Vous êtes sur la page 1sur 41

FRENCH Heart Book

LE COEUR DE L’HOMME

OU
LE MIROIR SPIRITUEL DU COEUR

(Représentation Allégorique en 10 Tableaux)

Ce livret dérivé en France en 1732, a été revisé et a été


récrit pour les champs missionnaires de l’Afrique par Rev.
J.R. Gschwend en 1929 et postérieurement a été traduit,
imprimé et protégé par les droits d’auteur en plus de 250
langues indigènes par “All Nations Gospel Publishers” qui les
distribuent aujourd’hui parmi 127 pays missionnaires. Des
gens de toutes langues, classes et religions sont introduits
par ces livrets a éprouver la profonde vérité spirituelle du
message de Dieu á l’espèce humaine comme énoncé par le
prophète Ezéchiel en l’an 586 avant Jésus Christ.

“Je vous donnerais un coeur nouveau et une nouvelle âme


… alors vous serez mon peuple, et Je serais votre Dieu!”
Ezéchiel 36:26-28.
COPYRIGHT
ISBN 0 908412 29 0

E-MAIL: info@angp.co.za
ALL NATIONS GOSPEL PUBLISHERS
P.O. BOX 2191, PRETORIA, 0001, R.S.A.
(Une Mission de Littérature évangélique financée de dons)
(Reg. No. 1961/001798/08)

1
LE COEUR DE L’HOMME
TEMPLE DE DIEU OU ATELIER DE SATAN
(1 Jean 3:4-10)

En lisant ce livre, rappelez-vous que c’est un miroir dans


lequel vous pourrez vous voir vous-même. Que vous soyez
païen, chrétien, incrédule ou renégat, vous y trouverez votre
portrait tel que Dieu le voit. Pour Dieu, il n’y a pas d’acception
de personne. Il regarde au coeur de l’homme.

Satan est le père du mensonge, le prince des ténèbres et le


dieu de ce monde. Il se déguise en ange de lumière, mais
il n’est plus un ange de lumière comme beaucoup le croient
encore et aiment à se le représenter alors qu’ils s’offusquent
d’une image qui le montre tel qu’il est. Comme jadis, il y a
de nos jours, beaucoup de faux apôtres du Christ. Et cela
n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en
ange de lumière. (2 Cor. 11:13,14). Satan, le dieu de ce
siècle qui aveugle les yeux et l’intelligence des hommes afin
qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Evangile de la
gloire de Christ… (2 Cor. 4:4). Tous les pécheurs et les
incrédules sont morts et aveugles devant Dieu selon le train
de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de
l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. (Eph.
2:1,2). A moins que leurs yeux ne s’ouvrent à leur état de
perdition, ils vont tout droit vers la destruction éternelle. Celui
qui dit qu’il est sans péché se trompe lui-même.

En lisant ces pages et en étudiant les images qui s’y trouvent,


vous pourrez y voir votre propre coeur. N’empêchez pas le
projecteur de Dieu de vous montrer l’état réel de votre coeur!
Reconnaissez vos péchés et ne niez pas leur existence, car
la Parole de Dieu nous dit que “si nous disons que nous
n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes
et la vérité n’est point en nous.” “Si nous confessons nos
péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour
nous purifier de toute iniquité.” (1 Jean 1:8-10). “Le sang de
Jésus Christ, le Fils de Dieu, nous purifie de tout péché.” (1
2
Jean 1:7). Ou vous obéissez à Satan ou vous obéissez à
Dieu; vous êtes l’esclave du péché ou le serviteur de Dieu.
Si le péché dirige votre vie, ne le niez pas; criez plutôt à
Dieu qui est prêt à vous libérer par Jésus Christ, qui vint
dans ce monde afin de sauver les pécheurs en brisant la
puissance que Satan a sur nous par le péché. Il est notre
Rédemption. Vous êtes en présence d’un Dieu saint qui voit
tous les secrets, les pensées et les actes cachés de votre
vie. Il est impossible de vous cacher devant Dieu, ni de Lui
cacher vos actes, car celui qui a créé l’oreille, n’entendrait-Il
pas? Celui qui a formé l’oeil, ne voit-Il pas?

“Car l’Eternel étend Ses regards sur toute la terre pour


soutenir ceux dont le coeur est tout entier à Lui.” (2 Chron.
16:9).

“Car Dieu voit la conduite de tous. Il a les regards sur les


pas de chacun. Il n’y a ni ténèbres ni ombre de la mort
où puissent se cacher ceux qui commettent l’iniquité.” (Job
34:21,22).

“Mais Jésus ne se fiait point à eux, parce qu’il les connais-


sait tous.” (Jean 2:24).

Donc: “Heureux celui à qui la transgression est remise, à


qui le péché est pardonné! Heureux l’homme à qui l’Eternel
n’impute pas l’iniquité, et dans l’Esprit duquel il n’y a point
de fraude!” (Ps. 32:1,2) (Lisez aussi le Psaume 51) Jésus
nous appelle encore aujourd’hui: “Venez à mois, vous tous
qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerai du repos.”
(Matth. 11:28-30).
J.R. Gschwend.

EXPLICATION DES TABLEAUX


PREMIER TABLEAU

Cette image montre le coeur d’une femme, ou d’un homme,


non régénéré mondain, que la Bible appelle pécheur, c’est
3
1. LE COEUR DU PECHEUR.
4
à dire dirigé par l’esprit de ce monde et par les désirs et
les passions de la chair. Ceci est l’image réelle du coeur
tel que Dieu le voit. Les yeux rouges et chassieux parlent
d’ivrognerie comme il est dit dans Proverbes 23:29-33 “Pour
qui les ah? Pour qui les hélas? Pour qui les disputes? Pour
qui les plaintes? Pour qui les blessures sans raison? Pour
qui les yeux rouges? Pour ceux qui s’attardent auprés du
vin. Pour ceux qui vont déguster du vin mêlé. Ne regarde
pas le vin qui paraît d’un beau rouge, qui fait des perles
dans la coupe, et qui coule aisément. Il finit par mordre
comme un serpent et par piquer comme un basilic. Tes yeux
se porteront sur des étrangères et ton coeur parlera d’une
manière perverse.”

Au-dessous de la tête de cette image, vous voyez le co-


eur humain habité par différents animaux qui représentent
les péchés nombreux qu’il contient, puisque le coeur est
la demeure et le siège de nos péchés. Par la bouche du
prophète Jérémie, Dieu nous dit que “Le coeur est tortueux
par-dessus tout, et il est méchant: qui peut le connaître?”
(Jérémie 17:9). Jésus Lui-même confirme cela en disant:
“Car c’est du dedans, c’est du coeur des hommes que
sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudici-
tés, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés,
la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie,
l’orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du
dedans et souillent l’homme.” (Marc 7:21-23).

1. Le paon. — Alors que chacun admire la beauté du


paon, ici, dans le coeur humain, il représente le péché de
l’orgueil. Lucifer, le chérubin protecteur, jadis le porte-lumière
de Dieu, un ange de Dieu, tomba par orgueil et devint
l’ennemi de Dieu: le DIABLE (Esaïe 14:9-17; Ezéchiel 28:12-
17).

L’orgueil vient des profondeurs de l’enfer et se montre sous


de nombreux aspects; certaines gens ont l’orgueil de leurs
richesses, de leur bonne éducation, ou de leurs toilettes à
la mode par lesquelles ils exposent leur corps sans aucune
5
pudeur. D’autres se piquent de porter des ornements clin-
quants, des bracelets des bagues… tel qu’il est dit dans
(Esaïe 3:17-24). D’autres encore se font gloire de leurs an-
cêtres, de leur nationalité, de leur culture, du sport, oubliant
que “Dieu résiste aux orgueilleux, mais Il fait grâce aux
humbles.” (1 Pierre 5:5). Dieu hait l’orgueil et l’arrogance.
(Proverbes 8:13). “L’arrogance précède la ruine et l’orgueil
précède la chute.” (Proverbes 16:18).

2. Le chien. — Un animal puant, plein de convoitises. Il


represente ici les convoitises charnelles, l’immoralité, la forni-
cation, l’adultère. Ces péchès ont augmenté dans les temps
modernes qui sont les derniers temps, dans une proportion
telle, que nous devons nous rendre à l’évidence de la vérité
des paroles de Jésus qui prédisait il y a bientôt deux mille
ans que les derniers temps seraient, comme les temps de
Sodome et Gomorrhe.

