Vous êtes sur la page 1sur 166

ART DU DESSIN

2007– 2012
ART DU DESSIN
2007– 2012
Ce document réunit les données des exercices
de l’enseignement du dessin établies par
Paule Soubeyrand, enseignante de la Chaire
de Représentation et d’Expression à l’EPFL de
2007 à 2010 et de l’atelier de dessin dès 2011.
Sous la forme de ce livret, il reprend aussi les
meilleurs travaux d’étudiants de ces années.

« Dessin au trait, celui qui n’a aucune ombre.


Dessin haché, celui où les ombres sont
exprimées par des lignes sensibles et le
plus souvent croisées.
Dessin arrêté, celui dont les contours des
figures sont achevés.
Dessin linéaire, par opposition au dessin de
la figure. On l’appelle linéaire parce qu’il ne
consiste que dans le trait ou les lignes. »
Le Littré

Ce sont autant de dessins exécutés avec des


attributs graphiques et des modes de repré-
sentations essentiels à la pratique du dessin
d’architecture :
Equipe enseignante actuelle :
· trait
· trait modulé Emy Amstein
· hachure graphique Sara Bochicchio Seydoux
· hachure volumétrique Francesca Cerri
· projection orthogonale (le géométral) Maria Teresa Federico
· perspective (conique ou parallèle) Tamara Henry
Lucie Kohler
Les techniques et les supports sont : Benjamin Krieger
Paule Soubeyrand
· mine graphite Jaël Villat
· crayon blanc Florine Wescher
· feutre
· bristol blanc Assistants-étudiants :
· carton
· canson noir Marine Beaumanoir
· kraft Stanislas Chaillou
· papier aquarelle Victoire Paternault
TABLE DES
MATIERES

DONNEES DESSINS
D’EXERCICES D’ETUDIANTS

1. La main . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 . . . . . . . . . . 49
2. Calligraphie * . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 . . . . . . . . . . 52
3. Plein-vide * . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 . . . . . . . . . . 54
4. Volumes simples . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 . . . . . . . . . . 61
5. Géométral . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 . . . . . . . . . . 65
6. Projection orthogonale et ombres . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 . . . . . . . . . . 68
7. Volumes simples — Perspective parallèle . . . . . . . . . . . . . . 15 . . . . . . . . . . 71
8. Cube transparent — Perspective parallèle et ombres . . . . . . . . 17 . . . . . . . . . . 73
9. Donald Judd — Perspective parallèle et ombres * . . . . . . . . . . 18 . . . . . . . . . . 75
10. Aldo Rossi — Perspective parallèle * . . . . . . . . . . . . . . . . 20
11. La pièce — Perspective centrale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 . . . . . . . . . . 78
12. La pièce — Perspective centrale et lumière . . . . . . . . . . . . . 24 . . . . . . . . . . 80
13. Volumes simples — Perspectives et ombres . . . . . . . . . . . . 27 . . . . . . . . . . 84
14. Interprétation — Perspective centrale * . . . . . . . . . . . . . . . 28 . . . . . . . . . . 88
15. Interprétation — Ombre et lumière * . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 . . . . . . . . . . 90
16. Brancusi — Perspective parallèle et texture * . . . . . . . . . . . . 32 . . . . . . . . . . 96
17. Brancusi — Projection orthogonale et ombres * . . . . . . . . . . . 34 . . . . . . . . . . 98
18. Brancusi — Perspective centrale / coupe perspective * . . . . . . . 36 . . . . . . . . . 100
19. Brancusi — Relevé perspectif * . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 . . . . . . . . . 105
20. Relevé — Projection orthogonale * . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 . . . . . . . . . 106
21. Relevé — Perspective parallèle / écorchée * . . . . . . . . . . . . . 41 . . . . . . . . . 116
22. Piranesi * . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 . . . . . . . . . 127
23. Architecture vernaculaire — Le grenier indépendant en Suisse * . . 43 . . . . . . . . . 145
24. Promenade alpine * . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 . . . . . . . . . 150
25. Fenêtre habitée / fenêtre avec vue — Géométral et perspectives * . 45 . . . . . . . . . 155

* Exercices mis au point par Paule Soubeyrand * Exercises created by Paule Soubeyrand for
dans le cadre de l’enseignement du dessin en the drawing course of Architecture, 1st year, at
première année d’architecture à l’EPFL. the Lausanne Institute of Technology (EPFL).
©2007–2012. Tous droits réservés. ©2007–2012. All rights reserved.

Impression octobre 2012. 3e édition. Printed in October of 2012. 3rd edition.


donnEes
d’exercices
1. la main

1. La main 22-09-2010

Exemple Donnée de l’exercice


Dessin en plan de sa propre main, paume vers le ciel. Selon la fig. 1 :
1. Placez votre main sur la table, sur le dos.
Support 2. Observez les proportions et dimensions de la main
A4 blanc 200g/m² (utilisation de la règle possible pour prise de me-
sures). Pour vous aider, représentez-vous mentale-
Accessoire ment la structure interne d’une main (fig. 2).
A4 blanc 80g/m² 3. Préparez la mise en page en traçant légèrement le
rectangle dans lequel s’inscrit votre main.
Technique 4. Subdivisez ce rectangle en reprenant les dimen-
crayon graphite sions principales de votre main.
5. Exécutez le dessin à main levée. Commencez par
un tracé très léger, à la mine dure.
6. Afin de rendre la volumétrie de la main, repérez les
parties dans l’ombre et celles dans la lumière.
7. Exprimez cette volumétrie par des hachures sur
5
une moitié de votre dessin et par des traits modu-
lés sur l’autre.

Exercice “Relevé de dia”


voir au verso

fig. 1 Exemple de l’exercice 1. Planche JMB fig. 2 La main : structure interne

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
2. CALLIGRAPHIE *

2. Calligraphie

Exemple Donnée de
Selon les lettres de l’alphabet de Luca Pacioli, ex-
traites de De divina proportione, 1509.

Support
cartable

Accessoires 6. Au verso du ca
A6 acétate millimétré en fig. 2, utilise
A4 calque avec les chiffr
le nombre corr
Technique chiffres sont à
crayon graphite et markers noirs d’effet de volu

NB : les chiffre
(police de cara
6
Pro). Contrair
dessin n’est p
trique. Il vous f
. en prenan
votre règl
. par obser
verso est

110
30

fig. 1 Exemple et mise en page de l’exercice 2, recto. Planche PS fig. 2 Exemple et mise en page de l’exercice 2, verso fig. 3 Rendu du volume c

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
2. CALLIGRAPHIE *

29-09-2010

Donnée de l’exercice (suite) Donnée de l’exercice


1. Sur un calque, tracez la construction des carac-
tères de vos deux initiales selon le dessin de Luca
Pacioli (v. verso ; document complet à télécharger
sur wiki.epfl.ch/dessin.ba1). Les lettres sont ins-
crites dans des carrés de 110mm de côté.

