Vous êtes sur la page 1sur 29

Institut supérieur de transport et de la logistique

SOUSSE

Rapport de stage technicien


Au sein de l’entreprise Steiff

Élaborée par : Entissar Boukhari


Encadré par : M.Ouled Amor FAHAD
Du 1/07/2020 au 31/07/2020
Remerciement
Mes sincères remerciements pour tout le personnel de Steiff jouets qui m’ont accueilli dans
leur entreprise et m’ont fourni l’occasion de découvrir la vie professionnelle, mes particuliers
remerciements pour le directeur général M. Jaziri Khaled, le directeur Logistique M. Ouled
Amor Fahed et son assistante Zaafouri Salwa pour leur aide et leur encadrement durant la
période de stage

2
Introduction générale

L’insertion professionnelle devient un enjeu non seulement pour les institutions de


l’enseignement supérieur, mais aussi pour les étudiants. Ceci est garanti par les stages
effectués au sein des entreprises pour la découverte de l’entreprise sous ses différents aspects
et l’initiation à la vie professionnelle. Dans ce cadre, j’ai choisi d’effectuer mon stage d’été au
sein de STEIFF-jouets Sidi Bouzid qui m’a offert l’occasion non seulement d’intégrer dans la
vie de l’entreprise, mais aussi d’acquérir une formation technique, organisationnelle,
personnelle et sociale.

3
Sommaire :
I) Présentation de l’entreprise :……………………………………………………………………………………… 5
1. Historique de la firme Steiff :…………………………………………………………………………………….5
2. Steiff jouets en peluche Sidi Bouzid :………………………………………………………………………...
3 .Organigramme Steiff :…………………………………………………………………………………………………..
4. Circuit de travail dans l’entreprise :…………………………………………………………………………..
II) Département qualité :………………………………………………………………………………………………….
1. Type de contrôle :……………………………………………………………………………………………………..
2. Les outils de travail pour la qualité :………………………………………………………………………….
Tableau 1 : Les outils de travail pour la qualité :…………………………………………………………….
III) Problématique :…………………………………………………………………………………………………………..
1. Choisir un sujet : ……………………………………………………………………………………………………
2. Poser le problème : ………………………………………………………………………………………………
Tableau2 : Méthode QQOQCP…………………………………………….…………………
3. Définir la situation désirée……………………………………………………………………………………
4. Décrire la situation existante………………………………………………………………………………..
5. Recherche les causes :…………………………………………………………………………………………..
6. Recherche les solutions :………………………………………………………………………………………..
1. Définition des différents postes de travail :……………………………………………………………..
Objectif de la mesure de travail…………………..……………………………………………………….……….
Spécificité des temps………………………………………… …………………………………………………………..
Principale méthodes de la mesure des temps :………………………………………………………………

4
Listes des figures :

Figure 1 : Margarèthe Steiff……………………………………………………………….


Figure 2 : Les types d’articles……………………………………………………………..
Figure 3 : Réclamation d’un client …………………………………………………………
Figure 4 : Brainstorming ……………………………………………………………………
Figure 5 : Echantillon ……………………………………………………………………….

5
I) Présentation de l’entreprise :
1. Historique de la firme Steiff :

Tout a commencé en 1847 la date de naissance de Margarèthe Steiff à Giegen. Trois ans plus
tard une forte fièvre et ses jambes sont paralysées. Mais la maladie n’empêche pas Margarèthe
Steiff de devenir une entant joyeuse avec ses notes supérieures à la moyenne et une grande
capacité d’organisation.

Figure1 : Margarèthe Steiff

Pour faciliter la vie de Margarèthe et de ses deux sœurs, Friedrich Steiff (père de Margarèthe)
aménage dans la maison familiale un atelier de couture. En 1847, Margarèthe est la première
dans la ville à s’achète une machine à coudre et bien qu’elle ne puisse s’en servir que de côté
gauche à cause de sa paralyse, Margarèthe devient rapidement très productive et les

