Vous êtes sur la page 1sur 8

Concours Communs Polytechniques − option PH-MP Planche 2

I) Le schéma ci-contre représente un A


Planche 1 z prisme d’angle A et d’indice n. On rap- D
i'
I) Le condensateur ci-contre est cons- pelle les formules du prisme : i
r r'
titué de deux disques de rayon a aux
e e sin i = n sin r ; sin i = n sin r ;
coordonnées
2
et − avec e >
2
> a de .e/2 r + r = A ; D = i + i − A.
façon à négliger les effets de bord. On 1. Si A et i sont petits, calculer n en fonction de D et A, puis
donne la charge Q.
1. Donner l’expression du champ E  en
.O u(t) l’erreur ∆n en fonction de ∆D √

et ∆A.
2. On suppose A = 60 et n = 3.
fonction de Q, C, e. . Calculer i et D pour un rayon arrivant sous incidence rasante
Quelle relation de Maxwell permet de a (i = 90◦ ).
montrer qu’il existe un champ B ? Calculer i0 et D0 pour un rayon sortant sous émergence rasante
 en fonction de µ0 , C, e, i(t) en un point quelconque (i0 = 90◦ ).
2. Exprimer B
Que devient un rayon arrivant sous une incidence i = 45◦ ? Pour
entre ces deux disques.
un angle inférieur à 45◦ ? Quel est ce phénomène ?
3. Donner le vecteur de Poynting et sa signification.
On sait que la déviation D est minimale quand le tracé des
II) Une bille P de masse m rayons est symétrique par rapport à la bissectrice de A. Quel angle
coulisse le long de l’hypothénuse d’incidence le permet ?
d’un triangle T de masse M , y
 y' II) Deux ondes se propagent dans le
rectangle en A. On note O P = s.  1 = B0 ei(ωt−k1 r)ez
1. T est immobile et P glisse sans O' plan xOy avec B
frottement le long de O B : à
x' →
g B 2 = B0 ei(ωt−k2 r)ez ,  k1  =  k2  = 2π · y
P λ0 →
quelle date t1 P aura-t-elle par- T k1
α  
1. Calculer B = B1 + B2 . 
couru O B = L (conditions ini- x
α x
tiales : s(0) = ṡ(0) = 0) ? O A B
2. Caractériser l’onde résultante en don-
nant sa direction de propagation, Vφ et O −α

2. T est immobile et P glisse avec frottement de coefficient f le sa longueur d’onde en fonction de c, α k2
long de O B : quelle relation doit-il y avoir entre f et α pour qu’il et λ0 , son amplitude.
y ait glissement ? Quel sera le temps t2 mis par P pour parcourir
L avec les mêmes conditions initiales ? Planche 3
3. T glisse maintenant sur (Ox). En appliquant le théorème fon- I) Un rayon lumineux subit une réfraction, une réflexion et
damental de la dynamique au système {T, P }, établir une relation une deuxième réflexion à l’intérieur d’une goutte d’eau supposée
entre s̈ et ẍ. sphérique.

L’Officiel de la Taupe numéro 12 − 2005/2006 Page 1 


c MMV Éditions Officiel de la Taupe Gyroscope
Calculer la déviation d’un tel rayon en fonction de i. 
II) Calculer B(R) et l’inductance propre L d’un tore de section
Montrer qu’il existe un angle i0 pour lequel la déviation est mini- carrée à N spires. Donner l’énergie emmagasinée et retrouver L.
4
male. Donner son expression et le calculer pour n = ·
3 Planche 6
II) On donne deux tiges de longueur x
a, de masse m ; B peut glisser sur A I) Un disque de rayon a tourne autour d’un axe perpendiculaire
(yOz) sans frottement. Calculer le mo- passant par son centre O à vitesse ω  et porte une charge Q uniforme.
ment cinétique et l’énergie cinétique de
G1 G2 
Calculer B au point M de l’espace vérifiant OM = r >> a.
l’ensemble des deux tiges en O si J1 et θ
II) La tige représentée ci-contre a pour y B
z y
J2 sont les moments cinétiques de OA masse m, longueur l et moment d’inertie
et AB respectivement par rapport à O. O B JGy =
1
ml2 . Calculer le moment θ