6. Au verso du cartable, selon la mise en page décrite 2. Les caractères comprenant une courbe en tête et/
en fig. 2, utilisez la même méthode pour composer, ou en pied (C, G, J, O, Q, S, U) devront, pour des
avec les chiffres donnés au verso de cette donnée, raisons optiques, être inscrites dans un carré légè-
le nombre correspondant à votre matricule. Ces rement plus grand (~105%).
chiffres sont à pocher entièrement en noir ; pas
d’effet de volume. 3. Séparez les lettres ainsi tracées en coupant le cal-
que en deux et, par le montage de ces deux “glyphes
NB : les chiffres proviennent d’une autre source mobiles”, proposez un interlettrage harmonieux.
(police de caractères digitale Adobe Garamond
7
Pro). Contrairement à l’alphabet de Pacioli, leur 4. Reportez ensuite le tracé du groupe obtenu sur
dessin n’est pas issu d’une construction géomé- votre cartable de manière à ce qu’il paraisse aussi
trique. Il vous faut donc les reproduire : centré que possible.
. en prenant les mesures nécessaires avec
votre règle, 5. Au marker, pochez les lettres pour produire un effet
. par observation (l’échantillon de chiffres au de volume en creux par le rendu de l’ombre et de la
verso est donné à la bonne échelle). lumière (v. fig. 3).

30

limite d’exposition
des faces

direction de
la lumière

fig. 3 Rendu du volume creux des lettres. Planche EA


2. CALLIGRAPHIE *
alphabet de Luca Pacioli

8
2. CALLIGRAPHIE *
alphabet de Luca Pacioli

9
3. plein-vide — place urbaine *

4. Plein et vide 13-10-2010

Exemple Donnée de l’exercice


D’après les plans urbains extraits de Camillo Sitte, 1. Opérez, à main levée, l’agrandissement à 200% du
L’art de bâtir les villes – l’urbanisme selon ses fonde- plan qui vous a été attribué de la manière suivante :
ments artistiques, première publication en 1889. . Tracez sur le plan une grille présentant un
maillage d’un écart de 1cm
Les plans urbains au verso utilisent l’échelle . Tracez sur votre support de dessin, selon la
100m = mise en page en fig. 2, la même grille, mais
avec un maillage à 2cm
Support . Par observation, reportez sur votre support
A4 carton aquarelle 250g/m² de dessin le tracé du plan agrandi à l’aide des
deux grilles (tracé fin et léger au crayon)
Accessoires
A5 carton aquarelle 250g/m² 2. Traitez les surfaces comme suit et selon l’exemple
en fig. 1 :
Technique . au trait hachuré (surface unie, pas de
crayon graphite nuances) pour les parties bâties
10
. vide pour les parties vides (rues, places)

3. Selon la mise en page présentée en fig.1, produisez


deux dessin, où l’un est le négatif de l’autre (le vide
des rues et les places dans l’un sera représenté par
du plein dans l’autre).

fig. 1 Exemple de l’exercice 4. Planche PS fig. 2 Mise en page de l’exercice 4

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
3. plein-vide — insecte

X. Plein-vide 14-11-2007

Exemple Donnée de l’exercice


Support 1. Esquissez le contour de l’insecte en projection
A4 blanc orthogonale en l’inscrivant dans sa boîte (trait fin
au crayon)
Technique
crayon graphite 2. Traitez-le en trait hachuré :
. plein (en positif)
. vide (en négatif)

11

fig. 1 Exemple de l’exercice

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
4. volumes simples

3. Volumes simples 06-10-2010

Exemple Donnée de l’exercice


1. Esquissez à main levée (trait fin et léger à la mine
Support dure) deux volumes simples de révolution à choix
A4 blanc 200g/m² (sphère, cylindre ou cône).

Accessoires 2. Traitez-les (v. fig. 1) :


A4 blanc 80g/m² . en trait modulé pour exprimer le contour,
. en trait modulé en série horizontale pour
Technique exprimer la volumétrie,
crayon graphite . avec des hachures d’ombrage.

3. Mettez en page le dessin selon les indications four-


nies en fig. 2. :
. division de la page en six carrés de 85 mm,
. à l’intérieur de ces carrés, les volumes en pro-
jection sont inscrits dans un carré de 55 mm.
12
4. Chaque volume représenté repose sur une ligne de
terre.

5. Ajoutez toujours vos prénom, nom et Nº de matri-


cule au dos de votre dessin, en haut à droite.
20
85

15

20 85 15 55 15 20
85

55
15
85
22

fig.1 Exemple de l’exercice 3. Planche EA fig. 2 Mise en page de l’exercice 3

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
5. geometral

5. Géométral 20-10-2010
projections et ombres

Exemple Donnée de l’exercice


Selon fig. 1 : volumes simples en plan et élévation avec
Support ombres propre et portée (cube ou pyramide à base
A4 blanc 200g/m² carrée et nuancier).

Accessoires 1. Réalisez un nuancier en hachures de 10 × 10 cm


A4 blanc 80g/m² présentant 5 gradations par 5 duretés de graphite.

Technique 2. Mettez en page le dessin selon les indications four-


crayon graphite nies en fig. 2.

3. Tracez avec les instruments (en trait léger, mine


dure) le volume en projection orthogonale (plan
et élévation) avec ses ombres propre et portée. En
élévation, deux des faces du volume sont visibles.
Posez le volume sur une ligne de terre, comme en
13
fig. 1.

4. Traitez les surfaces en hachures d’ombrage selon


votre nuancier.

5. Ajoutez toujours vos prénom, nom et Nº de matri-


cule au dos de votre dessin, en haut à droite.
37
100

55 100 55
20
100
40

fig. 1 Dans cet exemple de l’ex. 5, on voit un tétraèdre. Planche EA fig. 2 Mise en page de l’exercice 5

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
6. projection orthogonale et ombres

X. Plein-vide 14-11-2007

Exemple Donnée de l’exercice


Support Rendu minimum :
A4 blanc 1 dessin d’un volume simple à choisir parmi les
suivants :
Technique · le cube
crayon graphite / frottage · le parallélépipède
· la sphère
· le cylindre
· le cône
· le tétraèdre
· la pyramide

A réaliser :
· en plan
· en élévation
14

fig. 1 Exemple de l’exercice

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
7. volumes simples – perspective parallele
types de perspectives parallèles et ellipses

Donnée de l’exercice

1. Face du cube rabattue sur une 2. Rabattement des repères sur la


des arêtes de la représentation représentation axonométrique
axonométrique

3. Diagonales et médianes 4. Repérage de huit points sur


l’ellipse

15

fig. 3 Passage du cercle à l’ellipse : une méthode pour tracer l’ellipse en représentation axonométrique

Y
Y
X X Y
135 90 120

X
135 150

modes axonométriques 90 120 120 120

Z Z Z

axonométrie cavalière axonométrie militaire axonométrie isométrique

Y Y

135
X
X 90
135

90

modes axonométriques 120 150

avec facteurs de réduction


Z Z

axonométrie cavalière axonométrie militaire


(réduction à 2/3 sur l’axe Y) (réduction à 2/3 sur l’axe Z)

fig. 4 Modes axonométriques et facteurs de réduction


7. volumes simples – perspective parallele et ombres

X. Plein-vide 14-11-2007

Exemple Donnée de l’exercice


Support Représenter deux volumes simples avec leurs ombres,
A4 kraft propre et portée. En axonométrie cavalière.

