Vous êtes sur la page 1sur 16

Stades de comportement

Pièces en flexion
 L’observation du comportement d’une poutre en flexion met en évidence plusieurs
situations caractéristiques (stades de comportement)

 Stade I - Pour des charges faibles, la poutre n’est pas fissurée et les
déformations sont à peine visibles (0-1)
 Stade II
 La phase de formation des fissures (1-2) - A partir d’une certaine valeur de
la charge (seuil de fissuration), les premières fissures apparaissent. Ces fissures
progressent vers le haut et d’autres fissures apparaissent.
 La phase de fissuration stabilisée (2-3) – dans cette phase aucune nouvelle
fissure ne se forme plus mais l’ouverture des fissures augment.
 Stade III – commence par l’écoulement plastique des armatures et se caractérise
par l’ouverture prononcée des fissures et une augmentation rapide de la flèche
Stades de comportement
La relation moment – courbure (I)
 Le comportement de la poutre est bien synthétisé par la relation force
- flèche, ou bien, pour la zone centrale, par la relation moment –
courbure.

M béton non fissurée

3 4 Stade 0-1
3’
formation des fissures
Stade 1-2

fissuration stabilisée
2 Sans l’effet de
“tension stiffening” Stade 2-3
1

plastification des armatures


Stade 3-4
0 1/r
Stades de comportement
La relation moment – courbure (II)
 La principale hypothèses concernant le calcul en flexion
d’une pièce en béton arme sont:
 L’hypothèse des sections planes (Navier - Bernoulli).
 Après la fissuration, l’effet du béton tendu non fissuré
sous l’axe neutre est négligé.
 Le glissement relatif entre le béton et les armatures est
supposé nul Dq

M Dxe1 M
f

h
Dx

Dxe2

Élément d'une poutre fléchie


Stades de comportement
Stade I – Les hypothèses
 Le comportement du béton et des armatures est supposé linéaire
élastique. On peut remplacer les armatures par une quantité
équivalente de béton (le coefficient d’équivalence est ae = Es/Ec) et
mener le calcul sur une section homogène.
 Le calcul se fait suivant les règles de la Résistance des Matériaux
(formules de Navier)

e sc

M yg
d a.n
.
ss

a) poutre b) déformations c) section de béton d) section


spécifiques et armé homogène
contraintes
Stades de comportement
Stade I – Les aspects du problème (I)
 Aspect géométrique (liaison parfaite)

 Aspect physique (lois des matériaux)


 Béton
 Armature
 Aspect statique (équilibre) – pour la section homogène

 L’aire de la section homogène: A1 = Ac + aeAs

 Position de l’axe neutre:

 L’aire de la section homogène:


Stades de comportement
Stade I – Les aspects du problème (II)
 Aspect géométrique (liaison parfaite)

 Aspect physique (lois des matériaux)


 Béton
 Armature
 Aspect statique (équilibre) – pour la section homogène

 L’aire de la section homogène: A1 = Ac + aeAs

 Position de l’axe neutre:

 L’aire de la section homogène:


Stades de comportement
Stade I – Contraintes et rigidité en flexion
 Contraintes en béton
 À la partie supérieure

 À la partie inférieure

 Contraintes dans l’armature tendue

 Rigidité en flexion
Stades de comportement
Stade I – Moment de fissuration
 La résistance à la traction obtenue dans les essais de
flexion sur prismes rectangulaires est supérieure à celle obtenue dans
les essais de traction centrée.
 EC 2

 Le moment de fissuration:

 La courbure à la fissuration:
Stades de comportement
Stade I – Condition de non – fragilité
 Au moment de la fissuration, les contraintes de traction dans le béton
sont transférées à l'armature, dans laquelle la contrainte augmente par
rapport à la valeur d’avant la fissuration.
 Cette augmentation doit être limitée pour ne pas dépasser la résistance
des armatures

 Dans le cas des sections rectangulaires avec l’approximation yg=h/2

 Selon EC2
Stades de comportement
Stade II – Les Hypothèses
 Les hypothèses du Stade I sont valides aussi pour le Stade II.
 Le calcul se fait suivant les règles de la Résistance des Matériaux
(formules de Navier) pour une section homogène.

e sc,max

M x
d a.n
.
ss

a) poutre b) déformations c) section de béton d) section


spécifiques et armé homogène
contraintes
Stades de comportement
Stade II – Les aspects du problème (I)
 Aspect géométrique

 Aspect physique (lois des matériaux)


 Béton
 Armature
 Aspect statique (équilibre) – pour la section homogène
 L’équation de projection des forces suivant l’axe de la pièce donne
Stades de comportement
Stade II – Les aspects du problème (I)
 Aspect statique (équilibre) – pour la section homogène
 L’équation de moment par rapport à l’axe de l’armature tendue

 Contraintes
 Béton

 Acier
Stades de comportement
Stade II – La courbure et l’effet de « tension stiffening »
 La courbure La rigidité

 L’effet de « tension stiffening »


 La liaison béton – acier entre les fissures diminue la deformation dans
l’armature tendue
d h

tirant
2.5(h-d)

 Correction de la courbure d

Dets esm es2


Stades de comportement
Stade III – Moment d’ecoulement
 Le moment d’ecoulement plastique est calculé en utilisant les
relations por le Stade II avec la condition ss=fy

 La courbure
Stades de comportement
Stade III – Moment ultime (I)
 La ruine est atteinte quand la déformation limite du béton ou
de l’armature tendue est atteinte.

ecu fc

xu
Mu

fy

a) poutre b) déformations c) section de béton armé


spécifiques et
contraintes
Stades de comportement
Stade III – Moment ultime (II)
 L’équation de projection des forces suivant l’axe de la pièce donne

 L’équation de moment par rapport à la position de la résulatante des


contraintes de compression

 La courbure ultime