Cet “esprit moderne” n’a pas seulement saisi des hommes


et des femmes, mais pénètre même dans les foyers de
gens religieux, dans les institutions, dans nos écoles et nos
pensions pour étudiants; non, cette semence de corruption
est semée de façon éhontée et diaboliquement subtile dans
les coeurs humains par le moyen du cinéma, du théatre,
de littérature malsaine et par tant d’autres voies. Aussi, ce
que Dieu appelle péché est simplement nommé “moralité
moderne.” Des millions de jeunes s’inspirent pour leur vie
de romans qu’ils lisent, de films qu’ils voient et aboutissent
ainsi à la honte et au repentir. Des actrices et des acteurs
qui mènent une vie immorale, voire dissolue, deviennent les
héros et les héroïnes de la jeune génération. Les salles de
danse sont également souvent des lieux d’immoralité. Les
héros de la pureté, tels que Dieu les montre, ne sont plus
pris en exemple. (Joseph: Genèse 39 et d’autres). Même le
vieux et grossier païen zoulou, qui n’hésite pas à mettre à
mort celui ou celle qui commet adultère, pourrait enseigner
quelque chose à notre soi-disant civilisation et nous accuser
au jour du jugement. Dieu ne nous dit pas de jouer avec
l’impudicité, mais de la fuir. – “Ne savez-vous pas que celui
6
qui s’attache au Seigneur est avec Lui un seul esprit? Fuyez
l’impudicité. Quelqu’autre péché qu’un homme commette, ce
péché est hors du corps, mais celui se livre à l’impudicité
pèche contre son propre corps. Ne savez-vous pas que votre
corps est le temple du Saint-Esprit, qui est en vous, que
vous avez reçu de Dieu et que vous ne vous appartenez
pas à vous-mêmes? (1 Cor. 6:18-19). “Si quelqu’un détruit le
temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est
saint et c’est ce que vous êtes.” (1 Cor. 3:17).

3. Le porc personifie les péchés d’ivrognerie et de glouton-


nerie. C’est un animal sale, qui dévore tout ce qu’il trouve
sur son chemin, que ce soit propre ou sale. Ainsi fait le
coeur pécheur qui absorbe toute suggestion, toute expres-
sion, toute littérature et tous tableaux “malpropres”. Le corps
humain qui fut destiné à être le temple du Dieu vivant est
souillé par la nourriture malpropre, des habitudes immondes
telles que fumer ou chiquer du tabac, se droguer d’opium
ou d’autre chose de nocif. L’habitude de fumer du tabac
s’est emparée des hommes et des femmes comme jamais
auparavant. La puissance de Dieu seule peut libérer de telles
victimes du tabac et esclaves du diable. Alors que des gens
religieux n’oseraient jamais fumer dans une église, ce qui,
à leurs yeux, serait un sacrilège, ils n’ont aucun scrupule
à souiller leur propre corps, qui est vraiment le temple de
Dieu. – “Ne savez-vous pas que votre corps est le temple
du Saint-Esprit … et si quelqu’un souille son corps, Dieu le
détruira?” (1 Cor. 3:16-17; 6:18-19).

Une personne gloutonne est également en abomination à


Dieu. Nous mangeons pour vivre; nous ne vivons pas pour
manger. L’affamé peut être rassasié en mangeant de la nour-
riture saine, mais le désir immodéré criera toujours “Donne,
donnez!” ou “encore, encore!”

La convoitise n’est jamais satisfaite, jamais rassasiée. Selon


l’Ancien Testament, le glouton et l’ivrogne devaient être lapi-
dés à mort. (Deut. 21:18-21). “Car l’ivrogne et celui qui se
livre à des excès s’appauvrissent et l’assoupissement fait
7
porter des haillons … Celui qui fréquente les débauchés
fait honte à son père.” (Prov. 23:21; Prov. 28:7). Rappelle-
toi qu’un certain homme riche, un glouton, esclave de sa
convoitise, mourut et leva ses yeux du fond de l’enfer, hor-
riblement tourmenté! Il est à peine nécessaire de mention-
ner le mal qu’engendre l’ivrognerie. Il est trop réel pour en
parler à la légère. Dieu nous dit clairement dans Sa Parole
qu’aucun ivrogne n’héritera du Royaume. Ceux qui préparent
les boissons fortes sont également coupables ainsi que ceux
qui les vendent, car Dieu dit: “Malheur à ceux qui ont de
la bravoure de boire du vin et la vaillance pour mêler les
liqueurs fortes. (Esaïe 5:22). Malheur à celui qui fait boire
son prochain, à toi qui verses ton outre et qui l’enivres.”
(Hab. 2:15). “La harpe et le luth, le tambourin ou la flûte et
le vin animent leurs festins; mais ils ne prennent point garde
à l’oeuvre de l’Eternel.” (Esaïe 5:12). “Ne vous y trompez
pas: Ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni
les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux,
ni les ravisseurs n’hériteront du Royaume de Dieu.” (1 Cor.
6:10). Les péchés de notre nature terrestre sont manifestés
selon. (Galates 5:19-20). Or les oeuvres de la chair sont
manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution,
l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies,
les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie,
l’ivrognerie, les excès de table et les choses semblables.
Ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le
Royaume de Dieu.” — “Ne vous enivrez pas de vin: c’est
de la débauche. Soyez au contraire, remplis de l’Esprit.”
(Eph. 5:18).

Voici l’invitation que Jésus adresse à ceux qui ont soif: “Si
quelqu’un a soif qu’il vienne à moi et qu’il boive!” — “Vous
tous qui avez soif, venez aux eaux, même, celui qui n’a pas
d’argent! Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans
rien payer!” (Esaïe 55:1). “Celui qui boira de l’eau que je lui
donnerai n’aura plus jamais soif, et l’eau que je lui donnerai
deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la
vie éternelle.” (Jean 4:14).

8
4. La tortue caractérise la paresse, le fait de remettre au
lendemain ce que nous devons faire aujourd’hui, et la sorcel-
lerie (magie). L’incrédulité est le péché de sorcellerie. “Les
désirs du paresseux le tuent, parce que ses mains refusent
de travailler. Tout le jour il éprouve des désirs. (Proverbes
21:25-26). Josué dut dire aux enfants d’Israël: “Ne soyez pas
paresseux, pour entrer en possession du pays” … La nature
humaine est très indolente pour acquérir les choses de Dieu.
Jésus a dit: “Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite;” (Luc.
13:24). “Celui qui cherche, trouve.” “Le Royaume des cieux
est forcé et ce sont les violents qui s’en emparent.” (Mat-
thieu 11:12).

La paresse, en ce qui touche le salut et le bien-être spirituel


de nos âmes, mème à la perdition. Cela nous empêche
de prier, de rechercher les choses profondes de Dieu, de
prendre possession des plus riches promesses de Dieu: elle
mène à la destruction. Quand Dieu t’a parlé, te pressant
de Lui donner ton coeur aujourd’hui, le diable te dit de ne
le faire que demain ou un autre jour plus approprié qui,
sûrement, ne viendra jamais. Et tu meurs sans être sauvé,
sans Christ. Dieu dit. “Aujourd’hui si vous entendez Sa voix,
n’endurcissez pas vos coeurs.” (Hébreux 3:7-8). Combien de
gens ont-déjà péri en renvoyant leur décision à un jour plus
propice qui n’est jamais venu. Dema in ne t’appartient pas.

Les indigènes du Sud de l’Afrique emploient souvent la cara-


pace de la tortue pour exercer leur sorcellerie. Dans notre
tableau elle illustre le péché de la sorcellerie, que ce soit la
foi mise en la magie ou le fait de la pratiquer ou de dire
la bonne aventure… au lieu de se confier au Dieu vivant.
Surtout en temps de maladie et d’épreuves, d’adversité ou
de dépouillement, la Parole nous dit de faire appel au Dieu
vivant, qui est prêt à nous aider, et de ne pas nous fier à la
bonne ou à la mauvaise chance; “car les pas de l’homme in-
tègre sont ordonnés par Dieu.” (Ps. 37:23). L’Eternel affermit
les pas de l’homme et Il prend plaisir à sa voie; S’il tombe,
il n’est pas terrassé… “Car ne n’est ni de l’Orient ni de
l’Occident, ni du désert, que vient l’élévation. Mais Dieu est
9
Celui qui juge. Il abaisse l’un et élève l’autre.” (Ps. 75:7-8).
Dieu donna des ordres précis aux enfants d’Israël, en ces
mots: “Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer
son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier
de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur,
personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou dis-
ent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car
quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel.”
(Deut. 18:10-12). “Dehors les chiens, les enchanteurs, les
impudiques, les meurtriers, les idolâtres et quiconque aime et
pratique le mensonge.” (Apoc. 22:15). “Ne vous tournez point
vers ceux qui évoquent les esprits, ni vers les devins; ne les
recherchez point, de peur de vous souiller avec eux. Je suis
l’Eternel, votre Dieu.” (Lév. 19:31). “Si l’on vous dit: Consultez
ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir,
qui poussent des sifflements et des soupirs, répondez: “Un
peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S’adressera-t-il aux
morts en faveur des vivants? A la loi et au témoignage! Si
l’on ne parle pas ainsi, il n’y aura point d’aurore pour le
peuple.” S’ils ne parlent pas selon cette parole, il n’y a pas
de lumière pour eux.” (Esaïe 8:19-20).