Technique
crayon graphite

16

fig. 1 Exemple de l’exercice

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
8. CUBE TRANSPARENT – perspective parallele et ombre propre

6. Axonométrie I 27-10-2010

Exemple Donnée de l’exercice


1. Sur une feuille A4 en papier kraft et selon le modèle
des fig. 1 et 2, créez 6 zones dans lesquelles vous
Support tracez (v. Modes axonométriques, fig. 4 au verso) :
A4 kraft . 2 cubes en axonométrie cavalière,
. 2 cubes en axonométrie isométrique,
Accessoires . 2 cubes en axonométrie militaire.
A5 kraft
2. Traitez chaque cube de la manière suivante, selon
Technique l’exemple de la fig. 1 :
crayon graphite . au trait (les traits cachés sont interrompus),
. au trait avec cercles sur les faces visibles,
. en hachures d’ombrage avec un évidement
cylindrique ou conique dans le cube,
. au trait avec le cylindre inscrit en hachures
d’ombrage,
17
. cube au trait et volée de 5 marches égales
inscrite en hachures d’ombrage,
. idem, mais les 5 marches peuvent changer de
forme (en restant de hauteur égale).

3. Ajoutez toujours vos prénom, nom et Nº de matri-


cule au dos de votre dessin, en haut à droite.
12

15 90 90 15
90

20

35

35
90
10

35
90
10

15

fig. 1 Exemple de l’exrcice 6. Planche PS fig. 2 Mise en page de l’exercice 6

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
9. donald judd – perspective parallele et ombres *

7. Axonométrie II

Exemple
D’après des sculptures de Donald Judd pour une
installation à la Kunsthalle de Baden-Baden, octobre
1989.

Support
A4 blanc 200g/m²

Accessoires
A4 blanc 80g/m²

Technique
crayon graphite

18

27.5

fig. 1 Exemple réalisé à partir de la donnée en fig. 2. Planche PS fig. 2 Donnée d’exemple fig. 3 Mise en page de l’

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
9. donald judd – perspective parallele et ombres *

03-11-2010

Donnée de l’exercice
1. Partie supérieure du dessin : esquissez aux traits
à main levée 4 chaises (au minimum 2 modèles
différents) de celles illustrées en fig. 4 (et fig. 5 au
verso) selon les 3 modes axonométriques.
. En trait continu les arêtes visibles des volumes,
. en trait interrompu les arêtes cachées.

2. Partie inférieure du dessin : tracez à l’aide des ou-


tils de dessin une axonométrie d’une des chaises,
en exprimant l’épaisseur du bois, avec ses ombres
propres et portées. Représentez les 2 orientations
de la source lumineuse (au sol et à la verticale).
Traitez les ombres avec des hachures d’ombrage.

3. Mettez en page les 5 dessins selon les indications


19
fournies en fig. 3 : ils sont positionnés dans un
carré de 155 × 155 mm de côté (divisé en 4 carrés de
77,5 mm) et 1 rectangle de 155 × 100 mm.

4. Reportez-vous à l’exemple présenté en fig. 1 et 2


pour la réalisation de l’exercice. Concernant les
modes axonométriques, voir fig. 6 au verso.
18
77.5
77.5
100

27.5 155 27.5


24

fig. 3 Mise en page de l’exercice 7 fig. 4 Série de chaises de Donald Judd


10. aldo rossi – perpective parallele ecorchee / eclatee *

12. Axonométrie III


axonométrie écorchée, éclatée

Exemple
D’après le Monument à Pertini, place Croce Rossa,
Milan, 1988, architecte Aldo Rossi.

Support
A4 blanc 200g/m²

Accessoires
A4 blanc 80g/m²

Technique
crayon graphite

20

18
155

27.5
124

fig. 1 Exemple réalisé à partir de la donnée en fig. 2. Planche PS fig. 2 Donnée d’exemple fig. 3 Mise en page de l’

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
10. aldo rossi – perpective parallele ecorchee / eclatee *

02-12-2009

Donnée de l’exercice
A partir des plans, coupe et élévations de la fig. 4 ci-
dessous (reproduits au verso, fig. 5) :

1. Tracez à l’aide des outils de dessin (règle parallèle


et équerre) une axonométrie écorchée ou éclatée
dont vous aurez choisi le mode (cavalière, aérienne
ou isométrique) le mieux adapté aux caractéristi-
ques volumétriques de l’objet.
. Traitez différemment le graphisme des parties
visibles ou coupées de l’édifice (sur l’exemple
en fig. 2 : graphisme blanc des parties cou-
pées ; graphisme au trait modulé des parties
visibles).

2. Mettez en page le dessin selon les indications four-


nies en fig. 3. 21

3. Reportez-vous à l’exemple présenté en fig. 1 et 2


pour la réalisation de l’exercice.
18
155

27.5 155 27.5


124

fig. 3 Mise en page de l’exercice 12 fig. 4 Projet pour le monument à la Résistance à Coni, Italie, 1962, architecte
Aldo Rossi. Coupe de la maquette, plans, coupes, et façades du projet
11. la piece – perspective centrale

X. Perspective I 14-11-2007

Exemple Donnée de l’exercice


Représentations d’une pièce avec fenêtre, avec plu- 1. Pénétration de la lumière dans l’espace clos.
sieurs modes de rendu et différents points de vue.
2. Ombre portée : proche, nette / lointaine, diffuse.
Support
A4 blanc 200g/m² 3. Perspective : placement du point de fuite.

Accessoires
A4 blanc 80g/m²

Technique
crayon graphite

22

fig. 1 Exemple de l’exercice

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
11. la piece – perspective centrale
document sur la construction de la perspective centrale

Perspective centrale Ex
construite à partir du point de distance
extrait de Jean-Claude Ludi, La perspective « pas à pas », pp. 44-52, Dunod, Paris, 1999 (3è éd.).

