Vous êtes sur la page 1sur 5

Dans l’article consacré à Al-Masîẖ ‘Îsâ ibn Maryam (Le Christ fils de Marie), nous avons été

amené à évoquer "l’arbre qu’Allah à interdit à Adam et Eve de s’en approcher". Voir
l’encadré ci-dessous, nous avons abordé la question du péché originel, intimement lié à " l’Arbre
interdit" évoqué dans le texte coranique. Nous allons donc tenter d’apporter notre contribution au
débat qui anime la recherche des savants et exégètes concernant la nature et la symbolique que
représente cet arbre.

Jésus (Îsâ) résultant du verbe (soit) et du souffle d’Allah : Allah a insufflé dans la matière argileuse
(Terre + eau) en la remplissant de son esprit. Jésus (Îsâ) est rempli de l’esprit d’Allah, est exempt de
toutes fautes et de tout pêché.
Exégèse :
De par la nature même de sa création : Verbe, Souffle & Esprit, son corps matériel ne peut en aucun
cas être similaire au nôtre (corps biologique au sens scientifique). Seul le corps dans lequel Allah l’a
créé (terre argileuse), c’est à dire le corps originel (la même matière avec laquelle a été créé Adam),
peut supporter l’esprit et le souffle d’Allah qui le rendent unique parmi toutes les créatures. En
d’autres termes : aucun corps humain (biologique) issu du péché originel ne peut supporter la
dimension d’ Al-Masîẖ ‘Îsâ ibn Maryam (Le Christ fils de Marie). Le péché originel étant celui
commis par Adam et Eve quand ils ont désobéi à Allah qui leur a interdit d s’approcher de l’arbre
*
défendu quand ils étaient au paradis.

*
L’arbre défendu : a fait l’objet de beaucoup de débats dans le monde musulman, qui pour la
plus part sont influencés par la représentation et l’interprétation judéo-chrétienne qui trouvent
leurs origines dans le livre de la "Genèse", premier livre de l’Ancien testament1.
La seule réponse que nous sommes en mesure d’apporter se trouver dans le Coran à travers
deux (2) versets :

Sourate n°2 : La Vache (El Baqara : ‫)البقرة‬, verset 35


َ‫ش ْئتُ َما َوالَ تَ ْق َربَا َه ِذ ِه الش ََّج َرةَ فَتَ ُكونَا ِمنَ ا ْلظَّالِ ِمين‬ ُ ‫س ُكنْ أَنتَ َوزَ ْو ُجكَ ا ْل َجنَّةَ َو ُكالَ ِم ْن َها َر َغداً َح ْي‬
ِ ‫ث‬ ْ ‫َوقُ ْلنَا يَا آ َد ُم ا‬
Et Nous dîmes: « Ô Adam, habite le Paradis toi et ton épouse, et nourrissez-vous-en de partout à votre
guise; mais n'approchez pas de l'arbre que voici: sinon vous seriez du nombre des injustes. »
Comme nous pouvons le constater dans le segment suivant :
ُ ‫اس ُكنْ أَنتَ َو َز ْو ُج َك ا ْل َج َّن َة َو ُكالَ ِم ْن َها َر َغداً َح ْي‬
"  ‫ث شِ ْئ ُت َما‬ ْ ‫ َيا آدَ ُم‬: Ô Adam, habite le Paradis toi et ton
épouse, et nourrissez-vous-en de partout à votre guise : " Les 2 segments liés par la
conjonction de coordination « Et » sont clairs, Allah ordonne à Adam et Eve de résider au
paradis en les autorisant à se nourrir à leur guise sans préciser s’il s’agissait d’arbres ou
d’autres sources de nourriture. D’ailleurs le mot « Arbre » n’est mentionné que dans le
segment suivant : " ‫ َج َر َة‬% ‫الش‬ َّ ‫ ِذ ِه‬%‫ا َه‬%%‫ َوالَ َت ْق َر َب‬: mais n'approchez pas de l'arbre que voici ".
L’analyse de ce segment, montre un changement de ton dans les paroles d’Allah, il n’est plus
question de nourriture, mais Allah adresse une interdiction stricte et ferme, formulée par le
terme " ‫ َوالَ َت ْق َر َبا‬: n'approchez pas (de l’arbre) ".
Nous pensons que si cet arbre était uniquement une « Source de nourriture » pour Adam et
َ ‫ َو آل َتأ َ ُكآل َمنْ ه ِذ ِه ال‬: ne mangez pas de l’arbre que voici",
Eve, Allah aurait plutôt dit :" ‫ش َج َره‬
1
L’ancien testament est composé de 5 livres : La Genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres, le Deutéronome.
par analogie et concordance au début du verset. Or le terme utilisé par Allah est
« n’approchez pas : ‫» َوالَ َت ْق َر َبا‬. Il est donc probable que l’« Arbre » soit une source
nourricière, mais pas que, car cet « Arbre » recèle une dimension particulière qui n’a pas
encore révélé tous ses secrets et dont seul Allah a connaissance.
Toutefois, une réponse est apportée dans la sourate n°20 (Ta-Ha) aux versets 117 à 120
concernant la symbolique que recèle cet « Arbre ». A noter, qu’un verset aux termes
similaires se trouve dans la sourate 7 (Les murailles : ‫)األعراف‬, verset 19.
Examinons la sourate n°20 et les versets 117à 120

