Vous êtes sur la page 1sur 59
LE POTENTIEL DE REPOS LE POTENTIEL D’ACTION LES NEUROTRANSMETTEURS

LE POTENTIEL DE REPOS LE POTENTIEL D’ACTION LES NEUROTRANSMETTEURS

I- LE POTENTIEL DE REPOS Toute ¢ vivante possède une distribution inégale d’ions de part

I- LE POTENTIEL DE REPOS

Toute ¢ vivante possède une distribution inégale d’ions de part et d’autre de la membrane plasmique

Intérieur est chargé négativement par rapport à l’extérieur différence de potentiel (d.d.p.)

Dans le cytoplasme du neurone des molécules organiques chargées négativement (protéines, acides nucléiques)

Dans le cytoplasme du neurone

des molécules organiques chargées négativement (protéines, acides nucléiques) immobiles

des ions mobiles traversant la membrane à l’aide de de protéines tramsmembranaires (canaux ioniques, pompes ou récepteurs aux neuromédiateurs)

K + Na + K + P - Cl - Na + Ca 2+ Cl
K + Na + K + P - Cl -
K +
Na +
K
+
P -
Cl -

Na +

K + Na + K + P - Cl - Na + Ca 2+ Cl -
Ca 2+ Cl -
Ca 2+
Cl -
  NaNa + KK + CaCa + + MoléculesMolécules ClCl - OrganiquesOrganiques [-[-]]
 

NaNa +

KK +

CaCa ++

MoléculesMolécules

ClCl -

OrganiquesOrganiques

[-[-]]

MilieuMilieu extraextra cellulairecellulaire (mEq(mEq))

140140

55

22

00

147147

CytoplasmeCytoplasme

1414

140140

<<0,0000,000

140140

1414

(mEq(mEq))

44

I.1- LE TRANSPORT TRANSMEMBRANAIRE La membrane est constituée d’une bicouche de p h osp h

I.1- LE TRANSPORT TRANSMEMBRANAIRE

La membrane est constituée d’une bicouche de

p

h

osp

h

o

li

p

id

es

imperméable à l’eau et aux molécules s’y trouvant dissoutes (ions) perméables aux molécules hydrophobes (lipides ou gaz)

Transport passif effectué sans consommation d’énergie En fonction du gradient de concentration = obtenir un

Transport passif

effectué sans consommation d’énergie En fonction du gradient de concentration = obtenir un équilibre des concentrations de part et d’autre de la membrane

Transport actif

contre le gradient de concentration Nécessite de l’énergie

Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 8
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 8
La diffusion simple : molécule hydrophobe pouvant traversée la membrane plasmique Elara Moudilou SHS L1

La diffusion simple : molécule hydrophobe pouvant traversée la membrane plasmique

La diffusion simple : molécule hydrophobe pouvant traversée la membrane plasmique Elara Moudilou SHS L1 2009-2010
Diffusion facilitée (passif): Transport en fonction du gradient de concentration protéine-canal constamment ouverts (

Diffusion facilitée (passif):

Transport en fonction du gradient de concentration protéine-canal constamment ouverts (canaux de fuites) ou ouverture régulée (canaux voltage- dépendant ou récepteur métabotropique) Spécifique d’un ion (K + , Na + ou Cl - ) Rapide Régulé (fermeture possible)

canal de fuite récepteur métabotropique Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 11
canal de fuite récepteur métabotropique Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 11

canal de fuite

canal de fuite récepteur métabotropique Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 11

récepteur métabotropique

Transport actif primaire Consommation d’ATP Contre le gradient de concentration Pom e Na + /K

Transport actif primaire

Consommation d’ATP Contre le gradient de concentration

Pom e Na + /K + ATPase

p

2 Na + sortant 3 K + entrant

1 ATP consommé

e Na + /K + ATPase p 2 Na + sortant 3 K + entrant 1
Transport actif secondaire contre le gradient de concentration Par dissipation d’un autre gradient obtenu par

Transport actif secondaire

contre le gradient de concentration Par dissipation d’un autre gradient obtenu par un transport actif primaire Co-transport = symport Contre-transport = antiport

actif primaire Co-transport = symport Contre-transport = antiport Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 1 3
Exemple : 1- transporteurs neurotransmetteurs synaptiques concentrant dans les les vésicules 2- transporteurs des

Exemple :