6
commandes se font de plus en plus importantes. Elle fonde en 1877, sur les conseils d’un
cousin parent par alliance (Wolhelm Adolf Glatz) une petite entreprise avec plusieurs
couturières employées
En 1880, Margarèthe découvre dans une revue une image d’éléphant qui l’inspire et fait avec
ses couturières des coussins d’aiguille sous la forme d’éléphant pour le marché d’Heidenheim.
Ces éléphants sont un succès avec les enfants, de sorte que d’autres animaux sont également
produits. En 1892, un premier catalogue est imprimé, et en 1893, le chiffre d’affaires à plus de
180000 marks
En 1892 apparait le premier catalogue Steiff qui montre la diversité de la gamme (des signes,
des ânes, des chevaux…). Dis ans plus tard l’ours en peluche est né « ours PB55 » le premier
ours en peluche de monde avec les bras et les jambes mobiles. En 1904, pour faire leurs
propres produits distincts de qualité et pour conjurer l’innombrable imitateur du marché Steiff
a développé la marque « Steiff bouton à l’oreille »
Après la deuxième guerre mondiale Steiff a reprend la production. La création de musée de
Steiff était en 1980 puis en 1992 club Steiff club est fondé
2. Steiff jouets en peluche Sidi Bouzid :
La société a été créée en 1975 par les actionneurs de l’entreprise Steiff –Allemagne, leader
mondiale des jouets en peluche, pour réaliser la confection des jouets en peluche. Elle réalise
la confection de ces jouets en peluche, pour réaliser la confection de ces jouets exclusivement
pour le compte Steiff.
Cette entreprise est de personnes dont 20 cadres, située au centre-ville à Sidi Bouzid et dont
les activités industrielles sont relatives à la confection des jouets en peluche.
Depuis sa création en 1975, l’entreprise a été fondée par l’apport des cadres et la qualification
des opérateurs spécialisés qui constituent la structure actuelle de Steiff ce qui lui a permis de
développer plusieurs articles, produire, d’augmenter régulièrement le volume de sa production
et d’en améliorer la qualité.
La démarche de l’entreprise est basée sur la confection des jouets en peluche à partir
d’échantillons prototypes conçus et développés par la maison mère Steiff. Allemagne

7
Fiche technique

 Raison sociale : Steiff jouets

 Statut juridique : société à responsabilité limité

 Activité principale : Fabrication des jouets

 Date de création : 1975

 Capital :100000 DT

 Chiffre d’affaire annuel :1400000 DT

 Taux d’exportation : 100 %

 Certification :ISO9001 :2015

 Effectif total : 980 employés

 Directeur : Jaziri Khaled

 Adresse de siégé : Giegen an der Brenz, In der Bade-

Wurtemberg ALMAGNE

 Adresse usine : Avenu Habib Bourguiba 9100 Sidi Bouzid

 Tél: 76632204

 Fax 76633466

 E-mail: steiff.jouets@planet.tn

  Site web :http://www.steiff.com

8
3. Organigramme Steiff :

9
4.Circuit de travail dans l’entreprise :
 Coupe et broderie :
Avant d’envoyer les tissus, l’entreprise mère effectue une série des tests (test d’élongation,
vérification des couleurs…) sur des échantillons dans des laboratoires spécialisés pour bien
contrôler les matières premières.
Dès la réception d’un e-mail qui contient tous les articles à produire pendant la semaine on
lance l’opération de coupe. On note bien qu’à chaque tissu est associé un numéro, en insérant
ce numéro dans le système SAP on aura avec quelle machine on coupe le tissu, après est ce
que on doit le border.
La salle de coupe contient sept machines laser, trois machines de broderies et trois machines
de presse.
 Le système SAP est un programme informatique qui nous donne tous les informations
nécessaires à la production de l’article (fiche technique, machine de coupe ou de broderie
utilisé…)
 Couture :
La manufacture « Steiff » tisse des fibres naturelles les plus délicates comme le mohair,
l’alpaga ou fausse fourrure en fibre synthétiques. De surcroit, elle n’utilise que des matières
sélectionnées et contrôlées avec le plus grand soin, provenant de fabrication réputés. Elle les
teste conformément à la norme Okeo-Tex 100.
Après la coupe les articles sont envoyés dans un chariot (qui doit être nettoyées).