Sourate n°20 : Ta-Ha (‫)طه‬, Verset 117-120


ْ %‫ َت‬%‫ َف‬%‫ ِة‬%‫ َّن‬%‫ج‬%َ %‫ ْل‬%‫ ٱ‬%‫ن‬%َ %‫ ِم‬%‫ا‬%‫ َم‬%‫ ُك‬%‫ َّن‬%‫ج‬%َ %‫ر‬%ِ %‫خ‬%ْ %‫اَل ُي‬%‫ َف‬%‫ َك‬%‫ ِج‬%‫و‬%ْ %‫ز‬%َ %ِ‫ل‬%‫و‬%َ %‫ َك‬%َّ‫ ل‬%‫و‬%ٌّۭ %‫ ُد‬%‫ع‬%َ %‫ا‬%‫ َذ‬%‫ َه‬%ٰ %‫ن‬%َّ %ِ‫ إ‬%‫ ُم‬%‫ َد‬%‫ٔـ ا‬%ََٔ %‫ َٓي‬%ٰ %‫ا‬%‫ َن‬%‫ ْل‬%ُ‫ق‬%‫َف‬
%‫ى‬%ٓ%ٰ %‫ َق‬%‫ش‬
V 117 Alors Nous dîmes: « Ô Adam, celui-là (Iblîs) est un ennemi pour toi et ton épouse, 2

Prenez garde qu'il vous fasse sortir du Paradis, car tu seras malheureux
%‫ى‬%ٰ %‫ر‬%َ %‫ع‬%ْ %‫اَل َت‬%‫و‬%َ %‫ا‬%‫ َه‬%‫ي‬%‫ ِف‬%‫ع‬%َ %‫و‬%‫ ُج‬%‫اَّل َت‬%َ‫ أ‬%‫ َك‬%‫ َل‬%‫ن‬%َّ %ِ‫إ‬
V 118
Car tu n'y auras pas faim ni ne seras nu,
V 119
ْ ‫َوأَ َّن َك اَل َت ْظ َمؤُ ۟ا فِي َها َواَل َت‬
‫ض َح ٰى‬
tu n'y auras pas soif ni ne seras frappé par l'ardeur du soleil. »
َ %‫ى‬%ٰ %َ‫ل‬%‫ َع‬%‫ َك‬%ُّ‫ل‬%‫ ُد‬%َ‫ أ‬%ْ‫ل‬%‫ َه‬%‫ ُم‬%‫د‬%َ %‫ ا‬%‫ ََٔٔـ‬%‫ َٓي‬%ٰ %َ‫ل‬%‫ا‬%‫ َق‬%‫ن‬%ُ %‫ط‬%َ%ٰ %‫ ْي‬%‫ش‬
%‫ى‬%ٰ %َ‫ل‬%‫ ْب‬%‫ اَّل َي‬%‫ك‬%ٍۢ %‫ ْل‬%‫ ُم‬%‫و‬%َ %‫ ِد‬%‫ ْل‬%‫خ‬%ُ %‫ ْل‬%‫ ٱ‬%‫ ِة‬%‫ر‬%َ %‫ج‬%َ %‫ش‬ %َ %‫و‬%َ %‫س‬%ْ %‫و‬%َ %‫َف‬
َّ %‫ل‬%‫ ٱ‬%‫ ِه‬%‫ ْي‬%َ‫ل‬%ِ‫ إ‬%‫س‬
V 120 Puis le Diable le tenta en disant: « Ô Adam, t'indiquerai-je l'arbre de l'éternité et
un royaume impérissable ? »

