Vous êtes sur la page 1sur 24

ISSN 0335-3931

FD X 07-012
Novembre 1995

Indice de classement : X 07-012

ICS : 17.020

Métrologie
Métrologie dans l'entreprise
Certificat d'étalonnage des moyens de mesure

E : Metrology — Company metrology — Calibration certificate


of the measuring means
D : Metrologie — Metrologie im Unternehmen — Eichungsbescheinigung
der Messmittel
© AFNOR 1995 — Tous droits réservés

Fascicule de documentation
publié par AFNOR en novembre 1995.

Correspondance À la date de publication du présent document, il n'existe pas de travaux


européens ou internationaux traitant du même sujet.

Analyse Le présent document complète la norme homologuée NF X 07-010


«Métrologie — La fonction métrologique dans l'entreprise» en ce qui concerne
le contexte d'application d'un étalonnage et le contenu du certificat
d'étalonnage.

Descripteurs Thésaurus International Technique : métrologie, instrument de mesurage,


mesurage, étalonnage, résultats d'essai, certificat d'étalonnage.

Modifications

Corrections

Édité et diffusé par l’Association Française de Normalisation (AFNOR), Tour Europe 92049 Paris La Défense Cedex — Tél. : (1) 42 91 55 55

© AFNOR 1995 AFNOR 1995 1er tirage 95-11-F


Métrologie dans l'entreprise AFNOR X07C

Membres de la commission de normalisation


Président : M BARBIER
Secrétariat : M CLOAREC — AFNOR

M ACREMAN CENTRE SCIENTIFIQUE ET


TECHNIQUE DU BÂTIMENT (CSTB)
M ALVERHNE BUREAU DE NORMALISATION DE L'AÉRONAUTIQUE
ET DE L'ESPACE (BNAE)
M ANTOINE LABORATOIRE CENTRAL
DES INDUSTRIES ELECTRIQUES (LCIE)
MME AUTIQUET SNCF
M BARBIER AEROSPATIALE
MME BERNAZZANI KODAK PATHE
M BESLIN AFNOR
M BLOUET BUREAU NATIONAL DE METROLOGIE
M BORREIL MINISTERE DE LA DEFENSE — DGA DCA CEAT
M BOULET UGINE SA
M BROUTIN CEA CE CADARACHE
M BRUN FRANCE TELECOM
MME BUIL SOFIMAE SA
M CALMELS MINISTERE DE LA DEFENSE —
DGA DION MISSILES & ESPACE
M CANCE
M CAUDRON SANOFI RECHERCHE
M CEARD IUT NANCY LONGWY
M CHEMIN LABORATOIRES WOLFF
M COLAS CABLES PIRELLI
M COURTIER AFNOR
M D'HULST BUREAU NATIONAL DE METROLOGIE — FRETAC
M DABERT THOMSON CSF TEX
M DALADOIRE BNCF
M DAMION ENSAM
M DECAMP SNECMA
M DENIS FAURE HERMAN SA
M DICHTEL SGS QUALITEST
M DONOT CETIM
M DRAY EDF DER
M DUMONT TELEMECANIQUE SA
M ERARD LABORATOIRE CENTRAL
DES INDUSTRIES ÉLECTRIQUES (LCIE)
M FOLLIOT LABORATOIRE DE RECHERCHES BALISTIQUES
ET AÉRODYNAMIQUES (LRBA)
M FOURCADE CEA CESTA
M GAILLARD LCIE
M GALLIOT RHONE POULENC INDUSTRIALISATION
M GELLER DASSAULT ELECTRONIQUE
M GELY SOPEMEA SA
MME GUETEMME/BALEVARD CERIB
MME HAUSS ELF ATOCHEM
M HRABOVSKY BNTEC ASSOCIATION
M KARLESKIND LABORATOIRES WOLFF
M KELLER MINISTERE DE L'INDUSTRIE — DARPMI
MME KOPLEWICZ UNION DE NORMALISATION DE LA MECANIQUE (UNM)
M LAVIGNON HEWLETT PACKARD FRANCE
M LE BECHEC LABO CENT PONTS CHAUSSEES (LCPC)
M LEGEAY LABO CENT PONTS CHAUSSEES (LCPC)
M LEMONDE SOPEMEA SA
MME LENAN E2M
—3— FD X 07-012