 La finition :
La finition contient plusieurs étapes mais tout s fait à la main :
 Brossage
 Broderie
 Esthétique
 Identification
 Habillage
 Contrôle finale
 Emballage

Actuellement Steiff possède trois salles de production :


o Classique : Ce sont des jouets qui ont le dos vouté. Ses bras sont longs, et
peuvent parfois atteindre les genoux. Il a des grandes pattes, des cuisses larges,
des pieds fixés en angle droit aux jambes. Les membres sont articulés et
mobiles.
o Weichen : Ce sont des jouets qui ne peuvent pas s’écarter de quelque part et ne
peuvent pas rester souple à partir de l’endroit où il n’a jamais quitté ses côtés.
o Baby article : Ce sont des jouets fabriqués des matériaux particulièrement
doux et tendres pour la peau délicate de bébé. Le coton utilisé est biologique,
certifié de GOTS ( Global Organic Textile Standard)

10
Figure 2 : Les types d’articles

II) Département qualité :

La qualité est de plus en plus une variable essentielle pour toute entreprise qui propose des
biens et/ou des services sur un marché. La qualité d’un produit couvre sa performance, mais
aussi sa disponibilité. Elle est devenue un argument essentiel pour les entreprises par ce que
critère essentiel de choix pour les clients.
1. Les types de contrôles :
 L’auto contrôle : chaque ouvrier doit contrôler son travail pour gagner le temps de
production e pour obtenir une bonne qualité
 Le contrôle sur chaine : chaque contre maitre obligé de contrôler les pièces sur le
sens inverse ; pièce par pièce et conseiller les ouvrières et les orienter vers la vraie
manière de travail.
 Le contrôle sur poste : la contrôleuse sur la poste de contrôle réalise le contrôle des
articles (pièce par pièce) sur le sens inverse.
 Contrôle 100% : les contrôleuses faites le contrôle de toutes les pièces 100%.
 Contrôle 3% : selon le niveau d’acceptation les contrôleuses réalisent le contrôle de
3%
 Le contrôle avant scanner : un contrôle pour éviter le déchirement des pièces.
 Le contrôle avec scanner : ce type de contrôle pour éviter l’existence des matériel
(aiguille) dans chaque article.
 Le contrôle avant de mettre le bouton à l’oreille : les contrôleuses réalisent le
contrôle de toutes les pièces pour obtenir le 0 défaut.
 Le contrôle pendant le montage de bouton à l’oreille : pendant la tache de montage
de bouton à l’oreille des articles l’ouvrière obliger de contrôler son travail (avant et
après).

 Le contrôle pendant l’emballage : le responsable de cette tache contrôle son travail
avant et après l’emballage.

11
 L’audit de qualité : pour surveiller et évaluer le degré d’application du système
qualité, des audits qualité internes sont planifiés pour couvrir l’ensemble des processus
de l’entreprise, relatives à l’application du système qualité, en tenant compte de l’état,
de l’importance des processus et des domaines à auditer, ainsi que des résultats
précédents
2. Les outils de travail pour la qualité :

Divers outils de travail sont utilisés pour assurer une bonne qualité :

Les outils de la qualité Fonction des outils

Fiche de qualité -Chaque poste de travail (la couture) à une fiche de


qualité pour avoir le niveau de la qualité et traiter les
problèmes

Fiche de critère de qualité -Sont des fiches qui contiennent les points d’inspections
pour aider les contrôleuses de qualité à respecter les
critères de la qualité.
Echantillons(Muster) -C’est un article qui se caractérisé par 0 défauts et tous
les postes de travail doivent être respecté ses
caractéristiques
Les Emails -C’est une façon très efficace pour communiquer avec les
responsables en Allemagne pour avoir traité des
problèmes de qualité et de production

Les vidéos conférences -Une manière progressive pour communiquer avec les
responsables, ou tous les responsables de qualité et de
production pour avoir le problème
Suivi qualité -Le suivi se fait chaque jour par le responsable de
qualité, pour avoir s’il y à des problèmes pour les traitées

