Vous êtes sur la page 1sur 38

grandprof.

org 1
6 71
69 FA
94
& C
94
4 0F
46 50
19 2
Tous droits de production réservés. Aucune reproduction ni traduction de cette
65 te:

publication sans permission écrite de l’éditeur ne sera permise. L’auteur affirme son
droit à être identifié comme auteur de cette œuvre en accord avec les lois sur les
67 plè

droits d’auteurs.
au m
z co

Édition : Août 2018


©grandprof.org
de n

Email: contact@grandprof.org
an io

Site web: www.grandprof.org


m rs

I nfographie et couverture: NTAKENDO Emmanuel


om Ve
C

2 grandprof.org
Sommaire

SOMMAIRE
Avant-propos ……………………………………………………….……..3-4

CHAPITRE I: Rappels sur les fonctions et Primitives……….……………...7-23


Exercices de consolidation et corrigés………………………….……….…24-50

CHAPITRE II: Fonctions logarithme et exponentielle…………………….51-59

71
Exercices de consolidation et corrigés………………………….………….60-90

6
69 FA
94
CHAPITRE III: Équations, inéquations et systèmes……………………...91-111
S

& C
94
Exercices de consolidation et corrigés………………………….…..……112-139

4 0F
O
46 50
CHAPITRE IV: Statiques……….……………………………………140-154
Exercices de consolidation et corrigés………………………….……….155-164 M
19 2

CHAPITRE V: Probabilité……….…………………………………...165-174 M
65 te:
67 plè

Exercices de consolidation et corrigés………………………….………175-188 A


au m

EXAMENS OFFICIELS I
z co

Baccalauréat session 2014………….…………………………………..189-190


Baccalauréat session 2015………….…………………………………..191-192 R
de n
an io

Baccalauréat session 2016………….…………………………………..193-194


E
m rs

Baccalauréat session 2017………….…………………………………..195-197


Ve

Baccalauréat session 2018………….…………………………………..198-199


Corrigés des examens officiels………………………….………………200-226
om
C

grandprof.org 5
I

6
S

E
R
A
O

M
M
C
om Ve
m rs
Sommaire

grandprof.org
an io
de n
z co
au m
67 plè
65 te:
19 2
46 50
4 0F
& C
69 FA
94
94
671
1- Rappels sur les fonctions et primitives

RAPPELS SUR LES FONCTIONS


ET PRIMITIVES

A – Rappels sur les fonctions


1 Représentation graphique

71
a) Ensemble de définition

6
69 FA
F

94
 Si 𝑓 est une fonction numérique, alors : O
N

& C
- L'ensemble des réels qui ont une image par 𝑓 s'appelle l'ensemble de définition

94
C

4 0F
de 𝑓, noté 𝐷𝑓 T
I
- Tout réel 𝑥 de 𝐷𝑓 a une et une seule image par la fonction 𝑓.
46 50
O
N
 Si 𝑦 est l'image de 𝑥, on dit que 𝑥 est un antécédent de 𝑦. S
19 2
Un réel 𝑦 peut n'admettre aucun antécédent ou un ou plusieurs antécédents.
65 te:

E
b) Représentation graphique T
67 plè

Soit 𝑓 une fonction


P
numérique et 𝐷𝑓 son
au m

R
ensemble de définition. I
z co

M
Dans un plan rapporté à un I
de n

repère orthonormé (𝑂; 𝑖⃗, 𝑗⃗), T


an io

I
on appelle représentation
m rs

V
graphique ou courbe E
Ve

S
représentative de la fonction 𝑓
l'ensemble 𝐶𝑓 des points 𝑃(𝑥; 𝑓 (𝑥)) où 𝑥 ∈ 𝐷𝑓. La courbe (ou le graphe de 𝑓) 𝐶𝑓
a pour équation 𝑦 = 𝑓(𝑥).
om

c) Rappel
C

 Les courbes représentatives des fonctions affines (𝑓: 𝑥 ↦ 𝑎𝑥 + 𝑏) sont des


droites.
 Les courbes représentatives des fonctions 𝑓: 𝑥 ↦ 𝑎𝑥 2 + 𝑏𝑥 + 𝑐 avec 𝑎 ≠ 0
sont des paraboles.

grandprof.org 7
1- Rappels sur les fonctions et primitives

d) Restriction de 𝒇 à I
Soit 𝑓 une fonction numérique, 𝐷𝑓 son ensemble de
définition et I un intervalle quelconque de ℝ.
On appelle restriction de 𝑓 à l'intervalle I, la
fonction 𝑔 définie pour tout 𝑥 ∈ 𝐷𝑓 ∩ I par :
𝑓(𝑥) = 𝑔(𝑥).

71
L'ensemble de définition de 𝑔 est 𝐷𝑔 = 𝐷𝑓 ∩ I.

6
69 FA
F

94
O 𝐶𝑓
N
Légende

& C
94
C 𝐶𝑔

4 0F
T
I

46 50
O
N
S
e) Fonctions associées
19 2
Soient 𝑓 et 𝑔 deux fonctions numériques définies respectivement sur 𝐷𝑓 et 𝐷𝑔 ; 𝐶𝑓
65 te:

E
T et 𝐶𝑔 sont leurs courbes représentatives dans le plan. Supposons 𝐶𝑓 connue et
67 plè

recherchons 𝐶𝑔 dans les cas suivants.


P
Si pour tout ∈ 𝐷𝑓, on a :
au m

R
I  𝒈(𝒙) =
z co

M
I 𝒈(𝒙) = −𝒇(𝒙) alors : la courbe 𝐶𝑔 est
de n

T l'image de la courbe 𝐶𝑓 par la symétrie


an io

I
d'axe Ox
m rs

V
E
Ve

 𝒈(𝒙) =
𝒈(𝒙) = 𝒇(−𝒙) alors : la courbe 𝐶𝑔 est
om

l'image de la courbe 𝐶𝑓 par la symétrie


C

d'axe Oy

8 grandprof.org
1- Rappels sur les fonctions et primitives
 𝒈(𝒙) =
𝒈(𝒙) = −𝒇(−𝒙) alors : la courbe 𝐶𝑔
est l'image de la courbe 𝐶𝑓 par la
symétrie de centre O.

71
 𝒈(𝒙) =

6
69 FA
F
𝒈(𝒙) = 𝒌𝒇(𝒙) (𝑘 ∈ ℝ) alors : la

94
O
N

& C
courbe 𝐶𝑔 se déduit de la courbe 𝐶𝑓 en

94
C

4 0F
multipliant par 𝒌 les ordonnées des T
I
points de 𝐶𝑓 tout en conservant leurs
46 50
O
abscisses. N
S
19 2
 𝒈(𝒙) =
65 te:

E
𝒈(𝒙) = 𝒇(𝒙 − 𝜶) + 𝜷 alors : la T
67 plè

courbe 𝐶𝑔 est l'image de la courbe 𝐶𝑓 P


par la translation de vecteur
au m

R
I
z co

⃗⃗ = 𝜶𝒊⃗ + 𝜷𝒋⃗.
𝒗 M
I
de n

T
an io

I
m rs

V
E
Ve

f) Parité, périodicité S

Le plan est muni du repère orthonormal (O, 𝑖⃗, 𝑗⃗).


 Une fonction 𝑓 est paire si :
om

§- pour tout 𝑥 ∈ 𝐷𝑓 , alors −𝑥 ∈ 𝐷𝑓 et 𝑓(−𝑥) = 𝑓(𝑥).


𝐶𝑓 est symétrique par rapport à l'axe des ordonnées.
C

 Une fonction 𝑓 est impaire si :


§- pour tout 𝑥 ∈ 𝐷𝑓 , alors −𝑥 ∈ 𝐷𝑓 et 𝑓(−𝑥) = −𝑓(𝑥).
𝐶𝑓 est symétrique par rapport à l'origine O.

grandprof.org 9
1- Rappels sur les fonctions et primitives
N.B : Si pour tout 𝑥 ∈ 𝐷𝑓 on a −𝑥 ∈ 𝐷𝑓, on dit que l'ensemble 𝐷𝑓 est symétrique
par rapport à O ou centré en zéro.
Si une fonction est paire ou impaire, il suffit de l'étudier sur 𝐷𝑓 ∩ [0; +∞[.
Attention : Lors de l'étude de la parité d'une fonction, il ne faut pas oublier de vérifier
la symétrie de l'ensemble de définition par rapport à zéro.
 Une fonction 𝑓 est périodique de période T ou T-périodique (T > 0) si :
- pour tout 𝑥 ∈ 𝐷𝑓 , alors 𝑥 + 𝑇 ∈ 𝐷𝑓 et 𝑥 − 𝑇 ∈ 𝐷𝑓

71
et 𝑓 (𝑥 + 𝑇 ) = 𝑓(𝑥 ) = 𝑓(𝑥 − 𝑇).

6
69 FA
F

94
O ⃗⃗⃗ = 𝑻𝒊⃗ .
𝐶𝑓 est invariante par la translation de vecteur 𝑽
N

& C
94
C

4 0F
T
I

46 50
O
N
S
19 2
65 te:

E
T
67 plè

P - Si pour tout 𝑥 ∈ 𝐷𝑓 on a +𝑇 ∈ 𝐷𝑓, on dit que l'ensemble 𝐷𝑓 est T-périodique.


au m

R
I - Si une fonction est périodique et de période T, il suffit l'étudier sur 𝐷𝑓 ∩ [0; 𝑇[.
z co

M
I
g) Monotonie
de n

T  Une fonction 𝑓 est croissante


an io

I
(respectivement strictement
m rs

V
E croissante) sur un intervalle I, si
Ve

S
pour tout réel 𝑎 et 𝑏 de I tels que
𝑎 < 𝑏, alors : 𝑓(𝑎) ≤ 𝑓(𝑏)
(respectivement 𝑓(𝑎) < 𝑓(𝑏)).
om

Une fonction 𝑓 est décroissante


(respectivement strictement décroissante)
C

sur un intervalle I, si pour tout réel 𝑎 et


𝑏 de I tels que 𝑎 < 𝑏, alors :
𝑓(𝑎) ≥ 𝑓(𝑏) (respectivement
𝑓(𝑎) > 𝑓(𝑏)).