M LEVEQUE CEBTP
M MARDELLE DASSAULT ELECTRONIQUE
M MARSCHAL LABORATOIRE NATIONAL D’ESSAIS (LNE)
M MARTINEZ MINISTERE DE LA DEFENSE — DGA DAT ETBS
M MAZADIER ENGELHARD SA
M MILLERET SOMELEC SA
M MOREAU AEROSPATIALE
M MOTTARD MINISTERE DE L'ENVIRONNEMENT —
DION PREVENTION POLLUTIONS RISQUES
M NAUDOT ALCATEL CIT
M OGER INCHCAPE TESTING SERVICES SC
M PARTOUCHE GAPAVE
M PENIN DAMELEC
M PRIEL LABORATOIRE NATIONAL D'ESSAIS (LNE)
M PRIN MINISTERE DE LA DEFENSE — DGA CELAR
M RAMBAUD TEKTRONIX SA
M REGNAULT LABORATOIRE NATIONAL D'ESSAIS (LNE)
MME RENARD LABORATOIRES METROLOGIE D'IVRY
M REPOSEUR RESEAU NATIONAL D'ESSAIS (RNE)
MME ROEHRIG CONTROLE ET PREVENTION
M ROULEAU GDF — DION PRODUCT TRANSPORT CTO
M SAINTOT CETE DE L'EST
MME SILBERSTEIN ISOVER SAINT GOBAIN
M SOUCEK AOIP INSTRUMENTATION
M SUPLIGEON DASSAULT AVIATION
M TOSTAIN TELEMECANIQUE SA
M VILLARROYA APAVE PARISIENNE
M WALLAERT ESSO SAF

Groupe de Travail «Présentation des résultats d'étalonnage»


Animateur : M TOSTAIN — TELEMECANIQUE SA

MME LENAN (E2M)


M D'HULST BUREAU NATIONAL DE METROLOGIE — FRETAC
KRYNICKY HEWLETT PACKARD
MARDELLE DASSAULT ELECTRONIQUE
FD X 07-012 —4—

Sommaire
Page

Avant-propos ...................................................................................................................................................... 5

1 Domaine d’application ...................................................................................................................... 5

2 Références normatives ..................................................................................................................... 5

3 Terminologie ..................................................................................................................................... 6

4 Généralités concernant l'étalonnage des moyens de mesure ...................................................... 7


4.1 Modalité d'un étalonnage ................................................................................................................. 7
4.2 Procédure d'étalonnage .................................................................................................................... 7
4.3 Résultat d'un étalonnage .................................................................................................................. 7
4.4 Utilisation des résultats .................................................................................................................... 8

5 Élaboration d'un certificat d'étalonnage ......................................................................................... 8


5.1 Contexte d’application ...................................................................................................................... 8
5.2 Contenu d'un certificat d'étalonnage .............................................................................................. 9
5.2.1 Renseignements administratifs ....................................................................................................... 9
5.2.2 Informations techniques ................................................................................................................. 10
5.2.3 Annexes au certificat d'étalonnage ............................................................................................... 11
5.3 Corrections apportées à un certificat d'étalonnage ..................................................................... 11
5.4 Renseignements complémentaires ............................................................................................... 12

Annexe A (informative) Exemples de certificats d'étalonnage (disposition, mise en page) ....................... 13

Annexe B (informative) Exemples renseignés de certificats d'étalonnage................................................... 16


—5— FD X 07-012

Avant-propos
Le présent fascicule de documentation s'inscrit dans la démarche normative dont l'objet est d'aider les en-
treprises à effectuer les étalonnages et à établir les documents correspondants.
Il précise, pour la partie étalonnage, la norme NF X 07-010 «Métrologie — La fonction métrologique dans
l'entreprise» dans le même esprit que le fascicule de documentation FD X 07-011 «Métrologie — Constat
de vérification des moyens de mesure» pour la partie vérification.
Afin de ne pas être en contradiction avec les exigences du Comité Français d'Accréditation, (COFRAC)
«Section étalonnage», organe d'accréditation des laboratoires d'étalonnage pour la France, ce fascicule de
documentation s'inspire également du document COFRAC n° 2015 «Présentation des certificats
d'étalonnage COFRAC».
Dans de nombreuses normes, il est demandé aux industriels et aux laboratoires de fournir la preuve
documentée que chaque étalonnage est effectué à l'aide d'étalons raccordés aux étalons nationaux. Ce
raccordement n'est effectif que lorsque la traçabilité des mesures est assurée techniquement, il doit être
complété et prouvé par une traçabilité établie au niveau des documents (certificats d'étalonnage, constats
de vérification,...). Il est recommandé de se reporter au fascicule de documentation FD X 07-015
«Métrologie — Essais — Métrologie dans l'entreprise — Raccordement des résultats de mesure aux
étalons».

1 Domaine d’application
Le présent fascicule de documentation a pour objet de préciser le contexte d'application d'un étalonnage
et de définir le contenu du document émis à l'issue de cet étalonnage.
Il s'applique à tout moyen de mesure nécessitant un étalonnage, aux étalons de référence, de travail, de
transfert, aux matériaux de référence,....