Pendant que tu lis ce petit livre, Dieu te parle et t’exhorte


à la repentance et à l’abandon de ta vie, mais l’esprit de
la tortue qui est dans ton coeur te suggère de diverses
manières de renvoyer ta décision et s’efforce de remplir
ton coeur de crainte. “Que diront les miens, mes amis, le
monde, si je me convertis? Qu’arrivera-t-il si je ne peux plus
aller danser ou prendre part aux divertissements mondains?”
Au lieu de voir les richesses insondables qu’il y a en Jésus,
Sa Paix merveilleuse, Sa joie ineffable, Sa gloire, la vie éter-
nelle, remplie de félicité, tu ne vois que les choses que tu
dois laisser, auxquelles tu dois renoncer lorsque tu permets
à Christ de venir dans ton coeur, alors que la crainte des
hommes, aussi bien que la crainte de la mort font de toi
un esclave de Satan… afin qu’il délivrât tous ceux qui, par
crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la ser-
vitude. (Hébreux 2:14-15). L’esprit qui te pousse à remettre
ton engagement de jour en jour durcit ton coeur jusqu’à ce
10
qu’il soit aussi dur que la carapace de la tortue.

5. Le léopard est un animal féroce et cruel. La haine, la


colère et les sauts d’humeur dominent souvent le coeur hu-
main et il arrive assez fréquemment que tous ces péchés
aboutissent à l’assassinat. Tu peux essayer de dominer la
mauvaise humeur et tu peux même y réussir jusqu’à ce
qu’un jour, elle éclate de nouveau comme une bombe. Il
vaut mieux pour toi admettre qu’il en est ainsi et demander
à Jésus de te délivrer de ce mauvais coeur. “Maintenant, ne
soyez pas fâchés.” (Gen. 45:5). “Laisse la colère, abandonne
la fureur, ne t’irrite pas, ce serait mal faire.” (Ps. 37:8). – “La
fureur est cruelle et la colère impétueuse, mais qui résistera
devant la jalousie? (Prov. 27:4). – “Ne te hâte pas en ton
esprit de t’irriter, car l’irritation repose dans le sein des in-
sensés.” (Eccl. 7:9). Mais maintenant renoncez à la colère,
à l’animosité. (Col. 3:8).

Il y en a beaucoup qui essaient d’apaiser leur colère en


buvant ou en se vengeant, mais “leur vin, c’est le venin des
serpents. C’est le poison cruel des aspics.” (Deut. 32:33).
La vengeance est douce au coeur pécheur, mais Dieu a dit
qu’il n’appartient qu’à Lui de nous venger. Jésus a dit: “Aime
ton prochain comme toi-même.” “Aimez vos ennemis.” Dieu
a promis de nous pardonner nos péchés si nous pardonnons
à ceux qui nous ont offensés. Un esprit chagrin et boudeur
est également en abomination à Dieu. Des mauvais désirs
tendant à la guerre et à faire couler le sang est aussi dans
le coeur humain. C’est pourquoi il mettra la vraie paix dans
nos coeurs, si nous voulons que cette paix dure.

6. Le serpent a trompé Eve au jardin d’Eden. Il a détruit la


plus douce communion et l’harmonie avec Dieu. Satan, l’ange
déchu, fut ému de jalousie contre Adam et Eve lorsqu’il les
vit établis sur la terre et vivant en communion parfaite avec
Dieu, à la place de Lucifer. C’est par jalousie que Satan
décida de les détruire et il reussit à détruire leur magnifique
harmonie et leur vie avec Dieu. La même jalousie diabolique
et la même envie habitent dans certains coeurs, lorsqu’ils
11
voient que d’autres vivent heureux et à l’aise. – “La jalousie
est inflexible comme le séjour des morts.” (Cant. des Cant.
8:6). Elle met de mauvaises pensées dans le coeur et détruit
le bonheur des autres; elle peut même conduire au meurtre.
C’est surtout le cas dans certaines vies conjugales. La jal-
ousie est à l’origine de beaucoup de misères et de haines
dans le monde des affaires et dans d’autres domaines de
la vie. Même les ouvriers pour Dieu, les prédicateurs et
les pasteurs ne sont pas immunisés contre ces attaques et
ils feront bien d’y veiller constamment, afin d’être remplis
de sagesse de peur que leur ministère ne soit troublé par
l’esprit diabolique de la jalousie s’il arrivait que Dieu emploie
un autre de ses serviteurs plus qu’eux-mêmes.

7. La grenouille se nourrit de terre et symbolise ici l’avidité,


“l’amour de l’argent qui est une racine de tous les maux.”
(1 Tim. 6:10). Au Congo, l’on peut voir une certaine espéce
de grenouilles dévorer des centaines de fourmis au point
d’en éclater et mourir. Une personne avide n’est pas prête à
ouvrir sa main pour aider les pauvres et les miséreux, mais
elle essaie d’attirer à elle par tous les moyens honnêtes et
malhonnêtes, les richesses de ce monde, bien que celles-ci
seront détruites par la rouille et la teigne. Jésus a dit Lui-
même: “Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où
la teigne et la rouille détruisent et où les voleurs percent et
dérobent, mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la
teigne et la rouille ne détruisent point et où les voleurs ne
percent ni ne dérobent. “Car là où est ton trésor, là aussi
sera ton coeur.” (Matt. 6:19-22). Acan et tous les siens ont
péri parce qu’il aimait l’or et l’argent, les pierres précieuses
et les beaux habits. (Josué 7). Judas Iscariot, le disciple de
Jésus, se pendit parce que l’amour de l’argent l’avait rendu
traître envers son Seigneur et Maître. Ce n’est ni l’argent ni
l’or qui est un mal, mais l’amour de l’argent qui se dissimule
dans le coeur humain. Des milliers d’hommes et de femmes
de toutes classes et de toutes races ruinent leur propre vie
et celle des leurs par le mauvais désir qu’ils ont d’acquérir de
grandes sommes d’argent d’un coup en s’adonnant aux jeux
de hasard ou aux paris à gros enjeux dans les concours de
12
chevaux ou de chiens. Le désir de s’enrichir sans beaucoup
de peine conduit souvent au meurtre ou au suiscide. L’amour
de l’argent et l’avidité vont souvent de pair avec l’amour de
la gloire et le désir de puissance. Que ce soit la puissance
politique pour dominer les autres, où la puissance financière
pour opprimer les pauvres; ou encore la puissance religieuse
qui rend quelques-uns plus bouillants pour l’organisation de
l’eglise que pour Dieu. Ce faisant, ils jugent (condamnent)
ceux des “saints” qui, hardiment, suivent Christ sans adhérer
à une Église particulière. (Marc. 9:38). Jésus dit: “Gardez-
vous avec soin de toute avarice; car la vie d’un homme
ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance.” (Luc.
12:15). Et voice l’histoire de l’homme riche insensé: “Les
terres d’un homme riche avaient beaucoup rapporté. Et il
raisonnait en lui-même, disant: “Que ferai-je? car je n’ai pas
de place pour serrer ma récolte. Voici, dit-il, ce que je fe-
rai: “J’abattrai mes greniers, j’en bâtirai de plus grands, j’y
amasserai toute ma récolte et tous mes biens; et je dirai à
mon âme: “Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve
pour plusieurs années; repose-toi, mange, bois et te réjouis.
Mais Dieu lui dit: Insensé! cette nuit même ton âme te sera
redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui sera-t-il? Il
en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même
et qui n’est pas riche pour Dieu.” (Luc. 12:17-21). Et que
sert-il a un homme de gagner le monde entier s’il y perd
son âme? (Marc. 8:36). Jésus leur dit: “Ne vous inquiétez
pas pour votre vie de ce que vous mangerez… la vie est
plus que la nourriture… Car toutes ces choses, ce sont les
païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que
vous en avez besoin. Cherchez plutôt le royaume de Dieu
et toutes ces choses vous seront données par surcroît…
Car là où est votre trésor, là est aussi votre coeur.” (Luc.
12:22,23,31,34).