La particularité de ces 4 versets c’est qu’il y a 2 parties distinctes :

 Les versets 117 à 119, sont en continuité puisque les guillemets (« ») sont ouverts au
Verset 117 et fermés au V 119. Allah s’adresse directement à Adam et Eve et leur prodigue
des conseils et des instructions pour vivre au paradis mais en même temps il les prévient de ne
pas succomber à la tentation d’Iblîs.
 Le verset 120 : Adam cède à la tentation d’Iblîs qui lui parle de l'arbre de l’éternité. Là
encore, le sens de ce segment (contenu dans le verset) est difficilement assimilable à de
la nourriture ou apparenté à celle-ci.
Avant d’apporter notre argumentaire, nous allons ouvrir une parenthèse pour poser une
question, fort importante et à laquelle on n’a pas pensé auparavant :

"Pourquoi Iblîs a-t-il tenté Adam" ? Pourquoi induire Adam (‫ )آدَ ُم‬paix sur lui (‫سالَ ْم‬ َ ‫ ) َعلَ ْي ِه ا ْل‬et
Eve dans l’erreur et la faute ? Pourquoi cela avait-il autant d’importance pour Iblîs ?
Pour pouvoir répondre à cette question il est important de relater le contexte qui a amené cette
situation. Pour cela il est utile de rappeler qu’avant d’être déchu et chassé du paradis Iblîs était
un ange créé à partir du feu et il était parmi les anges les plus zélés dans l’adoration d’Allah.
َ ‫ ) َعلَ ْي ِه ا ْل‬par
Mais il allait perdre son statut suite à la création d’Adam (‫ )آدَ ُم‬paix sur lui (ْ‫سالَم‬
Allah.
Les versets suivants nous éclairent sur l’évènement en question :

Sourate n°7 : Les Murailles (%‫)اآلعراف‬


2
Iblîs : (Chaytane, ْ‫ش ْي َطان‬
َ ‫ )ال‬nom par lequel le diable est désigné dans le Coran
َّ َ‫ِيس َل ْم َي ُكن ِّمن‬
َ‫السا ِجدِين‬ َ ‫اس ُجدُوا آِل دَ َم َف‬
َ ‫س َجدُوا إِاَّل إِ ْبل‬ ْ ‫ص َّو ْر َنا ُك ْم ُث َّم قُ ْل َنا لِ ْل َماَل ئِ َك ِة‬
َ ‫َولَ َقدْ َخلَ ْق َنا ُك ْم ُث َّم‬
Vers. Nous vous avons créés, puis Nous vous avons donné une forme, ensuite Nous avons dit aux
11 Anges: « Prosternez-vous devant Adam. » Ils se prosternèrent, à l'exception d'Iblîs qui ne fut
point de ceux qui se prosternèrent
Vers.
‫ين‬ ٍ ۢ ‫ َقالَ أَ َن ۠ا َخ ْي ۭ ٌر ِّم ْن ُه َخلَ ْق َتنِى مِن َّن‬ %ۖ ‫َقالَ َما َم َن َع َك أَاَّل َت ْس ُجدَ إِ ْذ أَ َم ْر ُت َك‬
ٍ ۢ ِ‫ار َو َخلَ ْق َتهُۥ مِن ط‬
12 Il [Allah] dit: « Qu'est-ce qui t'empêche de te prosterner quand Je te l'ai commandé ? » Il
répondit: « Je suis meilleur que lui: Tu m'as créé de feu, alors que Tu l'as créé d'argile. »
Vers.
َّ ٰ َ‫ٱخ ُر ْج إِ َّن َك مِن‬
َ‫ٱلصغ ِِرين‬ ْ ‫َقالَ َفٱهْ بِ ْط ِم ْن َها َف َما َي ُكونُ لَ َك أَن َت َت َك َّب َر فِي َها َف‬
13 Il [Allah] dit: « Descends d'ici, Tu n'as pas à t'enfler d'orgueil ici. Sors, te voilà parmi
les méprisés
Vers. َ‫َقالَ أَنظِ ْرنِي إِلَ ٰى َي ْو ِم ُي ْب َع ُثون‬
14 Il [Satan] dit  : « Accorde-moi un délai jusqu'au jour où ils seront ressuscités. »
Vers. َ ‫َقالَ إِ َّن َك مِنَ ا ْل ُم‬
َ‫نظ ِرين‬
15 Il [Allah] dit: « Tu es de ceux à qui délai est accordé. »
َ ‫َقالَ َف ِب َما أَ ْغ َو ْي َتنِي أَل َ ْق ُعدَ نَّ لَ ُه ْم صِ َر‬
‫اط َك ا ْل ُم ْس َتقِي َم‬
Vers.
16 Il [Satan] dit  : « Puisque Tu m'as mis en erreur, je m'assoirai pour eux sur Ton droit
chemin,
Vers.
َ ‫ش َمائِلِ ِه ْم ۖ َواَل َت ِج ُد أَ ْك َث َر ُه ْم‬
َ‫شاك ِِرين‬ َ ‫ُث َّم آَل تِ َي َّن ُهم ِّمن َب ْي ِن أَ ْيدِي ِه ْم َومِنْ َخ ْلفِ ِه ْم َو َعنْ أَ ْي َمانِ ِه ْم َو َعن‬
17 puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la
plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants. »
َ‫ورا ۖ لَّ َمن َت ِب َع َك ِم ْن ُه ْم أَل َ ْمأَل َنَّ َج َه َّن َم مِن ُك ْم أَ ْج َمعِين‬
ً ‫اخ ُر ْج ِم ْن َها َم ْذ ُءو ًما َّمدْ ُح‬
ْ َ ‫َقال‬
Vers.
18 Il [Allah] dit : « Sors de là, banni et rejeté. Quiconque te suit parmi eux... de vous
tous, J'emplirai l'Enfer. »