10 grandprof.org
1- Rappels sur les fonctions et primitives
2 Limites et continuité
a) Limite à l'infini
Rappel : Identifier le monôme de plus haut degré d'un polynôme.
Limites d'un monôme et de son inverse
Signe Parité lim 𝑎𝑥 𝑛 lim 𝑎𝑥 𝑛 1 1
𝑥→+∞ 𝑥→−∞ lim lim
de 𝑎 de 𝑛 𝑥→+∞ 𝑎𝑥 𝑛 𝑥→−∞ 𝑎𝑥 𝑛
Monôme
𝑎𝑥 𝑛 Positif Pair +∞ +∞

71
∗ Négatif Pair −∞ −∞
( 𝑛 ∈ ℕ ∗) 0 0

6
𝑒𝑡 𝑎 ∈ ℝ Positif Impair

69 FA
+∞ −∞ F

94
Négatif Impair −∞ +∞ O
N

& C
La limite à l'infini d'une fonction polynôme est celle de son monôme de plus haut

94
C

4 0F
degré. T
I
La limite à l'infini d'une fonction rationnelle est celle du rapport du monôme de plus
46 50
O
haut degré du numérateur sur le monôme de plus haut degré du dénominateur. N
S
19 2
 Exemple : Déterminons les limites suivantes :
65 te:

E
a) lim (−2𝑥 2 + 𝑥 − 1) b) lim
1−𝑥 T
67 plè

𝑥→+∞ 2
𝑥→−∞ 𝑥 +1
1 −𝑥 −𝑥 P
lim (−2𝑥 2 + 𝑥 − 1) = lim −2𝑥 2
au m

𝑥→+∞ 𝑥→+∞ lim 2 = lim 2 R


𝑥→−∞ 𝑥 + 1 𝑥→−∞ 𝑥
= −∞ I
z co

1−𝑥 1 M
lim 2 = lim − = 0
𝑥→−∞ 𝑥 + 1 𝑥→−∞ 𝑥 I
de n

T
an io

I
4𝑥 3 +1 𝑥+1
d) lim
m rs

c) lim 𝑥→−∞ 𝑥−1


V
𝑥→+∞ 5𝑥 −3 E
Ve

4𝑥 3 + 1 4𝑥 3 𝑥 +1 𝑥
lim = lim lim = lim = 1
𝑥→+∞ 5𝑥 − 3 𝑥→+∞ 5𝑥 𝑥→−∞ 𝑥 − 1 𝑥→−∞ 𝑥
4𝑥 3 + 1
om

4
lim = lim 𝑥 2 = +∞
𝑥→+∞ 5𝑥 − 3 𝑥→+∞ 5
C

grandprof.org 11
1- Rappels sur les fonctions et primitives

b) Limites en un point
 La limite en un point 𝑎 d'une fonction polynôme P est égale à l'image de 𝑎 par
P c’est-à-dire : après avoir calculer la valeur de P(a) et on écrit que :
lim P(𝑥 ) = P(a).
𝑥→𝑎
 La limite en un point 𝑎 d'une fonction rationnelle f (qui à tout nombre réel 𝑥,
P(𝑥)
on associe le rapport Q(𝑥)) se distingue en deux cas :

71
- 1 er cas : 𝑎 est une racine de Q.

6
69 FA
F
P(𝑥)

94
O Alors lim = ∞. Pour déterminer le signe de l'infini, il est nécessaire de savoir
N 𝑥→𝑎 Q(𝑥)

& C
94
C si 𝑥 tend vers 𝑎 par valeurs supérieures (à droite) ou par valeurs inférieures (à

4 0F
T
I gauche).
Méthode
46 50
O
N
S
La procédure pour déterminer cette limite est la suivante :
19 2
1- Calculer P(a);
65 te:

E
T 2- Si P(a) = 0, alors il faut effectuer la division euclidienne de P(𝑥) par 𝑥 − a
67 plè

P(𝑥)
et de Q(𝑥) par 𝑥 − a. Et en déduire lim grâce à une simplification de 𝑥 − a.
P 𝑥→𝑎 Q(𝑥)
au m

R P(𝑥)
I - Si P(a) ≠ 0, alors lim = ∞. Pour déterminer le signe de l'infini, il est
𝑥→𝑎 Q(𝑥)
z co

M
I nécessaire de savoir si 𝑥 tend vers 𝑎 par valeurs supérieures (à droite) ou par valeurs
de n

T inférieures (à gauche). Pour cela, il faut :


an io

I
*Dresser le tableau de signe de Q(𝑥) et déterminer lim Q(𝑥) et lim Q(𝑥);
m rs

V 𝑥 →𝑎 𝑥 →𝑎
E < >
Ve

S P(𝑥) P(𝑥)
*En déduire lim (à gauche) et lim (à droite).
𝑥 →𝑎 Q(𝑥) 𝑥 →𝑎 Q(𝑥)
< >
2𝑥 2 +1
 Exemples : Soit une fonction f ∶ 𝑥 ⟼ 𝑥−2
.
om

Calculons lim f(x) et lim f(x).


𝑥 →2 𝑥 →2
< >
C

Au brouillon : 2 est une racine du dénominateur de f. En effet, (2) − 2 = 0.


$- Calculons P(2); P(2) = 2(2)2 + 1 = 2(4) + 1 = 8 + 1 = 9
$- Dressons le tableau de signe de
𝑥 − 2; 𝑥 − 2 = 0 ⟺ 𝑥 = 2. 𝑥 −∞ 2 +∞
𝑥−2 − +
12 grandprof.org
1- Rappels sur les fonctions et primitives
Nous dirons que :
lim 𝑥 − 2 = 0− et lim 𝑥 − 2 = 0+ .
𝑥 →2 𝑥 →2
< >
- Déduction : lim f(x) = −∞ et lim f(x) = +∞.
𝑥 →2 𝑥 →2
< >

- 2 cas : 𝑎 n'est pas une racine de Q.


er

Après avoir calculer les valeurs de P(𝑎) et de Q(𝑎), en déduire que :


P(𝑥) P(𝑎)

71
lim = .
𝑥→𝑎 Q(𝑥) Q(𝑎)

6
69 FA
F

94
O
c) Opérations sur les limites N

& C
94
C

4 0F
Les propriétés présentées sous formes de tableaux dans le paragraphe ci-dessous sont T
admises. I

46 50
𝑓 O
Elles donnent les limites en 𝑎 (+∞, −∞, 𝑎+ , 𝑎 − ) des fonctions 𝑓 + 𝑔, 𝑓𝑔 et 𝑔, N
S
19 2
connaissant les limites en 𝑎 des fonctions 𝑓 et 𝑔. Dans certains cas, on ne peut
65 te:

conclure directement. Ces cas sont signalés par le symbole ⌛ E


T
67 plè

LI MITE D'UNE SOMME P


au m

lim 𝑓(𝑥 ) 𝑙 (𝑙 ∈ ℝ) 𝑙 𝑙 −∞ +∞ +∞ −∞ R
𝑥→𝑎 I
z co

lim 𝑔 (𝑥 ) 𝑙′ (𝑙′ ∈ ℝ) +∞ −∞ −∞ +∞ −∞ +∞ M
𝑥→𝑎 I
de n

lim (𝑓 + 𝑔)(𝑥) 𝑙 + 𝑙′ +∞ −∞ −∞ +∞ ⌛ ⌛ T
an io

𝑥→𝑎
I
m rs

Les formes indéterminées sont : (+∞) + (−∞) et (−∞) + (+∞). V


E
Ve

LI MITE D'UN PRODUIT


lim 𝑓(𝑥) 𝑙 (𝑙 𝑙 𝑙 𝑙 𝑙 −∞ +∞ +∞ −∞ −∞ +∞
om

𝑥→𝑎
)
∈ℝ >0 >0 <0 <0
lim 𝑔(𝑥) 𝑙′ (𝑙′ +∞ −∞ +∞ −∞ −∞ +∞ −∞ +∞ 0 0
C

𝑥→𝑎
∈ ℝ)
lim (𝑓 𝑙 × 𝑙′ +∞ −∞ −∞ +∞ +∞ +∞ −∞ −∞ ⌛ ⌛
𝑥→𝑎
× 𝑔)(𝑥)
Les formes indéterminées sont : (+∞) × 𝟎 et (−∞) × 𝟎.

grandprof.org 13
1- Rappels sur les fonctions et primitives
LI MITE D'UN QUOTIENT
lim 𝑓(𝑥 ) 𝑙 (𝑙 ∈ ℝ) 𝑙 ∈ ℝ ∗ 𝑙 ∈ ℝ∗ −∞ −∞ ∞ 0 ∞ 0
𝑥→𝑎

lim 𝑔(𝑥 ) 𝑙′ (𝑙′ ∈ ℝ∗) +∞ −∞ 𝑙′ (𝑙′ 𝑙′ (𝑙′ 0 ∞ ∞ 0


𝑥→𝑎 > 0) < 0)
𝑓 𝑙 0 0 −∞ +∞ ⌛ ⌛ ⌛ ⌛
lim ( ) (𝑥)
𝑥→𝑎 𝑔 𝑙′
∞ 0 0 ∞
Les formes indéterminées sont : , , et .
0 ∞ 0 ∞

6 71
69 FA
F

94
O
N
d) Continuité

& C
94
C

4 0F
T - Une fonction 𝑓 est continue en un réel 𝑎 si : 𝑙𝑖𝑚 𝑓 (𝑥 ) = 𝑓(𝑎) ou encore
I 𝑥→𝑎
𝑙𝑖𝑚 𝑓(𝑥) = 𝑙𝑖𝑚 𝑓(𝑥) = 𝑓(𝑎).
46 50
O
N 𝑥 →𝑎 𝑥 →𝑎
< >
S
- Une fonction 𝑓 est continue sur un intervalle I si 𝑓 est continue en tout réel 𝑎
19 2
de I.
65 te:

E
T  Exemple :
67 plè

P - Les fonctions polynômes sont continues sur ℝ. Par conséquent, elles sont continues
au m

R
I
sur tout intervalle I de ℝ.
z co

M - Les fonctions rationnelles sont continues sur leurs ensembles de définition. Par
I conséquent, elles sont continues sur tout intervalle I de leurs ensembles de définition.
de n

T
an io

I
3 Asymptotes
m rs

V
E
Ve

S  Asymptote horizontale : Si lim 𝑓 (𝑥) = 𝑎 (respectivement lim 𝑓(𝑥 ) = 𝑎),


𝑥→−∞ 𝑥→+∞
alors la courbe de 𝑓 admet une asymptote horizontale d'équation 𝑦 = 𝑎 au voisinage
de −∞ (respectivement au voisinage +∞ ).
om

 Asymptote verticale : Si lim 𝑓(𝑥) = −∞ (ou lim 𝑓(𝑥 ) = +∞), alors la


𝑥→𝑎 𝑥→𝑎
C

courbe de 𝑓 admet une asymptote verticale d'équation 𝑥 = 𝑎.