8. Satan, le père de tous les menteurs et de tous les


mensonges est ici l’instigateur de tous les péchés. C’est lui
qui domine le coeur. Jésus a dit: “Vous avez pour père le
diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père.
Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient
13
pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui.
Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds;
car il est menteur et le père du mensonge.” (Jean 8:44). Un
mensonge “innocent” est aussi grave qu’un gros mensonge.
Il y a des mensonges que l’on dit, que l’on “écrit”, que l’on
“fait”. Un hypocrite est un menteur car il se donne pour un
dieu qui ne ment point. Un chrétien, ne peut pas mentir. –
“Si nous disons que nous sommes en communion avec Lui
et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et
nous ne pratiquons pas la véritee.” (1 Jean 1:6). “Dehors les
chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les
idolâtres et quiconque aime et pratique le mensonge.” (Apoc.
22:15). Parmi sept choses que l’Eternel hait figurent “le faux
témoin et celui qui ment…” (Prov. 6:16-19).

9. L’Etoile représente la conscience dans le coeur de chaque


être humain. Dans cette image, elle est noire, mauvaise,
corrompue et probablement endormie par les péchés con-
tinuels et conscients, aveuglée et pervertie, de sorte qu’elle
ne peut plus même juger ses propres agissements. Cette
mauvaise conscience est parfois calme, parfois troublée. Elle
accuse quand elle devrait excuser et elle excuse quand elle
devrait accuser. — “Mais l’Esprit dit expressément que, dans
les derniers temps, quelques uns abandonneront la foi, pour
s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de dé-
mons, par l’hypocrisie de faux docteurs, portant la marque de
la flétrissure dans leur propre conscience…” (1 Tim. 4:1-2).
“Les coeurs purifiés d’une mauvaise conscience.” (Hébreux
10:22). Elle est alors comme cautérisée par un fer ardent.

10. L’Oeil de Dieu voit tout ce qui se passe dans le co-


eur. Rien ne peut échapper à Son Oeil de flammes; c’est
pourquoi, Il voit toutes les pensées secrètes et toutes les
intentions du coeur. (Dans ces images, l’oeil correspond
également à l’expression du visage de l’homme).

11. Les petites langues de feu autour du coeur représen-


tent l’amour de Dieu entourant le coeur pécheur. Il est vrai
que Dieu hait le péché, mais Il nous aime et Il ne veut
14
pas la mort du pécheur, mais qu’il se repente et qu’il vive.
Jésus est venu sauver les pécheurs. (Luc 15:10). Grande
est la joie au ciel pour un seul pécheur qui se repent. Les
petites langues de feu nous parlent aussi du sang de Jé-
sus Christ, “L’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde.”
(Jean 1:29).

12. L’Ange représente la Parole de Dieu. Dieu désire parler


à l’homme et à la femme accablés sous le poids du péché
afin qu’ils puissent rentrer en lui-même et que la lumière et
l’amour de Dieu puissent entrer dans leur coeur.

13. La colombe est l’emblême du Saint-Esprit, l’Esprit de


vérité qui convainc de péché, de la justice et du jugement.
Le Saint Esprit est ici hors du coeur humain. Il ne peut
demeurer là où le péché règne en maître.

Si l’image de ce coeur montre l’état de ton propre coeur, il


ne te reste qu’à crier au Seigneur. Ouvre-Lui ton coeur et
laisse la lumière de Sa Parole y pénétrer. “Crois au Seigneur
Jésus-Christ et tu seras sauvé.” Dieu veut l’accomplir, Il a
promis de changer ton coeur, de t’en donner un nouveau,
animé d’un nouvel esprit. La deuxième image montrera
cela.

DEUXIEME TABLEAU

Cette image représente le coeur repentant qui commence à


chercher Dieu. L’ange tient l’épée, la Parole de Dieu, qui est
“vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque
à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit,
jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées
du coeur.” (Hébreux 4:12). “Il est réservé aux hommes de
mourir une seule fois, après quoi vient le jugement…” Ainsi
la Parole de Dieu rappelle à l’homme que “le salaire du
péché, c’est la mort.” Le pécheur et l’incrédule seront jetés
dans l’étang ardent de feu et de soufre.

L’ange tient un crâne dans l’autre main. Cela rappelle au


15
2. LE COEUR DE PÉCHÉ, A LA RECHERCHE DU SALUT.
16
pécheur que nous devons tous mourir. Notre corps que nous
aimons tant, que nous habillons, nourrissons et embellissons
et que nous soignons afin de satisfaire ses convoitises,
mourra et dépérira, dévoré par les vers, alors que nos âmes
et nos esprits qui vivent éternellement, paraîtront un jour
devant le tribunal de Dieu.

Nous voyons ici le pécheur qui commence à écouter le


message de Dieu et à ouvrir son coeur à l’Amour de Dieu.
Le Saint-Esprit commence à luire dans ce coeur obscurci
par le péché. La lumière de Dieu pénètre dans son temple
et en chasse toutes les ténèbres. Les différents animaux,
représentant les péchés, sont mis en fuite. C’est pourquoi,
cher lecteur, permets à Jésus, qui est la Lumière du monde,
d’entrer dans ton coeur afin que celui-ci soit débarrassé des
tenèbres et de leurs oeuvres, comme le montre cette image.
Jésus à dit: “Je suis la lumière du monde, celui qui me suit
ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière
de la vie.” (Jean 8:12). Jamais, tu ne pourras chasser de
ton coeur les ténèbres par tes propres efforts, par ta propre
sagesse ou par la sagesse des autres. Le moyen le plus
simple, le plus radical aussi, — en vérité, le seul moyen de
faire fuir les ténèbres, c’est de laisser entrer la lumière, car,
les ténèbres, ce sont nos péchés. La lune et les étoiles nous
éclairent certes un peu, pendant la nuit sombre, mais lorsque
le soleil se lève, l’obscurité et toutes les lumières moins bril-
lantes disparaissent, Jésus est “le Soleil de Justice.” Lorsque
le Seigneur entra dans le temple de Jérusalem, Il en chassa
tous ceux qui y vendaient des boeufs, des moutons et des
pigeons, renversa les tables des changeurs en disant: “Ma
maison sera appelée une maison de prières mais vous, vous
en faites une caverne de voleurs.” (Matthieu 21:13).

Ton coeur est destiné à être le temple de Dieu, Sa maison.


Il désire y habiter, l’embellir, le remplir de Sa lumière, de
Son amour, de Sa joie. Jésus n’est pas venu seulement
pour nous pardonner nos péchés, mais Il est venu pour nous
libérer de la puissance et de la domination du péché. “Si
donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres.”
17
(Jean 8:36).

TROISÉME TABLEAU

Cette image nous montre l’état du coeur d’un pécheur qui


se repent vraiment. Maintenant, il se rend compte des nom-
breux péchés, si graves et si terribles, qu’il a commis et pour
lesquels Jésus est mort sur la Croix. Lorsqu’il voit la Croix
que l’ange de la Parole de Dieu lui révèle, cela achève de
briser son coeur déjà contrit, et il se repent profondément de
ses nombreux péchés, et tout son coeur est attristé. Quand
il réalise le grand Amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ,
cet Amour pénètre en son coeur et il commence à compren-
dre que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est venu pour ôter
ses péchés, puisqu’il a consenti à mourir à sa place sur “le
bois maudit.”