Réaliser des statistiques -Suivant des fiches de critères de qualité le responsable


réalise des statistiques pour avoir le niveau actuel

Suivi quantité -Selon les quantités sorti, le responsable réalise le control


de qualité pour avoir la quantité qu’elle va sorti pour
l’export

Fiche technique
-Une fiche qui contient tour les informations sur le
modèle

12
Tableau1 : Les outils de travail pour la qualité

III) Problématique :
Les étapes de résolutions de problème :
1. Choisir un sujet :
Comme on a un nombre très important des sujets à traiter il est nécessaire de les trier afin de
ne garder que ceux qui doivent être résolus en priorité.
J’ai choisir le problème d’amélioration de respect les délais de livraison par ce que c’est un
sujet pertinent pour l’atelier, aussi le problème de production au niveau des jouets classiques
par ce qu’un sujet qui apporte une amélioration immédiate.
2. Poser le problème :
C’est une phase très importante parce qu’on dit souvent qu’un problème bien posé est déjà à
moitié résolu.
Problème : amélioration de la productivité 
Outil : QQOQCP
Il faut répondre aux questions d manière très précise

QQOQCP Question à se poser Description


Quoi ? De quoi s’agit-t-il ? -Amélioration des
Quel est le sujet délais de livraison
Quoi ? Qui est concerné Responsable de
planification
Ou ? Ou on détecte ce Pendant l’export
problème ?
Quand ? Depuis quand ?
Quel moment ?
Comment ? Comment le défaut a Lors de contrôle
été détecté ?
Pourquoi ? Pour quoi on traite ce -satisfait le client et
problème ? diminuée le
pourcentage d’erreur
Tableau2 : Méthode QQOQCP
Il faut aussi évaluer les conséquences.
On note que parfois ce problème est détecté par le client même.
- Perte de temps donc retard de livraison
- Faire des retouches
- Mauvaise qualité
- Réclamation des clients

13
14
3. Définir la situation désirée :
La situation est décrite de manière précise. Des objectifs sont formulés. Chaque objectif
décrit ce que l’on verra lorsque le problème sera résolu.

Si on évite de couture
ouverte

Réduction de
pourcentage d’erreur

Bonne qualité
 Eviter de faire
Augmentation de
des retouches
 Gain de temps production
 Meilleur consommation
de la matière première  Eviter les
réclamations des
clients.
 Diminution des couts
de production

15
4 . Décrire la situation existante :
On décrit la situation de départ de facon la plus précise possible. Les indicateurs sont utilisé.
L’état initial, comparé aux objectifs, montre le chemin à parcourir.
Collecte des donnés :
Pendant la couture.

Mois avril mai juin

Nombre des défauts 52 41 63

Chart Title
70

60

50

40

30

20

10

0
Nombre des défauts

Avril mai Juin

Aussi on a reçu une réclamation d’un client :

Figure 3 : Réclamation d’un clie

16
5. Recherche les causes : Définition : Ce diagramme représente de façon graphique les
causes aboutissant à un effet. Il peut être utilisé comme outil de modération d’un Brain
Stroming et comme outil de visualisation synthétique et de communication des causes identifiées. Il peut
être utilisé dans le cadre de recherche de cause d’un problème existant ou d’identification et gestion des
risques lors de la mise en place d’un projet .

Outil : Brainstorming :
Envoie de matière première

Coupe

Couture

Contrôle

Pièce sans défaut Pièce avec défaut

Rembourrage

Réclamation
Coiffure Peinture

End contrôle

Pièce avec défaut


Pièce sans défaut

Contrôle AQL Giegen


Pièces sans défaut Pièce avec défaut

Client

Pièce sans défaut Pièce avec défaut


17 Figure 2 : Ou on détecte le problème ?
1. Matière : Les matières et matériaux utilisées et entrant en jeu, et plus
généralement les entrées technologiques
2. Matériel : l’équipement, les machines, les bureaux informatiques, les
logiciels et les technologies.
3. Méthode : le mode opératoire, la logique du processus et la recherche et
développement.
4. Main d’œuvre : les interventions humaines
5. Milieu : l’environnement, le positionnement, le contexte

Méthode Matière première


Milieu

Possibilité de
Éclairage
insuffisant perte
Mauvaise
Perturbation Pas de respect des inventaire
méthodes définis des stocks
(Bruit)

Problème retard
de livraison

Manque de formation
Personnel non pour les contrôleurs
La pression exercée motivée
par la machine de
rembourrage
Machine ancienne Pas de
concentration

Matériel Main d’œuvre

18
6. Rechercher les solutions :
Les solutions proposées sont :
1. Machine :
-Régler la tension de fils.
-imposer aux ouvriers d’allumer la lampe d’éclairage.
-Maintenance de temps en temps
2. Méthode :
-Il faut respecter les méthodes définies et assurer le respect de
ses méthodes.
-Informer les contremaitres des méthodes correctes pour
contrôler.
-Attention au point de manque
-montrer et expliquer en cas d’anomalie le mode opératoire
correcte.
3. Mains d’œuvres :
-Motivé les personnels.
-obligatoire de loi sévère pour les disciplines des travailleurs.
-Plus d’information pour les personnels.
4. Matière première :
-Bonne inventaire des stocks.
-disponibilité dans les cas importants
5. Milieu :
-Améliorer l’éclairage.