 Asymptote oblique : La droite (D) d'équation 𝑦 = 𝑎𝑥 + 𝑏 (𝑎 ≠ 0) est
asymptote oblique à la courbe de 𝑓 au voisinage de +∞ (respectivement au

14 grandprof.org
1- Rappels sur les fonctions et primitives
voisinage de −∞ ) si et seulement si lim (𝑓(𝑥 ) − (𝑎𝑥 + 𝑏)) = 0
𝑥→+∞
(respectivement lim (𝑓(𝑥 ) − (𝑎𝑥 + 𝑏)) = 0).
𝑥→−∞
4 Dérivation
Définition
La tangente en A (A étant un point de (C)) à une courbe (C) est la droite qui
"approche le mieux" la courbe pour des points proches de A.

71
Équation de la tangente

6
69 FA
F
Soit 𝑓 une fonction, (C) sa

94
O
représentation graphique et A N

& C
94
C

4 0F
un point de (C) ayant pour T
abscisse 𝑎. Lorsque 𝑓 est I

46 50
O
dérivable en 𝑎, l'équation N
réduite de la tangente en A est : S
19 2
𝒚 = 𝒇′ (𝒂)(𝒙 − 𝒂) + 𝒇(𝒂)
65 te:

E
où 𝒇′ (𝒂) est le coefficient T
67 plè

directeur de la tangente. P
au m

R
I
Définition
z co

M
On dit qu'une fonction 𝑓 est dérivable sur l'intervalle K lorsque 𝑓 est dérivable en I
de n

T
tout élément de K. La fonction 𝒇′ : 𝑥 ⟼ 𝑓′(𝑥) est alors appelée dérivée (ou
an io

I
m rs

fonction dérivée) de 𝑓. V
E
Ve

Dérivées de fonctions élémentaires S


𝑓(𝑥) 𝑓 est définie sur 𝑓 est dérivable sur 𝑓′(𝑥)
𝑘 (𝑘 ∈ ℝ) ℝ ℝ 0
om

𝑥 ℝ ℝ 1
𝑛 ∗
𝑥 (𝑛 ∈ ℕ ) ℝ ℝ 𝑛𝑥 𝑛
C

1 1
ℝ∗ ℝ∗ − 2
𝑥 𝑥
1
√𝑥 ℝ+ (ou [0; +∞[) ℝ∗+ (ou ]0; +∞[)
2√ 𝑥

grandprof.org 15
1- Rappels sur les fonctions et primitives
 Exemple :
- La fonction 𝑓: 𝑥 ⟼ 𝑥 2 est dérivable sur ℝ et sa dérivée est la fonction
𝑓 ′ : 𝑥 ⟼ 2𝑥.
- La fonction 𝑔: 𝑥 ⟼ 𝑥 4 est dérivable sur ℝ et sa dérivée est la fonction
𝑔′ : 𝑥 ⟼ 4𝑥 3 .

Dérivées et opérations sur les fonctions

71
Notation : Formule explicite

6
69 FA
F

94
O -Somme de deux fonctions 𝑓 + 𝑔 : (𝑓 + 𝑔)(𝑥) = 𝑓(𝑥 ) + 𝑔(𝑥)
N

& C
94
C -Produit de deux fonctions 𝑓𝑔 : (𝑓𝑔)(𝑥) = 𝑓(𝑥 ) × 𝑔(𝑥)

4 0F
T 1 1 1
I -Inverse d'une fonction 𝑔
: (𝑔 ) ( 𝑥 ) = 𝑔(𝑥)
si 𝑔(𝑥) ≠ 0 pour tout 𝑥 élément

46 50
O
N de D.
S 𝑓 𝑓 𝑓 (𝑥)
-Rapport de deux fonctions : (𝑔) (𝑥 ) = si 𝑔(𝑥) ≠ 0 pour tout 𝑥
19 2
𝑔 𝑔(𝑥)
65 te:

E élément de D.
T
67 plè

P Propriétés :
au m

R
I - Dérivée de la somme de deux fonctions dérivables : Soient 𝑓 et 𝑔 deux fonctions
z co

M dérivables sur un intervalle ouvert K. La fonction 𝑓 + 𝑔 est dérivable sur K et on a


I
de n

T : (𝑓 + 𝑔)′ = 𝑓′ + 𝑔′.
an io

I - Dérivée du produit d'une fonction dérivable et d'un réel : Soit 𝑓 une fonction
m rs

V
E dérivable sur un intervalle ouvert K et 𝑘 un nombre réel. La fonction 𝑘𝑓 est dérivable
Ve

S
sur K et on a : (𝑘𝑓)′ = 𝑘𝑓′.
- Dérivée du produit de deux fonctions dérivables : Soient 𝑓 et 𝑔 deux fonctions
dérivables sur un intervalle ouvert K. La fonction 𝑓𝑔 est dérivable sur K et on a :
om

(𝑓𝑔)′ = 𝑓′𝑔 + 𝑔′𝑓.


- Dérivée de l'inverse d'une fonction dérivable : Soit 𝑓 une fonction dérivable sur un
C

1
intervalle ouvert K tel que, pour tout 𝑥 élément de K, 𝑔(𝑥) ≠ 0. La fonction est
𝑔
1 ′ 𝑔′
dérivable sur K et on a : (𝑔 ) = − 𝑔2 .

16 grandprof.org
1- Rappels sur les fonctions et primitives
- Dérivée de l'inverse d'une fonction dérivable : Soit 𝑓 une fonction dérivable sur un
𝑓
intervalle ouvert K tel que, pour tout 𝑥 élément de K, 𝑔(𝑥) ≠ 0. La fonction 𝑔 est
dérivable sur K et on a :
𝑓 ′ 𝑓 ′𝑔+𝑔′𝑓
(𝑔 ) = 𝑔2
.

5 Coefficient et points d'intersections

71
𝑓 est une fonction numérique et (C) sa courbe représentative dans le plan orthogonal

6
69 FA
F

94
(O, I, J). O
N

& C
I ntersection d'une courbe avec les axes de coordonnées

94
C

4 0F
 Avec l'axe des abscisses : T
I
Après avoir résolu l'équation 𝒇(𝒙) = 𝟎, on peut déduire ces points comme étant
46 50
O
ceux ayant pour abscisses les solutions de l'équation 𝒇(𝒙) = 𝟎 et ayant pour N
S
19 2
ordonnée 0.
65 te:

 Avec l'axe des ordonnées : E


T
Après avoir calculé la valeur de 𝒇 (𝟎), on peut déduire ce point comme étant celui
67 plè

ayant pour abscisse 𝟎 et pour ordonnée 𝒇(𝟎). P


au m

R
Détermination des coefficients d'une fonction I
z co

 Lorsque la courbe de la fonction 𝑓 passe par un point quelconque A(𝑥 0 ; 𝑦0 ), M


I
de n

on a 𝒇(𝒙𝟎 ) = 𝒚𝟎. T
an io

 Lorsque la courbe de la fonction 𝑓 admet pour sommet le point B(𝑥 1 ; 𝑦1 ), on I


m rs

V
a 𝒇′(𝒙𝟏 ) = 𝟎. E
Ve

S
Lorsque (C) admet en C(𝑥2 ; 𝑦2 ) une tangente d'équation 𝒚 = 𝒂𝒙 + 𝒃, cela
entraîne que 𝒇′(𝒙𝟐 ) = 𝒂 et 𝒇(𝒙𝟐 ) = 𝒃 − 𝒂𝒙𝟐 (𝒂 est le coefficient directeur de la
tangente).
om

6 Axe et centre de symétrie


C

 Axe de symétrie
La droite (D) d'équation 𝑥 = 𝑎 est axe de symétrie à la courbe de 𝑓 si :
- Pour tout 𝑥 ∈ 𝐷𝑓 , 2𝑎 − 𝑥 ∈ 𝐷𝑓 et 𝑓(2𝑎 − 𝑥) = 𝑓(𝑥).

grandprof.org 17
1- Rappels sur les fonctions et primitives

 Centre de symétrie
La droite (D) d'équation 𝑥 = 𝑎 est axe de symétrie à la courbe de 𝑓 si :
- Pour tout 𝑥 ∈ 𝐷𝑓 , 2𝑎 − 𝑥 ∈ 𝐷𝑓 et 𝑓(2𝑎 − 𝑥) + 𝑓(𝑥 ) = 2𝑏.

B – Primitives
1 Primitive de 𝒇 sur I

71
Définition

6
69 FA
F

94
O
N Soit 𝑓 et 𝐹 deux fonctions définies sur un intervalle I.

& C
94
C 𝐹 est une primitive de 𝑓 sur I, si la fonction 𝐹 est dérivable sur I et a pour dérivé 𝑓.

4 0F
T
I Pour tout réel 𝑥 de I, 𝐹 ′(𝑥) = 𝑓(𝑥).