Le fait que Jésus fut flagellé, couronné d’épines et qu’il eut


ses mains et ses pieds percés de clous, qu’il mourut sur la
Croix pour nos péchés, se révèle tout à nouveau clairement
et profondément au pécheur repentant, troublant son coeur
et sa vie. En lisant la Parole de Dieu, il peut s’y voir comme
dans un miroir et il se rend de plus en plus compte combien
il s’est éloigné de Dieu et combien de fois il a transgressé
Ses commandements. Il est profondément, divinement contrit,
et lorsqu’il répand son coeur devant Dieu, dans les larmes,
pleurant amèrement, Jésus s’approche de lui. L’amour et la
paix de Dieu remplissent son coeur lorsqu’il commence à
réaliser que “le sang de Jésus-Christ, le fils de Dieu, nous
purifie de tout péché.” (1 Jean 1:7). “L’Eternel est près de
ceux qui ont le coeur brisé et Il sauve ceux qui ont l’esprit
dans l’abattement.” (Ps. 34:19). Ailleurs la Parole déclare:
“Voici sur qui je porterai mes regards: sur celui qui souf-
fre et qui a l’esprit abattu, sur celui qui craint ma Parole.”
(Esaïe 66:2). L’Esprit Saint lui répète doucement les paroles
de Jésus: “Mon fils (ma fille) va en paix; tes péchés te sont
pardonnés.” Toujours regardant la Croix et y voyant répandu
le sang de Jésus et croyant que cela fut accompli pour lui
personellement, il se sent peu à peu soulagé du fardeau
18
3. LE COEUR REPENTANT.
19
de ses péchés, car Jésus Lui-même a porté nos douleurs
et nos peines Il réalise qu’il fut blessé pour nos péchés et
brisé pour nos iniquités “et que l’Eternel a fait retomber sur
Lui l’iniquité de nous tous.” (Esaïe 53).

La lumière du Saint-Esprit remplit maintenant son coeur qui,


aupavarant, était souillé et plein de ténèbres; elle le nettoie
et le rend blanc comme la neige par le sang de Jésus.
(Esaïe 1:18). “L’Esprit Lui-même rend témoignage à notre
esprit que nous sommes enfants de Dieu.” (Rom. 8:16). Il
est maintenant sûr que “celui qui croit au Seigneur Jésus ne
périt point mais qu’il a la vie éternelle.” Car “en Jésus nous
avons la rédemption par Son sang, la rémission des péchés
selon la richesse de Sa grâce.” (Eph. 1:7). Les convoitises
pécheresses de la chair ont maintenant cédé la place au
désir ardent de vivre pour Dieu et de Le servir, “Lui qui nous
a aimés le premier.” Au lieu d’aimer le monde et les choses
du monde, il aime maintenant Dieu et les choses de Dieu.

Dans cette image, les animaux représentant les péchés se


trouvent maintenant en dehors du coeur de cet homme;
pourtant, Satan ne tient pas à quitter son ancienne demeure
et il regarde en arrière, espérant y entrer une fois de plus.
Voilà pourquoi le Seigneur Jésus nous exhorte à veiller et
prier afin de résister au diable pour qu’il s’éloigne de nous.

QUATRIÉME TABLEAU

Cette image montre un chrétien qui a trouvé la paix par-


faite et la Rédemption par le sacrifice de notre Seigneur et
Sauveur Jésus-Christ, qui ne se glorifie plus “d’autre chose
que de la Croix de notre Seigneur Jésus-Christ par qui le
monde est crucifié pour lui comme il l’est pour le monde.”
(Galates 6:14).

Jésus est mort sur la Croix afin qu’en Lui, nous puissions
être “morts aux péchés et que nous vivions pour la justice.”
(1 Pierre 2:24); un chrétien crucifié pour le monde. Galates
5:16 nous ordonne de marcher selon l’Esprit et de ne plus
20
“Crucifié avec Lui.” “Pour ce qui me
Gal. 2:20. concerne, loin de
“Mort au péché et moi la pensée de
vivant pour Dieu, me glorifier d’autre
par notre Seigneur chose que de la
Jésus-Christ.” Croix de notre Sei-
Rom. 6:11. gneur Jésus-Christ.”
Gal. 6:14.

4. CRUCIFIÉ AVEC CHRIST.


21
accomplir les désirs de la chair; et Galates 5:25: “Si nous
vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit.”

Dans cette image, nous voyons la colonne à laquelle Jésus


fut attaché après avoir été dévêtu. Nous pouvons y voir
les fouets avec lesquels, ils le flagellèrent cruellement, car,
“le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui. “Il
fut meurtri pour nos iniquités.” “Hérode et ses gens se mo-
quèrent de Lui puis, ils l’habillèrent de pourpre après l’avoir
battu de verges et, lorsqu’ils eurent tressé une couronne
d’épines; il la Lui mirent sur la tête” au lieu d’une couronne
d’or. Ils mirent dans sa droite un roseau au lieu du sceptre
de roi et ils se prosternèrent devant Lui et le raillèrent en
disant: “Salut Roi des Juifs!” Ils crachèrent sur Lui, en Lui
enlevant le roseau de Ses mains, ils le frappèrent sur la
tête. Après L’avoir ainsi cruellement raillé, ils L’emmenèrent
pour être crucifié.

Il y a tant de “chrétiens” qui ne le sont que de nom, prient


dans les églises, prenant la Sainte-Cène, chantant des can-
tiques et cependant, ils crucifient leur Sauveur toujours à
nouveau par leurs actes de méchanceté. “Ceux qui me dis-
ent: Seigneur, Seigneur, n’entreront pas tous dans le Roy-
aume des Cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de
mon Père qui est dans les Cieux.” (Matt. 7:21-27).

Dans cette même image, nous trouvons la bourse de Judas,


qui trahit le Seigneur Jésus et le vendit pour trente pièces
d’argent, parce que l’amour de l’argent s’était imparé de son
coeur tout en obscurcissant son esprit. La lanterne, et la
chaîne … furent employées par les soldats qui s’emparèrent
de Jésus de nuit. Ils se servirent de dés pour tirer au sort
sa tunique, accomplissant ainsi la prophétie de Dieu: “Ils
se partagent ses vêtements et tirent au sort sa tunique.” Ils
dépouillèrent Jésus de tout et Le rejetèrent, disant: “Nous ne
voulons pas que cet homme règne sur nous!”

Les hommes veulent tous recevoir les bénédictions de Dieu,


la pluie et le soleil, mais ils ne veulent pas se soumettre à
22
l’unique autorité de Dieu. Il y en a pour qui Dieu n’existe
qu’en fonction de périodes de troubles et de désespoir.

Un soldat percèrent Son côté de leur lance et “aussitôt il


en sortit de l’eau et du sang.” Et, avant que le coq ne
chantât, Pierre avait renié Jésus trois fois devant une jeune
servante; mais, plus tard, il s’en repentit en pleurant amère-
ment. — Confessez-vous Jésus par vos parole et par vos
actes? Ou en avez-vous honte devant les hommes? “C’est
pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes,
je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les
Cieux; mais quiconque me reniera devant les hommes, je
le renierai aussi devant mon Père qui est dans les Cieux.”
(Matt. 10:32-33).

Jésus dit aussi: “Celui qui ne prend pas sa croix et ne me


suit pas, n’est pas digne de moi.” (Matt. 10:38). Bienheureux
ceux qui se tiennent sur le Rocher qu’est Jésus-Christ!

Il est un roc séculaire,


Que Dieu pour mon coeur lassé,
Comme un abri tutélaire,
Au sein des flots a placé.
Mon rocher, ma forteresse,
Mon asile protecteur,
Mon recours dans la détresse:
C’est Jésus, le Rédempteur.

CINQUIEME TABLEAU

Voici le coeur purifié et sanctifié du pécheur sauvé par la


grâce de la miséricorde abondantes de Dieu. Ce coeur est
vraiment devenue le temple de Dieu, la demeure de Dieu,
le Père, le Fils et le Saint-Esprit, selon la promesse du
Seigneur Jésus-Christ: “Si quelqu’un m’aime, il gardera ma
Parole et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui et nous
ferons notre demeure chez lui.” (Jean 14:23). Par Jésus-
Christ, Dieu honore, bénit et redresse l’homme.

23
L’amour La bénignité
La joie La fidélité
La paix La douceur
La patience La tempérance
La bonté Gal. 5:22.

5. LE TEMPLE DE DIEU.
24
Ce coeur est maintenant le temple de Dieu. Le péché en a
été chassé. — Au lieu des animaux dominés par Satan, le
père du mensonge, nous y voyons le Saint-Esprit, l’Esprit de
Vérité. Après avoir été le siège de la chair, le coeur est dev-
enu un magnifique arbre portant les fruits de l’esprit tels que:
Amour – Joie – Paix – Humilité – Douceur – Bonté – Fidélité
– Patience – Bénignité – Tempérance et d’autres encore,
agréables à Dieu et aux hommes. Il est maintenant un sar-
ment u vrai Cep, notre Seigneur Jésus Christ et ce sarment
porte des fruits. Le secret de cette abondance de fruits est
qu’il demeure en Christ et Christ, et Ses commandemants
demeurent en lui. (Jean 15:1-10). Puisqu’il a été rempli du
Saint-Esprit et qu’il a reçu le baptême du Saint-Esprit, il a la
puissance de vaincre la chair et ses convoitises, de crucifier
le vieil homme. Il ne vit plus pour voir, entendre et toucher
seulement, mais par la foi, car la foi en Jésus-Christ est la
victoire qui vainc le monde. Il vit dans une espérance sûre
et vivante fortifié par l’espérance glorieuse du prochain retour
de notre Seigneur Jésus Christ. Il vit dans et par l’Amour de
Dieu qui dure éternellement.

“Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu.”
(Matt. 5:8). Le roi David savait que la plus grande bataille
se livrait dans son propre coeur malgré toutes ses richesses
et toutes ses victoires sur des ennemis extérieurs: aussi
réalisat’il ses manques intérieurs en priant: “Oh. Dieu, crée
en moi un coeur pur, renouvelle en moi un esprit bien
disposé!” (Ps. 51:12). Aucun de nous ne peut purifier son
propre coeur; aucun ne peut non plus créer un coeur pur
au dedans de lui. Ce n’est qu’en se repentant sincèrement
devant Dieu come fit David, demandant à Dieu de lui don-
ner un coeur nouveau que cela est possible. Dieu veut faire
cette chose nouvelle en vous. Ce n’est pas en rapiécant
les habits déchirés et en haillons de votre propre justice,
de vaines promesses, que vous ferez de votre coeur une
demeure convenable pour Dieu, qui, Lui, ne demande qu’à
vous aider, car Il a fait une merveilleuse promesse en disant:
“Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés.
Je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos
25
idoles; je vous donnerai un coeur nouveau et je mettrai en
vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le coeur de
pierre et je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai mon
esprit en vous et je ferai que vous suiviez mes ordonnances
et que vous observiez et pratiquiez mes lois.” (Ezéchiel
36:25-27). Voilâ la signification du Nouveau Testament que
Dieu a scellé du sang de Son fils, Jésus-Christ.

Dans cette image nous voyons aussi réapparaître l’ange.


Or, les anges sont destinés á servir ceux qui hériteront la
vie éternelle et ils ont ordre de camper autour de ceux qui
craignent Dieu. (Ps. 34:8; 91:11-12; Dan. 6:22; Matt. 2:13;
Actes 5:19 – 12:7-10).

Le diable est également visible dans cette image. Il se tient


près du coeur comme s’il guettait le moment favorable pour
rentrer dans son ancienne demeure. C’est pourquoi, l’apôtre
nous exhorte à veiller et prier, car: “Votre adversaire, le dia-
ble, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.”
(1 Pierre 5:8). Très souvent il est déguisé en ange de lu-
mière, séduisant des croyants qui manquent de vigilance par
les couvoitises de ce monde, si subtil qu’il réussit à tromper
les plus fidèles parmi les élus. Cependant si nous résistons
au diable, il fuira loin de nous. (Jacques 4:7).

SIXIÈME TABLEAU

Voilà le triste portrait d’un renégat. L’un de ses yeux se


ferme, car il commence à s’endormir dans sa vie de chré-
tien, alors que l’autre oeil regarde effrontément autour de lui,
faisant la cour au monde. La lumière intérieure s’est obscur-
cie et, dans son coeur, les signes de sa disponibilité à souf-
frir avec le Christ ne sont plus guère visibles. Il est entouré
de tentations auxquelles il succombe au lieu de leur résister.
Au lieu d’écouter la voix de Dieu, il commence maintenant
à écouter les propositions subtiles et les vaines promesses
du tentateur. Il se peut qu’il aille encore à l’église, cachant
son amour du monde sous le manteau de la religion, mais
l’amour de Dieu s’est refroidi dans son coeur. Son esprit
26
6. LE COEUR TENTÉ ET DIVISÉ.
27
est partagé entre différentes opinions. Il commence à flirter
avec le monde alors qu’il prétend toujours aimer Dieu dans
son coeur; l’étoile de la conscience s’est ternie. Il ne porte
plus sa croix allègrement, elle est devenue, pour lui un
fardeau lourd et indésirable. Sa foi devient vacillante, il cesse
d’entrer en communion avec Dieu par la prière, tombe dans
l’indifférence et la négligence quant à l’état de son coeur;
il fait peu à peu place au tentateur aux aguets tout près
du coeur… Il jouit davantage de la compagnie des gens du
monde que de la fraternité des vrais croyants.

L’esprit du paon qui représente l’orgueil, cherche alors à y


entrer. Ce chrétien a problament oublié qu’il fut sauvé par
pure grâce et il devient un chrétien orgueilleux. L’ivrognerie
frappe alors à sa porte, y cherchant une entrée. Cela
commence souvent “innocemment” en apparence, par ex-
emple lorsqu’il se retrouve en compagnie d’amis mondains
à quelque fête où il a honte ou peur d’être pris pour un
original, un faible ou un “mômier”. Alors le diable lui dit
à l’oreille que cette seule occasion ne nuira pas à sa vie
spirituelle. Les pensées et les convoitises charnelles se font
alors sentir. Il peut arriver qu’il se délecte tout à coup à faire
des plaisanteries douteuses, à fréquenter les salles de bal,
les lieux de plaisir peu recommandables se laissant suggérer
par l’adversaire que c’est la nature humaine et que “pécher
une fois n’est pas pécher.”

Il est vrai que nous n’y pouvons rien si les oiseaux sau-
vages du mal et des pensées impures volent au-dessus nos
têtes, mais nous sommes à blâmer si nous leur permettons
de s’installer en nous et si nous les laissons nicher dans
nos coeurs pour y couver leurs mauvaises actions. Si nous
donnons le petit doigt au diable, il ne manquera pas de
s’emparer de la main entière, attirant ainsi l’âme et l’esprit
dans l’enfer éternel. C’est pourquoi Dieu nous exhorte solen-
nellement à fuir les convoitises de la jeunesse et à ne pas
jouer avec le péché sous quelque forme qu’il se présente à
nous. Il faut fuir vers Jésus, le Libérateur, le Conquérant.

28
L’homme que vous voyez poignarder le coeur dans cette
image symbolise les moqueurs et les adversaires du Chris-
tianisme. De leurs lèvres moqueuses et de leurs langues
calomniatrices, ils poignardent et blessent les coeurs des
chrétiens et un coeur partagé ne peut pas survivre à de
telles attaques. Un tel chrétien se met à craindre les hom-
mes plus que Dieu. La crainte du “qu-en dira-t-on? et de
ce que feront les hommes le rend esclave des hommes et
il s’éloigne de Dieu. La mauvaise humeur et la colère se
manifestent en période de soucis et de déceptions et forcent
l’entrée de ce coeur. Le terrible serpent de la jalousie paraît
lorsque d’autres sont plus prospères ou lorsqu’ils ont plus
de succès que nous, il s’insinue à notre insu si nous lui
offrons la moindre brèche, ouvrant la porte à la haine et à
l’orgueil.

C’est si facile de laisser entrer dans nos coeurs l’amour de


l’argent si nous ne prenons garde à l’avertissement de notre
Seigneur Jésus lorsqu’il dit: “Veillez et priez afin que vous
ne tombiez pas dans la tentation.” Matt. 26:41; 1 Cor. 10:12
nous dit: “Ainsi donc, que celuis qui croit être debout prenne
garde de tomber!” “Revêtez-vous de toutes les armes de
Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable!”
(Ephésiens 6:11-18).

SEPTIEME TABLEAU

Cette image montre l’état du coeur rétrograde. Cet homme


avait été éclairé et, ayant goûté au don de Dieu, il devint
participant du Saint-Esprit, puis il s’est écarté du bon chemin.
Elle montre aussi l’état d’une personne qui ne s’est jamais
repentie ou qui ne s’est pas abandonnée à Dieu quoique la
Vérité de l’Evangile, la “Bonne Nouvelle” lui ait été annoncée
et dûment révélée… Un homme qui endurcit son coeur lor-
sque Dieu intervient auprès de lui, ira de mal en pis malgré
les vains efforts qu’il fait pour se corriger.

