Vous êtes sur la page 1sur 25

Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

Les IAS
IAS 19 :: méthodes
19IFRS
normes méthodes
en assurance
actuarielles
actuarielles de
de valorisation
valorisation
des
des engagements
engagements sociaux
sociaux

Pierre THÉROND
ptherond@winter-associes.fr

27 septembre 2007 ISFA - 3A -1-


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

Introduction

Identification d’un engagement social


Hypothèses
actuarielles
Calcul de l’engagement
actuariel : VAP
Méthode de
comptabilisation

Passif comptable : PBO


Traitement des
écarts actuariels
Etats financiers : provision comptable

27 septembre 2007 ISFA - 3A -2-


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

SOMMAIRE

1. Les hypothèses
hypothèsesactuarielles
actuarielles

2. Les méthodes de comptabilisation

3. Le traitement des écarts actuariels

27 septembre 2007 ISFA - 3A -3-


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

1. Les hypothèses actuarielles

La norme IAS 19 précise que les hypothèses doivent être « objectives


et mutuellement compatibles » c’est à dire qu’elles doivent être
réalistes (« ni imprudentes ni d’une prudence excessive ») et
cohérentes.

Certaines hypothèses comme le taux d’actualisation sont


spécifiquement définies par la norme mais l’interprétation des textes est
souvent sujette à discussions.

27 septembre 2007 ISFA - 3A -4-


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

1. Les hypothèses actuarielles

1.1. Principales hypothèses actuarielles

Plus précisément, les principales hypothèses nécessaires à l’évaluation


des engagements IAS 19 sont les suivantes :
¾ Taux d’actualisation,
¾ Inflation,
¾ Profil de carrière,
¾ Mode de revalorisation des retraites,
¾ Turnover,
¾ Table de mortalité,
¾ Âge et modalités de départ à la retraite.

27 septembre 2007 ISFA - 3A -5-


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

1. Les hypothèses actuarielles

1.2. Hypothèses endogènes

¾ Certaines hypothèses sont directement liées aux comportements


sociaux et démographiques de la population étudiée (profil de
carrière, turnover, âge de départ à la retraite).

¾ La norme IAS 19 ne régit pas spécifiquement ces hypothèses. Elles


doivent toutefois être établies sur la base d’éléments statistiques
observés sur plusieurs années.

27 septembre 2007 ISFA - 3A -6-


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

1. Les hypothèses actuarielles

1.3. Hypothèses exogènes

¾ Les hypothèses exogènes sont déterminées par référence aux


« attentes du marché ».

¾ Seul le taux t’actualisation est spécifiquement réglementé par la


norme : il est défini comme devant être égal au taux des obligations
des entreprises de première catégorie dont la durée correspond à la
durée résiduelle de l’engagement (§ 78 à 82 de la norme IAS 19).

¾ A titre d’illustration pour les engagements de retraite et au vu des


taux observés sur le marché, le taux d’actualisation à retenir au
31/12/2005 pourrait être de l’ordre de 4 %.

27 septembre 2007 ISFA - 3A -7-


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

1. Les hypothèses actuarielles

1.4. Importance relative des hypothèses

Table de Profil de Revalorisation Taux


Turn-over
mortalité carrière des retraites d'actualisation
MdT / IFC + ++ ++ ++
Retraite ++ + + ++ ++

Table de Profil de Revalorisation Revalorisation Taux


Turn-over
mortalité carrière des prestations des cotisations d'actualisation
Santé pour
++ ++ ++ ++
retraités

27 septembre 2007 ISFA - 3A -8-


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

SOMMAIRE

1. Les hypothèses actuarielles

2. Les méthodes de comptabilisation

3. Le traitement des écarts actuariels

27 septembre 2007 ISFA - 3A -9-


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

2. Les méthodes de comptabilisation

VAP = Valeur actuelle probable, qui représente la totalité des


engagements à la date de l’évaluation, avec projection des
salaires au terme.

PBO = Projected Benefit Obligation, Valeur conventionnelle de


l’engagement de l’entreprise à une date donnée

La VAP repose sur une définition mathématique.

La PBO est le fruit d’une convention comptable, c’est-à-dire dépendant du


référentiel choisi (en l’occurrence, les normes IFRS).

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 10 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

2. Les méthodes de comptabilisation

Trois méthodes de calcul de la PBO sont préconisées par la norme IAS 19,
selon les caractéristiques de l’engagement étudié :

2.1. Projected Unit Credit Method

2.2. Projected Unit Credit Method with Service Prorate

2.3. Projected Unit Credit Method with Acquisition Prorate

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 11 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

2. Les méthodes de comptabilisation

2.1. Projected Unit Credit Method

¾ Calcul en « escalier » sur la base des droits acquis à la date du


calcul.

¾ Projection du salaire au terme.