Plusieurs enseignements sont à tirer à la lecture de ces versets :


 La désobéissance d’Iblîs à l’ordre d’Allah de s’incliner devant sa création en refusant
de le faire.
 L’orgueil et la suffisance d’Iblîs ainsi que le mépris qu’il manifeste envers la création
d’Allah au fait qu’elle soit faite d’argile et que lui soit créé à partir du feu.
 La punition infligée à Iblîs matérialisée par le bannissement du paradis.
 Tout en acceptant la sentence qu’Allah prononce contre lui, Iblîs demande un délai
pour démontrer que la créature d’Allah n’était pas digne que l’on s’incline devant elle.
Il fit donc le serment mettre à profit le délai que lui accorde Allah pour corrompre
cette créature ainsi que toute sa descendance.
La réponse aux questions soulevées précédemment se trouve dans l’orgueil et la suffisance
d’Iblîs qui dans son narcissisme aveugle, témoigne un profond mépris à la créature d’Allah en
refusant de s’incliner devant elle. Ce faisant, il commet 2 graves fautes aux yeux d’Allah :
1. Il ne fait preuve d’aucune humilité devant la création divine en se montrant arrogant et
suffisant de par la nature de sa créations (le feu) comparativement à la matière
َ ‫) َعلَ ْي ِه ا ْل‬.
(Argile) avec laquelle a été créé Adam (‫ )آدَ ُم‬paix sur lui (ْ‫سالَم‬
2. La désobéissance (‫)المعصية‬3 à un ordre direct d’Allah.
Conscient de ces 2 graves fautes, il n’aura de cesse dès lors de tout faire pour détourner les
créatures de dieu (Adam et Eve) et leur future descendance des commandements d’Allah.

3
‫المعصية‬: péché : acte par lequel on contrevient aux règles religieuses
La première action qu’il va entreprendre dans ce sens c’est de tromper Adam (‫ )آدَ ُم‬paix sur lui
َ ‫) َعلَ ْي ِه ا ْل‬, en lui faisant croire que l’Arbre que dieu lui a interdit est " l’Arbre de l’éternité ".
(ْ‫سالَم‬
le verset 120 de la sourate n°20 nous raconte ce fait.