Jésus, Lui-même, a décrit la position du rétrogade dans Luc


11:24-26: “Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va
29
7. LE COEUR ENDURCI QUI RETOURNE EN ARRIÉRE.
30
dans les lieux arides, pour chercher du repos. N’en trouvant
point, il dit: Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti
et quand il arrive, il la trouve balayée et ornée. Alors il s’en
va et il prend sept autres esprits plus méchants que lui; ils
entrent dans la maison, s’y établissent et la dernière condi-
tion de cet homme est pire que la première. — 2 Pierre
2:22: “Il leur est arrivé ce que dit un proverbe: Le chien est
retourné à ce qu’il avait vomi et la truie lavée s’est vautrée
dans le bourbier.”

Ces passages bibliques révèlent clairement l’état du coeur


d’un rétrograde ou de celui d’un pécheur qui ne se repent
pas. Le péché avec tout son pouvoir de tromperie y est rev-
enu s’installer afin de régner sur ce coeur. Même le visage
de cet homme est jusqu’à un certain point le reflet de l’état
de son coeur. L’Esprit Saint, cette douce colombe, est obligé
de quitter ce coeur, puisque le péché et le Saint-Esprit ne
peuvent cohabiter. Le coeur ne peut être à la fois le temple
de Dieu et la caverne du diable. L’ange représentant la Pa-
role de Dieu, s’en va aussi tristement, regardant encore en
arrière dans l’espoir que cette personne se repentira comme
le Fils prodigue. — Luc 15:16-18: “Il aurait bien voulu se
rassasier des caroubes que mangeaient les pourceaux, mais
personne ne lui en donnait. Etant rentré en lui-même, il dit:
… je me lèverai j’irai vers mon père et je lui dirai: Mon père,
j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne
d’être appelé ton fils.” Le père, en voyant son fils repentant,
lui pardonna et le mit au large.

Mais dans notre image, il n’y a pas de vrai repentir, cet


homme ne se tourne pas vraiment vers Dieu, il ne cherche
pas son pardon aux pieds de Jésus. Sa conscience est
pour ainsi dire cautérisée au fer rouge; elle dort. (vouée
au silence) Il a des oreilles, mais il n’entend pas la voix
de Jésus. Il a des yeux, mais il ne peut pas voir la fosse
sans fond de l’enfer s’ouvrant toute grande sous ses pieds.
Il n’a même plus honte de persister dans le péché. Satan
règne sur son coeur. Il y est assis en roi sur son trône. Il
se peut que cet homme ait encore un air de respectabilité,
31
une apparence d’être religeux, tel un sépulcre blanchi, “mais
qui, au-dedans est plein d’ossements de morts et de toutes
espèces d’impuretés.” (Matthieu 23:27).

Le père du mensonge occupe maintenant la place de l’Esprit


de vérité. Chaque animal, chaque péché est accompagné
d’un démon spécial, d’un esprit impur qui maintenant oc-
cupent le coeur. Quoiqu’il aimerait se libérer de ses tortion-
naires ils le tiennent enchaîné. — “Celui qui a violé la loi
de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux
ou de trois témoins; de quel pire châtiment pensez-vous que
sera jugé celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu,
qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel
il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la Grâce?”
(Hébreux 10:28-29 lire aussi: 2 Pierre 2:1-14).

Si cette image correspond à l’état de ton coeur, cher ami,


crie à Dieu sans retard et de tout ton coeur. Et Il peut et Il
veut pardonner tous les péchés; si tu viens à Lui dans un
esprit de repentance sincère. Viens à Lui comme le lépreux
qui vint vers Jésus en Lui disant: “Si tu le veux, tu peux me
rendre pur.” (Marc 1:40-41). Mais si tu continues à endurcir
ton coeur, si tu préfères les ténèbres à la lumière, il n’y a
pas d’espérance, pas de secours, parce que tu choisis la
mort au lieu de choisir la vie” — “car le salaire du péché,
c’est la mort.” (Rom. 6:23).

HUITIÉME TABLEAU

Ici nous voyons la mort s’approcher du rétrograde et du


pécheur qui remettent toujours leur repentir au lendemain.
Si leur corps est plein de maux, leur ame est remplie de
terreur de la mort qui vient. Le spectre de la mort est
maintenant à son chevet. Les plaisirs trompeurs du péché
se sont évanouis et il doit faire face à la terrible réalité du
salaire du péché. Les tourments de l’enfer s’emparent de
lui, il découvre qu’il ne peut plus entrer en communion avec
Dieu. Quoiqu’il aimerait prier maintenant, il découvre qu’il ne
peut plus entrer en communion avec Dieu, ce Dieu, qu’il a
32
8. LA FIN DU PECHEUR.
33
traité avec mépris pendant si longtemps. Ses anciens “amis”
craignent de se tenir à son chevet et leurs vaines paroles
de réconfort ne lui sont d’aucun secours. Ses richesses,
probablement mal acquises, ne peuvent ni prolonger sa vie,
ni sauver son âme, ni en apaiser l’agonie. Il trouve que c’est
impossible de se concentrer sur Dieu parce que le diable
l’en empêche.

Tout ce qu’il aimait auparavant, tout ce pour quoi il vivait,


semble le railler maintenant et même son “berger” infidèle ne
peut lui aider maintenant. Il commence à réaliser que “c’est
une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu
vivant.” (Hébreux 10:31).

Il avait espéré se mettre en règle avec Dieu un beau jour,


peut-être sur son lit de mort, mais maintenant il découvre
que c’est trop tard. Des milliers de personnes meurent d’une
mort soudaine sans pouvoir chercher Dieu sur leur lit de
mort. Il est donc nécessaire de chercher Dieu pendant qu’on
peut le trouver. Dans notre image, ce pécheur, qui se meurt
après avoir rejeté la grâce et l’amour de Dieu pendant toute
sa vie, n’entend pas les paroles réconfortantes et salvatrices
de Dieu, mais la voix de son Juge au lieu de celle de son
Sauveur, lui disant: “Retirez-vous de moi, maudits; allez dans
le feu éternel qui était préparé pour le diable et ses anges!”
(Matthieu 25:41). “Il est réservé aux hommes de mourir une
seule fois, après quoi vient le jugement.” (Hébreux 9:27).

NEUVIEME TABLEAU

Cette image représente un chrétien combattant victorieuse-


ment dans le feu des épreuves et des tentations. Tenté
de toutes parts, il reste ferme et supporte tout jusqu’à la
fin, étant plus que vainqueur par Jésus Christ. Il a “les
regards fixés sur Jésus, le chef et le consommateur de la
foi.” (Hébreux 12:1-2), rejetant tout fardeau et le péché qui
l’enveloppe si facilement et courant avec persévérance dans
la carrière qui lui est ouverte.

34
9. LE COEUR CONQUERANT.
35
Satan et toute sa cohorte entoure le coeur du croyant, es-
sayant en vain de faire dévier l’enfant de Dieu du droit chemin.
L’orgueil, l’amour de l’argent, les démons de l’immoralité et
bien d’autres vices y sont symbolisés.

Un âne a pris la place du léopard, car souvent le péché


s’insinue en prenant successivement des formes différentes,
se cachant sous un manteau ou un nom différent.

Pourtant le chrétien vigilant “dépiste” le péché même s’il


arrivait qu’il se cachât sous le manteau de la religion, ou
s’il prenait l’apparence d’un ange de lumière, car La Parole
de Dieu et l’Esprit Saint le conduisent dans toute la Vérité.
Vous y voyez également un homme qui, tout en dansant,
tient dans sa main une coupe de vin pour induire le chrétien
en tentation, en faisant miroiter devant lui les plaisirs de ce
monde. Cependant cela ne peut, avoir aucun effet sur le
chrétien consacré qui est vraiment mort — avec Christ — au
péché et au monde. — Un autre homme poignarde le coeur
fidèle. C’est ainsi que les calomnies, (l’apostasie) l’infidélité,
les railleries et les menaces proférées par les ennemis de
Dieu et, très souvent, par des soi-disant croyants, poignar-
dent sans cesse le coeur d’un vrai croyant. Il se rappelle
les paroles de Jésus: “Heureux serez-vous, lorsqu’on vous
outragera qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement
de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-
vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense
sera grande dans les cieux….” (Matth. 5:11-12).

Le péché, la chair, c’est-à-dire notre “MOI” font continuel-


lement tout ce qu’ils peuvent pour arracher le chrétien à
l’Amour de Dieu. Cependant, nous pouvons dire avec l’apôtre
dans la joie et la confiance totale: “Qui nous séparera de
l’Amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la
persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée?”
… “mais dans toutes ces choses nous sommes plus que
vainqueurs par Celui qui nous a aimés.” (Romains 8:35,37).
Ayant revêtu toute l’armure de Dieu, le croyant peut rester
debout dans les mauvais jours et surmonter toutes les tenta-
36
tions. A notre tour, nous pouvons être victorieux, par Christ
qui nous fortifie.