1-

transporteurs

neurotransmetteurs

synaptiques

concentrant

dans

les

les

vésicules

2- transporteurs des membranes présynaptiques et des cellules gliales permettant la recapture des neurotransmetteurs

2- dissipation du gradient permettant le transport du NT dans la vésicule synaptique 1- création
2- dissipation du gradient permettant le transport du NT dans la vésicule synaptique
2- dissipation du gradient permettant le
transport du NT dans la vésicule synaptique

1- création d’un gradient concentrant les H+

dans la vésicule synaptique

gradient concentrant les H+ dans la vésicule synaptique ¢ gliale E post Syn Elara Moudilou SHS
gradient concentrant les H+ dans la vésicule synaptique ¢ gliale E post Syn Elara Moudilou SHS

¢ gliale

gradient concentrant les H+ dans la vésicule synaptique ¢ gliale E post Syn Elara Moudilou SHS

E post Syn

Différents récepteurs membranaires neuronaux Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 1 6
Différents récepteurs membranaires neuronaux Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 1 6

Différents récepteurs membranaires neuronaux

I.2- Etablissement du potentiel de repos Établissement grâce à des canaux de fuite Au repos

I.2- Etablissement du potentiel de repos

Établissement grâce à des canaux de fuite

Au repos la membrane est 40 fois plus perméable aux ions K+ que Na+

Intra-¢r Extra-¢r K+ + + + + K+ Na+ + - 65 mV Elara Moudilou

Intra-¢r

Extra-¢r

K+

+ + + + K+ Na+ + - 65 mV
+
+
+
+
K+
Na+
+
- 65 mV
La pompe Na/K induit sortie de 3 Na + et l’entrée de 2 K+ perte

La pompe Na/K induit sortie de 3 Na + et l’entrée de 2 K+

perte d’une charge + intra¢r à chaque cycle

hyperpolarisation

membrane Pompe électrogène

chaque cycle hyperpolarisation membrane Pompe électrogène supplémentaire de la Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 1

supplémentaire de

la

cycle hyperpolarisation membrane Pompe électrogène supplémentaire de la Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 1 9
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 20
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 20
II- POTENTIEL D’ACTION Inversion brutale du potentiel de membrane Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 2

II- POTENTIEL D’ACTION

Inversion brutale du potentiel de membrane

II- POTENTIEL D’ACTION Inversion brutale du potentiel de membrane Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 2 1
Inactivation des canaux sodium 3- Repolarisation 2- Dépolarisation 5-retour au potentiel de repos Seuil 4-
Inactivation
des canaux
sodium
3- Repolarisation
2-
Dépolarisation
5-retour au
potentiel de
repos
Seuil
4-
1- Potentiel de
repos
Hyperpolarisation
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 2 3
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 2 3
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 2 4
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 2 4
Stimulation subliminale = en dessous du seuil d’excitation pas de PA Stimulation liminale = stimulation

Stimulation subliminale = en dessous du seuil d’excitation pas de PA

Stimulation liminale = stimulation suffisant à atteindre le seuil PA

Stimulation supérieure au seuil PA

LOI DU TOUT OU RIEN

Période réfractaire = période pendant laquelle le neurone ne peut être stimulé à nouveau Absolue

Période réfractaire = période pendant laquelle le neurone ne peut être stimulé à nouveau

Absolue : de l’ouverture des canaux Na leur fermeture (1,5 ms)

+

jusqu à

Relative : durant l’hyperpolarisation (2 à 15 ms)

II.1- CONDUCTION DU PA Propagation décrémentielle : décroissance exponentielle de l’amplitude du courant en fonction

II.1- CONDUCTION DU PA

Propagation décrémentielle : décroissance exponentielle de l’amplitude du courant en

fonction de la distance (dendrites ou stimulus subliminal)

du courant en fonction de la distance (dendrites ou stimulus subliminal) Elara Moudilou SHS L1 2009-2010
du courant en fonction de la distance (dendrites ou stimulus subliminal) Elara Moudilou SHS L1 2009-2010
Propagation régénératrice (axone non myélinisé) : régénération du PA de proche en proche (1 m/s)