46 50
O
N
 Exemple :
S La fonction 𝐹: 𝑥 ⟼ 2𝑥 2 + 3 est dérivable sur ℝ (car c'est une fonction polynôme)
19 2
et sa fonction dérivée est 𝑓: 𝑥 ⟼ 4𝑥. Nous disons que la fonction 𝐹 est une
65 te:

E
T primitive de la fonction 𝑓 sur ℝ.
67 plè

P Remarquons que la fonction 𝐹1 : 𝑥 ⟼ 2𝑥 2 − 7 est aussi une primitive de la


fonction 𝑓 sur ℝ, puisque 𝐹1′ (𝑥) = 4𝑥 = 𝑓(𝑥).
au m

R
I
z co

M Existence de primitives
I Si 𝑓 est une fonction continue sur un intervalle I, alors 𝑓 admet des primitives sur
de n

T
l'intervalle I.
an io

I
Par lecture inverse du tableau des dérivées des fonctions usuelles, on obtient les
m rs

V
E
résultats suivants.
Ve

S
Fonction une primitive validité
𝑓(𝑥 ) = 𝑎, avec 𝑎 dans ℝ 𝐹(𝑥) = 𝑎𝑥 ℝ
𝑓(𝑥 ) = 𝑥 𝑛 , avec 1 ℝ
om

𝐹 (𝑥 ) = 𝑥 𝑛+1
𝑛 entier ≥ 1 𝑛+1
C

1
𝑓(𝑥 ) = 𝑥 𝑛 , avec −1
𝐹 (𝑥 ) = ]−∞; 0[ ou ]0; +∞[
𝑛 entier ≥ 2 (𝑛 − 1)𝑥 𝑛−1
1
𝑓( 𝑥 ) = 𝐹 ( 𝑥 ) = 2√ 𝑥 ]0; +∞[
√𝑥

18 grandprof.org
1- Rappels sur les fonctions et primitives
𝑓(𝑥 ) = 𝑐𝑜𝑠𝑥 𝐹 (𝑥) = 𝑠𝑖𝑛𝑥 ℝ
𝑓 (𝑥 ) = 𝑠𝑖𝑛𝑥 𝐹(𝑥 ) = −𝑐𝑜𝑠𝑥 ℝ
𝜋
𝑓 (𝑥 ) = 1 + 𝑡𝑎𝑛2 𝑥 ](2𝑘 − 1) 2 ; (2𝑘 +
1 𝐹(𝑥 ) = 𝑡𝑎𝑛𝑥 𝜋
= 𝑐𝑜𝑠2 𝑥 1) 2 [ avec 𝑘 ∈ ℤ
Soit 𝒖 et 𝒗 deux fonctions admettant des primitives respectives 𝑼 et 𝑽 sur un
intervalle I , et une fonction 𝒈 admettant une primitive 𝑮 sur un intervalle J

71
contenant l'intervalle 𝒖(𝑰).

6
69 FA
F
fonction une primitive validité

94
O
N
𝑓 = 𝛼𝑢 + 𝛽𝑣, avec 𝛼 et sur I

& C
94
𝐹 = 𝛼𝑈 + 𝛽𝑉 C

4 0F
𝛽 réels T
𝑓 = 𝑢′ × 𝑔 ∘ 𝑢 𝐹 =𝐺∘𝑢 sur I I

46 50
O
1 sur I N
𝑓 = 𝑢′𝑢𝑛, avec 𝑛 entier ≥ 1 𝐹 (𝑥) = 𝑢𝑛+1
𝑛+1 S
19 2
𝑢′ −1 𝑢 ne s'annule pas
65 te:

𝑓(𝑥) = , avec 𝑛 entier ≥ 2 𝐹( 𝑥 ) = E


𝑢𝑛 (𝑛 − 1)𝑢𝑛−1 sur I T
67 plè

𝑢′
𝑓= 𝐹 = 2√ 𝑢 𝑢>0 sur I P
√𝑢
au m

R
𝑓 = 𝑢′ × cos(𝑢) 𝐹 = sin (𝑢) sur I I
z co

M
𝑓(𝑥 ) = 𝑢′ × sin(𝑢) 𝐹 = − cos(𝑢) sur I I
de n

T
an io

I
 Exemple : Déterminer une primitive des fonctions suivantes.
m rs

V
E
Ve

1
a) 𝑓: 𝑥 ⟼ 6 b) 𝑔: 𝑥 ⟼ 5𝑥 2 c) ℎ: 𝑥 ⟼ 𝑥 4 + 2𝑥 S
3
𝐹: 𝑥 ⟼ 6𝑥 est Une primitive de Une primitive de 𝑥 ⟼ 𝑥 4
une primitive de 𝑓 𝑥 ⟼ 𝑥 2 est la fonction 1
est 𝑥 ⟼ 𝑥 5 et une primitive de
om

1 5
sur ℝ. 𝑥 ⟼ 𝑥 3. 1
3 𝑥 ⟼ 𝑥 est 𝑥 ⟼ 𝑥 2 .
1 2
1 1 5 1
C

𝐺 (𝑥) = 5 ( 𝑥 3 )
3 𝐻(𝑥) = ( 𝑥 ) + 2 ( 𝑥 2 )
5 3 3 5 2
= 𝑥 1 5
3 = 𝑥 + 𝑥2
5 15
Donc 𝐺: 𝑥 ⟼ 𝑥 3 est 1
3 Donc 𝐻: 𝑥 ⟼ 𝑥 5 + 𝑥 2 est une
15
une primitive de 𝑔 sur ℝ.
primitive de ℎ sur ℝ.

grandprof.org 19
1- Rappels sur les fonctions et primitives
1 𝑥
d) 𝑖: 𝑥 ⟼ 2𝑥 (𝑥 2 − 5) 3 e) 𝑗: 𝑥 ⟼ ( f) 𝑘: 𝑥 ⟼
𝑥−3)4 √𝑥 2+1
Posons Posons Posons 𝑢(𝑥) = 𝑥 2 + 1, alors
𝑢(𝑥) = 𝑥 2 − 5, alors 𝑢(𝑥) = 𝑥 − 3, alors 𝑢′(𝑥 ) = 2𝑥. On a :
𝑢′(𝑥) = 2𝑥. 𝑢′(𝑥) = 1. 1
( 2𝑥 ) 1 ′
𝑢 (𝑥)
On a : On a : 𝑘 (𝑥) = 2
=2
√𝑥 2 +1 √𝑢( 𝑥)
3 𝑢′(𝑥)
𝑖(𝑥) = 𝑢′(𝑥)(𝑢(𝑥)) . 1 𝑢′( 𝑥 )
𝑗 (𝑥) = 4. 𝑘(𝑥) = ( ).
4 (𝑢( 𝑥 )) 2 √𝑢( 𝑥 )
(𝑢(𝑥)) −1 1
𝐼(𝑥) = 𝐽(𝑥) =

71
4 4 3 𝐾 (𝑥) = (2√𝑢(𝑥))
(𝑥 2−5)
3 (𝑢(𝑥)) 2
. = √𝑢(𝑥).

6
= 1

69 FA
F
4 =− .

94
O 4 3( 𝑥−3)3
(𝑥 2−5)
Donc Donc 𝐾: 𝑥 ⟼ √𝑥 2 + 1 est
N Donc 𝐼: 𝑥 ⟼

& C
une primitive de 𝑘 sur ℝ.

94
C 4 1
est une primitive de 𝑖 sur 𝐽: 𝑥 ⟼ − est

4 0F
T 3( 𝑥−3) 3
I ℝ. une primitive de 𝑗 sur

46 50
O ]3; +∞[.
N
S
19 2
2 Primitives d'une même fonction
65 te:

E
T Si 𝑓 est une fonction définie sur un intervalle I qui admet une primitive 𝐹 sur I,
67 plè

alors :
P
 Les primitives de 𝑓 sur I sont les fonctions de la forme 𝑥 ⟼ 𝐹(𝑥 ) + 𝑘 ,
au m

R
I
avec 𝑘 réel ;
z co

M
I  Pour tout couple (𝑥0 ; 𝑦0 ), avec 𝑥 0 ∈ I et 𝑦0 ∈ ℝ, il existe une unique
de n

T
primitive 𝐹0 de 𝑓 sur I qui prend la valeur 𝑦0 en 𝑥 0 .
an io

I
m rs

V  Exemple : Soit 𝑓 la fonction définie sur ℝ par :


E
Ve

S 𝑓(𝑥) = (𝑥 + 1)(𝑥 2 + 2𝑥 + 2)3 .


1. Déterminer toutes les primitives de 𝑓 sur ℝ.
𝑓 étant une fonction polynôme, elle est définie et continue sur ℝ. D'où 𝑓 admet
om

des primitives sur ℝ.


La fonction définie sur ℝ par 𝑢 (𝑥) = 𝑥 2 + 2𝑥 + 2 est dérivable sur ℝ, et
C

𝑢′ (𝑥 ) = 2𝑥 + 2 = 2(𝑥 + 2);
1 1 3
donc 𝑓(𝑥) = 2 (2(𝑥 + 1))(𝑥 2 + 2𝑥 + 2)3 = 2 ((𝑢′ (𝑥 ))(𝑢(𝑥)) ), alors la
4
1 (𝑢 ( 𝑥 ))
fonction 𝑥 ⟼ 2 ( 4
) est une primitive de 𝑓 sur ℝ.