L’étoile de cette conscience est claire et brillante. Le coeur


de ce croyant déborde de foi et le Saint-Esprit y habite.
L’ange de Dieu au-dessus de lui, La Parole, lui rappelle les
précieuses promesses faites à ceux qui vainquent, en sup-
portant tout jusqu’à la fin … “A celui qui vaincra, je donnerai
à manger de l’arbre de vie qui est dans le jardin de Dieu.”
“Celui qui vaincra ne souffrira pas la seconde mort.” — “A
celui qui vaincra, je lui donnerai à manger de la manne
cachée et je lui donnerai un caillou blanc et sur ce caillou
est écrit un nom nouveau.” “Et celui qui vaincra et garde
mes paroles jusqu’à la fin, je lui donnerai la puissance….” “A
celui qui vaincra et qui gardera mes oeuvres jusqu’à la fin,
je donnerai autorité sur les nations.” — “Celui qui vaincra,
sera revêtu de vêtements blancs, je n’effacerai point son
nom du Livre de Vie et je confesserai son nom devant mon
Père et devant Ses anges.” — “Celui qui vaincra, je ferai
de lui une colonne dans le temple de Dieu et il n’en sortira
plus….” “Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur
mon trône.” (Apocalypse 2:7,11,17,26; 3:5,12,21).

La bourse ouverte montre que ce chrétien a aussi offert son


argent à Dieu. Au lieu de gaspiller ses biens terrestres, il les
emploie à aider les pauvres, à payer sa dîme (le dixième de
son gain) en offrandes, tout à la gloire de Dieu.

La miche de pain et le poisson signifient qu’il vit une vie


propre et qu’il ne fait pas d’excès. Il ne se souille pas en
buvant des boissons alcoolique, en mangeant le sang des
animaux, ni aucun mets malpropre. Il ne gaspille pas son
argent, et ne souille pas son corps qui est le temple de Dieu
en mâchant ou en fumant; du tabac il n’absorbe pas non
plus de drogues, de médicaments nocifs, mais il mange une
nourriture simple et saine. Son propre coeur est devenu une
maison de priéres. Il fréquente cependant régulièrement les
cultes de son Eglise, quel que soit le temps ou les circon-
stances. Il aime la prière, à la maison ou dans le cercle de
37
famille, ou dans le secret, car il sait que le chrétien ne peut
vivre sans être en communion de prière avec Dieu.

Le Livre ouvert, c’est la Bible qu’il lit et étudie chaque jour,


y trouvant la sagesse et la force, la vie, la lumière et des
richesses insoupçonnées. Elle est devenue une lampe à ses
pieds et une épée par laquelle il combat l’adversaire. Elle
lui est précieuse, car c’est le pain quotidien spirituel de son
âme, l’eau vive qui désaltère sa soif, un bain dans lequel il
peut se laver, un miroir dans lequel il se voit.

Il aime à porter la croix, car il sait qu’il n’y a pas de


couronne sans croix. Puisqu’il sait qu’il est ressuscité avec
le Christ en nouveauté de vie, il recherche les choses d’en
haut, les choses éternelles, les choses invisibles. Il est prêt à
rencontrer Dieu et il est comme un arbre planté au bord de
l’eau, qui porte des fruits, comme un sarment du vrai cep et
qui porte beaucoup de fruits. Cet homme ne connaît pas la
crainte de la mort puisque, par la plénitude du Saint-Esprit,
l’Amour parfait de Dieu a rempli son coeur.

DIXIEME TABLEAU

Jésus a dit: “Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit


en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et
croit en moi ne mourra jamais.” (Jean 11:25,26). — “Celui
qui écoute ma parole et qui croit en Celui qui m’a envoyé,
a la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il est
passé de la mort à la vie.” La mort n’inspire plus au chré-
tien ni crainte, ni effroi: “Lorsque ce corps corruptible aura
revêtu l’incorruptibilité et que ce corps mortel aura revêtu
l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui dit: “La mort
a été engloutie dans la victoire. O mort où est ta victoire?
O mort où est ton aiguillon? L’aiguillon de la mort c’est le
péché et la puissance du péché c’est la loi. Mais grâces
soient rendues à Dieu qui nous donne la victoire par notre
Seigneur Jésus-Christ!” (1 Cor. 15:54-57).

Quelqu’un qui a marché avec Dieu, qui a vécu avec Lui,


38
10. ENTRE DANS LA GLOIRE DE TON SAUVEUR.
39
n’a pas peur de la mort. Lorsque son heure sonne, il s’en
ira volontiers comme l’exprime l’apôtre Paul, “J’ai le désir de
m’en aller et d’être avec Christ, ce qui, de beaucoup est le
meilleur….” (Phil. 1:23).

Le chrétien a la nostalgie de voir Jésus face à face; il désire


ardemment voir Celui qui mourut pour lui sur la Croix afin de
le sauver. L’Esprit Saint lui rappelle également les paroles de
Jésus: “Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu
et croyez en moi. “Il y a plusieurs demeures dans la maison
de mon Père, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi,
afin que là où je suis vous y soyez aussi.” (Jean 14:1-4).

“… Ce sont des choses que l’oeil n’a point vues, que l’oreille
n’a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur
de l’homme, des choses que Dieu a préparés pour ceux qui
l’aiment.” (1 Cor. 2:9).

Il n’y a pas de langage adéquat pour exprimer la gloire des


Lieux célestes préparés pour ceux qui marchent dans les
traces du Seigneur Jésus Christ sur cette terre.

En lieu et place de l’horrible squelette (la mort) nous voyons


dans cette dernière image l’ange, le messager de Dieu. Il
attend afin de pouvoir ramener à Dieu le pécheur justifié.
L’âme et l’esprit sont libérés des liens du corps mortel et
prennent l’essor vers Celui que son âme a aimé, pour lequel
il a vécu et pour lequel il est mort. Dieu lui réserve un bon
accueil par des paroles de bienvenue de son Seigneur et
Maître: C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en
peu de choses, je te confierai beaucoup; entre dans la joie
de ton maître.” (Matthieu 25:21). Satan n’a plus de pouvoir
sur lui, car “Elle a du prix aux yeux de l’Eternel, la mort de
ceux qui l’aiment.” (Psaume 116:15). “Et j’entendis du ciel
une voix qui disait: Ecris: Heureux dès à présent les morts
qui meurent dans le Seigneur! Oui! dit l’Esprit, afin qu’ils se
reposent de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent.”
(Apocalypse 14:13).

40
Toi, qui lis ce “Miroir du COEUR”, que Dieu t’aide à donner
ton coeur à Celui qui t’aime, car, en ce moment, il plaide
auprès de toi (il s’adresse à toi) disant: “Mon fils (ma fille)
donne-moi ton coeur.” (Proverbes 23:26). Donne à Jésus ton
coeur las, ton coeur déçu, ton coeur qui souffre et Il te don-
nera un nouveau coeur et un nouvel esprit. Ne te laisse pas
leurrer par ton propre coeur trompeur en suivant ses désirs,
car: “Celui qui a confiance dans son propre coeur est un
insensé; mais celui qui marche dans la sagesse sera sauvé.”
(Proverbes 28:26). Abandonne tes péchés et attache-toi à la
justice, “car le salaire du péché, c’est la mort, mais le don
gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ, notre
Seigneur.” (Romains 6:23).

Et toi qui as remis ta vie à Dieu, tiens ferme ce que tu as


reçu par la foi et l’amour qui sont en Jésus-Christ, à cause
de ce que l’apôtre Paul affirme dans la 2ème épître à Timo-
thée 1:12: “… car je sais en qui j’ai cru et je suis persuadé
qu’il a la puissance de garder mon dépôt jusqu’à ce jour-là.
“Edifie-toi par la sainte foi, prie par l’Esprit Saint, tiens-toi
dans l’Amour de Dieu, regardant Jésus, le Chemin, la Vérité
et la Vie, Lui notre Seigneur qui reviendra bientôt chercher
les siens — “le Roi des Rois, le Seigneur des Seigneurs.”

“Or, à Celui qui peut vous préserver de toute chute et


vous faire paraître devant Sa gloire irrépréhensibles et dans
l’allégresse, à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ,
notre Seigneur, soient: gloire, majesté force et puissance,
dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les
siècles. Amen.” (Jude 24,25).

41

Vous aimerez peut-être aussi