Vous êtes sur la page 1sur 12

Stades de comportement

 Définition des stades de comportement


 Pour les pièces faites d’un matériau linéaire - élastique, continu et isotrope, la
modification de la valeur des charges extérieures a comme effet seulement la
modification des valeurs des contraintes.
 Dans le cas des pièces en béton armé, la modification de la valeur des charges
peut engendrer non seulement la modification des valeurs des contraintes, mais
aussi leur distribution sur la section.
 Les intervalles de sollicitation à l’intérieur desquelles la distribution des
contraintes reste inchangée sont appelés stades de comportement.
 Les principales caractéristiques qui gouvernent le comportement du béton
armé sous charges sont :
 Le fait qu’il soit composé de deux matériaux aux propriétés mécaniques différentes ;
 La résistance en traction du béton est beaucoup plus basse que sa résistance en
compression, et par conséquent il peut fissurer à des valeurs faibles des charges ;
 Le béton comprimé a un comportement élastique seulement si les contraintes sont
relativement faibles ; autrement il a un comportement plastique.
Stades de comportement
Pièces en traction
 L’observation d’une pièce soumise à une force de traction augmentant de zéro
à la ruine met en évidence plusieurs stades de comportement:
 Stade I: Jusqu’à la fissuration (s < s r1), la force de traction est distribuée
entre le béton et les armatures, proportionnellement à leurs rigidités. Le
comportement est considéré linéaire élastique.
 Stade II: L’ élément commence à se fissurer après avoir atteint la résistance en
traction du béton. La déformation spécifique moyenne correspond
à l'apparition de la première fissure est d'environ 0,1‰. Le béton est fissuré
et la contrainte dans l’armature est inferieure a limite élastique. Le stade II a
deux phase :
 La phase de formation des fissures, caractérisée par augmentation du nombre
de fissures pour une augmentation modérée de la traction et par une diminution
progressive de la rigidité
 La phase de fissuration stabilisée, c’est la phase dans laquelle aucune nouvelle
fissure ne se forme plus
 Stade III: caractérisé par l’écoulement plastique des armatures et la ruine de
la pièce.
Pièces en traction - Stade I
 Aspect statique (équilibre)
 N = Acsc + Asss

 Aspect géométrique (liaison parfaite)


 es = ec = e

 Aspect physique (lois des matériaux)


 sc = Ecmec
 ss = Eses
e sc

N ss

a) tirant en b) déformations spécifiques et c) section en d) section homogène


béton armé contraintes béton armé
Pièces en traction - Stade I
 ss = (Es/Ecm) sc = aesc
 ae – coefficient d’équivalence
 F = Acsc + Asaesc = (Ac + Asae) sc = A1sc
 A1 = Ac + Asae – l’aire de la section homogène
 Contrainte en béton
 sc = F/A1
 Contrainte en acier
 ss = aesc
Pièces en traction - Stade II
 La phase de formation des fissures
 On suppose la même résistance en traction sur toute la longueur du tirant f ct,eff.
 La force qui produit la première fissure est :
 Fcr = Ac fct,eff(1 + aereff) 1 2

 Où reff = As/Ac est le taux d’armature


 la contrainte dans la section 1
ss1
Fcr  1  ss2
s s1  s sr1   fct,eff a e  
As  r eff 
fct,eff
 la contrainte dans la section 2
tbm
ss2 = aefct,eff
lt lt
Pièces en traction - Stade II
 La phase de formation des fissures
 A partir de l’égalité entre la force transféré
1
par adhérence (Fb) sur une longueur lt et la 2

force en béton (Fc)


Fb = Fc  tbmlt SU = Ac fct,eff
ss1
 Si on suppose que toutes les barres ont le
ss2
même diametre (As = n pF2/4; SU = n pF)
 La longueur lt fct,eff

1 Ac F
lt  tbm
4 t bm r eff
 La formation des fissures continue jusqu’au lt lt
moment où la distance moyenne entre les fissure
est :
lt  sr  2lt
Pièces en traction - Stade II
 La phase de formation des fissures

F Essai piloté en force F Essai piloté en


déformation controlée
Nr,4 Nr,4
Nr,3 Nr,3
Nr,2 Nr,2
Nr,1 Nr,1

Stade II –acier nu

Dl Dl

Rélation force – allongement


=>

Pièces en traction - Stade II


 Condition de non – fragilité
 Au moment de la fissuration, dans les sections fissurées,
toute la force appliquée est portée par les armatures, dans
lesquelles la contrainte augmente par rapport à la valeur
d’avant la fissuration.
 Cette augmentation doit être limitée pour ne pas dépasser
la résistance des armatures.
 1 
ss1 < fyk ou fct,eff  a e    f yk
 r eff 

fct,eff (1  a e r eff ) fct,eff


r eff  r min  
f yk f yk
=>

Pièces en traction - Stade II


 La phase de 1.5lt = distance moyenne entre fissures

fissuration stabilisée
 La distance entre les fissures varie entre lt ssAs ssAs
et 2 lt
 Si on suppose une variation linéaire pour
la contrainte dans l’acier, la réduction
maximale de contrainte en acier est: x
ssx
0,75l tt bmpF fct,eff
Ds s,max   0,75 ssm
1
4
p F 2
r eff

 La contrainte moyenne est: 0.75lt 0.75lt

f ct ,eff f ct ,eff
s sm  s s 2  Ds s ,max / 2  s s 2  0,375  s s 2  0,4
r eff r eff
s sm s s2 f ct ,eff
e sm    0,4
Es Es E s r eff
=>

Pièces en traction - Stade II


 La phase de 1.5lt = distance moyenne entre fissures

fissuration stabilisée
 La terme Desm=0,4fct,eff/(Es reff) ssAs ssAs
représente l'effet de l’ association entre le
béton et l’acier qui a comme effet une
augmantation de la rigidité du tirant en
béton armé par rapport à un tirant en x

acier nu. ssx

ssm

0.75lt 0.75lt
=>

Pièces en traction - Stade III


 La résistance du tirant et donnée seulement par la résistance de l’acier dans le
sections fissurées.
 Si on suppose comportement élastique - plastique pour l’acier, la force qui
produit la ruine est la suivante:
 Nu = Ny = As fyk

 Les limites pour le stade III sont données par les déformations.
 La déformation d’écoulement est esy=fyk/Es =0,0017…0,0025(0.17…0.25%)
 La déformation ultime de l’acier est esu=0.05…0.10(5%...10%)
=>

Pièces en traction - Relation force -


allongement
N 4
 Stade I

0.4fctm / (Esr)
5
2
Nr 1 Stade I
 Stade II –fissuration stabilisée 1 2 Stade II – formation des fissures

3 Stade II– fissuration stabilisée


Dl/l
4 Stade III

fctm (0.6+ae)/ (Esr) 5 Acier nu

Vous aimerez peut-être aussi