Planche 4
12
 Gy , θ̈ et θ̇2 en fonction de θ.
cinétique L
.
G
I) Donner la fonction de transfert d’un filtre passe-bas d’ordre 1.  
Déterminer T et N , composantes tan-
Faire le diagramme de Bode. Donner des exemples. Quel en est gentielle et normale de la réaction de x
O
l’effet sur un signal créneau entre 0 et 1 V quand ω > ω0 ? l’axe (Ox) sur la tige. A
II) La bille est de masse m et de rayon
1  = a(1−cos ωt)ux . Planche 7
R, J = mR2 et OA y
2 y I) Une barre homogène de longueur 2l
À quelle condition y-a-t-il roulement a un moment d’inertie J par rapport B
sans glissement ? Sous cette condition à l’axe passant par son centre. Il n’y a
l
quel est la mouvement relatif ? Étudier
le mouvement.
O
z A
x
pas de frottement suivant les axes or- . G

thogonaux. Montrer que la barre n’est l


θ x
Planche 5 pas stable et que son mouvement va O
évoluer. A
I) On assimile le soleil à un corps noir rayonnant de façon isotrope
dans le vide à température TS , rayon RS ; on note D la distance de Calculer VG , V
B , aG en fonction de θ et de ses dérivées temporelles.
la Terre au Soleil. Quel est le flux surfacique reçu par la Terre ? Calculer l’énergie cinétique Ec de la barre ; donner l’expression de
On place une feuille de papier derrière une lentille focale conver- son énergie potentielle Ep puis la calculer sachant que pour θ = 0,
gente (Lc , f  ) de rayon de bord e ; quel est le rayon c de l’image du Ep = 0.
soleil ? Montrer que l’énergie mécanique se conserve.
On suppose la lentille transparente au flux solaire ; la feuille de II) On peut modéliser la charge du noyau de rayon a d’un atome
papier se comporte comme un corps noir. Quelle est sa température  r2 
TP à l’équilibre thermique ? léger par ρ(r) = ρ0 1 − 2 où r < a.
a
L’Officiel de la Taupe numéro 12 − 2005/2006 Page 2 
c MMV Éditions Officiel de la Taupe Gyroscope
Calculer la charge d’un atome de rayon a. Déterminer l’évolution le voltmètre est sensible aux mV ; trouver Im pour pouvoir détecter
du rayon a en fonction de la caractéristique de l’atome. l’amplitude de la force électromotrice.
 créé en tout point de l’espace
Calculer le potentiel V et le champ E II) En x = 0 se trouve un plan P qui ne porte pas de charge

OM surfacique. Le côté x > 0 est constitué d’un conducteur, le côté
(on posera er = ). x < 0 est constitué de vide. Une onde se propage rectilignement
 OM 
Que peut-on dire pour un point M à l’extérieur de l’atome ? selon ey . On note Em l’amplitude du champ E. 
IA R0  dans un bon conducteur. Écrire les
I IB Rappeler la valeur de E
Planche 8 équations de passage à la surface de P . Déterminer l’expression
I) Pour le circuit représenté ci- R R de l’onde réfléchie en un point M (x, t). Déterminer l’expressionde
contre, écrire, grâce aux lois de E résultant en un point M (x, t) du vide et commenter le résultat.
R R
Kirchhoff, le système d’équations
faisant intervenir I et en déduire eA eB Planche 10
I. Retrouver ce résultat à l’aide I) Optique ondulatoire : la source S
d’un générateur de courant. S x
est monochromatique. Pourquoi avoir
noirci la lame ? Dessiner le champ d’in- M
II) Une barre de masse m, de longueur l, de centre de gravité G, h
pivote autour d’un point fixe O situé à l’une de ses extrémités. terférences. O

Donner, en fonction de la différence de y
Déterminer p. Calculer σ de deux manières. Même question pour
Ec . phase φ2 − φ1 , l’expression de l’éclaire- D lame dont la
face inférieure
ment. a été noircie

Planche 9 On observe en O une forme sombre : commenter et expliquer.


