cas? mensuel «Economie/Entreprises» en 2004,
nifestement, Terrab arrive toujours au bon dans la première enquête jamais réalisée
moment, au bon endroit. Après quatre an- Le prix de sur l'OCP et intitulée «Circulez, y a rien à
nées d'exil volontaire à la Banque Mondiale la transparence voir!». L'impair est de taille aux yeux des sa-
à Washington, en qualité de lead Regulary Si du point de vue des résultats, la baraka lariés. La réponse ne s'est pas faite attendre.
Specialist, le voilà rappelé pour prendre les est au rendez-vous, du moins en 2007 et Réunis sous forme d'un club informel qu'ils
commandes de l'OCP. Sa mission: entamer 2008, il en est autrement pour ce qui est du ont nommé «club des phosphatiers» dans le
la mutation de l'office vers une nouvelle ère climat et de l'atmosphère en interne. Car cadre d'un mouvement syndical que la di-
et il dispose de toute la marge de manoeuvre Terrab commence par rogner sur les effec- rection a toujours combattu, le ton est sans
pour y arriver. «Terrab a exigé d'avoir carte tifs, en adoptant un programme de départs équivoque: «Les fous ne sont autres que les

M. QQ.
Durecteur
Ga9 en, eecc,acuté, et réponde
besocn.,5 &e, vos aaborateurs
Becness
aux Pack de édite,
avec Q' OeCCQ,

05 20 178 178

29 essor n°50 - Janvier 2011

,111111111.11111
Stratégie
personnes qui ont bâti les usines chimiques dont venir servir l'OCP. Mais « Surprise!„, lorsqu'il directeur des Ressources Humaines, la si-
le pays est fier aujourd'hui», lui réplique-t-on, s'est retrouvé de l'autre côté de la porte: «J'ai tuation s'empire. D'ailleurs, la bonne pioche
selon un salarié retraité. «Travailler à l'OCP, été leurré comme beaucoup d'autres personnes. tarde à venir pour gérer ce pôle. En quatre
c'est une identité et une culture. C'est un travail Certes, l'offre était très alléchante, le projet sé- ans, l'OCP a dû consommer pas moins de
pénible qui nous exposait aux pires maladies duisant mais, au-delà de son indisponibilité, les six DRH. Malgré les 200.000 dirhams nets
professionnelles et aux accidents de travail», méthodes de gestion ne correspondaient guère à offerts pour ce poste, personne ne semble
argumente-t-il. Une autre vague de départs mes ambitions et, mieux encore, à mes princi- avoir les ressources nécessaires pour accep-
met en péril alors la situation de l'office, sur- pes. Alors, j'ai claqué la porte», nous confie-t- ter de l'occuper...Terrab n'est presque jamais
tout avec la perte de vraies perles rares, une il. Tous ces profils qui ont aujourd'hui quitté là! Alors, qui gère? A qui fait-il confiance?

irremplaçable. Et parce que


l'homme est très méfiant,
selon ses pairs, il s'entoure
d'une dream team qu'il
trie sur le volet. Objectif:
Tr ERRR
main d'oeuvre compétente et expérimentée le navire OCP semblent avoir été victimes

N'A PAS I.
AB
E
du pouvoir de séduction
du grand Terrab. «II vous
dresse un tableau si séduisant
de son projet d'entreprise que
vous ne pouvez qu'y adhérer.
Le big boss délègue la gestion à ses fidèles
Meryem Chami, sa directrice du cabinet et
Mohamed El Kadiri, le chef du secrétariat
de son cabinet. Les deux dirigeants ne sont
pas appréciés en interne. Un ancien direc-
teur n'a de cesse de le répéter: «A l'OCe si
TEMPS P OUR Son charisme aidant, vous l'on n'est pas en contact direct avec Terrab, c'est
secouer le mamouth OCP.
Un nouveau sang est certes L'INTEN succombez complètement à sa dcile depbuvoir travailler. Chami et ElKa-
toujours le bienvenu. Mais vision stratégique. Mais une diri sont encore dans l'esprit Makhzenien et ne
encore faut-il le motiver et le fidéliser. Un fbis surie terrain, Terrab est absent», regrette veulent guère sortir de leur jellaba archaïque».
coup, celui-là, manqué par le grand maes- une de ses proches collaboratrices en 2008. D'ailleurs, si certaines nouvelles recrues
tro. Les jeunes cadres, piochés à l'étranger Mais où est-il alors? L'homme passe d'un sont parties, c'est principalement en raison-
et ayant fait leurs armes au sein des multi- avion à autre pour négocier les contrats de la mainmise des deux bras droits de Ter-
nationales internationales, ont tout simple- mais aussi, semble-t-il, pour gérer de grands rab sur la gestion courante. Et ceux qui sont
ment été déçus. La grande majorité d'entre dossiers d'intérêt national tel que celui du toujours là, selon une source à l'OCP, le sont
eux ne dépasse pas les 18 mois. L'on peut Sahara. Son agenda est surbooké. On dit «surtout pour des raisons financières, l'OCP
citer Saïd Mouline, qui avait laissé tomber même aujourd'hui que l'OCP est en «pi- est une véritable vache à lait». D'ailleurs, la
sa vie de consultant privé pour rejoindre lotage automatique». «Vous savez, Mostafa majorité de ceux qui ont quitté l'OCP sont
l'équipe des conseillers de Terrab, Lamia Terrab est un homme de stratégie, l'intendance aujourd'hui à la tête de leur propre entre-
Boutaleb, diplômée de la Harvard Business au quotidien, ce n'est pas son business», rappelle prise. L'un d'eux nous confie «que c'est grâce
school et débauchée de Attijari pour deve- un observateur averti. Une ex-ocpienne af- à son passage à l'OCP qu'il a pu amasser un
nir conseillère de Terrab, ou encore Amed firme l'avoir vu deux fois lors de son pas- joli petit pactole pour réaliser son rêve et deve-
Nezbar, l'ex directeur du pôle des mines, sage qui a duré un an au sein de l'entreprise. nir son propre chef>. Aujourd'hui, malgré la
une sommité dans son domaine qui, bien Mieux vaut deux fois que rien! Comme cette révolution qu'a connue le premier groupe
qu'il ait fait carrière à l'OCP, a fini par jeter jeune recrue qui ne l'a pas encore vu depuis du phosphate au Maroc, qui contrôlera
l'éponge... A l'image de ce jeune cadre qui a son arrivée, depuis bientôt un an. Il faut 80% du phosphate d'ici 2050 selon les pré-
laissé tomber une vie facile en France pour dire aussi que, en l'absence d'un véritable visions du journal Américain Newsweek, le
système makhzénien semble avoir la peau
dure et n'est encore prêt de rompre avec les
Dans le cadre du plan méthodes tayloriennes. Par ailleurs, depuis
d'investissement quelques mois, la rumeur enfle sur le départ
«Leadership 2009», 20
milliards de dirhams ont de Terrab et son éventuelle nomination au
été mobilisés poste de conseiller du roi, à la place de feu
Meziane Belafqih. Hasard du calendrier
ou communication savamment orchestrée,
Mostafa Terrab refait parler de lui et mul-
tiplie les sorties médiatiques ces dernières
semaines... comme pour faire un bilan de
ses quatre années à la tête de cet empire.
Ir • .
.. .,
9110111..

Mais il faut dire que la restructuration de


.01 le" l'OCP n'en est qu'à ses débuts. Son succes-
seur qui, d'après des sources fiables, pourrait
être Chakib Benmoussa, aura alors la tâche
encore plus dure ! e

Par Mounia Kabiri Kettani

essor n°50 - Janvier 2011 30