Phase 1 Phase 6
Mise en place de l’élévation du Construction de la profondeur du
volume et du point de fuite PF en volume en perspective.
traçant les diagonales de l’éléva- Tracer une ligne depuis le point p en
tion. direction du point de fuite. A l’inter-
section avec la ligne allant de A à PD
se trouve la profondeur recherchée
du volume (P).

fig. 4 fig. 9

Phase 2 Phase 7
Tracer la ligne de terre à la base de La profondeur ayant été positionnée
l’élévation. dans la phase précédente au point P,
Tracer une ligne d’horizon à la construire le fond du volume à l’aide
hauteur du point de fuite. d’une ligne parallèle à A-B passant
par le point P.
L’arête inférieure postérieure du
volume est délimitée par l’inter-
section de la ligne passant par P
avec les lignes (diagonales) partant
du point de fuite pour aller sur les
fig. 5 fig. 10 sommets A et B.
Les autres plans du volume se 23
définissent par les intersections des
arêtes verticales postérieures avec
Phase 3 les arêtes latérales supérieures se
Mise en place du point de distance dirigeant sur le point de fuite.
(PD) sur la ligne d’horizon, à une
distance du point de fuite à situer
entre une et deux fois la largeur du
volume.
Phase 8
Abaisser le point PD sur la ligne
de terre (pd). Tracer un axe de vue
depuis le point de fuite. Tracer une
ligne depuis pd, formant un angle de
fig. 6 45° avec la ligne de terre. L’intersec-
tion de cette ligne avec l’axe de vue
définit le spectateur virtuel en plan.
Langle de vue est défini par les
Phase 4 extrémités du volume en perspec-
Tracer une ligne sur laquelle seront tive reliées au spectateur en plan.
définies les profondeurs du volume, Cet angle de vue est fonction de la
cette ligne va de l’angle A au point distance à laquelle est positionné le
de distance (PD). point de fuite.
fig. 11 Par ailleurs, la dimension de la
profondeur en perspective varie avec
cette position du PD.
La distance entre PD et le PF varie
de manière inversément proportion-
nelle avec la profondeur cherchée
fig. 7

Phase 5
Inscription de la profondeur du
volume sur l’arête A-B, depuis A, à
la même échelle que l’élévation du
volume. Ce qui donne le point p.

fig. 8

fig. 12
12. la piece – perspective centrale et lumiere

10. Perspective I
centrale / à 1 point de fuite

Exemple Donnée d
1. Tracez la mise
Support ou crayon blan
A4 noir 120g/m² votre règle par
2. Dans les 3 car
Accessoires en fig. 3, repré
A5 noir 120g/m² variantes de p
a. Point de f
Technique (l’horizon
crayon blanc b.Point de f
(l’horizon
c. Point de f
(l’horizon

24

150
40
A

Plan

4
150

Coup

fig. 1 Exemple d’un dessin au crayon blanc fig. 2 Plan et coupe de la

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
12. la piece – perspective centrale et lumiere

24-11-2010

Donnée de l’exercice
1. Tracez la mise en page (traits de construction 4H La profondeur de l’espace représenté reste
ou crayon blanc très dur) selon la fig. 3 à l’aide de constante pour a., b. et c.
votre règle parallèle. 3. Construisez ensuite un quadrillage (dallage) au sol
2. Dans les 3 carrés de 4×4 cm de la mise en page de vos 3 perspectives et représentez un percement
en fig. 3, représentezl’intérieur d’un cube selon 3 dans une des parois latérales.
variantes de perspective centrale : 4. Dans votre carré de 15×15 cm, dessinez une pers-
a. Point de fuite au centre du carré pective centrale (l’horizon et point de fuite au centre
(l’horizon passe par le centre du carré) du carré). Pour la construction géométrique de cette
b. Point de fuite sur le côté gauche du carré perspective, reportez-vous au dos de cette donnée.
(l’horizon passe par le centre du carré) 5. Éclairez les maquettes qui vous sont fournies et
c. Point de fuite placé aléatoirement reportez les ombres que vous y observez.
(l’horizon ne passe pas par le centre du carré) 6. Selon l’exemple en fig. 1, exprimez l’ombre et la
lumière.

150 25
20
40
150

30
40

A A 40 15 40 15 40
40

Plan 5
35

40
30 150 30
150
150

22.5

42

Coupe A-A

fig. 2 Plan et coupe de la maquette (une disponible par assistant) fig. 3 Schéma de mise en page pour l’exercice 8
13. volumes simples – perspectives et ombres

X. Perspective I 14-11-2007

Exemple Donnée de l’exercice


Représentations d’un cylindre et d’un cube dont une Placement des points de fuite.
face manque.
“Points de fuite : 1 / 2 / 3 ?” ou les notions de base pour
Support construire une représentation perspective.
A4 kraft

Accessoires
A4 blanc 80g/m²

Technique
crayon graphite

27

fig. 1 Exemple de l’exercice

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
14. interpretation – perspective centrale *

8. Interprétation I

Exemple
D’après une photo du Laboratoire de l’Institut de zoo-
logie de l’Université de Berne 1998 - 2000, architecte
Andrea Roost.

Support
A4 blanc 200g/m²

Accessoires
A4 blanc 80g/m²

Technique
crayon graphite

28

27.5

fig. 1 Exemple réalisé à partir de la donnée en fig. 2. Planche PS fig. 2 Donnée d’exemple fig. 3 Mise en page de l’

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
14. interpretation – perspective centrale *

10-11-2010

Donnée de l’exercice
A partir des données de la fig. 4 ci-dessous (repro-
duite à au format A4 en fig. 9 au verso) et aux dessins
et vues des fig. 5 à 8 au verso :

1. Interprétez la vue photographique par le tracé


de toutes les arêtes des volumes qui la composent.

2. Dessinez les parties extraites du plan et de la


coupe rendant compte des seuls éléments présents
dans la vue photographique. Repérez par un sym-
bole (v. exemple fig. 1) la localisation du photo-
graphe.

3. Mettez en page les 3 dessins selon les indications


fournies en fig. 3.
29
4. Pour la réalisation de l’exercice, reportez-vous à
l’exemple présenté en fig. 1 et 2.

5. Ajoutez toujours vos prénom, nom et Nº de matri-


cule au dos de votre dessin, en haut à droite.
18
155
104

27.5 155 27.5


20

fig. 3 Mise en page de l’exercice 8 fig. 4 Centre pharmaceutique de l’Université de Bâle, 1999, arch. Andrea Roost
15. INTERPRETATION – OMBRE et lumiere *

9. Interprétation II

Exemple
D’après une photo du Laboratoire de l’Institut de zoo-
logie de l’Université de Berne 1998 - 2000, architecte
Andrea Roost.

Support
A4 carton aquarelle 250g/m²

Accessoires
A5 carton aquarelle 250g/m²

Technique
crayon graphite et markers noirs et gris

30

27.5

fig. 1 Exemple réalisé à partir de la donnée en fig. 2. Planche PS fig. 2 Donnée d’exemple fig. 3 Mise en page de l’

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
15. INTERPRETATION – OMBRE et lumiere *

17-11-2010

Donnée de l’exercice
A partir des données de la fig. 4 ci-dessous (repro-
duite au format A4 en fig. 5 au verso) :

1. Proposez une interprétation de la vue photo-


graphique par des surfaces en aplats de quatre
niveaux de gris (noir, gris moyen, gris clair, blanc)
réalisés à l’aide des différents markers.