I) Un solénoı̈de torique à base Expliciter φ2 − φ1 en fonction des données.
V
carrée comporte N spires uni- Que se passe-t-il si on introduit une lentille convergente dans ce

formément enroulées. Dans un système ?
fil conducteur infini circule x
II) Une spire conductrice de rayon R
i = Im cos ωt. On branche un i
2a est parcourue par un courant I ; tous les
voltmètre aux  extrémités  du résultats seront donnés dans (eρ , eφ , ez ). I
tore. En considérant uniquement les symé-
 en un point M R
Calculer B z
tries, trouver l’orientation du champ et O
dans un repère cylindrique. R
du potentiel vecteur pour M sur Oz,
calculer l’amplitude de la force électromotrice induite. Quel est puis pour N dans la plan xOy, enfin
l’intérêt de ce montage ? AN : R = 6 cm, c = 1 cm, 50 Hz, pour M  quelconque dans l’espace. y
N = 1000 : Représenter les lignes de champ.

L’Officiel de la Taupe numéro 12 − 2005/2006 Page 3 


c MMV Éditions Officiel de la Taupe Gyroscope
Calculer le champ créé en un point M de Oz, en fonction du demi- Calculer la quantité de chaleur cédée à l’extérieur par unité de
angle au sommet α sous lequel est vue la spire. temps pour un mètre de tuyau en régime permanent.
 R0

Calculer B(M ) pour M  proche de l’axe, sachant qu’il est de la II) Dans le circuit ci-


forme B(M ) = Bρ (M  )eρ + Bz (M  )ez avec Bz (M  ) = Bz (M ). contre, l’amplificateur o- C
B i'
L, R i
 Ce résultat était-il prévisible ? pérationnel est idéal, les A +
-
Calculer le potentiel vecteur A. V'
intensités à l’entrée du V VS
Planche 11 manque fin exo II multiplieur sont nulles. R
O
y
Vs = keV (avec k cons-
V'S
e R1 0
I) Une barre homogène de masse m et
de longueur l, fixe en O se déplace dans tante.
G
xOy. 1. On étudie le dipôle à droite de A : déterminer la résistance
Calculer la quantité de mouvement P V
 d’entrée du dipôle Re = . Conclure.
et le moment cinétique L(O) de deux i
x 2. Avec e(t) = E = constante, pour le dipôle à gauche de B,
manières.
II) Le circuit ci-contre, comportant une déterminer la relation entre V  et i ? Quel est le dipôle simple
résistance thermovariable, doit main- équivalent ?
tenir une enceinte à température cons-
tante θ = 50◦ C.
E
R1
R2
.
A 3. Donner l’équation différentielle vérifiée par i. À quelle condition
sur R1 le signal est-il quasi sinusoı̈dal ? Pour quelle fréquence f0 ?
US(θ)
Exprimer Us (θ). est-elle bien décrois-
sante ?
.
B
4. On a e(t) = en cos(ωc t) avec fc < < f0 ; entre quelles valeurs
l’amplitude de i varie-t-elle ? Quel est le type de modulation ?
Calculer R1 pour que U (50) = 0.
Donner les caractéristiques du R1
Planche 13
circuit ci-contre où R1 est varia- E
ble et R2 thermovariable. R4
. .
A B R3

R2
I) Une barre de longueur l repose en A et en B, où A est le point de
contact entre le sol et la barre, et B le point de contact entre la barre
UAB
Déterminer R1 pour que U (50) = 0. et un mur vertical. les contacts sont supposés sans frottement. On
UAB est-elle décroissante ? donne le moment d’inertie par rapport à la médiatrice de la barre
l2
J =m ·
Planche 12 12
I) Un fluide à 80◦ C s’écoule dans K Déterminer les vecteurs v (G), (B), a(G) et le vecteur rotation de
un tuyau cylindrique infini de con- R2 la barre dans le référentiel R.
ductivité thermique K. La tem- fluide 80°C R1 Déterminer le moment cinétique L(I), où I est tel que OI = 2OG.
pérature extérieure est de 20◦ C, Déterminer θ̈ et θ̇ en fonction de θ, en appliquant le théorème du
R1 = 10 cm, R2 = 11 cm. 20°C moment cinétique.