20 grandprof.org
1- Rappels sur les fonctions et primitives
Les primitives de 𝑓 sur ℝ sont les fonctions de la forme :
1
𝑥 ⟼ 8 (𝑥 2 + 2𝑥 + 2)4 + 𝑘 , avec 𝑘 réel.
2. Déterminer la primitive 𝐹0 de 𝑓 sur ℝ telle que 𝐹0 (0) = 1.
Soit une primitive 𝐹0 de 𝑓 sur ℝ telle que 𝐹0 (0) = 1.
1
Alors, il existe 𝑘 réel tel que 𝐹0 (𝑥 ) = 8 (𝑥 2 + 2𝑥 + 2)4 + 𝑘.
1 1

71
𝐹0 (0) = 1 ⟺= (02 + 2(0) + 2)4 + 𝑘 = 1 ⟺ (16) + 𝑘 = 1
8 8

6
69 FA
𝐹0 (0) = 1 ⟺ 2 + 𝑘 = 1 ⟺ 𝑘 = −1. F

94
1 O
Ainsi, pour tout réel 𝑥, 𝐹0 (𝑥) = 8 (𝑥 2 + 2𝑥 + 2)4 − 1. N

& C
94
C

4 0F
T
I

46 50
O
N
S
19 2
65 te:

E
T
67 plè

P
au m

R
I
z co

M
I
de n

T
an io

I
m rs

V
E
Ve

S
om
C

grandprof.org 21
1- Rappels sur les fonctions et primitives

Tableau indicatif
Ce que je dois savoir Comment m'en sortir ?
 Utiliser les fonctions associées
Étudier les fonctions à l'aide des  Décomposer les fonctions en
fonctions de référence somme, produit composée de
fonctions
Montrer qu'une fonction est paire,

71
 Utiliser la définition du cours
impaire ou périodique

6
69 FA
F
 Montrer que pour tout 𝑥 de I :

94
O
N Montrer qu'une fonction est majorée,

& C
𝑓(𝑥 ) − 𝑎 < 0 ou 𝑓(𝑥 ) − 𝑎 > 0

94
C

4 0F
T minorée ou bornée sur un intervalle I , suivant que 𝑎 est un majorant ou
I un minorant.

46 50
O
N Comparer deux fonctions 𝑓 et 𝑔 sur  Étudier sur I, le signe de
S un intervalle I 𝑓(𝑥 ) − 𝑔(𝑥)
19 2
 Pour conjecturer les propriétés de la
65 te:

E
T fonction : parité, périodicité,
67 plè

P Utiliser la courbe représentative d'une monotonie.


fonction  Pour conjecturer les solutions
au m

R
I d'équations et inéquations.
z co

M
I  Pour comparer deux fonctions.
de n

T Calculer les limites d'une fonction  En un point 𝑎, cela correspond à


an io

I
polynôme l'image de 𝑎 par la fonction
m rs

V
E polynôme.
Ve

S
 A l'infini, cela correspond à la
limite du monôme de plus haut
degré.
om

Calculer les limites d'une fonction  En un point 𝑎, il faut d'abord


rationnelle 𝑎 calculer l'image du dénominateur
C

en 𝑎 et ensuite utiliser le sous-


titre b)

22 grandprof.org
1- Rappels sur les fonctions et primitives
 A l'infini, cela correspond à la
limite du rapport des monômes
de plus haut degré.
Déterminer l'équation de la tangente  Vérifier au préalable que la
à une courbe au un point d'abscisse fonction est dérivable en 𝑎 et
𝑎 calculer 𝑓(𝑎) et 𝑓 ′ (𝑎).
 Ensuite appliquer la formule

71
𝒚 = 𝒇′ (𝒂)(𝒙 − 𝒂) + 𝒇(𝒂)

6
69 FA
F
pour obtenir une équation de la

94
O
tangente. N

& C
94
Déterminer la dérivée d'une fonction  Utiliser le sous-titre 4 C

4 0F
T
sur un intervalle de longueur fini I

46 50 
Déterminer toutes les primitives On commence par justifier son O
N
d'une fonction 𝑓 sur un intervalle I existence en s'assurant que 𝑓 est S
19 2
continue sur I ;
65 te:

E
 On détermine une primitive de 𝑓 T
67 plè

sur I à l'aide des tableaux donnant


les primitives des fonctions P
au m

R
usuelles et des fonctions I
z co

composées ; M
I
 On donne la forme générale en
de n

T
an io

ajoutant une constance arbitraire I


m rs

V
à la primitive trouvée.
E
Ve

Déterminer l'unique primitive 𝐹0 On trouve une primitive 𝐹 de 𝑓 sur I, S


d'une fonction 𝑓 sur un intervalle I on écrit 𝐹0 sous la forme
telle que 𝐹0 (𝑥0 ) = 𝑦0 𝑥 ⟼ 𝐹 (𝑥 ) + 𝑘, et on détermine la
constance pour que la condition
om

𝐹0 (𝑥 0 ) = 𝑦0 soit vérifiée.
C

grandprof.org 23
1- Rappels sur les fonctions et primitives

EXERCICES
Exercice 1
Soit 𝑓 une fonction numérique de la variable réelle 𝑥 définie sur ℝ par :
2
𝑓(𝑥 ) = 3 𝑥 3 − 4𝑥 2 + 6𝑥 et (𝐶𝑓 ) sa représentation graphique dans le plan (O, I, J).
1) Calculer les limites de 𝑓 aux bornes de son ensemble de définition.
2) a) Étudier le sens de variation de 𝑓.

71
b) Dresser le tableau de variation de 𝑓.

6
69 FA
F

94
O 3) Déterminer les coordonnées des points de rencontre de (𝐶𝑓 ) avec (𝑂𝐼 ).
N

& C
4) Construire la courbe (𝐶𝑓 ).

94
C

4 0F
T
5) Résoudre graphiquement les inéquations suivantes : 𝑓(𝑥 ) < 0 ; 𝑓 (𝑥 ) ≥ 0
I
6) Soit 𝑔 la fonction définies par : 𝑔(𝑥 ) = 𝑓 (|𝑥 |)
46 50
O
N
S a) A l’aide du tracé de (𝐶𝑓 ) , construire la courbe (𝐶𝑔) de 𝑔.
19 2
b) En déduire le tableau de variation de la fonction 𝑔.
65 te:

E
T
67 plè

Exercice 2
P
Considérons la fonction numérique 𝑓 de la variable 𝑥 tel que :
au m

R
I - 𝑓 (𝑥) = 𝑎𝑥 2 + 𝑏𝑥 + 𝑐 (𝑎 ≠ 0);
z co

M
I - Le tableau ci-contre est le 𝑥 −1 2 5
de n

T tableau de variation de 𝑓. 𝑓′(𝑥) − +


an io

I
1) Déterminer l'ensemble de
m rs

V 4 4
E définition de 𝑓.
Ve

S
2) Déterminer 𝑓(𝑥)
𝑓(−1), 𝑓(2), 𝑓(5) et 𝑓′(2). −3
3) Exprimer 𝑓′(𝑥) en
om

fonction de 𝑎 et 𝑏.
C

4) a- Montrer que 𝑓 ′ (𝑥 ) = 2𝑎(𝑥 − 2).


b- Sachant que 𝑓 ′ (5) = 6, déterminer la valeur de 𝑎.
c- Déduire les valeurs de 𝑏 et 𝑐.
5) Représenter soigneusement la courbe (𝐶 ) de 𝑓 dans un repère orthonormée
(𝑂; 𝑖⃗, 𝑗⃗).

24 grandprof.org
1- Rappels sur les fonctions et primitives
En déduire la représentation graphique dans le même repère de la courbe (𝐶′) de la
fonction 𝑔 définie par 𝑔(𝑥 ) = −𝑓(𝑥).

Exercice 3
𝑥 2 −2𝑥 −3
On considère la fonction numérique 𝑓 définie par : 𝑓: ℝ → ℝ ; 𝑥 ⟼ 𝑥−1
(𝐶𝑓 ) est la courbe de 𝑓 dans le plan rapporté a un repère orthonormé (0; 𝐼; 𝐽).

71
1) Étudier la fonction 𝑓 et dresser son tableau de variation.

6
69 FA
F
2) Montrer que la droite (𝐷): 𝑦 = 𝑥 − 1 est asymptote à (𝐶𝑓 ).

94
O
3) Montrer que 𝐴(1; 0) est un centre de symétrie à (𝐶𝑓 ). N

& C
94
C

4 0F
4) Donner une équation de la tangente à (𝐶𝑓 ) à chacun des points d’abscisses T
I
𝑥 = 0 et 𝑥 = 3.
46 50
O
5) Construire (𝐶𝑓 ). N
S
19 2
6) Existe-t-il des points de (𝐶𝑓 ) où la tangente est parallèle à la droite d’équation
65 te:

E
𝑦 = −𝑥 + 1 ? T
67 plè

2
𝑥 −2 |𝑥 | −3
7) Soit ℎ: ℝ → ℝ ; 𝑥 ⟼ |𝑥 | −1
.
P
au m

a. Étudier la parité de ℎ R
I
z co

b. Montrez que pour tout nombre réel 𝑥 différent de −1 et de 1, ℎ(𝑥) = 𝑓(|𝑥|). M


I
En déduire la représentation graphique de ℎ dans le même repère orthonormé
de n

T
an io

(0; 𝐼; 𝐽). I
m rs

V
E
Ve

Exercice 4 S

La figure ci-dessous est le tableau de variation d’une fonction rationnelle 𝑓 définie


sur ℝ − { −1}.
om

x −∞ −2 -1 0 +∞
𝑓′(𝑥)
C

+∞ +∞ −2

𝑓( 𝑥 )

2 −∞ −∞
grandprof.org 25
1- Rappels sur les fonctions et primitives
𝑐
On pose 𝑓 (𝑥) = 𝑎𝑥 + 𝑏 + 𝑥+1
𝑦 + 𝑧 = −2
3
1) Résoudre dans ℝ le système : { 𝑥−𝑧= 0 .
2𝑥 − 𝑦 + 2 = −2
2) Déterminer les réels 𝑎, 𝑏 𝑒𝑡 𝑐.
−𝑥 2 −2𝑥 −2 −𝑥 2 +3𝑥 −3
3) On donne les 𝑓(𝑥 ) = 𝑥+1
et ℎ(𝑥) = 𝑥−1
.

71
a- Montrer que pour tout réel 𝑥 différent de 1 : ℎ(𝑥 ) = 𝑓(𝑥 − 2) + 1.
b- Par quelle transformation passe-t-on de la courbe de 𝑓 à la courbe de ℎ ?

6
69 FA
F

94
O
N
c- Montrer que la droite (𝐷) d’équation 𝑦 = −𝑥 + 2 est une asymptote oblique à

& C
94
C la courbe de ℎ et la droite (𝐷′) d’équation 𝑦 = −𝑥 − 1 est une asymptote à la

4 0F
T
I courbe de 𝑓.