19
Département Production :
1) Définition des différents postes de travail :
Poste de travail Définition
-Salle coupe -Couper les pièces des articles par la machine de laser
ou par la presse
-Poste machine simple -Couture des articles

-Contrôle sur chaine -Contrôler tous les pièces

-Poste de renversements -Pour reverses les articles avant la tache de


rembourrure
-Poste de contrôle -Contrôler les articles avant la tache de rembourrure

-Poste de rembourrure -Rendre les articles pleins de laines

-Poste de couture à main -Piquer la partie de la rembourrure

-Poste broderie à main -Pour tracer le nez et le bouche

-Poste de forme et brossage -Former l’article (côté esthétique)

-Poste de malen -Jouer sur l’image réelle de l’article

-Poste d’accessoires -Mettre des livres, des étiquettes, des accessoires, des
vêtements…
-Contrôle de 100% -Contrôler les pièces selon le niveau d’acceptation.

-Contrôle de 3% -Contrôler les pièces selon le niveau d’acceptation

-finition -Nettoyer les pièces avec le fechfèche.

-contrôle avant tache de scanner -Contrôler les pièces pour éviter les défauts des tours

-Contrôle avant shutzen -Contrôler toute la quantité

-Travail des boutons à l’oreille -Travail des boutons à l’oriel

-Emballage -Emballer les articles selon le type d’emballage


demandé. (coffre plastique)
-Export -Mettre chaque quantité d’article dans des cartons et
puis l’envoyer vers Allemagne

2. Les outils de travail pour la production :


20
Les outils La fonction des outils
-Liste de prio -C’est une liste qui contient les articles demandés par
(priorité) Allemagne
-Tout le poste réalise le travail selon cette liste
-Liste de qualité -Liste contient la quantité totale pour réaliser pendant une
semaine
-Le moustre -C’est un article de 0 défaut qui confirme à tous les
critères de qualité
-Tout le poste réalise le travail à l’aide cet exemple.
-Checklist -Une fiche qui contient le matériel pour les besoins de
chaque article
-Fiche technique -Une fiche qui contient la méthode de travail pour chaque
article
-Suivi quantité - Pour contrôler le niveau de la production le responsable
fait un suivi chaque jour se forme d’un tableau et des
statistiques de progression de niveau de production
-Suivie -A l’aide des contre mètre le responsable fait un suivi de
pourcentage pourcentage et donne des méthodes de travail et traiter les
problèmes
-Suivi pour les -Pour obtenir un meilleur niveau de production le
moyens de travail responsable de production réaliser des nouvelles moyens
de travail
suivi absence -Le responsable de production réalise ce suivi à l’aide les
contre maitre qu’elles sont en contacte directe avec les
ouvrières et s’il y a un manque fait un recrutement de
travail pour chercher des employeurs
3. La mesure de travail :
La mesure de travail est l’application de certain technique visant à
déterminer le contenu de travail d’une tache donnée par le calcul du
temps de son exécution, selon une norme de rendement bien définie, et après
avoir fixé ou connu les caractéristiques suivantes :
 Grade de qualité requis (meilleure, bonne ou qualité courante).
 Matériel utilisé (manuel, mécanique, automatiques)
 Matériel d’œuvre travaillée (légère, souple, lourde, à dessin)
 Condition générale de travail
Il faut poser les questions : faire quoi ? Avec quoi ? Et comment ?

21
Objectif de la mesure de travail :
 Contrôler la stabilisation des postes de travail.
 Fixer le temps de fabrication, nécessaire à l’élaboration d’un produit
 Etudier, diminuer et éliminer les temps improductifs
 Etablir des comparaisons sur l’efficacité des différentes méthodes de travail et définir des
propositions d’optimisation.
 Lutter contre le gaspillage du temps.
 Définir les salaires aux pièces et les primes.