Sourate n°20 : Ta-Ha (‫)طه‬, Verset 120


‫ال ٰيَٓ َٔٔـَ اد َُم ه َْل أَدُلُّ َك عَلَ ٰى ش ََج َر ِة ْٱل ُخ ْل ِد َو ُم ْل ۢ ٍك اَّل يَ ْب لَ ٰى‬ ٰ ْ ‫فَ َو‬
َ َ‫س إِ لَ ْي ِه ٱلش َّْي طَ نُ ق‬
َ ‫س َو‬
Puis le Diable le tenta en lui disant: « Ô Adam, t'indiquerai-je l'arbre de l'éternité et un
royaume impérissable ? »
L’Arbre en question n’avait aucune dimension de ce qu’ Iblîs a fait croire à Adam. La raison en est
simple : « Seul Allah est connaisseur de tout », ni Iblîs, ni aucun être vivant au paradis ne pouvait
savoir ce que représentait cet Arbre pour Allah. Néanmoins, si Iblîs a utilisé ce subterfuge c’est parce
َ ‫ ) َعلَ ْي ِه ا ْل‬devant la beauté du paradis et
que il a vu l’émerveillement d’ Adam (‫ )آدَ ُم‬paix sur lui (ْ‫سالَم‬
son désir d’y vivre éternellement alors il lui a fait croire que l’Arbre interdit était celui qui
allait lui assurer l’éternité qu’il désirait.
Cet "Arbre" comme nous l’avons mentionné précédemment a une place particulière puisque il
est cité au verset 20 de la Sourate n°23 : Al-Mouminoun (Les Croyants : ‫)المؤمنون‬. Afin de
pouvoir établir le lien entre celui-ci et l’arbre cité au paradis, nous allons citer les versets 118
et 119 de la même sourate pour une compréhension plus complète.

Sourate n°23 : Al-Mouminoun (Les Croyants : ‫)المؤمنون‬


َ‫ب بِ ِه َل َقا ِد ُرون‬ ِ ‫السمَاءِ َما ًء بِ َقدَ ٍر َفأ َ ْس َك َّناهُ فِي اأْل َ ْر‬
ٍ ‫ض ۖ َوإِ َّنا َعلَ ٰى َذهَا‬ َ َ‫َوأ‬
َّ َ‫نز ْل َنا مِن‬
Vers. 18 Et Nous avons fait descendre l'eau du ciel avec mesure, puis Nous l'avons
maintenue dans la terre, cependant que Nous sommes bien Capable de la
faire disparaître.
ٰ
َ‫ِير ۭةٌ َو ِم ْن َها َتأْ ُكلُون‬ ٍ ۢ ‫ِيل َوأَ ْع ٰ َن‬
َ ‫ب َّل ُك ْم فِي َها َف ٰ َو ِك ُه َكث‬ ٍ ۢ ‫شأْ َنا لَ ُكم ِبهِۦ َج َّن‬
ٍۢ ‫ت ِّمن َّنخ‬ َ ‫َفأَن‬
Vers. 19 Avec elle, Nous avons produit pour vous des jardins de palmiers et de vignes,
dans lesquels vous avez des fruits abondants et desquels vous mangez,
%‫ن‬%َ %‫ي‬%ِ‫ل‬%‫ ِك‬%‫ا‬%‫ء‬%َ %ْ‫ل‬%ِّ‫ ل‬%‫غ‬%ٍ%ۢ %‫ ْب‬%‫ص‬ %ُ %‫ ُب‬%‫ن‬%ۢ%‫ َت‬%‫ء‬%َ %‫ٓا‬%‫ َن‬%‫ ْي‬%‫س‬
%ِ %‫و‬%َ %‫ ِن‬%‫ه‬%ْ %‫ ُّد‬%‫ل‬%‫ٱ‬%‫ ِب‬%‫ت‬ َ %‫ر‬%ِ %‫و‬%‫ ُط‬%‫ن‬%‫ ِم‬%‫ج‬
ُ %‫ ُر‬%‫خ‬%ْ %‫ َت‬%‫ ًة‬%ۭ %‫ر‬%َ %‫ج‬%َ %‫ش‬
َ %‫و‬%َ
Vers. 20 ainsi qu'un arbre (l'olivier) qui pousse au Mont Sinaî, en produisant l'huile
servant à oindre et où les mangeurs trempent leur pain.