2 Références normatives
Ce document comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publications. Ces
références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées
ci-après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quelconque de ces
publications ne s'appliquent à ce document que s'ils y ont été incorporés par amendement ou révision.
Pour les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence
s'applique.
NF X 07-001 Normes fondamentales — Vocabulaire international des termes fondamentaux et généraux
de métrologie.
NF X 07-010 Métrologie — La fonction métrologique dans l'entreprise.
FD X 07-011 Métrologie — Essais — Métrologie dans l'entreprise — Constat de vérification des moyens
de mesure.
FD X 07-015 Métrologie — Essais — Métrologie dans l'entreprise — Raccordement des résultats de
mesure aux étalons.
FD X 07-016 Métrologie — Essais — Métrologie dans l'entreprise — Modalités pratiques pour l'établis-
sement des procédures d'étalonnage et de vérification des moyens de mesure.
NF EN 45001 Critères généraux concernant le fonctionnement de laboratoires d'essais (indice de classe-
ment : X 50-061).
Guide pour l'expression de l'incertitude de mesure (Publié par l'ISO au nom du BIPM, de la CEI, de la FICC,
de l'OIML, de l'UICPA et de l'UIPPA).
FD X 07-012 —6—

Autres documents :
WECC Doc. 12 1) Requirements and Recommendations Concerning Certificates Issued By
Accredited Laboratories.
Document COFRAC 1) Présentation des certificats d'étalonnage COFRAC.
«Section étalonnage» n° 2015

3 Terminologie
Pour les besoins du présent document, les définitions, énumérées ci-dessous, des normes NF X 07-001, et
NF X 07-010 s'appliquent :
— appareil de mesure 2) ;
— constance 2) ;
— étalon 2) ;
— étalon de référence 2) ;
— étalon de transfert 2) ;
— étalon voyageur 2) ;
— étalon de travail 2) ;
— étalonnage 2) ;
— exactitude de mesure 2) ;
— exactitude d'un instrument de mesure 2) ;
— incertitude de mesure 2) ;
— instrument de mesure 2) ;
— matériau de référence 2) ;
— matériau de référence certifié 2) ;
— mesurande 2) ;
— mesure matérialisée 2) ;
— moyen de mesure 3) (Article 1) ;
— système de mesure 2) ;
— traçabilité 2) ;
— vérification 3).

1) Document du COFRAC (Comité Français d'Accréditation) — 37, rue de Lyon — 75012 PARIS.
2) NF X 07-001.
3) NF X 07-010.
—7— FD X 07-012

4 Généralités concernant l'étalonnage des moyens de mesure

4.1 Modalité d'un étalonnage


Il est recommandé que le programme d'étalonnage d'un moyen de mesure fasse l'objet d'un accord préa-
lable entre le demandeur et l'entité chargée de l'étalonnage.

NOTE : Certains moyens de mesure à fonctions multiples peuvent être utilisés sur une ou quelques-
unes de leurs fonctions. Dans ce cas, ces moyens de mesure peuvent être étalonnés uniquement sur
la/les fonction(s) utilisée(s).

Pour cela, il est nécessaire que le demandeur de l'étalonnage formule clairement et sans ambiguïté
la ou les fonctions à étalonner.
Pour effectuer un étalonnage, les conditions suivantes doivent être satisfaites :
— personnel identifié possédant la formation générale, les connaissances techniques et l'expérience
nécessaires pour les fonctions qui lui sont assignées ;
— conditions d'environnement devant être autant que possible adaptées à l'incertitude de mesure
recherchée. Le cas échéant, une surveillance continue des grandeurs, pouvant avoir une influence sur
le résultat des mesures, doit être effectuée et les facteurs de correction correspondant à ces grandeurs
doivent être appliqués à ces résultats de mesure ou inclus dans l'estimation de l'incertitude de mesure ;
— utilisation de moyens d'étalonnage dont le raccordement aux étalons nationaux ou internationaux,
lorsque ceux-ci existent, peut être prouvé (voir avant-propos) ;
— adéquation, du domaine de mesure, des incertitudes de mesure, des méthodes et des moyens mis
en œuvre par le laboratoire d'étalonnage, au moyen de mesures soumis à l'étalonnage ;
— absence de défauts apparents du moyen de mesure étalonné tels que, par exemple, une instabilité
excessive pouvant avoir une influence, non négligeable, sur le résultat des mesures.

NOTE : Pour procéder à un étalonnage et en exprimer le résultat, le laboratoire chargé de l'étalon-


nage doit tenir compte de toutes les sources d'incertitudes identifiées et significatives pouvant
influencer les mesures :

- moyens d'étalonnage ;
- moyen de mesure étalonné ;
- personnel ;
- procédures ;
- conditions d'environnement.

4.2 Procédure d'étalonnage


Il doit exister une procédure d'étalonnage relative à la famille ou au type du moyen de mesure concerné,
ou à la grandeur mesurée.
Cette procédure identifiée, mise à la disposition des opérateurs, comprend les informations préconisées
par le fascicule de documentation FD X 07-016.
Elle est consultable par le client ou le demandeur de l'étalonnage.

