Vous êtes sur la page 1sur 4

PATHOLOGIE DE L’APPAREIL LOCOMTEUR : RHUMATOLOGIE Hatim SABRI ALAOUI

Cours 4 : DIAGNOSTIC D’UNE MONOARTHRITE


Objectifs :
 Savoir reconnaître une monoarthrite
 Comprendre l’importance de l’analyse du liquide articulaire
 Savoir éliminer ce qui n’est pas une monoarthrite
 Identifier les causes des monoarthrites aigues
 Identifier les causes des monoarthrites chroniques
I. Introduction :
- La monoarthrite: arthrite d’une seule articulation; liquide articulaire inflammatoire.
- Diagnostic facile: articulation superficielle
- Diagnostic difficile:
 articulations profonde (hanche)
 Petite articulation (doigts, temporomaxillaire, sternoclaviculaire)
- On distingue:
 Monoarthrite aigue
 Monoarthrite chronique
II. Diagnostic positif :
 Caractères généraux :
- Signes fonctionnels : +Douleur inflammatoire +Impotence
fonctionnelle
- Signes généraux : Fièvre, Frissons
 L’examen clinique de l’articulation atteinte
- Augmentation de la chaleur locale et du volume articulaire
Clinique
- Rechercher un choc rotulien
 Examen général
-ATCD tuberculose, poussée d’arthrites anterieures ou R.I.C, atteinte
cutanée, affection digestive, atteinte oculaire ....
- Examen somatique +++

 LA PONCTION ARTICULAIRE +++


Asepsie rigoureuse +++
Effet antalgique
+ ANALYSE LIQUIDE ARTICULAIRE
+ CARACTERES MACROSCOPIQUES :
Trois catégories de liquide:
 Liquide mécanique
 Liquide inflammatoire
 Liquide hémorragique ou
hémarthrose

Biologie

Page 1
PATHOLOGIE DE L’APPAREIL LOCOMTEUR : RHUMATOLOGIE Hatim SABRI ALAOUI

+ RECHERCHE DE MICROCRISTAUX
+ CULTURE du L.A sur milieux ordinaires et spéciaux.
 EXAMENS BIOLOGIQUES DE ROUTINE : NFS, VS, CRP
 Autres examens: en fonction de l’orientation étiologique
 Radiologie : Rx. articulation atteinte , Rx. poumon face – Cliché de DE SEZE
 Echographie: Simple
- Epanchement ++, épaississement synovial
Imagerie - Peut guider la ponction
 IRM : -Bonne exploration des structures ostéo articulaires et péri articulaires
-N’est pas être systématique

- Biopsie synoviale médicale ; sous repérage échographique+++ ou sans repérage: Genou


Histologie  Examen direct et culture du fragment biopsique sur milieux spéciaux et ordinaires

III. Diagnostic étiologique :


A. Monarthrite aigue : Urgence médicale
1) Arthrites septiques :
- Pronostic vital
- Pronostic Local
- Causes: Pyogènes (Staphylocoque, streptocoques, gonocoques, entérocoques…)
- Diagnostic:
 porte d’entrée
 Mise en évidence du germe
Arthrites infectieuses

o Dans l’articulation
+Examen direct/culture LA ou synoviale
+Gonocoque: milieu de Thayer et Martin
o Dans le sang: hémocultures
- Conduite à tenir
 Hospitalisation
 immobilisation
 Bi antibiothérapie synergique, parentérale probabiliste, à adapter en fonction du résultat de
l’antibibiogramme
 HBPM à dose préventive
 Arthrite septique à gonocoque :
- Germe:
 Neisseria gonorrhoeae (Gonocoque)
 1ère cause d’arthrite septique chez l’adulte jeune sexuellement actif
 3 femmes pour un homme
- En plus d’une fièvre, la triade classique :
▪ ténosynovite,
▪ arthralgies migratoires
▪ lésions vésiculeuses et pustuleuses.
- Germe fragile+++
- diplocoques en « grain de café », intracellulaires.
- Milieux de culture enrichi « gélose Chocolat Thayer et Martin »
- Seuls 25% des examens directs (Gram) et des cultures synoviales sont positifs.
- Traitement:
 Hospitalisation,
 immobilisation, puis mobilisation progressive
 Ceftriaxone 1 g/jour IV. ou Cefotaxime 1 g/8h IV pdt 7 jours.
 Education du patient (IST)