2. Mettez en page le dessin selon les indications four-


nies en fig. 3.

3. Pour la réalisation de l’exercice, reportez-vous à


l’exemple présenté en fig. 1 et 2.

4. Ajoutez toujours vos prénom, nom et Nº de matri-


31
cule au dos de votre dessin, en haut à droite.
18
155

27.5 155 27.5


124

fig. 3 Mise en page de l’exercice 9 fig. 4 Centre pharmaceutique de l’Université de Bâle, 1999, arch. Andrea Roost
16. Brancusi – perspective parallele et texture *

7Projections
& 8.et Axonométrie
textures d’un socle de Brancusi
II
2 périodes

Donnée de l’exercice
1. Composez une forme géométrique unitaire avec 2
« modules de Brancusi » en vous référant à ses so-
cles (cf. fig. 6 « modules de Brancusi » et document
« Les socles de Brancusi »)

2. Sur une feuille A4 blanche 80 g/m² et selon modèle


«Tracé géométrique », fig. 12
. Tracez une vue axonométrique selon le mode
« cavalière » ou « isométrique » ou « militaire »
. Tracez les projections au sol des ombres de
votre socle fig. 15 Nuancier de texture « pierre
. Encadrez votre dessin selon la mise en page
fixée

3. Sur une feuille de calque A4


. Décalquez votre dessin
32
4. Sur une feuille A4 blanche 80 g/m²
. Transférez votre dessin du calque

5. Sur une feuille A4 blanche 80 g/m² et selon modèle


« Nuancier de textures » fig. 13 et 14
. Frottez les textures selon une gradation d’in-
tensité fig. 14 Nuancier de texture bois en frottage

6. Sur la feuille A4 80 g/m² du tracé géométrique et


27

selon modèle « Projections et texture » fig. 16


. Traitez les surfaces avec les textures et leurs
8.5 191
nuances choisies.
. Traitez les arêtes cachées et les tracés de
constructions de manière à ce qu’ils soient A

presque invisibles (trait fin et de faible den-


sité). B D
30°

C
A''

B'' D''

C''
227

A'

B' D' 45°

C'
43

fig. 12 Tracé géométrique fig. 13 Dessin de construction ava

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2008-2009


cours de première année, groupe Paule / Emy / Jean-Maurice
16. Brancusi – perspective parallele et texture *

29-10 & 05-11-2008

Rendu
– 1 feuille A4 (80gr)du tracé géométrique de votre
socle décrit sous point 2 de la donnée et selon fig. 13

– 1 feuille A4 (80gr) de votre avec votre nuancier de


texture décrit sous point 5 de la donnée et selon fig.
14 et 15

– 1 feuille A4 (80gr) de votre socle avec les effets de


rendu décrits sous point 6 de la donnée et selon fig. 16

fig. 15 Nuancier de texture « pierre » en frottage Matériel remis


1. Donnée de l’exercice sur papier format A3
×1 exemplaire par étudiant

2. Bac contenant les « modules de Brancusi »


×1 exemplaire par groupe de 6 ou 4 étudiants
33
3. Empreintes de matériaux
×3 par groupes de 6 et ×2 par groupe de 4 étudiants
27

D''
227
43

fig. 13 Dessin de construction avant l’application des effets. Planche PS fig. 16 Projections et textures d’un socle de Brancusi Planche PS
17. Brancusi – projection orthogonale et ombres *

5. Géométral
Projections et ombres d’un socle de Brancusi
1 période

Donnée de l’exercice Y = AB = BC = CD = DA = CF
1. Composez une forme géométrique unitaire avec 2
« modules de Brancusi » en vous référant à ses so-
cles (cf. fig. 6 « modules de Brancusi » et document
« Les socles de Brancusi »)
D
Y
2. Sur une feuille A4 blanche 80 g/m² et selon modèle A C
«Tracé géométrique », fig. 7 1×
. Tracez les projections en plan et en élévation B
de la forme « socle » que vous avez composée F Y+(Y/3)
. Tracez les projections au sol des ombres de
votre « socle »
. Encadrez votre dessin selon la mise en page
fixée 1×

3. Sur une feuille de calque A4


. Décalquez votre dessin fig. 9 Perspectives du cube, JLQ,
34 Y/2 Jean-Jacques Lequeu

4. Sur une feuille A4 blanche 200 g/m² et selon modèle


« Projection et ombres », fig. 8 2×
. Transférez votre dessin du calque
. Traitez les surfaces d’ombres propres et pro-
jetées en hachure à la manière de J.J. Lequeu
Y
(cf. fig. 9 Perspectives du cube, JLQ)
. Traitez les arêtes cachées et les tracés de
constructions de manière à ce qu’ils soient 4×
presque invisibles (trait fin et de faible den-
sité)
8.5

G AF CB

Y/2

Y/3

Y/3

2× A'
B

G'

C'

Y/3

F'


Sources

fig. 9 Gallica - Lequeu, 1757-1826


http ://gallica.bnf.fr/ark :/12148/btv1b7703630q.notice

fig. 10 Adriaan van Haaften, Uit de hand, Publicatiebureau Technische


Universiteit Delft, 1997, ISBN 90-5269-238-6
fig. 6 Les 8 « modules de Brancusi » fig. 7 Tracé géométrique

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2008-2009


cours de première année, groupe Paule / Emy / Jean-Maurice
17. Brancusi – projection orthogonale et ombres *

15-10-2008

Rendu
– 1 feuille A4 80 g/m² du tracé géométrique de votre
socle décrit sous point 2 de la donnée et selon fig. 7

– 1 feuille A4 200 g/m² de votre socle avec les effets


de rendu décrits sous point 4 de la donnée et selon
fig. 8

Matériel remis
+(Y/3) 1. Donnée de l’exercice sur papier format A3
×1 exemplaire par étudiant

2. Document papier format A4


« Les socles de Brancusi »
×1 exemplaire par étudiant

fig. 9 Perspectives du cube, JLQ, fig. 10 Slagschaduwbepaligen volgens 3. Bac contenant les 8 « modules de Brancusi »
Jean-Jacques Lequeu hetzelfde principe 35
×1 exemplaire par groupe de 6 ou 4 étudiants

4. Assortiment de 6 crayons de couleur « Caran


d’Ache »
× 1 exemplaire par étudiant
Y
27

8.5 191

G AF CB E D
45°

Y/3

ligne de terre / sol

A''
227

B''

G''

D''
C''

A'
B' E''

G'
F''

D'
C'

Y/3
E'

F'
30°
43

fig. 7 Tracé géométrique fig. 8 Projections et ombres. Planche PS


18. brancusi – perspective centrale / coupe perspective *

9. Perspective I
Perspectives à 1 point de fuite d’un socle de Brancusi
1 période

PERSPECTIVE À 1 POINT DE FUITE CENTRAL PERSPECTIVE À 1 POINT DE FUITE DÉCENTRÉ

Donnée de l’exercice
1. Sur une feuille A4 en papier kraft ou feuille A4
blanche 200 g/m² et selon modèle « Perspective à 1
point de fuite » fig. 17
. Tracez un cadre divisé en 2 rectangles identi-
ques p'
1L < D < 2L (=1.75L)