46 50
O d- Tracer la courbe de 𝑓 puis déduire celle de ℎ.
N
S
19 2
Exercice 5
65 te:

E
T Soit 𝑓 une fonction numérique de la variable réelle dont son tableau de variations
67 plè

est le suivant :
P 1 3
x −∞ +∞
au m

R
2
1 2
I
z co

M 𝑓′(𝑥)
I 3 +∞ +∞
de n

T
an io

I
𝑓 (𝑥 )
m rs

V
E 5
Ve

S −∞ −∞
1) Préciser l’ensemble de définition de 𝑓 ainsi que les limites aux bornes de cet
ensemble.
𝑐
2) 𝑓 est une fonction de la forme : 𝑓 (𝑥 ) = 𝑎𝑥 + 𝑏 +
om

𝑥−1
a) Déterminer les réels 𝑎, 𝑏 𝑒𝑡 𝑐
C

b) Montrer que la courbe (𝐶𝑓) admet une asymptote oblique dont on donnera une
équation.
3) Déterminer les points d’intersections de (𝐶𝑓) avec les axes de coordonnées ;
4) Représenter avec soin la courbe (𝐶𝑓) ; montrer que le point de concours des
asymptotes est le centre de symétrie de (𝐶𝑓).

26 grandprof.org
1- Rappels sur les fonctions et primitives
Exercice 6
Les propositions suivantes sont-elles vraies ou fausses ?
1
1) La fonction 𝑓: 𝑥 ⟼ 2𝑥 3 + 1 + 𝑥 est une primitive sur ]0; +∞[de la
1
fonction 𝑥 ⟼ 6𝑥 2 + 𝑥 2 .
2) Sur ℝ, la fonction 𝑓: 𝑥 ⟼ (𝑥 + 1)2 a pour primitive la fonction
1
𝑥 ⟼ (𝑥 + 1)3.

71
3
3) Sur ℝ, la fonction 𝑓: 𝑥 ⟼ 𝑠𝑖𝑛𝑥 a pour primitive la fonction 𝑥 ⟼ 𝑐𝑜𝑠𝑥.

6
69 FA
F

94
4) Les fonctions 𝑥 ⟼ (𝑥 − 1)2 et 𝑥 ⟼ 𝑥(𝑥 − 2) sont deux primitives sur ℝ de O
N

& C
la même fonction.

94
C

4 0F
T
Exercice 7 I

46 50
O
7.1 Fonctions polynômes et fonctions rationnelles N
1) Déterminer une primitive sur I de chacune des fonctions suivantes : S
19 2
3𝑥 2 +4𝑥 −2
65 te:

a. 𝑓: 𝑥 ⟼ 3𝑥 2 − 2𝑥 + 2 , 𝐼 = ℝ ; b. 𝑓: 𝑥 ⟼ 𝑥4
, 𝐼 = ]0; +∞[ E
T
67 plè

c. 𝑓: 𝑥 ⟼ 𝑥 3 (𝑥 4 − 1) , 𝐼 = ℝ.
P
2) Déterminer la primitive 𝐺 de 𝑔 sur I vérifiant la condition indiquée :
au m

R
a. 𝑔: 𝑥 ⟼ 4𝑥 2 − 3𝑥 + 2 , 𝐼 = ℝ et 𝐺 (−1) = 0 ; I
z co

2 M
b. 𝑔: 𝑥 ⟼ 3𝑥 + 1 − 2 , 𝐼 = ]0; +∞[ et 𝐺 (−2) = 1; I
𝑥
de n

T
3) Déterminer une primitive sur I de chacune des fonctions suivantes :
an io

I
m rs

3 4 6𝑥 −9 V
a. ℎ: 𝑥 ⟼ (3𝑥+4)3 , 𝐼 = ]− 3 ; +∞[ ; b. ℎ: 𝑥 ⟼ (𝑥 2 −3𝑥+2)4 , 𝐼 = ]1; 2[. E
Ve

2𝑥 +3 S
4) Soit 𝜓 la fonction définie sur ]1; 3[ par 𝜓(𝑥) = ( 𝑥−1) 3
.
a. Déterminer deux réels 𝑎 et 𝑏 tels que, pour tout 𝑥 ∈ ]1; 3[, on ait :
𝑎 𝑏
om

𝜓(𝑥 ) = ( )2 + ( )3 . (On pourra remarquer que 2𝑥 + 3 = 2(𝑥 − 1) + 5)


𝑥−1 𝑥−1

b. En déduire les primitives de la fonction 𝜓 sur l'intervalle ]1; 3[.


C

7.2 Fonctions comportant des racines carrées


𝑢′
Dans chacun des cas suivants, écrire la fonction 𝑓 sous la forme 𝐴 𝑢 et déterminer

une primitive 𝐹 de 𝑓 sur l'intervalle I.
2𝑥 3 1
a. 𝑓 (𝑥) = − sur I= ℝ ; b. 𝑓 (𝑥) = sur I= ]− ; +∞[.
√𝑥 2+1 √3𝑥+1 3

grandprof.org 27
1- Rappels sur les fonctions et primitives
Exercice 8
8.1 Fonctions polynômes et fonctions rationnelles
1) Soit 𝑓 la fonction définie sur ℝ par 𝑓(𝑥 ) = 𝑥 4 + 6𝑥 2 − 𝑥 − 2.
a. Déterminer toutes les primitives de 𝑓 sur ℝ après en avoir justifié l'existence.
b. En déduire la primitive 𝐹 de 𝑓 telle que 𝐹(0) = 1.
2) Soit 𝑔 la fonction définie sur ℝ par 𝑔(𝑥 ) = (𝑥 − 3)(𝑥 2 − 6𝑥 + 1)3 .
a. Justifier l'existence des primitives de 𝑔 sur ℝ.

71
4
(𝑥 2 −6𝑥+1)

6
b. Montrer que la fonction 𝐺: 𝑥 ⟼ est une primitive de 𝑔 sur ℝ.

69 FA
F

94
O 8
N c. En déduire toutes les primitives de 𝑔 sur ℝ.

& C
94
C 𝑥−2

4 0F
T 3) Soit ℎ la fonction définie sur ]3; +∞[ par ℎ(𝑥 ) = ( 𝑥 2−4𝑥+3) 2
.
I
a. Justifier l'existence des primitives de ℎ sur ]3; +∞[.
46 50
O
N b. Déterminer toutes les primitives de ℎ sur ]3; +∞[.
S
19 2
𝑥 (𝑥 2 −2𝑥 +5)
4) Soit 𝜑 la fonction définie sur ]−1; 1[ par 𝜑(𝑥 ) = ( 𝑥+1) 2 ( 𝑥−1) 3
.
65 te:

E
T a. Déterminer deux réels 𝑎 et 𝑏 tels que, pour tout 𝑥 de ]−1; 1[, on ait :
67 plè

𝑎 𝑏
P 𝜑(𝑥 ) = (𝑥+1)2 + (𝑥−1)3 .
au m

R
I b. En déduire une primitive de la fonction 𝜑 sur l'intervalle ]−1; 1[.
z co

M 8.2 Fonctions comportant des racines carrées


I
de n

T Soit 𝑢 une fonction strictement positive et dérivable sur un intervalle I.


an io

I
1) Quelle est la dérivée sur I de la fonction 𝑢√ 𝑢 ?
m rs

V
E 2) En déduire une primitive sur I de la fonction 𝑢′√ 𝑢.
Ve

S
3) Application
Déterminer une primitive sur I de chacune des fonctions suivantes :
a. 𝑓: 𝑥 ⟼ √ 𝑥 + 1 , 𝐼 = ]−1; +∞[ ;
om

b. 𝑓: 𝑥 ⟼ 𝑥√𝑥 2 + 1 , 𝐼 = ℝ ;
C

c. 𝑓: 𝑥 ⟼ (𝑥 − 1)√𝑥 2 − 2𝑥 + 1 , 𝐼 = ]1; +∞[ ;


2𝑥 −3
d. 𝑓: 𝑥 ⟼ , 𝐼 = ]−1; +∞[.
√𝑥+1
𝑏
(On pourra écrire 𝑓(𝑥) sous la forme : 𝑎 √ 𝑥 + 1 + avec 𝑎 et 𝑏 réels)
√𝑥 +1

28 grandprof.org
Examens officiels

BACCALAUREAT SESSION 2014


Exercice 1
On s'est intéressé à l'évolution du nombre de visiteurs d'un site touristique sur huit
années. Les résultats de cette enquête sont consignés dans le tableau ci-dessous :
Rang de l'année (𝑋) 1 2 3 4 5 6 7 8
Nombre de visiteurs (𝑌) 540 560 700 800 875 1120 1370 1500

71
1.a) Représenter graphiquement le nuage de points de la série statistique (𝑋; 𝑌) ainsi

6
définie (1 cm pour une année en abscisses et 1 cm pour 200 visiteurs en ordonnées).

69 FA
94
b) Déterminer les coordonnées du point moyen G et représenter ce point. B

& C
A

94
2. On désigne par 𝑆1 et 𝑆2 les sous séries de la série (𝑋; 𝑌) suivantes :

4 0F
𝑆1 : Rang de l'année (𝑥1 ) 1 2 3 4 C
46 50
Nombre de visiteurs (𝑦1 ) 540 560 700 800
C
A
19 2
𝑆2 : Rang de l'année (𝑥 2 ) 5 6 7 8
L
65 te:

Nombre de visiteurs (𝑦2 ) 875 1120 1370 1500


A
67 plè

a) Calculer les coordonnées des points moyens 𝐺1 et 𝐺2 des sous séries 𝑆1 et 𝑆2


respectivement. U
au m

b) Déterminer une équation cartésienne de la droite de Mayer (𝐺1 𝐺2 ) .