4.3 Résultat d'un étalonnage


Le résultat d'un étalonnage est considéré comme étant les valeurs issues de la comparaison entre les
résultats de mesure d'une grandeur ou d'un moyen de mesure étalonné et les caractéristiques connues
d'un étalon.
L'étalonnage entraîne un résultat chiffré dont chaque valeur est associée à une incertitude de mesure.
Le document «Guide pour l'expression de l'incertitude de mesure» cité en référence normative dans l'arti-
cle 2, fournit une méthodologie pour calculer l'incertitude associée au résultat de mesure.
FD X 07-012 —8—

4.4 Utilisation des résultats


Le résultat d'un étalonnage ne nécessite pas d'appréciation de l'opérateur et/ou du rédacteur, sur la con-
formité du moyen de mesure étalonné à une réglementation, à une norme, aux spécifications du construc-
teur, ou aux spécifications propres à l'utilisateur.
L'exploitation des résultats d'un étalonnage permet :
— de réduire l'incertitude de mesure, en appliquant les corrections à apporter aux valeurs ou aux indi-
cations du moyen de mesure étalonné, déterminées lors de la comparaison avec la grandeur réalisée
par des étalons ;
— de suivre la constance ou l'évolution des caractéristiques métrologiques des moyens de mesure éta-
lonnés en comparant les résultats des étalonnages successifs afin de déterminer une dérive éventuelle
de ces moyens de mesure.

NOTE : Éventuellement, le résultat d'un étalonnage peut être confronté aux limites d'erreurs tolé-
rées fixées par une prescription ou une spécification ; dans ce cas, le résultat de cette confrontation
peut être consigné :

- soit dans un paragraphe du certificat d'étalonnage (conformément aux règles du COFRAC au


sein d'un paragraphe de la partie «vérification» d'un certificat COFRAC) ;
- soit dans un constat de vérification conformément au fascicule de documentation FD X 07-011.

5 Élaboration d'un certificat d'étalonnage

5.1 Contexte d’application


Le certificat d'étalonnage est délivré par les laboratoires de métrologie, les services de métrologie, ou tout
autre entité ou service disposant des moyens techniques nécessaires et des compétences pour exécuter,
même occasionnellement, des étalonnages.
Lors d'un étalonnage, la grandeur mesurée représentée par un étalon est connue et associée à une incer-
titude de mesure. Cette connaissance est rendue possible parce que l'étalon utilisé est raccordé par une
chaîne ininterrompue de comparaisons aux étalons nationaux ou internationaux et par la maîtrise des
incertitudes de mesure obtenues lors de ces comparaisons.

NOTE 1 : Lorsque l'étalonnage est effectué par un laboratoire accrédité par le COFRAC «Section
étalonnage» dans son domaine d'accréditation, et pour ses incertitudes d'accréditation, ce
laboratoire délivre un certificat d'étalonnage COFRAC suivant les règles définies par le COFRAC
«Section étalonnage».

NOTE 2 : Au niveau européen, si l'étalonnage est effectué par un laboratoire entrant dans le cadre
de l'accord multilatéral EAL (European Cooperation for Accreditation of Laboratories) de reconnais-
sance mutuelle de l'équivalence des certificats d'étalonnage, seuls les certificats d'étalonnage déli-
vrés par des laboratoires dans leurs domaines d'accréditations, pour leurs incertitudes
d'accréditations et sous le sceau d'un organisme signataire de l'accord multilatéral EAL, font l'objet
de cette reconnaissance. De ce fait, dans ces deux cas, la traçabilité aux étalons nationaux est établie.

NOTE 3 : Si l'étalonnage est effectué par un laboratoire non accrédité ou par un laboratoire accré-
dité COFRAC hors cadre d'une accréditation, le laboratoire émet un certificat d'étalonnage sans faire
référence à une accréditation.

Le donneur d'ordres prend alors en compte ou effectue lui-même les évaluations du laboratoire
d'étalonnage, au moyen d'audits par exemple, en vue de s'assurer que les prestations techniques
(raccordement, traçabilité, évaluation des incertitude de mesure) sont correctement exécutées selon
des méthodes permettant d'atteindre le but recherché, même si le système qualité du laboratoire est
certifié.
—9— FD X 07-012

NOTE 4 : Dans le cas où il n'existe pas d'étalon de la grandeur considérée, il convient de chercher,
lorsque cela est possible, le raccordement à des grandeurs de base ou dérivées selon la dimension
de la grandeur, dans la mesure où l'étalonnage de ces grandeurs de base permet d'améliorer la con-
naissance de l'incertitude de mesure. Par exemple, l'énergie mécanique M L 2 T–2 nécessite des rac-
cordements de masse, de longueur et de temps, ou de longueur et de force, c'est-à-dire de longueur,
de masse et d'accélération.

NOTE 5 : Dans le cas où les étalons nationaux n'existent pas (exemple le pH), la traçabilité est éta-
blie par rapport à d'autres étalons (matériaux de référence adaptés, étalons industriels,...) qui sont
admis internationalement dans le domaine concerné, en général à la suite de comparaisons ou
d'essais interlaboratoires.