. Tracez dans le rectangle de gauche la vue en


LH PF PD
perspective centrale de votre socle (cf. votre
socle de l’exercice 7) Ligne d’Horizon PF D PD

. Tracez dans le rectangle de droite la vue en


perspective décentrée du socle de Brancusi p

(cf. votre socle de l’exercice 7) Ligne de Terre LT

. Traitez les deux vues en perspective avec des


hachures d’ombrage L

fig. 19 Explication du tracé géométrique d’une perspective à 1 point de fuite


– 1 point de fuite (PF)
– 1 point de distance (PD)
36 La perspective se construit dirtectement à partir de l’élévation

8.5
191

F D F D

43 113.5 113.5 27

fig. 17 Tracé géométrique fig. 18 Perspectives à 1 p

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2008-2009


cours de première année, groupe Paule / Emy / Jean-Maurice
18. brancusi – perspective centrale / coupe perspective *

12-11-2008

ECTIVE À 1 POINT DE FUITE DÉCENTRÉ

Rendu
– 1 feuille A4 en papier kraft ou feuille A4 blanche
200 g/m² de votre socle en vue perspective à 1 point
de fuite selon fig. 18

Matériel remis
1. Donnée de l’exercice sur papier format A3
PF PD
× 1 exemplaire par étudiant
PD

2. Bac contenant Les « Modules de Brancusi »


× 1 exemplaire par groupe de 6 ou 4 étudiants

ctive à 1 point de fuite

lévation 37
8.5
191

27

fig. 18 Perspectives à 1 point de fuite d’un socle de Brancusi. Planche PS


19. brancusi – releve perspectif *

10. Perspective II
Perspective « naturelle » de socles de Brancusi
1 période

Donnée de l’exercice
1. Fabriquez votre « grille de Dürer » avec le matériel
remis et selon la fig. 20

2. Composez 2 formes géométriques unitaires avec


les « modules de Brancusi » en vous référant à ses
socles (cf. les « modules de Brancusi » fig. 6 et
document « Les socles de Brancusi »)

3. Mettez en place le dispositif selon fig. 21. Repérez


sur leurs supports les éléments en présence (grille
de Dürer, socles, votre position de spectateur)

4. Sur une feuille A4 de papier quadrillé et selon mo-


dèle « Relevé perspectif » fig. 22 :
. Tracez sur votre grille de Dürer 2 points situés 20
à l’intersection de lignes qui coïncident avec
38
2 des sommets des volumes observés ; ces 2
points sont les repères de la position de votre 5
oeil par rapport à l’objet observé
. Tracez les arêtes des volumes et les limites de
leur support (la table)
. Encadrez votre dessin selon la mise en page
fixée

5. Sur une photocopie de votre relevé perspectif


. Disposez les valeurs de gris selon votre
observation (cf. « Etude pour la pose des va-
leurs » fig. 23)

6. Sur une feuille de calque A4 fig. 21 Le dispositif en place


. Décalquez votre relevé perspectif

7. Sur une feuille A4 blanche 200gr et selon modèle Renvoi


« Perspective “naturelle” de socles de Brancusi » [...] observons comment les choses mêmes se présen-
fig. 24 tent au regard. Tout d’abord, lorsque nous regardons
. Transférez votre relevé perspectif quelque chose; nous voyons que c’est une chose qui
. Traitez les surfaces en hachure d’ombrage occupe un lieu. De fait, le peintre circonscrira l’espace fig. 20 Construction de la grille de
d’après votre étude pour la pose des valeurs de ce lieu, et appellera du terme exact de « circonscrip-
tion » cette manière réglée de tracer les bords. Juste
après, à bien y regarder, nous distinguons que les très
nombreuses surfaces qui composent le corps observé
s’ajointent les unes aux autres; l’homme de l’art nom-
mera proprement « composition » ces conjonctions de
surfaces, en les assignant à leurs lieux. Enfin, par un
examen attentif, nous discernons plus distinctement
les couleurs des surfaces, dont la représentation en
peinture — parce que cette dernière ne se différencie
qu’en fonction des lumières — recevra la juste appel-
lation de « réception des lumières ».

[...] La circonscription, la composition et la réception


des lumières accomplissent donc la peinture. [...]
Leon Battista Alberti, La Peinture, texte original première moitié XVe s.,
Editions du Seuil, 2004, ISBN 2-02-066203-5
fig. 22 Relevé perspectif. Planche P

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2008-2009


cours de première année, groupe Paule / Emy / Jean-Maurice
19. brancusi – releve perspectif *

19-11-2008

Rendu
– 1 feuille A4 200 g/m² d’une vue perspective dite
naturelle de socles de Brancusi.

Matériel remis
1. Donnée de l’exercice sur papier format A3
×1 exemplaire par étudiant

2. Bac contenant Les « Modules de Brancusi »


×1 exemplaire par groupe de 6 ou 4 étudiants

3. Kit de fabrication de la « grille de Dürer »_ x 1 exem-


plaire par étudiant

20 28 45
39
10
5

30

10

DECHET
mêmes se présen-
nous regardons
une chose qui
onscrira l’espace fig. 20 Construction de la grille de Dürer
t de « circonscrip-
es bords. Juste
uons que les très
le corps observé
me de l’art nom-
conjonctions de
ux. Enfin, par un
s distinctement
résentation en
ne se différencie
a la juste appel-

n et la réception
einture. [...]
re moitié XVe s.,

fig. 22 Relevé perspectif. Planche PS fig. 23 Etude pour pose des valeurs. PS fig. 24 Perspective « naturelle » de socles de Brancusi. Planche PS
20. releve – projection orthogonale *

11. Relevé I 01-12-2010

Exemple Donnée de l’exercice


D’après bouteille de Tipp-Ex. 1. Choisissez un objet de votre environnement immé-
diat que vous pouvez tenir dans votre main et qui
Support soit intéressant à étudier, que l’on puisse ouvrir,
A4 millimétré démonter (avec des assemblages mécaniques).
2. Prenez les mesures principales et choisissez
Accessoires l’échelle (ou les échelles) de représentation en
A4 blanc 80g/m² fonction du format et de votre mise en page, que
vous esquissez par une série de rectangles vides
Technique (dans lesquels s’inscriront les différentes vues,
crayon graphite cf point 3 ci-dessous) sur votre format A4 blanc
80g/m².
3. Faites de l’objet plusieurs vues en projection
orthogonale (plan, élévations) et, en option, une
vue de détail. Traitez l’ensemble à main levée, sur
votre format A4 millimétré.
40
4. Traitez une vue à choix en hachure volumétrique,
les autres au trait.
5. Incluez une échelle graphique identique à celle
présentée en fig. 2.
6. Ajoutez toujours vos prénom, nom et Nº de matri-
cule au dos de votre dessin, en haut à droite.