R
z co

c) Estimer alors à l'unité près par excès, le nombre de visiteurs de l'année au rang
E
de n

10.
A
an io
m rs

Exercice 2 T
Ve

Une urne contient dix boules indiscernables au toucher. 4 de ces boules sont rouges
et le reste est noire.
1. On suppose qu'on tire simultanément deux boules de cette urne. Calculer :
om

a) la probabilité 𝑝1 d'avoir une boule de chaque couleur.


b) la probabilité 𝑝2 d'avoir exactement deux boules rouges.
C

c) la probabilité 𝑝3 d'avoir moins de deux boules rouges.


2. On suppose maintenant qu'on tire une boule de l'urne qu'on ne remet pas, puis
on tire une seconde. Calculer :
a) la probabilité 𝑝4 d'avoir une boule de chaque couleur.
b) la probabilité 𝑝5 d'avoir une boule rouge au premier tirage.
grandprof.org 189
Examens officiels
Problème
Soit 𝑓 la fonction définie dans ℝ par :
𝑓(0) = 2 𝑒𝑡 𝑓(𝑥) = 𝑥 ln(𝑥 ) + 2 𝑠𝑖 𝑥 ≠ 0 et (𝐶𝑓 ) sa courbe représentative
dans un repère orthonormé (𝑂; 𝑖⃗; 𝑗⃗).
5) a. Calculer les limites de 𝑓 aux bornes de son ensemble de définition.
b. Étudier la continuité de 𝑓 à droite de 0.

71
6) a. Montrer que pour tout réel 𝑥 > 0, 𝑓 ′ (𝑥 ) = 1 + ln(𝑥).

6
69 FA
B

94
1
b. En déduire que pour tout réel 𝑥 > 0, 𝑓 ′ (𝑥) > 0 ⟺ 𝑥 ∈ ]𝑒 ; +∞[.

& C
A

94
7) Dresser le tableau de variation de 𝑓 sur son ensemble de définition.

4 0F
C 8) a. Calculer la limite de en
𝑓 ( 𝑥 ) −𝑓 ( 0)
en 0+ .
46 50
𝑥
C b. Tracer la courbe (𝐶𝑓 ) de 𝑓 en tenant compte du fait que (𝐶𝑓 ) admet une branche
A
19 2
parabolique en de direction l'axe des ordonnées. (Unités de longueur sur les axes :
L
65 te:

1,5 cm)
𝑥2 𝑥 2 ln(𝑥)
A
67 plè

9) Soit la fonction définie dans ]0; +∞[ par : 𝐹 (𝑥 ) = − + + 2𝑥.


2 2
U a. Calculer 𝐹 ′ (𝑥).
au m

R b. Déterminer la primitive de 𝑓 sur ]0; +∞[ qui s'annule en 1.


z co

E
de n

A
an io
m rs

T
om Ve
C

190 grandprof.org
Examens officiels

BACCALAUREAT SESSION 2015


Exercice 1
Partie A :
1. Résoudre dans ℝ3 par la méthode du pivot de Gauss le système suivant :
𝑥 − 2 𝑦 + 3 𝑧 = 13
{ 2𝑥 − 𝑦 − 3𝑧 = −4

71
3𝑥 + 2y − 4𝑧 = −8
2. Déduire de la question précédente l'ensemble solution dans ℝ3 du système suivant:

6
69 FA
94
ln 𝑥 − 2 ln 𝑦 + 3 ln 𝑧 = 13 B

& C
{ 2 ln 𝑥 − ln 𝑦 − 3 ln 𝑧 = −4
A

94
4 0F
3ln 𝑥 + 2 ln 𝑦 − 4 ln 𝑧 = −8
Partie B : C
46 50
Une urne contient deux boules noires, trois boules rouges et quatre boules vertes
toutes indiscernables au toucher. On tire au hasard et simultanément trois boules de
C
A
19 2
l'urne. Déterminer la probabilité de chacun des évènements suivants :
L
65 te:

1. A : ≪ les boules tirées sont de couleurs différentes ≫


A
67 plè

2. B : ≪ les boules tirées sont de la même couleur ≫


U
au m

3. C : ≪ parmi les boules tirées, il y a au moins une boule noire ≫


R
z co

Exercice 2 E
de n

Le tableau suivant donne le chiffre d'affaires d'une entreprise, exprimé en millions A


an io

de francs pendant huit années consécutives.


m rs

T
Ve

Numéro de l'année (𝑥𝑖 ) 1 2 3 4 5 6 7 8


Chiffre d'affaires (𝑦𝑖 ) 41 67 55 80 95 104 100 122

1. Représenter le nuage de points associé à cette série statistique (𝑥 𝑖 ; 𝑦𝑖 ) dans le plan


om

muni d'un repère orthogonal.


C

2. Utiliser la méthode de Mayer pour déterminer une équation d'une droite


d'ajustement (D) du nuage de la forme 𝑦 = 𝑎𝑥 + 𝑏.
3. Tracer la droite (D) sur le graphique de la question 1.
4. Estimer le chiffre d'affaires de cette d'entreprise pour la 12è𝑚𝑒 année.

grandprof.org 191
Examens officiels
Problème
On considère la fonction 𝑓 définie sur ℝ par : 𝑓(𝑥) = (𝑥 + 2)𝑒 −𝑥 .
1. a. Donner le domaine de définition de 𝑓 sous forme d'intervalle.
b. Montrer que quand 𝑥 tend vers −∞, 𝑓(𝑥) tend vers −∞.
c. Montrer que quand 𝑥 tend vers +∞, 𝑓(𝑥) tend vers 0.
Que peut-on conclure ?
2. a. On note 𝑓 ′ la dérivée première de 𝑓.

71
Démontrer que pour tout 𝑥 réel 𝑓 ′(𝑥) = (−𝑥 − 1)𝑒 −𝑥 .

6
69 FA
B

94
b. Étudier le signe de 𝑓′ et dresser le tableau de variation de 𝑓.

& C
A 3. Déterminer une équation cartésienne de la tangente (D) à la courbe de (C) de 𝑓

94
4 0F
dans un repère orthonormé du plan, au point d'abscisse 0.
C 4. Déterminer les coordonnées du point d'intersection de (C) avec les axes de
C
A
coordonnées. 46 50
19 2
5. Tracer dans un même repère orthonormé la droite (D), la courbe (C) et la droite
L
65 te:

(∆) d'équation 𝑦 = 2.
A 6. Résoudre graphiquement dans [−1; +∞[ :
67 plè

a. l'équation 𝑓(𝑥 ) = 2 ;
U
au m

b. L'inéquation 𝑓 (𝑥 ) > 2 ;
R
z co

c. c. l'inéquation 𝑓 (𝑥) ≤ 2.
E 7. Soit 𝐹 la fonction définie sur ℝ par : 𝐹(𝑥 ) = (−𝑥 − 3)𝑒 −𝑥 .
de n

A
an io

a. Calculer 𝐹 ′ (𝑥) et en déduire la primitive de 𝑓 sur ℝ.


m rs

T b. On pose : 𝑔(𝑥 ) = (𝑥 + 2)𝑒 −𝑥 + 2𝑥.


Ve

Déterminer la primitive de 𝑓 sur ℝ qui prend la valeur −2 en 0.


om
C

192 grandprof.org
Examens officiels

BACCALAUREAT SESSION 2016


Exercice 1
1. Résoudre dans ℝ l'équation : (𝑥 + 2)(2𝑥2 + 5𝑥 − 3) = 0.
2. Montrer que : 2𝑥 3 + 𝑥 2 − 13𝑥 + 6 = (𝑥 + 2)(2𝑥2 + 5𝑥 − 3).
3. Déduire des questions précédentes la résolution de l'équation :
2(ln 𝑥)3 + (ln 𝑥 )2 − 13(ln 𝑥) + 6.

6 71
69 FA
Exercice 2

94
La production de la société Elemva a été relevée pendant dix ans. Les années sont B

& C
A

94
notées 𝑥 𝑖 et la production exprimée en tonnes est notée 𝑦𝑖. On a obtenu le tableau

4 0F
ci-dessous. C
Année (𝑥 𝑖 )
46 50
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
C
A
19 2
Production (𝑦𝑖 ) 3 4 5,1 6 7,5 8 9,4 10,5 11,5 13
L
65 te:

1. Représenter le nuage de points de cette série statistique dans un repère


A
67 plè

orthonormé.
2. Déterminer le point moyen G du nuage de cette série.. U
au m

3. Un expert veut faire des prévisions pour la production des années à venir de la
R
z co

société. Il propose l'ajustement de Mayer pour cette série.


E
de n

a) Montrer qu'une équation cartésienne de la droite d'ajustement de cette série


A
an io

par la méthode de Mayer est 𝑦 = 1,072𝑥 + 1,904.


m rs

b) Utiliser cette équation pour estimer la production de la société la douzième T


Ve

année.

Problème
om

Soit 𝑓 la fonction définie sur ]0; +∞[ par : 𝑓(𝑥) = ln 𝑥 + ln(𝑥 + 1). On note 𝐶
sa représentation graphique dans le plan rapporté à un repère orthonormé (𝑂; 𝑖⃗; 𝑗⃗)
C

d'unité graphique 1 cm.


1. a. Calculer lim 𝑓(𝑥 ).
𝑥→0
b. Quelle interprétation graphique peut-on en déduire pour la courbe 𝐶 ?
c. Calculer lim 𝑓(𝑥).
𝑥→+∞

grandprof.org 193
Examens officiels
2𝑥+1
2. On note 𝑓 ′ la dérivée première de 𝑓. Montrer que 𝑓 ′ (𝑥 ) = .
𝑥 ( 𝑥+1)

3. a. Étudier, pour tout 𝑥 de l'intervalle ]0; +∞[, le signe de 𝑓 ′ (𝑥 ).


b. En déduire le tableau de variation de 𝑓 sur l'intervalle ]0; +∞[.
4. Recopier et compléter le tableau suivant : (les valeurs de 𝑓(𝑥 ) seront arrondies à
10−1 près).
𝑥 0,1 0,5 1 2 4

71
𝑓( 𝑥 ) 0,7

6
69 FA
B

94
5. Tracer la courbe 𝐶 dans le repère (𝑂; 𝑖⃗; 𝑗⃗).