Spécificité des Temps :


Dans toutes les industrielles, on peut diviser les temps en trois groupes :
 Les temps productifs : Ce sont les temps passés à l’élaboration effective du produit.
Exemple : repassage, piquage…
 Les temps improductifs : Ce sont les temps passés aux activités connexes, accomplies par
les opérateurs et concernant directement le travail.
Exemple : régler la machine, enlever lien du paquet…
 Les temps étrangers : ce sont des temps morts dut aux imperfections des méthodes de
travail, ou aux aléas imprévisibles de toute nature.
Exemple : panne machine, attende de travail…
Principales méthodes de la mesure des temps :
La mesure des temps peut se faire par des moyens divers, y compris au moyen de l’ordinateur,
le calcul se faire par :
 Chronomètre
 Standards des temps
 Catalogue des temps

Le chronométrage :
C’est la mesure de temps pendant lequel un travail s’accomplit, ce temps est mesuré
mécaniquement, on observant le poste et l’exécutant, et ce à l’aide d’un compteur appelé
chronomètre. C’est la méthode la plus utilisé, par ce qu’elle est la plus simple et la rapide.

Cher steiff, l’habitude été le travail par poste c’est-à-dire monoposte. Actuellement le cher de
production essaye de faire le travail par groupe pour plusieurs raisons :
 Amélioration de rendement.
 Des articles urgents avec quantité importantes.
Donc on a réalisé un chronométrage pour un article pour le travailler en groupe
Opération :
1) Couture oreille. T=04 :27 :81
2) Assemblage bouche et gorge. T= 01 :07 :49
3) Assemblage des deux latéraux. T=01 :31 :62.
4) Assemblage bouche au nez et latéraux. T=03 :38 :48
5) Couture pieds antérieurs. T=07 :32 :68

22
6) Assemble pate aux pieds antérieurs. T=07 :32 :60
7) Couture pieds postérieurs. T=13 :45 :56
8) Assemblage pate aux pieds postérieurs. T=06 :05 :61
9) Assemblage antérieurs et postérieurs de pieds d’une seule cote. T=14 :50 :03
10) Fermeture pieds partie droite avec chaussure. T=21 :53 :57
11) Fermeture pieds partie gauche avec chaussure T=21 :53 :55
12) Fermeture ventre et dos. T=13 :17 :78
13) Atfa au dos. T=01 :57 :56
14) Galant à la pâte. =04 :48 :12
15) Assemblage cou à la gorge. T=07 :25 :78
16) Atfa à l’oreille. T=00 :38 :52
17) Pince à l’oreille. T=01 :51 :88
18) Pince haute tête =T=01 :15 :84
19) Couture haut tête. T=02 :09 :24
20) Assemblage oreille à la haute tête. T=15 :50 :79
21) Galant aux oreilles. T=02 :53 :99

Figure5 : échantillon

23
N 1 2 3 4 5 6 7

Operation Couture Asse Couture Ass Couture Ass pate Couture


Oreille bouche nez/yeux bouche pieds aux pieds pieds
a la Ass de 2 ( partie antérieurs antérieurs postérieurs
gorge (lateraux inférieur)
) au nez et
latéreaux

T(s) 268 68 92 218 731 453 826

P(%) 2,72 0,69 0,93 2,21 7,42 4,6 8,39

8 9 10 11 12 13 14

Ass pate Asse Fermeture Fermeture Fermetur Atfa au dos Galant a la


aux pieds antérieurs pieds partie pieds e ventre pate
postérieurs et droite avec partie et dos
postérieur chaussure gauche
s de pied avec
d’une seul chaussure
cote(AV)

366 890 1313 1313 858 118 288

3,72 9,04 13,33 13,33 8,71 1,2 2,92

15 16 17 18 19 20 21

Ass cou a ATFA à Pince à Pince au Couture Ass Galant Total


la gorge l'oreille l'oreille haut tête haut tête oreille a aux
la haut oreilles
tête