Ce qui caractérise ces 3 versets c’est leur continuité l’un à la suite de l’autre. L’ordre dans
lequel ils sont énoncés est d’une haute importance car il nous ramène au contexte qui a été à
l’origine de l’énoncé de ces 3 versets.
Le contexte en question est la désobéissance d’Adam et d’Eve à l’ordre qui leur a été donné
par Allah qui accepte leur repentir après qu’ils aient reconnus leur faute d’avoir cédé à la
tentation d’Iblîs. Néanmoins, Allah décide d’un châtiment 4 envers eux : La sortie du paradis
pour vivre sur terre.
Suite à cet événement, Allah dans sa toute-puissance, crée l’environnement nécessaire pour
qu’Adam et Eve ainsi que leur descendance future puissent y vivre. Le verset 118 en est la
parfaite illustration, puisque Allah fait descendre l’eau du ciel (en quantité adéquate). L’eau
est le symbole de la vie comme le mentionne le verset 30 de la sourate 21 : Les prophètes.
4
Le châ timent a une valeur de symbole pour toute la descendance (l’humanité) d’Adam et Eve. Cette symbolique est
qu’à toute faute commise, il y a un prix à payer, équivalent au degré de la faute commise. C’est d’ailleurs ce principe
qui fonde l’ordre sur terre dans toutes les sociétés humaines
Sourate n°21 : Al-Anbiya (Les prophètes : ‫)األنبياء‬, verset 30
َ‫ي ۖ أَفَاَل يُؤْ ِمنُون‬ ْ ‫ض َكانَتَا َر ْتقًا فَفَتَ ْقنَا ُه َما ۖ َو َج َع ْلنَا ِمنَ ا ْل َما ِء ُك َّل ش‬
ٍّ ‫َي ٍء َح‬ َ ‫ت َواأْل َ ْر‬
ِ ‫اوا‬ َّ ‫أَ َولَ ْم يَ َر الَّ ِذينَ َكفَ ُروا أَنَّ ال‬
َ ‫س َم‬
Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse
compacte ? Ensuite Nous les avons séparés et Nous avons fait de l'eau toute chose
vivante. Ne croiront-ils donc pas ?
Le verset 119 nous apprend qu’en faisant usage de cette eau Allah a créé des "Arbres : des
palmiers, des vignes", dans lesquels il y a de nombreux fruits. Une remarque s’impose : Allah
parle d’arbres et non d’un seul arbre. Ceci est très important à souligner pour introduire la
portée et la symbolique du verset 120.
Celui-ci ne parle plus d’arbres mais d’un arbre, "un arbre unique" qui est désigné au
singulier et qui est situé géographiquement parlant : "Qui pousse au Mont Sinaï ". Le Mont
Sinaï est un endroit à forte portée symbolique, en effet c’est sur celui-ci qu’Allah a parlé à
Moïse (Moussa : ‫عليه السالم‬- ‫ )موسى‬pour lui remettre les tables de la loi. Il est le prophète le
plus cité dans le Coran : cent trente-six fois. Il est le seul des prophètes à avoir entendu directement
Allah ce qui lui vaut le qualificatif de kalîm Allah (l’interlocuteur de Dieu). Cette parenthèse sur
Moïse (Moussa : ‫عليه السالم‬- ‫ )موسى‬a été ouverte pour illustrer l’importance du Mont Sinaï et le fait
que l’arbre dont parle Allah au verset 120 pousse justement sur ce Mont. C’est cette
symbolique forte qui fait dire à certains savants et exégètes de l’Islam que cet arbre-là est
l’arbre qu’Allah à interdit à Adam et Eve quand ils étaient au paradis.
Cela, a d’autant plus de sens que l’arbre en question est un olivier. Deux termes du verset
" %‫غ‬%ٍۢ %‫ ْب‬%‫ص‬ %ُ %‫ ُب‬%‫ن‬%ۢ%‫ " َت‬nous permettent d’affirmer qu’il s’agit bien d’un olivier :
%ِ %‫و‬%َ %‫ ِن‬%‫ه‬%ْ %‫ ُّد‬%‫ل‬%‫ٱ‬%‫ ِب‬%‫ت‬
%ُ %‫ ُب‬%‫ن‬%ۢ%‫ َت‬: produisant l'huile à oindre ",
 " %‫ ِن‬%‫ه‬%ْ %‫ ُّد‬%‫ل‬%‫ٱ‬%‫ ِب‬%‫ت‬
 "  %‫غ‬%ٍۢ %‫ ْب‬%‫ص‬
%ِ %‫و‬%َ : et (produisant) teinte (teinture)"

Vous aimerez peut-être aussi