L’Officiel de la Taupe numéro 12 − 2005/2006 Page 4 


c MMV Éditions Officiel de la Taupe Gyroscope
Déterminer θd , l’angle qui corrrespond au décrochage de la barre II) Électromagnétisme : Dans l’air, entre deux plans conduc-
avec θ0 = 45◦ . teurs parfaits en x = ±a circule
 une onde de champ magnétique
II) Suivant un axe optique : une source large ou ponctuelle puis 
E(r, t) = E(x) exp j(ωt − kz) uy .
une lentille convergente, puis un diaphragme rectangulaire puis une Calculer E(x), le champ magnétique, le vecteur de Poynting.
seconde lentille convergente et enfin un écran situé dans le plan focal Pourquoi dit-on que c’est une onde TE ?
objet de la seconde lentille. On note a la largeur du diaphragme.
Déterminer pour a = 5 mm et a = 0, 5 mm, la largeur du maximum Planche 15
central observé sur l’écran. I) Pendule pesant : soit une tige de longueur l. On suppose que la
Qu’observe-t-on sur l’écran avec une source large ? liaison est parfaite.
Que se passe-t-il lorsque l’on translate le diaphragme d’une longeur Que peut-on dire de la puissance des actions de contact ?
x0 ? En appliquant le théorème de l’énergie mécanique, trouver l’équation
différentielle régissant le mouvement. Discuter du mouvement de la
Planche 14 x tige en fonction de la valeur de l’énergie mécanique.
I) Décrire l’interfé- Calculer la vitesse nécessaire pour que la tige atteigne son altitude
source y
romètre de Michel- maximale, le système étant à l’équilibre au départ.
son correspondant au Calculer la période des petites oscillations.
schéma ci-contre et II) Spire magnétique
donner ses éléments On considère une spire de densité de charge linéique λ et de rayon
caractéristiques. R. Soit M un point de l’axe de la spire d’abscisse x qui voit la
Dire quel type d’inter- spire sous un angle θ. Calculer par une méthode directe le champ
féromètre donne les électrique en M créé par la spire. En déduire le potentiel électrique
interférences ci-contre. en M ‘.
La source peut être On considère un cylindre de rayon R et de longueur l. Il porte une
ponctuelle ou large. charge totale Q.
Dans chaque cas, don-
ner une description M(x)
du système et ce que
θ1 θ2 .
l’on observe. x1 x2
On donne la taille de la source. On observe les franges sur un écran
Calculer la densité de charge du cylindre. Calculer le potentiel
situé à 1, 5 m d’une lentille convergente de distance focale 25 cm. On
électrique en M à partir des réponses précédentes. En déduire le
arrive avec une incidence quasi normale sur les miroirs. Connaissant
champ électrique en M .
α = 1 et λ0 = 475 nm ( ?) donner la valeur de l’interfrange i.

L’Officiel de la Taupe numéro 12 − 2005/2006 Page 5 


c MMV Éditions Officiel de la Taupe Gyroscope
I
Planche 16 II) Trouver le champ
magnétique en M . θ
Montrer que la fonction de trans-
fert du montage ci-contre se met
.
M

C R θ
x2
sous la forme H = · -
I
jx
1−x + 2
Ve C
A
C +
Q Vs
Exprimer x et Q.
Planche 18
Calculer la fréquence de coupure Ωc à −3 dB avec R = 1000 Ω et
C = 100 nF. Un câble coaxial est constitué de deux cylindres coaxiaux au même
potentiel. Le cylindre  intérieur  a pour rayon R1 . Le cylindre
Tracer le diagramme de Bode après avoir effectué une étude asymp-  extérieur  a pour rayon interne R
2 et pour rayon externe R3 . Les
totique. deux conducteurs sont parcourus respectivement par des courants
À quel type de filtre a-t-on affaire ? +I et −I. La densité de courant est uniforme dans le volume des
conducteurs.
Déterminer le champ magnétique en tout point de l’espace.
Planche 17 Le représenter graphiquement. Commenter.
I) Le schéma ci-contre représente m Om=x Planche 19
un métronome. m est une masse O
ponctuelle, le moment cinétique On considère une tige semi-infinie de section S, de conductibilité
de M est noté J. thermique σ et coefficient conducto-convectif h. La température
Trouver x0 tel que la position θ
à une extrémité de la tige vaut T1 = 273 K et la température
verticale avec M en bas soit une M extérieure vaut T0 .
position d’équilibre stable. Déterminer dans ces conditions l’équation de la conduction de la
chaleur s’appliquant à la tige.
Trouver l’équation différentielle du mouvement. Dans l’approximation Montrer qu’en régime permanent la température décroı̂t exponen-
des petits angles, que vaut la période T du mouvement ? Retrouver tiellement.
le cas du pendule simple. On considère deux tiges de conductibilités thermiques σ1 et σ2 . On
enrobe de paraffine les deux tiges. Celle-ci fond en X1 pour la tige
Trouver l’énergie cinétique du métronome en fonction de θ̇. Trouver
de conductibilité σ1 et en X2 pour la seconde tige. Déterminer σ2
l’énergie potentielle du métronome en prenant Ep = 0 quand il est
en fonction de σ1 .
horizontal. Retrouver T .