Propagation régénératrice (axone non myélinisé):

régénération du PA de proche en proche (1 m/s) le long de l’axone

du PA de proche en proche (1 m/s) le long de l’axone PA renaît de proche

PA renaît de proche en proche pas d’atténuation

Pas

de

retour arrière

réfractaire

du

fait

de

la

période

Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 29
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 29
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 3 0
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 3 0
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 3 0
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 3 0
Propagation saltatoire (axone myélinisé) : canaux sodiques voltage-dépendant rassemblés au niveau des nœuds de

Propagation saltatoire (axone myélinisé) : canaux sodiques voltage-dépendant rassemblés au niveau des nœuds de Ranvier (50 m/s)

sodiques voltage-dépendant rassemblés au niveau des nœuds de Ranvier (50 m/s) Elara Moudilou SHS L1 2009-2010
sodiques voltage-dépendant rassemblés au niveau des nœuds de Ranvier (50 m/s) Elara Moudilou SHS L1 2009-2010
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 3 2
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 3 2
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 3 2
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 3 3
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 3 3
Le PA obéit à la loi du tout ou rien Le PA se propage sans

Le PA obéit à la loi du tout ou rien

Le PA se propage sans atténuation tout le long de la membrane de l’axone

III- NEUROMEDIATEURS Il doit être synthétisé dans le neurone être présent dans la terminaison axonale

III- NEUROMEDIATEURS

Il doit

être synthétisé dans le neurone être présent dans la terminaison axonale être libéré en quantité suffisante pour exercer une action sur l’élément post-synaptique avoir une libération dépendante du Ca 2+ être inactivé de façon spécifique

III.1- Les synapses Différents types de synapses sont observables axodenritique axosomatique axoaxonique Elara Moudilou

III.1- Les synapses

Différents types de synapses sont observables

Les synapses Différents types de synapses sont observables axodenritique axosomatique axoaxonique Elara Moudilou SHS

axodenritique

axosomatique

axoaxonique

III.2- Libération 1- PA arrivant au bouton synaptique 2-dépolarisation et ouverture de canaux Ca 2+

III.2- Libération

1- PA arrivant au bouton synaptique 2-dépolarisation et ouverture de canaux Ca 2+ voltage dépendant
1- PA arrivant au
bouton synaptique
2-dépolarisation et
ouverture de canaux
Ca 2+ voltage
dépendant
3- fusion de quelques vésicules avec la membrane plasmique 4-Libération de neurotransmetteur dans la fente
3- fusion de quelques
vésicules avec la
membrane plasmique
4-Libération de
neurotransmetteur
dans la fente
synaptique
Vésicules de réserves si
forte stimulation
5- fixation du NT sur les récepteurs postsynaptiques 7- si la dépolarisation est suffisante émission
5- fixation du NT sur les récepteurs
postsynaptiques
7- si la dépolarisation
est suffisante
émission d’un PA
6-entrée d’ions dans l ’élément
postsynaptique
III.3- Récepteurs des canaux chimio- dépendant de 2 types : Récepteurs ionotropiques Récepteurs métabotropiques Elara

III.3- Récepteurs

des canaux chimio- dépendant de 2 types :

Récepteurs ionotropiques

Récepteurs métabotropiques

dépendant de 2 types : Récepteurs ionotropiques Récepteurs métabotropiques Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 4 0
dépendant de 2 types : Récepteurs ionotropiques Récepteurs métabotropiques Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 4 0
Autorécepteurs trouvés au niveau présynaptique Essentiellement des récepteurs métabotropiques Inhibition de

Autorécepteurs trouvés au niveau présynaptique

Essentiellement des récepteurs métabotropiques

Inhibition

de

neuromédiateur

l’exocytose

ou

synthèse

de

III.4- PPSE Na+ entrant dépolarisation Potentiel PostSynaptique Excitateur Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 4 2

III.4- PPSE

Na+ entrant dépolarisation Potentiel PostSynaptique Excitateur

III.4- PPSE Na+ entrant dépolarisation Potentiel PostSynaptique Excitateur Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 4 2
III.5- PPSI Entrée de Cl- ou sortie de K+ hyperpolarisation Potentiel PostSynaptique Inhibiteur Elara Moudilou

III.5- PPSI

Entrée de Cl- ou sortie de K+ hyperpolarisation Potentiel PostSynaptique Inhibiteur

Cl- ou sortie de K+ hyperpolarisation Potentiel PostSynaptique Inhibiteur Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 4 3
III.6- propagation du PPS Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 4 4