446 39 112 76 129 1071 174 9849

4,53 0,40 1,14 0,77 1,31 10,87 1,77 100%

P%=(T(s)/Total)*100
Cycle d’un poste :
C=Total/5=1969,8s

24
Proposition 1 :
N 1 2 3 4 5 6 7
Operation Couture Asse Couture Ass Couture Ass pate Couture
Oreille bouche a nez/yeux bouche(p pied aux pieds pieds
la gorge Ass de 2 artie antérieurs antérieur posterieur
(lateraux) inferieur)
au nez et
latéreaux
T(s) 268 68 92 218 731 453 826

P(%) 2,72 0,69 0,93 2,21 7,42 4,6 8,39

8 9 10 11 12 13 14

Asse pate Asse Fermeture Fermeture Fermetur Atfa au dos Galant a la


aux pieds antérieurs pieds partie pieds e ventre pate
postérieurs et droite avec partie et dos
postérieur chaussure gauche
avec
s de pied
chaussure
d’une seul
cote(AV)

366 890 1313 1313 858 118 288

3,72 9,04 13,33 13,33 8,71 1,2 2,92

15 16 17 18 19 20 21

Ass cou ATFA à Pince à Pince au Couture Ass Galant Total


ala gorge l'oreille l'oreille haut tete haut tête oreille a aux
la haut oreilles
tête
446 39 112 76 129 1071 174 9849

4,53 0,40 1,14 0,77 1,31 10,87 1,77 100%


Mode opératoire:
Poste 1 Poste 2 Poste 3-1 Poste 3-2 Poste 4
1777 2082 1931 1931 2128

Couture
Couture Couture
chaussure Couture
25 pieds tête&
& oreille&pi
postérieur atfa&
fermeture ed
galon
ventre antérieur
2200

2100

2000

1900

1800

1700

1600
Poste 1 Poste 2 Poste 3-1 Poste 3-2 poste 4

Figure : Histogramme des postes


Interprétation :
En observant l’histogramme, on note un grand décalage entre les différents postes au niveau
de temps, En calculant le décalage entre la poste 4 et la poste 1 :
∆ t=2128−1777
¿ 351 s
¿ 5.85 min
Donc cette division est à rejeter.

26
N 1 2 3 4 5 6 7
Operation Couture Asse Couture Ass Couture Ass pate Couture
Oreille bouche a nez/yeux bouche(p pied aux pieds pieds
la gorge Ass de 2 artie antérieurs antérieur posterieur
(lateraux) inferieur)
au nez et
latéreaux
T(s) 268 68 92 218 731 453 826

P(%) 2,72 0,69 0,93 2,21 7,42 4,6 8,39

8 9 10 11 12 13 14

Asse pate Asse Fermeture Fermeture Fermetur Atfa au dos Galant a la


aux pieds antérieurs pieds partie pieds e ventre pate
postérieurs et droite avec partie et dos
postérieur chaussure gauche
avec
s de pied
chaussure
d’une seul
cote(AV)

366 890 1313 1313 858 118 288

3,72 9,04 13,33 13,33 8,71 1,2 2,92

15 16 17 18 19 20 21

Ass cou ATFA à Pince à Pince au Couture Ass Galant Total


ala gorge l'oreille l'oreille haut tete haut tête oreille a aux
la haut oreilles
tête
446 39 112 76 129 1071 174 9849

4,53 0,40 1,14 0,77 1,31 10,87 1,77 100%


Mode opératoire:
Poste 1-1 Poste 1-2 Poste 2 Poste 3 Poste 4
1945 1945 1976 2082 1901

Chaussure & Couture Couture


Atfa & chaussure & pieds Couture tête
fermeture
Galon postérieur
ventre

27
Chart Title
2100

2050

2000

1950

1900

1850

1800
Poste 1-1 Poste 1-2 Poste 2 Poste 3 Poste 4

Poste 1-1 Poste 1-2 Poste 2 Poste 3 Poste 4

Figure : histogramme des postes

28
Conclusion
Tout au long de ce stage, j’ai recueilli une batterie de principes et de méthodes de travail.
Partant du QQOQCP jusqu’à le chronométrage, j’ai appris pendant ce bref parcours le travail
en équipe, l’organisation des actions, l’adaptation précoce à la contrainte temps et la
bienveillance au principe sacré de la qualité du travail.
Ainsi, je ne peux guère nier les profits que j’ai pu collecter à travers cette petite expérience
chez Steiff, l’entreprise qui a toujours été le leader unique dans le secteur jouet.

29

Vous aimerez peut-être aussi