L’Officiel de la Taupe numéro 12 − 2005/2006 Page 6 


c MMV Éditions Officiel de la Taupe Gyroscope
Planche 20 Trouver la position d’équilibre relatif de la tige caractérisée par
Déterminer le champ électrostatique créé par un fil infini chargé l’angle θe . Discuter la stabilité de cet équilibre.
par une charge linéique λ.
Soit un fil semi-infini limité par son extrémité A de coordonnées Planche 23
(1, a). Le fil est parallèle à l’axe Oy. Déterminer le champ créé par Une machine thermique suit le cycle  rectangulaire  ABCDA
le fil semi-infini. décrit dans le sens trigonométrique dans un diagramme P = f (V )
Retrouver le premier résultat par une autre méthode. tel que :
Planche 21 VA = VB = 22, 4 L ; VC = VD = 44, 8 L ;
Un cerceau est astreint à tourner autour de son axe Oz à la PB = PC = 5, 00 atm ; PA = PD = 1, 00 atm.
vitesse angulaire ω constante. Un point M de masse m coulisse Le gaz parfait est monoatomique et on étudie une mole.
sans frottement sur ce cerceau. Tracer le cycle dans un diagramme P = f (V ).
Appliquer le théorème du moment cinétique en O à la masse m Déterminer les températures aux différents points.
dans le référentiel tournant lié au cerceau. Calculer la quantité de chaleur Q cédée au gaz durant la totalité
Trouver les positions d’équilibre relatif du point matériel M . du cycle.
Discuter de la stabilité de ces équilibres. Déterminer la variation d’énergie ∆U = UA − UC .
Que vaut la quantité de chaleur QBC ?
Planche 22
Déterminer la fonction de cette machine thermique et son rende-
Soit une tige AB homogène, de masse m, de longueur 2l et de ment (ou coefficient d’efficacité).
ml2
moment d’inertie J = · Le point A peut coulisser librement
12
sur l’axe fixe et vertical Oz (tel que zA < 0). Le point B peut Planche 24
coulisser librement sur l’axe horizontal Ox qui tourne à la vitesse Un disque horizontal tourne autour de son axe vertical à la vitesse
angulaire ω autour de l’axe Oz. Le référentiel R = Oxyz est un angulaire ω constante. Il comporte une rainure radiale (entre le
référentiel galiléen. Le référentiel R = Ox y  z tourne à la vitesse centre O et un point A de la périphérie). Un point M peut se
angulaire ω  = ωk autour de Oz. déplacer dans cette rainure. À t = 0, on introduit le point M à la
Dessiner un schéma du dispositif. distance r0 de O avec une vitesse nulle.
Calculer les forces conservatives qui s’exercent sur la tige dans le Le point M n’est soumis qu’à des frottements  orthoradiaux .
référentiel R et préciser leurs points d’application. Déterminer l’équation horaire du mouvement.
Déterminer l’énergie potentielle de pesanteur en posant a = mgl
Trouver le temps t1 nécessaire à la sortie du disque.
ainsi que l’énergie potentielle de la force d’inertie d’entraı̂nement.
En déduire l’énergie potentielle totale du système dans le référentiel Déterminer l’équation horaire du mouvement si le point M est
R . soumis à des frottements  orthoradiaux  et  radiaux .

L’Officiel de la Taupe numéro 12 − 2005/2006 Page 7 


c MMV Éditions Officiel de la Taupe Gyroscope
Planche 25
Un cylindre conducteur de rayon a, de longueur h et de conductivité
électrique ρ est parcouru par une densité de courant j selon son axe
Ox.
Énoncer la loi d’Ohm locale, en déduire le champ électrique.
Calculer le champ magnétique dans le conducteur.
Déterminer le vecteur de Poynting et son flux à travers la surface
cylindrique du conducteur. Interprétation.

L’Officiel de la Taupe numéro 12 − 2005/2006 Page 8 


c MMV Éditions Officiel de la Taupe Gyroscope

Vous aimerez peut-être aussi