0 50 mm

0 100 mm

fig. 2 Exemples d’échelles graphiques (ici 1:1 et 1:2)

fig. 1 Exemple de l’exercice 11. Planche PS

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
21. releve – perspective paralelle / ecorchee *

12. Relevé II 08-12-2010

Exemple Donnée de l’exercice


D’après bouteille de Tipp-Ex. 1. Sur votre A4 blanc 80 g/m², esquissez, en anticipant
une mise en page adéquate pour le représenter,
Support l’objet choisi pour l’exercice précédent (exercice
A4 blanc 200g/m² 11 “Relevé I”), en axonométrie éclatée. Définissez
le mode axonométrique (cf fig. 2 plus bas) le plus
Accessoires approprié pour décrire cet objet.
A4 blanc 80g/m²
2. Sur votre A4 blanc 200 g/m², tracez le dessin défini-
Technique tif.
crayon graphite
3. Traitez tout ou partie du dessin en hachures
d’ombrage.

4. Ajoutez toujours vos prénom, nom et Nº de matri-


cule au dos de votre dessin, en haut à droite.
41
Y
Y
X Y X Y
135 90 135 120
X
X
135 150

modes axonométriques 90 120 105 120 120 120

Z Z Z Z

axonométrie cavalière axonométrie militaire projection trimétrique axonométrie isométrique

Y Y
135 Y
135 X
X
X 90
135
150 105 120
90

modes axonométriques 120

avec facteurs de réduction


Z Z Z

axonométrie cavalière axonométrie militaire projection trimétrique


(réduction à 2/3 sur l’axe Y) (réduction à 2/3 sur l’axe Z) (réduction à 3/4 sur l’axe Y
et à 9/10 sur l'axe X)

fig. 2 Modes axonométriques à choix

fig. 1 Exemple de l’exercice 12. Planche PS

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
22. piranesi *

X. Piranesi 14-11-2007

Exemple Donnée de l’exercice


Support D’un travail individuel à une oeuvre collective.
Carton 60×45cm Antichità romane de Giambattista Piranesi.

Technique A l’instar du graveur reproduisant un burin la toile de


crayon graphite maître, l’étudiant, à la pointe du graphite, interprète
les estampes piranésiennes. C’est le tracé de la Via
Appia, le long duquel s’égrènent les plans des sépul-
tures, qui fait le lien entre autant de planches indivi-
duelles et propose ainsi une reconstitution virtuelle de
l’axe antique et du Tibre.
De la même manière, le jeu des élévations restitue le
continuum de la Via Appia et celui des quais. A la lec-
ture verticale des trois planches individuelles (plan /
coupe ou élévation / vue “3D”) s’ajoute ainsi une lec-
ture traversante, unifiant les travaux des étudiants en
42
un ensemble de dessins sur un même thème.

Conditions de réalisation de l’exercice :


en atelier, encadré par des enseignants ; sur 12 pé-
riodes hebdomadaires de 4 heures.

fig. 1 Exemple de l’exercice. Planches PS

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
23. architecture vernaculaire – le grenier independant en suisse *

X. Vernaculaire 14-11-2007

Exemple Donnée de l’exercice


Support Learning from vernacular.
Papier blanc 70×100cm Le grenier indépendant en Suisse.

Technique La composition graphique de la planche se fait verti-


crayon graphite calement et comprend deux dessins au minimum dont
une vue tridimensionnelle en perspective parallèle (à
choix : isométrique, cavalière ou aérienne). Le choix
des échelles des dessins est laissé à l’appréciation
de l’étudiant. Un dessin au minimum présentera des
effets de rendu.

Conditions de réalisation de l’exercice :


en atelier, encadré par des enseignants ; sur 12 pé-
riodes hebdomadaires de 4 heures.
43

fig. 1 Exemple de l’exercice. Planches PS

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
24. promenade alpine *

X. Promenade alpine 14-11-2007

Exemple Donnée de l’exercice


Support A partir de relevés géologiques établis par d’illustres
Carton 60×45cm géologues-dessinateurs suisses, l’étudiant proposera
une nouvelle interprétation de ces dessins. Aprés
Technique avoir étudié / repéré les territoires sélectionnés, l’étu-
application d’un fond blanc sur carton diant composera une planche avec une vue en éléva-
crayon graphite tion et le plan topographique ombré correspondant.
feutres noir, gris et bleu

44

fig. 1 Exemple de l’exercice. Planche PS

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2010-2011


exercices du semestre 1
25. fenetre habitee / fenetre avec vue — geometral et perspectives *

X. Vernaculaire 14-11-2007

Exemple Donnée de l’exercice


Support Fenêtre habitée / fenêtre avec vue
Carton-bois 60×90cm
L’activité pratique de la représentation dans le cours
Technique Art du Dessin du semestre BA2 offre l’occasion à
crayon graphite l’étudiant de représenter un espace vécu. L’étudiant
est invité à questionner une situation concrète par le
dessin.

La représentation d’une fenêtre dans son environne-


ment intérieur et extérieur est l’objet d’étude du
semestre BA2. La représentation de la vue depuis la
fenêtre n’est autre que le regard de l’auteur sur le
monde, "son monde". Le voisinage immédiat de la
fenêtre commande de fait tout l’espace qui lui est
rattaché.
45
L’étudiant sélectionne la fenêtre de son choix et
dessine en géométral à l’échelle 1:10 et en perspective
conique les vues, plans et sections, organisés selon
une mise en page personnelle, sur une seule planche
de carton-bois 60 x 90 cm, avec la mine graphite.