III.6- propagation du PPS

III.6- propagation du PPS Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 4 4
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 4 5
III.7- Intégration synaptique N présentent de nombreuses synapses N reçoivent un grand nombre d’information +/-

III.7- Intégration synaptique

N présentent de nombreuses synapses

N reçoivent un grand nombre d’information +/- simultanément

N doit intégrer ces différents signaux et répondre par l’émission ou pas d’un potentiel d’action

III.7.1- sommation spatiale Sommation de PPSE générés simultanément sur différentes synapses Elara Moudilou SHS L1

III.7.1- sommation spatiale

Sommation de PPSE générés simultanément sur différentes synapses

spatiale Sommation de PPSE générés simultanément sur différentes synapses Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 4 7
II.7.2- sommation temporel Sommation des PPSE lorsqu’ils se succèdent rapidement Elara Moudilou SHS L1 2009-2010

II.7.2- sommation temporel

Sommation des PPSE lorsqu’ils se succèdent rapidement

sommation temporel Sommation des PPSE lorsqu’ils se succèdent rapidement Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 4 8
III.7.3- Effets d’inhibition Si somme des PPSE et PPSI dépasse le seuil PA Elara Moudilou

III.7.3- Effets d’inhibition

Si somme des PPSE et PPSI dépasse le seuil PA

III.7.3- Effets d’inhibition Si somme des PPSE et PPSI dépasse le seuil PA Elara Moudilou SHS
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 5 0
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 5 0
III.7.4- neuromodulation Induite par l’activation métabotropiques de récepteurs n’induit pas directement des PPSE ou

III.7.4- neuromodulation

Induite

par

l’activation

métabotropiques

de

récepteurs

n’induit pas directement des PPSE ou des PPSI

Module l’efficacité de PPSE générés par d’autres synapses

Utilise des seconds messagers : AMPc, IP3 et DAG et l’acide arachidonique

Exemple des récepteurs β adrénergiques Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 5 2

Exemple des récepteurs β adrénergiques

Exemple des récepteurs β adrénergiques Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 5 2
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 5 3
Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 5 3
III.8-inactivation Neuromédiateur a une action fugace (quelques ms) post- Système de dégradation au niveau synaptique

III.8-inactivation

Neuromédiateur a une action fugace (quelques ms)

post-

Système

de

dégradation

au

niveau

synaptique

Système

de

recapture

dégradation

présynaptique

par

et

¢

d’inactivation

gliales

ou

de

bouton

ou

III.9- diversité de neuromédiateurs synthétisés à partir d’acides aminés : acides aminés, amines et neuropeptides

III.9- diversité

de neuromédiateurs synthétisés à

partir d’acides aminés : acides aminés, amines et neuropeptides

3

groupes

Acétylcholine coenzyme A

synthétisée

à

partir

de

l’acétyl-

Les acides aminés peuvent être excitateurs (glutamate et aspartate) ou inhibiteurs (GABA et Glycine) selon

Les acides aminés peuvent être excitateurs (glutamate et aspartate) ou inhibiteurs (GABA et Glycine) selon leurs effets post-synaptique

Glutamate

est

le

excitateur du SNC

Glutamate

synthétisé

principal

à

partir

délivrée par les ¢ gliales

neuromédiateur

de

la

glutamine

GABA (acide γ-aminobutirique) principal neuromédiateur inhibiteur du SNC est formé à partir du glutamate

Glycine est formé à partir de la sérine

Les amines sont divisées indolamines (sérotonine) en catécholamines, Les cathécolamines = dopamine, noradrénaline et

Les

amines

sont

divisées

indolamines (sérotonine)

en

catécholamines,

Les cathécolamines = dopamine, noradrénaline et

d

l

réna ine sont synt

h

a

au cours d’une chaine de synthèse

étisées à partir

d

l

e a tyrosine

Elara Moudilou SHS L1 2009-2010 5 8
La sérotonine ou 5-hydrohytryptamine (5HT) synthétisée à partir du tryptophane provenant de l’alimentation Les

La

sérotonine

ou

5-hydrohytryptamine

(5HT)

synthétisée à partir du tryptophane provenant de l’alimentation

Les

peptides

ou

neuropeptides

sont

très

nombreux (substance P et substances opoïdes)

Synthétisé dans le corps ¢

Acétylcholine

Très étudiée au niveau de la plaque motrice Rôle important dans le système nerveux autonome