Vous êtes sur la page 1sur 7

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

****
Université de Monastir
****
Ecole Nationale des Ingénieurs de Monastir
****
Département Génie Energétique

Ecoulement diphasique
dans une jonction en T
Réalisé par :
LAABIDI Meriem
Niveau :
2ème Génie Energétique G1 TP2
Encadré par :
Mme.BEN ABDELMLAEK Khoula
Ecoulement diphasique dans une jonction en T

 But de la manipulation  :
L’objectif de ce TP est de résoudre le mélange air-eau dans une jonction en T en utilisant le
modèle de mélange « Mixture model » et le modèle « Eulérien model ».

 Description du problème  :
On considère un mélange air-eau qui s’écoule du bas vers le haut dans une jonction tubulaire
de forme T et de diamètre 25mm. La longueur de la partie inférieure de tube est de 125mm.
Les parties supérieures et latérales ont une longueur de 250mm.

 Maillage :
 Simulation Fluent
Contour de vitesse :
Mixture model

Eulérien model
Contour de pression :
Mixture model

Eulérien model
Fraction de volume  :
Mixture model

lorsque la gravité agit vers le bas, elle induit une liaison dans le bras latéral de
la jonction en T comme on le voit dans la fraction de volume d'air, nous voyons
ici que l'air a tendance à se concentrer sur la partie supérieure du bras latéral
dans ce cas, la gravité agit contre l'inertie latérale qui a tendance à concentrer
l'air sur le côté basse pression en créant des poches d'air dans le bras vertical,
l'air se déplace vers le haut plus rapidement que l'eau en raison de l'effet de la
gravité, il y a donc moins de séparation

Eulérien model

Interprétation :

On remarque que dans les approches Eulérien et mixture le bas du tube est à une
vitesse plus élevée que le haut et au début de la partie horizontale en bas on a
une zone de recirculation donc dans ce problème il y a un phénomène de
recirculation. Dans le modèle « Mixture » la haute pression se trouve en haut de
tube verticale et la basse pression passe dans le tube horizontal ce qui est
totalement diffèrent dans le modèle « Eulérien » la haute pression passe dans le
tube horizontale et la basse passe vers le haut du tube verticale

Conclusion  :
Après cette étude du mélange air-eau dans une jonction en T, et après
la simulation avec Fluent, on remarque que dans la méthode « Eularian »,
la fraction volumique d’air et la vitesse de l’air sont plus précises et plus
détaillés que dans la méthode « Mixture ». Ainsi, on remarque que dans la
méthode « Eularian » l’air est présent dans la 1ére sortie plus que dans la
2éme sortie à cause de la dépression qu’on trouve dans la sortie 1.