fig. 1 Exemple de l’exercice. Planche EA

CRE - Chaire de Représentation et d’Expression, 2011-2012


exercice du semestre 2
dessins
d’etudiants
1. la main

49

Juliette Lenoir
1. la main

50

Hestia Maillet-Contoz
1. la main

51

Adrien Gilliand
2. Calligraphie *

52

Grégoire Hattich
2. Calligraphie *

53

Zisti Haghparast
3. PLEIN-VIDE – PLACE URBAINE *

54

Odile Keller
3. PLEIN-VIDE – PLACE URBAINE *

55

Hestia Maillet-Contoz
3. PLEIN-VIDE – PLACE URBAINE *

56

Caroline Schartz
3. PLEIN-VIDE – insecte

57

Sébastien Camillo
3. PLEIN-VIDE – insecte

58

Nicolas De Courten
3. PLEIN-VIDE – insecte

59

Augustin Mercier
3. PLEIN-VIDE – insecte

60

Adrien Gilliand
4. volumes simples

61

Julia Magnin
4. volumes simples

62

Noona Noori
4. volumes simples

63

Roland Freymond
4. volumes simples

64

Caroline Schartz
5. geometral

65

Zisti Haghparast
5. geometral

66

Odile Keller
5. geometral

67

Hestia Maillet-Contoz
6. projection orthogonale et ombres

68

Sébastien Camillo
6. projection orthogonale et ombres

69

Stéphanie Denig
6. projection orthogonale et ombres

70

Raphaël Desaules
7. volumes simples – perspective parallele et ombres

F. Colucci
7. volumes simples – perspective parallele et ombres

72

Monica Rita Basbouss Moukarzel


8. cube transparent – perspective parallele et ombre propre

73

Agnieszca Gauza
8. cube transparent – perspective parallele et ombre propre

74

Alexandria Ming Aerni


9. donald judd – perspective parallele et ombres *

75

Hestia Maillet-Contoz
9. donald judd – perspective parallele et ombres *

76

Noona Noori
9. donald judd – perspective parallele et ombres *

77

Odile Keller
11. la piece – perspective centrale

78

Théo Bellmann
11. la piece – perspective centrale

79

Monica Rita Basbouss Moukarzel


11. la piece – perspective centrale et lumiere

80

Odile Keller
11. la piece – perspective centrale et lumiere

81

Hestia Maillet-Contoz
12. la piece – perspective centrale et lumiere

82

Nicolas Marx
12. la piece – perspective centrale et lumiere

83

Caroline Schartz
12. la piece – perspective centrale et lumiere

84

Katia Sottas
13. volumes simples – perspective et ombres

Giona Bierens De Haan


13. volumes simples – perspective et ombres

86

Sébastien Camillo
13. volumes simples – perspective et ombres

87

Adrien Alberti
14. interpretation – perspective centrale *

88

Hestia Maillet-Contoz
14. interpretation – perspective centrale *

89

Nicolas Marx
15. interpretation – ombre et lumiere *

90

Marie-Laure Allemann
15. interpretation – ombre et lumiere *

91

Zisti Haghparast
15. interpretation – ombre et lumiere *

92

Grégoire Hattich
15. interpretation – ombre et lumiere *

93

Hestia Maillet-Contoz
15. interpretation – ombre et lumiere *

94

Noona Noori
15. interpretation – ombre et lumiere *

95

Katia Sottas
16. brancusi – perspective paralelle et texture *

96

Adrien Gilliand
16. brancusi – perspective paralelle et texture *

97

Sophie Langel
17. brancusi – projection orthogonale et ombres *

Maxime Fayet
18. brancusi – perspective centrale / coupe perspective *

99

Maxime Fayet
18. brancusi – perspective centrale / coupe perspective *

100

Salomé Houllier
18. brancusi – perspective centrale / coupe perspective *

101

Dominique Kühnhanss
18. brancusi – perspective centrale / coupe perspective *

102

Thomas Lepelletier
18. brancusi – perspective centrale / coupe perspective *

103

Salomé Houllier
18. brancusi – perspective centrale / coupe perspective *

104

Augustin Mercier
19. brancusi – releve perspectif *

105

Salomé Houllier
20. releve – projection orthogonale *

106

Giulia Altarelli
20. releve – projection orthogonale *

107

Maxime Fayet
20. releve – projection orthogonale *

108

Zisti Haghparast
20. releve – projection orthogonale *

109

Grégoire Hattich
20. releve – projection orthogonale *

110

Hestia Maillet-Contoz
20. releve – projection orthogonale *

111

Marie-Luce Jaquier
20. releve – projection orthogonale *

112

Alexandria Ming Aerni


20. releve – projection orthogonale *

113

Nicolas Marx
20. releve – projection orthogonale *

114

Caroline Schartz
20. releve – projection orthogonale *

115

Philippe Nunes
21. releve – perspective parallele / ecorchee *

Alexandria Ming Aerni


21. releve – perspective parallele / ecorchee *

117

Giulia Altarelli
21. releve – perspective parallele / ecorchee *

118

Sébastien Camillo
21. releve – perspective parallele / ecorchee *

119

Grégoire Hattich
21. releve – perspective parallele / ecorchee *

120

Hestia Maillet-Contoz
21. releve – perspective parallele / ecorchee *

121

Hestia Maillet-Contoz
21. releve – perspective parallele / ecorchee *

122

Nicolas Marx
21. releve – perspective parallele / ecorchee *

123

Philippe Nunes
21. releve – perspective parallele / ecorchee *

124

Philippe Nunes
21. releve – perspective parallele / ecorchee *

125

Augustin Mercier
21. releve – perspective parallele / ecorchee *

126

Caroline Schartz
22. piranesi *

127

Giulia Altarelli
22. piranesi *

128

Giulia Altarelli
22. piranesi *

129

Elsa Beniada
22. piranesi *

130

Elsa Beniada
22. piranesi *

131

Emma Jane Bilham


22. piranesi *

132

Marion Brun
22. piranesi *

133

Sébastien Camillo
22. piranesi *

134

Meret Büchel
22. piranesi *

135

Marie Cherix
22. piranesi *

136

Sébastien Camillo
22. piranesi *

137

Nicolas De Courten
22. piranesi *

138

Nicolas De Courten
22. piranesi *

139

Konstantinos Dell’Olivio
22. piranesi *

140

Sarah Delmenico
22. piranesi *

141

Davide DiCapua
22. piranesi *

142

Nathalie Geibel
23. architecture vernaculaire – le grenier independant en suisse *

143

Guillaume Stark
23. architecture vernaculaire – le grenier independant en suisse *

144

Cyril Pitteloud
23. architecture vernaculaire – le grenier independant en suisse *

145

Derek Raubach
23. architecture vernaculaire – le grenier independant en suisse *

146

Yoann Pfefferlé
23. architecture vernaculaire – le grenier independant en suisse *

147

Fanny Vuagniaux
23. architecture vernaculaire – le grenier independant en suisse *

148

Christophe Waber
23. architecture vernaculaire – le grenier independant en suisse *

149

Yiqun Zhang
24. promenade alpine *

150

Malik Boukhechina
24. promenade alpine *

151

Andrew Dragesco
24. promenade alpine *

152

Anne-Marie Elzingre
24. promenade alpine *

153

Anouchka Kaczmarek
24. promenade alpine *

154

Claire Zuppinger
25. fenetre habitee / fenetre avec vue — geometral et perspectives *

155

Dafni Retzepi
25. fenetre habitee / fenetre avec vue — geometral et perspectives *

156

Stanislas Chaillou
25. fenetre habitee / fenetre avec vue — geometral et perspectives *

157

Alexandre Pavlidis-Raygasse
25. fenetre habitee / fenetre avec vue — geometral et perspectives *

158

Julien Perret
25. fenetre habitee / fenetre avec vue — geometral et perspectives *

159

Antoine Piquemal
25. fenetre habitee / fenetre avec vue — geometral et perspectives *

160

Jules Chabbey
25. fenetre habitee / fenetre avec vue — geometral et perspectives *

161

Nathalie Stachnik