5.2 Contenu d'un certificat d'étalonnage


Un certificat d'étalonnage doit fournir à l'utilisateur l'ensemble des renseignements utiles pour exploiter
les résultats de l'étalonnage effectué. Il comporte à cet effet les renseignements ci-après.

5.2.1 Renseignements administratifs


— Intitulé «certificat d'étalonnage».
— Identification de l'entité ayant réalisé l'étalonnage :
• nom ;
• adresse, téléphone ;
• dans le cas de laboratoires de métrologie accrédités, référence de l'accréditation couvrant le
domaine de mesure.
— Identification du certificat d'étalonnage :
• numéro d'identification ;
• nombre de pages du certificat et de ses annexes.
— Les mentions :
• «la reproduction de ce certificat n'est autorisée que sous la forme d'un fac-similé photographique
intégral» ;
• «ce certificat est conforme au fascicule de documentation FD X 07-012».
— Identification du demandeur de l'étalonnage :
• nom ;
• adresse.
— Identification du moyen de mesure étalonné :
• désignation ;
• constructeur ;
• type ;
• numéro de série et/ou numéro d'identification interne ;
• éventuellement renseignements d'ordre interne (famille de ce moyen de mesure, localisation,
affectation,... ).
— Validation du certificat d'étalonnage :
• nom, titre, signature ou marque équivalente du responsable technique de l'étalonnage ou à défaut
du/des suppléant(s) ;
• si nécessaire, nom, titre et signature de la personne, ou de son délégué, habilitée à engager la res-
ponsabilité civile de l'entité juridique dont dépend le laboratoire.
FD X 07-012 — 10 —

— Date d'émission du document.

NOTE : Chaque page du certificat doit comporter les indications suivantes :

- le numéro de la page et le nombre total de pages ;


- l'identification de l'entité ayant réalisé de l'étalonnage ;
- l'intitulé «certificat d'étalonnage» ;
- le numéro d'identification du certificat d'étalonnage.

5.2.2 Informations techniques


— Lieu où a été effectué l'étalonnage.
— Date de l'étalonnage et si nécessaire durée de l'étalonnage.
— Programme d'étalonnage (voir FD X 07-016) :
• Il est parfois nécessaire de mentionner avant les résultats des mesures le programme d'étalonnage
précisant les fonctions, grandeurs, calibres,... étalonnés ainsi que le nombre et la position des
points de mesure ou l'identification de la procédure utilisée et/ou du logiciel utilisé.
— Description des conditions d'étalonnage, en particulier :
• la température du local et/ou du moyen de mesure étalonné ou de son environnement proche ;
• si nécessaire la pression, l'hygrométrie ;
• ou tout autre facteur pouvant avoir une influence sur le résultat des mesures.
— Indications relatives aux moyens d'étalonnage utilisés :
• identification ou désignation des étalons utilisés assurant la traçabilité aux étalons nationaux, et
des moyens d'étalonnage ayant une influence directe sur le résultat de l'étalonnage.

NOTE 1 : Si les indications relatives aux moyens d'étalonnage utilisés ne sont pas indispensa-
bles à l'exploitation du certificat d'étalonnage, elles peuvent ne pas être mentionnées dans le cer-
tificat d'étalonnage, mais être conservées par le laboratoire émetteur dans un document qui peut
être, le cas échéant, consulté par le demandeur (voir paragraphe 5.4).

NOTE 2 : Si l'étalonnage est effectué dans le cadre d'une accréditation du COFRAC «Section
Étalonnage», il n'y a pas lieu de fournir ces informations dans le certificat car elles sont
conservées par le laboratoire, et le COFRAC s'en est assuré lors des accréditations.

— Méthode d'étalonnage :
• rappel en termes généraux du principe de mesure employé et de la méthode d'évaluation des in-
certitudes de mesure, ou identification de la procédure et/ou du logiciel utilisé(s).

NOTE 1 : Dans le cas où la connaissance de la méthode de mesure employée n'est pas indispen-
sable à l'exploitation du certificat d'étalonnage, celle-ci peut ne pas être mentionnée. Néanmoins,
l'identification de la procédure et/ou du logiciel utilisé(s) doit être précisée et conservée par le
laboratoire émetteur dans un document consultable par le demandeur (voir paragraphe 5.4).

NOTE 2 : Si nécessaire, le certificat d'étalonnage précise également les différentes opérations et


conditions particulières de mesures à respecter, telles que temps de chauffe, stabilisation
thermique,... et leur ordre d'exécution si celui-ci est significatif.