¾ Méthode « de référence » préconisée par l’IAS 19.

¾ Méthode mal adaptée au contexte français.

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 12 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

2. Les méthodes de comptabilisation

2.1. Projected Unit Credit Method

Droits Droits acquis


PBO = VAP *
Droits au terme

PBO
X
Droits
Droits au terme
acquis
Ancienneté

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 13 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

2. Les méthodes de comptabilisation

2.2. Projected Unit Credit Method with


Service Prorate

¾ PBO égale à la VAP (Valeur Actuelle Probable) des droits au terme


en incluant la projection du salaire, calculée au prorata de
l’ancienneté actuelle sur l’ancienneté au terme.

¾ Méthode prospective, plus adaptée au contexte français (IFC, MdT,


régimes de retraite).

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 14 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

2. Les méthodes de comptabilisation

2.2. Projected Unit Credit Method with


Service Prorate
ancienneté actuelle
Droits PBO = VAP * ancienneté totale
Ancienneté au terme

Ancienneté actuelle

Ancienneté

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 15 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

2. Les méthodes de comptabilisation

2.3. Projected Unit Credit Method with


Acquisition Prorate

¾ PBO égale à la VAP des droits au terme en incluant la projection


du salaire, calculée au prorata de l’ancienneté actuelle sur
l’ancienneté « plafond » des droits.

¾ Méthode spécifique à certains régimes (IFC en escalier


notamment).

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 16 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

2. Les méthodes de comptabilisation

2.3. Projected Unit Credit Method with


Acquisition Prorate
ancienneté actuelle
PBO = VAP *
ancienneté « plafond »
Droits
Ancienneté “plafond” des droits

Ancienneté actuelle

Ancienneté

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 17 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

SOMMAIRE

1. Les hypothèses actuarielles

2. Les méthodes de comptabilisation

3. Le traitement des écarts actuariels

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 18 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

3. Le traitement des écarts actuariels

Organisation des travaux

31/12/N-1 31/12/N

Récupération données Calcul PBO 31/12/N-1 Analyse et traitement


au 31/12/N-1 des écarts actuariels
Projection 31/12/N et (éventuellement)
+ actifs financiers calcul des amortissements

Une projection à horizon plus court peut être réalisée à partir d’une date plus
proche de la clôture, le 30/09 par exemple.

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 19 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

3. Le traitement des écarts actuariels

Entre la PBO figurant dans les comptes à fin 2004 et celle qu’il est possible de
recalculer courant 2005, en connaissance de cause, il y a forcément des
différences :
« les écarts actuariels »

Deux possibilités pour traiter les « écarts actuariels » :


- Amortissement « one shot » (Provision = PBO)
- Amortissement progressif : avec ou sans « Corridor » (Provision ≠ PBO)

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 20 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

3. Le traitement des écarts actuariels

Constitution du corridor

Le corridor correspond au maximum de


– 10 % de la VAP à la date de clôture,
– 10 % de la juste valeur des actifs du régime.

Exemple :
VAP = 100,
corridor = 10
juste valeur des actifs du régime = 80

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 21 -


Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

3. Le traitement des écarts actuariels

Exemple : amortissement one shot


PBO31/12/04 estimée = 100
Écarts actuariels = 50
PBO31/12/04 réelle = 150
PBO31/12/05 estimée = 180

PBO31/12/05 estimée = 180

180

Provision
27 septembre 2007 ISFA - 3A - 22 -
Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

3. Le traitement des écarts actuariels

Exemple : amortissement sans utilisation du corridor


PBO31/12/04 estimée = 100
Écarts actuariels = 50
PBO31/12/04 réelle = 150
PBO31/12/05 estimée = 180

Amortissement de la totalité des écarts actuariels sur la durée résiduelle,


par exemple de 10 ans
PBO31/12/05 estimée = 180

130 5 45

Provision Hors provision


27 septembre 2007 ISFA - 3A - 23 -
Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

3. Le traitement des écarts actuariels

Exemple : amortissement avec utilisation du corridor


PBO31/12/04 estimée = 100
Écarts actuariels = 50
PBO31/12/04 réelle = 150
PBO31/12/05 estimée = 180 Corridor = 10% * PBO = 18

Excédent du corridor = 50 – 18 = 32, à amortir sur la durée résiduelle


(10 ans).
PBO31/12/05 estimée = 180

130 3,2 28,8 18

Provision Hors provision


27 septembre 2007 ISFA - 3A - 24 -
Introduction aux normes IFRS et à Solvabilité 2

Conclusion

¾ Evaluation des passifs est obligatoire.

¾ Elle nécessite une analyse :


– juridique,
– actuarielle,
– comptable.

¾ En règle générale, une bonne organisation est nécessaire « et


suffisante ».

27 septembre 2007 ISFA - 3A - 25 -