Vous êtes sur la page 1sur 19

LE CENTRE REGIONAL

D’INVESTISSEMENT

Réaliser par :
Majda Mahou Encadrer par:
Ghita Lazrek Mr. ABDENABI Sbai
Yousra EL-kahiri
Aya Rais Filière :
Mouad GTR1
Abdessamad

1
INTRODUCTION

Les centres régionaux d’investissement (CRI) ont été crées suite à


la lettre royale adressée, en janvier 2002, au premier ministre, en
vue de faciliter la création d’entreprise et aider les investissements
en simplifiant les formalités et l’obtention nécessaires.
Le centre régionale d’investissement est crée sous la
responsabilité du Wali de la région et assure deux fonctions
essentielles : l’aide à la
création de l’entreprise et l’aide aux investisseurs.

2
PLAN
 Les principales missions du centre .
 Les forces et les faiblesses .
 Formalité administratives pour la
création d’entreprise.
 Conclusion.

3
LES PRINCIPALES MISSIONS DU CENTRE
I -L’aide à la création d’entreprises :
Le centre régional d’investissement s’engage sur un délai
d’une semaine, à partir du dépôt complet du dossier, pour
l’accomplissement des formalités de création d’entreprises.
L’objectif est d’arriver à terme à l’accomplissement on-line des
formalités.
Le guichet d’aide à la création d’entreprises centralise
l’ensemble des administrations concernées : l’Office Marocain de la
propriété Industrielle, la subdivision des Impôts, le Tribunal de
Commerce, la CNSS, l’Inspection du Travail et le service de
légalisation.
Un formulaire unique est mis à la disposition de l’investisseur
au sein du CRI. Il vaut demande d’inscription à la patente,
déclaration d’immatriculation au Registre du Commerce, déclaration
d’identité fiscale et demande d’affiliation à la caisse nationale de
Sécurité Sociale.

4
Le centre est doté d’un Business Center au service des
investisseurs. Il centralise l’ensemble des administrations concernées
par la création d’entreprise à savoir :
 L’OMPIC pour le certificat négatif
 Le Tribunal de Commerce (TC) pour le registre de commerce.
 Le service d’impôt et d’enregistrement pour la patente, TVA, IS, et l’IGR.
 La CNSS

5
II -L’aide aux investisseurs :

Ce guichet procure aux investisseurs toutes les


informations utiles pour l’investissement régional ; étudie
toutes les demandes d’autorisation administratives ou prépare
tous les actes
administratifs nécessaires à la réalisation des projets
d’investissement dans les secteurs industriels, agro-
industriels, minier, touristique, artisanal, et l’habitat.
Dans son action d’appui aux investisseurs, le CIR offre
une panoplie de présentation et de services dans le souci de
mieux réponde aux attentes des investisseurs et aux exigences
de la compétitivité des entreprises.

6
L’action du CRI de la région Fès –Boulemane vise à apporter une
contribution aux efforts menés par les opérateurs publics et privés en
vue d’un développement équilibré. Il s’agit d’une action de proximité
qui englobe différents volets :
 Aide à la création de la région d’entreprises
 Etude d’évaluation du potentiel économique de la région
 suivi et promotion des infrastructures d’accueils.
 Appui aux investisseurs durant les phases
d’identification, de conception et de réalisation de leurs
projets.
 Médiation et proposition à l’amiable des solutions aux
conflits opposant les investisseurs à l’Administration.

7
1 ) L’assistance aux projets d’investissements et le Maintien et
le développement des investissements existants :

Le Centre Régional d’Investissement procure aux investisseurs les informations utiles


pour l’investissement régional. Il traite les demandes d’autorisations et actes
administratifs nécessaires à la réalisation des projets.
Il est chargé d’étudier les projets de conventions à conclure avec l’Etat.
Le Centre fournit une assistance permanente aux investisseurs afin de les
aider à développer leurs entreprises.

2) L’amélioration de l’attractivité de la Région aux


investissements dans les secteurs à fort potentiel :

Le Centre Régional d’Investissement élabore, en concertation avec les différents


acteurs économiques et universitaires, une « VISION » stratégique pour le
développement économique et social de la Région du Grand Casablanca.
Le Centre est chargé de mener une réflexion sur les filières porteuses et les
restructurations dues à la mondialisation et de proposer des actions concrètes pour améliorer
l’attractivité de la Région.
Le Centre veillera aussi à la diffusion et à la communication des opportunités
d’investissement de la Région du Grand Casablanca, à l’échelle nationale et
internationale.

8
LES FORCES ET LES FAIBLESSES DU
CENTRE
1) Les forces :
Administration :
Les CRI tirent les administrations vers le haut en étant des modèles de
transparence et en obligeant ces dernières à s’engager sur la base
d’échéancier précis.
Les directeurs de CRI sont généralement de fonctionnaire efficace qui
ont fait un excellent travail
Les CRI ont bien collaboré ensemble. Ils sont partagés leurs
expériences et outils de travail.
Image:
Les CRI bénéficient en général, d’une image de qualité, ils ont presque
tous de très beaux locaux, bien meublé et bien situé.