— Expression finale du résultat de l'étalonnage :


• le résultat de l'étalonnage se présente sous forme de tableaux numériques, de courbes, de tables
de correspondances, de corrections ou toute autre forme analogue non ambiguë, exploitable par
le demandeur, donnant l'expression de la valeur des différents points d'étalonnage, des valeurs ou
des écarts relevés et leurs incertitudes de mesure associées.
— 11 — FD X 07-012

• il convient également de mentionner le mode d'expression et d'évaluation des incertitudes de me-


sure associées en précisant :
- la valeur numérique du facteur d'élargissement appliqué (k) et les différentes composantes de
ces incertitudes ;
EXEMPLE : Sur les certificats d'étalonnage COFRAC, il est indiqué que :
«Les incertitudes mentionnées sont celles correspondant à deux incertitudes-types. Les incertitu-
des-types ont été calculées en tenant compte des différentes sources d'incertitude, étalons de réfé-
rence, moyens d'étalonnage, conditions d'environnement, contribution de l'instrument étalonné,
répétabilité,...».
- L'identification de la procédure et/ou logiciel utilisé(s) (voir l'exemple 2 en annexe B).
• les résultats des traitements des différentes composantes d'incertitude, pouvant éventuellement
être mentionnées dans le certificat d'étalonnage, sont conservés et archivés par le laboratoire
émetteur et consultables par le demandeur (voir paragraphe 5.4) ;
• le nombre de chiffres conservés après arrondissage de la partie numérique du résultat de
l'étalonnage doit être compatible avec l'incertitude de mesure.
— Présentation des résultats :
• sous forme de tableaux ou de tables de correspondances :
- chaque tableau ou table doit porter un intitulé ;
- chaque colonne doit comporter un titre ou une légende ;
- l'unité de mesure relative aux valeurs figurant dans chaque colonne doit être indiquée :
• soit en tête de chaque colonne ;
• soit pour chaque valeur ;
• sous forme de courbes :
- les résultats d'un étalonnage peuvent parfois être présentés sous forme de courbes, dans ce cas,
le mode d'élaboration de la courbe à partir des résultats de l'étalonnage doit être précisé.
— Observations :
• les observations relatives au moyen de mesure étalonné et/ou aux résultats de mesure,
nécessaires à l'exploitation des résultats de l'étalonnage doivent figurer dans la partie «résultats
de l'étalonnage».

5.2.3 Annexes au certificat d'étalonnage


Il est possible de faire figurer certaines informations en annexe du document :
— date du prochain étalonnage communiquée par le gestionnaire du moyen de mesure étalonné ;
— certains traitements et exploitation des résultats de l'étalonnage (tables de valeurs numériques pour
interpolation, courbes de régression, détermination des incertitudes de mesure,...). On indique alors,
obligatoirement, les hypothèses retenues et les méthodes de calcul employées.

5.3 Corrections apportées à un certificat d'étalonnage


Si un certificat d'étalonnage déjà remis à l'utilisateur nécessite des adjonctions ou des corrections, celles-ci
sont à apporter sous la forme :
— d'une annexe ou d'un additif faisant référence au certificat concerné, portant l'indication «annexe ou
additif au certificat référencé,...», s'il s'agit d'un complément d'information ;
— d'un nouveau certificat complet faisant référence au document concerné, portant la mention «annule
et remplace le certificat référencé,...», s'il s'agit d'une correction. Dans ce cas le retour du certificat initial
est demandé au client. Il est archivé par le laboratoire émetteur.
Ces documents devront reprendre les exigences énoncées dans le paragraphe 5.2.
FD X 07-012 — 12 —

5.4 Renseignements complémentaires


Certains renseignements complémentaires ne sont pas directement utiles au destinataire du certificat
d'étalonnage et ne sont pas mentionnés sur ce document. Il peut cependant être nécessaire de s'y reporter
pour effectuer des vérifications particulières concernant, notamment,
le raccordement aux étalons nationaux.
Ces informations sont identifiées, enregistrées et conservées, pendant une période appropriée, par le labo-
ratoire émetteur du certificat d'étalonnage et sont facilement consultables. Ceci concerne principalement :
— les résultats bruts de mesure ;
— les différentes sources d'incertitudes quantifiées ;
— les moyens d'étalonnage utilisés (numéro de série ou d'identification, type) ;
— l'indication des réglages éventuellement effectués ;
— les remarques concernant l'état et/ou le fonctionnement du moyen de mesure étalonné ;
— le nom de l'opérateur et sa qualité.
Les informations concernant chaque étalonnage doivent être suffisantes pour permettre une répétition de
l'étalonnage.
— 13 — FD X 07-012

Annexe A
(informative)

Exemples de certificats d'étalonnage (disposition, mise en page)


Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!
Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

Exemple A.1

«Identification de l'entité Ce certificat comprend « .......... » pages


ayant réalisé l'étalonnage» et «......... » annexe(s)

CERTIFICAT D’ÉTALONNAGE
N° «d'identification»

DÉLIVRÉ À : «nom»
«adresse»

MOYEN ÉTALONNÉ

Désignation : N° d'identification interne :

Constructeur : «Autres renseignements» :

Type :

N° de série :

Date d'émission :

LE RESPONSABLE DE L'ÉTALONNAGE LE DIRECTEUR GÉNÉRAL


(Si nécessaire)

«Titre»

«Signature»

«Nom»

La reproduction de ce certificat n'est autorisée que Ce certificat est conforme au fascicule


sous la forme d'un fac-similé photographique intégral de documentation FD X 07-012.