Page 2
PATHOLOGIE DE L’APPAREIL LOCOMTEUR : RHUMATOLOGIE Hatim SABRI ALAOUI

2) Arthrites aseptiques
L’infection siège à distance de l’articulation
Le germe: mis en évidence par l’hémoculture ou par les examens sérologiques spécifiques
 LA MALADIE DE LYME
- spirocheta Damini ou Borrelia Burgdorferi –
- Tique : Ixodes damini ou Ricinus
- Clinique :
 Erythema Chronicum Migrans
 Troubles neurologiques
 Atteinte articulaire : MI
- Traitement :
 F. précoces : Pénicilline ou cyclines
 F.chroniques : Pénicillines à fortes doses en
perfusion prolongée/ 3 semaines ou
Céhalosprine 3ème génération.

 PASTEURELLOSE
- Pasteurelle Septica
- plaie cutanée : piqûre, griffure ou morsure, pseudo-panaris
- arthrite rapidement destructrice
- Traitement : ampicilline ou cyclines
 ARTHRITES DE LA MALADIE D’OSLER
- Recherche d’une cardiopathie valvulaire systématique
- Hémoculture : streptocoque non hémolytique
- Traitement : celui de la maladie d ’Osler
Arthrites infectieuses

- SIDA VIH
- CLINIQUE:
o Monoarthrite aiguë ou oligoarthrite aseptique des MI
particulières

o Peut être associée à une urétrite, balanite, conjonctivite: FLR


o Arthrite septique à germes opportunistes
- DETECTION DES ANTICORPS
o Test ELISA
o WESTERN-BLOT
- TRAITEMENT:
o Traitement des infections opportunistes
o Traitement spécifique: Zidovudine ou AZT (Rétrovir): 200mg/j
o Trithérapie

Monoarthrites - LA GOUTTE
métaboliques
- LA CHONDROCALCINOSE ARTICULAIRE
Affections
- RAA et RHUMATISMES POST-INFECTIEUX
rhumatismales
- Spondylarthrite à début périphérique

Page 3
PATHOLOGIE DE L’APPAREIL LOCOMTEUR : RHUMATOLOGIE Hatim SABRI ALAOUI

B. Monoarthrite subaiguë ou chronique :


Infections - Tuberculose+++
articulaires - Autres: Brucellose, Syphilis secondaire

-
Arthrites stériles ,survenant dans le mois qui suit une infection déclenchante, siégeant à
distance de l’articulation
Les arthrites
- L’infection déclenchante, bactérienne touche la muqueuse intestinale ou uréthrale
réactionnelles
(chlamydia trachomatis, yersinia, shigella…)
- Délai entre épisode infectieux et manifestations inflammatoires : maximum un mois.
- Rhumatismes inflammatoires chroniques
- Rhumatismes intermittents
Regroupent des affections diverses se traduisant par des signes articulaires de durée
brève qui se répètent sans anomalie articulaire apparente dans l'intervalle des crises.
 Maladie périodique ou fièvre méditerranéenne familiale
Affections  Rhumatisme palindromique
rhumatismales  Hydarthrose intermittente
 Maladie de Behcet:
 Aphtose bipolaire
 Uvéite
 Pseudofolliculite
 Réaction non spécifique aux point de piqûre
Les monoarthrites subaiguë ou chronique peuvent aussi être :
- Monoarthrites des maladies générales
- Monoarthrites des affections intestinales
- Monoarthrite inclassable
- Monoarthrite de cause parasitaires
IV. Diagnostic différentiel :
- Arthropathies non inflammatoires
 Arthrose en poussée congestive
 Nécrose épiphysaire
 Algodystrophies
 Arthropathies nerveuses
- Tumeurs osseuses de voisinage ++
- Tendinites, ténosynovites et kystes

Page 4

Vous aimerez peut-être aussi