9
moyens :
Le CRI possèdent un équipement informatique de base en
ce qui concerne les ordinateurs, imprimantes et câblages des
locaux.

services à la clientèle :
Le « service à le clientèle »est une composante vitale de
tout programme de promotion des investissements et les
CRI semblent d’avoir avec succès instauré et
mentalité de service à la clientèle dans leur administration.

10
2) Les faiblesses :
 Missions :
Définir leur mission de manière précise aiderait les CRI à prendre
leur place en tant qu’organisation de développement économique
régional.
 Définir ses objectifs :
Les CRI devraient se fixer des objectifs en formalisant
cet exercice.
 Planification :
La planification devrait permettre aux CRI d’établir un
consensus au sein des cadres et du reste du personnel sur les actions
à entreprendre pour atteindre les objectifs fixés.
 Efforts de promotion :
Les efforts faits dans ce domaine ont été plutôt
sporadiques et désordonnés.

11
ETUDE DE LA FAISABILITÉ DE PROJET
D’INVESTISSEMENT:

 Etude de marché:
doit répondre a la question suivante: Le
projet aura-t-il suffisant de client?
Cette étape contient:
-Analyse de marché.
-Prix.
-Circuit de distribution et de
commercialisation.

12
 Etude technique:
-Choix du matériel et du technique.
-Cout de l’investissement.
-L’élément technique d’exploitation.

13
FORMALITÉ ADMINISTRATIVES POUR LA
CRÉATION D’ENTREPRISE

1 – procédures de création :

14
1-1 Personnes physiques
Formalité Organisme Coût Délai Observation
Certificat CRI Dépôt : 30 DHS En temps réel Il n’est obligatoire
Négatif Retrait : 100 DHS que si une enseigne
2 timbres : 0.50 DHS est utilisée
Timbre : 20 DHS

Contrat de bail Service 300 DHS En temps réel


enregistré ou reçu du enregistrement et
loyer légalisé timbre direction des
impôts

Photocopie de la CIN - - - 5 exemplaires

15
1-2 Personnes morales
SARL :
Formalité Organisme Coût Délai Observation
Certificat Négatif CRI 150 DHS En temps réel Obligatoire

Contrat de bail Service enregistrement et 300 DHS En temps réel Obligatoire


enregistré ou reçu du timbre
loyer légalisé ou Direction des Impôts
attestation de
domiciliation auprès
d’une personne morale

Etablissement des Notaire ou fiduciaire Timbre de 20 DHS par En temps réel Obligatoire
Statuts page
Enregistrement des Service enregistrement et 0.50 % capital avec un En temps réel Obligatoire
Statuts timbre minimum de 1000 DHS
Direction des Impôts

Etablissement des PV de Notaire ou fudiciaire Timbre de En temps réel Obligatoire si le gérant n’est
l’assemblée Générale, de 20 DHS pas nommé dans les statuts
la nomination du ou des 50 DHS
gérants

16
Photocopie CIN - - En temps réel 5 exemplaires
Blocage du capital Banque au choix du - En temps réel Blocage de 100.000.00 dhs
créateur

Bulletin Officiel CRI - En temps réel obligatoire


Journal d’annonces Au choix du créateur - En temps réel obligatoire
légales

Société Anonyme (SA)


formalité organisme coût délai Observation
Certificat CRI 150 dhs En temps réel Obligatoire
Négatif

17
Contrat de bail Service enregistrement 300 dhs En temps réel obligatoire
enregistré ou reçu du et timbre
loyer légalisé ou Direction des Impôts
attestation de
domiciliation auprès
d’une personne morale

Etablissements des Notaire ou fiduciaire Timbre de 20 dhs par - Obligatoire


Statuts page
Enregistrement des Service enregistrement 0.5 % capital avec un - Obligatoire
Statuts et timbre minimum de 1000 dhs
Direction des Impôts

Etablissement des PV Notaire ou Fiduciaire Timbre de 20 dhs En temps réel Obligatoire


de l’assemblée 50 dhs (nomination du
Générale président, commissaire
aux comptes et
administrateur)

Photocopie CIN - - - 5exemplaires


Blocage du capital Banque au choix du - - Blocage du ¼ capital
créateur

Fo

18
CONCLUSION

En général, le centre Régional d’Investissement vient


de constituer une base de données virtuelle qui fournit tous
les renseignements sur la construction des entreprises.
Le CRI est la meilleure structure d’aide aux démarches
administratives pour la constitution de la société.
Enfin, nous espérant de réaliser le développement
économique nécessaire, lequel reste tributaire de l’incitation
à l’investissement, jusqu'à ce que le Maroc devienne, avec
l’aide de Dieu, un grand chantier de production, générateur
de richesse.

19