(à suivre)
FD X 07-012 — 14 —

Exemple A.1 (fin)

«Identification de l'entité Certificat d'étalonnage Page 2/«...»


ayant réalisé l'étalonnage» N° «d'identification»

Lieu de l'étalonnage :

Date de l'étalonnage :

Programme d'étalonnage :

Conditions d'étalonnage :

Moyens utilisés pour l'étalonnage :

Méthode de mesure :

Résultats et incertitudes de mesure associées :

Incertitudes de mesure (expression, évaluation) :

Observations :
— 15 — FD X 07-012

Exemple A.2

«Identification de l'entité CERTIFICAT D'ÉTALONNAGE Date de l'étalonnage


ayant réalisé l'étalonnage» N° «d'identification» .. ............ ....

DÉLIVRÉ À : «nom»
«adresse»

CARACTÉRISTIQUES DU MOYEN ÉTALONNÉ

Désignation : ............................................................ N° de série :.........................................

Constructeur : ............................................................ N° d'identification interne :.........................................

Type : ............................................................ «Autres renseignements» :.........................................

CONDITIONS D'ÉTALONNAGE

Température : ..................................................

Temps de stabilisation : ..................................................

MOYENS UTILISÉS POUR L'ÉTALONNAGE

— .......... ..................... ..................... ...................


— .......... ..................... ..................... ...................

Les étalons utilisés sont raccordés aux étalons nationaux.

PROGRAMME D'ÉTALONNAGE/MÉTHODE DE MESURE

Suivant procédure(s) interne(s) n° ......... — ............. — .............

RÉSULTATS

Valeurs nominales Valeurs relevées Incertitudes


(en ...) (en ....) (en ...)

... ...,..... ± .,..

... ...,...... ± .,..

... ...,..... ± .,..

Les incertitudes de mesures mentionnées ont été calculées :


— en tenant compte de l'évaluation des différentes composantes de l'incertitude ;
— en appliquant un facteur d'élargissement k = (...)

Ce certificat comprend 1 page Date d'émission : .. ............. .....

LE TECHNICIEN CHARGÉ DE L'ÉTALONNAGE Nom : ...................... Signature :

LE RESPONSABLE DU SERVICE DE MÉTROLOGIE Nom : ...................... Signature :

La reproduction de ce certificat n'est autorisée que Ce certificat est conforme au fascicule


sous la forme d'un fac-similé photographique intégral de documentation FD X 07-012.
FD X 07-012 — 16 —

Annexe B
(informative)

Exemples renseignés de certificats d'étalonnage


Init numérotation des tableaux d’annexe [B]!!!
Init numérotation des figures d’annexe [B]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [B]!!!

Exemple B.1

YYYYYYYYYYYY

2 route de Sanillac
75018 PARIS
Téléphone : (16) 1 xx xx xx xx
Télécopie : (16) 1 xx xx xx xx

CERTIFICAT D'ÉTALONNAGE

N° 1 1 9 2

DÉLIVRÉ À : ÉTABLISSEMENT XXXXXXXX


34 rue de l'Épine
94450 VALENTON

INSTRUMENT ÉTALONNÉ

Désignation : RÉSISTANCE ÉTALON

Constructeur : DANOIR

Type : TKU N° de série : 1583

Ce certificat comprend 3 pages Date d'émission : 14 mars 1994

LE RESPONSABLE DU SERVICE DE MÉTROLOGIE

Nom : S. YYYYYYY

Signature :

La reproduction de ce certificat n'est autorisée que Ce certificat est conforme au fascicule


sous la forme d'un fac-similé photographique intégral de documentation FD X 07-012.

(à suivre)
— 17 — FD X 07-012

Exemple B.1 (suite)

2/3

YYYYYYYYYYYY CERTIFICAT D'ÉTALONNAGE n° 1192

1 PROGRAMME DE L'ÉTALONNAGE

. Détermination de la valeur ponctuelle de la résistance en courant continu.


. Détermination de la résistance des prises de tension.

2 CONDITIONS DE MESURES

Température : 23 °C ± 1 °C

Milieu ambiant : air

Durée de stabilisation : avant la réalisation de l'étalonnage, l'instrument de mesure à étalonner a été mis
pendant plus de 72 heures dans les conditions précitées de température.

Puissance dissipée : inférieure à 10 mW.

Mode de connexion : configuration dite à «4 bornes».

3 INSTRUMENTS DE MESURES UTILISÉS POUR L'ÉTALONNAGE

Les références des instruments et des procédures utilisés pour l'étalonnage sont consignées sur une fiche de suivi
conservée dans le dossier d'étalonnage correspondant. Les instruments étalons sont tous raccordés aux étalons
nationaux.