& C
A

94
6. Résoudre graphiquement dans ]0; +∞[ l'équation 𝑓(𝑥 ) = 0. (On vérifiera que

4 0F
C 𝑓(𝑥) s'écrit sous la forme 𝑓 (𝑥 ) = ln[𝑥 (𝑥 + 1)] et on donnera la valeur exacte de
la solution).
C
A
46 50
7. Montrer que la fonction 𝐹 définie sur ]0; +∞[ par :
19 2
𝐹(𝑥) = 𝑥 ln 𝑥 + (𝑥 + 1) ln(𝑥 + 1) − 2𝑥 est une primitive de 𝑓 sur ]0; +∞[.
L
65 te:

A
67 plè

U
au m

R
z co

E
de n

A
an io
m rs

T
om Ve
C

194 grandprof.org
Examens officiels

BACCALAUREAT SESSION 2017


Exercice 1
2
1. Résoudre dans ℝ l'inéquation : 𝑥 − 𝑥 − 6 ≤ 0.
2. En déduire la résolution dans ℝ de chacune des inéquations ci-dessous :
a) 𝑒 2𝑥 − 𝑒 𝑥 − 6 ≤ 0. b) ln 𝑥 + ln(𝑥 − 2) ≤ ln(6 − 𝑥)
3. Choisir la bonne réponse parmi les 4 qui vous sont proposées.

71
Un poulailler compte 24 poulets parmi les quels 25% sont atteints de la grippe

6
69 FA
aviaire. On prélève au hasard 3 poulets de ce poulailler. La probabilité d'avoir au

94
moins un poulet atteint de la grippe aviaire est égale à : B

& C
A

94
𝐶2 3
𝐶18 𝐶3

4 0F
a) 0,5 b) 𝐶 62 c) 3 d) 1 − 𝐶18
3
24 𝐶24 24
C
46 50 Exercice 2 C
A
19 2
On a noté le montant en millions de francs CFA du bénéfice d'une entreprise
L
65 te:

pendant six années consécutives. Les résultats sont consignés dans le tableau ci -
dessous :
A
67 plè

Numéro de l'année (𝑥𝑖 ) 1 2 3 4 5 6


Bénéfice (𝑦𝑖 ) 50 75 120 170 200 240 U
au m

R
z co

1. Représenter le nuage de points associé à cette série. (Unités : 1 cm en abscisses et


1 cm en ordonnées pour 50 millions). E
de n

A
an io

2. Déterminer le point moyen de cette série.


m rs

3. Déterminer une équation de la droite de Mayer de la série statistique double


T
Ve

(𝑥 𝑖 ; 𝑦𝑖 ).
4. En supposant que l'évolution du bénéfice n'est pas modifiée avec le temps, estimer
ce bénéfice à la huitième année.
om

Problème
C

Il comporte deux parties indépendantes A et B.


Partie A :
2𝑥 + 𝑦 + 𝑧 = −1
1. Résoudre dans ℝ3 le système suivant : { 𝑦−𝑧 = 3
𝑥 −𝑧=0

grandprof.org 195
Examens officiels

2. Soit (𝐶𝑓 ) sa courbe représentative ci-dessous d'une fonction 𝑓 telle que :


𝑐
𝑓(𝑥) = 𝑎𝑥 + 𝑏 + 𝑥−1, où a, b et c sont des réels.

6 71
69 FA
B

94
& C
A

94
4 0F
C
C
A
46 50
19 2
L
65 te:

A
67 plè

U
au m

R
z co

E
de n

A
an io
m rs

T
Ve

a. Déterminer en utilisant des intervalles, l'ensemble de définition 𝐷𝑓 de 𝑓.


b. Déterminer à l'aide du graphique les réels 𝑓(0), 𝑓 (2) et 𝑓′(0) où 𝑓 ′ est la
om

dérivée de 𝑓.
C

c. Calculer 𝑓′(𝑥) en fonction 𝑎, 𝑐 et 𝑥.


d. Exprimer 𝑓(0), 𝑓 (2) et 𝑓′(0) en fonction de 𝑎, 𝑏 et 𝑐.
e. Déduire de la question 1. les réels 𝑎, 𝑏 et 𝑐.

196 grandprof.org
Examens officiels
Partie B :
−𝑥 2 +3𝑥−3
Soit la fonction 𝑔 définie sur ℝ\{1} par : 𝑔(𝑥) = 𝑥−1
. (𝐶𝑔 ) est sa courbe
représentative dans un repère orthonormé (𝑂; 𝑖⃗; 𝑗⃗).
1. Calculer les limites de 𝑔 aux bornes de son ensemble de définition.
2. Étudier les variations de 𝑔 et dresser son tableau de variation.
3. Déterminer les 𝑎, 𝑏 et 𝑐 tels que pour tout réel 𝑥 distinct de 1,

71
𝑐
𝑔(𝑥 ) = 𝑎𝑥 + 𝑏 + .
𝑥−1

6
69 FA
4. Montrer que la droite (∆ ) d'équation 𝑦 = −𝑥 + 2 est asymptote oblique à

94
(𝐶𝑔 ).
B

& C
A

94
4 0F
5. Soit la fonction 𝐺 définie sur ]−∞; 1[ par :
𝐺 (𝑥 ) =
−1
𝑥 2 + 2𝑥 − ln(𝑥 − 1) + 6.
C
46 50 C
2
′(
a. Calculer 𝐺 𝑥 ).
A
19 2
b. En déduire les primitives de la fonction 𝑔 sur ]−∞; 1[.
L
65 te:

A
67 plè

U
au m

R
z co

E
de n

A
an io
m rs

T
om Ve
C

grandprof.org 197
Examens officiels

BACCALAUREAT SESSION 2018


Exercice 1
On considère dans ℝ l'inéquation suivante : (I) ln(2𝑥 + 5) ≥ − ln 𝑥 + ln 7.
1. a. Justifier clairement que, (I) est équivalent à (2𝑥 2 + 5𝑥 − 7 ≥ 0 , 𝑒𝑡 𝑥 > 0).
b. En déduire la résolution de (I).

71
2. Vérifier que : −2𝑥 3 − 𝑥 2 + 17𝑥 − 14 = (2 − 𝑥)(2𝑥 2 + 5𝑥 − 7)

6
3. Résoudre dans ℝ l'équation suivante : −2𝑥 3 − 𝑥 2 + 17𝑥 − 14 = 0.

69 FA
B

94
4. En déduire la résolution dans ℝ l'inéquation ci-dessous :

& C
A

94
2𝑒 2𝑥 + 𝑒 𝑥 + 14𝑒 𝑥 − 17 = 0.

4 0F
C
Exercice 2
C
A
46 50
Dans une urne, il y a 9 boules distinctes et indiscernables au toucher : 5 portent le
19 2
nombre 100, 3 le nombre 50 et une le nombre 0.
L
65 te:

On tire au hasard et simultanément 3 boules de cette urne et on fait la somme des


A
67 plè

nombres inscrits sur les boules.


U 1. Justifier que les différentes sommes qu'on peut obtenir sont : 100, 150, 200,
au m

250 et 300.
R
z co

2. Calculer la probabilité des événements ci-dessous :


E A : ≪ la somme des trois nombres est égale à 300 ≫ ;
de n

A
an io

B : ≪ la somme des trois nombres est plus petite que 300 ≫ ;


m rs

T C : ≪ la somme des trois nombres est égale à 150 ≫.


Ve

Problème
Le graphe (𝐶𝑓 ) ci-contre est la représentation graphique d'une dans un repère
om

orthonormé (𝑂; 𝑖⃗; 𝑗⃗); 𝑓 ′ est la dérivée de la fonction 𝑓. A l'aide de ce graphe :


C

1. Donner l'ensemble de définition 𝐷𝑓 de 𝑓.


2. Déterminer 𝑓 (0), 𝑓(2) 𝑓′(0) et 𝑓′(2).
3. Résoudre graphiquement les inéquations suivantes :
a) 𝑓′(𝑥) < 0 ; b) 𝑓′(𝑥) > 0.
4. Dresser son tableau de variation de 𝑓.
198 grandprof.org
Examens officiels
𝑐
5. On suppose que 𝑓(𝑥 ) = 𝑎𝑥 + 𝑏 + 𝑥−1.
a) En vous servant de la question 2, justifier que l'on a le système suivant
𝑎− 𝑐 = 0
{ 𝑏−𝑐 = 3 (𝐸 ) .
2𝑎 + 𝑏 + 𝑐 = 7
b) Résoudre dans ℝ3 le système (𝐸 ).
c) Avec les valeurs de 𝑎 et 𝑏 trouvées à la question 5 .b), vérifier que la droite (D)

71
d'équation : 𝑦 = 𝑎𝑥 + 𝑏 passe par les points 𝐴 (−4, 0) et 𝐵 (1, 5).

6
69 FA
1
On suppose dans la suite que : 𝑓(𝑥) = 𝑥 + 4 + .

94
𝑥−1 B

& C
6. Écrire une équation de la tangente à (𝐶𝑓 ) au point d'abscisse 𝑥 0 = 2.
A

94
4 0F
7. a) Montrer que la fonction 𝐹 définie sur ]1; +∞[ par :
1
C
𝐹(𝑥 ) = 𝑥 2 + 4𝑥 + ln (𝑥 − 1) + 𝑘 (𝑘 ∈ ℝ) est une primitive de 𝑓.
2
46 50
b) En déduire la primitive de 𝑓 sur ]1; +∞[ qui prend la valeur 3 en 𝑥 0 = 2.
C
A
19 2
c) Reproduire la courbe (𝐶𝑓 ) et représenter dans le même repère la courbe (𝐶ℎ )
L
65 te:

de la fonction ℎ définie par : ℎ(𝑥 ) = |𝑓(𝑥 )|


A
67 plè

U
au m

R
z co

E
de n

A
an io
m rs

T
om Ve
C

grandprof.org 199
Examens officiels

B
A
C
C
A
L
A
U
R
E
A
T

228 grandprof.org