4 MÉTHODES DE MESURES

Comparaison à une résistance étalon par une méthode potentiométrique : détermination des tensions relevées aux
bornes des deux résistances parcourues par un même courant.

(à suivre)
FD X 07-012 — 18 —

Exemple B.1 (fin)

3/3

YYYYYYYYYYYY CERTIFICAT D'ÉTALONNAGE N° 1192

5 ÉTALONNAGE

Les incertitudes mentionnées sont celles correspondant à deux incertitudes-types. Les incertitudes-types ont été
calculées en tenant compte des différentes sources d'incertitudes, étalons de référence, moyens d'étalonnage,
conditions d'environnement, contribution de l'instrument étalonné, répétabilité.

5.1 DÉTERMINATION DE LA VALEUR PONCTUELLE

Valeur nominale 1Ω

Valeur mesurée 1,000 02 Ω

Incertitude absolue de l'étalonnage : ± 100 µΩ

5.2 DÉTERMINATION DE LA RÉSISTANCE DES PRISES DE TENSION

L'utilisation de certains ponts, tels que les ponts Thomson, nécessite la connaissance de la valeur des résistances
de prises de tension.
Ces valeurs ont été déterminées et inscrites dans le tableau suivant :

BORNE 1) Tension Gauche Tension Droite

Valeur de la résistance 1,07 mΩ 1,06 mΩ

Incertitude absolue ± 10 µΩ
de l'étalonnage

. 1) Repérée dans le sens de la plaque signalétique.

Étalonnage effectué le 10 mars 1994


Par : G. ZZZZZZZZZ
— 19 — FD X 07-012

Exemple B.2

XXXXXXXXXXXXX Ce certificat comprend 3 pages


et 0 annexe(s)
xx, xxxxxxxxxxxxxxx
xxxxx XXXXXXXX

☎ : (1) xx xx xx xx

CERTIFICAT D'ÉTALONNAGE

N° 123456

DÉLIVRÉ À : Métrologie CCI - CLP


xx, xxxxxxxxxxxx xxxxx xxxxxxxxx

MOYEN ÉTALONNÉ

Désignation : Bagues étalons (Qté 2) N° d’identification interne : 6090012 et 6090015

Constructeur : L.C. Code technique : 7609

Type : Lisse cylindrique Affectation : 3A350

N° de série : sans

Date d'émission : 15 février 1994

LE RESPONSABLE DE L'ÉTALONNAGE

G. Xxxxxxxxxxx

La reproduction de ce certificat n'est autorisée que Ce certificat est conforme au fascicule


sous la forme d'un fac-similé photographique intégral de documentation FD X 07-012.

(à suivre)
FD X 07-012 — 20 —

Exemple B.2 (suite)

XXXXXXXXXXXX Certificat d'étalonnage Page 2/3


N° 123456

1 LIEU DE L'ÉTALONNAGE
Laboratoire de métrologie dimensionnelle.

2 DATE D'ÉTALONNAGE
9 février 1994.

3 PROGRAMME D'ÉTALONNAGE
Mesure à mi-hauteur de 2 diamètres à 90°.
— diamètre d1 parallèle à l'axe repéré sur la face gravée ;
— diamètre d2 perpendiculaire à l'axe repéré sur la face gravée.

4 CONDITIONS D'ÉTALONNAGE
Température 20 °C ± 0,5 °C.
Les palpages ont été effectués avec une touche à extrémité sphérique, en acier de diamètre 4 mm, avec une force
de mesure de 1,5 N.

5 MOYENS UTILISÉS POUR L'ÉTALONNAGE


— Bague lisses étalons de référence n° 333 et 366.
— Machine à mesurer unidimensionnelle n° 399.
Les étalons utilisés sont raccordés à la chaîne d'étalonnage du Bureau National de Métrologie.

6 MÉTHODE DE MESURE
Comparaison mécanique aux diamètres des bagues étalons de référence, à l'aide de la règle de la machine à
mesurer.

(à suivre)
— 21 — FD X 07-012

Exemple B.2 (fin)

XXXXXXXXXXXX Certificat d'étalonnage Page 3/3


N° 123456

7 RÉSULTATS ET INCERTITUDES DE MESURE ASSOCIÉES

Désignation : bague lisse cylindrique Diamètre nominal


Référence : N° identif 6090012 D = 25 mm

Diamètres mesurés (mm) Écarts (µm)


Incertitudes

d1 d2 d1 – D d2 – D (µm)

25,001 5 25,001 4 1,5 1,4 ± 0,9

Observations : légères griffures.

Désignation : bague lisse cylindrique Diamètre nominal


Référence : N° identif 6090015 D = 80 mm

Diamètres mesurés (mm) Écarts (µm)


Incertitudes

d1 d2 d1 – D d2 – D (µm)

79,999 1 79,998 9 – 0,9 – 1,1 ±1

Observations : néant.

Incertitudes de mesure
La détermination des incertitudes de mesure associées aux résultats a été effectuée suivant la procédure référence :
SCM306.3.